Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]


Partagez | .
 

 Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Gardiènne
Messages : 498

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Lun 8 Sep - 2:12




Paranoïa ou intuition ?



Cela faisait déjà plusieurs heures que Gamora jouait les ombres dans les rues terriennes de la ville de New-York. Il s'avérait presque impossible pour elle de se déplacer sans être vue tant il y avait foule et son ascension se faisait donc très lente. C'était la première fois qu'elle se rendait sur terre mais elle savait déjà depuis de nombreuses années que la différence était un défaut en ces lieux et ce n'était pas avec sa couleur de peau qu'elle allait pouvoir se mêler tranquillement à la fourmilière. Se faufilant de petites ruelles en petites ruelles, de toits en toits, elle avait espéré retrouver la trace de ce Lux dont elle avait tant entendu parler avant la fin de la journée, mais déjà le soleil déclinait dangereusement dans le ciel. Mais dans quoi s'était-elle encore fourrée bordel ? Il fallait à tout prix qu'elle trouve un moyen de circuler sur terre sans problème. Pour l'heure, elle était épuisée de se cacher et surtout de ne pas avancer d'un seul millimètre dans sa quête du jour. Elle maudissait en silence ses camarades gardiens de la galaxie qui n'avait pas jugé bon de l'accompagner. Certes, elle était particulièrement douée lorsqu'il s'agissait de se faufiler et de se procurer les objets voulus, mais elle était verte non de Zeus, verte ! Et elle pouvait très difficilement se faire passer pour un arbre ou une quelconque autre plante verte...

Mais qu'importe. Maintenant qu'elle était là, elle n'allait pas rebrousser chemin. Enfin, pas aussi rapidement en tout cas. Une petite pause en revanche, ça n'était pas de refus. Du toit où elle se trouvait actuellement, elle sauta avec grâce et dans l'une de ces petites pirouettes dont elle avait le secret dans une petite ruelle très peu éclairée. Là, elle serait bien. Elle s'adossa contre le mur et sortie un petit en-cas de l'une de ses poches. Le principal sentiment qui l'habitait en cet instant, au delà de la fatigue, c'était la déception. Les humains la décevaient terriblement et, plus elle en voyait, plus elle les trouvait pitoyables. Elle ne leur voulait aucun mal pour autant – une seule extermination dans sa vie d'assassin était amplement suffisante –, mais ils étaient tellement insouciants de tout ce qui les entourait, c'était agaçant. Comment pouvaient-ils croire qu'ils étaient la seule espèce vivante intelligible de l'univers et de la galaxie ? C'était insensé et, en plus de cela, cette pensée les menait tout simplement et tragiquement à leur perte. Oui, les terriens étaient sans aucun doute l'espèce humaine la plus médiocre et ils apparaissaient aux yeux de Gamora comme des bébés qui ont encore tout à apprendre. Il ne restait qu'à espérer pour eux qu'ils allaient grandir, et vite.

Gamora soupira avant de caler sa tête contre le mur elle aussi. Tout cela la déprimait presque. Pour autant, dans l'immédiat, quelque chose d'autre attirait son attention. Elle se sentait observée et elle n'aimait pas ça du tout. Elle parcourut du regard la ruelle. Pas âme qui vive. Et cette immense tour au nombre incalculable de baie vitrée qui la maintenait dans l'ombre. Ce pourrait-il que quelqu'un se cache derrière l'une d'entre elles ? Après un court instant d'inspection, la jeune femme secoua la tête. Devenait-elle parano à présent ? Nom de Zeus, quelle journée...
css by astealeaf

_________________
I'm a warrior, an assassin. I don't dance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 459

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Lun 8 Sep - 22:04


Paranoïa ou intuition ?
N

orman était exténué. D'aucuns remarqueraient sûrement qu'il n'y avait pas de quoi s'en étonner, et qu'il avait, de très loin, passé l'âge de jouer les bouffons verts le soir venu. Mais outre le fait qu'il se sentait toujours comme une obligation d'enfiler le costume, parce qu'il l'appelait, il s'appelait lui-même dans ces instants de douce skizophrénie ou rien d'autre n'importait si ce n'était cette violence qu'il pouvait déchaîner enfin, et cette sensation de force, comme s'il n'avait plus à subir les aléas de son âge, pour son plus grand plaisir. Ce n'était que le lendemain, une fois l'euphorie passée, quand Norman redevenait le consciencieux Norman, grand patron d'une multinationale et père sérieusement indigne, qu'il se rappelait à une fatigue qui bouleversait quelque peu ses capacités de concentration. Et il aurait pourtant fallu qu'il les ait à sa pleine disposition, car le travail qu'il s'imposait aujourd'hui, purement administratif, n'avait rien de ce que certaines innovations apportées par son entreprise (dans une plus ou moins grande confidentialité selon les cas de figure) pouvaient avoir de stimulantes... Malheureusement... Et bercé par une quantité de chiffres et une salve de termes legislatifs, l'on ne pouvait pas dire qu'il avait l'esprit très clair. Même s'il était bien loin d'ingérer son tout premier café de la journée. Un regard en direction de la vue (bien évidemment avantageuse, Norman Osborn ne faisait pas les choses à moitié) sur laquelle donnait la baie vitrée de son bureau.

Ce fut en baissant les yeux qu'il lui sembla distinguer quelque chose d'anormal. C'était peut-être seulement la fatigue, il se pouvait bien qu'il ait eu une hallucination, et pourtant, à y regarder plusieurs fois, Norman pensait vraiment avoir distingué quelque chose d'anormal... pour ne pas dire paranormal. Était-ce un déguisement ? Ou bien la peau de cette femme était-elle véritablement verte (au moins avaient-ils les mêmes goûts en termes de couleur) ? C'est que le PDG d'Oscorp considérait cette hypothèse avec sérieux. Quand on avait, comme lui, baigné dans quelques opération scientifiques des plus louches, aux résultats que personne n'y ayant assisté pouvait être capable de considérer naturelles, rien ne semblait impossible. Il fallait en tous cas qu'il en ait le coeur net. Par curiosité scientifique. Entre autres.

Fébrile, ce fut d'un pas précipité, et laissant en plan son travail sans songer à prévenir personne, pas même son assistante, qu'il se dirigea le plus rapidement possible en direction de l'ascenseur, puis du hall, puis de la sortie du bâtiment. Il prit toute la discrétion et la parcimonie possible afin de ne pas être repéré de la jeune femme en question (du moins l'espérait-il), une fois à une distance qui lui semblait suffisante, il daigna prendre la parole. Il s'était peut-être emballé pour rien, les gens avaient la manie de se déguiser en n'importe quoi, dernièrement... et il semblait que lui-même, à ses heures, succombait à ce "phénomène de mode".

-Vous vous rendiez dans ce bâtiment ?
demanda-t-il comme on cause à une individu normale, mais une idée derrière la tête, bien sûr.







code by Mandy

_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gardiènne
Messages : 498

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Ven 12 Sep - 0:26




Paranoïa ou intuition ?



Gamora devait impérativement faire profil bas, chose à laquelle elle n'était terriblement pas habituée. Sa couleur de peau ne lui avait jamais posé de problème dans le passé et elle avait pu circuler sur les diverses planètes de la galaxie en toute tranquillité. Il n'y avait bien que sur terre que les différences de pigments étaient maigres. D'ailleurs, d'après ce qu'elle avait entendu, même avec trois ou quatre couleurs de peau jonchant la grande bleue – de différences assez peu notables qui plus est –, les terriens étaient encore capable de ne pas s'y accommoder. Quelle tristesse. C'était sans aucun doute l'une des principales raisons qui l'avait éloignée de toute envie de s'y rendre un jour. Ça et le fait qu'elle trouvait cette race soporifique au possible. Mais voilà qu'elle s'y trouvait aujourd'hui, pour la première fois, et qu'elle devait affronter ce nouveau monde en solitaire. Non pas que ça lui fasse peur – ce sentiment ne naissait que très rarement chez la jeune femme – mais ça l'ennuyait terriblement. Et dire que les autres gardiens étaient très certainement en train de pioncer paisiblement dans le vaisseau actuellement. Si l'objectif de ce petit séjour – qu'elle espérait court – n'était pas des plus alléchant et ne promettait pas une belle petite fortune, elle ne se serait pas donner la peine de poser ne serait-ce que le petit doigt dans cette ville affreusement peuplée de gens tous plus malpolis les uns que les autres. Enfin, ça, elle l’avançait sans réelle preuve, mais elle était fatiguée et ronchonner lui permettait de tenir la marée.

Fort heureusement, son parcours depuis les dernières heures s'était déroulé sans aucune accroche. Les toits, les ruelles sombres et les quelques coins d'ombres de la ville étaient devenus ses fidèles alliés. Ce pour quoi elle était venue en revanche... Aucun signe pour le moment. Si ça continuait comme ça, elle devrait trouver un endroit où dormir cette nuit et reprendre ses recherches le lendemain. Remonter vers le vaisseau reviendrait à abandonner la mission. Ce n'était pas en effectuant de multiples aller-retour qu'elle allait réussir à passer inaperçue. Qu'importait l'ennui que lui procurait cet endroit, elle n'était pas du genre à abandonner, et ce quel que soit la chose qu'elle entreprenait. Mais les pauses, elles, n'étaient tout de même pas de refus et elle s'en offrait une actuellement, abritée dans une petite ruelle recouverte par l'ombre d'une immense tour au multiples baies vitrées. Une pause qui ne fut malheureusement pas aussi reposante qu'elle l'aurait espérée puisqu'elle eut à peine le temps de croquer dans sa pomme qu'une désagréable impression d'être observée la prit. Elle ne voyait pourtant personne dans les alentours mais ne baissa pas sa garde pour autant. De toute façon, quoiqu'elle fasse, elle était toujours sur le qui-vive, elle avait, malheureusement peut-être, été éduquée – si l'on pouvait réellement utiliser ce terme lorsque l'apprentissage venait de Thanos – dans une méfiance constante de tout ce qui l'entourait. Bien que parfois cette façon de voir était inutile, ce fut le contraire cette fois et sa légère impression d'être devenue parano s'estompa très rapidement. Cette homme qui venait de s'adresser à elle comme si de rien n'était, elle l'avait senti venir, mais pas assez tôt malheureusement pour pouvoir prendre la poudre d'escampette. Son ton tout à fait normal l'étonna. Etait-il aveugle ou faisait-il semblant de ne pas remarquer sa couleur de peau ? Qu'elle que soit la réponse à cette question, Gamora ne sortit pas de l'ombre, se tournant doucement vers l'homme, le visage aussi neutre que possible.

- Excusez moi, je suis peut-être sur un terrain privé ? demanda t-elle innocente. Mieux valait la jouer profil bas. Lorsqu'il s'agissait de Gamora, il était presque inutile de préciser qu'elle avait discrètement déclipsé le cran de sécurité qui maintenait son couteau acéré à l'intérieur de sa manche. Sur la défensive, même lorsqu’elle n'y laissait rien paraître, c'était son credo.
css by astealeaf

_________________
I'm a warrior, an assassin. I don't dance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 459

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Dim 14 Sep - 0:30


Paranoïa ou intuition ?
I

l avait eu peur que la "créature" ait eu le temps de prendre la fuite, mais il n'en était rien. Elle se trouvait bel et bien là, en face de lui, et le PDG d'Oscorp devait faire au mieux pour ne pas se donner l'air trop surpris ou enthousiasmé par la "découverte" qu'il venait de faire. Certes, des femmes vertes, l'on n'en voyait pas tous les jours, et cette femme verte-ci devait bien se douter qu'elle était une incroyable exception parmi tous ses humains de cette couleur qu'on nommait chair sous prétexte qu'on n'avait jamais vu de chair de cette sorte, mais il ne voulait pas témoigner pour elle un intérêt trop vif, de ceux qui paraîtrait immédiatement suspect, il allait falloir la jouer fine. D'autant que, apparemment, sa couleur de peau mise à part, la jeune femme avait tout d'un être humain ce qu'il y a de plus normal. Elle avait autrement tous les traits physiques d'un être humain, la même voix, la même maîtrise de sa langue... Son attitude avait tout d'une attitude humaine, et si elle était un peu défiante, cela n'avait rien d'étonnant aux vues des circonstances. Alors qu'était-elle, cette femme ? Il la voyait de suffisamment près pour constater qu'il ne s'agissait pas là d'un maquillage ? Peut-être cette femme avait-elle juste fait les frais d'une mauvaise expérience. Après tout, Norman lui-même savait pertinemment ce que c'était. Dans tous les cas, et quelles que soient les raisons qui pouvaient justifier sa nature, Norman était curieux d'en apprendre davantage, et pour ce faire, il comptait bien employer tous les moyens à sa disposition. Et pour le moment, la meilleure arme qu'il avait à sa disposition, c'était de la mettre en confiance. Il ignorait que, de son côté, elle disposait d'armes bien plus réelles, toutes prêtes à être utilisées contre lui.

-Oh non, bien sûr, la rue est à tout le monde.
répondit-il avec cet air de politesse et de civisme qu'il employait très souvent quand, par exemple, il traitait avec quelques individus avec lesquels il songeait à faire affaire. Mais il n'est pas rare que les personnes de votre... condition. Et il pesait chacun de ses mots dans l'espoir de ne pas commettre d'impair... fassent appel à nos services.

Son propos n'était pas complètement faux. Même si rares, pour ne pas dire inexistantes, étaient les personnes bleues, vertes, violettes ou oranges qui passaient le pas de la porte d'Oscorp pour venir à sa rencontre. Ceci dit, ce n'était pas là un détail qu'il comptait apprendre à son interlocutrice. Qui sait, son propos endormirait peut-être, au moins un peu, sa défiance ? Qui ne tente rien n'a rien. Et quand il s'agissait d'assouvir sa curiosité et son ambition, Norman Osborn était capable de beaucoup, du meilleur, mais surtout du pire. Son ancien collaborateur aurait très bien pu en témoigner... s'il était encore là pour témoigner, justement. Et puisqu'il avait bien envie de percer le mystère que représentait, pour lui, Gamora, il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin, et aller jusqu'au bout de son idée. Même si la jeune femme ne serait sans doute pas simple à convaincre.







code by Mandy

_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gardiènne
Messages : 498

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Dim 21 Sep - 13:03




Paranoïa ou intuition ?



Gamora aurait dû se douter que cette excursion terrienne n'allait rien lui apporter d'autre que des ennuis. Il aurait été bien trop facile que personne ne remarque sa présence. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir usé de toutes les précautions nécessaires. La majeure partie de son corps était recouvert – en vérité, seul son visage était encore en mesure de rendre la couleur de sa peau visible aux yeux du monde, bien que ses cheveux venaient le balayer de chaque côtés – et les coins d'ombres avaient été durant toute cette journée de loyaux compagnons de route. Mais dans cette société où la différence, quelle qu'elle soit, ne laisse personne indifférent, cela n'avait bien évidemment pas suffit. A ce rythme, cette bande d'ignorants finirait par savoir tout sur tout et, d'après ce qu'elle avait pu entendre, le résultat de ces découvertes risquait de ne pas être bien joli. Chaque fois que ceux que l'on appelait les blancs avaient découvert un peuple d'une autre couleur que la leur ou aux mœurs différentes, ça avait été un carnage. Enfin... Pouvait-elle réellement juger lorsqu'elle-même avait exterminé une population toute entière... Dire que les raisons de cet acte était bien différent ne changeait rien au fait qu'ils étaient tous morts de ses mains. Pour autant, elle n'arrivait vraiment pas à apprécier ces terriens, pour le moment tout du moins. Trop de préjugés et d’à-priori, sans doute. Et ce n'était pas celui qui venait de se présenter face à elle qui allait changer la donne en venant mettre à plat tous les efforts qu'elle avait fait pour que son court séjour sur terre passe inaperçu. Elle aurait préféré ne pas avoir à libérer son couteau de sa cage. Ne restait plus qu'à espérer, pour lui comme pour elle, qu'elle n'ait pas à le sortir de sa manche. Mais au rythme où les choses étaient lancées, c'était bien mal parti et elle dû se contrôler pour ne pas perdre son sang froid.

- De ma condition vous dites ? Elle marqua un court temps de silence. Je ne suis pas sure de bien vous suivre. Je faisais juste une pause au calme, rien de plus. Non mais pour qui se prenait-il pour se permettre de telles paroles ? Il n'y avait vraiment que sur terre où l'on jugeait à ce point les gens sur leurs apparences, ça en devenait abominable. « Sa condition »... Non mais franchement ! Quand à ce qu'il se passe dans votre tour, je n'en ai pas la moindre idée et, à vrai dire, ça ne m'intéresse pas le moins du monde. Sans offense, ajouta t-elle rapidement dans un signe de tête. Elle ignorait s'il était complètement seul et mieux valait de pas risquer de se retrouver au beau milieu d'une embuscade. Dans un cas comme ce dernier, il n'y aurait pas que sa manche qui libérerait des armes et, que cela reflète une absence totale de modestie ou non, elle n'avait pas particulièrement envie que cette journée sur terre s'achève dans une marre de sang. Il ne fallait pas cependant que son interlocuteur actuel s'engage de trop dans la pente branlante dans laquelle il venait de s'insérer s'il voulait que cette pensée muette soit respectée.  
css by astealeaf

_________________
I'm a warrior, an assassin. I don't dance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 459

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Sam 27 Sep - 8:30


Paranoïa ou intuition ?
Q

ue la “femme” (si toutefois c'en était une) qui se trouvait en face de lui s'offusque qu'il ait parlé de sa condition en ces termes exacts étonnait quelque peu Norman. Après tout, il ne l'avait pas dit avec horreur ou agressivité, plus avec cette sorte de neutralité qui doit accompagner l'observateur le plus avisé. Eh quoi ! Elle était verte, et même si son interlocutrice s'adressait à lui comme si la situation était tout à fait banale et comme si, elle-même, était semblable à n'importe qui d'autre, il n'empêchait pas que.... Elle était verte, quoi ! Et d'ailleurs, même si c'était flagrant et sans doute pas pour inspirer la confiance de Gamora, l'héritier Osborn ne pouvait s'empêcher d'examiner dans le détail cet épiderme singulier. Pouvait-on lui en vouloir pour cela ? Ce n'était pas du racisme ordinaire, d'ailleurs, il n'émettait pas vraiment de jugement, manifestait juste sa curiosité. Elle était VERTE ! Il avait vu beaucoup de choses au cours de sa carrière, et bien de ces choses feraient se hérisser le poil de n'importe qui oserait y croire. Il y avait longtemps qu'il avait reconsidéré la notion de surnaturel à plus grande échelle. Lui-même, quand il se paraît en bouffon vert n'avait plus grand chose d'humain, après tout ! Mais cette femme-là était-elle seulement humaine ? Dans tous les cas, il ne semblait pas partir du bon pied avec elle. Et encore, il était à mille lieues de comprendre à quel point. Il ne devinait rien de ses qualités, qui le mettraient certainement KO en deux temps trois mouvements. Il daignait tirer sur la corde parce qu'il la pensait inoffensive. Grave erreur de sa part. Il eut été bien plus simple qu'elle ait bel et bien voulu se rendre dans les locaux d'Oscorp. L'y entraîner serait manifestement un tour de force.

-Il en faut plus pour m'offenser, voyons.


Ou pas, en fait. Même de la part d'une inconnue – et une inconnue verte, nous n'insisterons jamais assez sur cette spécificité – entendre l'empire qu'il avait bâti à la sueur de son front (et bien sûr, en corrompant et trahissant à loisir et sans vergogne) être traité avec une telle indifférence, ça ne lui inspirait aucun sentiment qui puisse vraiment être qualifié d'agréable. Il savait conserver ses atours polis et avenants, mais cet autre lui, d'une violence terrible, avait l'air d'éclater de rire dans un recoin de son cerveau, comme une invitation à abandonner toute civilité pour l'obliger de façon bien plus musclée à enfin lui répondre de la façon dont il voulait qu'elle lui réponde. Car pour l'heure, le mystère restait entier. Il ne savait toujours pas qui elle était, ce qu'elle était, et ce qu'elle faisait là. Et tant qu'il n'aurait pas eu la réponse nette et précise à cette question, il n'avait pas l'intention de la laisser filer. Il sentait là l'occasion qui ne se présentait qu'une fois dans une vie. Il n'allait tout de même pas la laisser filer.

-Si j'étais vous je tâcherai d'être plus prudente encore. Qui sait qui pourrait vous remarquer à travers ces baies vitrées. Et je ne garantis pas qu'ils soient aussi bien intentionnés que moi...


Lui qui ne l'était déjà pas.







code by Mandy

_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gardiènne
Messages : 498

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Dim 5 Oct - 13:13




Paranoïa ou intuition ?



La patience de Gamora, déjà bien mince d'ordinaire – elle savait d'ailleurs pertinemment qu'elle avait un travail à fournir à ce sujet –, était mise à rude épreuve dans cette ruelle du quartier de Manhattan. Son interlocuteur attendait-il qu'elle en vienne aux mains pour lui fiche la paix ? Elle pensait avoir clairement montré son désintérêt total, que ce soit envers cette tour ou même envers lui. Mais non, l'homme à la curiosité assez malsaine à ses yeux avait l'air décidé à rester lui faire causette. Qu'il ne soit pas offensé par les mots qu'elle avait prononcé un peu plus tôt lui importait bien peu à présent. Qu'il soit seul ou non, elle ne se laisserai pas atteindre, mais elle sentait que, même s'il était venu à sa rencontre en totale solitaire, elle aurait toutes les peines du monde à se débarrasser de lui sans passer par la violence. Or, c'était bel et bien le stade qu'elle ne voulait pas atteindre lors de cette première visite sur terre. Un seul faux pas de sa part et elle pouvait dire adieu à la mission en court et sans doute même adieu à la terre entière. Quand bien même l'espèce et le mode de vie de cette planète ne lui plaisait vraiment pas, elle ne souhaitait se fermer aucune porte. Surtout pas maintenant qu'elle cherchait à racheter son nom sali par le salaud qui l'avait adoptée.

Bon, le bonhomme qui se trouvait en face d'elle, quant à lui, n'était pas méchant – du moins c'est ce qu'elle croyait pour le moment –, il ne lui avait rien fait de mal et ne lui avait rien dit d'à proprement insultant, mais Gamora était un tantinet à fleur de peau et elle avait beaucoup de mal à apprécier que les choses ne se passent pas comme elle l'aurait voulu. Non seulement cet homme était venue la déranger en pleine pause et en pleine mission mais il ne comprenait pas – ou ne voulait pas comprendre ? – qu'elle  préférait qu'il retourne d'où il venait, et vite. Il avait l'air déterminé à discuter avec elle, si l'on pouvait réellement appeler cela discuter. Dans le genre dialogue de sourds empli de non-dits, celui qu'elle avait actuellement avec son interlocuteur avait un sacré niveau. Elle avait très bien compris qu'il faisait allusion à sa couleur de peau, et ce depuis le début, mais l'entendre passer par tous ces détours pour n'en venir finalement qu'à ce qu'il appelait sa « condition » était parfaitement irritant. S'il voulait la jouer comme ça, alors elle allait en faire de même.

- Mais que cherchez vous à me dire au juste ? Personne ne peux se poser tranquillement dans une ruelle pour souffler sans risquer de s'attirer des ennuis ? Mais dans quelle monde on vit ?! Dans un sens, ce qu'elle venait de dire, elle le pensait très clairement. Il n'avait pas fallu longtemps avant que sa couleur de peau n'éveille la curiosité d'un terrien, une particularité qui n'en était finalement pas une sur toutes les autres planètes de la galaxie. Quand à ce qui était de ses prétendues bonnes intentions, ça la faisait bien dire. S'il était aussi bon qu'il ne voulait lui faire croire, il ne serait tout simplement pas venu regarder de plus près la pigmentation de sa peau. Je vous remercie Monsieur... Monsieur qui d'ailleurs ? Oh, après tout, elle n'en avait que faire. Il me semble cependant être bien assez grande pour prendre soin de moi même. Sur ces mots, elle sortit légèrement de l'ombre, espérant que son air ferme et un tantinet menaçant ferait entendre raison à son interlocuteur.  
css by astealeaf

_________________
I'm a warrior, an assassin. I don't dance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 459

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Dim 5 Oct - 16:06


Paranoïa ou intuition ?
C

e qui est certain, c'est que la jeune femme ne semblait pas être de nature à se démonter, quoi qu'elle soit, elle adoptait un attitude que Norman trouvait à la fois fascinante et admirable, faute de la trouver menaçante, bien qu'il le devrait peut-être. Dans quel monde vivait-on ? Aux dernières nouvelles, ce monde s'appelait la terre, et tout ce qui s'y trouvait de différent était toujours jugé d'un très mauvais oeil, et avec beaucoup de mépris. Elle pouvait peut-être s'en défendre, peut-être même pousser ces gens-là dans leurs retranchements, elle n'en était pas moins une anormalité, et ce qui n'est ni normal ni explicable avait toujours été à bannir... ou à passer au microscope, comme le PDG d'Oscorp avait la très sérieuse intention de le faire... en y croyant de moins en moins, cela étant. Si elle pouvait se contenté de la suivre jusqu'à l'intérieur ! Mais elle n'y semblait pas décidée le moins du monde. Et lui, en attendant, il lui fallait trouver des subterfuges, réfléchir à cent à l'heure. Il l'aurait préféré plus docile, ma foi. Bon. Que restait-il à faire ? Jouer franc-jeu ? Peut-être en partie, oui. Mais pas complètement tout de même. Il fallait qu'il parvienne à gagner un semblant de sa confiance, et ce par tous les moyens.

-Je crains que le monde dans lequel nous vivons ne tolère pas la différence, et oui, je fais référence à votre couleur de peau.
Autant le dire enfin. Après tout, le vert de son épiderme était un "détail" trop flagrant pour faire mine de rien encore et se contenter de parler de particularité. Ceux qui ne sont pas conforme aux archétypes humains finissent irrémédiablement par être rejetés, ou pire... Il marqua une pause, tira son couteau de poche de la poche intérieure de sa veste. Et je sais ce que c'est que d'être différent. Comme pour illustrer ses propos, il enfonça la lame du couteau-suisse dans sa main, avant de la lever face au regard de Gamora. Progressivement, la plaie ouverte dans sa paume se refermait, à une vitesse inhumaine. L'un des grands avantages de ce serum qui avait fait de lui un tout autre homme. C'est pourquoi j'ai à coeur de venir en aide aux gens comme vous, comme moi. Pour ce qui était de faire de beaux discours, Norman Osborn n'avait jamais été en restes. Je m'appelle Norman Osborn, ajouta-t-il, lui tendant sa main à présent parfaitement guérie. Ce bâtiment, cette entreprise... Cet empire, avait-il envie d'ajouter dans sa plus grande mégalomanie, mais il s'en abstint. ...sont à moi. Il marqua une pause, guettant une réaction de la part de la jeune... femme ? Puis-je me hasarder à demander à qui j'ai l'honneur ?

Il n'était pas certain que sa démonstration suffirait, ou qu'il finirait par obtenir de son interlocutrice un nom qui soit bel et bien le sien, mais cela ne l'empêchait en rien d'essayer. Il voyait une opportunité en or, faite de chair, d'os (en apparence du moins) et de peau verte, il n'avait pas la moindre envie de la voir lui échapper, alors il voulait bien tout tenter.







code by Mandy

_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gardiènne
Messages : 498

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Mar 28 Oct - 21:49




Paranoïa ou intuition ?



Ah ! Il en avait fallu du temps, mais les vers étaient enfin sortis du nez de son interlocuteur. Gamora n'était pas dupe et il était évident que la présence de l'homme dans cette ruelle n'était pas dû à une promenade de santé. Sa couleur de peau, elle le savait pertinemment déjà, était notamment celle que l'on associait aux extraterrestres dans les livres pour enfants. Bon, dans un sens, ils étaient dans le vrai ces très chers humains – bien que les descriptions qu'elle avait pu entendre sur « les petits hommes verts », comme ils les appelaient, étaient toutes plus fantasques les unes que les autres. Mais qu'importe, aussi enfantines les histoires dont elle avait eu vent fussent-elles, la visite de cet adulte à l'âge avancée n'avait strictement rien d'anodin. Elle était heureuse de l'entendre l'admettre enfin, plutôt que de tourner encore un peu plus autour du pot. Cependant, le ton mielleux de son interlocuteur ne la trompait pas et elle n'avait définitivement pas l'intention de lui faire confiance. Mais à qui donc était-elle prête à accorder ce sentiment de toute manière... ? Gamora écouta l'homme malgré tout. Mieux elle comprenait le personnage, mieux elle pourrait s'en défendre si les choses étaient amenées à dégénérer – une éventualité qui ne lui semblait à présent plus très plausible mais la jeune femme avait appris à vivre sur ses gardes. Elle crut avoir sauté trop hâtivement sur cette dernière pensée lorsqu'il sortit un couteau de la poche de sa veste et acheva de faire glisser le sien dans sa main, la lame, toujours pointé vers le sol cependant, rentrant en contact avec les rayons du soleil couchant. Ce ne fut cependant pas contre elle que la lame de l'homme se tourna mais contre lui-même, sous ses yeux un tantinet ébahis. Mais que diable était-il en train de faire au juste ? Elle marqua un certain temps de silence face aux paroles de son interlocuteur.

- Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a d'extraordinaire là dedans, lança t-elle, le regard légèrement perplexe et presque amusé. « Grâce » aux modifications que son corps avait reçu, ce genre de coupures anodines n'avaient jamais été un problème pour elle – ainsi que pour la majeure partie de son entourage jusqu'à présent – et elle ne se rendait donc pas encore compte que ce n'était pas un caractère commun à tout être mortel, humain compris. Alors oui, là, tout de suite, elle ne voyait très clairement pas ce qu'il y avait de différent dans la démonstration que celui qui venait de se présenter sous le nom de Norman Osborn venait de lui servir. Vous êtes bien aimable, mais, comme déjà dit, je n'ai besoin de l'aide de personne, croyez-moi. Je sais à quoi m'attendre avec ma couleur de peau, mais j'estime que la différence ne vient pas de moi mais du regard étriqué des gens. Ce n'est pas mon problème mais ça deviendra très clairement le leur si ces derniers cherchent à me nuire. Ces derniers mots avaient un sens général mais avaient également pour but de faire comprendre à ce très cher patron d'entreprise qu'il valait mieux qu'il n'insiste pas plus pour la faire rentrer dans cette fichue tour de verre. Ignorant la main qui lui était tendue, elle fit distraitement tourner son couteau entre ses doigts. Vous pouvez m'appeler la dame verte si cela vous chante, mais si vous êtes si différent comme vous le dites vous même, ma couleur de peau ne devrait pas être pour vous un critère à signifier, non ? Quant à ce qui était de son entreprise, elle n'avait bien évidemment pas l'intention de l'en féliciter. Ce bâtiment était tout bonnement une atteinte à la beauté du ciel, mais ça et la nature, les humains n'en avaient apparemment que faire. 
css by astealeaf

_________________
I'm a warrior, an assassin. I don't dance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 459

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Mer 29 Oct - 21:27


Paranoïa ou intuition ?
D

e toute évidence, sa petite démonstration, qui en auraient impressionné d'autres sans doute (mais ces gens là étaient humains, manifestement la... personne qu'il avait en face de lui, qui qu'elle soit, ne l'était pas), n'avait pas le moindre impact sur Gamora. En soi, c'était assez décevant. Il s'était donné du mal, il avait joué la carte du théâtral, il lui avait même montré un aspect de lui-même qu'il n'avait jamais montré à d'autres, et en se présentant sous sa véritable identité, il s'était mis, quelque part, en danger (en même temps, il l'imaginait mal répéter quoi que ce soit, et qui irait écouter les élucubrations de la femme à la peau verte). Elle ne faisait pas seulement mine de trouver ce pouvoir de guérison instantané parfaitement naturel, il en était convaincu. Cela signifiait-il qu'elle possédait le même ? Norman ne savait trop s'il trouvait cela fascinant ou contrariant. Il en perdait un peu de son unicité. Mais d'un autre côté, son interlocutrice, elle, devenait plus encore une cible de choix. Oh, il ne se leurrait pas. Il ne parviendrait pas à lui mettre le grappin dessus dans la minute, et ce n'était pas aujourd'hui qu'il l'entraînerait à l'intérieur de la tour d'Oscorp. S'il avait eu sur lui tout son attirail de bouffon vert, c'eut été bien plus simple, mais là, il était inutile de faire un scandale... qui pourrait bien trop facilement l'éclabousser. Lui et cette entreprise qu'il avait mis tant de temps (et de magouilles) à ériger, il ne pouvait clairement pas se permettre de faire une chose pareille. Ce n'était pas le lieu, ce n'était pas le moment. Dommage...

-Vous semblez bien naïve pour quelqu'un d'apparemment si intelligent. Ou alors vous n'êtes pas vraiment aux faits de la nature humaine.


Il marqua une pause, il referma sa main tendue, et vint enfoncer ses deux mains dans ses poches, ne lâchant pas sa cible des yeux. Il voyait clairement que, en tirant sur la corde, il pouvait se mettre en danger. Et même s'il pensait qu'elle le sous-estimait, et que ses capacités, dont il avait hérité grâce au sérum, pourraient bien la surprendre et la prendre au dépourvu, ce n'était clairement pas le lieu pour tenter le diable. Il ne pensait pas se tromper en pensant qu'elle ne faisait pas seulement mine d'être dangereuse. Il ne pouvait donc pas insister davantage, mais il espérait bien voir son chemin recroiser le sien. Aussitôt de retour à son bureau, il comptait bien mettre le plus d'hommes possibles sur sa trace. Certes, c'était visiblement une femme discrète, ce en serait pas simple mais au moins, son signalement n'était pas difficile à faire.

-Vous apprendrez, par exemple, qu'il n'est jamais judicieux de refuser une main tendue, mais soit... je n'insisterai pas davantage, donc. Je ne voudrais pas vous importuner plus longtemps.

Sa façon à lui de dire qu'il la laissait tranquille... jusqu'à ce que leurs chemins se recroisent. Et ce jour là, il viendrait avec ses propres armes, et parviendrait, qui sait, à obtenir ce qu'il ne pouvait que vouloir obtenir après cette rencontre.







code by Mandy

_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gardiènne
Messages : 498

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   Mar 4 Nov - 0:05




Paranoïa ou intuition ?



Oh. Voilà que ce satané Norman Osborn commençait à lui faire la leçon à présent. Mais pourquoi s'était-il pointé dans cette ruelle au juste ? Pour admirer son pelage ou pour lui faire savoir que toute personne n'ayant pas sa couleur de peau à lui avait forcément encore beaucoup à apprendre sur le monde ? Bon, elle ne se rendait certes pas compte que son manque d'étonnement face à la guérison expresse de l'entaille qu'il s'était faite à la main n'était pas tout à fait normal, et ce surtout lorsqu'il s'agissait d'une main humaine, mais c'était la première fois qu'elle mettait les pieds sur la planète bleue, il était donc tout à fait normal qu'elle ne connaisse pas tout des capacités de guérison de ses habitants. Toujours est-il que son ignorance à ce sujet importait peu et que la façon dont son interlocuteur s'adressait à elle lui plaisait de moins en moins. Naïve... A ses yeux, c'était un mot bien dégradant, elle qui avait fait face à suffisamment de choses pour être apparentée à une personne d'au moins le double de son âge... Cette pensée était bien loin d'être de la prétention. A choisir, Gamora aussi préféré n'avoir encore rien vécu. D'ailleurs, si ça avait été le cas, elle ne serait pas en train de tourner avec désinvolture et adresse un couteau tranchant entre les cinq doigts de sa main et l'idée d'envoyer ce dernier dans la gorge de son interlocuteur ne serait donc jamais née dans son esprit. Du faible taux de patience qu'elle avait d'ordinaire, il n'en restait actuellement qu'une infime goutte. Fort heureusement, l'affreux jojo semblait enfin enclin à la laisser tranquille. Elle ne pouvait cependant pas prendre congé sans lui faire savoir qu'il n'était absolument pas à sa place pour lui parler en ces termes.

- Vous apprendrez de votre côté que c'est aux enfants que vous avez peut-être – et si c'était le cas, elle ne pouvait que les plaindre – qu'il faut faire la leçon. Me concernant, si mon éducation ne vous plaît pas, c'est bien loin d'être mon problème.

Et quelle éducation... A vrai dire, elle n'avait aucun souvenir du peu de choses que ses parents avaient bien pu lui apprendre – en avaient-ils seulement eu le temps ? - et ce n'était très clairement pas Thanos qui avait fourni le moindre effort pour faire d'elle une femme bien élevée. Malgré cela, elle considérait s'en sortir plutôt bien, et ce n'était pas le patron douteux qui se trouvait en face d'elle qui allait pouvoir lui faire penser le contraire. Elle connaissait la signification de cette main qu'il lui avait tendue, c'était une pratique courante sur les autres planètes également, mais le choix d'y répondre lui appartenait et il était très rare qu'elle opte pour ce dernier. Le contact direct, trop peu pour elle, et encore moins avec ce genre d'énergumène.

- Quoiqu'il en soit, c'est très aimable à vous, je commençais à perdre patience. Après un signe de tête faussement poli, elle s'empressa de rejoindre les toits et de filer loin de cette maudite tour de verre. Norman Osborn... Voilà au moins un nom qu'elle retiendrait.
css by astealeaf

_________________
I'm a warrior, an assassin. I don't dance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Paranoïa ou intuition ? [pv Norman]
» [J'ai Lu] "Il est parmi nous" de Norman Spinrad
» Enquête (Internet et paranoïa)
» Capacités du cerveau : intuition
» Norman Dale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Entrez en scène :: New York City :: Manhattan :: Oscorp Tower-