Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)


Partagez | .
 

 Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   Ven 2 Fév - 15:33

Chaque rencontre est une incarcération.
Pietro ne pouvait pas nier que la vie était quand même sacrément plus agréable depuis qu’il avait un toit sur sa tête et qu’il pouvait quand même se promener dans les rues de New-York sans craindre qu’une personne – qu’un corbeau – ne lui tombe dessus pour le tuer. Depuis qu’il était mort (parce que c’était quand même ce qui s’était passé), c’était plus facile pour lui de « vivre ». C’était dingue dit comme ça, mais puisqu’il avait le droit à une seconde chance, il n’allait pas se prendre la tête mille ans. Magnéto n’avait plus l’intention de le buter, parce qu’il savait qu’il pouvait avoir Wanda d’une autre manière. Clairement, ça ne lui plaisait pas spécialement de voir que sa sœur continuait de bosser pour ce type mais bon. Il n’avait pas le choix. Ce type… ce type… leur père. Pietro avait clairement du mal à s’y faire. La vie était bien plus douce depuis, mais on ne pouvait pas dire que tout était parfait pour autant. Mais bon, ce n’était pas grave, Pietro tentait de juste prendre tout cela le plus légèrement possible. Pour le moment, ça ne changeait rien parce que le type en question n’était au courant de rien et qu’il n’y avait que Wanda, lui et Liv au courant (en fait, il y avait aussi le robot de sa sœur, mais moins il parlait de ce grille-pain, mieux il se portait). Alors pour le moment, le jeune homme se contentait de mettre tout cela de côté et de ne pas s’en préoccuper. Il aurait bien l’occasion de se prendre la tête avec tout cela ensuite, bien sûr, il se doutait que ça n’allait pas le quitter.

En attendant, Pietro profitait juste pleinement de sa « liberté ». Bon, sa situation n’était pas entièrement réglée non plus, il n’avait techniquement toujours pas de papier et il faudrait bien qu’il trouve un moyen de gagner un peu d’argent, légalement. Mais pour l’heure, il n’avait aucune envie de s’en préoccuper. L’avantage d’avoir une petite amie pour nous nourrir et nous loger. Il ne profitait peut-être un peu trop en fait, mais en même temps le jeune homme était chez elle parce qu’elle lui avait demandé de rester, il n’avait rien forcé du tout. Et il lui semblait bien qu’ils avaient trouvé un parfait équilibre tous les deux. Quand Pietro ne se mettait pas en tête de libérer des prisonniers du quartier général de la confrérie, mais ça encore c’était une autre histoire.

Pour l’heure, le jeune homme se trouvait dans un café pas très loin du commissariat où Liv travaillait. Parce qu’il attendait qu’elle ait terminé son service pour aller la retrouver. D’ordinaire, ils avaient l’habitude de se retrouver chez elle quand elle terminait sa journée, mais là il n’avait pas pu rester en place. En même temps, Pietro avait bien du mal à rester en place. Wanda était occupée et ils ne pouvaient pas se voir et en dehors d’elles, Pietro n’avait pas envie de voir quelqu’un d’autre. Alors il s’était installée là et il attendait.
Code by Gwenn


_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 51

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   Sam 10 Mar - 1:26

Je pense qu’on peut clairement dire que le plus étrange de mes moments en compagnie de Liv s’est déroulé aujourd’hui. J’en interroge du monde tous les jours dans le cadre de l’exercice de mes fonctions, c’est normal. Et j’ai arrêté de compter le nombre de criminologues et autres experts avec lesquels j’ai bossé dans toute ma carrière. Déjà, en tant qu’agent du FBI, je suis moi-même une criminologue, j’ai passé les diplômes et tout. Mais parfois, il s’avère qu’une personne est meilleure que moi dans un certain domaine ou bien il me faut un autre avis. C’est ce qui est arrivé aujourd’hui et en particulier avec les conneries récentes, entre autre l’assassinat du président, les choses se corsent pour les mutants.

Voilà pourquoi je me suis pointée au commissariat où Liv bosse, prétendant ne pas la connaître, sortant immédiatement badge et masque de glace pour que le boulot soit fait le plus vite possible. Un examen du dossier que j’ai emmené plus tard et je prends Liv à part pour lui parler des conneries qui se déroulent en ce moment et notamment si elle pense qu’un mutant pourrait être lié au dossier sur lequel je travaille et que je lui ai montré. Notre discussion ne m’avance pas des masses, mais la paperasse pour cet entretien ne se fera pas toute seule et je n’ai aucune intention de rester plus longtemps que je le dois. Voilà pourquoi je limite mes interactions au stricte minimum social, salue des gens, reprend le dossier, sert la main de Liv, la remercie (tout cela en faisant toujours semblant de ne pas la connaître, je suis douée pour ignorer les gens) et quitte le commissariat, moins de trente minutes après mon arrivée.

Bon, ma précipitation est aussi due au fait que j’hésite récemment à passer trop de temps en public pour la simple et bonne raison que des plaques bleues sont apparues sur mon corps. Pour l’instant, elles se concentrent sur mon ventre et peuvent donc être cachées, mais je ne compte sérieusement pas attendre de ressembler à Mystique pour réagir. Mais en attendant d’avoir une explication (et une solution aussi), je ne peux que continuer de vivre ma vie. Je me dirige donc vers le café le plus proche, désespérée pour un peu de caféine. Ou d’alcool. Peut-être même les deux. Et je ne sais si ce sont les plaques qui possèdent un effet secondaire, mais je n’ai pas été au top physiquement depuis qu’elles sont arrivées, comme si elles sapaient une partie de mon énergie. C’est probablement juste un coup de stress, rien de bien méchant, mais on ne sait jamais, je ne peux pas me permettre la moindre faiblesse avec mon job. Arrivée dans le café et ignorant complètement les divers clients qui s’y trouvent déjà (heureusement pas très nombreux à cette heure-là), je m’arrête au comptoir pour commander un café d’un côté et un verre de whiskey de l’autre.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   Mar 8 Mai - 18:00

Chaque rencontre est une incarcération.
Pietro était littéralement perdu dans ses pensées, ne faisant même pas attention aux personnes qui entraient et sortaient du café où il se trouvait. En même temps, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il n’en avait définitivement rien à faire de ceux qui pouvaient bien l’entourer. Ce n’était pas entièrement son genre, mais là il avait juste envie d’attendre que le temps passe afin de pouvoir retrouver Liv. Il aurait très bien pu décider de se contenter d’aller courir un peu, ce qu’il faisait à la perfection, mais... eh bien, il n’en avait même pas envie. Mine de rien, s’il n’avait pas envie que ça soit le cas, il e pouvait pas nier que cette histoire avec le président des États-Unis le touchait quand même beaucoup plus qu’il n’aimerait. Les mutants semblaient être la cible de la haine des humains, et ça, Pietro avait eu l’occasion de le voir déjà dans le passé. Il avait perdu ses parents adoptifs à cause de ça, parce que les humains n’avaient pas compris que Wanda et lui étaient inoffensive. C’était ça qui les avait poussé dans un premier temps dans les «bras» de Magnéto après tout, ça et le fait que l’homme leur avait sauvé la vie. Parce qu’ils ne pensaient pas que les humains seraient capable de comprendre. Et en réalité, même si Pietro avait décidé de quitter la confrérie des mauvais mutants parce qu’il ne supportait plus ce qu’il y faisait, ce n’était pas pour autant qu’il pensait que les humains seraient réellement aptes à comprendre les mutants. La preuve, on leur mettait tout sur dos encore. Faut dire que la petite Alex Gray avait fait fort aussi. Mais voilà, comment parvenir à être accepté dans une population qui nous détestait dès que l’occasion était possible ? Pietro avait bien conscience de cela, même s’il ne se laissait plus ronger par la haine comme à l’époque. Parce qu’il savait bien que la haine ne pouvait qu’entraîner la haine.

Bref, il ne pouvait donc pas nier qu’il était quand même plus touché qu’il ne le voudrait par tout cela. Tout en était en prime un peu perturbé par les tâches bleues qui se trouvaient sur son corps, et celui de Liv aussi d’ailleurs. Ne se rendant pas encore compte quelles importances elles allaient avoir et quelles conséquences surtout. Et alors qu’il sortait à peine de ses pensées le regard du mutant se porta sur une silhouette qu’il connaissait, se trouvant au comptoir du café. Leviana ? Le jeune homme ne pensait pas la croiser ici et en réalité, il n’avait peut-être pas vraiment envie de la croiser non plus, il ne fallait pas le nier. Parce qu’ils ne s’entendaient pas super bien et que la mutante continuait de travailler pour Magnéto en plus. Même si le jeune homme n’avait plus de souci avec son... père, ça n’enlevait pas le fait qu’il n’appréciait toujours pas de croiser des confréries, sauf sa sœur et sa petite amie, du coup. Mais il ne put s’empêcher de se demander ce qu’elle faisait là... et il avait besoin de le savoir. Alors il se leva pour s’approcher de la jeune femme.

« Salut Leviana. » Lança-t-il dans un sourire, en s’appuyant sur le comptoir. « Tu es ici pour jouer un mauvais tour ? » Demanda-t-il, se doutant qu’elle comprendrait qu’il parlait de la confrérie.
Code by Gwenn


_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 51

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   Mar 5 Juin - 18:47

Les seuls moments où j’arrive à être patiente c’est dans le cadre de mon travail (sinon j’aurais déjà étripé la moitié de mes collègues si ce n’est plus) et quand il s’agit de planifier ma vengeance. En général, les personnes qui me font vraiment chier finissent par le payer un jour, d’une façon ou d’une autre. Plus le degré de l’affront est important et plus je prends le temps pour planifier ma vengeance, calmement et en souriant, sans rien laisser paraître. Et plus ça dure, plus c’est violent. Voilà pourquoi il vaut mieux que ma colère explose immédiatement qu’une semaine plus tard. Mais attendre mon café et mon whiskey, voilà une situation dans laquelle je n’ai aucune patience et je n’hésite pas à le faire comprendre au barman. Pas de pourboire pour lui, juste quelques pièces lancées à l’arrache sur le comptoir. Je ne prends même pas le temps de vérifier que rien ne tombe, ayant déjà compté la somme exacte dans ma tête, malgré ma fatigue apparente et la migraine qui commence à se frayer un chemin vers mes tempes.

Frustrée au possible, je ne jette qu’un coup d’œil rapide à mon café, le bout des doigts touchant la tasse pour jauger la température avant de me tourner vers mon whiskey. Sauf que c’est ce moment-là que Pietro choisit pour venir m’interrompre, s’accoudant au comptoir comme il en a si bien l’habitude. « Va voir dehors si j’y suis » est mon premier réflexe, sauf que ma voix fut tellement basse (et menaçante) que je dois être la seule personne à m’être entendue, car Pietro ne bouge pas, planté comme un piquet et semble vouloir savoir ce que je fous là. À moins qu’il n’ait tout simplement décidé de m’ignorer, ce qui est plus probable.

« Si j’étais en train de comploter quelque chose contre toi, ça se serait déjà produit et c’est pas l’envie qui m’en a souvent manqué, crois-moi. » Bien sûr que je ne peux m’empêcher d’être irritable, vu la journée de merde que je viens d’avoir, le fait que j’ai du aller presque quémander de l’aide sur une affaire du Bureau auprès de Liv, comme si mon comportement bourré de la dernière fois n’était pas suffisant en matière d’humiliation. Et en plus, ces foutues taches bleues sur mon ventre ne font que m’énerver davantage, car tout à leur propos m’est inconnu. Et que je n’aime pas ne pas avoir le contrôle.

Je tapote mon badge et indique mon arme de service à ma ceinture d’un coup de menton « Je suis au boulot. Ou plutôt j’étais, il y a cinq minutes. » Je me tourne ensuite vers Pietro, le regardant pour la première fois depuis qu’il m’a adressé la parole. « Contrairement à ce que tu pourrais penser, tu n’es pas au centre de mon monde, ni de celui de la Confrérie. Et je ne pense pas que ce soit moi que le grand manitou enverrait s’il voulait te mettre le grappin dessus. » Mes pouvoirs ne sont pas les plus efficaces contre la vitesse de Pietro, soyons honnêtes. De plus, avec Liv d’un côté et Wanda de l’autre, une stratégie interne serait beaucoup plus efficace pour choper Speedy Gonzales ici présent. Je me sais alors de mon verre de whiskey, le buvant cul sec avant de le reposer violemment contre le comptoir dans un claquement. « Et puis qu’est-ce que ça peut te foutre ce que je suis venue faire ici ? Le FBI n’a rien sur toi… pour l’instant. »

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   Lun 20 Aoû - 14:54

Chaque rencontre est une incarcération.
Pietro entendit parfaitement le moment où la jeune femme lui affirma qu’il pouvait aller voir dehors si elle était, même si elle avait pris la peine de parler clairement bas. Il avait entendu, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait envie de s’en aller, de sortir comme elle le lui demandait. À quoi bon ? Le mutant était bien trop curieux de savoir ce qu’elle venait faire ici, en plus du fait qu’il se faisait quand même un peu chier et qu’il ne pouvait pas nier avoir envie de la taquiner un peu. Même s’il risquait peut-être gros. Mine de rien, Pietro avait moins peur de venir taquiner les membres de la Confrérie depuis que Magnéto n’avait plus envie de le zigouiller. Du moins, depuis que Wanda avait passé ce marché qui faisait qu’il était logiquement en sécurité et qu’il ne risquait rien. En plus, de ce qu’il savait, Liv ne voyait pas sa mort de cette façon et pas aujourd’hui non plus (sinon elle lui aurait peut-être dit quand même).

Leviana affirma que si elle était en train de préparer quelque chose contre lui, ça serait déjà arrivé. Soit, il se doutait qu’elle n’allait pas se contenter juste d’attendre. Visiblement, elle sortait donc du travail, soit, ça lui faisait une belle jambe. En tout cas, la jeune femme n’appréciait pas du tout son apparition et le fait qu’il s’impose un peu à elle. Tant mieux, il aimait bien l’idée de l’agacer. Il jouait peut-être un jeu dangereux, mais c’était plaisant quand même. Et ces derniers temps, Pietro n’avait pas vraiment de raison de se retenir de faire ce qu’il voulait. Parce que mine de rien, la situation était particulière depuis l’arrivée de ces plaques bleues, depuis la mort du président. Tout le monde était tendu, même lui, il avait besoin de se détendre un peu.

« Qui te dis que je me considère comme le centre de l’attention ? »
Affirma-t-il dans un sourire pour répondre à la jeune femme. « Moi je me suis contenté de demander ce que tu manigançais, je n’ai jamais dis que ça avait un rapport avec moi. » Bon, il était peut-être un peu de mauvaise foi, mais c’était une autre histoire. « Tu ne vas pas me faire croire que la confrérie prépare rien du tout quand même. » Reprit-il alors. « Pas contre moi, mais en général. »

Bon, en fait, il avait déjà ses quelques informatrices, même si Liv n’avait pas l’intention de lui dire quelque chose en règle générale. Par moment, il parvenait à lui tirer un peu les vers du nez, mais c’était toujours compliqué. Wanda c’était différent, sa sœur jumelle avait beaucoup moins de scrupule à trahir la confrérie quand il le fallait. Quand bien même la situation ne s’était pas du tout arrangé depuis qu’ils avaient découvert que Magnéto était leur père… information qu’ils gardaient pour eux encore, et que Pietro avait l’intention de taire à vie en réalité.
Code by Gwenn


_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 51

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   Mar 11 Sep - 18:26

Malheureusement, je considère beaucoup trop souvent que discuter avec Pietro revient à se frotter le visage contre un cactus. Si encore, je parvenais à lui extorquer quelques informations… mais non, le gars n’est pas capable de me fournir aucune piste d’intérêt et pourtant ce n’est pas son flot de paroles le problème. Ni son envie de venir me faire chier, visiblement.

Je me retiens de justesse de lui répondre lorsqu’il m’annonce qu’il n’essaie pas d’être le centre de l’attention, car si je commence à le contredire, il va me contredire en retour et nous n’en aurons jamais fini. « Crois ce que tu veux, je m’en fous. » Je lui donne pour toute réponse en jetant un regard envieux à mon verre de whiskey dorénavant vide. J’en reprendrais bien un deuxième, mais cela devra attendre mon retour à l’appartement après cette journée de merde. À la place donc je prends mon café en main, la chaleur passant à travers la porcelaine et réchauffant ma main.

« Et ce que Magnéto manigance, je m’en fous aussi quand ça ne me concerne pas. » Et en général, quand les choses me concernent, je mets un point d’honneur à découvrir ce que qui complote contre moi. « Et je n’ai pas à te dire quoi que ce soit. » Ce qui est vrai, en soit. Même si je ne sais pas tout ce que Magnéto prévoit, j’en sais suffisamment pour déterminer si je dois m’inquiéter ou non. Car le vieux bougre appartient à la catégorie « imprévisible – à surveiller » de mes petits dossiers mentaux personnels que je tiens sur tout le monde.

« Ce n’est pas moi que tu devrais faire chier pour obtenir des infos. Ta frangine, elle n’en saurait pas plus ? Car au cas-où tu aurais oublié, je ne suis pas en permanence à la Confrérie, je ne fourre pas mon nez dans toutes leurs affaires. J’ai un job à faire et je ne veux pas le perdre. » Et puis j’en veux aussi à Magnéto d’avoir buté le président récemment, uniquement pour le fait que cela m’a causé une quantité phénoménale de paperasse et que j’ai horreur de ça.

« T’as pas d’autres chats à fouetter que de faire chier un agent du FBI d’ailleurs, toi ? » L’envie soudaine de lui lancer mon café brûlant en pleine face me passe par la tête. Parce que je serais partante pour trouver un moyen que Pietro me lâche la grappe. Je ne suis pas au sommet de ma forme, j’ai passé une journée de merde et mon humeur est loin d’être joviale. Je n’ai donc ni la force ni l’envie de devoir gérer une pile électrique emmerdeuse telle que Pietro.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   Dim 18 Nov - 0:21

Chaque rencontre est une incarcération.
Il était évident que quoi qu’ils disent, Leviana et Pietro ne seraient jamais sur la même longueur d’onde. Le jeune homme se disait souvent que c’était une question de feeling, que parfois on pouvait apprécier quelqu’un, et que d’autres fois sans forcément de raison, on ne s’entendait pas avec quelqu’un d’autre. Pour le coup, le jeune homme et la jeune femme ne s’entendaient pas du tout et ils ne prenaient même pas la peine de se le cacher. La jeune femme affirma en tout cas qu’elle n’en avait que faire de ce que manigançait Magnéto. Définitivement, le mutant ne comprenait pas ces personnes qui n’adoraient pas à ce point Magnéto, mais qui travaillaient quand même pour lui. Que ça soit comme Leviana, qui avait une façon toute particulière de parler du type pour lequel elle bossait, ou encore Wanda qui avait décidé de rester à ses côtés pour le protéger. Au moins, Liv ne cachait pas le fait qu’elle tenait à Magnéto, autant qu’elle soit capable de tenir à quelqu’un qui n’était pas lui en fait.

Dans tous les cas, la jeune femme n’avait donc pas envie de lui dire quoi que ce soit et elle ne manqua pas de préciser qu’il pouvait très bien aller demander à sa sœur, puisqu’elle passait plus de temps dans la confrérie qu’elle. En effet, Leviana avait le mérite d’avoir un travail. Tout comme Live d’ailleurs. Mais il n’avait aucune envie de questionner les deux femmes. En fait, il n’avait pas forcément besoin de questionner qui que ce soit, mais il adorait bien trop voir Leviana s’agacer pour se retenir de le faire maintenant.

« Bah pour te dire la vérité, non, je n’ai vraiment pas mieux à faire que de te faire chier. »
Répndit-il dans un sourire amusé, ne cachant pas du tout le fait qu’il prenait plaisir à lui casser les pieds. En même temps c’était son dada. Et Leviana répondait beaucoup trop bien aux provocations pour qu’il se retienne d’en faire. « De mon côté, tu sais, j’ai rien à faire, je ne travail pas, et j’ai pas de job à protéger. Donc je m’ennuis quand même sacrément. » Autant dire qu’elle n’allait sans doute pas apprécier d’entendre ce qu’il était en train de dire. « Et Wanda a des choses bien plus intéressantes à faire que de répondre à mes questions. »

Donc il ne prenait pas la peine d’ennuyer la jeune femme avec ses questions. Bon, ça c’était juste pour agacer un peu la jeune femme sous ses yeux, parce qu’en réalité Pietro et sa sœur prenaient la peine de parler le moins possible de la confrérie, de Magnéto… de Liv, de Vision, ça commençait à faire beaucoup de sujet qu’ils évitaient.

Code by Gwenn


_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chaque rencontre est une incarcération. (Leviana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [AIDE] Mettre un fond d'écran différent sur chaque page du HTC Sense
» [Chirac, Jacques] Chaque pas doit être un but.
» Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures
» Ne plus me demander mon code pin a chaque démarage. [Résolu !]
» A chaque instant de ma vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Manhattan :: Manhattan's Streets-