Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)


Partagez | .
 

 Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Agent double
Messages : 544

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Mar 13 Fév - 22:57

Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
Quand Alex s’était habillée, rapidement, afin de quitter l’hôtel où elle occupait une chambre depuis quelque temps, elle n’avait pas spécialement chercher à recouvrir la plaque étrange qui était apparu depuis quelques heures sur son cou. Pour la simple et bonne raison que ce qui avait compté le plus quand elle avait mis un long manteau noir sur son dos, c’était de se cacher surtout, afin que personne ne la reconnaisse. Parce qu’en apprenait par les média que le président des États-Unis étaient morts – mais elle le savait de toute façon parfaitement – elle n’avait pas fait que découvrir que Hydra avait décidé de se moquer d’elle, de la manipuler… mais que son visage était connu également. Pour le coup, elle regrettait amèrement de ne pas avoir de faculté lui permettant de changer de physique. Mais elle n’en avait pas, donc elle devait faire avec les moyens du bord. Un long manteau noir, une écharpe malgré le fait qu’ils soient au printemps, une casquette avec ses cheveux relevés de sorte qu’on ne les remarque pas. La jeune femme ne savait pas vraiment si ça allait être utile, mais de toute façon, elle n’avait pas le choix. Pour le coup, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle allait faire, maintenant qu’elle avait découvert que le groupe pour lequel elle travaillait, la trahissait et faisait tomber le groupe qu’elle adorait.

Elle voulait se rendre à au quartier général de la confrérie, elle voulait voir Magnéto, pour lui expliquer, pour qu’il l’aide… pour qu’il la sauve encore une fois. Sauf qu’elle se doutait que ça n’allait pas être une partie de plaisir, elle n’osait même pas imaginer la réaction de son maître. Mais elle devait y aller, elle allait y aller. Elle avait simplement quelque chose à faire avant de s’y rendre… il fallait qu’elle voir Norman Osborn. Alex n’avait aucune idée de comment elle devait se positionner par rapport à Hydra, mais ce qu’elle savait, c’était qu’elle ne pouvait rien laisser entre leur main qui puisse encore faire du mal à la Confrérie et aux mutants. Elle ne savait pas si ça allait lui permettre de s’en sortir auprès de la confrérie des mauvais mutant, mais dans tous les cas elle ne se voyait pas faire autrement. Elle hésita à se rendre à Oscorp, mais elle ne put s’empêcher de se dire que c’était beaucoup trop dangereux. Elle ne pouvait pas faire les choses à la légère, elle devenait quand même la personne la plus recherché du moment. Elle décida donc de se rendre directement chez Osborn, sachant où il habitait. Elle ne savait pas si elle pouvait réellement faire confiance à l’homme… mais de toute façon elle n’avait pas le choix.

Il faisait nuit quand elle frappa à la porte, espérant que l’homme allait venir lui ouvrir. Dans le pire des cas… Alex envisageait de toute façon d’entrer par effraction dans cette maison, quand bien même ce n’était pas forcément bon pour son pédigré – qui n’était déjà pas au meilleur de sa forme – d’entrer par effraction chez une personne comme Norman Osborn.
Code by Gwenn


_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 532

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Mer 14 Fév - 17:46


Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
N


orman se doutait, en collaborant avec l'Hydra, qu'il prendrait par à quelque chose d'important, qui bouleverserait le monde en profondeur... et c'était en partie ce qui l'avait décidé à accepter le marché que le groupe obscur (un peu moins à ce jour car au fil de leurs associations, il avait appris à en découvrir plus à leurs sujets) avait voulu mettre en place. Le chef d'entreprise s'était laissé dévorer par ses ambitions, par son égo, et de toute évidence, ces ambitions étaient bel et bien satisfaites. A sa manière, il participait au bouleversement du monde, et même si ses effets ne se constataient pour l'heure qu'en partie, il était convaincu de ne pas être déçu du résultat au bout du compte. Il attendait seulement de découvrir la suite des opérations, en spectateur attentif, en manipulateur aguerri. Pour l'heure, il n'y avait rien à faire sinon attendre.

Le PDG d'Oscorp, pour une fois, avait décidé de travaille chez lui. Depuis qu'il avait décidé de fonder les Sinister Six, il prenait le temps d'être chez lui plus souvent, sans négliger son travail pour autant, mais cela lui permettait bien plus rapidement d'enfiler son costume de bouffon vert si besoin, et par ailleurs, cela lui permettait de garder Harry à l'oeil, et même si ce dernier semblait enfin et pour de bon passé de l'autre coté, il choisissait naturellement de se défier, convaincu du fait que c'était quoi qu'il en soit préférable pour la suite. Il se trouvait donc installé à son bureau, planchant sur plusieurs dossiers passés en urgence et qu'il avait jusqu'alors négligés pour s'intéresser à d'autres priorités qui pouvaient à présent demeurer en suspens. Ce fut alors qu'il entendit sonner à la porte. Intrigué, Norman alla ouvrir. Il n'attendait personne, et il n'appréciait pas outre mesure les visites inattendues. En même temps, il pensait nécessaire de ne pas passer à côté de la moindre visite à l'heure actuelle. Il se dirigea donc sans se presser jusqu'à la porte.

-Alex ?

Il ne s'attendait pas à la voir ici, certainement pas au vu des récents événements. Et il devait reconnaître ne pas apprécier qu'elle ait fait chemin jusqu'à son domicile. Si elle avait été suivi, si quelqu'un devait les voir ensemble, alors ce serait proprement catastrophique pour lui. Pour autant, il garda son calme et son self-control, il s'écarta pour laisser la jeune femme rentrer et referma précautionneusement la porte du regard tout en s'assurant que personne ne les avait vus.

-Je ne m'attendais pas à te voir ici.

Et nulle part ailleurs ? Va savoir ? Alex courait un grave danger, et même si leurs destins étaient liées d'une certaine manière, il n'avait pas la moindre intention de tomber avec elle.




code by Mandy


_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 544

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Mer 18 Avr - 18:17

Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
Norman Osborn ne cacha rien de sa surprise en découvrant Alex sur le pas de sa porte, sans que cela ne surprenne réellement la mutante. Parce qu’elle était quand même recherchée par les autorités et qu’il semblait normal qu’elle soit partout ailleurs qu’ici. Mais en même temps, si elle prenait tant de risque en venant chez Norman, c’était pour une bonne raison. La jeune femme savait bien que c’était risquer, mais elle n’avait pas le choix. Et dans tous les cas, elle savait prendre ses précautions. Elle ne se retint pas de rentrer dans la maison des Osborn, parce qu’il n’était évidemment pas bon pour elle de rester sur le pas de la porte. Elle ne s’offusqua pas vraiment de la réaction de Norman donc, elle se doutait qu’il n’avait aucune raison de sauter de joie parce qu’elle se trouvait à présent dans le hall de sa maison. Ça lui était égal, il pouvait bien penser ce qu’il voulait, elle avait une bonne raison de se retrouver là après tout.

« Personne ne m’a suivi. » Dit-elle en retirant sa casquette et l’écharpe qui entourait son cou, bleuté, pour préciser à son interlocuteur qu’il n’avait pas de risque à se faire.

Elle n’était pas idiote en même temps, elle ne serait pas venue jusqu’ici s’il y avait le moindre risque qu’elle soit suivie. Elle devait se rendre au quartier général de la confrérie des mauvais mutants, elle ne pouvait pas prendre le moindre risque. Qu’on la suive jusqu’à l’entre de Magnéto – ce qui était peut-être un plan de ses anciens patrons – ou encore qu’on l’arrête avant qu’elle n’ait pu récupérer ce qu’elle avait à récupérer, et qu’elle ait pu parler à Magnéto. Même si elle se doutait que cette partie là n’allait pas être une partie de plaisir. Ça n’enlevait cependant pas le fait qu’elle devait le faire et elle le faire, mais en attendant…

« Les échantillons et les recherches que je t’ai confiés. »
Reprit-il ne prenant pas la peine de se montrer particulièrement poli avec son interlocuteur. Elle l’appréciait – autant qu’elle appréciait un humain – mais en cet instant précis il y avait plus important que des politesses. « J’ai besoin de les récupérer. »

En un sens, Alex ne pouvait pas savoir si tout cela se trouvait vraiment en possession de Norman, ou s’ils se trouvaient dans son entreprise, mais la jeune femme devait dans tous les cas passer par lui. Elle se rendait bien compte que Hydra le lui avait mis à l’envers, qu’ils s’étaient servis d’elle pour faire tomber les mutants, pour qu’ils soient mis sur le devant de la scène. Pourquoi exactement ? Elle ne savait pas encore. Mais ce qu’elle savait, c’était qu’ils en avaient envers les mutants et il était hors de question que ce qu’elle avait confié à Norman Osborn la dernière fois reste en sa possession. Elle devait les récupérer, les donner à Magnéto et la jeune femme aurait un peu le sentiment de se racheter. Même si ça n’allait évidemment pas être suffisant.
Code by Gwenn

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 532

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Mer 18 Avr - 19:30


Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
A


lex avait beau affirmer que personne ne l'avait suivie, le PDG d'Oscorp ne saurait être complètement convaincu. Non pas qu'il remette en question les compétences de son interlocutrice, qui n'avait jusqu'ici jamais déçu les attentes de personne (jusqu'ici, mais même maintenant, alors qu'elle était dans la ligne de mire des autorités et de ses anciens amis, elle n'était pas réellement fautive de ce qui lui arrivait), mais dans les circonstances actuelles, l'on pouvait s'attendre à tout. Et il était hors de question pour Norman de tomber en même temps qu'Alex. Il comptait bien faire tout ce qui pouvait être nécessaire pour que cela n'arrive pas... Ils s'entendaient bien, en termes de caractère... et pas que. Mais il était des situations où les affinités ne suffisaient pas, et celle-ci en était. Alex et Norman étaient de grands individualistes, chacun à leur manière, c'était sans doute pour cela qu'ils s'étaient bien entendus pour commencer, et c'était certainement pour cela également que tout cela n'allait sans doute plus durer longtemps. C'était ce que laissait en tout cas deviner ce houleux début de conversation, qui n'irait pas en s'améliorant au vu de la requête que son interlocutrice lui adressait à présent, sans chercher à y mettre les formes, de toute évidence. Elle venait récupérer les échantillons et recherches qu'elle lui avait remises. Il s'en doutait. Tout comme il se doutait que sa réponse n'allait pas plaire le moins du monde à son interlocutrice.

-Je suis désolé, répondit-il en croisant les bras. Mais je ne peux pas faire ça.

Sa réponse était claire, précise, tranchante. Sans appel. C'est vrai, c'était parce que la jeune femme était venu vers lui qu'il avait pris contact avec l'HYDRA et qu'il travaillait à présent pour eux. Mais ce n'était pas pour autant qu'il considérait lui devoir quoi que ce soit. Ils en arrivaient à ce stade de leurs chemins respectifs où ils se trouvaient à une embouchure. Chacun, à présent, devait tracer sa route. et de toute évidence, elles allaient dorénavant prendre des directions diamétralement opposées. Norman se doutait qu'Alex devait se trouver dans une situation particulièrement angoissante et délicate pour elle (même si elle faisait à l'heure actuelle preuve de ce sang-froid qu'il ne manquait pas de trouver terriblement séduisant la concernant), mais si elle escomptait après le soutien de quelqu'un pour se sortir du merdier où elle était actuellement fourré, elle ne devrait pas compter sur lui. Il n'ajouta rien de plus mais considéra son cou bleuté avec la plus grande attention. Elle était condamnée... Ou pas... ce n'était pas une nécessité, s'il lui parlait. Mais à l'heure actuelle, il ne prononçait pas le moindre mot, attendant seulement une réaction qui risquait fort d'être déplaisante.



code by Mandy


_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 544

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Jeu 21 Juin - 12:04

Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
Alex se doutait que ça n’allait pas forcément être évident pour elle d’obtenir ce qu’elle désirait, mais elle n’avait pas l’intention de se retenir de le demander. La jeune femme voulait récupérer les échantillons qu’elle avait fourni à Norman Osborn, une manière pour elle d’avoir quelque chose à donner à Magnéto. En échange de sa vie ? Peut-être bien, même si la mutante se doutait que ça n’allait pas être si évident que ça non plus, que ça n’allait pas être suffisant. Mais si son maître décidait de la sacrifier, elle savait bien qu’elle n’allait pas pouvoir dire grand-chose, qu’elle ne pourrait pas faire grand-chose. Si elle devait mourir à cause de ça, elle l’accepterait en un sens… mais elle devait quand même faire quelque chose pour les mutants, elle devait faire quelque chose pour l’homme qu’elle considérait sans doute à tort comme un père.

Mais sans grande surprise donc, Norman après avoir affirmé qu’il était désolé – sans qu’elle ne sache vraiment s’il était sincère ou non, s’il lui disait ça juste comme ça – affirma qu’il ne pouvait pas faire ça. La jeune femme n’était pas surprise en effet, mais ce n’était pas pour autant qu’elle appréciait d’entendre ce genre de chose. En tout cas, la jeune femme n’avait pas l’intention de se retenir, il était évident qu’elle allait insister.

« Tu m’en vois désolée, mais il me faut absolument ces échantillons. » Elle ne l’était pas en réalité, elle voulait juste signaler le fait qu’elle n’avait pas l’intention d’en démordre. Elle avait l’intention d’insister, parce qu’elle avait vraiment besoin de ces échantillons. Bon, en un sens, la jeune femme ne pouvait pas savoir s’ils étaient encore en possession de Norman Osborn, mais elle osait croire qu’il avait dans tous les cas quelque chose sur ses recherches. Il avait travaillé sur ce cout, il devait avoir encore quelque chose en réserve. « C’est une question de vie ou de mort là. » Précisa-t-elle, même s’il n’y avait sans doute pas besoin qu’elle le précise. Parce que la jeune femme devenait l’ennemie public numéro un avec cette histoire. Mais ce n’était pas que pour cela, elle était aussi une cible pour les mutants maintenant, puisqu’elle les mettait clairement dans une grave situation. « Si je ne les récupère pas, je suis une femme morte. »

Sauf qu’elle n’avait aucune idée qu’elle était déjà plus ou moins condamnée, qu’elle s’était faite rouler par l’Hydra avec l’assassinat, mais ce n’était pas la seule manière dont ses patrons avaient décidé de la trahir. Et pour le moment, la jeune femme n’en avait pas la moindre idée, sans se rendre compte en prime que l’homme sous ses yeux en avait parfaitement conscience. Qu’elle se retrouvait dans une situation bien pire que celle qu’elle pensait avoir, qu’elle n’était pas juste un criminel pour les humains, une traitre pour les mutants et juste un pion pour l’Hydra. Comme si elle pouvait imaginer une seule seconde que sa situation était pire que ce qu’elle semblait être, elle n’avait pas tant d’imagination.
Code by Gwenn

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 532

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Jeu 21 Juin - 12:27


Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
A


lex insistait, Norman n'en attendait pas moins de sa part. Elle avait toutes les raisons du monde d'agir de la sorte. La situation était critique et allait lui coûter cher, très cher, en comparaison du sort qui l'attendait, leur complicité passée et leur petite aventure faisaient grise mine. Elle se devait d'insister, et il se doutait qu'elle en passerait par toutes les méthodes possibles s'il le fallait : menaces, chantage, intimidation ou autre, ce genre de méthodes qui lui convenaient particulièrement bien. La jeune femme était totalement bousculée par les événements, animée par l'énergie du désespoir, et c'était une énergie de laquelle on pouvait tirer le meilleur comme le pire. Mais dans tous les cas, le choix du PDG d'Oscorp était fait, et personne ne saurait le faire revenir sur sa décision. Il savait très bien ce qui la motivait à agir de la sorte, mais ce n'était pas parce qu'il savait et parce qu'il était, dans une certaine mesure, capable de la comprendre, qu'il pouvait accéder à sa requête. Loin de là, même. Elle n'avait pas besoin de le lui préciser pour qu'il le sache, il en avait bien conscience. Elle n'exagérait rien quand elle affirmait que si elle ne récupérait pas les échantillons qui étaient désormais en sa possession, cela lui coûterait la vie. Ce n'était pas un euphémisme, c'est une certitude, Alex avait réussi le tour de force de devenir la cible privilégiée de pratiquement tout le monde. Le nombre de ses alliés diminuait peu à peu... et très clairement, si elle avait encore des doutes là-dessus, elle en avait la certitude à présent, Norman ne pouvait plus compter parmi ces derniers dorénavant. Ils en étaient à ce point de jonction où leurs intérêts divergeaient au point qu'il lui soit tout bonnement impossible de poursuivre sur le même chemin. Il poussa un léger soupir, calculé bien sûr.

-Je crains fort que nous ne sachions nous entendre à ce sujet.
Il marqua une légère pause. Vois-tu, si je te confie ces échantillons, c'est moi qui suis un homme mort.

Et entre sa vie et celle de son interlocutrice, si charmante pouvait-elle être, c'était bien évidemment sa vie qu'il choisirait, tout comme Alex se battrait bec et ongles pour la sienne. Ils se ressemblaient, tous les deux, ils étaient des survivants. Et s'ils devaient tout écraser sur leur passage pour parvenir à leurs fins, ils n'hésiteraient pas une seule seconde. Donc, s'ils devaient s'écraser mutuellement pour parvenir à leurs fins, il en serait de même. C'était dommage. Norman n'avait pas spécialement envie de vouer la belle mutante aux gémonies ou de la lâcher dans la fosse aux lions. Mais ses intérêts primaient. Et dans son intérêt, il ne pouvait tout simplement pas accéder à la requête de son interlocutrice.





code by Mandy


_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 544

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Mar 28 Aoû - 13:35

Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
Alex en un sens se doutait bien que son interlocuteur n'avait aucune raison de lui rendre ce service, pour la simple et bonne raison que ce n'était pas dans son intérêt. Et le fait que Norman Osborn soit du genre à protéger ses intérêts était une des choses qui lui plaisait chez elle. Ils avaient un peu la même façon de voir les choses, de penser. Donc oui, elle n'était pas surprise mais ce n'était pas pour autant qu'elle appréciait ce refus. Lui dire qu'elle était une femme morte si jamais elle ne pouvait pas récupérer les travaux qu'elle lui avait donné, ça n'allait peut être pas le convaincre, tout simplement parce qu'il n'était pas vraiment dans son intérêt de la sauver elle. À la place de Norman, Alex n'aurait sans doute clairement pas pris de risque non plus, surtout que au final elle ne pouvait pas nier le fait que son destin avait un rapport avec d'autre. Avec celui des mutants par exemple. Du moins, c'était le cas jusqu'à présent, elle ne savait pas exactement comment ça allait se passer à présent.

Norman précisa donc qu'ils n'allaient pas réussir à s'entendre à ce sujet et mine de rien, la mutante en avait parfaitement conscience. Ce qui l'agaçait un peu, en un sens, mais ce n'était pas comme si elle pouvait y faire quoi que ce soit. Et mine de rien, si l’homme n'avait pas été à ce point dur en affaire et qu'il n'était pas du genre à tout faire pour son intérêt, il aurait été beaucoup moins intéressant avant. Malheureusement, ça ne l'arrangeait pas. Elle aurait aimé qu'il se montre un peu plus flexible quand même. Juste histoire de pouvoir mettre la main sur les travaux que Norman Osborn avait entre ses mains. Mais bon, elle savait bien que ce n'était pas dans son intérêt, pour la simple et bonne raison que si elle, elle était une femme morte sans ses échantillons, lui il l'était tout autant s'il décidait de les lui donner. Ça semblait clairement mettre fin à leur collaboration donc. En même temps, ça semblait être la fin de toute les collaborations de la jeune femme, elle se trouvait quand même dans la pire situation possible.

« À mon avis, il ne va pas falloir longtemps pour que tu te fasses trahir comme moi. »
Dit-elle légèrement amer, aillant beaucoup de mal à cacher le fait qu'elle n’appréciait pas du tout les actions de Hydra et la position dans laquelle ils l’avait mise. Elle n'avait pas spécialement eu envie d'en arriver là, mais elle n'avait pas le choix. Elle avait besoin d'avoir quelques cartes en main pour retourner voir Magnéto, ne se doutant pas que il était de toute façon trop tard. « J'en ai besoin et je les aurais de gré ou de force. »

Et sur ces lors, la jeune femme prit le parti de faire monter la gravité autour d'eux, même si elle ne pouvait pas trouver les échantillons seule, elle espérait pousser l'homme à les lui donner.
Code by Gwenn


_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 532

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   Mar 28 Aoû - 18:13


Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
N

orman n'eut aucune réaction quand Alex affirma que l'Hydra finirait forcément par le trahir, comme elle l'avait trahie, elle. Il était possible, en effet, qu'ils décident de la lui mettre à l'envers à un moment ou à un autre, mais à vrai dire, le présomptueux chef d'entreprise était des plus confiants. Alex était peut-être une mutante et avait ses entrées au sein de la Confrérie des mauvais mutants, mais Norman, lui, était le PDG d'une entreprise extrêmement importante, au patrimoine exorbitant, alors il doutait fort que l'on cherche se séparer si rapidement d'un allié tel que lui. Et si ça devait être le cas, il était certain de pouvoir avoir un coup d'avance dans tous les cas. Bien sûr, c'était de l'orgueil et il n'était pas infaillible. Mais puisque personne n'était parvenu jusqu'ici à exploiter ses failles ou du moins à les creuser au point de faire s'effondrer son empire, il ne redoutait aucun avertissement ni ne craignait aucune menace. Norman Osborn était sûr de lui, de ses atouts, et de ses alliances. Et quoi qu'il en soit, à l'heure actuelle, il était assez manifeste qu'il se trouvait du côté des vainqueurs. S'il devait se ranger dans le camp de l'Hydre ou dans celui d'Alex, la question ne se posait même pas réellement, la réponse allait tout bonnement de soi. Alors non, son interlocutrice aurait beau tenter, encore et encore, il ne la laisserait pas faire.

Mais bien sûr, il ne fallait pas s'attendre à ce que la belle et redoutable mutante se contente d'un refus de sa part et ne cherche pas à riposter de son côté. Même s'ils ne pouvaient pas prétendre parfaitement se connaître l'un et l'autre, ils avaient suffisamment échangé, tous les deux (et dans tous les sens du terme), pour qu'il pense avoir cerné ne serait-ce qu'un peu la personnalité de son interlocutrice. La jeune femme était une ambitieuse, et même au fond du trou, elle ne se laisserait pas abattre. Elle était comme lui, elle ne s'avouerait vaincue que dès lors qu'elle lâcherait son dernier souffle, et ce moment ne devait pas arriver, dans son esprit, du moins. Aussi le lui fit-elle comprendre. Elle récupérerait les échantillons, de gré ou de force.

Norman avait connaissance des pouvoirs de la jeune femme, mais il ne les avait jamais vu à l'oeuvre, et il ne pu qu'être impressionné. Tout à coup, son corps s'affaissa, et il se sentit comme cloué au sol, ses gestes devenaient lourds et difficiles. Il avait beau bénéficier de compétences exceptionnelles grâce au sérum qu'il s'était injecté à lui-même, il ne pouvait pas grand-chose contre de tels pouvoirs, d'autant qu'il n'avait pas tout son attirail sur lui. Ce n'est pas pour autant qu'il s'avouerait vaincu.

-Tu perds ton temps. Ce n'est plus moi qui ai les échantillons. Et j'ignore où ils sont.






code by Mandy


_________________


“The itsy bitsy spider climbed up the water spout.
Down came the Goblin and took the spider out."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. (Norman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le secret de Crocodile !!
» [Barjavel, René] Le grand secret
» [Moccia, Federico] J'ai failli te dire oui
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» (Grade) Que veut dire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Résidences :: Résidences :: Maison des Osborn - Manhattan-