Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)


Partagez | .
 

 Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 459

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Sam 8 Juil - 12:38

Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
Charles était plus ou moins de retour à l’institut, il était grand temps sans doute. Sans vraiment de raison, le jeune homme qu’il était à présent avait retardé l’échéance. En grande partie pour se protéger, parce que ce n’était pas réellement dans son intérêt que Loki découvre qu’il était encore en vie. Mais en même temps, il devait bien avouer qu’il avait juste eu besoin de savoir… si c’était vraiment ce qu’il voulait. Charles avait toujours été sûr de ses décisions, de ses choix, de son destin, mais en même temps il ne pouvait pas cacher que par moment… il se demandait s’il ne s’était pas fourvoyé. Oui, sa foi était par moment mis à mal. Mais Charles revenait bien plus fort maintenant, autant physiquement que dans ses convictions. Ce qu’il faisait était juste, ce qu’il avait fait toutes ces années était juste, il devait poursuivre sur cette voie.

Cette voie qui était de conduire les mutants vers un droit chemin, vers une entente avec les humains, vers une tolérance envers ceux qui n’avaient pas de gêne X. D’accord, on pouvait dire que Charles était vraiment utopiste et qu’il aurait pu changer d’avis sur la question avec sa mort, mais non. Parce que Loki n’était pas un humain sans doute, mais juste parce que Charles croyait qu’il y avait du bon en chacun. Et qu’un jour, oui un jour, ils allaient tous pouvoir vivre en harmonie. Ça allait simplement demander du temps et des efforts de la part de tout le monde. Et il y avait deux mutants en particulier que le « jeune » homme ne pouvait pas s’empêcher d’avoir dans sa ligne de mire : les jumeaux Maximoff. Maintenant que le Professeur X avait la possibilité de se déplacer sur ses jambes, il n’était plus du tout aussi dépendant des autres. Il pouvait donc plus facilement se déplacer, sans rendre de compte à personne. Quand bien même Charles avait confiance à ses anciens élèves, il y avait des choses qu’il préférait faire seul. Comme rencontrer les Maximoff. Au final, le « jeune » homme ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait à obtenir, mais il se disait qu’il était temps d’arrêter de mentir à ces jeunes. Est-ce que ça allait forcément servir les intérêts du Professeur ? Peut-être pas, parce que cela ne ferait sans doute que rapprocher les mutants à Magnéto. Mais en même temps, c’était peut-être le seul moyen que Charles avait pour faire revenir Erik dans un chemin plus juste (quand bien même, ils ne pouvaient pas effacer toutes les horreurs qu’il avait fait dans le passé). Il espérait ainsi avoir un peu plus d’influence sur son vieil ami, lui permettre de… se repentir. Enfin bref, il ne pouvait malheureusement pas tout prévoir et pour le moment, il était simplement entré en contact avec les jumeaux Maximoff en leur demandant de le rejoindre dans un musée à Brooklyn. C’était juste un moyen pour lui de les rencontrer, dans un endroit public… parce qu’on ne savait jamais. Il était concentré sur une toile d’ailleurs, en exposition, quand il afficha un sourire. Ils étaient là.
Code by Gwenn


_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 1316

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)   Sam 8 Juil - 14:46


Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités.
W

anda ne saurait trop définir la nature de sa relation (si on pouvait l'appeler ainsi) avec Charles Xavier. Ce qui était certain, en tout cas, c'était qu'elle était complexe, alambiquée. Dans un premier temps, elle ne s'était pas posé de question, l'homme était à la tête des X-men, ses idées étaient donc aux antipodes de celles de la Confrérie, et il devait payer pour cela, rien de plus simple, en somme... Mais les choses avaient changé au fil de leurs quelques conversations. Il avait ensuite été l'homme qui avait cherché à les enrôler, ce à quoi la sorcière rouge avait tout d'abord répondu catégoriquement non. Puis il avait été l'homme qui avait garanti à son frère toute la protection qu'il avait pu, avant de mourir... puis de revenir, miraculeusement. Le temps passant, l'ennemi à abattre s'était changé en homme pour qui Wanda avait fini par nourrir un respect vrai et complètement sincère. Elle ne devrait sans doute pas respecter l'ennemi, mais il avait déjà fait beaucoup pour elle, alors difficile de faire autrement. Bon, elle ne se faisait pas d'illusion, elle savait très bien pourquoi il s'intéressait à eux, parce que leurs pouvoirs étaient dignes d'intérêt. Mais elle ne lui reprochait rien, même. Dans des circonstances différentes, peut-être aurait-elle rejoint les x-men, mais elle était pour de bon attachée à la confrérie, parce que la survie et le bien-être de Pietro en dépendaient, fondamentalement. Pour cette raison, quand Charles leur donna rendez-vous, elle accepta d'emblée, sans pour autant savoir ce qui allait se passer. dans tous les cas, ce serait une bonne chose, ne serait-ce que parce que ça lui donnerait un prétexte à passer du temps avec Pietro.

Entre les deux jumeaux on ne pouvait pas dire que la situation était au beau fixe, et ça depuis un moment. Les sujets de querelles augmentaient entre eux. Depuis qu'elle fréquentait Vision et lui Raven, il leur devenait difficile de trouver un terrain d'entente... et elle le déplorait. Elle ne demandait qu'à être proche de lui, comme avant, et elle n'avait pas envie que cela change. La jeune femme tenait à Pietro plus qu'à n'importe qui d'autre. Il en avait toujours été ainsi, il en serait toujours de même, même quand ils auraient le sentiment de ne plus du tout se comprendre. C'était tout de même ensemble, solidaire, qu'ils s'étaient rendus au Brooklyn Museum. Sur place, ils constatèrent que Charles était déjà là. Il leur tournait le dos pour le moment, le regard perdu dans la contemplation d'un tableau qui n'inspirait pas grand-chose à la jeune femme. Même s'il n'esquissait pas encore le moindre geste, la sorcière rouge était convaincue qu'il savait qu'ils étaient là.

-Vous vouliez nous voir ?
articula-t-elle dans son dos.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. (Wanda et Pietro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Titanic : La minute de verité
» Le Catch
» Les arnaques de la consommation
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Nos expressions et mots français préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Brooklyn :: Brooklyn Museum-