Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)


Partagez | .
 

 Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 479

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Sam 8 Juil - 12:38

Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
Charles était plus ou moins de retour à l’institut, il était grand temps sans doute. Sans vraiment de raison, le jeune homme qu’il était à présent avait retardé l’échéance. En grande partie pour se protéger, parce que ce n’était pas réellement dans son intérêt que Loki découvre qu’il était encore en vie. Mais en même temps, il devait bien avouer qu’il avait juste eu besoin de savoir… si c’était vraiment ce qu’il voulait. Charles avait toujours été sûr de ses décisions, de ses choix, de son destin, mais en même temps il ne pouvait pas cacher que par moment… il se demandait s’il ne s’était pas fourvoyé. Oui, sa foi était par moment mis à mal. Mais Charles revenait bien plus fort maintenant, autant physiquement que dans ses convictions. Ce qu’il faisait était juste, ce qu’il avait fait toutes ces années était juste, il devait poursuivre sur cette voie.

Cette voie qui était de conduire les mutants vers un droit chemin, vers une entente avec les humains, vers une tolérance envers ceux qui n’avaient pas de gêne X. D’accord, on pouvait dire que Charles était vraiment utopiste et qu’il aurait pu changer d’avis sur la question avec sa mort, mais non. Parce que Loki n’était pas un humain sans doute, mais juste parce que Charles croyait qu’il y avait du bon en chacun. Et qu’un jour, oui un jour, ils allaient tous pouvoir vivre en harmonie. Ça allait simplement demander du temps et des efforts de la part de tout le monde. Et il y avait deux mutants en particulier que le « jeune » homme ne pouvait pas s’empêcher d’avoir dans sa ligne de mire : les jumeaux Maximoff. Maintenant que le Professeur X avait la possibilité de se déplacer sur ses jambes, il n’était plus du tout aussi dépendant des autres. Il pouvait donc plus facilement se déplacer, sans rendre de compte à personne. Quand bien même Charles avait confiance à ses anciens élèves, il y avait des choses qu’il préférait faire seul. Comme rencontrer les Maximoff. Au final, le « jeune » homme ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait à obtenir, mais il se disait qu’il était temps d’arrêter de mentir à ces jeunes. Est-ce que ça allait forcément servir les intérêts du Professeur ? Peut-être pas, parce que cela ne ferait sans doute que rapprocher les mutants à Magnéto. Mais en même temps, c’était peut-être le seul moyen que Charles avait pour faire revenir Erik dans un chemin plus juste (quand bien même, ils ne pouvaient pas effacer toutes les horreurs qu’il avait fait dans le passé). Il espérait ainsi avoir un peu plus d’influence sur son vieil ami, lui permettre de… se repentir. Enfin bref, il ne pouvait malheureusement pas tout prévoir et pour le moment, il était simplement entré en contact avec les jumeaux Maximoff en leur demandant de le rejoindre dans un musée à Brooklyn. C’était juste un moyen pour lui de les rencontrer, dans un endroit public… parce qu’on ne savait jamais. Il était concentré sur une toile d’ailleurs, en exposition, quand il afficha un sourire. Ils étaient là.
Code by Gwenn


_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1367

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Sam 8 Juil - 14:46


Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
W

anda ne saurait trop définir la nature de sa relation (si on pouvait l'appeler ainsi) avec Charles Xavier. Ce qui était certain, en tout cas, c'était qu'elle était complexe, alambiquée. Dans un premier temps, elle ne s'était pas posé de question, l'homme était à la tête des X-men, ses idées étaient donc aux antipodes de celles de la Confrérie, et il devait payer pour cela, rien de plus simple, en somme... Mais les choses avaient changé au fil de leurs quelques conversations. Il avait ensuite été l'homme qui avait cherché à les enrôler, ce à quoi la sorcière rouge avait tout d'abord répondu catégoriquement non. Puis il avait été l'homme qui avait garanti à son frère toute la protection qu'il avait pu, avant de mourir... puis de revenir, miraculeusement. Le temps passant, l'ennemi à abattre s'était changé en homme pour qui Wanda avait fini par nourrir un respect vrai et complètement sincère. Elle ne devrait sans doute pas respecter l'ennemi, mais il avait déjà fait beaucoup pour elle, alors difficile de faire autrement. Bon, elle ne se faisait pas d'illusion, elle savait très bien pourquoi il s'intéressait à eux, parce que leurs pouvoirs étaient dignes d'intérêt. Mais elle ne lui reprochait rien, même. Dans des circonstances différentes, peut-être aurait-elle rejoint les x-men, mais elle était pour de bon attachée à la confrérie, parce que la survie et le bien-être de Pietro en dépendaient, fondamentalement. Pour cette raison, quand Charles leur donna rendez-vous, elle accepta d'emblée, sans pour autant savoir ce qui allait se passer. dans tous les cas, ce serait une bonne chose, ne serait-ce que parce que ça lui donnerait un prétexte à passer du temps avec Pietro.

Entre les deux jumeaux on ne pouvait pas dire que la situation était au beau fixe, et ça depuis un moment. Les sujets de querelles augmentaient entre eux. Depuis qu'elle fréquentait Vision et lui Raven, il leur devenait difficile de trouver un terrain d'entente... et elle le déplorait. Elle ne demandait qu'à être proche de lui, comme avant, et elle n'avait pas envie que cela change. La jeune femme tenait à Pietro plus qu'à n'importe qui d'autre. Il en avait toujours été ainsi, il en serait toujours de même, même quand ils auraient le sentiment de ne plus du tout se comprendre. C'était tout de même ensemble, solidaire, qu'ils s'étaient rendus au Brooklyn Museum. Sur place, ils constatèrent que Charles était déjà là. Il leur tournait le dos pour le moment, le regard perdu dans la contemplation d'un tableau qui n'inspirait pas grand-chose à la jeune femme. Même s'il n'esquissait pas encore le moindre geste, la sorcière rouge était convaincue qu'il savait qu'ils étaient là.

-Vous vouliez nous voir ?
articula-t-elle dans son dos.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 683

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Mer 23 Aoû - 14:05

Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
Pietro ne savait vraiment pas quoi penser de Charles Xavier. Bon, déjà, il pensait qu’il était mort avant que sa sœur ne lui apprenne qu’il ne l’était pas et comble du truc, il avait le corps d’un jeune homme et marchait sur ses jambes… ce qui n’était pas vraiment le souvenir que le mutant avait du chef des X-Men. Mais en dehors de cela, il ne savait vraiment pas ce qu’il devait penser de cet homme. Par principe, il lui en voulait de l’avoir manipulé comme il l’avait fait, de l’avoir gardé sous son contrôle afin de le faire intégrer l’institut, de le protéger. C’était ça le truc, l’homme avait cherché à le protéger de lui-même, de Magnéto, pour rendre service à Wanda. Alors en un sens, il ne pouvait pas réellement lui en vouloir, il continuait de regrettait surtout les choix de sa sœur jumelle. Et en même temps, Pietro n’était pas dupe. Il savait que c’était les pouvoirs de sa sœur jumelle qui poussait cet homme à se montrer si serviable avec elle. S’il avait accepté de le manipuler afin de le faire venir à l’institut, c’était simplement dans le but d’entrer dans les bonnes grâces de Wanda et donc de pouvoir l’attirer à lui. La jeune femme avait des pouvoirs si phénoménaux que Charles Xavier devait sans doute avoir envie de l’avoir sous sa coupe, de son côté, pour avoir le dessus sur la confrérie des mauvais mutants. Bref… il n'avait aucune affection pour lui.

Mais quand l’homme les avait contactés pour les voir, Pietro avait décidé de se rendre au même titre que sa sœur au rendez-vous. Même si, au final, le jeune homme le faisait surtout parce que sa sœur le faisait. Et que ça lui permettait en prime de passer un peu de temps en sa compagnie. Ces derniers temps… on ne pouvait pas vraiment dire que la relation entre les jumeaux Maximoff était au beau fixe. Ils avaient de plus en plus de point de divergence, à commencer par leurs relations respectives. Pietro comprenait bien que Wanda n’appréciait pas qu’il fréquente celle qui l’avait tué, mais en même temps il n’acceptait pas plus qu’elle fréquente un… grille-pain. Bref. Ce n’était pas vraiment le sujet en cet instant précis. Pour l’heure, il se rendait donc au musée afin de rencontrer ce Charles Xavier, qui avait apparemment quelque chose à leur dire. Quand ils arrivèrent, ils le trouvèrent de dos. Ce fut Wanda qui prit la parole et l’homme se retourna. Même si Pietro était au courant, cela l’étonna quand même grandement de le voir aussi jeune, de le voir à sa hauteur même. C’était impressionnant et pendant un instant, Pietro eu le sentiment de voir un sourire amusé sur le visage de l’homme. C’était vraiment Charles Xavier ça ?

« Merci d’être venu. » Pietro se contenta de hausser les épaules, ne sachant pas vraiment s’il avait bien fait de venir. « J’ai longtemps hésité avant de vous en parler. C’est une information, concernant votre famille. »
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1367

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Mer 23 Aoû - 20:17


Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
W

anda ne réagit pas quand son interlocuteur les remercia d'être venus, elle aurait pu dire que ce n'était rien, mais non, ce n'était pas rien, rien du tout, même... Et elle préférait ne rien dire du tout, car elle regretterait peut-être bien vite d'avoir accepté ce rendez-vous. Elle n'avait pas la moindre idée de ce que Charles Xavier leur voulait, mais elle sentait clairement que c'était important. Et quand le mutant prit la parole, elle comprit qu'elle avait bel et bien raison, en effet. Il se passait quelque chose, il avait quelque chose à leur dire... Quand il affirma qu'il avait hésité avant de leur parler, elle était convaincue qu'il disait vrai... Mais elle ne comprenait pas ce qu'il pouvait y avoir d'aussi important pour que l'homme ait tant tergiversé avant de leur parler, d'autant que le professeur X avait certainement d'autres chats à fouetter ces derniers temps. Il avait changé de corps, il revenait plus ou moins d'entre les morts, il organisait certainement son retour officiel. Pourquoi est-ce qu'il prendrait le temps de les convoquer comme il l'avait fait ? Elle attendit d'en savoir plus... Wanda attendit donc que leur interlocuteur leur en apprit davantage. Et il le fit, il leur affirma que cela concernait leur famille.. Leur famille ? Est-ce qu'il parlait de leurs parents adoptifs ? Ou bien... Oui, au fond, le plus logique était que Charles Xavier parle de leurs parents biologiques qui, certainement, au vu des compétences des jumeaux (c'est ce que Wanda avait déduit en tout cas), étaient des mutants... Et donc... Est-ce que Charles les connaissait, exactement ?

-Notre famille ? répéta-t-elle d'un ton qui ne dissimulait rien de ce mélange de curiosité et d'appréhension qu'elle éprouvait. Parce que s'il avait vraiment quelque chose à leur apprendre sur leur famille, eh bien, elle se doutait que ce devait forcément vouloir dire quelque chose, et que ce ne serait pas forcément plaisant à découvrir, bouleversant en tous les cas, c'est plus que certain. Vous voulez parler de nos parents ? demanda-t-elle alors.

Peut-être qu'elle se trompait, que son intuition la menait sur une fausse piste, mais elle ne pensait pas se leurrer. Et dans tous les cas, ça ne changeait pas grand-chose. Quand bien même c'était de cela qu'il était question, quand bien même c'étaient de ses parents que Charles Xavier voulait leur parler, ce n'était pas pour autant qu'elle savait précisément de quoi il allait retourner ou si l'information allait lui plaire ou pas. Pour Wanda, les choses étaient simples et claires : leurs parents étaient ceux qui les avaient élevés, elle et Pietro, et maintenant qu'ils n'étaient plus là, Pietro était sa seule famille, et elle s'en satisfaisait très bien. Elle n'était pas sûre de vouloir connaître toute la vérité. Mais elle ne pouvait plus se dérober.


code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 479

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Dim 3 Sep - 16:28

Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
Charles se doutait que les deux jeunes mutants sous ses yeux allaient être surpris de la révélation qu’il allait leur faire. Il ne pouvait pas nier qu’il se demandait encore si c’était une bonne idée, s’il devait réellement leur avouer ce qu’il savait. Mais en même temps, en connaissant cette information, il ne pouvait pas faire comme si de rien n’était. Comme si les deux mutants qui se trouvaient devant lui n’étaient pas les enfants de Erik. Est-ce que cela allait changer leur vie ? Sans doute et ce n’était pas forcément dans son sens à lui. Parce qu’il était évident que s’ils découvraient qu’ils travaillaient pour leur père (enfin, c’était le cas de Wanda, mais pas de Pietro visiblement), cela allait peut-être les pousser encore plus dans les « bras » de la Confrérie des Mauvais Mutants. Ce qui n’était pas dans l’intérêt de Charles Xavier. Le professeur ne pouvait pas nier qu’il avait quand même envie que les jumeaux Maximoff s’opposent à leur père, un moyen de pression pour forcer son ancien ami à changer sa vision du monde, à arrêter ses actes. C’était donc un risque qu’il prenait, mais il avait vraiment réfléchi à tout cela. Et il pensait qu’il était temps qu’ils découvrent la vérité.

« De vos parents oui. » Dit-il alors, pour confirmer à Wanda que c’était bien d’eux qu’il était question. Charles savait que la jeune femme ne disait pas ses parents par rapport à ceux qui les avait élevés, d’une très bonne manière ceci-dit. Mais bel et bien leurs parents biologiques dont ils ignoraient tout. « J’ai eu plusieurs fois l’occasion de visiter vos esprits. » Il ne s’en cachait pas. En même temps, il avait manipulé le jeune homme qui n’appréciait pas ça d’ailleurs. Il avait eu aussi l’occasion d’entrer dans l’esprit de Wanda. « J’ai pu voir des choses que j’avais déjà vu dans un autre esprit. »

Charles tournait peut-être un peu autour du pot, mais en même temps il ne pouvait pas s’empêcher de se montrer prudent quand même. Cette révélation n’était pas anodine et en un sens, il ne savait même pas si les jumeaux voudraient le découvrir. Cela allait grandement changer les choses et au-delà de ce qu’ils pourraient l’imaginer. Parce qu’il n’y avait pas que Charles qui connaissait le père de ces mutants, ils le connaissaient bien. Ce n’était pas comme si l’homme allait juste révéler l’identité d’un inconnu, laissant le soin aux mutants de faire ce qu’ils voulaient de cette information. Ça allait tout changer. Est-ce qu’il devrait leur demander s’ils voulaient connaître la vérité ? Sans doute, mais il ne le fit pas. Parce qu’à ses yeux, il était sincèrement temps qu’ils la connaissent.

« Je pense que le plus simple c’est que vous le voyez vous-même. » Dit-il alors, avant de plonger dans l’esprit des deux mutants. Ce qu’il allait faire allait lui demander beaucoup d’énergie, mais ce n’était pas vraiment difficile pour lui. Une fois à l’intérieur, il leur fit voir la vérité. En recoupant ce qu’il avait pu voir dans l’esprit d’Erik, quand il avait eu l’occasion de s’y trouver, et ce qu’il avait vu dans celui des jumeaux Maximoff. Il n’avait pas vu concrètement Magnéto dans l’esprits des jeunes mutants, mais il y avait cette femme, celle que son ami avait tant aimé. Et il y avait cette phase où il était resté hors de l’espace temps.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1367

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Dim 3 Sep - 19:22


Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
W

Wanda avait vu juste. D’un autre côté elle n’avait pas beaucoup de mérite, il était assez évident que si Charles avait l’intention de leur parler de leur famille, c’était pour évoquer leurs parents biologiques. Et elle devinait que cela devait également concerner leur identité… Et elle aurait peut-être préféré avoir tort, car c’était le genre d’information qu’elle n’était pas sure de vouloir connaître. Elle s’était interrogée, bien sûr, mais elle avait mis ses questions en veilleuse, parce que la présence de ses parents adoptifs avait été suffisante pour elle. A présent, de l’eau avait coulé sous les ponts, peut-être était-elle capable d’entendre la vérité, mais elle n’en restait pas certaine du tout, parce que tout ça était vraiment abrupt, elle s’était attendue à tout sauf à cela, et elle ne savait pas vraiment ce qui valait le mieux en fin de compte… Charles leur rappela avoir eu l’occasion de pénétrer leurs esprits. Ça, il le savait, mais Wanda n’était malgré tout pas très à l’aise avec l’idée qu’il y ait fouillé avec si peu de ménagement en réalité… au point de cerner des informations avec celles retrouvées chez quelqu’un d’autre… Et non des moindres, elle n’allait pas tarder à le découvrir.

Si Charles s’était contenté de leur apprendre la vérité sans l’ombre d’une preuve, elle aurait peut-être nié, parce que c’était très difficile à encaisser, mais les faits étaient là, indéniablement. Ces visions étaient imparables, et elles lui révélaient une chose qu’elle n’aurait jamais su imaginer. Magnéto… était son père… Mais… Elle n’en croyait pas ses yeux, et pourtant, les images étaient là, des souvenirs terriblement précis et qui, quelque part, étaient les siens aussi, même si elle n’en avait plus le moindre souvenir de cela, plus aucun… Bientôt les images s’estompèrent et il fut bien difficile pour Wanda de revenir à la réalité : le musée, les tableaux, la présence des deux mutants à ses côtés. Elle ne savait plus même qui elle était : ces révélations bouleversaient tant de choses.

-C’est impossible, souffla-t-elle alors.

Mais même si une part d’elle avait envie de l’affirmer, une autre part d’elle était très lucide et avait pleinement conscience de la réalité. Si, c’était possible. Et, par ailleurs, c’était vrai. Elle ne tromperait pas Charles, il saurait qu’elle avait compris… Et en vérité, elle l’avait sans doute toujours su, au fond d’elle. Bien sûr, ce pourrait être une manœuvre du professeur X, il pourrait chercher à manipuler les jumeaux Maximoff pour une raison ou pour une autre. Mais elle n’y croyait pas. Elle avait toujours éprouvé quelque chose de particulier à l’égard de Magnéto, au-delà de la simple reconnaissance. Un sentiment de parenté ? Au final, elle ne savait pas si elle appréciait de découvrir cela ou si elle préfèrerait l’oublier… C’était au-delà de tout ce qu’elle aurait pu concevoir. Elle en avait le sentiment. Elle tourna son regard vers Pietro. Cette nouvelle la laissait abasourdie. Elle n’avait pas la moindre idée de la façon dont son frère réagirait pour sa part.



code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Titanic : La minute de verité
» Le Catch
» Les arnaques de la consommation
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Nos expressions et mots français préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Brooklyn :: Brooklyn Museum-