L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]


Partagez | .
 

 L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 1527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]   Dim 21 Jan - 15:08


L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer.
T

out lui dire et partir, tout lui dire et partir. Ce moto, incapable de quitter son esprit, qui tournait en boucle au creux de son crâne quitte à ce que ce dernier menace d'exploser. Tout lui dire. Et partir. Dans l'une comme dans l'autre de ces ambitions, il y avait quantité d'incertitudes menaçantes pour une once très légère d'espoir, qui ne suffisait malheureusement pas à la convaincre. Depuis que le professeur Xavier leur avait révélé, à elle et à Pietro, la vérité sur leurs origines, elle se voyait tout bonnement incapable de penser à autre chose. Elle n'avait que peu vu Magnéto depuis, mais à chaque fois, la même pensée s'imposait en elle. Elle avait envie de tout lui dire, de lui cracher les faits au visage comme on se débarrasserait d'un secret trop longuement gardé, quand bien même ce dernier n'était jeune que de quelques semaines. Lui dire la vérité, et après quoi ? Partir... Car oui, plus que jamais, elle voulait s'en aller, quitter les confréristes, suivre la voie de son frère, être libre et ne plus obéir aux ordres de celui qui avait bien failli tuer Pietro... qui l'avait tué, en quelque sorte. Mais en sachant la vérité, est-ce qu'il la laisserait partir, sous le seul prétexte qu'elle était sa fille ? Est-ce qu'il ne chercherait pas, plutôt, à se réapproprier l'enfant rebelle qui par une fois lui avait échappé ? Elle n'en savait plus rien... Elle devait y réfléchir... Et au fond, c'était sans doute une décision qu'elle n'était pas en droit de prendre seule. Mais plus elle y pensait, plus elle se torturait, c'était sans fin.

Et en attendant, elle n'avait d'autre choix que de passer pour la parfaite confrériste qu'elle se devait de rester aux yeux de Magnéto tant qu'elle-même ne savait pas précisément où elle en était. Rien de moins simple quand ses préoccupations étaient aux antipodes des exigences de son "clan". Si tant est qu'on puisse le nommer ainsi tant elle s'en sentait éloignée, tant elle s'était même appliquée à le trahir, notamment dernièrement, en participant à l'évasion du colosse végétal qui heureusement s'en était sorti indemne. Elle revenait tout juste d'une mission relativement fructueuse, prête à délivrer son rapport à Magnéto en prenant le plus grand soin d'occulter ses pensées les plus sombres en sa présence, mais il n'était pas là. Quelque part, elle était soulagée qu'il ne soit pas présent, d'un autre côté, il ne lui restait plus qu'à demeurer dans un état d'errance relative, à présent, jusqu'à son retour. D'errance et de solitude. Ou pas. Puisque des pas se rapprochaient.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 24

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]   Mer 24 Jan - 23:40

Ce n’est pas la première fois que j’hésite à emmener le clébard au QG de la Confrérie. Mais aujourd’hui comme toutes les autres fois, j’en arrive à la même conclusion : cela me ferait bien chier de l’avoir constamment dans les pattes et de plus, c’est la seule chose qu’il me reste d’Evans. Certes, il n’y avait rien entre nous de plus qu’une complicité parfaite, mais ces jours-là sont révolus. Et je n’irais certainement pas dire qu’il comptait pour moi. Sûrement pas. Ce n’est absolument pas pour ça que j’ai gardé son clébard. J’ai donc enfermé de nouveau Buddy dans mon appartement avant de rejoindre le QG. Pour une fois, je suis en business officiel ou plutôt officieux, puisque c’est l’une de ces fois où je viens prévenir un mutant. L’un d’entre eux, dont je ne citerai pas le nom, m’a demandé de surveiller une certaine affaire au FBI, en échange d’un service. Après lui avoir donc transmis l’information, nous sommes quittes. J’aime bien quand les gens me doivent un service, on ne sait jamais quand on aura besoin d’eux.

C’est donc vêtue de ma tenue traditionnelle de travail (costume, chemise blanche et badge du FBI dans la poche) que je traverse les couloirs du QG. J’allais partir aussi vite que je suis arrivée, après tout, ce n’est pas par amour que je viens ici, loin de là. Ma loyauté envers les Confréristes est discutable, je dirais que ça dépend des jours, mais j’ai un marché avec Magnéto et jusque-là ça a bien marché pour moi. C’est une entraide en sommes. Car la seule véritable personne en qui j’ai vraiment confiance et que je sers, c’est moi-même. Mais ne laissons pas mes convictions ruiner cette histoire. Car voilà la petite Wanda que j’aperçois dans le couloir. Moi qui pensais pouvoir m’éclipser sans qu’aucun autre mutant ne vienne me faire chier, je me suis mis le doigt tellement profondément dans l’œil que j’ai touché… hum… bref, passons.

« C’est con que le grand manitou ne soit pas là, hein ? » Non pas que ça me concerne et peut-être que Wanda ne voulait pas du tout voir Magnéto, mais j’ai entendu dire qu’il n’était pas là (c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles je suis venue au QG maintenant, marre de ce vieillard en train de me psalmodier pourquoi il faut être un bon Confrériste) et comme nous ne sommes pas très loin de ses quartiers, qui sait ? J’ai une chance sur deux d’avoir vu juste. De plus, elle a l’air de revenir tout juste de mission. Je ne suis pas agent du FBI pour rien, faire les connexions entre les choses et tirer des conclusions c’est mon boulot. J’appuie mon épaule gauche contre le mur alors, les bras croisés nonchalamment sur ma poitrine, ayant finalement décidé de lui taper la causette, Buddy peut attendre. On va s'amuser un peu, tiens.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]   Ven 26 Jan - 19:46


L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer.
W

anda n'avait rien d'une solitaire dans l'âme. Elle savait accepter la compagnie d'autrui quand celle-ci était bonne, mais à l'heure actuelle, elle aurait quand même largement préféré être seule. Certes, dans l'attente du retour de Magnéto, il ne lui restait qu'à attendre, et l'attente est toujours plus longue quand elle se vit seule (encore que certaines compagnies très gênantes peuvent parfois les rendre plus embarrassantes encore), mais qui que soit la personne qui allait à présent lui faire face dans ce couloir, ce serait forcément une personne avec qui elle n'avait pas envie de passer du temps, parce que ces derniers temps, elle tolérait ses confrères confréristes bien plus qu'elle ne les appréciait (si elle les avait jamais appréciés, ce qui n'avait rien de certains).

Il s'agissait de Leviana. Bon, ce n'était pas en soi la pire compagnie qu'elle puisse craindre (même si on ne pouvait clairement pas dire qu'elles étaient en bons termes pour autant, loin s'en faut) - elle aurait pu tomber sur Liv, à la place... pour prendre un exemple, comme ça, au hasard - mais elle se la serait bien épargnée malgré tout. Elle avait un peu espéré que la jeune femme se contente de la croiser, à la limite de lui adresser un quelconque "bonsoir", avant de tracer son chemin. Mais apparemment, ce n'était pas le cas. Elle avait plutôt envie de parler, ou de l'emmerder, ce qui revenait sans doute sensiblement à la même chose. En tout cas, l'entrée en matière donnait sans mal le ton. Elle haussa les épaules pour ne pas donner le sentiment d'être aussi incommodée qu'elle l'était bel et bien par l'absence de Magnéto, mais elle doutait fort d'être convaincante.

-J'ai le temps,
se contenta-t-elle de répondre... Le temps d'attendre, de cogiter, de repenser encore et encore à sa conversation avec le professeur Xavier jusqu'à ce que ça la rende complètement folle. Du fun en perspective, donc. Elle avait le temps dans une certaine mesure, mais elle se disait que plus tôt elle verrait le "grand manitou", mieux ce serait. Tu sais depuis quand il est parti ?

Comme si elle était sa secrétaire personnelle, ou comme si Magnéto rendait des comptes à qui que ce soit sur ses allées et venues... Enfin bon, Leviana savait au moins qu'il n'était pas là, alors elle avait déjà un peu d'avance sur elle.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 24

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]   Hier à 23:30

« Hum… je sais pas… peut-être que oui, peut-être que non… » Je fais mine de réfléchir. C’est tellement facile de la faire tourner en bourrique. Mais comme d’habitude, il faut que je m’engage dans des choses qui ne me concernent pas. Et comme d’habitude, je ne pense pas non plus que ça va se retourner contre moi. Non, parce que je suis trop confiante et que les choses se passent toujours comme prévu. Après tout, Wanda est dangereuse, je suis tout à fait au courant de ce qu’elle peut faire, même si je ne l’ai jamais vu en action de mes propres yeux, j’ai entendu toutes les rumeurs et j’ai une excellente imagination. Après, jusqu’où les rumeurs exagèrent, ça je n’en sais rien, mais je sais aussi que lorsque mes propres pouvoirs échappent à mon contrôle, ça fait des ravages. Ce serait d’ailleurs drôle de voir qui est la plus dangereuse de nous deux. Mais je ne suis pas venue l’emmerder pour ça, pas initialement du moins. « Aucune idée. » Je hausse les épaules pour faire bonne mesure et mon sourire ne pourrait être plus carnassier. « Je sais juste qu’il n’est pas là. C’est tout. » En vrai, je n’en ai absolument rien à foutre de ce que fait Magnéto, de ses va-et-vient. Je ne suis ni sa mère, ni sa secrétaire.

« Si j’étais toi… » je me tourne sur le côté, alignant mes omoplates avec le mur de façon à appuyer mon dos dessus et non plus uniquement mon épaule gauche, adoptant une position plus confortable et qui indique clairement que je ne compte pas bouger de si tôt « …je ne perdrais pas mon temps à attendre. Sauf si c’est urgent. Il t’as pas laissé un numéro pour le contacter en cas d’urgence ? » Bien sûr que je me moque, mais uniquement parce que c’est tellement facile de taquiner Wanda vu qu’elle parait si innocente. Et que c’est juste dans ma nature d’emmerder le monde. Principalement parce qu’il m’emmerde au quotidien. « Qui sait, il est peut-être parti à l’autre bout du monde. À moins qu'il ne soit allé aux putes. Ou il a peut-être juste envie qu’on lui foute la paix… » Ce qui ne serait pas du tout son genre au vieux schnock, vu la détermination avec laquelle il croit en sa cause, mais passons.

Bien sûr que j’ai d’autres choses à faire, mais emmerder Wanda est tellement plus passionnant que d’aller promener le clebs. De plus, il peut attendre, une heure de plus ou de moins ne changera pas grand-chose dans sa routine de clébard. « Au pire, peut-être que tu peux demander à ton frangin Speedy Gonzales d’aller prévenir le grand manitou ? Ça devrait être facile pour lui, vu la vitesse à laquelle il va. Je me demande d’ailleurs s’il s’est déjà pris un arbre. » Parce que j’ai déjà conduit une voiture à plus de 150 km/h et je sais à quel point c’est difficile de gérer un bolide lancé à cette vitesse, surtout quand notre vision se réduit considérablement en mode tunnel avec la vitesse.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]   Aujourd'hui à 16:05


L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer.
L

a réponse de Leviana ne lui apprit absolument rien. En même temps, qu'attendre d'autre de la part de son interlocutrice ? Elle n'aurait même pas dû l'interroger sur la présence ou non de Magnéto. D'une part il n'y avait pas forcément de raisons pour qu'elle sache où il se trouvait et quand il reviendrait, d'autre part, même en disposant de cette information, elle ne la lui livrerait sans doute pas, ou alors moyennant paiement, seulement. Bref, c'était couru d'avance. Bon, elle acceptait tout de même de lui donner la réponse, et celle-ci ne devait pas particulièrement l'éclairer au demeurant. Elle ne savait pas. Evidemment, qu'elle ne savait pas... et en attendant, il y avait de fortes chances pour qu'elle reste coincée là pour un moment, à ruminer ses sombres pensées.  

Leviana le lui dit d'office, ça ne servait à rien de l'attendre.. Comme si Wanda allait écouter la moindre de ses recommandations. Il était évident que non, et elle le savait. Et par ailleurs, elle n'avait nulle part où aller. De même, pas de commentaires pour les cas d'urgence. Dans tous les cas, c'était lui qui créait les cas d'urgence, pas elle. Même si lui parler de ses origines relevait sans doute d'une sorte d'urgence, mais qu'elle n'allait pas écouter... à tort, peut-être. Elle grimaça quand elle lui fit remarquer crument que le chef de la confrérie été potentiellement allé aux putes. L'air de rien, cette pensée a dérangeait d'autant plus maintenant qu'elle savait qui il était pour elle et le pourquoi du lien qu'elle avait ressenti entre eux sans le comprendre pour autant.

-Je suis pas certaine que Magnéto ait très envie de le revoir, tu vois,
répliqua-t-elle d'un ton las quand son interlocutrice évoqua Pietro... Elle n'aimait pas quand on parlait de lui au sein de la Confrérie. Certes, il était hors de danger à présent, mais ce n'était pas pour autant qu'il était vu d'un bon oeil, et pour cause, il avait abandonné le groupe... Et ce genre de choses ne se faisait tout simplement pas. Qu'est-ce que tu fais ici, toi ? demanda-t-elle ensuite.

Elle n'était pas juste là pour lui accorder l'immense privilège de l'emmerder, si ?




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'animosité c'est comme la sympathie, ça se communique sans s'expliquer. [pv Leviana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bûche légère comme un nuage (sans farine)
» Le mal existe, mais pas sans le bien, comme l’ombre existe, mais pas sans la lumière.|| Elias
» [AIDE] Utiliser son téléphone comme clé 3G+
» Holga D. comme... Digital
» Le riz comme au Chinois du coin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Reste du monde :: Autres lieux des USA :: QG de la Confrérie-