If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]


Partagez | .
 

 If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Ven 23 Juin - 18:42

Le claquement des barreaux derrière moi ne fait que me rappeler la situation délicate dans laquelle je me trouve actuellement. Je serre les dents en essayant de contrôler le flot de douleur qui inonde mon corps en vagues intenses. De toutes les situations merdiques dans lesquelles je me suis trouvée, l’actuelle entre facilement dans le top 3. J’essaie de tirer un peu sur les menottes, mais elles sont bien resserrées et je jure silencieusement. La première fois que je me suis échappée après m’être déboitée les poignets volontairement, je n’ai fait que quinze mètres en dehors de ma cellule avant de me faire électrocuter dans le dos par l’un de mes captifs. Du coup, ils ont changé la serrure de la porte (ce qu’ils auraient du vérifier en premier lieu, s’ils étaient un minimum intelligents ce que les Badoons n’ont jamais été à ma connaissance) et aussi mes menottes, passant au tout dernier modèle Kree qui bloque intégralement les mains et monte jusqu’aux coudes. Je grimace en m’asseyant pour essayer de sentir toutes mes blessures puisque je ne suis pas capable de les palper. Mes côtes ont définitivement pris un coup après la façon dont ce monstre m’a encastrée dans le mur. Mon front me fait un mal de chien, autant la coupure qui saigne abondamment sur le côté de mon visage que l’intérieur de mon crâne qui tambourine, signe distinctif d’une commotion cérébrale.

Je ferme les yeux, fronçant les sourcils. Non, ma vue est toujours éteinte. Je ne sais comment, mais depuis mon dernier combat dans l’arène, les Badoons ont réussi à désactiver mes implants cybernétiques. Je ne dirais pas que j’ai pris l’habitude d’uniquement compter sur eux, mais je les possède depuis tellement longtemps qu’ils font partie intégrante de ma vie. Et que la dernière fois qu’ils ont autant merdés, j’étais encore sous le joug de Thanos et ses scientifiques pouvaient me rafistoler. Encore, en ce qui concerne les implants dans mes bras et jambes, on parle de nanotechnologie en taille là, donc c’est invisible à l’œil nu, ce n’est pas très grave, j’adapterai simplement ma façon de combattre. Mais ce qui m’inquiète, ce sont mes implants oculaires qui eux, par contre, m’handicapent complètement pour tout ce qui est visuel. Ayant déjà eu des pannes d’implants, surtout après leur installation et calibration quand j’avais douze ans, je sais que je peux survivre en étant aveugle pendant près de vingt heures, le temps qu’il leur faudra pour se rebooter. Mais cela risque d’être plus délicat avec l’implant de régénération se trouvant dans l’os de ma clavicule, qui lui, ce n’est pas un bon signe qu’il ne fonctionne pas.

Je le savais que je n’aurai pas du sortir de ce bar où nous fêtions le retour de Groot. Ce n’était pas une question de verre de trop, ni de danse de trop avec Peter, parce que le début de notre relation est tout simplement parfait, rien à redire. J’étais uniquement sortie pour utiliser les toilettes (quel bar possède encore des toilettes dehors de nos jours ?) et ce gars me collait. Je l’ai donc confronté dans une ruelle, mon épée sur sa gorge. Sauf qu’il était bon, presque aussi bon que moi. Je n’ai pas vu son taser. Quand je me suis réveillée, je n’étais plus sur Knowhere, mais dans une cage éléctromagnéfiée dans le vaisseau de ce chasseur de prime en direction de Moord dans le système lomorien pour subir la justice de mes ennemis de toujours. Mon histoire avec les Badoons ne remonte pas à hier : ils ont décimé ma planète et ma race et en échange, j’ai leur ai presque rendue la pareille. À l’exception près qu’à cause de leur ségrégation de genre, les mâles vivent sur Moord et les femelles sur Lotiara. Ne me demandez pas comment ils font pour se reproduire, déjà le fait qu’ils soient reptilien est particulièrement repoussant…

Je m’attendais sérieusement à ce qu’ils m’exécutent sur le champ. Mais non, ils ont voulu vengeance, ils ne pouvaient pas faire ça proprement comme je l’aurai fait, il a fallu qu’il le transforme en spectacle. Ils m’ont donc fait combattre plusieurs fois par jour dans leur arène sur Moord. Je sais quelle planète c’est pour y avoir déjà essayé de massacrer l’intégralité de leur confrérie masculine. Et j’aurai réussi si Nebula et sa jalousie n’étaient pas intervenues il y a dix ans. Sauf que pour profiter au maximum du spectacle, ils ont décidés de m’handicaper un peu plus à chaque fois que je tue l’un des leurs dans l’arène. Limitant mes mouvements, mes sens maintenant… cela risque vraiment de se finir en exécution publique si ça continue. Et bien sûr, je suis désarmée à chaque fois, Godslayer étant resté dans cette ruelle sur Knowhere dans une flaque de mon sang que les autres Gardiens ont probablement repérée jusque-là.

Je soupire en m’allongeant le plus confortablement possible malgré le froid glacial du sol de ma cellule. Mes poignets sont toujours déboités et font affreusement mal dans ces menottes Kree étroites, la moitié de mes côtes sont cassées, j’ai des bleus et des coupures un peu partout, sans oublier une commotion cérébrale et… ah oui, mon genou droit déboité qu’il faudra remettre en place. Ça c’est quand j’ai essayé de briser mes chaînes durant mon dernier combat. Et que j’ai tué leur dernier monstre génétiquement modifié, parce qu’ils en ont marre de perdre des leurs. Je soupire. Je devrais avoir quelques heures de repos avant le prochain combat, ils laissent toujours environ huit heures de répit entre chaque combat pour faire monter l’excitation de la foule. J’en suis déjà à quatre combats, donc une journée et demi depuis ma capture. J’espère vraiment que les autres Gardiens sont déjà en route, sinon ils risquent d’arriver trop tard.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Sam 19 Aoû - 10:38


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
U

n verre (ou deux ou trois) sur Knowhere, voilà qui devrait réussir à apaiser les esprits une bonne fois pour toutes. Normalement. Et au début, ça fonctionnait très bien. Il y avait un moment que Peter n'avait pas pris soin de vider son esprit de la moindre préoccupation. Derrière ses atours insouciants, il pouvait cogiter bien plus qu'on ne pourrait l'imaginer... surtout depuis qu'il ne dépendait plus seulement de lui-même (bon, techniquement, il avait dépendu des  ravageurs... mais bon !) mais appartenait à tout un groupe... Depuis qu'il avait une famille, en fait. Et quelle famille ! Mais là, justement, il profitait de la présence de sa famille, buvait sans doute un peu trop, dansait plus encore (mais on ne danse jamais trop). A un moment de la soirée, Gamora s'éclipsa, et Peter, quant à lui, resta sur la piste de danse (en même temps, il n'allait pas l'accompagner n'importe où non plus)... plusieurs trop longues minutes. Jusqu'à ce que l'absence de Gamora lui paraisse bien trop longue et surtout trop suspecte. Ces derniers temps, chaque fois qu'un des gardiens de la Galaxie disparaissait de sa ligne de mire, il s'inquiétait... Souvent à tort, maiis pas cette fois, visiblement, car quand il sortit à la recherche de la jeune femme, son regard finit par tomber sur Godslayer. Le simple fit qu'il soit là, par terre, sans Gamora à proximité, était déjà sacrément alarmant, mais le fait qu'il baigne dans une mare de son sang (bon, il exagérait peut-être, mais il était quand même sérieusement inquiet) ne le rassurait pas du tout.

Le sort s'acharnait, et bien sûr, Peter n'avait aucune intention de perdre Gamora. Il devrait compter sur le reste de l'équipe, mais ce fut seul qu'il se précipita en direction du Milano. Tout le monde avait été fragilisé par la crise précédente, et, plus simplement, il avait agi à l'instinct, il n'avait pas réfléchi. Il s'était précipité dans son vaisseau, et voilà tout. Ce ne fut pas une mince affaire, mais Peter parvint à localiser Gamora. Elle était captive sur la planète Moord, aux mains des Badoons. Les échos qu'il  avait des combats qu'elle était contrainte de mener en arène ajoutaient à son anxiété. Il avait peur de l'état dans lequel il allait la retrouver, mais si elle était toujours en mesure de combattre, c'était quelque part une bonne chose, non ? ...

Atteindre la cellule où était enfermée Gamora ne fut pas une mince affaire, mais à force de persévérance - et grâce au soutien très utile de Godslayer, il devait bien le reconnaître -, et non sans un sûr acharnement, il finit par la retrouver.

-Gamora...
Et ça recommençait, elle était dans un état terrible. Il sentait l'inquiétude lui serrer le coeur et l'estomac. Je crois que t'as oublié un truc, dit-il en désignant son épée d'un geste.

D'accord, c'était la pire entrée en matière du monde. Mais ça lui était venu plus facilement que de lui exprimer d'emblée toute l'inquiétude qu'il avait eue- qu'il avait toujours -  pour elle.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Sam 19 Aoû - 22:14

Les différents bruits de pas dans la prison ne commencent à me parvenir que lorsqu’ils se rapprochent de ma cellule. Pourtant, je ne réagis pas en les entendant, mon esprit ailleurs, à moitié endormie et évanouie, uniquement consciente de l’immense douleur à des endroits spécifiques de mon corps et la certitude que si je ne me repose pas, je mourrais lors du prochain combat. Je n’entends pas vraiment le bruit de la porte de ma cellule qui s’ouvre lorsque les pas sont vraiment proches, tellement proches qu’une autre personne doit aussi se trouver dans la cellule avec moi. Mais je suis trop fatiguée pour m’en rendre compte. Pourtant, une voix brise le silence, une voix que je reconnaitrais entre mille, une voix que je n’osais plus espérer entendre de nouveau. Il est tout proche, sans doute à moins d’un mètre et je force mon esprit à émerger, à reprendre pleinement conscience. « Peter ? » ma voix croasse, inutilisée depuis un long moment. « Où… où es-tu ? » je demande, ma vision encore éteinte. Elle le sera pour un moment. Je fronce les sourcils à sa remarque, que j’ai oublié quelque chose, mais mon esprit n’arrive pas à se souvenir de quoi. Et c’est tellement hors contexte, que j’en suis encore plus confuse. « Mais de quoi tu parles ? »

Allongée sur mon côté gauche, je relève doucement la tête, clignant des yeux sans le voir. « Je… je ne peux pas te voir… c’est temporaire, mais… » Handicapant, c’est le moins qu’on puisse dire. Pourtant, je suis persuadée qu’il est là avec moi, que ce n’est pas juste une hallucination liée à mon état. « Tu es vraiment là ? » je demande, ma voix tremblant sous l’espoir redoutant d’être réduit en cendres. Je tends aussi la main vers lui, ou plutôt j’essaie, puisque les menottes montant jusqu’à mes coudes me retiennent. Le métal froid et serré tire sur mes poignets cassés et je ne parviens pas à retenir un cri de douleur alors que ma tête retombe un peu trop lourdement sur le sol de pierre. J’avais oublié leur portée si courte. Le fait que je ne vois pas Peter n’arrange pas les choses. Mais pendant que cette nouvelle vague de douleur redescend en me faisant serrer les dents et maudire un peu plus les Badoons –comme si c’était possible vu mon passé–  j’essaie de m’assoir en veillant cette fois-ci à ne pas tirer sur mes chaînes pour ne pas aggraver mes blessures. Je n’ai toujours pas déterminé si Peter est une hallucination, je dois en avoir le cœur net. Parce que la folie n’est pas une étape par laquelle j’ai envie de passer avant ma mort. « Peter… c’est vraiment toi ? Je ne suis pas en train d’halluciner ? Dis-moi, je t’en prie… » je ne pensais pas que ma voix allait sonner aussi faible et suppliante un jour. Et si je n’étais pas temporairement aveugle, je pense que je verrais mes propres mains trembler sous l’émotion.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Dim 20 Aoû - 11:24


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
U

n coup d'oeil en direction de Gamora lui avait laissé découvrir qu'elle avait été malmenée, qu'elle était loin de sa forme initiale, mais jamais il n'aurait pour autant imaginé qu'elle aille aussi mal... Pour lui, Gamora était une véritable force de la nature, rien ne pouvait l'atteindre. Alors, l'entendre tout à coup lui affirmer qu'elle ne le voyait pas, qu'elle ne pouvait rien voir, entendre sa voix, si faible, l'entendre lui parler comme s'il pouvait n'être qu'une illusion, la voir entravée par les menottes qui lui détruisaient le poignet, et le ton de sa voix, si suppliant... c'était un véritable crève-coeur. Il était arrivé beaucoup trop tard. Il avait fait tout son possible pour la retrouver aussi vite qu'il le pouvait, mais de toute évidence, il avait trop tardé, il se le reprocherait toujours... Mais il n'était clairement pas temps de s'appesantir. Il fallait qu'il la sorte de là, le plus vite possible. Il avait espéré qu'elle soit encore en mesure de se battre, de toute évidence non, ça n'allait pas arranger les choses pour partir d'ici, mais peu importe, au moins, elle était là, elle était en vie, et il allait la sauver. Peu importe comment, il allait la sauver, et rien d'autre ne saurait compter.

-C'est bien moi,
répondit-il avec douceur. Il aurait aimé pouvoir l'approcher suffisamment pour pouvoir l'atteindre, la toucher, la réconforter, mais quand il passa la main entre deux barreaux de sa cellule, il ne sut atteindre que du vide. Ils n'avaient pas un seul instant à perdre. Les petits copains de la tripotée de Badoons qu'il avait sommairement exécutée n'allaient pas tarder à rappliquer. Encore fallait-il trouver comment la tirer d'ici. Son expérience avec Groot aurait peut-être dû faire de lui un expert en matière de serrures à forcer, mais pas vraiment... Je vais te sortir de là...

Oui, mais au prix de nombreux et bruyants efforts. A force d'acharnement et en usant de toutes les armes à sa disposition, il finit par réussir à forcer l'ouverture de la cage où Gamora était inhumainement enfermée. C'est sûr qu'avec ça, il n'avait pas misé sur la discrétion. Tant pis. Aussitôt qu'il parvint à ouvrir la porte de sa cellule, il se précipita à l'intérieur pour se rapprocher de Gamora. Il mourait d'envie de la prendre dans ses bras, mais il n'allait certainement pas s'amuser à lui faire plus de mal qu'elle ne souffrait déjà. A la place, il caressa doucement son visage du bout de ses doigts, l'occasion de constater de plus près encore l'étendue des dégâts. Puis son regard se baissa sur les menottes qui pour l'heure la gardaient captive. Voilà autre chose... En s'acharnant avec Godslayer, peut-être ? En attendant, il entendait distinctement des pas se rapprocher.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Dim 20 Aoû - 15:56

Une larme de bonheur glisse sur ma joue lorsque la voix tendre de Peter retentit de nouveau et me prouve qu’il est bel et bien là avec moi. Parvenant enfin à m’assoir et reposant mes bras menottés sur mes cuisses, je me demande pourtant ce qu’il fait encore aussi loin, sa voix distante. Ma lucidité revient avec chaque coup qu’il donne à la porte de ma cellule et qui, en temps normal, m’aurait fait grincer des dents avec tout ce boucan. Mais nous avons des choses plus importantes à faire comme sortir de là avant que les renforts Badoons ne rappliquent. Et c’est dommage que je ne sois pas en état de me battre, sinon j’aurai de nouveau essayé de tous les exterminer, jusqu’au dernier. La promesse de Peter résonnant dans mes oreilles, j’ai confiance, il me sortira de là, je soulève doucement les menottes en évitant de me faire mal. J’ai beau ne pas pouvoir compter sur ma vision, je connais ce type de menottes Kree. Pour en avoir mis des dizaines aux ennemis que Ronan voulait exécuter lui-même par exemple. Nous avons peut-être une chance.

Puis Peter parvient à ouvrir ma porte et la caresse de ses doigts sur mon visage et la meilleure chose que je pouvais imaginer. J’approche ma tête plus près de lui, profitant de la caresse comme si j’en avais besoin pour survivre, ce simple contact la preuve définitive que je ne suis pas en train d’halluciner. Que j’ai encore une chance, que nous avons une chance. Que mon heure n’est pas encore venue. Sa présence apaisante suffit à sécher mes larmes et je souris même si je ne peux pas voir son visage. Je me racle la gorge. « Tu m’as tellement manquée. » Et je l’aurais embrassé si je savais où est son visage et si je n’étais toujours pas entravée. « Merci. » J’essaie de placer tous mes sentiments dans ce simple mot, merci de ne pas avoir perdu espoir, merci d’être venu me chercher, merci d’avoir persévéré, merci d’être là, d’être toujours là et merci d’être mon sauveur quand même moi je ne peux pas me sauver toute seule.

Et maintenant que je suis lucide, je sais que les ennemis ne vont pas tarder à rappliquer et que les embrassades devront attendre. Nous avons peu de temps. Je ne pourrais pas me battre cette fois-ci, car même si par miracle j’arrive à clopiner sur une jambe –merci genou déboité– je n’arriverais sûrement pas à éviter les tirs ennemis.  « Peter, j’espère que tu parlais de Godslayer quand tu disais que j’ai oublié quelque chose. » Je souris en disant ça, je commence à bien le connaître, mon Peter, et il n’y a que lui pour faire ce genre de commentaire dans une situation pareille. « Si c’est le cas, on a peut-être une chance. » Je replace mes menottes sur mes cuisses, de manière à ce que mes bras soient bien droits et devant lui (du moins aussi devant lui que je puisse me placer, n’y voyant rien du tout). « La lame de Godslayer est scindée en deux sur l’intégralité de l’épée, ça fera le parfait outil. Je ne peux pas me sortir de ces menottes seules, mais toi tu peux m’en sortir. Je connais ces menottes Kree, Ronan avait l’habitude de les utiliser. » Je grimace lorsque je prononce son nom, mais ce n’est pas le moment de repenser à mon psychopathe d’ex-employeur. « Elles ont une faiblesse tout en bas à leur base. Il y a un trou là où se lient les chaînes, en y insérant la pointe de Godslayer et tournant, comme pour crocheter une serrure, tu devrais réussir à casser le mécanisme de fermeture. Donc me libérer. » En soit, ces menottes ne sont pas impossibles à détruire, c’est juste que le prisonnier lui-même ne peut pas le faire. « Mes deux poignets sont déjà cassés, tu peux y aller franchement. » Je serre les dents pour me préparer à la douleur. Maintenant que Peter est à mes côtés, je peux subir n’importe quoi, je sais que nous nous en sortirons. Nous faisons partie des putains de Gardiens de la Galaxie après tout.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mar 22 Aoû - 18:23


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
U

n fin sourire s'afficha sur les lèvres de Peter quand Gamora lui souffle qu'elle lui a manqué, la réciproque était tout aussi vrai. S'il n'écoutait que son imprudence (et ce n'était pas nouveau, il était décidément bien trop imprudent), il la prendrait dans ses bras et l'embrasserait, mais non seulement il doutait fort que ce puisse être agréable pour la jeune femme, mais en plus, ils n'avaient vraiment pas une seule seconde à faire. Bref, ils auraient toute l'occasion de célébrer leurs retrouvailles plus tard, on verrait bien... Pour le moment, il fallait surtout qu'il débarrasse Gamora de ses entraves afin qu'ils puissent disparaître d'ici le plus vite possible. Sauf qu'il ne savait pas comment. Il avait envisagé d'utiliser Godslayer, effectivement, mais de façon un peu plus... bourrine que ne le suggéra la jeune femme quand elle lui expliqua qu'il était possible de crocheter les menottes avec la pointe de l'arme... Bon. Il n'y avait plus qu'à, hein... Quand Gamora en parlait, ça avait l'air tout simple, mais lui, avec Godslayer entre les mains et les mains de Gamora tendues face à lui, il trouvait l'entreprise bien plus complexe, en fin de compte... Mais il n'était pas tant de se poser des questions, il était temps d'agir. Heureusement, Peter avait toujours été assez doué quand il était question d'agir avant de réfléchir. Il savait bien que, un jour ou l'autre, ça porterait ses fruits et aurait son utilité.

-Merci, je suis totalement rassuré, maintenant,
grimaça-t-il alors dans ce qui était à la fois une pointe d'humour mais quelque chose de malgré tout sérieux. Parce que oui, clairement, ce n'était pas le fait d'apprendre que ses poignets étaient déjà cassés qui allaient la rassurer. Mais en fin de compte... il était en train de se demander s'il restait encore quoi que ce soit qui ne soit pas même un minimum amoché chez elle. On ne l'avait clairement pas épargnée. Faire une blague de son état physique, c'était moyen, ce n'était pas de très bon goût, mais il n'avait rien de mieux à faire.

Bref, il ne dit rien de plus et, armé de Godslayer, il fit de son mieux pour débarrasser la jeune femme de ses menottes. Ce ne fut pas évident du tout, et il dut s'y reprendre à plusieurs fois (comme s'il avait vraiment le temps pour ça), mais il finit par réussir à débarrasser Gamora de ses liens. Peter l'aida à se relever du mieux qu'il le pouvait, C'était une nouvelle étape d'acquise, mais ils étaient encore loin du compte.

-Et maintenant, on...


...se taille, avait-il voulu dire, sauf que, bien sûr, quand il se retourna, ils n'étaient plus seuls, une poignée de Badoons était toute prête à les cueillir.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mer 23 Aoû - 12:16

J’avais raison, c’est bien à Godslayer que Peter faisait référence tout à l’heure. Et d’une part, je suis rassurée de savoir que mon arme favorite se trouve à proximité et qu’elle pourrait nous aider à crocheter les menottes, mais d’une autre part, je suis aussi agréablement surprise de découvrir qu’il l’a prise avec lui. Les armes blanches ne sont pas ses armes favorites, je le sais bien, et mon épée aurait pu le gêner durant son voyage même si elle est rétractable. Rocket aurait sûrement dit « oh, c’est mignon, il a gardé son arme avec lui » et il n’a pas tord, je suis particulièrement contente que Peter ai gardé mon arme avec lui. Et je suis probablement aussi en train de rougir, parce que ce sont ces petites choses-là, ces gestes qui prouvent à quel point il tient à moi. En plus du sauvetage qu’on va visiblement faire tous seuls, parce que les autres Gardiens se seraient déjà pointés sinon.

Je souris à sa petite blague, tendant mes mains un peu plus. « Je te fais confiance. » Et quelques secondes plus tard, il se met au travail, plaçant la pointe de Godslayer comme je lui ai indiqué. Cela prend du temps et de l’effort, mais en même temps, c’est loin d’être une tâche facile. Ces menottes sont réputées pour être d’excellente qualité, voilà pourquoi Ronan et les Kree en général en étaient si friands. Puis, après quelques minutes d’intense concentration, un craquement retentit et le métal se déchire, l’ouverture suffisamment grande pour que je suis sortir mes bras. Je soupire de soulagement en sentant mes poignets libérés, mais la douleur est toujours présente. C’est bel et bien cassé, pas de doute là-dessus. Ça va être délicat pour se battre, si on en vient à là. Mais lorsque Peter m’aide à me relever du sol, je grimace et me mords violemment l’intérieur de la bouche pour ne pas trop montrer ma douleur et hurler. Je n’ai même pas besoin de palper mon genou droit pour savoir qu’il est déboité. Et ça, c’est un problème qui va m’empêcher de marcher. « Peter… » Je peux presque terminer sa phrase, alors que je pose tout mon poids sur ma jambe gauche, agrippant ses épaules pour ne pas tomber sous ma position précaire. Je ne comprends pas pourquoi il ne termine pas sa phrase jusqu’à ce que des bruits de pas et des sifflements reptiliens se fassent entendre. Je dirais qu’ils sont cinq d’après les bruits et leurs respirations. Et pour une fois, je suis bien contente de ne pas pouvoir voir leurs têtes hideuses de lézards passés sous une tronçonneuse spatiale dans un chantier naval.

« Peter, je risque de ne pas pouvoir tenir mon arme, du moins pas longtemps, mais je devrais pouvoir marcher si j’arrive à remboîter mon genou et donc donner des coups de pied » je murmure dans son oreille, me tenant toujours à lui sinon je vais tomber. « Je devrais y arriver seule, mais il faut que tu me tiennes, parce que sinon je vais tomber. » Ce n’est qu’après que nous pourrons nous débarrasser des Badoons. Sauf s’il a un meilleur plan, ce qui est fort probable. Mais les Badoons n’ont pas l’air décidés à nous tuer sur le champ, ils se contentent de pointer leurs armes sur nous en sifflant dans leur langue affreuse. Et le pire, c’est que je les comprends. « Hors de question que je retourne dans votre arène de merde ! » Je lance dans la direction générale des hommes-lézards, la colère réformant mes traits. Ils répliquent en retour que je n’ai pas le choix et que si je ne coopère pas, ils vont ouvrir feu sur Peter. Coinçant mon pied droit dans l’interstice entre deux dalles, je serre les dents et cherche le regard de Peter. « Prêt ? » J’attends qu’il confirme avant de tourner violemment ma jambe coincée, le craquement de l’articulation se remettant en place brisant le silence et accompagnant mon cri.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mer 23 Aoû - 20:44


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
B

on bon bon, autant le dire, hein, cette situation était hautement merdique, le genre de situation qui remet en cause votre espérance de vie dans des proportions assez considérables. En même temps... Peter était habituée, à force, à ce genre de situations. Et jusqu'ici, s'il avait pu s'en sortir amoché, il s'en était toujours tiré vivant, et c'était ce qui importait. De toute manière, il ne pouvait pas se laisser abattre (au sens propre comme au figuré), parce qu'il avait une excellente raison de se battre, celle-là même qu'il aidait à tenir debout en dépit de ses nombreuses blessures qui ne laissaient pas présager grand-chose en cas d'un éventuel combat. Qui n'avait rien d'éventuel, en fait, ils allaient devoir affronter les Badoons qui leur faisaient face (bordel, ce que ça pouvait être laid, ces machins, et mieux valait qu'ils le fassent à deux, même avec Gamora plus que diminué, seul, il n'aurait sans doute pas la moindre chance. Finalement, elle lui souffla à l'oreille que pour pouvoir ne serait-ce que tenir sur ses jambes et riposter, elle allait devoir prendre appui sur lui pour remboîter son genou. Peter grimaça à cette perspective. Il faut dire qu'elle n'avait absolument rien de plaisante, mais ce n'est pas comme si les options étaient légion, en l'occurrence, et il faudrait bien que Gamora en passe par là, d'une manière ou d'une autre.

Il s'apprêtait à approuver verbalement, mais l'ennemi était toujours là, et il ne manqua pas de signaler sa présence. Peter n'en pipa mot, mais Gamora, elle, comprenait parfaitement, et lui permettait de déduire, en substance, la situation. Il n'était pas difficile de comprendre que s'ils n'intervenaient pas directement (bon, leurs armes pointaient bien dans leur direction, par contre), c'était parce qu'ils voulaient continuer leur petit jeu sadique avec elle. Et Peter ne pouvait qu'approuver le propos de son interlocutrice, il ne les laisserait pas faire dans tous les cas, même s'il lui fallait pour cela porter Gamora à un bras et se battre de l'autre. Peter hocha la tête quand elle lui demanda s'il était prêt. Bah... Ce n'est pas spécialement comme s'ils avaient le choix, hein. Alors elle procéda, remit son genou en place dans un bruit horrible qu'accompagna sinistrement son cri. Peter serra les dents, s'abstint de tourner son regard vers elle même s'il était plus que tenté, afin de se concentrer sur l'ennemi. De toute évidence, ils ne s'attendaient pas à un tel spectacle, et tant mieux. C'était peut-être l'occasion. En tout cas, ils n'avaient plus une seconde à perdre. De sa main vacante, Peter tira son pistolet de sa ceinture...

-Bon, c'est parti,
déclara-t-il alors, et il regretterait presque de ne pas avoir de musique de circonstance pour accompagner ce combat-ci. Preuve qu'il avait dû agir dans l'urgence, sans quoi il aurait clairement remédié à ce problème.

...et il tira à la cantonade.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Jeu 24 Aoû - 16:01

Durant toutes ces années sous le joug de Thanos, après toutes ces modifications cybernétiques et les passages trop près de la mort, je pensais m’être habituée à la douleur physique. Mais en remboîtant mon genou, je me rends compte que j’avais tord. Malgré l’expérience, ça fait toujours aussi mal. Mais Peter me retient comme convenu, mon poids uniquement retenu par la force de son bras. Les Badoons sont surpris et Peter s’empare immédiatement de leur surprise pour nous donner un avantage, liquidant immédiatement plusieurs Badoons avec des tirs bien précis. Je ne les vois pas tomber, mais j’entends parfaitement le bruit de leurs corps heurtant le sol de pierre et leurs respirations s’arrêter.

Pourtant, je ne peux pas encore me joindre au combat. Frustrée par mon incapacité à être au sommet de ma force et d’apporter l’aide dont je suis capable en temps normal, je ne peux que tenir vaguement à Peter, l’un de mes bras le long de mon corps et l’autre essayant de tenir son épaule, la douleur lancinante provenant de mon poignet cassé se faisant ressentir comme jamais auparavant sous cet effort dangereux. Cela ne me plait guère, mais Peter va devoir se débrouiller encore quelques secondes, le temps que je reprenne mes esprits, que je puisse marcher et que ma respiration se calme. Même si cet état léger de panique et l’adrénaline dans mes veines ne s’en iront complètement que lorsque nous serons à bord du Milano et à des années lumières de cette foutue planète. Les secondes passent rapidement, pourtant, elles me semblent être des heures alors que le rythme fou de mon cœur bat la chamade dans ma poitrine, fragilisant mes côtes amochées. Mais quand il faut y aller, faut y aller.

Je pose timidement mon pied droit sur le sol, testant la flexibilité et solidité de ma jambe. La douleur est toujours présente, mais nettement plus amoindrie. Je vais boiter, mais c’est toujours mieux que de ne pas pouvoir marcher tout court. « Ok, c’est bon. Du moins, jusque-là, ça va. Je peux marcher. » Je suis opérationnelle comme dirait Nebula. Je peux essayer de me battre –mot clé : essayer– aux côtés de Peter. « Peux-tu me passer Godslayer ? Je te promets que je ne vais pas t’embrocher accidentellement. » Je souris légèrement à ma propre blague, Peter déteint vraiment sur moi. J’ai beaucoup avoir une excellente ouïe, je suis tout de même salement amochée et pas du tout au sommet de ma forme. Je devrais faire attention avec mon épée. Mais tant que Peter reste à ma droite et que les ennemis sont devant, je n’ai qu’à foncer. Enfin, foncer en boitant. Je pourrais toujours essayer de les distraire avec certaines informations que je possède et qui les feront rager, notamment à propos d’une certaine princesse… Même si je ne veux pas m’éloigner de Peter, d’une part, parce qu’il est le plus capable de nous deux et le seul véritable combattant à l’heure actuelle, d’autre part parce qu’il n’est pas temporairement aveugle et troisièmement parce que maintenant que je l’ai retrouvé, je ne vais plus le lâcher. C’est débile, mais après toutes ces heures de souffrance, je ne veux pas qu’il me quitte. Comme si j’avais peur qu’il allait disparaître si je m’éloigne trop.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Sam 26 Aoû - 9:42


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
C

e n'est pas qu'il veuille forcément se vanter (encore qu'il adorait ça, il faut le reconnaître), mais Peter était un excellent tireur. Il avait de nombreuses années d'entraînement à son actif, et il savait les mettre à profit quand l'occasion le nécessitait. En l'occurrence, Star-Lord savait que l'issue du combat reposerait en grande partie sur lui, et même s'il voulait se montrer confiant, il admettait qu'il n'avait pas l'avantage du nombre, sans compter qu'en devant servir de soutien à Gamora, il était moins libre de ses actions... Gamora était, aux yeux de Peter, meilleure combattante qu'elle, et il était convaincu que la question de leur victoire ou de leur défaite ne se serait même pas posée si la jeune femme était en mesure de combattre. Mais même si elle pouvait peut-être se battre ne serait-ce qu'un peu, il était inutile de lui faire prendre des risques inutiles. Dans tous les cas, Star-Lord se focalisait pleinement sur son objectif, qui était de mettre à mal l'ennemi, de détruire tous leurs opposants. Et pour l'instant, il ne se débrouillait pas si mal. Les ennemis tombaient un à un, et il savait éviter leurs ripostes au mieux.

Il ne détourna pas le regard des Badoons dont le nombre diminuait progressivement, tirant encore et encore, quand Gamora lui affirma qu'elle était capable de marcher. Bon, c'était un bonne chose, même si Peter gageait qu'il ne faudrait pas forcer malgré tout. Mais si elle savait tenir sur ses deux jambes, ce serait une bonne chose, par contre, ils éviteraient quand même de rejoindre le Milano au pas de course... même cette solution aurait été la meilleure, car Star-Lord n'avait pas la moindre envie de rester plus longtemps dans ce trou à rat. Il esquissa un fin sourire quand, après lui avoir demandé de lui rendre son arme, Gamora lui promit de ne pas l'embrocher accidentellement. On dirait bien que son piètre sens de l'humour déteignait sur elle... Et il aimait ça. En tout cas, le fait qu'elle soit à même de plaisanter le rassurait. Même si confier Godslayer à une Gamora estropiée et aveugle n'était pas complètement rassurant. D'un autre côté, il avait confiance en elle. Si elle était convaincue d'être capable de se battre, alors il l'écoutait sur parole.

-Au risque de me répéter,
dit-il en lui tendant Godslayer, je suis super rassuré.

Il se tourna vers elle pour lui adresser un sourire qu'il aurait voulu complice, mais bien sûr, Gamora ne pouvait le voir. Et dans tous les cas, il fallait qu'il se débarrasse de leurs ennemis restants, et ce n'était pas une mince affaire, d'autant que ceux qui restaient se révélaient sacrément hargneux.


code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Dim 27 Aoû - 23:38

Bien entendu, il n’y a rien de rassurant dans notre situation. C’est même plus que déprimant et quasi impossible. Mais nous sommes les Gardiens de la Galaxie, le mot impossible ne fait pas partie de notre vocabulaire. « Merci » je lance à Peter en sentant sa main près de la mienne. Je grimace pourtant lorsque mes doigts se referment sur la poignée de Godslayer et qu’il me fait redresser le poignet pour maintenir l’arme droite. C’est plus compliqué que je le pensais, mais je peux supporter la douleur quelques secondes. C’est pourquoi je ne dois pas perdre de temps et avant que les Badoons ne se ressaisissent, je me concentre sur la respiration de ceux qui restent et leur fonce dessus. Si j’étais capable de me battre pleinement, j’aurais couru dans leur direction et je les aurai tranchés en moins de temps qu’il ne m’en faut pour dire la phrase iconique de Groot. Sauf que dans mon état actuel… cela ressemble plutôt à un bond, grimace, un autre bond et deux coups tranchés dans l’air un peu au hasard. Le premier atteint sa cible de par le cri de douleur qui provient du premier Badoon et le bruit d’un corps tombant au sol, mais le deuxième coup heurte le mur et mon arme glisse sur le sol en m’arrachant une nouvelle grimace.

Je pourrais presque entendre rire le deuxième Badoon que je n’ai pas réussi à toucher. Mon pied gauche parvient pourtant à le cueillir à la gorge, l’empêchant de respirer un instant. De près, je vise toujours aussi bien, c’est bon à savoir. Deux autres coups de pieds l’immobilisent suffisamment pour qu’il tombe sur le sol, à genoux ou allongé, je ne saurais dire, mais il n’est clairement pas encore inconscient ou encore mieux, mort. Mais l’instant d’après, un tir retentit et le Badoon s’écroule en grognant. Peter est venu à ma rescousse. Et de par l’absence d’autres respirations que la sienne et la mienne, je suppose que Peter est venu à bout des autres Badoons restant. « Bien joué… Je regrette juste de ne pas t’avoir vu leur dégommer leurs faces de lézards… » Bien entendu, il a fallut que mes poumons me disent merde à ce moment-là, me rappelant amèrement toutes mes côtes cassées. Je m’adosse donc doucement contre le mur le plus proche après avoir rapidement brassé l’air, histoire de reprendre mon souffle, car c’est loin d’être fini, nous ne sommes pas encore sortis de ma cellule. Nous avons du chemin à faire jusqu’au Milano.

« Les autres ne sont pas avec toi ? » Je demande alors pour distraire Peter de mon état. Et pendant qu’il répond, je récupère mon épée après un peu de tâtonnement. Je suis loin d’avoir récupéré mon souffle complètement, mais ça devra faire l’affaire. Nous devons sortir de là. Et il me faut tenir mon épée à deux mains pour ne pas la laisser tomber, c’est pourquoi je lâche mes côtes en grognant face à mon incapacité à être au sommet de ma forme. « J’espère que tu connais le chemin pour sortir de là… » Car je serais incapable de nous guider, pas avec ma cécité temporaire.

code by sixty


_________________


Dernière édition par Gamora le Mar 29 Aoû - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mar 29 Aoû - 18:26


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
C

Si Peter avait toute confiance en Gamora et ne demandait qu’à se fier à son jugement, il ne fut pas spécialement rassuré en la voyant combattre, au point qu’il se demanda s’il avait effectivement bien fait de lui remettre Godslayer, car au fond, cela ressemblerait à s’y méprendre à une opération suicide. Elle était loin de combattre si mal que ça, au vu des circonstances, et d’ailleurs, elle fit mouche très rapidement, et il ne fallut pas longtemps pour que leurs derniers ennemis soient à terre… Mais quand on la connaissait aussi bien que Peter avait fini par la connaître, quand on avait, comme lui, eu l’occasion de la voir au sommet de sa gloire, combattre avec tant d’agilité et de rapidité que tout finissait par ressembler à une chorégraphie savamment orchestrée qui n’exigerait pas le moindre effort de sa part, c’était difficile de la voir si diminuée… Enfin, l’essentiel, c’est qu’ils avaient réduit au silence leurs premiers assaillants, et en attendant, Gamora était toujours en vie. Cette pensée était loin de plaire à Peter, mais il ne pouvait s’empêcher de se dire que s’il était arrivé ne serait-ce qu’un peu plus tard, il ne l’aurait pas retrouvée du tout… Il allait sans doute lui falloir du temps pour se remettre, c’est sûr, mais en attendant, elle était toujours là, et c’était ce qui comptait. Et il essayait de troquer son inquiétude présente, celle-là même qui lui serrait irrésistiblement le cœur, contre l’optimisme qui lui allait si bien en règle générale, même dans les situations les plus assurément désespérées. S’il y avait un moment où il fallait admettre que rien n’était grave et qu’aucune situation n’était catastrophique, c’était bien le même. Il voulut donc afficher un sourire quand Gamora affirma qu’elle aurait voulu voir la tête des Badoons qu’il avait décimés au moment où il leur avait porté le coup fatal. Peter aussi aurait voulu qu’elle ait cette satisfaction. Mais son sourire se changea bien vite en grimace quand il la vit prendre appui sur le mur le plus proche, victime de ses côtes encore beaucoup trop douloureuses, comme devaient sans doute l’être, en réalité, chaque parcelle de son corps. Peter comprit très bien qu’elle s’interrogeait concernant l’absence des autres gardiens de la galaxie pour détourner l’attention et donner le change seulement. Ce qui ne marchait pas du tout, mais passons… Il fit mine de, même s’il n’y avait pas grand-chose à répondre.

-Je les ai laissés sur Knowhere,
se contenta-t-il donc d’affirmer. Et pour le coup, ce lui semblait encore plus stupide que sur le moment que de ne pas avoir fait appel à eux… mais ils avaient si peu été ménagés dernièrement et il avait agi si impulsivement… bref, il n’allait pas se chercher d’excuses. S’ils s’en sortaient, c’est ce qui comptait, non ? Et au moins, ils étaient en bonne voie. T’en fais pas, j’ai un sens de l’orientation en béton, affirma-t-il ensuite.

Ce qui n’était pas toujours vrai, mais en l’occurrence, il avait parfaitement enregistré quel chemin il avait emprunté depuis le Milano pour arriver ici, et d’ailleurs, il ne tarda pas à s’engager sur ce même chemin, offrant à Gamora de s’appuyer sur son épaule, tentant de presser le pas sans pour autant lui faire trop mal (difficile). La route fut finalement assez dégagée, si l’on omettait la présence de deux-trois Badoons bien vite exterminés, et ils se rapprochèrent du Milano… Sauf qu’au vu du bruit qu’il entendait résonner d’ici, force lui était de constater que son précieux vaisseau n’était pas vide.


code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mer 30 Aoû - 11:11

Mon arme solidement maintenue à deux mains, je reste appuyée sur le mur. Encore un peu, juste quelques secondes de plus pour me reposer et après nous pourrons enchaîner la course jusqu’au Milano. M’enfin course est un bien grand mot, mais passons. La réponse de Peter concernant la présence des gardiens m’étonne légèrement. Nous sommes une équipe, nous travaillons ensemble, aussi nouveau et difficile que cela puisse être pour chacun d’entre nous. Mais Peter a bien utilisé le verbe « laisser ». Il a paniqué et je ne serais pas étonnée d’apprendre que les autres ne sont même pas au courant de ma disparition, même si ça fait un moment maintenant et qu’ils ont du se rendre compte que quelque chose cloche, surtout que Peter n’est pas là non plus. Ma première pensée est que Peter a agis stupidement. On aurait bien besoin de l’aide des autres. Mais ensuite je me rends compte que s’il n’avait pas agit ainsi, il serait sans doute arrivé trop tard. Et je ne voudrais pas que Groot me voit dans cet état après ce que lui a vécu durant toutes ces semaines. En fait, je ne voudrais qu’aucun Gardien ne me voit dans cet état, mais il faut bien quelqu’un pour me sauver. Je ne peux pas avoir le beurre et le gâteau. « Ce qui m’est arrivé n’est pas ta faute, Peter. Comme l’enlèvement de Groot ne l’est pas non plus. » Je ne vois pas son visage, mais je peux sentir toute la tension et l’inquiétude qui émane de lui, comme un ressort tiré au maximum sur le point de se briser. « Personne n’aurait pu prévoir que ce chasseur de prime allait m’embusquer. Et m’emmener ici, de toutes les planètes possibles… » Je quitte le mur, m’approchant à tâtons de Peter. Heureusement, il n’est pas loin. « Grâce à toi je suis encore en vie. Alors merci. » Je souris, même si la gravité de la situation et mes mots ne seront sans doute pas assez pour le rassurer.

Je ne refuse pourtant pas son aide lorsqu’il me propose de me soutenir et c’est donc rapidement que nous nous dirigeons vers la sortie, puisque Peter sait où elle se trouve. Ayant décidé de ranger mon épée (heureusement rétractable), pour ne pas être gênée, je ne peux pourtant m’empêcher de grimacer à chaque pas. La situation est loin d’être parfaite. Mon genou est remis en place, mais ce n’est pas une bonne idée de forcer autant dessus. Pourtant, je ne ralentis pas le pas, me forçant à suivre le rythme de Peter. Je sais qu’il ne veut pas me faire mal, mais lui comme moi savons qu’il est impératif de sortir d’ici au plus vite si on tient à être encore en vie demain. C’est dans ce genre de situation qu’il faut serrer les dents et faire ce qui doit être fait, peu importe combien ça fait mal. Et nous progressons dans ces couloirs lugubres à un bon rythme, même si ma prise sur l’épaule de Peter dérape un peu et qu’il est obligé de me retenir pour ne pas que je tombe. Les Badoons sur notre chemin sont désorganisés et Peter nous en débarrasse bien vite avec quelques tirs bien placés.

Mais le Milano n’est pas vide, les Badoons sont en train de le fouiller. « Les salauds ! » je lance dans ma barbe pour ne pas attirer l’attention vu que nous serons à découvert. C’est la chose la plus logique à faire, que de fouiller un vaisseau inconnu, mais cela ne signifie pas que je n’ai pas le droit de me fâcher quand les autres le font. Personne ne touche au Milano, c’est notre foyer. « Allons sauver notre maison ! » je lance à Peter, plus déterminée que jamais. Je sais à quel point il tient à son vaisseau, mais je m’y suis attachée aussi avec le temps, surtout après une bonne séance de nettoyage et rangement. Rapidement, nous arrivons à la rampe et j’attrape le premier Badoon qui passe pour l’assommer proprement contre l’un des murs de la cale.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mer 30 Aoû - 18:35


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
P

eter avait voulu se montrer confiant, sûr de lui, communiquer à Gamora la force dont elle manquerait peut-être, mais de toute évidence, il ne parvenait pas à faire illusion. Peut-être qu'il aurait su tromper quelqu'un d'autre, qui le connaissait moins, mais Gamora était peut-être la personne dans toute la galaxie qui le connaissait le mieux, mieux que le reste des gardiens de la Galaxie, sans doute mieux aussi que Yondu qui pourtant l'avait élevé (à sa manière bien à lui, mais au final, il ne s'en était pas si mal sorti). Alors oui, elle ne s'y laissait pas prendre... Et elle le lui fit clairement comprendre en lui adressant les mots qu'il avait sans doute le plus besoin d'entendre, lui assurant qu'il n'y était pour rien, pas plus pour elle que pour Groot. Sauf qu'il n'était pas de cet avis du tout, il appréciait qu'elle lui dise ça, mais malgré tout, il ne pouvait s'empêcher de se sentir responsable... parce qu'il se sentait responsable de l'entièreté des gardiens de la Galaxie, comme le pater familias d'une famille complètement dysfonctionnelle. Il aimait qu'elle le rassure, parce qu'il en avait besoin (même s'ils avaient clairement plus important à gérer que de palier à ses états d'âme), mais malgré tout, il était totalement dépassé par l'enchaînement des événements, au point de ne pas forcément avoir pris les décisions les plus avisées. Il se contenta d'afficher un fin sourire quand elle le remercia. C'étaient des mots qu'il appréciait sincèrement d'entendre, très sincèrement. Mais les remerciements étaient peut-être un peu trop prématurés, en réalité, parce qu'ils n'étaient pas arrivés, encore. ... Et ils n'étaient pas au bout de leurs peines, comme ils durent évidemment le constater en découvrant que l'on fouillait à présent le Milano. C'était à prévoir, il avait songé à la vie de Gamora bien avant la sécurité de son vaisseau. Mais il était hors de question de les laisser mettre leurs sales pattes dessus, pour autant.

-Pu...
Aux injures de Gamora s'étaient mêlées celles de Peter, mais pour le confort de vos chastes oreilles, nous allons passer tous ces charmants noms d'oiseaux sous silence et, à la place, vous proposer un charmant intermède musical. Et nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses. Donc à la baston.

Gamora n'exagère rien quand elle qualifie le vaisseau de "maison", et pas seulement parce qu'ils y vivaient au sens le plus strict du terme, mais parce que c'était devenu leur foyer à tous, donc pas touche, évidemment. En même temps que Gamora, Peter partit à l'attaque. Il pénétra directement à l'intérieur du vaisseau pour mesurer l'ampleur des dégâts. Ces sales fouineurs ne devaient pas être là depuis longtemps, il n'avait pas encore eu le temps de faire des ravages. Le premier auquel il s'attaqua fut celui qui s'intéressait de trop près à son tableau de bord. Il s'en débarrassa ainsi facilement. Mais il en restait d'autres... c'est le souci.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Jeu 31 Aoû - 18:20

Nous revoilà partenaires, combattant l’un à côté de l’autre avec un bon rythme comme une machine parfaitement huilée. C’est en général le cas lorsque je combats avec tous les Gardiens de la Galaxie, mais avec Peter, c’est encore plus vrai, sans doute parce que nous sommes ceux à prendre le plus de décisions à bord du Milano (bien que Peter reste le chef) et parce que nos silhouettes humanoïdes se ressemblent le plus, bien que nos façons de combattre divergent. Et je sais que je me fourre profondément le doigt dans l’œil en pensant que la situation est comme toutes les autres fois. Mais durant ces prochains instants pendant lesquels nous allons défendre le Milano et le récupérer, je m’efforce de transformer cette situation afin qu’elle ressemble le plus à ce qu’on fait d’habitude. En gros, je m’efforce d’oublier que je suis aussi faible et tellement blessée. Ce qui compte, c’est de récupérer le vaisseau et de se barrer vite fait.

Une fois mon premier Badoon, les choses se corsent. Peter est déjà dans l’action lui aussi, près du tableau de bord. Au moins l’avantage du Milano par rapport à ma cellule est que je connais l’endroit par cœur et que je peux donc m’y repérer aisément avec ma cécité temporaire. Les bruits, bien qu’ils ne soient pas très nombreux, proviennent d’un peu tout le vaisseau. Mais je ne pourrais pas physiquement aller nettoyer le cockpit ou même la salle des machines (escaliers bonjour). C’est pourquoi, alors que je retire mon épée du corps sans vie d’un Badoon qui osait fouiller dans les affaires de Drax (où du moins j’en déduis que ce sont ses affaires s’il les a laissées au même endroit que d’habitude), je lance à Peter : « Je te laisse l’étage. Avec ma jambe, ce sera galère pour moi… » Je n’ai pas vraiment envie de me séparer de Peter, mais nous devons nous débarrasser des Badoons le plus vite possible et quitter Moord. Dès que le conseil royal entendra parler de notre fuite, tous les Badoons seront à notre poursuite. En temps normal, cela ne me dérangerais pas de les exterminer pour de bon cette fois-ci, après tout ce qu’ils m’ont fait et aussi pour L’wit, mais dans mon état je ne ferais pas trois pas avant de me faire tuer. Et puis, à la différence des prisons que nous avons quittées, le Milano est un territoire connu. Peter pourra m’y retrouver en quelques secondes, le vaisseau n’est pas si grand que ça et je ne vais nulle part. Nous n’avons qu’à nous débarrasser de nos ennemis et décoller, les cadavres seront supprimés en chemin, ce n’est pas ça qui compte.

J’entends ensuite du bruit près des cabines, celle de Peter en l’occurrence et je me remets à bouger, alternant entre coups de pieds (que la jambe gauche par contre) et coups d’épée, ignorant mes blessures qui pulsent de douleur un peu plus à chaque pas. L’un des Badoons, le dernier à mon niveau, réussit le miracle de me frapper à la tête. Un coup léger, plus de chance que de talent, et qui serait l’équivalent d’une pichenette en temps normal. Sauf qu’avec ma commotion cérébrale, une pichenette suffit à me faire perdre l’équilibre, à me donner l’impression que ma tête va exploser. Je me retrouve donc à quatre pattes, la tête entre les mains en train de maudire tous les dieux que je connais alors que de chaudes larmes coulent sur mon visage à cause de la douleur qui vient de s’intensifier dix fois. Gémissant comme un animal blessé, mes cheveux sales couvrant mon visage de chaque côté alors que je continue de me tenir la tête entre les mains, plaquant mon front sur le sol, je ne vois pas le Badoon braquer son arme sur l’arrière de ma tête, un sourire victorieux peint sur ses dents pointues.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mer 6 Sep - 16:21


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
E

n temps normal, Peter ne s’interrogerait pas une seule seconde quant au fait de se séparer ou non au cours du combat, et pour cause, ça semblait aller de soi, en réalité, cela leur permettait de couvrir plus d’espace, et c’était, en l’occurrence, ce qu’il y avait de plus stratégique à faire. Il était évident que, avec sa jambe blessée, Gamora ne pouvait pas couvrir les étages inférieurs et supérieurs du vaisseau, il était par conséquent logique qu’il s’en charge, et le plus vite était le mieux, afin d’éviter que les Badoons présents ne fassent plus de dégâts sur son précieux Milano. L’ennui, c’est que justement, Gamora était blessée, et l’idée de la laisser aux prises avec ses ennemis sans la possibilité d’intervenir directement, ça ne lui plaisait pas. Il eut un moment d’hésitation, puis finalement, il hocha la tête. Même dans le pire état possible, Gamora restait une combattante dangereuse, à ne pas sous-estimer. C’était peut-être là que se situerait leur avantage… Mais rien n’était moins sûr non plus. Pas le temps de tergiverser ou de débattre, quoi qu’il en soit, l’heure était à l’action. Sans discuter, Star-Lord se dirigea vers le pont supérieur. Il se retrouva alors nez à nez avec deux Badoons, qui prenaient grand soin de mettre l’étage à sac. Non mais, et puis quoi encore ? Certainement pas. L’effet de surprise eut raison du premier de ses assaillants, qui ne vit pas le coup partir, mais le deuxième, par contre, se révélait beaucoup plus coriace.

Son premier tir le manqua, et sa riposte frôla de près son bras, qui s’entailla d’une longue éraflure. Peter jura en constatant que le sang coulait abondamment de la plaie, heureusement peu ‘profonde. Il allait repartir à l’assaut, quand entendit les cris de Gamora à l’étage inférieur. Il sentit son sang ne faire qu’un tour, et il fut envahi d’une décharge d’adrénaline sans doute nécessaire pour lui permettre de venir à bout en un coup du Badoon restant. Il n’eut pas le temps de regarder son corps s’écrouler au sol, pas le temps pour ça, il se précipita en bas pour découvrir un spectacle qui lui mit la rage au ventre. Gamora effondrée, en larmes, et un Badoon, arme pointée sur elle, prêt à en découdre. Oh non, certainement pas. Ça se joua à une fraction de seconde, sans doute, et il se félicita intérieurement d’être un excellent tireur. Le répugnant extraterrestre s’effondra à terre. L’oreille aux aguets, Peter constata que ce devait être le dernier… à moins d’une mauvaise surprise, bien évidemment. Et les mauvaises surprises, c’était un peu leur rayon, malheureusement. Une fois le cadavre du Badoon écarté d’un mouvement du pied, il se pencha vers Gamora. La voir dans cet état était insoutenable, mais toujours plus soutenable que ce qu’elle devait ressentir elle-même.

-Comment tu te sens ?
demanda-t-il doucement.

La question lui semblait bien idiote, il était évident qu’elle n’allait pas bien, mais il voulait surtout échelonner les priorités. La soigner un minimum d’abord et décoller ensuite… ou l’inverse ?





code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Mer 6 Sep - 23:42

La douleur est toujours présente même après que le dernier des Badoons soit mort, même quand Peter se retrouve de nouveau à mes côtés, même quand la menace semble passée et qu’il ne nous reste plus qu’à décoller et partir vite fait bien fait. Elle est tellement omniprésente, que je rate presque la question de Peter alors que je ne change pas de position. Ce n’est pas en me tenant la tête entre les mains que ça va réduire la douleur, mais le réflexe est là. « Comme si Drax venait de sauter sur ma tête… » je laisse échapper entre deux sanglots. Pas besoin de verbaliser ma douleur, mon langage corporel le fait suffisamment.

Doucement, après ce qui me semble être une éternité alors que j’ai complètement perdu la notion du temps, j’essaie de me redresser un peu, histoire de regagner un peu  de dignité, même si après cet épisode, ma dignité est partie en vacances à l’autre bout de la galaxie. Je lâche ma tête, mes poignets cassés reposant maintenant sur le sol du vaisseau, la fraîcheur de ce dernier ne parvenant pas à chasser la douleur qui résonne constamment dans ma tête telle une enclume Kree. Je me laisse aussi tomber sur le côté, mon genou refusant de me supporter dorénavant, comme s’il me punissait pour l’avoir poussé à bout depuis que je l’ai remis en place. Et je cherche à l’aveugle la présence de Peter, fouillant l’espace autour de moi pour trouver sa main. J’ai juste besoin d’un contact, de sentir sa présence à mes côtés. Il a toujours eut l’art de me redonner des forces dans les pires moments et, aussi étrange que cela paraisse, je me sens en sécurité avec lui alors que je suis si vulnérable dans mon état actuel. « Ne me quitte pas... je t’en prie… » je murmure alors que mes larmes commencent à se tarir, la douleur dans mon crâne se réduisant suffisamment pour que je ne sois pas contrainte de geindre en permanence. Même si l’impression que mon cerveau va imploser en toujours présente.

Je sais que le mieux serait de partir maintenant que le vaisseau est sécurisé, de rejoindre Knowhere ou encore mieux Xandar pour trouver un médecin (après tout, les Nova Corps sont nos alliés maintenant). Mais cette peur qui me tiraille le ventre me force à être égoïste en cet instant et ne pas vouloir que Peter me quitte. Il faudra bien qu’il le fasse pour piloter le vaisseau, une petite voix dans ma tête continue de me dire et elle me rappelle aussi que la femme la plus dangereuse de la galaxie a l’air bien pitoyable comme ça. C’est pourquoi j’essaie de me redresser, au moins sur mes coudes, malgré mes tremblements et l’aspect chaotique que je renvois certainement. Au moins, les articulations de mes coudes sont intactes… J’ai envie de dire plus, de proposer que l’on s’en aille maintenant, de demander si nous sommes débarrassés de tous les Badoons, s’il n’a pas des antidouleurs quelque part, mais je ne dis rien de plus, ma main cherchant toujours la sienne dans cette obscurité temporaire qui est ma nouvelle réalité.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Jeu 7 Sep - 18:20


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
E

C’était la première fois qu’il voyait Gamora pleurer, et c’était un spectacle déchirant, auquel il espérait bien ne plus jamais avoir à assister, parce que la voir souffrir en soi était déjà une épreuve, mais en plus, il se sentait complètement impuissant. Il se doutait bien qu’il ne pouvait pas faire grand-chose pour apaiser la douleur qu’elle ressentait, et ça le rendait malade. La réflexion de la jeune femme aurait pourtant pu le faire sourire quand elle affirma avoir le sentiment que Drax venait de lui sauter sur la tête, mais s’il parvenait d’habitude sans difficulté à faire fonctionner sa capacité de visualisation, il n’y avait d’autre image pour s’imposer à lui que celle de Gamora, Gamora qui se tenait la tête entre les mains de douleur, Gamora qui sanglotait. Elle tenta de se redresser, abandonna… Peter se rapprocha à côté d’elle serra une main dans la sienne, caressa doucement ses cheveux de sa main vacante, déposa doucement un baiser sur son front – non sans hésiter au préalable, de crainte que ce contact n’éveille en elle une douleur qui n’était déjà que trop présente.

-Parce que tu penses que tu pourrais te débarrasse de moi comme ça ?
demanda-t-il en tentant d’esquisser un fin sourire. Si elle ne pouvait pas le voir, il espérait qu’elle puisse le sentir, d’une manière ou d’une autre. Je suis avec toi, ajouta-t-il ensuite.

Il est évident que la situation présente n’avait rien d’idéale. En restant là, ils prenaient des risques. S’ils s’étaient débarrassés de tous les Badoons qui s’étaient infiltrés dans leur vaisseau, ça ne voulait pas dire que d’autres n’allaient pas débarquer en renfort, mais malgré tout, il acceptait de retarder le décollage de Milano, non seulement parce qu’il savait que le décollage accentuerait sans doute sur le moment la douleur de Gamora, mais aussi parce que lui non plus n’avait pas le moins du monde envie de la quitter non plus. Au diable la prudence. Il ne l’avait jamais beaucoup été, dans tous les cas.

Il pressa fermement sa main dans la sienne avant de la lâcher dans le seul but de l’aider à se lever (pour ne pas dire la soulever tout court) afin de la faire asseoir sur la chaise la plus proche. Une fois qu’elle fut installée, il reprit la parole.

-Je reviens.

En même temps, il était évident qu’il n’irait pas loin. Il voulait juste chercher ce qu’il pouvait y avoir d’antidouleurs dans le vaisseau. Heureusement, il y avait toujours de quoi faire à bord du Milano. Pas le choix, vu le mode de vie des gardiens de la Galaxie. Ceci dit, personne ne s’était jamais retrouvé aussi « amoché » que Gamora jusqu’ici, il ne pourrait pas faire de miracles avec son seul nécessaire à pharmacie. Il faudrait qu’elle voit un vrai spécialiste…

-Tiens…,
dit-il en venant s’asseoir à côté d’elle, déposant un calmant au creux de sa main et approchant un verre d’eau de son autre main. Pas dit, malheureusement, que le seul fait de tenir son verre ne tienne pas de l’épreuve pour elle, mais il savait bien qu’elle tenait à garder le plus de contrôle d’elle-même possible. Il ne l’aiderait davantage que si elle le lui demandait.




code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Ven 8 Sep - 19:44

Peter ne le sait peut-être pas, mais sa présence et ses gestes sont comme un baume psychologique : bien qu’ils ne peuvent pas atténuer la douleur physique, ils me permettent de ne pas sombrer dans la panique et même de me calmer pour que le reste de notre escapade se déroule au mieux. Il n’a sans doute pas à quel point ça me rassure que ce soit lui avec moi en ce moment, même si j’aimerais passer ce temps avec lui dans d’autres circonstances moins désespérées. Sa remarque me tire un léger sourire et je peux l’imaginer sourire lui-même en disant ça, comme il a l’habitude de faire à chaque fois que nous nous envoyons des piques. Je sens ensuite Peter m’aider à me lever et me soutenir tout en me diriger vers un endroit du vaisseau, quelque part au centre de là où nous nous trouvons. Mes jambes rencontrent ensuite une surface plane que je reconnais comme étant l’une des chaises et je m’assois sagement, n’ayant pas vraiment d’autre choix pour l’instant. De plus, même si cela fait diablement mal de bouger, je préfère cela à rester à l’immobilisation forcée que j’ai subie durant les deux derniers jours.

Puis Peter est parti et je m’affole, mes mains le cherchant dans l’obscurité de ma cécité temporaire, en vain. J’entends néanmoins le bruit de ses pas, me forçant à me rassurer qu’il n’est pas parti très loin, sans doute pour décoller. Il a raison, nous ne devons pas traîner, les Badoons risquent de revenir en renforts à tout instant et je ne pourrais pas affronter une nouvelle horde d’ennemis. Mais malgré la logique dont mon esprit est conscient, mon cœur lui s’affole devant l’absence de Peter. Le vaisseau n’a pas bougé d’un pouce quand Peter revient et me tend quelque chose, que je reconnais comme un cachet et un verre d’eau. C’est le maximum en matière d’antidouleurs que nous avons à bord, j’en suis bien consciente, mais je le remercie tout de même. Peut-être que nous devrions songer à investir dans une trousse de soin plus complète… « Merci… » je murmure avant d’avaler le cachet et de boire un peu d’eau, redonnant ensuite rapidement le verre à Peter pour ne pas le lâcher par inadvertance. « Merci… de continuer à me considérer comme forte… » Mes paroles ne sont pas vraiment claires, je le sais bien et sont le reflet de mes propres pensées chaotiques, bousculées par ma commotion cérébrale accentuée. Pourtant, je tenais à le remercier de m’aider que le strict minimum, de me permettre de ramasser ma fierté à la petite cuillère. Et surtout, de ne pas me considérer comme étant faible, ce qui, dans la situation actuelle, ne pourrais que me faire du mal.

« Je vais mieux… » je mens. « On devrait décoller pour éviter le deuxième comité d’accueil. » Bien sûr que je ne vais pas mieux, mais nous devons partir. Je ne sais pas combien de temps je parviendrais à être consciente avec toutes mes blessures, et je ne veux pas être un boulet plus que je le suis déjà. De plus, plus vite nous serons partis, plus vite nous rejoindrons les autres.


code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Sam 9 Sep - 11:36


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
P

eter n’était pas convaincu du fait que le cachet puisse avoir le moindre effet, même s’il était relativement puissant, au vu des circonstances, mais ça ne coûtait rien d’essayer, au vu des circonstances, surtout qu’il n’avait de toute façon pas mieux à lui proposer pour le moment, il fallait seulement qu’elle tienne le choc le temps qu’ils rejoignent des terres plus hospitalières, où elle pourrait être prise en charge par un vrai médecin. Gamora le remercia, il ne pensait pas mériter ses remerciements. Il faisait de son mieux avec les moyens du bord, mais il voudrait tellement pouvoir en faire plus pour elle, en réalité ! Malheureusement, ses options étaient limitées. Ceci dit, ce n’était pas pour cette raison qu’elle le remerciait, seulement parce qu’il continuait de ne pas la voir comme quelqu’un de faible, et en effet, elle ne l’était pas à ses yeux. Amoindrie peut-être, faible certainement pas. La voir dans cet état l’attristait, lui serrait le cœur, mais ça ne changeait très clairement rien à ce qu’il voyait en elle, à la manière dont il la considérait. Et même ainsi, il la considérait comme une guerrière redoutable, à la mentalité d’acier, au caractère affirmé… Elle restait tout ce qu’elle avait toujours été, et tout ce qu’il avait appris à aimer au fil du temps.

-Tu es forte,
répliqua-t-il alors simplement, d’un ton sans appel.

Et en effet, il ne pouvait la voir autrement, après tout, tout ce qui venait de se passer ne lui prouvait que plus encore qu’elle était justement forte. Elle était diminuée, elle souffrait, elle avait subi les pires tortures, mais elle avait défendu son honneur et sa liberté jusqu’au bout, elle était tenace, elle n’abandonnait jamais, et ça, c’était une chose qui ne cesserait jamais de lui plaire chez elle.

Gamora affirma ensuite qu’elle était prête, qu’ils pouvaient y aller. Elle avait beau le lui assurer, Peter avait bien du mal à y croire, en vérité. Mais en même temps, ils ne pouvaient pas forcément attendre que Gamora se sente réellement mieux. Déjà, parce que d’autres Badoons n’allaient certainement pas tarder à rappliquer, et cette fois, ils ne seraient peut-être pas de taille pour les affronter. Ensuite, parce que plus ils attendaient, plus Gamora tardait à être prise en charge par quelqu’un de compétent, qui saurait vraiment la remettre sur pied. Il aurait préféré attendre qu’elle aille mieux, c’est sûr. Mais de toute évidence, elle n’irait pas mieux, justement.

-OK, on y va,
assura-t-il alors.

Il aida Gamora à s’installer à la place du second pilote avant de prendre place à son tour. Sans rien dire de plus, et non sans une certaine appréhension quant aux effets que le décollage du Milano pourrait avoir sur elle, il fit décoller le vaisseau, qui les éloignait progressivement de cette planète de malheur.

-Je t’emmène à Xandar.

Il était tenté de retourner sur Knowhere, ne serait-ce que pour retrouver le reste des gardiens de la galaxie et les rassurer sur leur absence, mais si Gamora devait être soignée en bonne et due forme, mieux valait choisir cette option-là.


code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Sam 9 Sep - 23:36

Entendre Peter me dire que je suis forte est exactement ce que j’avais besoin d’entendre en ce moment de doute. Je ne veux voir son visage, mais l’intonation de sa voix ne m’a pas échappée et je me rends compte que malgré tout ce qui vient de se passer sur Moord, même malgré toutes les semaines, voir les mois de recherches pour retrouver Groot, Peter me considère toujours comme forte. Je n’ai pas diminué dans ses yeux et pour cela, je lui en serais éternellement reconnaissante. Cette capacité qu’il a à ne pas juger les gens et à leur donner le bénéfice du doute, à les voir pour ce qu’ils sont vraiment et à leur donner une seconde chance, je ne pense pas que ce soit Yondu qui lui a inculqué ça avec les Ravageurs. C’est une chose innée et je regrette de ne pas pouvoir un jour remercier Meredith d’avoir transmis à Peter les valeurs qui font aujourd’hui de lui ce qu’il est.

Le chemin jusqu’au cockpit (à savoir traverser une pièce entière, puis monter des escaliers séparés en deux) est particulièrement ardu et, à ce niveau-là, je n’ai plus aucune gêne à m’appuyer sur Peter lorsque mes jambes me font défaut. Une trentaine de grimaces et grognements plus tard, me voilà installée dans le cockpit. Ceinture attachée, et ne voyant de toute manière rien à travers les hublots, je serre les dents pour me préparer au décollage. J’entends Peter s’installer de son côté et activer les commandes du Milano. Quelque part, je suis rassurée d’entendre le vrombissement du vaisseau, les Badoons n’ont visiblement pas eu le temps ou l’idée de bricoler les moteurs. Les mains posées sur mes cuisses pour éviter le plus les chocs, j’essaie de ne penser à rien. Ce n’est pas comme si je pouvais faire quelque chose dans cet état d’ailleurs, maintenant que nous sommes partis. Je sens bien le décollage dans toutes les fibres de mon corps, résonnant dans mes os et me faisant serrer les dents davantage. Mais quelques minutes plus tard, lorsque nous avons enfin quitté l’atmosphère de Moord (du moins j’en déduis par la fluidité du vol), je me détends enfin, du moins autant que je le peux. Le sol a arrêté de trembler, le changement d’atmosphère ne me bouche plus les oreilles et le Milano vrombit tout doucement alors que la trajectoire vers Xandar est entrée dans le navigateur.

Xandar reste la meilleure solution, c’est l’endroit où nous pourrons obtenir de l’aide le plus facilement et sans trop d’encombres, enfin, je l’espère. Car je ne me vois clairement pas négocier avec Dey dans mon état. J’hoche donc la tête avec un petit « mhm » très vague, ma tête dodelinant sur le côté. Tout le sang que j’ai perdu se fait enfin sentir et me plonge progressivement dans un état de quasi-inconscience, tous les bruits autour de moi diminuant en intensité alors que la douleur s’engourdit. Si Peter m’adresse la parole, je ne l’entends pas dans mon état d’inconscience qui n’est pourtant pas réparateur, ma tête reposant sur ma poitrine dans une position qui est certaine de me donner un torticolis plus tard.


code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Dim 10 Sep - 10:59


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
T

ant qu’il ne se concentrait que sur le décollage du Milano, il était un peu plus simple pour Peter de garder la tête froide, s’appliquer à quelque chose de technique (même si devenu mécanique, dans son cas, car à force de le manœuvrer, il connaissait son vaisseau sur le bout des doigts) lui offrait de ne pas se laisser envahir uniquement par la crainte, de plus en plus forte, de plus en plus étouffante, celle de la perdre. Oui, sauf que, une fois l’atmosphère de Moord dépassée et le vaisseau, avec une lvitesse de croisière dépassant ses habitudes, stabilisé, il se laissa de nouveau gagner par l’angoisse, à plus forte raison que Gamora sombrait dans l’inconscience. Il sentit son cœur s’emballer. Même s’il filait aussi vite que possible en direction de Xandar, il se laissait envahir par cette pensée alarmante : et s’il arrivait trop tard ? Il avait annoncé sa venue ainsi que les circonstances de cette dernière afin qu’elle puisse être prise en charge aussi rapidement que possible dès leur atterrissage, encore fallait-il qu’elle soit toujours en vie à ce moment-là. A cette seule pensée, il se sentait malade. Et si tout s’arrêtait là ? Si elle ne survivait pas ? Il le lui avait laissé entrevoir de plus d’une manière, mais il ne pensait pas avoir su lui exprimer à quel point il tenait à elle, à quel point il avait besoin d’elle. Il n’était pas prêt à la perdre, il n’y serait jamais prêt, parce qu’il l’aimait. Dès que l’occasion s’y prêta, il passa en mode pilote automatique et retourna chercher tout le nécessaire à pharmacie disponible. Non pas qu’il serait capable de miracles, mais hors de portée de tout ennemi éventuel, il fit de son mieux pour compléter les soins rudimentaires qu’il avait pu lui prodiguer, à base de bandages grossiers et d’onguents divers. Ses gestes étaient maladroits, ses mains tremblaient, mais il fit du mieux qu’il le pouvait.

-Tiens bon, s’il te plaît…


Mais il était convaincu qu’elle ne l’entendait pas… il ne détournait son regard d’elle que pour s’assurer que le Milano demeurait sur la bonne trajectoire. Elle respirait, c’était l’essentiel, mais si faiblement qu’il craignait fort que ce souffle lui échappe et ne la regagne jamais. Il sentait les larmes lui monter aux yeux, il les essuyait d’un revers de manche. Gamora était la personne qu’il considérait comme la plus forte de toute la galaxie, il n’avait pas besoin de mentir pour l’affirmer haut et fort, mais puisque, pour une fois, les circonstances la contraignaient à un état de faiblesse, il songeait qu’il fallait qu’il soit fort pour deux, ce qui n’avait rien de facile.

Le trajet jusqu’à Xandar lui sembla horriblement long. Beaucoup trop long… mais il finit bel et bien par atterrir. Un comité d’accueil bien plus pacifique les y attendait, Gamora allait pouvoir être soignée par de vrais experts.
En espérant qu’il ne soit pas trop tard…


code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Dim 10 Sep - 17:43

Je n’entends rien. Je ne sais pas ce qui se passe autour de moi. Pourtant, je suis certaine de ne pas être seule et la présence de cette personne a le don de me rassurer. Cette présence est amicale, chaleureuse, aimante et je sais que je n’ai que des sentiments positifs très forts à son égard. Son identité m’échappe, mais je me sens en sécurité avec elle. Elle est mon ancre dans ce monde d’inconscience dans lequel je me retrouve plongée. Elle m’empêche de sombrer dans la panique et continue de faire battre mon cœur. Dès que je me sens défaillir, elle est là pour me ramener à la surface, à la vie.

Peter n’imagine pas à quel point il m’a soutenue durant toute cette épreuve. Sans lui, je n’aurai pas eu la détermination et le courage de revenir, de continuer à vivre. Il est la lumière dans mon monde d’obscurité et il me permet d’avancer chaque jour. Mais bien entendu, tout cela fait partie de mon subconscient.

Je ne sens pas le Milano atterrir, comme je ne vois pas Peter à mes côtés, même si je sens sa présence sans pouvoir réagir. Je ne vois pas les secours arriver, le visage anxieux, mais respectable de Dey alors qu’il coordonne la manœuvre. Je ne sens pas les secouristes me placer sur un brancard en vérifiant mes signes vitaux. Je n’entends pas Peter leur hurler de faire attention et surveiller leurs moindres mouvements, comme je ne vois pas Dey essayer de le rassurer en disant que ce sont des professionnels. Je ne sens pas les secouristes m’emmener dans ce qui est sans doute l’hôpital principal de Xandar, dans la section des soins intensifs. Je ne sens pas le masque à oxygène sur mon visage ni ne sens les compressions sur ma poitrine par un Xandarien lorsque mon cœur faillit pour la première fois. Je ne sens pas les courants électriques me parcourir lorsqu’ils me réaniment, comme je n’entends pas les supplications de Peter à mes côtés, puisqu’il a tenu à venir et que Dey n’avait pas le cœur de le retenir. Je n’entends pas le soupire de soulagement de Peter lorsque mon cœur se remet à battre. Je n’entends pas le battement des doubles-portes du bloc ni la dispute de Peter et de Dey lorsqu’ils ne peuvent pas m’accompagner. La présence diminue dans mon esprit, mais elle est toujours là, refusant de s’en aller, s’accrochant comme une sangsue. Je ne vois pas Dey serrer l’épaule de Peter dans un geste de soutien, ni la peine sur son visage. Je ne vois pas les larmes de Peter.

Je n’entends pas les bruits des machines dans la salle d’opération, comme je ne vois pas la vitre sur l’un des murs et Peter qui se place rapidement derrière et y reste. Je ne sens pas les secouristes enlever mes vêtements pour faire les différents tests avant de sortir les outils nécessaires. Je n’entends pas ce qu’ils se disent sur la gravité de mes blessures, sur les substances à m’injecter, sur mes implants cybernétiques à changer. Je ne vois pas leurs regards inquiets, je ne vois pas l’un d’eux quitter précipitamment la salle pour aller chercher un implant cybernétique de régénération. Je ne sens pas la lumière d'une troche passée devant mes yeux, comme je n’entends pas les ordres aboyés. Je ne sens pas mon genou lorsqu’ils le remettent vraiment en place et réparent les dégâts que j’ai fais en marchant/courant dessus depuis notre fuite. Je ne sens pas les points de suture fait sur mon front, ni les différents tests pour évaluer le degré de la commotion cérébrale. Je ne sens pas l’un des médecins jeter un œil à mes implants oculaires et les réactiver sans avoir à les changer. Tout comme je ne sens pas un autre couler du plâtre sur mes poignets. Je ne sens pas non plus le médecin en chef retirer mon implant cybernétique de régénération dans l’os de ma clavicule gauche et jurer en voyant qu’il est à jeter. Je n’entends pas un autre secouriste revenir dans la salle avec le nouvel implant. Je ne sens pas le reste de la procédure, tous les implants étant activés et le soulagement général dans la pièce alors que mon cœur bat fort dans ma poitrine.

Lorsque je reprends enfin conscience, je ne peux pas vraiment bouger, mon corps encore endolori par les médicaments. J’ouvre doucement les yeux et cligne plusieurs fois des paupières, ma vision étant revenue. J’essaie d’enlever le masque à oxygène sur mon visage, mais mes bras refusent de m’obéir.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 707

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Lun 11 Sep - 17:02


If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain
G

amora respirait. C’était tout ce à quoi Peter savait se rattacher, alors que le Milano arrivait à destination. Elle ne bougeait plus, et sa respiration était beaucoup trop faible, mais elle respirait malgré tout, et tant que c’était le cas, tout n’était pas perdu… même si ce serait mentir que d’affirmer que Peter était totalement serein quand Gamora fut prise en charge, placée sur un brancard. Tout au long de cette manœuvre, il ne la lâcha pas des yeux, ignorant au passage le regard que Dey posait sur lui, où il sentait poindre une compassion dont il ne voulait pas, parce que si compassion il devait y avoir, c’était que la situation était critique. Et oui, elle l’était, mais il ne voulait pas le reconnaître. Elle fut conduite à l’hôpital, et Peter ignora tous les interdits proférés çà et là, insistant pour pouvoir rester auprès d’elle autant que possible, comme si la lâcher du regard une seule seconde serait prendre le risque de la perdre une bonne fois pour toutes. Même si sa présence ne changeait rien. Il eut le sentiment que son propre cœur cessait de battre quand le sien lâcha, et qu’il ne se remit à battre que quand celui de Gamora fit de même. Même si son soulagement était tout relatif, d’autant qu’on lui refusait l’accès à la salle d’opération.

Ce n’était pas faute d’avoir débattu avec Dey, mais cette fois, ce dernier n’avait pas cédé, malgré son emportement. En l’observant à travers la vitre de la salle d’opération, il l’observait aussi à travers un voile de larmes. Il les avait contenues jusqu’ici, mais il n’y parvenait plus, à présent. Il relâchait toute la pression accumulée ces dernières heures, et l’idée de perdre peut-être Gamora, empirait les choses, d’autant qu’il n’avait plus le contrôle sur rien du tout, il l’avait remis entre la main des secouristes, et il se sentait être à présent le spectateur inutile de ce qui seraient peut-être les derniers instants de la femme qu’il aimait. Les secondes se changeaient en heure, les minutes en éternité… Mais, finalement, on lui annonça que l’opération avait été un succès, et que son état était stabilisé. On ne sut lui refuser, cette fois, d’accompagner la jeune femme jusque dans la chambre où elle fut installée, et où il comptait bien la veiller et demeurer jusqu’à son réveil, peu importe si cela devait prendre des jours ou des semaines… mais au final, il ne fallut que quelques heures, et Gamora ouvrit enfin les yeux. Quand il perçut un léger mouvement de sa part, Peter se leva d’un bon de sa chaise pour se rapprocher au plus près. Il serra instinctivement sa main dans la sienne, d’autant plus soulagé qu’il avait le sentiment que ses yeux voyaient vraiment les siens quand leurs regards se croisèrent. De son autre main, il appela un infirmier.

-Tu m’as fait une peur bleue, tu le sais, ça ?


Et ce n’était rien de le dire, il n’avait jamais eu aussi peur de toute sa vie.



code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 370

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   Lun 11 Sep - 23:41

Il me faut quelques secondes pour réussir à me repérer dans cet endroit m’étant inconnu. Les murs blancs, le bruit continu des machines, la présence de Peter… je suis à l’hôpital. Mes souvenirs me reviennent et je me souviens de notre destination. Xandar. On dirait bien qu’on l’a fait à temps. Pourtant, malgré le fait que mon esprit s’éclaircit progressivement, je ne me souviens pas de ce qui s’est passé entre le moment où j’ai perdu connaissance et maintenant. Le sourire de Peter est pourtant tout ce dont j’ai besoin et sa joie pourrait me faire pousser des ailes. De ma main libre, l’autre serrant faiblement celle de Peter, je parviens à enlever mon masque à oxygène après plusieurs essais, ce dernier retombant sur ma poitrine. Mes vêtements ont été remplacés par une robe d’hôpital propre et toutes mes blessures ont été traitées. Ma jambe gauche repose dorénavant sur un coussin, le genou maintenu par une sorte d’attèle. Les plâtres sur mes poignets ne sont pas inconfortables, mais je peux déjà sentir les os se ressouder grâce à mon implant de régénération qu’ils ont réussi à changer. Et pour le même modèle en plus, pour éviter les soucis de compatibilité. « Désolée pour ça… » Il est vrai que ce n’était pas dans mon intention de lui faire peur, mais il est mignon quand il s’inquiète, encore plus que d’habitude. Je fronce les sourcils à cette pensée, c’est sans doute la morphine qui parle.

« Hors de question que je t’abandonne. Je t’ai manqué ? » J’ajoute avec un petit sourire. Ma main libre vient caresser maladroitement son épaule, doigts verts un peu pâles dépassant à peine du plâtre. « Je te vois. » Certes, c’est assez évident que je le vois, mais pour avoir été aveugle durant les dernières vingt-quatre heures ou plus, c’est une sacrée amélioration de ma condition que de voir à nouveau, surtout ce visage que j’adore tant. Par les étoiles, je pourrais passer des heures à me perdre dans ce regard. J’essaie de me redresser un peu, mais, même si la douleur dans mes poignets est minime pour l’instant, ce n’est pas le cas pour mes côtes et mon corps en général. Il a visiblement décidé de me faire payer pour les derniers jours. « Aïe… » c’est minable comme gémissement, de nouveau, transformé par la morphine. D’habitude je n’aurai jamais laissé un mot aussi puéril franchir mes lèvres. J’abandonne donc toute tentative de me redresser, restant sagement allongée dans mon lit d’hôpital et prenant le temps d’observer Peter puisque je ne le pouvais pas avant.

Il n’a visiblement pas quitté mon chevet depuis notre arrivée à Xandar, ne prenant pas le temps de se laver, de se changer ou même de manger quelque chose, j’en suis sûre. Et étrangement, cela me fait chaud au cœur de savoir qu’il était tout le temps là, refusant de partir. Ma main libre, déjà fatiguée, retombe sur ma couverture remontée jusqu’à ma poitrine. Ce n’est que maintenant que je me rends compte de toutes les petites coupures sur le visage de Peter, de ses bleus et autres blessures qu’il a obtenues lors de notre aventure, notamment celle sur son bras, bien visible que j’indique du menton. « Faut soigner ça. » Pourquoi est-ce qu’il faut que je parle comme une enfant quand je suis sous morphine ?

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

If you like kicking Badoon butt and getting caught in the rain [Moord] [Peter ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Major Archibald Butt
» MONSTRE DE BADOON [Monster of Badoon]
» [ROM] 23/01/2010 RAID FR 1.1 HD2 21889 sense 2.5
» My name is Miou, I'm about kicking ass...
» Musique... euh... vous verrez!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Reste du monde :: En dehors de la Terre-