Le jour où Spidey fut sauvé par Deady — [ft. Peter]


Partagez | .
 

 Le jour où Spidey fut sauvé par Deady — [ft. Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 14

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Le jour où Spidey fut sauvé par Deady — [ft. Peter]    Dim 24 Déc - 12:43

img_rp
   
Le jour où Spidey fut sauvé par Deady
...et qu'il voulut mourir dans d'atroces souffrances.
Spiderman & Deadpool

   
C'est un beau jour que ce mardi de décembre. De la flotte à gogo, des nuages gris partout, et de la boue sur la tronche à chaque fois qu'un véhicule passe à toute allure près de vous. Sans oublier les gouttières crachant leur butin sur les passants assez stupides pour passer en dessous, les gens maussades à cause du temps, la neige brune de terre et de déchets tous plus dégoûtants les uns que les autres, et le froid mordant qui vous fait chialer dès qu'un petit coup de vent se fait sentir. Oui, décidément, c'était un beau jour, songe-t-il en marchant dans la rue, katanas dans le dos, la démarche décontractée et costume rouge collé au corps. Si l'on excepte le nombre de gosses qui l'abordent dans la rue pour lui demander pourquoi le père noël il avait un masque et plus de barbe. Punaise, mais ils sont tous débiles ou quoi ? A-t-il réellement une tronche de papa noël ?

« Ah non, ça va pas le faire ! » explose l'héroïque non héros tandis qu'un nouvel enfant s'approche de lui avec des étoiles dans les yeux. « Alors tu vas m'écouter, mon petit pote. Premièrement, j'ai réellement une tête à distribuer des cadeaux ? Même pas la peine de répondre, blondinet, parce que la réponse est toute simple et en trois lettres, mais tu es tellement stupide que je parie que tu ne sais même pas comment ça s'écrit ! Secundo, regarde moi dans les yeux, vas y, ah, c'est dommage, je n'ai PAS d'yeux ! Tu crois que le papa noël n'a pas d'yeux ? J'vais t'apprendre un truc de malade, petit, ouvres tes oreilles et délecte toi du son de ma voix enchanteresse : le père noël a des yeux parce que sinon... sinon... tu devines pas ? PARCE QUE SINON IL RENTRE PAS DANS LA CHEMINÉE, TRIPLE CRÉTIN ! T'as crus qu'il trouvait le trou tout seul, avec ses mains ? Et enfin, regarde mon bidon, ou plutôt, regarde l'absence de bidon : je n'en ai PAS. Alors que l'autre, on dirait une piscine après qu'une baleine aie plongé dedans. Ça déborde de partout. Alors t'as pigé, ou faut que j'te fasse un dessin ? »

Il reprend à peine son souffle, non mais c'est vrai, quoi, sérieusement, ils sont tous idiots ou quoi ? Mais alors qu'il s'apprête à planter la cerise sur le gâteau, la parade finale contre cet horrible blondinet aux yeux globuleux, la mère accourt et prend son mioche dans les bras, adressant un regard assassin au presque mais pas tout à fait justicier masqué.

« Pas la peine de me regarder comme ça, c'est lui qu'a commencé, » qu'il lance en s'éloignant, le coeur plus léger. Il se met à sautiller, puis s'arrête soudain et tourne la tête vers le gosse réfugié dans les bras de sa génitrice. « Ah, et au fait, dernièrement, la différence entre ma personne et la grosse boule de noël rouge, c'est que j'existe, moi. » BOUM, tu t'attendais pas à ça, hein ? Et il repart, se délectant de l'air ébahit de l'enfant, sautant dans la neige à pieds joints.
Décidément, c'est une belle journée.

Mais il faut que quelque chose vienne gâcher ces moments où l'on se sent bien, sans problème autre que ce que l'on va manger ce soir - quoique ça ne lui pose pas problème non plus -, et en l’occurrence, au moment où le beau gosse tourne à l'angle de rue, tout guilleret et clinquant, cette chose apparaît. Son coeur fait un bond dans sa poitrine, ses cordes vocales vibrent tandis qu'il pousse un cri peu viril dont on épargnera la description ; « SPIDEY ! NOOOOON ! » Car devant lui s'étend la vision d'horreur d'une de ses idoles Avengers en train de se faire attraper et plaquer au mur par trois colosses tous plus répugnants les uns que les autres. Et ça, ça ne lui plaît pas, mais alors, pas du tout.

Il court, il vole, à la rescousse de celui qu'il harcèle depuis longtemps sans jamais voir. Exécution du saut prodigieux de super-héros, atterrissage en douceur sur une poubelle et - « SHIT ! » BOOM ! il se retrouve les fesses dans la neige. Ses yeux s'agrandissent et il bondit comme un diable en boîte : « Les chaussons de la grand mère du chien de ta mère, ça fait maaaaaaaal ! » qu'il crie en sautillant, les mains posées sur son royal fessier enneigé. Les quatre hommes - enfin, les trois et un demi homme - se sont tournés vers lui et observent à présent la vision incongrue d'un mec en costume rouge sautillant sur place en se massant les fesses. « Attends deux secondes, Spidey, parce que là j'te jure que je douille grave, » qu'il lâche en exécutant un tour sur lui même sans arrêter de sauter. « Pfouuu, pfouuu, allez, respire Deady, respiiiire... haaan, pourquoi il fait pas beau ? Genre soleil et tout ? Vous savez, je suis allé à Tahiti, une fois, et j'peux vous jurer que là bas, il fait jamais froid. Ou c'est l'inverse ? Je sais plus. Tout ça pour dire que cette neige me colle au cul et que je ne souhaite pas que ça vous arrive un jour, » continue-t-il de déblatérer, racontant sa vie sans se soucier du fait que l'homme-araignée, dépourvu de son costume probablement contenu dans le sac balancé quelques mètres plus loin, est désarmé face à trois agresseurs semblant vouloir en découdre.
   

   

   


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 802

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Le jour où Spidey fut sauvé par Deady — [ft. Peter]    Ven 16 Fév - 11:57

Le jour où Spidey fut sauvé par Deady
Par moment, Peter devait quand même se rendre en court, avoir une vie normale d’adolescent normal. Ces derniers temps, le jeune homme ne pouvait pas nier le fait qu’il avait quand même beaucoup de mal à se concentrer sur sa vie « normale » tant les soucis qu’il pouvait rencontrer en tant que Spider-Man étaient importants. Outre le fait que le jeune homme avait quand même l’intention d’arrêter Harry avant qu’il ne fasse plus de mal encore, plus son père maintenant qu’il savait qu’il était le Bouffon Vert. Mais en même temps, le jeune homme savait bien qu’il ne pouvait pas complètement négliger ses études. Le fait qu’il soit un peu doué – non parce qu’il fallait le dire quand même – l’aidait à ne pas complètement perdre le nord, mais… quand même, il devait se concentrer un peu plus sur ses études.

Alors oui, il sortait de court. Et ça avait été une journée normale, il pensait qu’elle allait se terminer de la même manière. Mais en même temps, le jeune homme savait qu’en fin de journée, il allait quand même enfiler son costume, costume qui se trouvait d’ailleurs dans son sac à dos de classe. Et puisqu’il avait l’intention de faire les choses bien, Peter se rendit dans une épicerie afin d’acheter les quelques trucs que Tante May lui avait demandé et qu’il ne devait pas oublier cette fois-ci. Il le fit, il fit ses achats et là… il tomba sur trois colosses et visiblement, sa tête ne leur revint pas. Il ne savait pas comment exactement il se retrouva dans cette situation, mais rapidement, on le plaqua violement contre le mur. Aie… Et l’un de ces types pris son sac pour l’envoyer valdinguer en lui réclamant son argent (pour le coup, son argent était dans son sac, mais ce n’était pas ce qui l’intéressait le plus). Non pas qu’il ne soit pas capable de se défendre sans son costume, mais c’était quand même mieux. Mais alors que le type qui le maintenait contre le mur levait le poing afin de le frapper ils furent… interrompu.

Peter tourna en même temps que les colosses la tête vers un Deadpool venant de tomber lourdement sur les fesses. Le jeune homme ne put s’empêcher de pousser un soupir, ça c’était de l’aide efficace ma foi. Et alors que Deadpool était en train de se dandiner dans tous les coins, en déblatérant il ne savait quel discourt, les colosses se mirent à rire en demandant à Peter si c’était son petit copain. Non, vraiment pas. Le poing que celui qui le tenait contre le mur s’abattit alors et Peter eut tout de même le temps de bouger suffisamment la tête pour que ce dernier s’écraser contre le mur, tirant un cri de douleur de son adversaire. Il venait d’échapper à un coup, mais il venait encore plus d’énerver son interlocuteur.

« Si tu veux m’aider, c’est maintenant ! »
Lança-t-il au costumé. S’il était là, autant qu’il serve à quelque chose non ?
Code by Gwenn


HRP:
 

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le jour où Spidey fut sauvé par Deady — [ft. Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commission Hulk vs Spidey tiré d'une couverture de Amazing Spiderman annual n°12
» [All GPS] Mise à jour des radars pour Tomtom et iGO8 et les autres ...
» [AIDE]Mise à jour Desire impossible.
» [INFO]Mise à jour OTA 2.10.405.2 disponible pour le Desire
» [ROM 2.2 RC OFFICIELLE][MISE A JOUR OTA FRF85B] Pour FRF83

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Queens :: Queens' Streets-