Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]


Partagez | .
 

 Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 126

MessageSujet: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Mar 13 Juin - 22:34


James Howlett et Mindy Macready
Wolverine Vs Hit-Girl
Besoin de frapper. Pas de parler.
L

ogan roulait à toute vitesse sur sa moto, direction la Grosse Pomme. Oui, sa moto. Il avait fini d'emprunter sans permission celle de Scott. Il avait la sienne désormais. Il ne se l'était pas acheté. Cet engin avait une histoire, cependant ce n'était ni le lieu ni le moment d'en parler. Ce qu'il fallait savoir, c'était qu'il s'agissait du Harley-Davidson peinte d'un noir métallisé et ayant la capacité de supporter son poids. Ce qui n'était pas rien.

Enfin, maintenant qu'on avait vu ce détail futile, il était temps de revenir sur le plus important. Charles Xavier avait été tué. Et le meurtrier courrait toujours. Qui était-ce ? Où allait-il ? Logan n'en avait pas la moindre idée. Cependant, il avait suivit pendant quelques jours ce qui semblait être pour lui une bonne piste. Malheureusement, il n'en fut rien. Et il tomba juste sur une pile de cadavre qu'il n'eut pas le temps d'examiner en détail avant que la police arrive. Conclusion, il ne savait pas si le meurtrier de Charles était responsable également de ce massacre ou s'il s'agissait d'une autre affaire genre règlement de compte ou tueur en série lambda. Il était de retour à la case départ, sans savoir s'il s'approchait de la vérité ou s'il s'en éloignait davantage. Et c'était rageant !

Arrivé dans New York, il se rendit dans la nouvelle salle de sport qu'il dû trouver après avoir été chassé de l'ancienne après que ses pouvoirs de mutant aient été découverts par les habitués. Là-bas, tout le monde ne l'appréciait pas… Et il le leur rendait bien. Ils étaient trois potes solides. Mais le reste ne recevait que son mépris. Il y avait même une rivalité qui s'était installée. Et dans cette rivalité, Logan était devenu le Maître du ring. Personne ne l'avait encore vaincu en combat singulier.

Là, il avait sérieusement les nerfs à vifs. Et il avait grandement besoin de se défouler. Il était rentré en trombe, avait balancé une liasse de billets pour environ cinq heures (il ne comptait pas rester tout ce temps, mais il n'était vraiment pas d'humeur à compter chaque centimes) puis alla directement se changer. Il entra dans la salle de sport, avec tous les autres occupants qui le regardaient d'un œil mauvais pour la plupart, et se dirigea directement vers les sacs de boxe. Il était juste habillé d'un jogging noir, le torse nu avec des baskets grises. Il commençait à se défouler sur les sacs et à les exploser, littéralement. À chaque sacs qu'il défonçait, il en mettait aussitôt un autre pour très vite taper dedans. Au bout de la trentaine de sacs, un homme posa sa main sur l'épaule de James et le tira subitement en arrière. Ce dernier bougea à peine. ''Hey Rocky. Au lieu de frapper de pauvres sacs sans défense, qu'est-ce que tu dirais de te frotter à un adversaire qui rend les coups ?'' Logan fixa la main de son interlocuteur, interlocuteur qui faisait bien cinq têtes de plus que lui. ''Tu enlèves ta main.'' Pas de ''s'il-te-plaît'' où autres. Juste un ton qui valait mieux ne pas contrarier. Le géant frissonna légèrement puis retira sa main. Il se racla légèrement la gorge. ''Tu attends quoi ? Tu te dégonfles ?'' Logan le fixa pendant quelques secondes avant de répondre. ''Amènes-toi.'' Un groupe d'hommes se forma derrière eux alors qu'ils se rendaient sur le ring. Tous des gorilles ou des armoires à glace.

Logan monta sur le ring et fit craquer ses articulations. Le combat commença. Pour la forme, le mutant se prit un coup dans la mâchoire d'entrée de jeu, ce qui brisa les phalanges de son adversaire puis lui enchaîna deux coups rapides dans le ventre avant de lui prendre la tête pour lui asséner un coup de boule. Séché en dix secondes. Il y avait eut des cris et des encouragements qui s'étaient très vite tût. Ce combat lui avait permit de bien se défouler. Mais il avait été trop court. ''Suivant.'' Un autre monta sur le ring et se fit sécher aussi vite que le premier. ''Suivant !'' Le jeu continua, comme ça. Mais plus les combats s'enchaînaient, plus ça devenait frustrant qu'il n'y ait aucune résistance. Aussi bien qu'il n'en resta que quatre encore debout. ''C'est bon, je vous prends tous en même temps.'' Les hommes montèrent ensemble sur le ring, prêt à en découdre, quand Logan aperçut une silhouette familière qu'il avait prit l'habitude de voir venir ici, mais qu'il ne s'attendait pas à voir maintenant. ''Tu tombes bien'' lança-t-il pour interpeller la jeune femme qui venait d'arriver. ''Vas te changer et amènes-toi.'' Les quatre hommes explosèrent de rire ensemble. James commença à rire à son tour. Ils trouvaient absurde que cette blondinette affronte l'armoire à glace ? Ils ne savaient pas qu'à elle seule elle en alignait douze comme eux, au moins.

code by Mandy

_________________
     
Healing factor or not....
That's around the time I lock eyes with him, that's when I notice it... the son nova bitch is smiling. Take me a second to realize... I am too. There's a part a' me that want to tear flesh and rend bone. A part that would rather than think. Used to believe that part a' me was inexhaustible. I was wrong. There is nothing left. He's taken it all. I almost want to say thanks.


Dernière édition par James Howlett le Mar 14 Nov - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2534

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Mer 14 Juin - 16:40


Besoin de frapper. Pas de parler.
L

a plupart du temps, quand Mindy s'entraînait, elle ne prenait pas la peine de se déplacer jusqu'à une salle de sport. Tout ce dont elle pouvait bien avoir besoin était à sa disposition dans la maison où elle avait emménagé il y a peu et dont le sous-sol regorgeait autant d'armes que de punching-ball. Sauf que malgré tout, il n'y avait jamais mieux pour s'entraîner qu'une personne bien vivante. Bien souvent, cette personne, c'était Dave, sauf que Dave avait un boulot, lui. En journée, il avait donc mieux à faire que de se prendre des roustes (même si, en l'occurrence, il les lui rendait parfaitement bien, ces roustes, et l'élève n'était pas bien loin de déplacer le maître). Elle pouvait bien se faire la main sur l'une ou l'autre petite frappe également, mais on ne se perfectionnait pas forcément au combat en s'en prenant à des cibles sur lesquelles on avait le dessus en moins de deux minutes. C'était pour cette raison qu'elle avait choisi de se rendre à la salle de sport. Elle avait besoin de se défouler, et contre une cible physique. Pas sûr qu'elle y trouve son compte dans cette salle où, à quelques rares occasions, il lui arrivait de s'entraîner, mais ça se tentait. Et au pire, si elle n'y trouvait pas son compte, elle se débrouillerait autrement, quitte à enfiler sa tenue de justicière pour faire le taff plus directement. L'ennui de combattre devant public, c'est qu'elle ne pouvait pas toujours aller aussi loin que ce dont elle avait autrement l'habitude. Enfin, elle verrait bien, de toute manière. Et elle le verrait assez vite, puisqu'elle venait d'arriver.

Sur place, elle constata bien vite qu'une agitation inhabituelle régnait en ces lieux. Ou peut-être était-elle habituelle, mais Mindy ne venait pas suffisamment souvent pour s'en rendre compte. Le ring avait été pris d'assaut, elle risquait de devoir attendre son tour. Ou pas. Elle reconnut bien vite l'homme qui était d'assommer un par un ses adversaires. Elle avait déjà eu l'occasion de se battre contre lui (et de se faire démolir, également, au passage, mais passons)... Et manifestement, ses adversaires successifs ne le satisfaisant pas (ce qu'elle comprenait bien, quelle bande de chiffes molles), il voulait passer à un plus gros morceaux. Elle, donc. Oh, ça en faisait peut-être marrer quelques uns, mais Mindy savait qu'elle tiendrait mieux la distance contre l'armoire à glace que n'importe qui dans l'assistance quoi qu'il en soit. Peut-être même qu'elle lui mettrait une dérouillée, on ne sait jamais. Après tout, il avait déjà écumé plus d'un adversaire, les combats étaient faciles mais avaient peut-être commencé à l'épuiser. Ou pas, vu le métabolisme du bonhomme baraqué. Mindy monta sur le ring, mais ne se changea pas (pas besoin). Elle n'aimait pas répondre à des ordres directs (esprit de contradiction oblige), mais elle mourait d'envie de clouer le bec aux crétins de l'assistance. Elle prit donc place sur le ring.

-T'as à ce point envie de te prendre dérouillée ou bien ?




code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 126

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Ven 30 Juin - 4:31


James Howlett et Mindy Macready
Wolverine Vs Hit-Girl
Besoin de frapper. Pas de parler.
I

l avait beau enchaîner les adversaires, rien n'y faisait. Logan restait une fois de plus insatisfait, les combats ne durant pas plus de dix secondes chacun. En même temps, vu le niveau des combattants en face… Aucune garde. Juste des tentatives désespérées pour essayer de le toucher. Et quand il laissait faire dès fois, pour voir ce qui se passerait, les coups qu'il recevait avaient le même effet que si quelqu'un essayait de lui pousser doucement le visage. Pour des gros durs, ça tapait mou, c'était certain. Mais alors qu'il s'apprêtait à affronter quatre gars en même temps, espérant qu'en cumulant les types il aurait, en calculant bien, quarante secondes de combat, une minute peut être même s'ils étaient bons, Logan aperçut cette silhouette familière en train de l'observer de loin. Sa sauveuse, on pouvait le dire. Celle qui allait lui permettre d'enfin laisser s'exprimer toute sa rage et sa frustration, et sans retenir ses coups. Certes, la différence entre les deux carrures était relativement importante, et ne pas faire attention risquerait d'être dangereux pour la vie de cette jeune fille. Sauf que cette jeune fille, cette gamine, n'était pas du tout ce qu'on pouvait imaginer. De plus, Logan était persuadé que Mindy lui en voudrait si un jour il décidait de retenir ses coups.

En l'invitant, ou plutôt en lui ordonnant (c'était son caractère, on ne pouvait pas le changer là-dessus) à le rejoindre sur le ring, les rires des quatre types encore debout et des quelques uns qui s'étaient tout juste réveillés de leur coma dû à la dérouillé qu'ils s'étaient prises se firent une fois de plus entendre. Logan aussi lâcha finalement un sourire. Enfin un depuis le début de cette journée de merde. S'ils savaient la vérité seulement... ''J'espère surtout que tu tiendras plus longtemps que la dernière fois'' lança-t-il à la jeune femme sur le ton de la plaisanterie, sachant parfaitement que cette fois-ci, les choses allaient se corser. À côté, l'un des anciens combattants interpella le mutant. ''Logan, je crois que son cœur ne bat plus.'' Ce dernier soupira. Effectivement, l'un des combattants était encore dans les vapes dans les bras d'un autre (ce qui faisait très bromance quand on regardait bien). Le mutant se tourna vers Mindy. ''Je te laisse t'échauffer, j'en ai pour une minute'' dit-il en désignant les quatre autres qui continuaient de rire presque aux éclats. Logan descendit du ring et vérifia en effet que le cœur du mec battait très faiblement, au point où ce n'était perceptible que par ses sens sur-développés. Il retourna le type sur le dos et lui donna un grand coup au niveau du cœur, ce qui le fit repartir aussitôt, comme une décharge électrique. ''Voilà, c'est réglé.'' Il était hors de question que le mutant se fasse renvoyer de cette salle. Car à force, celles qui ne connaissaient pas encore sa mauvaise réputation commençaient à se faire rare. Logan quitta le mec pour observer le combat de Mindy, attrapant une serviette qu'il avait amené pour essuyer la transpiration sur son visage et son torse, et avalant une gorgée d'eau au passage.

code by Mandy

_________________
     
Healing factor or not....
That's around the time I lock eyes with him, that's when I notice it... the son nova bitch is smiling. Take me a second to realize... I am too. There's a part a' me that want to tear flesh and rend bone. A part that would rather than think. Used to believe that part a' me was inexhaustible. I was wrong. There is nothing left. He's taken it all. I almost want to say thanks.


Dernière édition par James Howlett le Mar 14 Nov - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2534

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Sam 1 Juil - 12:23


Besoin de frapper. Pas de parler.
M

indy s'abstint de tout commentaire quand l'armoire à glace affirma qu'il espérait qu'elle tiendrait le coup plus longtemps que la dernière fois, réflexion qui ne manqua pas d'encourager les rires gras et débiles de l'assistance et avait le mérite d'échauder quelque peu la jeune femme. Bien évidemment, elle ne demandait à présent qu'à contredire son interlocuteur. D'une, elle n'avait pas si mal tenu la dernière fois (même si c'était tout de même elle qui s'était fait battre au bout du compte). Mais au fond, c'est ce qu'il fallait pour la surmotiver, elle ne demandait à présent qu'à prouver à Logan qu'il avait tort et qu'elle pouvait le poutrer quand elle le voulait. Le combat n'avait pas encore commencé, mais elle voulait donner tort autant à l'armoire à glace qu'aux sombres arriérés qui se marraient sous cape alors même qu'elle n'aurait besoin que d'une pichenette pour les mettre à terre. Mais si elle se sentait prête à mettre la dérouillée du siècle à son adversaire (mais vouloir n'est pas toujours pouvoir, malheureusement), elle se rendait bien compte qu'elle allait devoir faire preuve d'un minimum de patience. Dommage, la patience n'avait jamais été son fort. Mais tant pis, elle avait besoin de se défouler, et en attendant, un pauvre type se remettait très difficilement des coups qui lui avaient été portés. Si le coeur du type ne battait plus, il était sans doute tant de s'en soucier, oui. Mindy n'était pas spécialement émue par cette perspective, au sens où ses victimes, quand elle enfilait sa tenue de Hit-Girl, avaient bien peu de chances de s'en sortir vivantes, il fait bien le dire, même aucune, en fait. Mais là, il ne s'agissait pas d'un criminel notoire (pas qu'elle sache), juste d'un petit con qui s'était frotté à un trop gros morceau pour lui, alors c'était une autre affaire, et l'armoire à glace devenait le criminel. Dans tous les cas, Mindy le laissait gérer pour l'instant. Elle était venue ici pour se défouler, et si Logan devait prendre le statut d'adversaire en lieu et place de celui de criminel notoire, alors soit, elle aurait une raison supplémentaire de lui maraver la face. Mais en même temps, elle l'appréciait bien, ce sale type. Elle regretterait d'avoir à le tuer (si c'était possible), en plus, elle n'avait pas ses armes sur elle.

En attendant, elle accepta donc de se faire les poings sur l'un des pauvres gars qui se poilaient un peu trop dans leur coin. Ce n'eut rien de glorieux, comme combat, le type céda en une fraction de coups, ce n'était clairement pas comme ça qu'elle allait se remettre en jambes.
Enfin, ce n'était qu'un échauffement, Logan ne mit pas longtemps à revenir, et sitôt son premier adversaire traîné hors du ring devant une foule un peu moins moqueuse et un peu moins curieuse, elle adressa à l'armoire à glace un geste de la main pour qu'il la rejoigne sur le ring. Il était temps de passer aux choses sérieuses.


code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 126

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Mar 14 Nov - 23:11


James Howlett et Mindy Macready
Wolverine Vs Hit-Girl
Besoin de frapper. Pas de parler.
L

ogan venait de sauver la vie à un type qu’il avait pourtant envoyé au seuil de la mort. Ce genre de chose faisait désormais parti de son quotidien. Enfin, à part bien sûr quand il faisait face à une bonne vieille raclure, dangereuse pour les autres, et qui éprouvait encore moins de remords que le mutant à extraire de force la vie d’un individu. De manière générale, hélas, on pouvait dire que ses adversaires du moment n’avaient rien de très impressionnants. Il s’agissait soit d’alcooliques, soit de camés, soit de jeunes cons voulant jouer les caïds, soit des trois à la fois. Et le quotidien du mutant était donc de tenté de réanimer les deux premiers types de personne, quand il lui arrivait de taper un peu trop fort. Car au fond, ces gars-là, ce n’était pas vraiment de leur faute. Enfin… Tant pis. Un grand homme a dit un jour : ‘’On a les adversaires que l’on mérite.’’ Or, Logan ne devait pas mériter mieux pour le moment.

Ce fut, en tout cas, ce qu’il pensait jusqu’à ce qu’il recroise la route de Mindy dans cette salle de sport miteuse, au passage beaucoup trop chère pour ce qu’elle proposait. Les sacs de boxe percés avec le sable se déversant peu à peu sur le sol ; les machines en mauvais état, ne supportant pas le poids de Logan (bon, certes, l’ossature en Adamantium n’aidait en rien… Mais ça reste encore à prouver !) ; le ring qui tenait debout par l’opération du Saint esprit… Pour ne citer que ces ‘’petits’’ problèmes parmi tant d’autres.

Enfin. Là, les choses sérieuses allaient commencer. Mindy venait de sécher l’un de ses quatre adversaires, ce dernier se faisant d’ailleurs traîné par les trois autres en dehors du ring. Logan laissa s’échapper un léger rictus, avant d’adresser quelques mots, tels des grognements, à l’adresse des ‘’spectateurs’’ encore ahuris autour de la scène. « Cassez-vous. » Les concernés s’empressèrent de disperser la foule qui s’était créer autour du ring. Toujours le torse nul,  juste habillé d’un jogging et de baskets, à la seule différence qu’il n’était plus trempé par sa transpiration (bien que l’odeur, elle, avait bien commencé à s’installer), il rejoignit la jeune femme sur le ring. « Je t’ai laissé quatre adversaires. Pourquoi j’en ai vu tomber qu'un ? » Il renifla avec un certain dédain, tout en réajustant les bandages autour de ses phalanges. Il ignorait pourquoi, mais ses blessures, notamment aux endroits d’où sortaient ses griffes, mettaient un peu plus de temps à cicatriser qu’auparavant. Et puis maintenant que sa réputation du ‘’Super-Héros’’ (bon sang que ce titre était niais…) commençait à faire entendre parler d’elle, malgré son désirs de vouloir rester cacher et le nombre de morts hallucinant qu’il laissait derrière lui, il préférait ‘’masquer’’ les détails qui pouvaient la rapprocher ‘’du héros aux griffes de métal’’.

« Prête à prendre ta raclée une seconde fois ? Combien de temps vas-tu tenir avant de me frapper dans les couilles ? » Lors de leur dernière (et première) rencontre, la jeune fille avait placé le coup honteux, sous la ceinture. Or, malheureusement pour elle, contrairement à la plupart (peut-être même la totalité) des hommes, cela ne diminuait pas Logan, ou ne l’affaiblissait pas tant que ça. Cela le rendait juste encore plus méchant. James se mit en garde puis tapa le point de Mindy, comme le voulait une stupide coutume qui avait pour but de montrer l’estime que tu avais pour ton adversaire. Ensuite, il lança sa première volée de coups en direction de la jeune femme. En ce début de combat, il n’avait aucune défense. Il encaissait les coups sans broncher, sans chercher à parer. Un peu comme s’il voyait à la place de son adversaire un sac de sable.

code by Mandy

_________________
     
Healing factor or not....
That's around the time I lock eyes with him, that's when I notice it... the son nova bitch is smiling. Take me a second to realize... I am too. There's a part a' me that want to tear flesh and rend bone. A part that would rather than think. Used to believe that part a' me was inexhaustible. I was wrong. There is nothing left. He's taken it all. I almost want to say thanks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2534

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Mer 15 Nov - 18:57


Besoin de frapper. Pas de parler.
L

a foule de curieux, qui manifestement n'avait pas très envie d'en prendre plein la tronche (au sens propre comme au figuré) avait considéré qu'elle avait beaucoup mieux à faire. Tant mieux. Non pas que ça dérange Mindy outre mesure que de se coltiner un public s'il le fallait, mais si elle pouvait éviter de se donner en spectacle, quand même, elle préférait largement. Elle n'était pas là pour se faire mousser, elle était là pour se battre, et apparemment, elle n'était pas la seule dans ce cas. Il ne fallait pas être bien futée pour comprendre que le mutant avait grand besoin de se défouler... Elle n'avait pas l'intention de servir de punching ball, ceci dit, mais elle aviserait sur le moment. Mindy ne releva pas quand il lui demanda pourquoi elle n'avait mis à terre que un de ses quatre adversaires. Comme si elle avait que ça à faire que de ramasser ses restes. Merci mais non merci. Ce qu'elle voulait, elle, c'était passer aux choses sérieuses. Frapper à en faire craqueler les jointures de ses mains, se battre jusqu'à l'épuisement. Ca l'aiderait à mettre ses idées en place. Bon, ça voulait dire qu'il lui faudrait encaisser un grand nombre de coups en contrepartie, mais de ça, elle se fichait complètement.

-Pourquoi, ça t'a excité ? T'as envie que je recommence ?
répliqua Mindy dans un sourire en coin quand l'armoire à glace lui demandait combien de temps il lui faudrait avant de lui frapper entre les jambes.

Bah visiblement, et même s'il avait été moins réceptif à cette attaque que d'autres, ça l'avait marqué. Si y avait que ça pour lui faire plaisir, elle pouvait réitérer l'expérience, hein. Et au passage, elle ne voyait pas quel était le problème avec le fait de s'attaquer aux bijoux de famille de ses cibles masculines. Après tout, attaquer par où c'était susceptible de faire le plus mal et de déstabiliser au mieux sa cible, c'était le plus simple, non ? Elle n'ajouta rien de plus, l'heure n'était pas à la parlotte, clairement, l'heure était au combat pur et dur. Et son adversaire ne ménageait pas ses coups. Dans un premier temps, Mindy passa plus de temps à esquiver qu'à attaquer, dans l'espoir d'épuiser un peu son adversaire (mais était-il possible d'épuiser l'armoire à glace), et aussi parce qu'il enchaînait tant les coups qu'il lui était difficile d'en placer un. Evidemment, elle s'en prit pas mal dans la tronche, mais elle tenait bon, boostée par l'adrénaline et l'envie de gagner pour cette fois, elle ne comptait pas se laisser mettre au tapis. Dès qu'elle entrevit une ouverture, elle frappa à son tour, enchaîna des coups vifs et précis (partout sauf entre ses jambes, mais par pur esprit de contradiction). Pour l'heure, le combat semblait relativement équitable et son issue incertaine.


code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 126

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Jeu 15 Fév - 0:11


James Howlett et Mindy Macready
Wolverine Vs Hit-Girl
Besoin de frapper. Pas de parler.
E

lle avait du répondant, cette petite. Elle ne manquait pas de cran, n'hésitait pas rentrer dans le lard de ses adversaires psychologiquement avant d'entamer la phase physique. Franchement, il ne lui manquait plus qu'une forte addiction aux cigares et aux bières, et elle était prête à prendre la succession de Logan. Qui se ressemble s'assemble, et dans ce cas présent, le caractère de cette gamine avait plu au mutant aux griffes d'Adamantium. Autrement, il n'aurait pas perdu plus de temps que nécessaire à échanger avec elle, que ce soit à l'intérieur ou en dehors du ring. Lors de leur premier (et unique) round à leur première rencontre, ne connaissant son adversaire, la jeune femme l'avait frappé à cet endroit précis, symbole de la masculinité de l'être humain. Ce fut une grossière erreur, en effet, puisque comme avait dit l'un de ses anciens coachs du temps où il faisait des combats clandestins, le frapper aux couilles, ça le rendait ''méchant''. Un euphémisme assez ridicule qui masquait à quel point la dérouillée qui suivait après cet acte pouvait être sanglante. Mindy en avait fait les frais, puisque lors de ce premier combat, elle n'avait pas eu l'occasion de pouvoir passer au round numéro deux. Après, avait-elle retenu la leçon ?

Logan avait entamé une ouverture vraiment très agressive. Mindy, en ce moment, n'était rien de plus qu'un punching-ball. Et il n'allait pas tarder à subir les frais de sa négligence. Omettant complètement sa défense, la jeune femme avait beau dégusté, elle réussit à trouver une ouverture, et se fut ensuite au tour du mutant de déguster sévère. Là où la puissance des coups de Mindy n'étaient pas forcément au rendez-vous (pour l'armoire à glace qu'était Logan), sa rapidité et son agilité. Elle frappait plus vite que le mutant et était plus précise. Ce dernier avait du mal à se stabiliser, mais parvenait néanmoins à ne pas chuter… Jusqu'à ce qu'un genou finisse à terre. Un seul. À partir de là, c'était quasiment buffet à volonté ! Aucune défense. Logan commençait presque à être sonné. Sa peau, à force d'être frappée encore et encore, commençait à être marquée. Son torse, son visage, ses bras…

Puis finalement, sentant le bon moment, il attrapa le poing de Mindy qui s'apprêtait à s'écraser une fois de plus sur son visage. Dans un élan, tout en profitant de l'occasion pour se relever, il tira la jeune femme vers lui et lui assena un violent coup de boule, accompagné d'un râlement bestial agacé. Profitant de l'emprise qu'il avait, il tenta de marteler de son autre poing Mindy au visage et dans l'estomac. Au même moment, les bleus, les rougeurs, les quelques blessures sur le corps de Logan disparurent progressivement grâce au facteur régénérant.

code by Mandy

_________________
     
Healing factor or not....
That's around the time I lock eyes with him, that's when I notice it... the son nova bitch is smiling. Take me a second to realize... I am too. There's a part a' me that want to tear flesh and rend bone. A part that would rather than think. Used to believe that part a' me was inexhaustible. I was wrong. There is nothing left. He's taken it all. I almost want to say thanks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2534

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Jeu 15 Fév - 18:11


Besoin de frapper. Pas de parler.
S

es coups étaient précis, maîtrisés, et fusaient comme les tirs d'une mitraillette. Il faut croire que l'armoire à glace n'était pas le seul à avoir besoin de se défouler, Mindy aussi, et elle s'en donnait à coeur joie, d'autant plus que pour cette fois, elle parvenait à avoir l'ascendant sur son adversaire, ce qui n'était bien évidemment pas pour lui déplaire. Elle avait une revanche à prendre sur lui (en toute amitié, bien sûr -même si ses coups, absolument pas contenus, à l'heure actuelle, devaient donner la nette impression du contraire), et elle aimerait bien sortir vainqueur de cette confrontation, cette fois. Même si elle savait, bien sûr, que ses chances étaient très minces. Mindy avait la technique, la rapidité et l'agilité pour elle, mais difficile tout de même de rivaliser avec cet amas de muscles qui, tout comme elle, n'avait pas pour habitude de faire dans la dentelle. D'autant plus que lui avait des pouvoirs dont elle ne disposait pas. C'était une fierté, en soi, que de s'imposer sans aucun "extra" d'aucune sorte. Une fierté, oui, mais à double tranchant malgré tout, car l'adversaire en face était bien souvent donné vainqueur d'office. Et pas forcément à tort.

Et effectivement, Mindy finit par perdre son avantage, et dès lors que Wolverine reprit le dessus, autant dire que ce ne fut pas pour elle une partie de plaisir. L'armoire à glace lui immobilisa le poignet et lui rendit ses coups sans aucune forme de délicatesse (en même temps, la délicatesse et lui, ça faisait deux), et clairement, Mindy douilla. A force d'expérience, elle avait appris à encaisser, mais ce combat allait tourner au massacre si elle ne parvenait pas à reprendre le dessus. D'autant que, pendant que les blessures du mutant se regénéraient comme si de rien n'était. On ne pouvait pas dire la même chose de Mindy, qui accusait avec de moins en moins de facilité les coups asséné à son visage et à son estomac. Si elle ressortait de ce combat sans avoir quoi que ce soit de cassé, alors ce serait vraiment un miracle.

Il fallait qu'elle se défende, qu'elle reprenne le dessus, sans quoi elle allait tomber dans les vapes avant même de s'en rendre compte. Son pied vint s'écraser contre le bras qui maintenait jusqu'ici son poignet, l'obligeant à un quasi grand écart. Mais payant, car son adversaire lâcha prise, et elle fut à nouveau libre de ses mouvements. Alors, elle rendit les coups avec plus de détermination que jamais. Cette fois, elle avait la ferme intention de gagner.


code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 126

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Lun 23 Avr - 23:58


James Howlett et Mindy Macready
Wolverine Vs Hit-Girl
Besoin de frapper. Pas de parler.
L

ogan était animé d'une rage terrifiante qui semblait presque inarrêtable, dangereuse vis-à-vis de son adversaire qui commençait à déguster sérieusement. D'ailleurs, jamais le mot ''déguster'' n'avait autant été sollicité que pour décrire un combat entre ces deux personnages. Toute la colère, toute la haine, toute la bestialité du mutant… Tout cela n'était pas dirigé vers Mindy. Au contraire. Elle ne servait que de réceptacle ; d'intermédiaire. Toutes ces émotions négatives n'avaient que pour seule et unique cible son propre destinataire : Logan. À force de se charger le dos de trop de responsabilité, il avait besoin de s'endurcir afin de mieux les supporter. Il lui était impossible de s'en débarrasser. Elles lui faisaient traîner le pas, tel un boulet beaucoup trop lourd glissant difficilement sur le sol. Le nouveau poids rajouté avait été celui de la mort de Charles Xavier. Et on avait beau lui répéter qu'il n'aurait rien pu y faire, cela ne changeait rien. Sa souffrance constituait à la fois son frein et son moteur.

Le mutant enchaînait les coups dans le petit bout de femme qu'il avait à sa merci. Un enchaînement qui, pour la plupart des êtres humains normaux, aurait pu devenir terriblement dangereux. Voir mortel. C'est là qu'un être censé aurait dû hurler à Wolverine d'arrêter tout de suite. Malheureusement, personne n'en fit rien. Les quelques spectateurs semblaient être tétanisés par le spectacle qui se déroulait sous leurs yeux. Mais au final, personne n'eut besoin de hausser le ton ou d'écarter les deux combattant, puisque Mindy se libéra finalement de l'emprise de Logan, parvenant à abattre sa jambe en un magnifique grand écart sur le bras du mutant qui lâcha prise sous le choc.

En temps normal, James aurait senti l'épuisement de son adversaire et aurait proposé une pause, ne détestant pas la personne lui faisant face. Cependant, son état actuel, l'adrénaline qu'il mettait au combat ne lui permirent pas d'accéder à cette proposition. Et aurait-elle seulement accepté le ''cadeau'' qu'il lui aurait fait ? Dans tous les cas, Logan n'aurait pas eu le temps de proposer quoi que ce soit, puisque Mindy se rua une fois de plus dans la bataille, enchaînant les coups à une vitesse ahurissante, reprenant l'enchaînement qu'elle avait fait subir à son adversaire avant de s'en retrouver prisonnière. Le mutant adopta une posture plus défensive, parant quelques coups, s'en prenant la plupart, certes, mais gardant un certain contrôle sur son équilibre. Cet échange dura un certain temps. Et plus il avançait, plus Logan commençait à reprendre un certain avantage, passant de sa posture défensive à une posture de plus en plus agressive. Il la sentait faiblir sous ses coups. Il fallait dire qu'après ce qu'elle avait encaissé, ré-attaquer avec une telle ardeur relevait presque du miracle ! « Tu faiblis. » Avait-il lâché sans pour autant freiner le rythme ni la puissance de ses coups. Ce n'était pas une remarque. C'était un reproche. Malgré le filet de sang qui perlait le long de ses lèvres, le facteur régénérant semblait ramener à la même issu du combat… Pour l'instant du moins.

Soudainement, Logan attrapa les deux mains de Mindy, la soulevant légèrement et, dans un mouvement très rapide, lui flanqua un coup de genou dans le ventre qui la propulsa un peu plus loin sur le ring. Le mutant espérait éveiller un second souffle de la part de la jeune femme, alors que d'un pas lent et assuré, il s'approchait de nouveau de son adversaire afin de lui flanquer un bon coup de poing dans les molaires.

code by Mandy

_________________
     
Healing factor or not....
That's around the time I lock eyes with him, that's when I notice it... the son nova bitch is smiling. Take me a second to realize... I am too. There's a part a' me that want to tear flesh and rend bone. A part that would rather than think. Used to believe that part a' me was inexhaustible. I was wrong. There is nothing left. He's taken it all. I almost want to say thanks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2534

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Mar 24 Avr - 17:55


Besoin de frapper. Pas de parler.
M

indy était une battante, une gagneuse : s'il y avait bien une leçon que son père lui avait enfoncé dans le crâne (mais il lui en avait instillé plus d'une, un vrai lavage de cerveau, à ce stade), c'était qu'il ne fallait jamais abandonner, même quand la situation semblait vaine, même quand l'ennemi semblait trop fort. Abandonner, c'était mourir... Et hors de question de crever... aujourd'hui moins encore qu'hier, parce qu'elle avait vraiment trop de raisons de s'attacher à l'existence. Et puis, honnêtement, ce serait con. Quitte à crever la gueule ouverte, autant que ce soit au terme d'un combat acharné qui méritait vraiment qu'on lâche son dernier souffle pour, parce que l'ennemi était une vraie menace pour la société. Là, le combat était acharné, certes, mais le jeu n'en valait absolument pas la chandelle. A la base, ils s'appréciaient quand même, tous les deux, et voilà pourtant qu'elle se retrouvait à jouer les punching-ball humains. Alors certes, elle avait réussi à reprendre le dessus quelques instants et enchaîné les coups autant que possible, mais Wolverine avait raison : elle faiblissait. Elle le sentait. Elle voulait rassembler toute la hargne et la force nécessaires pour obtenir une juste vengeance contre son adversaire... mais une fois n'est pas coutume, elle ne faisait pas le poids.

Alors bien vite, son "camarade" (qui ressemblait bien davantage à son bourreau dans l'état actuel des choses) reprit le dessus. Il lui flanqua un coup de genou dans le ventre et elle se sentit voler de l'autre côté du ring sans rien pouvoir faire et s'écraser bêtement. Tremblante, avec le sentiment qu'on venait de lui casser une côte, elle chercha à se redresser, mais elle eut à peine le temps de se relever péniblement que l'armoire à glace lui envoya son poing dans la figure. Loin de lui communiquer un second souffle, cette nouvelle agression le lui coupa, littéralement. Elle sentit un bruit continu et strident lui obstruer l'ouïe. sa tête s'alourdir, comme chargée d'une armée d'enclumes. Ses jambes tremblantes se dérobèrent sous elle, et elle ne se vit pas s'étaler au sol. Elle n'était plus capable de se relever, Wolverine l'avait tout bonnement mise KO. Mindy détestait l'échec... Elle aurait voulu se battre, riposter, encore et encore. Mais elle était tombée dans les vapes... ça, elle aurait du mal à se le pardonner.


code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 126

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Jeu 26 Avr - 1:13


James Howlett et Mindy Macready
Wolverine Vs Hit-Girl
Besoin de frapper. Pas de parler.
Q

uels étaient véritablement les moyens d'arrêter une bête enragée ? Quels étaient les risques quand on acceptait de lui faire face pour la calmer ; pour la maîtriser ? L'état actuel de Logan était relativement grave. Il pensait qu'en frappant, qu'en se défoulant, il réussirait à évacuer tous le poids qui lui pesait sur les épaules. Il pensait que ça l'aiderait à évacuer, à ouvrir les vannes, à s'exprimer d'une manière plus efficace que les mots. C'est ainsi qu'il avait toujours procédé, jusqu'à maintenant. Logan n'était pas un grand bavard. Il n'avait jamais vraiment beaucoup de choses à dire. Dès fois, des choses lui tenaient à cœur, et il savait argumenter. Mais à la différence des choses qui lui tenaient à cœur, il était difficile pour lui d'exprimer ce qu'il AVAIT sur le cœur. Il n'était rien de plus qu'une grande et puissante armoire à glace scellée à quadruple tour, si ce n'était plus. Peu de gens détenaient les clefs nécessaires, permettant d'ouvrir ces lourdes portes. L'une de ces personnes n'était malheureusement plus de ce monde pour le faire. Comme celles et ceux l'ayant précédé, il avait rejoint l'autre monde, pour des raisons que Logan identifiait encore comme étant de sa faute. Franchement, si on le laissait faire, on pourrait croire qu'il était la cause de tous les malheurs sur Terre.

Durant le combat, il avait perdu contrôle. Il s'était laissé emporté par sa rage bestial, tel un berserker aux portes de la mort donnant toutes ses ultimes forces, son second souffle, dans cet ultime combat. Mindy ne méritait pas ça. (Et là, je rejoins parfaitement la joueuse en face, il y avait des combats qui valaient le coup de lâcher ces dernières forces pour sauver ceux qu'on aimait. Celui-ci n'avait pas besoin de cela !) Elle était malheureusement passée au mauvais endroit, au mauvais moment. Après le dernier coup de Logan, celui qui envoya Mindy au tapis et qui la mit K.O., ce dernier poussa un puissant et terrifiant cri de rage, tout aussi bien adressé à la jeune fille qu'à lui-même. Il était enragé contre son adversaire qui n'avait pas tenu le coup, comme les autres, mais aussi contre lui-même de n'avoir pu se libérer du mal-être dans lequel il était plongé. Il se demandait ce qui clochait chez lui. La respiration forte et saccadée, son regard semblait être orienté vers le corps de Mindy, mais était en réalité complètement perdu dans le vide. Les autres utilisateurs de la salle de sport avaient tous arrêtés leurs activités, pour ceux qui n'avaient pas encore été captivés par le combat entre les deux ''amis'' (car oui, revoyons la définition d' ''ami'' après un combat pareil), et semblaient comme pétrifiés par la scène qui se déroulait sous leurs yeux.

Logan, pourtant impassible de par l'expression de son visage, sembla revenir à lui puisque, d'un pas lent, il se rendit à côté du corps de Mindy, la mettant sur le dos afin de vérifier son pouls. Il sentit ce dernier battre encore fort à cause de l'adrénaline du combat, mais retomber bien vite, presque comme s'il prenait conscience que son utilisatrice était K.O.. « Ça va gamine ? » Il donna quelques claques, bien plus douces celles-ci contrairement à celles qu'il avait pu donner quelques minutes plus tôt, afin de la réveiller, mais rien ne se passa. « Fait chier. » Regardant autour de lui, il prit conscience de tous les regards qui posaient sur lui. « Qu'est-ce que vous regardez ? Elle va bien, allez-voir ailleurs ! » Certains s’exécutèrent, d'autres restèrent tétanisés. Logan se releva, attrapant précautionneusement Mindy sous les jambes et sous le cou pour finalement la mettre sur son épaule droite, tel un vulgaire sac à patate. D'un bond, il sortit du ring, récupéra ses affaires ainsi que celles de son adversaire, puis sortit de la salle de sport, sans merci, sans va chier, sans rien.

Il se rendit dans l'appartement d'un ami qu'il connaissait de longues dates, un vieillard aujourd'hui qui avait fait la Guerre Froide avec lui, dont plusieurs opérations sur lesquels les deux hommes avaient dû beaucoup se reposer l'un sur l'autre. Après avoir grimpé les huit étages, il appela son ami de derrière la porte.
« Vince ! » Aucune réponse. Ne perdant pas de temps, Logan donna un grand coup de pied dans la porte, ce qui la fit sortir de ses gonds. C'était un appartement relativement pauvre pour une personne âgée qui vivait seul et dont les exploits durant la guerre aurait dû lui permettre d'avoir de quoi pouvoir mieux vivre aujourd'hui. Il ne prit pas le temps de la remettre correctement et se rendit directement en direction de la chambre à coucher où il allongea la jeune fille. Ensuite, il se rendit dans la cuisine où il attrapa un bol qu'il remplit d'eau fraîche et une serviette. Il revint ensuite dans la chambre, trempa la serviette dans le bol d'eau et le fit goûter sur le visage de Mindy. Le trempant une dernière fois, il tapota légèrement le visage de la jeune femme afin que la fraîcheur de l'eau se propage partout puis le déposa sur son front. Il posa ensuite le bol d'eau sur la table de nuit à côté du lit puis sortit de la pièce. Il prit le temps de choper dans ses affaires un T-Shirt qu'il enfila et retira les bandages qu'il avait sur ses phalanges maintenant que ses blessures dues à ses griffes avaient complètement cicatrisé. Il remit la porte approximativement dans ses gonds puis retourna dans la chambre, où il s'assit dans un fauteuil, attendant patiemment, presque somnolant, que Mindy se réveille.

code by Mandy

_________________
     
Healing factor or not....
That's around the time I lock eyes with him, that's when I notice it... the son nova bitch is smiling. Take me a second to realize... I am too. There's a part a' me that want to tear flesh and rend bone. A part that would rather than think. Used to believe that part a' me was inexhaustible. I was wrong. There is nothing left. He's taken it all. I almost want to say thanks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2534

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   Jeu 26 Avr - 17:16


Besoin de frapper. Pas de parler.
L

a voix de Logan parvenait à ses oreilles, lointaines, comme si elle lui parvenait à des kilomètres. Elle n'était pas totalement inconsciente, mais elle était comme incapable de revenir à la raison. Elle entendait l'agitation autour d'elle, elle ressentait la sensation oppressante qui lui comprimait le cerveau, et lui donnait le sentiment que son crâne allait exploser. Elle se sentit portée par l'adversaire qui l'avait mise au tapis. Mais voilà, elle n'arrivait tout simplement pas à reprendre connaissance. Elle essayait d'ouvrir les paupières, de bouger les pieds, les mains, mais c'était peine perdue. Trop peu consciente pour pouvoir esquisser le moindre mouvement, mais suffisamment consciente pour saisir en partie la situation. Elle avait été battue. Dans les grandes largeurs. L'échec, c'était un sentiment horrible, surtout pour une jeune femme aussi combattive que Mindy, mais là, c'était encore pire, parce qu'elle sentait qu'elle n'allait pas arrêter d'en entendre parler... Comme s'il n'était pas suffisamment humiliant d'avoir été mise KO comme si c'était le cas. Tomber au champ d'honneur, c'était une chose, mais sur un pauvre ring dans une salle de combat moisie, c'était une autre affaire... elle ne savait même pas dans quel état elle rentrait chez elle. Si elle devait rentrer chez elle.

Ses esprits la quittèrent complètement quand Logan le transporta elle ne savait où. Ce fut le trou noir absolu, plus la moindre pensée n'était capable de franchir le seuil de sa conscience. A la limite, c'était plus agréable. Elle ne sut pas combien de temps elle resta allongée, les yeux clos, avant de parvenir enfin à ouvrir les paupières une bonne fois pour toutes. Egarée, elle regarda tout autour d'elle, avec le sentiment désagréable de vertige que l'on éprouve en se réveillant dans un lit inconnu. En même temps que son esprit la rappelait au moment présent, la douleur la rappelait à l'ordre également, et putain que c'était douloureux ! Elle avait l'habitude de douiller, c'était la condition sine qua non de son statut de justicière, mais là, clairement, on atteignait des sommets. C'était tout bonnement insupportable.

-Putain de merde.
Ce furent les premiers mots qu'elle parvint à articuler, d'une voix rauque, en revenant à elle. Et ces mots voulaient tout dire. Mindy tourna son regard vers Logan. On est où, là ?




code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin de frapper. Pas de parler. [feat. Mindy Macready]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Bronx :: Bronx's Streets-