Deux esprits ouverts ne peuvent que se reconnaître (Wanda)


Partagez | .
 

 Deux esprits ouverts ne peuvent que se reconnaître (Wanda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 446

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Deux esprits ouverts ne peuvent que se reconnaître (Wanda)   Dim 11 Juin - 17:18

Deux esprits ouverts ne peuvent que se reconnaître.
Charles savait bien qu’il ne devait pas trop rester éloigné de l’institut, qu’il devait rentrer. Sauf qu’il ne savait pas si c’était encore le bon moment. Le jeune homme qu’il était maintenant pouvait difficilement expliquer à tout le monde qu’il n’était pas mort, qu’il était le Charles Xavier que tout le monde pensait mort. Mais en même temps, il faudrait sans doute qu’il rétablisse la vérité, parce que pour le moment, le gouvernement pensait encore que c’était Erik qui l’avait tué en pleine rue. Et ce n’était pas lui bien sûr, cette personne était ce Loki que le mutant avait eu l’occasion de croiser une fois à l’institut avant cet épisode. Il ne savait pas exactement comment s’y prendre, même s’il savait qu’il allait devoir bientôt le faire. Quand ? Comment ? Là était les questions qu’il se posait. Il avait bien songé à aller trouver Tornade, Cyclope ou encore Jean dans le but de leur parler, de leur avouer la vérité, mais l’occasion ne s’était pas encore présenté. Pour le moment, Charles avait un peu le sentiment d’errer ici et là, ce qui en soit n’était pas non plus désagréable.

Pendant des années, Charles Xavier avait vécu pour les autres avant de vivre pour lui-même (quand bien même, il ne manquait pas d’avoir des objectifs quelque peu égoïstes par moment). Il profitait de ce moment pour simplement souffler un peu, reprendre des forces avant de revenir dans le feu de l’action. De profiter de ces jambes qui fonctionnaient, du fait qu’il pouvait marcher, ce qu’il n’avait pas fait pendant des années. Il savait que ça n’allait pas durer, alors il en profitait un peu. Même si c’était sans doute vraiment égoïste de sa part. Même si, en un sens, ces errances n’étaient pas complètement vaines. Charles faisait des rencontres intéressantes et son physique actuelle lui permettait d’être un peu plus incognito. Non pas qu’il soit connu outre mesure autrement, mais sous son apparence de vieux monsieur en chaise roulante, ce n’était pas toujours évident d’avoir des conversations avec d’autre personne. Il trouvait ça plus facile maintenant, même si ses pouvoirs lui permettaient quand même de passer au-dessus des mots quand on ne voulait pas lui parler. Le jeune homme avait donc fait plusieurs rencontres intéressantes depuis qu’il était redevenu jeune. Et il ne se doutait pas que d’autre était à venu, des rencontres qui ne serait pas inédite cependant.

Il avait décidé de s’installer dans un bar, dans une rue passante, sans vraiment d’objectif. C’était juste comme ça, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir observer le monde avec ses nouveaux yeux. Il était complètement perdu dans ses pensées (et en partie dans celle des autres personnes présentes dans ce bar d’ailleurs), quand son attention fut attirée par une présence qu’il avait le sentiment de connaître. Il tourna son regard vers l’entrée du bar, vers la jeune femme qui venait d’y rentrer. Wanda Maximoff, Charles ne pouvait que la reconnaître. Elle ne pouvait normalement pas le reconnaître, mais quand son regard croisa le sien… il eut cette impression d’être découvert.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1286

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Deux esprits ouverts ne peuvent que se reconnaître (Wanda)   Dim 11 Juin - 23:53


Deux esprits ouverts ne peuvent que se reconnaître.
P

lus le temps passait, plus il était difficile pour Wanda de répondre sans broncher aux ordres de Magnéto, d'agir à son service sans disconvenir à la moindre de ses indications révoltantes qui lui étaient faites. D'autant que, dernièrement, le mutant ne manquait pas de surexploiter les talents de la sorcière rouge. Ce qui n'était sans doute pas illogique au vu des derniers événements. Il lui avait découvert (en même temps qu'elle-même) des pouvoir et donc un potentiel qu'il ne lui devinait pas jusqu'alors, il avait également compris qu'en acceptant de sauver Pietro, il pouvait exercer sur elle une autorité de laquelle elle serait incapable de se défaire, quoi qu'il lui demande. Elle était d'ailleurs convaincue que tout ceci n'était jamais qu'une mise à l'épreuve. S'il accaparait tant et si bien son temps, s'il s'amusait à la pousser dans ses retranchements, c'était parce qu'il voulait s'assurer qu'elle était capable de tenir la distance, qu'elle resterait fidèle à la Confrérie en dépit de ses convictions nouvelles. Car ça aussi, il avait dû le deviner, le comprendre... si elle avait pu autrefois lui obéir aveuglément, par reconnaissance et par fascination (une fascination exercée par les liens d'un sang qu'ils ne se soupçonnaient pourtant pas avoir en commun), ce n'était plus le cas, aujourd'hui, il la tenait pas la menace, et le fait est que c'était redoutablement efficace. Wanda avait beau abhorrer la moindre de ses missions exercées au nom de la Confrérie, cela ne l'empêchait pas d'obéir sans broncher tout de même, quoi qu'il arrive, quoi qu'on lui demande, même dans les conditions les plus atroces et les plus inhumaines.

Cette fois ne faisait pas exception. Si elle parcourait présentement les rues de Manhattan, c'était parce qu'elle devait trouver un homme que Magnéto considérait comme une cible à abattre. Son père (c'est ça le pire, c'était son père..., mais s'ils l'avaient su, cela aurait sans doute changé pas mal de chose) avait poussé le vice jusqu'à ne rien lui apprendre de ce qu'il avait bien pu faire pour s'attirer ainsi la foudre des mauvais mutants. Les quelques recherches qu'elle avait su effectuer à son sujet n'avaient rien donné d'engageant, un père de famille ce qu'il y a de plus simple... Est-ce que c'était un simple test ? Est-ce qu'il était innocent ? Elle ne lui laisserait pas le temps de plaider sa cause. Sa mission était de le trouver et de l'embarquer au QG de la Confrérie. Et elle allait le faire. Ou en tout cas c'était son intention alors qu'elle mettait un premier pas dans le bar où l'homme devait se trouver également, mais alors que, essayant de maîtriser des pouvoirs encore un peu hésitants, elle cherchait à capter parmi les esprits présents celui de sa cible, ce fut un autre qui attira son attention, bizarrement familier... Pourtant, c'était impossible. Son regard croisa celui de cet inconnu. Ça n'avait aucun sens, et pourtant... Wanda était convaincue qu'il s'agissait bien de lui, si convaincue qu'elle n'hésita pas à aller s'adresser directement à lui, négligeant sa mission première.

-Vous semblez en forme, pour un homme mort depuis plusieurs mois,
dit-elle alors en le regardant droit dans les yeux de l'homme qui, décidément, ne pouvait être que Charles Xavier.






code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Deux esprits ouverts ne peuvent que se reconnaître (Wanda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux mots à propos du CAP 1 an
» Un baiser échangé entre deux hommes vous choque t'il ?
» J'aime deux choses
» editions des deux coq d'or
» Une fille pour deux mecs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Entrez en scène :: New York City :: Manhattan :: Manhattan's Streets-