Allô docteur ? (Christine)


Partagez | .
 

 Allô docteur ? (Christine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 1559

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Allô docteur ? (Christine)   Mar 16 Jan - 22:59

Allô docteur ?
Ces derniers temps, Dave ne pouvait pas nier le fait qu’il n’était pas entièrement concentré sur son travail à la boutique de comics. Oh, il ne séchait pas pour autant le travail parce qu’il ne pouvait pas se le permettre (ou en tout cas, il tentait d’être absent le moins possible, il ne pouvait pas toujours promettre d’être entièrement assidu), mais il avait la tête ailleurs. Parce que les Avengers avaient été formés, qu’il était l’un de leur membre et que forcément Kick-Ass prenait donc du galon. Il avait bien plus de responsabilité maintenant avec Mindy, forcément ça avait des conséquences sur sa vie normale. Ce n’était pas pour lui déplaire, bien au contraire, il adorait vraiment ça. Mais force était de constater que sa concentration était loin d’être au top.

C’était le cas encore aujourd’hui, alors qu’il se trouvait au travail et qu’il pensait seulement à son rôle de super-héros. En soit, Mindy avait largement d’argent (et lui aussi en un sens, parce qu’il avait participé avec elle à pas mal de récupération d’argent sale) pour qu’ils puissent vivre sans qu’il n’ait besoin de travailler, mais Dave ne tenait pas à arrêter son job. En partie parce qu’il n’aimait pas l’idée que de vivre sur l’argent sale de trafiquant, mais aussi parce qu’il aimait son travail. Même s’il n’était pas réellement concentré sur les clients, sur tout ça, il était quand même mordu de son travail. Autant dire qu’il n’avait clairement pas envie de s’arrêter là, mais il savait qu’il allait quand même devoir réussir à partitionner un peu plus son esprit, séparer plus Kick-Ass de Dave.

Enfin, pour l’heure, le jeune homme allait surtout faire sa pause déjeuner, parce qu’il ne fallait pas exagérer. Dave pourrait sans doute rentrer chez lui, mais puisque Mindy n’était pas là – il savait qu’elle avait des choses à faire toute la journée – il décida de se rendre dans une petite brasserie pas très loin du magasin. Il n’avait pas énormément de temps non plus, parce que ce dernier était ouvert toute la journée en continue et que son collège allait avoir besoin d’aller manger quand même. Bref, il prenait donc sa pause et se rendait dans cette petite brasserie, qui ne payait peut-être pas de mine, mais qui était très bonne. Surtout qu’en prime, il allait pouvoir manger rapidement. À moins qu’on ait besoin de Kick-Ass ? Mine de rien, Dave ne pouvait pas nier le fait qu’il aimerait bien que ça arrive. Mais bon, en même temps, il ne devait pas quand même s’en aller de son travail non plus, il ne pouvait pas réellement se le permettre. Bref, il était encore plongé dans ses pensées quand il arriva dans la brasserie, mais quand son regard se poser sur une femme juste devant lui, il la reconnu tout de suite.

« Oh, docteur Palmer ! » Il ne pouvait que la reconnaître après tout, au vu du temps qu’il l’avait vu quand il se trouvait à l’hôpital. Ils ne s’étaient pas vraiment vu depuis, mais ça ne faisait pas si longtemps que ça après tout.
Code by Gwenn


_________________
Comme tout le monde j'ai mes défauts, j'ai pas toujours les mots qu'il faut. Mais si tu lis entre les lignes, tu trouveras dans mes chansons tout ce que je n'ai pas su te dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25

MessageSujet: Re: Allô docteur ? (Christine)   Jeu 18 Jan - 16:50

En général, je n’ai pas le temps d’aller manger en ville, ce qui fait que je squatte la cafétéria de l’hôpital, puisque je n’ai aussi pas vraiment le temps (ni l’envie, avouons-le) de me préparer tous les jours mon repas du midi. Sachant aussi que parfois j’enchaîne des gardes de nuit, il faudrait aussi que je prépare un dîner et parfois un petit déjeuner… et que les pancakes de la cafétéria valent vraiment la peine. Alors non, en général, je ne quitte pas l’hôpital jusqu’à ce que j’ai plusieurs heures de repos avant ma prochaine rotation. Parfois, j’ai le droit à quelques jours si j’enchaîne une garde, parfois juste une demi-journée. Et maintenant que je suis chef de service du bloc, j’ai encore plus de responsabilités et tout autant d’opérations. Mais je ne changerais mon travail pour rien au monde.

Et aujourd’hui est l’une de ces journées après une garde de nuit. J’ai le droit à quarante-huit heures cette fois-ci ce qui est plus que suffisant puisque ma garde n’était pas très longue en soit. Mais au lieu de rentrer directement, j’ai décidé de partir en milieu de matinée après une énième opération et de prendre un repas bien mérité en ville, pour une fois. Mais je ne m’attendais pas à croiser l’un de mes patients dans une brasserie que j’ai presque choisie au hasard. Alors que j’attends au comptoir, réfléchissant à ce que je pourrais prendre, mon cerveau ralenti par la fatigue de cette nuit alors que je regarde le menu, j’entends quelqu’un m’appeler. « Dave ! Tu peux m’appeler Christine, je ne travaille pas là tout de suite. » Un sourire apparait sur mes lèvres alors que je reconnais le jeune homme. « Comment vas-tu ? » Déformation professionnelle à moitié seulement, car je suis sortie du contexte de l’hôpital, vêtue de vêtements de civil et ressemblant à une personne normale, si ce n’est pour les dossiers qui dépassent de mon sac et la montre médicale sortant de ma poche.

Moi qui pensait passer le déjeuner seule, peut-être que Dave est aussi ici pour manger un morceau ? « Qu’est-ce que tu fais là ? » Je ne regarde en général l’adresse de mes patients que si cela pourrait avoir un lien avec leur condition médicale, mais il me semble que Dave n’habite pas très loin d’ici, ou bien son école se trouve dans les parages. Pas que cela soit très important, puisque je ne suis pas venue ici pour stalker mes patients, mais pour déjeuner. Ce qu’ils font de leurs journées est leur affaire, pas la mienne. Sauf quand leurs activités les font arriver sur ma table d’opération, là ça m’intéresse. Mais Dave a l’air d’avoir meilleure mine la dernière fois que nous nous sommes vu. Je n’étais pas là pour le décharger de l’hôpital, c’est l’une des infirmières qui s’en ai chargée après que je lui ai donné le feu vert de partir, je ne pouvais pas le faire en personne puisque j’avais une opération urgente sur les bras. Mais je suis contente de voir qu’il a l’air d’aller bien, vu ce qu’il a vécu…

code by sixty


_________________

Because When the sun shines we'll shine together Told you I'd be here forever Said I'd always be your friend Take a note I'm stiking out until the end Now that it's raining more than ever Know that we still have each other You can stand under my umbrella You can stand Under my umbrella
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1559

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Allô docteur ? (Christine)   Jeu 15 Mar - 15:14

Allô docteur ?
Dave ne pensait vraiment pas qu’il allait croiser le docteur Palmer dans cette brasserie, alors qu’il se contentait simplement d’aller manger son repas. En même temps, le jeune homme n’aurait pas cru la croiser nulle part. Le jeune homme n’avait pas vu ce médecin depuis qu’il avait quitté l’hôpital avec son père, après ces longues semaines d’hospitalisation. En soit, Dave ne savait même pas si la femme allait pouvoir le reconnaître, parce que bon… mine de rien, cette histoire commençait à dater un peu. Le temps passait rapidement, il avait le sentiment que c’était hier qu’il s’était fait agresser dans la rue – en costume de plongé, mais ça personne ne devait le savoir en dehors de l’ambulancier qui l’avait déshabillé – mais en même temps… eh bien, ça ne datait pas d’hier non. Et clairement, le jeune homme avait quand même vraiment changé depuis. Le temps était passé donc, autant dire que la jeune femme n’avait pas forcément de raison de se rappeler de lui, même s’ils étaient vus souvent quand il se trouvait à l’hôpital. Si le docteur ne le reconnaissait pas, Dave ne lui en voudrait pas en tout cas, il comprendrait même vraiment.

Mais le médecin le reconnu, l’appelant même par son prénom. Mine de rien, il ne put s’empêcher d’apprécier la situation, il trouvait ça vraiment agréable de se dire qu’elle se souvenait encore de lui. Et elle lui demanda en prime de l’appeler Christine.

« Je vais très bien et vous ? » Demanda-t-il, sans avoir besoin de cacher quoi que ce soit sur sa situation.

Parce que Dave allait réellement bien, il n’avait aucune raison de se plaindre. Oh, bien sûr, il y avait parfois des petits soucis dans sa vie, mais en dehors de ça il allait très bien. Et physiquement, il se portait comme un charme. Bon, il n’avait pas eu dernièrement de combat trop musclé dans son autre activité qui puisse justifier qu’il ne soit pas au meilleur de sa forme physiquement. Mais bon, de toute façon, Dave ne se voyait pas du tout entrer dans les détails. Il avait un peu du mal à s’imaginer dire tout ce qu’il faisait avec les « capacités » que la jeune femme sous ses yeux lui avait offert. « Oh, en fait, j’utilise le fait que mes nerfs soient quand même vachement mollassons maintenant pour me battre à longueur de temps et jouer les justiciers masqués ». Bon, après, il était bien plus qu’un simple justicier masqué à ses yeux maintenant, mais dans tous les cas il ne pouvait pas entrer dans les détails.

« Je suis en pause déjeuner dans ma journée, j’allais manger avant de retourner travailler. »
Code by Gwenn


_________________
Comme tout le monde j'ai mes défauts, j'ai pas toujours les mots qu'il faut. Mais si tu lis entre les lignes, tu trouveras dans mes chansons tout ce que je n'ai pas su te dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25

MessageSujet: Re: Allô docteur ? (Christine)   Sam 14 Avr - 14:33

Dave est le genre de patient, le genre de gamin même, puisque je pourrais clairement être sa mère, vu nos âges respectifs, calme, tranquille, respectueux et poli et qui n’attire généralement pas l’attention. Le genre de personne qui se fait discrète et avec qui il est agréable de parler. Le genre de personne qui ne donne pas l’impression d’avoir souvent des ennuis ou de les chercher. Mais l’état dans lequel il est arrivé dans mon bloc… je ne pense pas l’oublier un jour. Certes, j’en ai soigné des gamins qui se sont pris un coup de couteau, une bouteille éclatée ou qui ont fait des overdoses. Et le pire, ce sont les victimes de viol. Et à chaque fois, il me faut quelques secondes pour accepter le fait qu’un nouvel enfant s’est fait violenter sur cette terre et plusieurs nuits sans sommeil pour ne plus être traumatisée et aller de l’avant. Et ça ne devient absolument pas plus facile avec le temps, l’âge ou l’expérience. Ça surprend juste moins. Mais Dave est l’un de ces gamins auxquels on ne s’attend pas à tomber dans ce genre d’ennuis, à se retrouver aussi blessé du jour au lendemain. Et, malgré mes capacités à déterminer qu’est-ce qui aurait pu lui arriver pour se retrouver avec tel type de blessures, je ne suis pas un médecin légiste, ni une criminologue. Et je pense qu’il serait mieux de ne pas savoir. Peut-être que Dave n’a pas eu une accroche avec un voyou quelque part dans le Bronx ou à Harlem. Je n’en sais rien. Tout ce que je sais, c’est que j’ai fait de mon mieux pour le remettre sur pied.

Et c’est cela que je retiens, son sourire le jour où il est sorti de l’hôpital, le même genre de sourire qu’il a affiché lorsqu’il m’a vu et qui me fait chaud au cœur. C’est pourquoi je lui souris en retour. « Juste fatiguée, mais sinon ça va. Douze heures de garde de nuit, ça ne pardonne pas. » Je n’ajoute pas que j’aurais pu théoriquement rentrer il y a trois heures et me jeter littéralement comme une baleine sur mon lit et ne pas en émerger avant ce soir. Mais cette garde n’était pas si longue que ça (bien souvent je suis plutôt proche du 16-28 heures avec quelques heures de pause pour dormir un minimum et ne pas devenir un zombie) comparé à mes habitudes. Et l’opération que j’ai effectuée ce matin a permis à un patient d’être pris en charge plus rapidement que prévu, facilitant ainsi le boulot de mes collègues pour le reste de la journée. Je n’y peux rien, je suis une maman poule avec mon staff plus de fois que je ne l’admettrais, veillant à ce que les choses se passent au mieux dans mon bloc et que chacun puisse travailler dans les meilleures conditions possibles, vu que nos métiers ne sont pas faciles de base.

« Ça tombe bien, j’allais prendre quelque chose à manger aussi avant de profiter de ma journée de repos. Et tu peux me tutoyer, tu sais. Est-ce que tu penses que ma compagnie te dérangerait si nous mangeons ensemble ? » Autant en profiter pour en apprendre plus sur comment se passe son rétablissement et ce qu’il devient. « Rappelle-moi, qu’est-ce que tu fais comme travail ? »

code by sixty


_________________

Because When the sun shines we'll shine together Told you I'd be here forever Said I'd always be your friend Take a note I'm stiking out until the end Now that it's raining more than ever Know that we still have each other You can stand under my umbrella You can stand Under my umbrella
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Allô docteur ? (Christine)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allô docteur ? (Christine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» gâteau christine
» Stage Antonio Llamas et Christine Lambert à DAX
» Stage tango avec Antonio et Christine - Biarritz (64)
» Bienvenue Christine
» je me presente je m'appelle christine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Manhattan :: Manhattan's Streets-