Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]


Partagez | .
 

 Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 2346

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Dim 11 Juin - 15:44


Pas de pitié, vraiment ?
L

eur petite expédition dans le bureau de Norman Osborn, en plus d'avoir viré au fiasco total puisqu'elle et Dave avaient été découverts par le principal concerné, n'avait malheureusement mené nulle part. Mindy avait eu bon espoir de trouver une solution dans les locaux d'Oscorp, pourtant, elle songeait que si, d'une manière ou d'une autre, il existait un remède pour sauver Harry du mal qui le rongeait, il se trouverait en ces lieux bien protégés, dirigés de surcroit par le père du jeune homme, que Mindy savait être le bouffon vert. Bref, dans tous les cas, rien ne s'était déroulé comme prévu, et Kick-Ass et Hit-Girl étaient rentrés bredouille de leur mission. Pour cette dernière, cette défaite était insupportable. Plus le temps passait, plus elle s'éloignait de l'objectif qu'elle s'était fixée, et pourtant, elle savait que le temps lui était compté. Ou était compté à Harry, en tout cas. Le temps qui s'écoulait était pour lui un compte à rebours qui devait le mener à la folie, à la perte de son identité. Le sérum qui le changeait en Hobgoblin était un venin qui se répandait progressivement dans ses veines, et s'ils n'agissaient pas vite, il ne subsisterait peut-être plus rien de Harry Osborn, soit du seul ami que Mindy ait au monde. Non, elle ne pouvait pas tolérer ça. Peut-être que le père Osborn avait dit vrai et qu'il n'existait pas de remède, il fallait bien qu'elle accepte cette éventualité. Mais peut-être aussi qu'il mentait, peut-être qu'il restait encore un espoir de sauver Harry... mais dans ce cas, il fallait qu'elle agisse vite, et aussi, qu'elle se résigne à ne plus agir seule.

Mindy se disait cela depuis un moment déjà, et ce devenait inévitable : il fallait qu'elle parle à Spider-Man, chose rendue plus simple par le fait qu'ils appartenaient tous deux au groupe des Avengers à présent, si bien qu'après une de leurs réunions, elle avait pu lui donner rendez-vous sans avoir à lui courir après dans les rues de New York. Elle n'aimait pas forcément cette idée, parce que lui demander de l'aide était comme un aveu de faiblesse auprès de quelqu'un avec qui elle était en constante compétition. En même temps, la vie de Harry était en jeu, alors il ne fallait pas lambiner. Spider-Man était l'ennemi direct du Hobgoblin, si Mindy voulait qu'on lui laisse la vie sauve le temps d'envisager une solution, il fallait bien qu'elle en discute avec lui, et peut-être qu'il pourrait également l'aider à obtenir les aveux de Norman Osborn. À l'heure voulue, sur le toit d'immeuble où elle lui avait donné rendez-vous, elle attendait donc que se pointe l'homme-araignée, révisant ses arguments, car elle savait bien que parler de Harry au super-héro était à double tranchant. Il pourrait bien profiter de cette nouvelle information s'il découvrait que Harry était le Hobgoblin. Chose que le justicier savait déjà parfaitement, en réalité.



code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 628

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Mar 13 Juin - 22:06

Pas de pitié, vraiment ?
Peter osait croire que le fait d’appartenir aux Avengers allait être une bonne chose. En même temps, il n’y avait techniquement aucune raison que ça n’en soit pas une de faire équipe avec d’autres « super-héros ». Après tout, Spider-Man faisait régulièrement équipe avec d’autre personne, ça ne serait en soit pas vraiment une nouveauté. Et au vu de la situation, ça ne pouvait vraiment qu’être une bonne chose. Parce que le jeune homme espérait bien obtenir de l’aide, concernant le Bouffon Vert et le Hobgoblin. Bon, d’accord, c’était surtout concernant le deuxième vilain qu’il allait avoir besoin d’aide. Non pas qu’il ne souhaite pas lui régler son compte lui-même – bien au contraire, il n’avait pas eu envie d’agir de la sorte depuis la mort de son oncle… – mais il savait que ce n’était pas évident. Parce qu’il était fort, parce qu’il avait déjà eu l’occasion de se confronter à lui et qu’il ne l’avait jamais arrêté. Même avant de savoir que c’était Harry, il n’avait pas pu l’arrêter après la mort du père de Gwen. Cette fois-ci, il se sentait encore plus en colère et cela lui donnerait peut-être des ailes, mais il ne pensait vraiment pas pouvoir l’arrêter seul. Et puis, il avait promis à Gwen d’être aidé. Cependant, le jeune homme n’avait pas encore pris la peine de demander de l’aide, le groupe était tout récent après tout. Sauf que ce soir-là, justement, il devait rencontrer une nouvelle fois Hit Girl, qui se trouvait être aussi une Avengers.

La jeune femme lui avait laissé un mot après une réunion des vengeurs, afin de lui donner rendez-vous. Il n’avait aucune idée de la raison qui l’avait poussé à lui demander de venir et c’était bien pour cette raison qu’il tenait à s’y rendre. En même, malgré le fait qu’ils avaient tendance à se mettre en compétition tous les deux, Peter devait bien avouer qu’il aimait bien Hit Girl. Il se rendit donc sur le toit d’immeuble où elle lui avait donné rendez-vous. Et quand il arriva, elle était déjà arrivée.

« Salut Hit Girl. »
Ça lui faisait quand même bizarre d’arriver là, de saluer la jeune femme en se disant qu’elle avait eu envie de le voir. Alors que d’habitude, ils tombaient surtout l’un sur l’autre en plein travail et devaient plus ou moins faire avec les méthodes de l’autre. Bon… d’accord, Spider-Man empêchait Hit Girl d’être trop violente. « Tu voulais me voir ? »

Bon, d’accord, question con… évidemment qu’elle avait eu envie de le voir, sinon elle ne lui aurait pas donné rendez-vous à cette heure-ci sur le toit de cet immeuble. Mais bon, au final, Peter cherchait surtout à savoir pour quelle raison Hit Girl avait eu envie de le voir, sans se douter une seule seconde que cela allait concerner Harry. Il était incapable de se douter une seule seconde que son ancien ami – parce qu’il était évident qu’il ne pouvait plus le considérer comme son ami – connaissait la jeune fille sous ses yeux.
Code by Gwenn

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2346

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Mar 13 Juin - 22:34


Pas de pitié, vraiment ?
S

pider-Man se pointa bel et bien au rendez-vous. Au fond, Mindy n'en avait pas douté la moindre seconde qu'il viendrait. Même s'il leur arrivait de se prendre la tête, parce que leur vision du rôle de justicier n'était pas le même, même s'ils étaient en constante compétition, ils s'entendaient bien, ils formaient une bonne équipe, et ils n'avaient pas la moindre raison de ne pas se prêter main forte tous les deux si l'occasion s'y prêtait. Oui, la jeune femme était contente qu'il était là, elle avait vraiment besoin de son appui, là... Même si elle ne savait pas le moins du monde si cela allait suffire ou pas, si elle parviendrait à le joindre à sa cause ou s'il ne voudrait pas entendre raison (ce qui, pour le coup, n'arrangerait pas ses affaires). Dans tous les cas, il était là, et donc, elle pouvait lui parler directement de la situation. Et elle ne comptait pas y aller par quatre chemins. Elle avait la ferme et entière intention de lui exposer la situation telle qu'elle avait vécue, avec l'espoir que la situation se tasse et s'améliore, par conséquent. Elle hocha la tête quand il lui demanda si elle voulait le voir, question purement rhétorique s'il en est, car il savait très bien qu'elle avait demandé à la voir. La question, c'était surtout "pourquoi ?". Et c'était donc à cette question que la jeune femme allait répondre, palliant ainsi à ce qu'elle considérait comme une véritable urgence, une affaire qui ne pouvait pas attendre et qui se devait d'être réglée aussi rapidement que faire se peut. Elle allait donc directement lui dire les choses, tout simplement.

-J'ai besoin de ton aide
. Franchement, c'était difficile pour elle que de prononcer des mots pareils, ce n'était clairement pas son genre. Elle avait besoin de son aide, oui, et si elle détestait demander l'aide de qui que ce soit, elle ne devait rien prétendre du tout, elle n'avait pas le temps de faire mine d'avoir le contrôle sur la situation, elle devait faire en sorte d'être soutenue par une personne qui le méritait bel et bien. Elle clarifia bien vite sa pensée, ceci dit, pour empêcher son interlocuteur de tirer avantage de ce qu'elle venait de dire. C'est au sujet du Hobgoblin.

Voilà, autant qu'il le sache directement. Si elle avait besoin de son aide, ce n'était pas seulement parce qu'elle savait qu'il était compétent et que ses aptitudes pourraient lui être utile, c'était parce qu'il était de notoriété publique que Spider-Man était l'ennemi direct du Hobgoblin, celui à qui le super-vilain se confrontait le plus. Au-delà du fait qu'il était à peu près le seul super-héros qu'elle connaissait et avec lequel elle s'entendait bien, il pouvait faire la différence pour sauver Harry.




code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peter Pettigrew vraiment mauvais?
» Le sharingan est-il vraiment un deriver du reningan?
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» [Utton, Peter] La main de la sorcière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Entrez en scène :: New York City :: Queens :: Queens' Streets-