L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)


Partagez | .
 

 L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 11 Juin - 16:48

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Ce n’était vraiment pas désagréable d’avoir un toit sur sa tête toutes les nuits, bien au contraire. Encore plus quand sous ce toit, il y avait celle qu’on aimait. Bon, la situation était quand même quelque peu particulière, mais ça n’empêchait pas Pietro d’aimer Liv. Il ne pouvait pas expliquer pourquoi, ni comment, mais c’était le cas et le mutant n’avait aucune envie de contrer les sentiments qu’il avait pour la jeune femme. Même si, par moment, comme maintenant, son cœur et sa raison se confrontaient un peu. Parce qu’il venait de parler avec Wanda (qui de toute façon était contre sa relation avec Liv, mais lui-même n’appréciait pas spécialement sa relation avec son robot de petit ami) et qu’elle venait de lui parler de l’arbre parlant qu’elle avait rencontré à la confrérie des mauvais mutants, cette pauvre créature qui était retenue contre son gré. Forcément, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie d’aider sa sœur jumelle à le sortir de là et c’était bien sûr ce qu’il allait faire, une fois qu’il aurait trouvé Peter Quill qu’il avait déjà eu l’occasion de rencontrer. Comme quoi, le monde (et même l’univers en fait, mais Pietro ne s’en rendait pas encore complètement compte) était bien petit. Il allait donc aider Wanda, sauf que cela allait forcément à l’encontre des intérêts de Liv.

Parce que la mutante ne se contentait pas d’être une membre de la confrérie qui retenait l’arbre parlant, elle était celle qui avait manipulé et capturé la créature. Autant dire qu’elle n’allait pas du tout apprécier le fait que Pietro allait aider Wanda à le libérer, mais cela le jeune homme n’avait pas spécialement envie de lui en parler. Non pas qu’il veuille avoir des secrets pour elle, mais il craignait qu’elle s’arrange pour les empêcher de le sortir de là. Or, il n’était pas question pour Pietro de laisser cette créature aux griffes de la Confrérie. Bon, en soit, il était évident que le jeune homme était contre les actes du groupe de mutant. Mais pour le moment, il était quand même resté assez loin de leurs affaires, pour la simple et bonne raison qu’il ne pouvait pas se résigner à affronter sa sœur jumelle. Mais pour le coup, ils étaient sur la même longueur d’onde tous les deux. Il n’avait donc pas besoin d’affronter sa sœur jumelle… par contre, il se retrouvait à devoir le faire avec sa petite amie et ça ne lui plaisait pas énormément. Mais il n’avait pas le choix. Évidemment, à choisir, Pietro aimerait bien que Liv quitte la confrérie, mais il ne se faisait pas vraiment d’illusion.

Après sa conversation avec Wanda, il était donc retourné chez Liv (où il vivait donc à présent), sans trop savoir s’ils allaient discuter de tout cela ou pas. Oh, il aimerait bien en réalité, aborder le sujet de cette pauvre créature que sa petite amie avait manipulé. Parce qu’il savait qu’au fond, elle avait plus d’humanité que ce qu’elle voulait bien montrer, que ce qu’elle devait même soupçonner. Quand il arriva, il se contenta juste de s’installer comme d’habitude en attendant qu’elle rentre du travail.
Code by Gwenn


_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 11 Juin - 23:11


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

a situation était aussi soudaine qu'inédite, mais bien loin de déplaire à Liv, en fin de compte. Elle n'avait pas imaginé que cela puisse réellement être possible, et pourtant, elle éprouvait une certaine impatience à l'idée de rentrer chez elle et de savoir que, sauf imprévu, Pietro l'y attendrait. Elle qui s'était imaginée solitaire et sans coeur (et qui par bien des aspects le restait tout de même) partageait maintenant la vie d'un homme qu'elle aimait si fort que lutter contre ses sentiments pour lui avant de les avouer enfin avait été une véritable torture. Ils n'en avaient pas vraiment discuté concrètement, ça s'était juste fait comme ça, parce que c'était logique. Pietro n'avait pas de domicile fixe, et de manière générale, ils ne demandaient qu'à se retrouver quand Liv quittait son travail, alors c'était au final on ne peut plus logique que le jeune homme finisse par vivre chez elle, qui était un peu moins chez elle, pour le coup. Parfois, en rentrant le soir, elle devait lutter contre sa maniaquerie naturelle, parce que Pietro l'était beaucoup moins qu'elle, mais finalement, c'était loin de lui déplaire. C'était même tout l'inverse, en fin de compte. Pietro la poussait à bien des égards et sans même forcément sans rendre compte dans ses retranchements, il remettait en question de nombreuses choses qu'elle avait pensé acquises, concernant son comportement, son aptitude à éprouver des sentiments, ses réflexes au quotidien. Ces retranchements, c'était la part d'humanité qu'il y avait bel et bien en elle et qu'elle n'avait pourtant pas cru posséder, et ces retranchements contenaient l'impatience sincère qu'elle avait de le voir à son retour chez elle, comme si c'était finalement quelque chose de naturel, comme si elle n'avait jamais été seule, comme s'il avait toujours été là, comme si les différents conflits qui les opposaient et les opposeraient peut-être toujours n'avaient qu'une importance moindre.

En rentrant chez elle, il était bel et bien présent, donc, et si rien ne laissait forcément supposer que sa présence lui plaisait (parce que son visage demeurait, comme d'ordinaire, impassible - il n'était vraiment pas simple pour elle d'afficher ne serait-ce que l'ombre d'une émotion, même pour celles qu'elle éprouvait, à moins de s'y forcer pour faire bonne figure, mais elle ne voulait pas tricher en présence de Pietro), c'était bel et bien le cas. Elle ne dit rien, elle s'épargnait comme d'habitude les mots qui lui semblaient superflus. Inutile de lui dire "bonjour" ou "je suis rentrée", il avait des yeux, il avait bien vu qu'elle était là. Elle aurait pu lui demander comment il allait ou comment s'était passée sa journée, mais c'étaient là des réflexes dont elle n'était pas encore capable. Il fallait quand même lui laisser un léger temps d'adaptation. A la place, donc, en guise de salutations, elle s'approcha de lui et déposa ses lèvres sur les siennes.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Ven 4 Aoû - 12:32

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Liv ne rentra finalement pas beaucoup plus tard que lui et Pietro salua le fait d’être arrivé avant elle. Parce que techniquement, même s’il n’était pas enfermé chez la jeune femme, on ne pouvait pas réellement dire que le mutant avait des choses à faire de ses journées. Il ne travaillait pas (pas encore, parce que ça serait quand même pas mal qu’il finisse par trouver quelque chose, même si le fait d’être sans papier n’aidait pas spécialement dans ces démarches), il n’avait donc pas vraiment de raison de sortir, en dehors de juste sortir. Ce qu’il faisait sans se retenir bien sûr, parce qu’il n’avait pas l’intention de rester enfermé et que sa nature le poussait à avoir besoin de se dégourdir un peu les jambes. Mais il appréciait de toujours rentrer avant Liv, avant qu’elle ne sorte du travail, parce qu’il avait envie de passer du temps avec elle. C’était dingue, il le savait bien, mais c’était ce qu’il ressentait pour elle. Quand elle n’était pas là, la jeune femme lui manquait. Quand elle était là, il se sentait bien. Liv/Raven… il l’aimait comme un fou, alors qu’elle avait quand même planté un couteau dans son cœur (et pas juste métaphoriquement… ça faisait sacrément mal). Par moment, Pietro se disait quand même que c’était sacrément dingue, mais il suffisait qu’il pense que sa sœur fréquentait un grille-pain pour se dire que finalement… c’était juste parfaitement normal. Entre une psychopathe sans émotion (ce qui était mal résumé parce que Liv était capable d’émotion) et une machine à laver… franchement, il n’y avait pas de comparaison, c’était la première qui était plus normal. En tout cas, Pietro ne se prenait pas la tête et profitait juste, jusqu’à présent.

Quand sa petite amie entra chez elle, il était là donc, et il l’accueillit avec un grand sourire. Le visage de Liv était parfaitement impassible, comme d’habitude, il ne s’en formalisait pas. Le jeune homme savait que la criminologue avait bien du mal à afficher des émotions, même quand elle les ressentait, alors il ne lui demandait pas de le faire. Surtout pas non, parce qu’il voulait qu’elle soit tout bonnement naturelle avec lui. Le fait qu’elle s’approche de lui pour déposer ses lèvres sur les siennes, c’était la base et parfaitement parfait. Pietro répondit à son baiser d’ailleurs, la serrant un peu dans ses bras. C’était une bonne manière de se saluer, il aimait bien en tout cas.

« Tu as passé une bonne journée ? » Demanda-t-il alors, dans un nouveau sourire. « Tu as attrapé plein de méchant pas beau pour les mettre en prison ? »

Il plaisantait, encore une fois, mais parce qu’il ne pouvait tout simplement pas s’en empêcher. Liv finirait peut-être pas en avoir marre, c’était peut-être déjà le cas, mais il n’avait pas spécialement envie de changer non plus. Il était comme ça. Et il fallait bien avouer que la situation était quand même sacrément cocasse, parce qu’elle était une mutante assassin/terroriste, mais qu’elle arrêtait quand même des gens pour la police.
Code by Gwenn


_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Lun 7 Aoû - 18:53


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

iv avait toujours apprécié les rituels qui favorisaient la routine, pour elle, c'était un moyen comme un autre de garder le contrôle, de tout organiser, cela rangeait chaque élément de sa vie dans différentes cases, lui permettait de prioriser un temps soit peu, et ça lui convenait très bien. Pour cette raison, elle avait un faible pour certaines de ses nouvelles habitudes, même si elles étaient une enfreinte considérable à ses anciens rituels. Elle aimait se dire qu'elle remplaçait une routine par une autre, c'était presque réconfortant, en fin de compte, et elle avait ainsi toujours l'impression de garder un peu le contrôle... Et, il faut bien le dire, rentrer chez elle, y trouver l'homme qu'elle aimait, l'embrasser... C'était tout sauf désagréable, comme routine, c'était même bien plus exaltant que tout ce qu'elle avait pu vivre auparavant, même si tout de même étrange, il faut bien le dire. Il allait lui falloir du temps pour véritablement intégrer les préceptes de la vie de couple... Et elle se doutait qu'en sortant avec Pietro, elle ne devait pas s'attendre à mener un train de vie monocorde, qui ne varierait jamais. Elle était loin de vouloir l'admettre encore, mais cela ne lui déplaisait pas tout à fait, en réalité, c'était même tout l'inverse. Il lui demanda s'il avait passé une bonne journée, le genre de choses que tout le monde faisait sans doute dans leur situation, mais qui la dépassait encore un peu. Non pas que ça la dérange de parler plus longuement avec Pietro et d'évoquer cette journée qu'elle avait passé loin de lui (et l'air de rien, quand elle était loin de lui, ça se ressentait sacrément, à ses yeux, plus que ce qu'elle aurait imaginé possible), mais elle était loin de s'y faire, sûrement parce que ça lui paraissait beaucoup trop normal, en réalité. Elle leva les yeux au ciel quand il lui fit une de ces réflexions qui lui allaient si bien. Ses remarques humoristiques l'exaspéraient toujours un peu, mais elles lui manqueraient si elle ne les faisait pas, en fin de compte, elle ne pouvait pas prétendre le contraire.

-Eh bien, à vrai dire, l'homme que j'ai arrêté aujourd'hui était plutôt séduisant.


C'était objectivement vrai, d'ailleurs, mais c'était loin de l'intéresser réellement. Non pas qu'elle puisse être insensible à l'esthétique de certaines personnes, mais elle saurait difficilement y attacher de l'importance alors que, justement, Pietro l'attendait à la maison, bien sagement. Elle ignora volontairement ce que la remarque du jeune homme comportait d'ironie. Elle savait bien qu'il était contradictoire d'être justicier et criminel en même temps.

-Et toi, tu as fait quoi de ta journée ?


Elle était assez curieuse de le savoir, d'autant que si ses journées à elle pouvaient bien rapidement toutes se ressembler, Pietro, lui, n'avait pas d'emploi du temps cadré... ce qu'elle supporterait bien mal à sa place.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 20 Aoû - 16:02

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Pietro ne perdit pas son sourire quand Liv affirma que l’homme qu’elle avait mis en cellule était plutôt séduisant. S’il avait été jaloux – et en certaine circonstance il l’était, notamment avec sa sœur, mais ce n’était pas le cas actuellement avec Liv… peut-être parce qu’il savait qu’il n’y avait vraiment aucune raison qu’il soit jaloux – il aurait sans doute réagit autrement. Mais là, le jeune homme devait bien reconnaître qu’elle marquait un point à sa petite boutade. Et le mutant considérait cela comme une boutade de la part de la jeune femme, même si elle devait être sérieuse. Elle l’était sans doute, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas plaisanter un peu, non ? En tout cas, la réponse légère de Liv lui plaisait, parce qu’il aimait bien chercher à la dérider un peu. Il l’aimait comme elle était, il adorait la manière carrée qu’elle avait de vivre et qui s’opposait tellement à la sienne (comme quoi, les opposés avaient vraiment le don de s’attirer). Il l’admirait pour cette façon qu’elle avait de vivre, de tout garder sous contrôle, alors qu’il était bien placé pour savoir qu’il y avait ce démon en elle qui ne cherchait qu’à sortir et faire des ravages. En tout cas, il prenait toutes les remarques un peu légères de Liv comme des bons signes. Si elle plaisantait, ça l’amusait. En même temps, il y avait peu de chose qui ne l’amusait pas (sauf tout ce qui tournait un peu autour de Wanda en ce moment en fait... mais a c’était parce qu’il était incapable de resté détacher quand il était question de sa jumelle).

Quand Liv lui demanda ce qu’il avait fait de sa journée, le jeune homme hésita une seconde. Non pas qu’il avait envie de cacher quoi que ce soit à sa petite amie, mais il y avait quand même certains sujets plus délicats que d’autre. Et il ne savait pas encore s’il avait envie d’aborder celui de l’arbre qui cause.

« Je suis sorti. » Dit-il alors simplement, d’un air détaché. En même temps, il aurait très bien pu rester chez Liv toute la journée à… glander. Ça lui allait aussi. « J’ai vu ma sœur. »

Il n’avait pas spécialement envie de mentir et il n’avait pas spécialement besoin de garder secret le fait qu’il voyait Wanda. Maintenant que la situation était arrangée – si on pouvait dire ça comme ça, Pietro n’aimait quand même pas l’idée que sa sœur bosse pour Magnéto, mais on ne lui demandait pas son avis à lui (pas plus concernant le grille-pain… mais en même temps, sur ce point il n’avait rien à dire de son côté) – il n’avait pas besoin de se cacher pour voir sa jumelle. Il était immunisé. Pietro enfonça ses mains dans ses poches, hésitant une seconde, avant de reprendre la parole.

« Elle m’a parlé d’un truc d’ailleurs. »
Bon, bah là, de toute façon il ne pouvait pas reculer, donc il n’avait plus qu’à sauter à pieds joints. « Un arbre qui parle. »
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 20 Aoû - 16:37


L'humanité est une entreprise surhumaine.
P

ietro était donc sorti. Soit, après tout, il faisait comme il le voulait et il n'avait aucune obligation à rester cloitré ici non stop, d'autant plus qu'il était maintenant libre comme l'air puisque Magnéto l'avait gracié (dans le cas contraire, en même temps, Liv se serait vue contrainte de l'assassiner une seconde fois et elle ne pourrait clairement pas se permettre de l'accueillir chez elle). Cette information aurait pu la laisser de marbre s'il n'avait pas ajouté qu'il avait vu sa soeur. A cette nouvelle, elle se tendit aussitôt. D'accord, c'était normal que, maintenant que les jumeaux Maximoff pouvaient se revoir en toute liberté, ils le fassent (déjà qu'ils ne s'en privaient pas spécialement autrement, elle avait pu le constater quand elle pistait le jeune homme), mais elle n'aimait pas vraiment qu'il soit fait mention de Wanda, quand bien même c'était inévitable. Elle n'avait que peu d'affection pour elle, en même temps (bon, elle n'avait pas d'affection si ce n'est pour Pietro, en même temps, mais quand bien même), elle gardait à l'esprit le souvenir cuisant de sa défaite face à elle, et la perte de son aile, qu'elle ne récupèrerait certainement jamais. C'était même une certitude, en réalité. Elle était donc forcément peu disposée d'entendre parler d'elle, d'autant plus que - mais elle l'admettait un peu moins -, elle était un peu jalouse d'elle. Elle connaissait le lien indéfectible qui liait le frère et la soeur, et elle savait bien qu'elle ne ferait pas le poids s'il devait choisir entre l'une et l'autre... et ce scénario lui paraissait assez crédible, tout de même. Quoi qu'il en soit, elle parvint malgré tout à demeurer impassible. En même temps, c'était une seconde nature chez elle. Visiblement, malgré tout, Pietro avait autre chose à l'esprit. Donc, Wanda avait fait la rencontre de Groot.

-Et donc ?
demanda-t-elle d'un ton relativement indifférent (car oui, elle ne se reprochait absolument pas ce qui s'était passé et la manière dont elle avait abusé de la confiance du colosse végétal), elle s'était tout bonnement contentée d'accomplir son devoir, et elle n'avait pas de scrupule à ce sujet. Elle avait prévenu Pietro, après tout, elle ne quitterait pas la Confrérie quoi qu'il arrive, et elle ne comptait pas s'excuser pour les crimes qu'elle commettait quand elle était sous les ordres de Magnéto. Je suppose qu'elle t'a dit que c'est moi qui l'ai conduit au QG de la Confrérie, observa-t-elle alors simplement. Et elle avait sans doute dit autre chose, mais quoi ? Sans doute que la trop sentimentale Wanda s'était pris de pitié pour Groot, ce n'était pas une raison d'en faire un argument contre elle vis-à-vis de Groot. Je pensais qu'il était préférable qu'on ne parle pas de la Confrérie, tous les deux.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 20 Aoû - 21:00

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Pietro avait toujours du mal à décrypter Liv. En même temps, il n’y avait sans doute que Liv pour savoir exactement se décrypter. Elle semblait la plupart du temps neutre, impassible, comme si elle ne ressentait rien. Alors que le jeune homme savait que ce n’était pas le cas, qu’elle était capable de ressentir quelque chose. En tout cas, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de chercher une réaction chez sa petite amie alors qu’il lui parlait de sa sœur, puis de Groot. Mais rien. Pourtant, Pietro savait que la jeune femme n’appréciait pas du tout Wanda, comme Wanda n’appréciait pas Liv non plus. Autant dire que tout cela mettait Pietro dans une position délicate, mais c’était à se demander s’il n’aimait pas ça à force. Sa petite amie et sa sœur jumelle ne pouvaient pas se voir, elles ne pourraient jamais se voir, elles allaient se détester à jamais. Et si Pietro pour le moment ne s’en préoccupait pas forcément, il savait qu’à un moment ça allait quand même poser problème. Surtout que là, il prévoyait de sauver Groot alors qu’il savait parfaitement que c’était la jeune femme sous ses yeux qui l’avait capté. Ce qu’elle confirma d’ailleurs, sans donner l’air d’avoir le moindre remord. En même temps, Pietro savait qu’elle n’en avait pas, qu’elle ne ressentait pas de remord quand elle suivait les ordres de Magnéto. Même pour lui c’était compliqué. Dans tous les cas, elle l’avait tué, quand bien même elle l’aimait. Des fois c’était difficile de se dire qu’elle était quand même capable d’aimer. En tout cas, Pietro savait que la conversation risquait de vite déraper.

« Je n’ai pas parlé de la Confrérie. »
Dit-il dans un sourire. « C’est toi qui le fait, moi j’ai juste parlé d’un arbre qui parle. »

Bon, d’accord, il était de mauvaise foi, mais c’était histoire de dire. Il n’avait pas l’intention de montrer à Liv qu’il s’opposait à la Confrérie à ce sujet, il avait simplement besoin de sonder un peu le terrain. Pourquoi ? Parce qu’elle était celle qui avait conduit Groot au quartier général et qu’il allait être de la partie pour le libérer. Pour le coup, ils allaient donc s’affronter dans leurs actes. Pietro espérait que tout allait bien se passer, que Liv ne saurait pas qu’il était en rapport avec ça. Mais en même temps, il savait qu’il y avait un risque. Surtout s’il en parlait maintenant mais bon…

« C’est dingue un arbre qui parle quand même. Je me demande ce que ça fait. »
Jouer la légèreté c’était son truc, quand Liv de son côté jouait les neutres. « Qu’est-ce que Magnéto compte faire de lui ? »

Liv n’avait aucune raison de lui répondre, elle ne lui répondrait même sans doute pas, mais il tentait le coup. Même si pour le coup, il ne pouvait pas dire qu’il parlait pleinement de la Confrérie en mentionnant en plus le chef de celle-ci. Ce mutant qu’il haïssait pour tout ce qu’il faisait, sans savoir encore qui il était.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 20 Aoû - 21:37


L'humanité est une entreprise surhumaine.
B

on, d'accord, Pietro n'avait pas parlé de la Confrérie, mais Liv n'était pas idiote (et elle voulait croire que son petit ami ne la prenait pas pour une idiote non plus), il n'évoquait pas le sujet de l'arbre qui parle comme ça, c'était forcément parce qu'il y avait quelque chose d'autre en jeu en réalité. D'une manière ou d'une autre, elle était convaincue que c'était de cela qu'il voulait parler, et il n'était pas nécessaire, pour la peine, de tourner autour du pot trop longtemps, elle n'aimait pas ça. Elle aimait les conversations claires et limpides, elle n'aimait pas les jeux de sous-entendus. Si Pietro avait quelque chose à lui dire, elle préférait qu'il le dise clairement, et pour la peine, elle espérait bien qu'il en dirait plus.

-Le fait qu'il parle n'est pas si impressionnant en soi,
répondit-elle comme si on voyait des arbres parlants tous les jours. La vérité, c'est que quand elle avait rencontré Groot, elle n'en menait pas large, pas large du tout, même. Mais depuis, elle avait eu le temps de se faire à l'idée. Surtout qu'il n'a pas un vocabulaire très élaboré, il se contente de répéter "Je s'appelle Groot". Pietro avait décidé de détourner le sujet, de tourner autour du pot, Liv lui prouvait qu'elle pouvait faire la même chose, même si pour le coup, Pietro se montra tout de même plus précis en lui demandant ce que Magneto pouvait bien lui vouloir. Il a des pouvoir bien plus remarquables, ajouta-t-elle sans entrer dans les détails, des pouvoir qui pourraient être utiles à la Confrérie, c'est pour ça qu'il intéresse Magnéto. Elle marqua une nouvelle pause avant de jauger son interlocuteur du regard. Et toi, pourquoi il t'intéresse, exactement ?

Elle se refusait de croire que Pietro avait mis le sujet sur le tapis comme ça, sans véritable raison, elle était convaincue qu'il avait quelque chose derrière la tête, restait à savoir quoi, précisément. Elle n'avait pas vraiment envie d'aborder ce genre de sujets avec lui. De manière générale, elle n'évoquait pas la Confrérie avec lui, parce qu'elle savait qu'à ce sujet, ils ne seraient jamais d'accord, et elle ne comptait pas abandonner les rangs de Magnéto pour autant. C'était une impasse qu'il était préférable d'ignorer, mais elle n'allait pas prétendre que les interrogations de son petit ami ne la faisaient pas tiquer en l'occurrence. Elle n'était pas certaine de ce qu'il recherchait ni de ce que Wanda lui avait dit, mais elle aimerait bien qu'ils puissent rapidement passer à autre chose. Pour la peine, le plus simple aurait sans doute été de changer de sujet, mais elle ne le fit pas, laissant sa curiosité parler à sa place. Il fallait qu'elle comprenne ce que Pietro savait ou prétendait ne pas savoir...






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 3 Sep - 15:18

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Liv ne semblait pas réellement impressionnée par le fait que l’arbre qui se trouvait dans les cages de la confrérie des mauvais mutant parle. Sans doute parce qu’elle s’était faite à l’idée, à force de le côtoyer. Et elle l’avait quand même un peu côtoyé pour la peine, puisqu’elle l’avait mené tout droit dans le piège de Magnéto. Bon, le jeune homme savait qu’il ne devait normalement pas parler de ce genre de chose avec la jeune femme, que c’était un sujet quand même de vraiment brûlant (et pas dans le bon sens du terme). Ils ne seraient jamais d’accord tous les eux avec ça. Liv défendrait évidemment la confrérie, pendant que Pietro de son côté ne pourrait qu’avoir envie de défendre les innocents qui se trouvaient être la cible de la confrérie. Autant dire qu’il y avait peu de raison qu’ils soient d’accord sur ce sujet, bien au contraire. Et ce n’était pas pour rien qu’ils ne parlaient pas souvent de la confrérie, pour ne pas dire qu’ils n’en parlaient jamais. Comme Pietro évitait d’aborder le sujet de Wanda aussi, puisque les deux jeunes femmes étaient forcément incapables de se supporter. Mais là, le jeune homme n’avait pas pu s’empêcher d’aborder le sujet de Groot, même s’il savait d’avance que ça avait peu de chance d’aboutir à quelque chose de vraiment positif.

Liv se montra donc plus précise quant au fait que l’arbre puisse parler. Visiblement, il se contentait simplement de répéter les mêmes mots. Wanda avait quand même eu une discussion avec lui visiblement, puisqu’elle savait qu’il était ami avec Peter Quill. Mais bon, en même temps, ce n’était pas tellement le sujet. Groot avait donc des pouvoirs remarquables qui pouvaient être utile pour la confrérie, c’était pour cette raison qu’il intéressait à ce point Magnéto. En même temps, Pietro aurait pu le deviner ça, quand bien même il espérait qu’ils n’allaient pas pouvoir forcer Groot à travailler pour la confrérie. Enfin… de toute façon, il allait l’aider à sortir de là.

« Pour rien, je suis juste curieux. Si toi ça te semble normal un arbre qui parle, je n’en vois pas souvent moi. » Le jeune homme jouait clairement plus l’idiot qu’il n’était et il savait bien que ce n’était pas quelque chose que Liv allait apprécier. Il savait bien qu’elle n’aimait pas quand on tournait autour du pot, ce qu’elle n’avait pas manqué de le lui faire comprendre en s’attardant sur le tic de langage de l’arbre parlant. « C’est juste que j’ai de la peine pour lui. » Avoua-t-il alors, décidant de se montrer sincère. « Si Magnéto n’avait pas eu envie de me tuer, je me serais sans doute retrouvé comme lui dans cette cage. »

Et c’était vrai en plus, mais l’homme avait eu envie de l’éliminer de la surface de la Terre, ce que la jeune femme sous ses yeux avait fait.

« Tu n’as pas de peine pour lui ? »

Demanda-t-il alors, connaissant d’avance la réponse.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 3 Sep - 17:18


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

a première réponse que Pietro adressa à Liv ne pouvait bien évidemment satisfaire cette dernière. Si elle avait eu la faiblesse de l’imaginer un rien naïf à une époque, elle ne se laissait plus abuser par sa candeur de façade et savait pertinemment que son petit ami était diablement intelligent. Il cherchait à noyer le poisson, et elle ne comptait pas le laisser faire, s’il ne s’était pas monté un tant soit peu sincère, elle se serait arrangée pour lui tirer les vers du nez, mais il savait que c’était le genre de petit jeu auxquels il ne pouvait pas se livrer trop longtemps avec elle, parce qu’elle n’était pas dupe et qu’il était des circonstances dans lesquelles sa patience trouvait ses limites. Il admit donc ce qu’elle devinait déjà : Groot lui faisait de la peine… Il ne le connaissait pas mais il lui faisait de la peine, parce qu’il s’identifiait, peut-être ? En effet, en d’autres circonstances, il aurait bel et bien pu se trouver dans la cage où se trouvait à présent le colosse végétal… Il devait se dire qu’en appuyant sur l’une ou l’autre corde sensible, il parviendrait à convaincre Liv de sauver et libérer la créature. L’ennui, c’est que Liv n’avait pas réellement de corde sensible. Ou plutôt, sa corde sensible était sous ses yeux, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait l’intention de tout lui accorder, de tous lui concéder… Elle restait en accord avec ses principes, et elle n’avait pas la moindre envie d’en démordre, surtout pas.

-Tu le sais très bien,
répondit-elle quand il lui demanda si elle ne compatissait pas, au moins un peu, au sort de Groot. Il le savait forcément, il la connaissait. Peut-être que Wanda était chagriné par le sort réservé au colosse végétal, mais elle ne pouvait tout de même pas s’attendre à ce qu’il en soit de même pour elle. La compassion ne lui était pas un sentiment connu. Comment pourrait-elle compatir aux émotions des autres quand elle-même n’en éprouvait pas la moindre ? C’était impossible. Qu’est-ce que tu veux m’entendre dire ? Que j’ai le cœur serré chaque fois que je le vois, que je ne supporte pas qu’on le torture, que je préfèrerais le voir libre ? Elle marqua une légère pause. Je ne suis pas heureuse de le savoir là. Je ne suis pas malheureuse non plus… ça m’est égal, c’est tout.

Parce qu’elle n’éprouvait rien. Peut-être que c’était ce que Pietro aimerait entendre, en vérité, qu’à son contact, elle finissait par devenir plus humaine, plus apte à comprendre les émotions des autres et à en avoir… sauf que ça ne changeait pas. Elle avait découvert des sentiments qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir éprouver grâce à Pietro, c’est vrai, mais ils ne concernaient jamais que lui… Avec les autres, rien n’avait changé… Est-ce qu’elle voulait que ça change ? Peut-être, peut-être pas… Difficile à dire. Ce qui était facile à affirmer en revanche, c’est qu’elle ne comptait pas feindre une empathie non ressentie pour le seul plaisir de Pietro.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Mar 17 Oct - 23:06

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Pietro le savait oui, la jeune femme ne ressentait rien. C’était aussi simple que cela. Bon, elle ressentait des choses pour lui quand même – sinon ils ne seraient pas là tous les deux – mais c’était tout. Pietro ne pouvait pas nier qu’il avait encore un peu de mal à réellement tout comprendre, il avait besoin d’en savoir un peu plus pour réellement comprendre tout ce qu’était Liv. Elle ne ressentait rien, en ressentant quand même des choses par moments, pour lui par exemple. En cet instant présent, Pietro avait donc envie de savoir ce qu’elle ressentait concernant l’arbre qui parle dans la cage du quartier général de la confrérie. Si elle ressentait quelque chose. Mine de rien, le jeune homme devait bien avouer qu’il aimerait bien qu’elle ait un peu de peine pour lui, simplement parce que ça pourrait l’aider pour faire sortir Groot de sa cage. Pietro avait l’intention d’aider Peter à sauver son ami, il ne se voyait pas rester les bras croisés et ne rien faire. Donc, il n’avait pas spécialement envie d’aller à l’encontre de sa petite amie. Bon, en même temps, ils le savaient tous les deux qu’ils n’étaient pas dans le même camp. Liv ne quitterait pas la confrérie des mauvais mutants, Pietro ne pouvait pas accepter ce qu’ils faisaient. Donc, c’était comme ça, ils étaient des adversaires donc. Pietro n’avait pas envie d’aller à l’encontre de sa petite amie donc, même s’il savait que ça n’allait pas être si facile que ça. Parce que Liv ne ressentait rien.

Elle lui demanda ce qu’il voulait qu’elle dise. Évidemment, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il aimerait bien l’entendre dire tout cela, parce que mine de rien ça pourrait le conforter dans l’idée de le sortir de là. Mais ce n’était pas le cas. Elle ne ressentait rien. Elle n’était ni heureuse, ni malheureuse de le voir dans cette cage. Ça lui était égal. En même temps… c’était donc pas complètement perdu. Parce que ça voulait dire que la jeune femme ne tenait pas forcément à ce qu’il reste dans cette cage.

« Ça t’aurait été égale si je m’étais retrouvé dans cette cage ? »

Demanda-t-il, prenant sans doute un air un peu trop sérieux. Cela ne lui ressemblait pas vraiment, mais le jeune homme devait bien avouer qu’il espérait quand même avoir une genre d’influence positive envers sa petite amie, la permettre d’être plus humaine. En soit, il n’avait pas besoin qu’elle change et il l’aimait tel qu’elle était… sans cela, il n’aurait clairement pas été autant sous son charme, mais quand même. Il cherchait surtout à se dédouaner de toute façon. Non pas qu’il imaginait tomber sur Liv dans le quartier général de la confrérie – mais ça allait être bel et bien le cas – il ne voulait surtout pas que la jeune femme lui reproche ensuite d’avoir libéré l’arbre qui parle. Même si elle allait sans doute le faire. Mais ça n’allait pas l’empêcher d’agir pour autant.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Mer 18 Oct - 18:18


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

iv savait très bien que Pietro faisait des efforts pour la comprendre, et tout autant pour la changer, et elle appréciait ses efforts, même si elle ne le montrait pas forcément, ou en tout cas pas de la bonne manière. Liv avait mis du temps à parfaire sa propre analyse d'elle-même, et au vu des événements récents, elle comprenait que son analyse n'avait pas été si juste que ça. Est-ce que ça voulait dire qu'il était bel et bien possible de la changer ? Elle finissait par y croire elle-même, elle n'empêcherait pas Pietro, en tout cas, d'essayer, elle était convaincue quoi qu'il en soit qu'il était le seul qui pourrait réussir ce miracle, s'il était vraiment envisageable... Elle espérait seulement que Pietro ne se découragerait pas à la connaître, et encore moins à l'aider... Parce qu'à présent qu'il avait pris cette place si particulière dans sa vie, elle ne voulait pas l'en déloger, elle voulait qu'il la garde, et qu'il y demeure, à cette place, aussi longtemps qu'ils vivraient. Dans tous les cas, oui, il cherchait à deviner son mode de fonctionnement, les limites de ses émotions. L'ennui, c'est qu''elle-même ne les connaissait pas trop. Quand il lui demanda si ça lui serait égal de le savoir en cage, elle ne répondit pas tout de suite, pas parce qu'elle se demandait si elle en aurait quelque chose à faire ou non, il était évident que oui, mais parce qu'elle cherchait à comprendre ce que ça lui ferait précisément, quelles émotions elle associait exactement à l'idée de le perdre. L'exercice n'avait rien de simple, mais elle s'y employait, parce que si Pietro faisait des efforts, il méritait qu'elle en fasse aussi.

-Non
, répondit-elle finalement. Non, bien sûr, ça ne l'indiffèrerait pas de savoir Pietro à la place de Groot. L'imaginer subir les pires tortures possibles, subir l'enfermement et la solitude, c'était comme supporter encore et encore la vision de sa mort, celle à laquelle elle n'échappait malheureusement jamais à chaque fois que ses lèvres entraient en contact avec les siennes, ou que sa peau touchait la sienne. Ca lui serrait le coeur, et ça lui faisait mal, physiquement mal, comme si on lui arrachait un morceau d'elle-même. Si ça devait t'arriver... Je le supporterais pas..., reconnut-elle avec sincérité, je préfèrerais prendre ta place plutôt que de te savoir enfermé.

Et c'était la vérité. Elle se sacrifierait sans problème pour lui. Et elle le découvrait maintenant. Sa vie passait avant la sienne, largement avant la sienne. Et c'était une perspective un peu... perturbante. Mais qui se révélait moins désagréable qu'elle ne l'aurait cru. En attendant, son empathie s'arrêtait là. Ce n'était pas pour autant que son opinion concernant Groot changeait en quoi que ce soit.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 22 Oct - 23:38

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Quand il posa la question, Pietro remarqua que Liv ne répondit pas tout de suite. Sans que cela ne lui pose de souci. Le jeune homme savait parfaitement que sa petite amie n’était pas comme tout le monde, que ses sentiments étaient loin d’être évident. Ce qu’ils vivaient déjà tous les deux étaient dingues pour elle, au point qu’elle l’avait quand même tué alors qu’elle avait vu naître des sentiments à son égard. Elle découvrait tout, elle apprenait beaucoup, Pietro se doutait que la réponse à sa question n’était pas si évidente que cela. Le mutant avait énormément de chose à apprendre sur Liv, tout comme elle devait en apprendre quand même beaucoup sur elle-même. Il attendit, donc, patiemment. Quand bien même, la patience n’était pas forcément son fort. Mais par moment, il savait faire des efforts, quand cela comptait vraiment. Et ça comptait vraiment, quand il était question de Liv, ça comptait même énormément. En un sens, Pietro s’éloignait peut-être un peu trop du sujet de base, mais il considérait que ça ne servait à rien de continuer de parler de l’arbre parlant. C’était un sujet sensible. Et Pietro n’avait aucune envie de faire penser à Liv qu’il allait tout faire pour le libérer. Pietro comprenait bien que Liv ne ferait rien pour Groot, qu’elle n’aurait aucune compassion.

La preuve, elle savait en avoir pour lui. Elle affirma que non, cela ne lui serait pas égal, qu’elle ne le supporterait pas et qu’en prime, même, elle voudrait prendre sa place. Pietro devait bien avouer qu’il ne pensait pas qu’elle répondrait cela, qu’elle désirerait prendre sa place.

« Il est hors de question que je te laisse ma place. »
Répondit-il alors, dans un fin sourire. Il était sérieux en effet. Cela n’arriverait pas de toute façon, parce que le jeune homme n’avait pas l’intention de se laisser attraper par la confrérie, même s’il allait agir contre le groupe. Cependant, si le cas de figure devait arriver, il n’était pas question que le mutant laisse sa petite amie se sacrifier pour lui. Même si, forcément, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il était quand même particulièrement touché par le fait qu’elle puisse à ce point souffrir s’il devait se retrouver enfermé dans une de ces cages comme l’arbre qui parle, ami de Peter. « Ça te donnerait le beau rôle, ça ne serait pas juste quand même. »

Bon, ce n’était sans doute pas le moment de plaisanter, bien sûr, mais Pietro ne se contentait jamais des bons moments pour le faire. Il pourrait se contenter de dire à Liv qu’il appréciait, qu’il était touché, mais en même temps ce n’était pas comme s’ils fonctionnaient vraiment comme ça. Mais dans tous les cas, Pietro n’aurait aucune envie, sérieusement, de laisser Liv prendre sa place pour quoi que ce soit, de se sacrifier pour quoi que ce soit. Parce que dans tous les cas, il ne supporterait pas dans son cas non plus de la perdre, de la voir se sacrifier.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Lun 23 Oct - 18:42


L'humanité est une entreprise surhumaine.
H

ors de question qu'il lui laisse sa place, hein ? Même si la situation était hypothétique, Liv appréciait de sentir tant de sincérité dans le propos de Pietro. Souvent, elle se demandait s'ils pouvaient mettre leurs sentiments sur un pied d'égalité, tant la situation était au fond singulière. D'un côté, elle se disait qu'elle n'éprouvait peut-être pas assez les choses pour Pietro, qui lui, plus familier et à l'aise avec ses sentiments, pouvait les exprimer avec sincérité et sans réserve, d'un autre, elle se disait que puisqu'il était le seul pour qui elle savait ressentir quoi que ce soit quand pour sa part il était attaché à d'autres personnes, il ne pouvait peut-être pas ressentir ce qu'elle ressentait. Mais ces considérations (biaisées) se dissipaient quand on les confrontait à la réalité. Dans la réalité, ils se le disaient (et elle savait qu'ils le pensaient tous deux), ils seraient prêts à se sacrifier l'un pour l'autre, et après un tel constat, le doute n'était tout bonnement plus toléré. Mais bien sûr, ils ne se retrouvaient pas réellement confrontés à cette éventualité, ceci dit, ils ne pouvaient pas la considérer comme entièrement improbable. Tous deux savaient pertinemment que leurs différences d'allégeances et de convictions, même s'ils arrivaient à considérer le tout avec légèreté, risquaient fort de les opposer l'un à l'autre, et plus tôt qu'ils ne le voudraient peut-être, même. Elle n'esquissa pas même l'ombre d'un sourire à sa plaisanterie. Ce n'est pas qu'elle lui ait déplu, c'était seulement qu'il faudrait sans doute encore longtemps avant que Liv se montre un tant soit peu démonstrative, pour peu qu'elle le soit bel et bien.

-Je ne le ferais pas de gaité de coeur,
affirma-t-elle, en même temps, il était rare qu'on la voie joyeuse ou véritablement enjouée. Et si ça devait finir par arriver, eh bien... il faudrait sans doute s'inquiéter pour elle et son état mental (cela dit, s'inquiéter pour elle et son état mental dès maintenant ne serait pas du luxe non plus). Je n'aime pas être sous le feu des projecteurs. De fait, c'était vrai. Certains, parmi les Confréristes, agissaient pour la gloire et la reconnaissance, elle le savait, elle l'avait observé, mais elle n'était pas du tout dans ce cas de figure, pour sa part. Mais je n'aurais pas le choix. Et elle ne mentait même pas, elle n'aurait pas  le choix, en effet, elle savait de quelle façon elle agirait s'il devait arriver quoi que ce soit à Pietro, elle n'en démordrait pas. Alors tiens-toi à carreaux.

Et en l'occurrence, ses paroles étaient à double sens. Elle n'oubliait pas ce qui au départ avait encouragé leur conversation, elle ne voulait pas qu'il se mêle des affaires de la confrérie.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 29 Oct - 14:27

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Plaisanterie après plaisanterie, le jeune homme ne voyait toujours pas l’ombre d’un sourire sur le visage de sa petite amie. Mais ce n’était pas grave, il faisait avec. De toute façon, Pietro avait l’habitude que ces plaisanteries ne soient pas forcément prises à leur juste valeur (non parce qu’il était quand même amusant, fallait arrêter deux minutes). Cependant, il se doutait quand même que la jeune femme n’était pas forcément indifférente à ce qu’il disait. C’était juste, qu’elle n’en montrait rien, parce qu’elle ne montrait jamais rien. Par moment, c’était un peu perturbant, le mutant ne pouvait pas le nier. Mais en même temps, si Liv avait était une jeune femme prête à s’esclaffer à la moindre phrase du mutant, ce dernier en aurait sans doute eu très rapidement marre aussi. Il aimait Liv pour ce qu’elle était, même si elle était quand même sacrément bizarre.

Et le simple fait qu’elle rebondisse, même sans exprimer vraiment grand-chose, à sa phrase lui disait qu’elle n’était pas indifférente. Elle ne ferait pas par gaité de cœur de prendre sa place – est-ce qu’elle faisait quelque chose déjà par gaité de cœur ? – parce qu’elle n’aimait pas du tout être sous le feu des projecteurs, mais elle n’aurait pas le choix. Pietro afficha un sourire à cette remarque (parce que lui n’allait pas se retenir de sourire), parce que mine de rien… tout ça c’était sans doute les plus belles déclarations qu’elle lui ait faites. Oh, elle lui avait dit qu’elle ressentait des choses pour lui, ce qui était déjà beaucoup pour la mutante, mais quand même… elle exprimait ici et maintenant qu’elle n’aurait pas d’autre choix que de se sacrifier pour lui, parce qu’elle tenait donc beaucoup trop à lui. C’était beau non ? Ouais, c’était beau.

« Bien madame. » Dit-il alors, d’un ton presque militaire, avant d’afficher un nouveau sourire. On ne se refaisait pas. Cependant, le jeune homme reprit légèrement son sérieux avant de venir s’emparer des lèvres de sa petite amie. Il savait bien qu’en soit, la jeune femme lui signifiait aussi de s’occuper de ses affaires et de ne pas trop se pencher sur celles de la confrérie. Mais il n’avait pas l’intention de changer quoi que ce soit à ses plans, il ne pouvait pas laisser l’arbre parlant dans cette cage. « Tu sais que c’est la plus belle déclaration que tu viens de me faire là ? » Demanda-t-il en souriant de plus belle. On ne pouvait vraiment pas trouver deux personnes plus différentes que ces deux-là et pourtant, nul doute qu’ils allaient bien ensemble. « Je suis touchée. » Puisqu’on ne pouvait pas dire que Liv ressentait réellement quelque chose, ou plutôt elle le faisait différemment du commun des mortels, il s’exprimait de son côté. « Ça ne veut pas dire que je vais te laisser faire dans tous les cas. Mais ça me touche que tu ais envie de te sacrifier pour moi. » Pietro marqua une pause. « C’est que tu tiens à moi donc. »

Ce qu’il n’en doutait pas réellement, mais quand même, c’était agréable de l’entendre.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 29 Oct - 15:34


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

iv ne releva pas quand Pietro répondit à son avertissement comme à un ordre militaire, ce qui lui laissait le sentiment qu'il n'avait pas la moindre intention de respecter ses directives. En même temps, elle s'était douté qu'il ne suffirait pas de quelques mots pour convaincre Pietro, ce dernier était une tête brûlée, une forte tête, une tête de mule. Bref, une tête bornée avec tout ce qui allait avec, pour la peine, il en fallait forcément beaucoup plus pour réussir à l'avoir ou pour le dissuader d'agir selon son instinct et ses convictions. C'était quelque part assez agaçant mais d'un autre côté, s'il n'était pas ce qu'il était, aussi dans ses aspects les plus exaspérants, elle l'aimerait sans doute moins. Car oui, c'était de ça qu'il s'agissait. Elle avait peine à l'avouer, à l'exprimer, mais c'était quand même le cas, elle l'aimait, et elle aimait aussi son caractère qui pourtant lui donnait bien souvent envie de lui administrer une ou deux bonnes paires de baffes. Mais elle réservait sa violence à d'autres... du moins maintenant, une chance pour lui. L'avoir planté en plein coeur une fois avait constitué une très bonne leçon pour elle, qu'elle n'avait pas oubliée depuis.

Pietro ajouta alors que ce qu'elle venait de dire constituait la plus belle déclaration qu'elle pourrait lui faire. Elle n'y avait absolument pas réfléchi, mais il avait sans doute raison, en définitive, car en effet, jamais elle n'avait tant ouvert son coeur à quelqu'un, et encore moins en ces termes, car au final, ils voulaient tout dire. Elle avait été complètement honnête et prête à le répéter. Elle était capable de se sacrifier pour lui, elle n'hésiterait même pas. Elle serait même prête à mourir pour lui. La vie de Pietro avait fini par compter plus que la sienne propre. Comment aurait-elle pu imaginer cela possible. Concrètement, elle ne l'aurait pas pu, parce qu'elle pensait savoir ce qu'elle était, elle croyait se comprendre, s'analyser aussi bien qu'elle analysait les criminels au sujet desquels on attendait son expertise à toute épreuve. Mais avec Pietro, elle se redécouvrait, et par la même, elle découvrait l'intensité de certains sentiments. Ces sentiments en elle, qu'elle l'ait cru ou non. Alors oui, évidemment qu'elle tenait à lui, c'était à peu près sa seule certitude restante dans son existence récente.

-Evidemment que je tiens à toi
, répondit-elle alors sur le ton de l'évidence. Et pour elle, c'était évident, oui, mais bon, on ne pourrait pas reprocher à quelqu'un qui s'est fait planter par elle de douter, après tout. Je te l'ai dit, j'ai jamais ressenti ça pour personne. Elle marqua une légère pause. Me sacrifier pour toi, ce serait rien... Elle marqua une pause hésitante. Parce que je t'aime, je crois...





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 3 Déc - 16:05

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Pietro se doutait qu’il ne devrait pas prendre les propos de Liv si légèrement, mais en même temps il se disait que si cette conversation avait trop le goût du sérieux, il risquait juste de la voir se refermer. Après tout, elle n’avait pas besoin de lui dire ce qu’elle ressentait, ce qu’elle pensait, si ce n’était pas pour le contredire, pour lui prouver quelque chose. Elle n’avait en réalité aucune raison de le convaincre de quoi que ce soit, mais ce n’était pas pour autant qu’il n’allait pas jouer quand même avec la situation et prendre tout cela bien trop légèrement. Alors qu’il ne mentait pas quand il affirmait qu’il était touché par les propos de sa petite amie. Il savait bien qu’elle ressentait quelque chose pour lui. Même si jusqu’à présent, la mutante n’avait pas mis de mot sur ces sentiments. Pietro savait que c’était surtout parce qu’elle ne pouvait pas réellement les définir, qu’elle ressentait juste quelque chose et que ça lui suffisait pour savoir qu’il y avait quelque chose de différent. En même temps, Liv ne ressentait rien normalement, alors forcément, c’était différent.

Le jeune homme afficha un sourire quand Liv affirma donc que c’était évident qu’elle ressentait quelque chose pour lui. Il aimait la voir se défendre de la sorte. Elle précisa qu’elle ne ressentait rien de ce genre pour personne, et elle affirma même que se sacrifier pour lui ce n’était rien. Avant d’ajouter qu’elle l’aimait, qu’elle croyait qu’elle l’aimait. Ce qui eut le don de tirer encore plus son sourire sur son visage. Franchement, Pietro devait bien avouer qu’il ne s’y était pas forcément attendu. Il savait qu’elle ressentait quelque chose, il osait vraiment croire qu’elle l’aimait, mais il devait bien avouer qu’il ne pensait pas qu’elle lui dirait à voix haute.

« Tu crois ? » Demanda-t-il tout de même soulignant le fait que la jeune femme se montrait bien peu sûr d’elle. Son but n’était pas de la vexer ou quoi que ce soit d’autre, mais tout de même. « C’est tout ? »

Bon, il savait bien qu’il ne devait pas jouer avec le feu – et que si elle décidait de s’énerver contre lui, il ne ferait pas forcément le poids, par chance il courrait vite – mais il ne pouvait pas s’empêcher de la titiller encore et encore. En même temps, sans cela, elle ne se dévoilerait pas un peu plus à chaque fois. Alors, tant qu’à faire. Si Pietro pouvait l’aider à analyser un peu plus la part d’humanité qu’elle avait, mais qu’elle ne maitrisait pas forcément.

« Moi je suis sûr de moi. »
Ajouta-t-il alors, reprenant légèrement son sérieux. Parce que mine de rien, le jeune homme ne pouvait pas constamment plaisanter non plus. « Je suis sûr et certain que je suis complètement amoureux de toi. » Sinon, il ne serait pas là quand même. Il n’était pas malsain au point d’aimer juste le fait qu’elle l’avait tué. « Et que je ne supporterais pas de te perdre. »
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 3 Déc - 16:30


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

iv savait bien que la manière dont elle avait formulé sa déclaration ne pouvait que saper tout romantisme éventuel, mais ce n'était pas forcément son intention, elle se contentait d'être sincère. Elle ne parvenait pas à s'autoriser à lui adresser des mots à ce point importants (car elle savait tout de même qu'ils l'étaient) sans être sûre d'en penser la moindre syllabe. Forcément, Pietro lui fit remarquer que ce "je crois" pouvait être vexant, mais en ne faisant que se montrer vexé, néanmoins, parce qu'il savait forcément qu'elle n'avait pas dans l'intention de le blesser (plus maintenant du moins). Il avait encore du mal à la comprendre, elle le savait - et ne le lui reprochait pas, elle-même ne parvenait pas à se comprendre parfois -, mais il avait fini par cerner le plus important, et il l'apprivoisait un peu mieux chaque jour. Il l'aidait à mettre des mots sur ses sentiments, à comprendre ce qu'elle éprouvait, et a avait une incontestable valeur à ses yeux. Elle n'échangerait cela contre rien d'autre au monde. Et encore moins quand il prenait la parole pour se déclarer à son tour, avec bien plus de certitudes qu'elle n'était capable d'en afficher de son côté, à son grand dam. Quand il lui déclarait être complètement amoureux d'elle, elle se sentait tout à coup plus forte et plus légère, son coeur battait la chamade et elle avait toute la peine du monde à détacher son regard du sien. Dans ce genre de moment elle avait peine à s'imaginer qu'elle puisse se tromper sur ce qu'elle ressentait pour lui. Mais ce n'était pas évident, pour autant, parce que quand tous les sentiments vous sont inconnus, comment savoir identifier un sentiment surgi de nulle part, et qui prenait tout à coup toute la place ? Comment être sûr de ne pas se tromper ?

-Moi non plus,
répondit-elle doucement.

Ce qui pouvait sembler complètement contradictoire étant donné le fait qu'elle avait planté un couteau en plein coeur du jeune homme il n'y a pas si longtemps que cela. Mais justement, c'était parce qu'elle avait vécu ce que cela faisait que de le perdre (de croire le perdre en tout cas) - et d'en accuser la responsabilité, qu'elle se rendait bien compte qu'elle avait besoin de lui. Etait-ce là l'un des trop nombreux symptômes du sentiment qui l'habitait ? Pietro semblait dire que oui. Et tant que c'était partagé, ça n'avait pas l'air si terrible que ça, en fin de compte.

-Qu'est-ce que tu ressens exactement ? Enfin, je veux dire, comment tu le décrirais... ?

C'était sans doute une question idiote. Mais quand on en venait aux émotions humaines, elle était aussi maladroite et inadapté qu'une enfant en quête de repères. Et elle cherchait à tout prix à retrouver ces repères maintenant.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 31 Déc - 12:22

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Pietro n’avait aucun mal à affirmer qu’il était amoureux de Liv, parce que c’était bel et bien le cas. Il était complètement fou amoureux de la jeune femme et il n’avait aucune raison de se retenir de le dire. Quand bien même, ça n’était sans doute pas très sain en soit. Parce qu’il était tout de même amoureux d’une mutante qui travaillait pour Magnéto, qu’elle avait planté un couteau dans son cœur et qu’ils n’avaient donc rien pour être du même camp ou de penser que ça pourrait marcher. Mais Pietro savait qu’on ne contrôlait pas les sentiments amoureux, qu’ils arrivaient comme cela sans qu’on ne les ait spécialement cherchés. Pietro n’avait pas décidé comme ça un jour de tomber raide dingue amoureux de Liv, c’était arrivé tout simplement. Et maintenant, il ne pouvait tout simplement rien y faire. C’était comme ça et pas autrement, il ne cherchait pas spécialement d’explication.

Cependant, le jeune homme avait bien conscience que c’était vraiment nouveau pour Liv. Pas seulement le fait de tomber amoureuse, le simple fait d’avoir des sentiments, d’avoir des émotions. Si le mutant avait encore parfois du mal à comprendre sa petite amie, il commençait quand même un peu à la cerner et il savait qu’elle était novice dans tout ce qui concernait les émotions. Raison pour laquelle, il ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas être sûre et certaine d’être amoureux d’elle, qu’elle se permettre d’émettre quelques doutes. Quand bien même, elle savait qu’elle ne supporterait pas de le perdre et ça, mine de rien, c’était bien une preuve d’amour. Pietro n’en demandait pas tant, mais il aimait entendre Liv affirmer qu’elle ne supporterait pas de le perdre comme c’était son cas à lui. Il aimait savoir qu’elle souffrirait sans lui, pas parce qu’il aimait l’idée qu’elle puisse souffrir, mais juste parce que ça prouvait bien qu’il était important pour elle, aussi important qu’elle ne l’était pour lui. ET que si elle était capable de souffrir, elle était un peu plus humaine encore. Cependant, Pietro fut un peu pris de court quand elle lui demanda comment il pourrait décrire ce qu’il ressentait exactement. Ce n’était vraiment pas une question facile.

« Eh bien… » Pietro hésita une seconde, réfléchissant à la manière dont il pourrait expliquer ce qu’il ressentait. Ce n’était pas facile parce que c’était justement des ressentiments, c’était des sensations, ce n’était pas techniquement palpable. Mais Pietro avait à cœur de tenter de répondre à sa petite amie. Il prit sa main d’ailleurs, la posant sur sa poitrine, là où se trouvait la cicatrice qu’elle lui avait infligé, mais ce n’était pas pour la cicatrice qu’il le faisait… mais pour ce cœur qui battait la chamade en dessous. « Dès que je pense à toi, dès que je pose mon regard sur toi, mon cœur s’emballe. » Elle n’avait pas besoin d’être là pour que ça soit le cas, il suffisait qu’il pense à elle, mais il préférait quand elle était là. « Dès que je suis avec toi, que je peux plonger mon regard dans le tien. » Ce qu’il fit donc. « C’est comme si j’étais juste à ma place, comme si j’étais là où je devais être. » Pietro marqua une pause. « Ce n’est pas facile à expliquer en fait, c’est juste… évident. » Même si ça ne devrait pas l’être sans doute. « J’ai besoin de toi, de ta présence, de ton image, de savoir que je te verrais de nouveau quand tu n’es pas là. » Pietro afficha un sourire amusé. « Comme une drogue. »
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Dim 31 Déc - 12:59


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

iv avait bien conscience de demander à Pietro quelque chose d'assez complexe. Quand on éprouvait les choses naturellement, instinctivement, comme le commun des mortels, il devait être bien difficile d'exprimer très précisément ce que l'on ressentait, en définitive. Un peu comme si l'on vous demandait de décrire de quelle manière vous respirez, quand les choses sont en soi naturelles et évidentes, il devient difficile de l'exprimer, de les décrire en mots. Mais Pietro ne semblait pas vraiment perturbé par l'exercice et ne manqua pas de lui décrire précisément ce qui se passait en lui quand il était avec elle, et alors qu'il parlait, la jeune femme sentit se produire en elle un phénomène étrange. Pour ce qui était sans doute la première fois de sa vie, elle se reconnaissait parfaitement et entièrement dans les impressions de quelqu'un d'autre. C'était inédit, c'est certain, mais loin d'être désagréable, surtout.

Le coeur qui s'emballe en battements irrépressibles, la jeune femme connaissait ça. Constamment. Même maintenant, d'ailleurs. Son coeur qu'elle avait cru de pierre ne s'était jamais manifesté si fort que depuis qu'elle était avec lui. Et même avant d'ailleurs, un tambourinement si intense qu'il paraissait occulter tout le reste. De même, quand ils étaient ensemble, ils pouvaient bien ne rien se dire, se contenter de se regarder, de sentir la présence à côté, tout à côté, et ça suffisait. C'était quelque chose qui ne lui avait pas échappé car c'était clairement inédit de sa part. Généralement, elle préférait sa solitude, elle préférait ne compter qu'après elle-même et absolument rien dire... Mais plus maintenant, elle n'arrivait plus à imaginer son omniprésence dans sa vie (omniprésence car elle pensait à lui même quand il n'était pas là, et ça elle n'y pouvait rien). Quand elle rentrait chez elle, elle était juste heureuse qu'il soit là, pouvoir compter sur lui, même si ce n'était pas pour se dire quoi que ce soit de particulier. Juste pour ressentir sa présence, ni plus ni moins. C'est ça, c'était une drogue, une addiction, le genre de constat qui l'avait effrayée dans un premier temps quand elle n'avait pu que constater l'importance bien trop grande que Pietro prenait dans son existence. Les addictions sont dangereuses, il faut normalement les éviter. Mais se séparer de Pietro, ce serait comme lui demander de le priver de son souffle. Autant dire que ce n'était pas du tout envisageable.

-Alors...
elle marqua une pause, prétendant hésiter. Je vais devoir me faire une raison, affirma-t-elle comme si ça devait être un problème pour elle. Il n'en était rien, évidemment. Elle déposa ses lèvres sur celles du mutant. Je t'aime. Ce n'était pas quelque chose qu'elle croyait, c'était quelque chose qu'elle éprouvait. Tu sais que les drogues sont très dangereuses, pas vrai ?

Et lui, il déteignait vraiment sur elle, voilà qu'elle faisait de l'humour.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Mer 21 Fév - 13:04

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Liv donna le sentiment d’hésiter pendant un temps, avant de reprendre la parole, affirmant qu’elle allait devoir se faire une raison. Comme si c’était vraiment difficile, il osait croire que ce n’était pas réellement le cas. Quand bien même, tout ce qui était question de sentiment, c’était un peu étrange pour la jeune femme, puisqu’elle ne connaissait pas les sentiments comme le comment des mortels. Pour preuve, Pietro tentait de lui décrire ce que cela faisait, alors que normalement, c’était quand même quelque chose que chaque personne avait déjà expérimenter dans la vie, normalement. Ça n’avait rien de simple donc pour Pietro d’exprimer l’évidence, mais il osait croire qu’il y parvenait quand même. Rien que parce que Liv vint déposer ses lèvres sur les siennes, avant de lui dire qu’elle l’aimait. En soit, c’était des mots simples que tout le monde avait – ou presque – déjà dit dans sa vie, mais ça lui faisait vraiment chaud au cœur. Pour la simple et bonne raison que le jeune homme était touché, parce qu’il savait que ce n’était pas si évident que ça pour elle de dire une chose pareille et que si elle le disait, c’était bien qu’elle le pensait, qu’elle le ressentait même. Pietro espérait vraiment que c’était ce qu’elle ressentait réellement au fond d’elle, malgré le fait qu’elle ne sache pas forcément ce que c’était que ressentir quelque chose. Du moins jusqu’à maintenant, mais les choses pouvaient avoir changer, il pouvait l’avoir changé et mine de rien, ça lui plaisait énormément.

Le jeune mutant afficha un grand sourire quand Liv se permit un trait d’humour, en plus elle plaisantait. Ma foi, elle était tout de même pleine de surprise, mais ça il n’en doutait pas réellement.

« Tu plaisantes en plus ? »
Demanda-t-il avant de venir une nouvelle fois poser ses lèvres sur les siennes, dans ce geste qui a force devenait de plus en plus naturel et qu’il adorait. Tout semblait de plus en plus naturel avec Liv, même si rien n’enlevait les éventuels soucis qu’ils pouvaient rencontrer avec le simple fait que la jeune femme ne chercherait jamais à quitter la confrérie et que forcément, ça ne pourrait que les mettre dans une position délicate. Mais Pietro n’avait pas envie de penser à ça pour le moment, il en avait bien trop fait en parlant de Groot déjà, il préférait se contenter de ne pas revenir sur le sujet. « J’en ai bien conscience madame l’inspectrice. » Dit-il dans un nouveau sourire, rebondissant donc sur la plaisanterie de la jeune femme, parce qu’il ne se voyait quand même pas passez à côté. « Mais vous pouvez m’interroger autant que vous voulez, je ne vous dirais pas qui est mon dealer. »

Autant, Pietro était loin d’être blanc comme neige, parce qu’il avait quand même fait de mauvaises choses pour la confrérie et que quand il vivait dans la rue, il fallait bien qu’il parvienne à survivre coûte que coûte, mais en même temps il n’était pas du genre à se droguer.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Mer 21 Fév - 21:39


L'humanité est une entreprise surhumaine.
E

h oui. Définitivement, il fallait croire que la situation la changeait. Elle ne se contentait pas d'expérimenter des émotions jamais ressenties auparavant, elle se sentait différente. Ce serait mentir, bien sûr, que d'affirmer qu'elle avait changé totalement et radicalement, elle restait la même et ses démons, le monstre, étaient toujours bien présent, et elle avait peine à s'imaginer qu'ils disparaîtraient peut-être un jour à force de persévérance et d'émotions différentes. En attendant, oui, il est évident qu'elle n'était plus tout à fait la même, et sa capacité, assez inédite, à plaisanter (même si le sens de l'humour désopilant n'allait pas avec le packaging pour autant) en témoignait. Car oui, elle plaisantait, et Pietro avait toutes les raisons du monde d'être surpris par cet état de fait. Pietro lui répondit d'un ton égal, d'ailleurs. Mais lui était bien plus habitué qu'elle, est-il seulement nécessaire de le préciser. Oui, il déteignait sans doute sur elle mais ça ne la dérangeait pas tant que ça, au final. Pour espérer que leur relation fonctionne sur le long terme (et elle y tenait réellement), il fallait sans doute cela en tous les cas, un peu de légèreté. S'ils devaient tout prendre au sérieux comme elle avait l'habitude de le faire, ils ne seraient pas sortis de l'auberge... parce que ce n'étaient pas les sujets graves à mettre sur le tapis qui manquaient en l'occurrence, ils étaient même légion. Pour le moment, elle ne voulait pas s'appesantir sur eux, elle voulait juste profiter du moment, sans s'interroger sur ses circonstances ni sur ses conséquences. Et ça, pou elle, c'était assez inédit, il faut tout de même le reconnaître. Alors oui, tant qu'à faire, elle allait poursuivre sur cette lancée, prouver à Pietro qu'elle pouvait encore être capable de le surprendre. Comme elle était convaincue qu'elle aurait plus d'une façon de la surprendre elle aussi.

-N'en sois pas si sûr,
répliqua-t-elle dans ce qu'elle était capable d'afficher de sourire. Je suis capable d'être très convaincante quand il s'agit d'obtenir ce que je veux.

Ce qui n'était pas faux, elle était du genre à ne reculer devant rien pour atteindre ses objectifs quels qu'ils puissent être. Elle n'avait reculé devant rien, par exemple, quand elle avait décidé de respecter les ordres de Magnéto et d'assassiner Pietro. Même si depuis, les choses avaient plus que radicalement changé.

-Et j'ai des arguments de poids,
ajouta-t-elle alors.

Même si en l'occurrence, il n'y avait pas lieu de prétendre au moindre interrogatoire. Car il n'y avait rien à obtenir. Si l'amour était sa drogue, alors à coup sûr, c'était elle, son dealer... Bon, cette considération était particulièrement niaise. Mais pas déplaisante, ma foi. Bien au contraire, même.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Sam 28 Avr - 9:57

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Si à une époque on avait dit à Pietro qu’il aurait une conversation si légère avec Liv, il ne l’aurait pas cru. Enfin, avec Raven, puisque pendant très longtemps, la jeune femme avait simplement été l’une des camarades de la confrérie des mauvais mutants. Il ne l’aurait pas cru non, parce qu’elle semblait être le genre de femme à ne jamais savoir plaisanter, rire, sourire même. Et Pietro osait croire qu’il était en partie responsable de ces quelques changements qu’il voyait chez elle… et qui ne manquait pas de le faire craquer. Bon, clairement, le mutant n’avait pas besoin de plus, il était déjà complètement sous le charme de son interlocutrice, il était fou d’elle. Mais quand même, il appréciait la manière qu’elle avait de plaisanter. De plaisanter à sa manière, d’une manière encore parfois un peu réservée mais qu’il adorait tant. Avoir une conversation légère avec la jeune femme, c’était quand même sacrément agréable. Pietro n’avait aucune envie de se préoccuper de chose compliquée – même si le futur allait leur prouver qu’ils allaient avoir vraiment du souci à se faire – il avait simplement envie de profiter de l’instant précis, de la présence de sa petite amie.

Liv continua sur sa lancée donc, affirmant qu’il ne devait pas être si sûr qu’il ne lui dirait pas qui était son dealer, puisqu’elle savait parfaitement obtenir ce qu’elle voulait, quand elle le voulait vraiment. Ça, le jeune homme ne pouvait clairement pas lui donner tort, parce qu’il savait bien que Liv parvenait à toujours obtenir ce qu’on attendait d’elle. Elle avait réussi à planter un couteau dans son cœur après tout, malgré les circonstances, simplement parce que c’était ce qu’elle devait faire. Donc, à partir de là, Pietro ne pouvait pas douter qu’elle était capable de tout obtenir quand elle le voulait vraiment. Et… il était d’accord sur le fait qu’elle avait de sacrés arguments.

« Ah oui ? Vraiment ? »
Demanda-t-il dans un grand sourire, qui s’opposait un peu au fin sourire qui se logeait sur le visage de Liv (même si c’était déjà beaucoup de sa part). Dans tous les cas, la mutante n’avait pas vraiment besoin de l’interroger pour savoir qui était son dealer… puisque c’était elle tout simplement. C’était aussi simple que ça, Pietro était amoureux et c’était de cet amour qu’il était drogué. Une drogue douce qui ne faisait de mal à personne… quoi qu’en soit, l’amour pouvait être une arme redoutable aussi et conduire à des chutes vertigineuses, mais ce n’était pas leur cas à eux. « Et ces arguments de poids, tu les utilises tout le temps ? Ou je suis un privilégier ? »

Le sourire de Pietro témoignait qu’il continuait encore et encore (parce qu’en soit, il n’arrêtait jamais réellement) de plaisanter, mais en même temps, il ne pouvait pas nier qu’il n’avait aucune envie que sa petite amie utilise les méthodes qu’elle pouvait mettre en pratique avec lui, avec d’autres personnes. Oh, il n’était pas jaloux, mais il pourrait très bien l’être si on le poussait.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Sam 28 Avr - 11:07


L'humanité est une entreprise surhumaine.
L

iv savait qu'elle n'avait pas besoin de se montrer plus explicite vis-à-vis de Pietro, elle saurait pertinemment quelle était la nature des arguments qu'elle évoquait à l'instant. Elle avait des moyens assez... particuliers, et sans doute pas déplaisants de faire parler Pietro, et elle était convaincu que ce dernier n'y serait pas insensible. Elle pouvait même dire qu'elle le savait d'expérience. Alors non, elle n'explicita pas son propos, et le jeune homme ne le lui demanda pas, d'ailleurs, puisqu'il se contenta de poursuivre sur le temps de la plaisanterie (depuis quand était-elle capable de plaisanter à ce point avec quelqu'un ? Quelque chose n'allait vraiment pas chez elle... ou bien au contraire, quelque chose allait de mieux en mieux chez elle. En tout cas, quelque chose changeait chez elle, ça c'était une certitude). Quand il lui demanda si elle utilisait ces arguments de choc avec d'autres ou s'il était le seul, elle laissa passer un temps de silence, faisant mine de réfléchir. Ce n'était pas qu'elle en ait réellement besoin, mais il n'était pas déplaisant de faire tourner un peu le jeune homme en bourrique. Même si elle ne pensait pas qu'il la prendrait au sérieux en tous les cas. Même si elle savait qu'elle était plus difficile à cerner et que ses tentatives de plaisanterie avaient plus de chances de tomber à l'eau que celles de Pietro.

-Je crois bien que tu es privilégié, oui
, admit-elle finalement.

Et ce n'était pas si difficile à admettre... C'était d'ailleurs plutôt... évident, à bien y regarder. Clairement, elle ne se comportait avec Pietro comme elle ne se comporterait avec personne d'autre. Il avait la primeur de toutes les émotions qu'elle n'était jamais parvenue à éprouver auparavant. Oui, il était un privilégié, sans l'ombre d'un doute, et dans ce domaine comme tous les autres. Il est vrai que depuis qu'elle était avec Pietro, elle n'envisageait plus vraiment de coucher avec qui que ce soit d'autre. Ce n'était même pas une question de fidélité ou quoi que ce soit, d'ailleurs, c'était instinctif, elle était fidèle à lui parce que le tromper n'aurait absolument aucun sens. Des conquêtes et des aventures d'un soir, elle en avait eu en nombre, mais ça n'avait jamais été... ça... C'était comme un exutoire, avant, une manière d'exorciser ses pulsions meurtrières, mais avec Pietro, rien de tout ça. Parce que quand il était à ses côtés, ces pulsions en question n'étaient tout simplement plus, elles s'évaporaient, et le monstre demeurait complètement muet et passif.

-Tu ne serais pas un peu jaloux, par hasard ?
demanda-t-elle alors sans forcément le penser.

Même si l'idée qu'il puisse l'être n'était franchement pas déplaisante, bien au contraire.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 916

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   Jeu 28 Juin - 17:05

L'humanité est une entreprise surhumaine.
Liv pouvait prendre le temps qu’elle voulait pour répondre à sa question, Pietro savait parfaitement qu’elle faisait semblant de réfléchir. Mais en même temps, il ne pouvait pas nier qu’elle titillait quand même un peu sa jalousie. Il n’avait aucune raison d’être jaloux et il en avait parfaitement conscience, mais quand même. Il était évident que le jeune homme faisait confiance à sa petite amie, parce que connaissant la dite petite amie il savait bien qu’elle ne ressentait rien pour les autres. Du moins, il avait conscience qu’elle ne ressentait pas la même chose avec lui, que c’était différent et que c’était bien pour cette raison qu’ils en étaient là aujourd’hui. C’était donc évident que Pietro n’avait aucune raison d’être jaloux… mais quand même. Il n’aimait pas vraiment l’idée que Liv puisse utiliser des arguments qui lui serait propre avec d’autre. Même juste comme ça en fait. Il n’avait aucune raison d’être jaloux ici et maintenant, mais l’occasion pouvait très bien arriver.

Elle répondit donc en affirmant qu’elle « croyait » bien qu’il était un privilégié. Elle croyait hein… le jeune homme savait parfaitement qu’elle disait ça juste pour le titiller et… d’accord, il adorait ça. Parce qu’elle avait toujours cet air sérieux quand même, même s’il savait qu’elle plaisantait. Et il adorait le fait qu’elle plaisante. C’était un peu comme si elle s’ouvrait à chaque fois un peu plus à lui. Et ça, c’était bien la preuve que ce qu’ils vivaient tous les deux c’était exceptionnel et que le jeune homme n’avait aucune raison d’être jaloux. Même si la jalousie n’était clairement pas un sentiment qui se contrôlait. Est-ce que Pietro avait des raisons d’être jaloux que sa sœur ait un robot friend ? Normalement non. Mais ça l’empêchait pas d’être agacé par le fait que Wanda passait du temps avec monsieur grille-pain, alors qu’ils ne passaient pas forcément leur temps ensemble non plus. Ça ne se contrôlait pas. C’était comme ça.

« Là, tout de suite. Non. » Répondit-il quand sa petite amie lui demanda justement s’il ne serait pas jaloux. « Mais je t’avoue que… » Pietro marqua une pause, mordant ses lèvres. « Si je devais découvrir que tu utilises tes arguments très convainquant avec une autre personne… ça me déplairait quand même vraiment beaucoup. » Il disait ça sur un ton léger, un petit sourire aux lèvres, mais il était sérieux. Ça semblait logique en même temps, quand on aimait quelqu’un, on n’avait aucune envie de le voir batifoler avec quelqu’un d’autre, c’était la base. Mais en même temps, vu que la situation était particulière, c’était peut-être bon qu’il le précise. « J’aime assez l’idée que tu ne sois qu’à moi tout seul. » Tout comme lui, de son côté, était à elle toute seule. Bon, il y avait bien Wanda qui comptait forcément, mais ça n’avait évidemment rien à voir avec Liv. Il aimait sa sœur, mais ça n’était absolument pas le même amour que celui qu’il ressentait pour la criminologue. Même si dans les deux cas, la possessivité était bien présente.
Code by Gwenn

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'humanité est une entreprise surhumaine. (Liv <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [JEU] TYCOON TRANSPORT DELUXE : Gestion d'une entreprise de transport par autocars, camions, trains, bateaux ou avions [Gratuit]
» livret "Boule et Bill créent une entreprise" (CH)
» [Orsenna, Erik] L'entreprise des Indes
» Petite entreprise...
» Mon blog - ma petite entreprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Résidences :: Résidences :: Appartement de Liv Jakobsson - Brooklyn-