Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]


Partagez | .
 

 Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 2404

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Dim 11 Juin - 15:44


Pas de pitié, vraiment ?
L

eur petite expédition dans le bureau de Norman Osborn, en plus d'avoir viré au fiasco total puisqu'elle et Dave avaient été découverts par le principal concerné, n'avait malheureusement mené nulle part. Mindy avait eu bon espoir de trouver une solution dans les locaux d'Oscorp, pourtant, elle songeait que si, d'une manière ou d'une autre, il existait un remède pour sauver Harry du mal qui le rongeait, il se trouverait en ces lieux bien protégés, dirigés de surcroit par le père du jeune homme, que Mindy savait être le bouffon vert. Bref, dans tous les cas, rien ne s'était déroulé comme prévu, et Kick-Ass et Hit-Girl étaient rentrés bredouille de leur mission. Pour cette dernière, cette défaite était insupportable. Plus le temps passait, plus elle s'éloignait de l'objectif qu'elle s'était fixée, et pourtant, elle savait que le temps lui était compté. Ou était compté à Harry, en tout cas. Le temps qui s'écoulait était pour lui un compte à rebours qui devait le mener à la folie, à la perte de son identité. Le sérum qui le changeait en Hobgoblin était un venin qui se répandait progressivement dans ses veines, et s'ils n'agissaient pas vite, il ne subsisterait peut-être plus rien de Harry Osborn, soit du seul ami que Mindy ait au monde. Non, elle ne pouvait pas tolérer ça. Peut-être que le père Osborn avait dit vrai et qu'il n'existait pas de remède, il fallait bien qu'elle accepte cette éventualité. Mais peut-être aussi qu'il mentait, peut-être qu'il restait encore un espoir de sauver Harry... mais dans ce cas, il fallait qu'elle agisse vite, et aussi, qu'elle se résigne à ne plus agir seule.

Mindy se disait cela depuis un moment déjà, et ce devenait inévitable : il fallait qu'elle parle à Spider-Man, chose rendue plus simple par le fait qu'ils appartenaient tous deux au groupe des Avengers à présent, si bien qu'après une de leurs réunions, elle avait pu lui donner rendez-vous sans avoir à lui courir après dans les rues de New York. Elle n'aimait pas forcément cette idée, parce que lui demander de l'aide était comme un aveu de faiblesse auprès de quelqu'un avec qui elle était en constante compétition. En même temps, la vie de Harry était en jeu, alors il ne fallait pas lambiner. Spider-Man était l'ennemi direct du Hobgoblin, si Mindy voulait qu'on lui laisse la vie sauve le temps d'envisager une solution, il fallait bien qu'elle en discute avec lui, et peut-être qu'il pourrait également l'aider à obtenir les aveux de Norman Osborn. À l'heure voulue, sur le toit d'immeuble où elle lui avait donné rendez-vous, elle attendait donc que se pointe l'homme-araignée, révisant ses arguments, car elle savait bien que parler de Harry au super-héro était à double tranchant. Il pourrait bien profiter de cette nouvelle information s'il découvrait que Harry était le Hobgoblin. Chose que le justicier savait déjà parfaitement, en réalité.



code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 674

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Mar 13 Juin - 22:06

Pas de pitié, vraiment ?
Peter osait croire que le fait d’appartenir aux Avengers allait être une bonne chose. En même temps, il n’y avait techniquement aucune raison que ça n’en soit pas une de faire équipe avec d’autres « super-héros ». Après tout, Spider-Man faisait régulièrement équipe avec d’autre personne, ça ne serait en soit pas vraiment une nouveauté. Et au vu de la situation, ça ne pouvait vraiment qu’être une bonne chose. Parce que le jeune homme espérait bien obtenir de l’aide, concernant le Bouffon Vert et le Hobgoblin. Bon, d’accord, c’était surtout concernant le deuxième vilain qu’il allait avoir besoin d’aide. Non pas qu’il ne souhaite pas lui régler son compte lui-même – bien au contraire, il n’avait pas eu envie d’agir de la sorte depuis la mort de son oncle… – mais il savait que ce n’était pas évident. Parce qu’il était fort, parce qu’il avait déjà eu l’occasion de se confronter à lui et qu’il ne l’avait jamais arrêté. Même avant de savoir que c’était Harry, il n’avait pas pu l’arrêter après la mort du père de Gwen. Cette fois-ci, il se sentait encore plus en colère et cela lui donnerait peut-être des ailes, mais il ne pensait vraiment pas pouvoir l’arrêter seul. Et puis, il avait promis à Gwen d’être aidé. Cependant, le jeune homme n’avait pas encore pris la peine de demander de l’aide, le groupe était tout récent après tout. Sauf que ce soir-là, justement, il devait rencontrer une nouvelle fois Hit Girl, qui se trouvait être aussi une Avengers.

La jeune femme lui avait laissé un mot après une réunion des vengeurs, afin de lui donner rendez-vous. Il n’avait aucune idée de la raison qui l’avait poussé à lui demander de venir et c’était bien pour cette raison qu’il tenait à s’y rendre. En même, malgré le fait qu’ils avaient tendance à se mettre en compétition tous les deux, Peter devait bien avouer qu’il aimait bien Hit Girl. Il se rendit donc sur le toit d’immeuble où elle lui avait donné rendez-vous. Et quand il arriva, elle était déjà arrivée.

« Salut Hit Girl. »
Ça lui faisait quand même bizarre d’arriver là, de saluer la jeune femme en se disant qu’elle avait eu envie de le voir. Alors que d’habitude, ils tombaient surtout l’un sur l’autre en plein travail et devaient plus ou moins faire avec les méthodes de l’autre. Bon… d’accord, Spider-Man empêchait Hit Girl d’être trop violente. « Tu voulais me voir ? »

Bon, d’accord, question con… évidemment qu’elle avait eu envie de le voir, sinon elle ne lui aurait pas donné rendez-vous à cette heure-ci sur le toit de cet immeuble. Mais bon, au final, Peter cherchait surtout à savoir pour quelle raison Hit Girl avait eu envie de le voir, sans se douter une seule seconde que cela allait concerner Harry. Il était incapable de se douter une seule seconde que son ancien ami – parce qu’il était évident qu’il ne pouvait plus le considérer comme son ami – connaissait la jeune fille sous ses yeux.
Code by Gwenn

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2404

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Mar 13 Juin - 22:34


Pas de pitié, vraiment ?
S

pider-Man se pointa bel et bien au rendez-vous. Au fond, Mindy n'en avait pas douté la moindre seconde qu'il viendrait. Même s'il leur arrivait de se prendre la tête, parce que leur vision du rôle de justicier n'était pas le même, même s'ils étaient en constante compétition, ils s'entendaient bien, ils formaient une bonne équipe, et ils n'avaient pas la moindre raison de ne pas se prêter main forte tous les deux si l'occasion s'y prêtait. Oui, la jeune femme était contente qu'il était là, elle avait vraiment besoin de son appui, là... Même si elle ne savait pas le moins du monde si cela allait suffire ou pas, si elle parviendrait à le joindre à sa cause ou s'il ne voudrait pas entendre raison (ce qui, pour le coup, n'arrangerait pas ses affaires). Dans tous les cas, il était là, et donc, elle pouvait lui parler directement de la situation. Et elle ne comptait pas y aller par quatre chemins. Elle avait la ferme et entière intention de lui exposer la situation telle qu'elle avait vécue, avec l'espoir que la situation se tasse et s'améliore, par conséquent. Elle hocha la tête quand il lui demanda si elle voulait le voir, question purement rhétorique s'il en est, car il savait très bien qu'elle avait demandé à la voir. La question, c'était surtout "pourquoi ?". Et c'était donc à cette question que la jeune femme allait répondre, palliant ainsi à ce qu'elle considérait comme une véritable urgence, une affaire qui ne pouvait pas attendre et qui se devait d'être réglée aussi rapidement que faire se peut. Elle allait donc directement lui dire les choses, tout simplement.

-J'ai besoin de ton aide
. Franchement, c'était difficile pour elle que de prononcer des mots pareils, ce n'était clairement pas son genre. Elle avait besoin de son aide, oui, et si elle détestait demander l'aide de qui que ce soit, elle ne devait rien prétendre du tout, elle n'avait pas le temps de faire mine d'avoir le contrôle sur la situation, elle devait faire en sorte d'être soutenue par une personne qui le méritait bel et bien. Elle clarifia bien vite sa pensée, ceci dit, pour empêcher son interlocuteur de tirer avantage de ce qu'elle venait de dire. C'est au sujet du Hobgoblin.

Voilà, autant qu'il le sache directement. Si elle avait besoin de son aide, ce n'était pas seulement parce qu'elle savait qu'il était compétent et que ses aptitudes pourraient lui être utile, c'était parce qu'il était de notoriété publique que Spider-Man était l'ennemi direct du Hobgoblin, celui à qui le super-vilain se confrontait le plus. Au-delà du fait qu'il était à peu près le seul super-héros qu'elle connaissait et avec lequel elle s'entendait bien, il pouvait faire la différence pour sauver Harry.




code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 674

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Lun 7 Aoû - 21:43

Pas de pitié, vraiment ?
Peter afficha un sourire, sous son masque, quand Hit Girl lui affirma qu’elle avait besoin de son aide. C’était bien la première fois qu’il entendait la jeune femme lui faire ce genre de demande. Bien au contraire, la plupart du temps elle ne manquait pas d’affirme qu’elle n’avait pas besoin de faire équipe. C’était le cas souvent d’ailleurs, même si une certaine rivalité amusante c’était installé entre eux. Les fois où ils avaient fait équipe, ça c’était quand même super bien passé. Peter trouvait qu’ils se complétaient bien, même s’il n’avait pas du tout l’intention de voler la vedette à Kick-Ass. Vu que de ce qu’il avait compris, ils étaient une équipe. Enfin, de toute façon, ils faisaient tous partie du même groupe maintenant, donc qu’ils étaient amenés à travailler ensemble. Mais quand même, Peter adorait entendre que la jeune femme avait besoin de son aide. Il ne manquerait sans doute pas de lui rappeler ce qu’elle venait de dire.

En tout cas, pour le moment, il prenait les choses assez bien, d’une manière amusante. Parce qu’il s’amusait de la situation, de ce qu’elle disait, sans savoir encore ce qu’elle attendait de lui bien évidemment. Ne pensant pas du tout entendre le nom qu’elle prononça ensuite, quand elle affirma que c’était par rapport au Hobgoblin. Tout de suite, Peter perdit son sourire, trouvant évidemment la situation beaucoup moins amusante.

« Qu’est-ce que tu lui veux au Hobgoblin ? »
Bon, il posait la question, mais en même temps le jeune homme pensait qu’elle souhaitait l’arrêter. Qui ne voudrait pas l’arrêter en même temps ? Ils étaient des super-héros, Harry et son père étaient les vilains. Et bizarrement, même si le jeune homme avait l’habitude de se montrer clément avec les personnes qu’il arrêtait, se contentant de les envoyer en prison, contrairement à la jeune femme sous ses yeux, dans cette situation c’était particulier. Enfin pour le coup, il devait bien avouer que si Hit Girl avait envie de tuer le Hobgoblin, ça lui convenait assez bien. Est-ce qu’il serait capable de le faire lui ? Sans doute pas non… même si l’envie était quand même bien présente. « Tu as l’intention de le refroidir ? »

Franchement, il ne pouvait pas imaginer une seule seconde que la situation puisse être différente. Parce que Hit Girl ne se montrait quand même pas tendre avec ses adversaires, Peter se rappelait parfaitement de ce qui s’était passé à leur rencontre, la manière dont l’homme-araignée avait dû négocier afin qu’elle ne coupe pas les partis de ce violeur. Non pas qu’il ne l’aurait pas mérité, mais quand même. Mais concernant le Hobgoblin, c’était différent. Il avait déjà fait tellement de victime et surtout, il s’en était pris directement à Gwen alors qu’il avait quand même fait croire qu’il tenait à elle… Harry était un manipulateur et Peter espérait bien l’arrêter définitivement afin qu’il ne fasse pas plus de dégâts. Même si ça n’allait pas être aussi facile en pratique. Un petit coup de main de Hit Girl ne lui ferait pas de mal en tout cas.
Code by Gwenn

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2404

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Mer 9 Aoû - 20:15


Pas de pitié, vraiment ?
E

n prononçant d'office le nom du super-vilain, elle avait su qu'elle piquerait d'office la curiosité de Spider-Man (si le fait qu'elle lui demande son aide ne suffisait pas, car il faut bien dire que c'était quelque chose de particulièrement exceptionnel), et c'était le but... Restait maintenant à le convaincre, et elle ne savait pas que, pour cela, elle partait avec un sérieux handicap... Elle n'imaginait pas que son interlocuteur puisse véritablement éprouver une haine profonde pour aucun de ses ennemis, même ceux qui lui avaient donné du fil à retordre. Mais elle ne savait pas tout... elle ignorait que Spider-Man n'était autre que Peter Parker, qu'elle avait connu du temps où elle fréquentait le lycée, et elle ignorait tout autant que Harry s'en était pris à sa petite amie, Stacy, au point de la blesser grièvement, ce qui aurait très bien pu la tuer. Elle partait relativement confiante, au sens où c'était toujours lui, d'ordinaire, qui devait l'inviter elle à se montrer plus humain, alors si c'est elle qui devait demander au super-héros d'épargner son ennemi, de le sauver, en fin de compte, il ne pouvait pas refuser, non ? Si, il le pouvait, et elle allait découvrir cela bien vite. Elle leva les yeux au ciel quand Spidey suggéra qu'elle souhaitait refroidir le Hobgoblin. Bon, OK, en d'autres circconstances, c'est sûrement ce qu'elle aurait fait, effectivement, elle n'aurait pas hésité, et son interlocuteur avait raison de le penser, mais ça ne faisait que trop lui rappeler bon nombre de leurs conversations. Combien de fois en étaient-ils venus aux même reproches, tous les deux ? C'était sans fin. Mais cette fois-ci, pas le temps de débattre, pour une fois, elle pensait qu'elle serait sur la même longueur d'ondes que lui. Eh bien, elle se trompait, très clairement.

-Eh bien non, figure-toi,
répondit-elle alors simplement. Enfin... je lui ai promis de le buter si j'arrive pas à le soigner, mais justement, j'aimerais bien ne pas en arriver là. Je le connais, il est pas responsable de ce qui lui arrive, c'est son psychopathe de père qui l'a contaminé. Elle ne s'exprimait peut-être pas bien, mais pour elle, la situation était si limpide qu'elle n'avait pas le sentiment de devoir se montrer explicite. Pour elle, ça coulait de source, tout simplement. Mais je m'en sortirai pas toute seule, et tu l'as affronté plus souvent que moi. Bon, elle n'était pas toute seule, elle avait souvent Dave avec elle, mais elle ne pensait pas avoir besoin de le préciser, elle considérait que ça allait de soi, en réalité. Bref, je veux que tu m'aides à le sauver.

Voilà. Et elle n'avait pas idée d'à quel point son interlocuteur n'y serait pas disposé, elle n'avait pas idée de ce qu'elle était réellement en train de demander à Peter.





code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 674

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Mer 20 Sep - 17:05

Pas de pitié, vraiment ?
Peter ne pouvait que croire que Hit Girl avait l’intention de tuer Harry, parce que c’était quand même dans ses habitudes. Le jeune homme se souvenait de toutes les conversations qu’ils avaient eu tous les deux à ce sujet, quand Spider-Man s’amusait à empêcher la jeune femme de tuer ses victimes. Et en temps normal, Peter l’aurait fait encore là… sauf que ce n’était pas réellement une situation normale. Après tout, Harry était un cas particulier. Après tout ce qu’il avait fait, Peter ne pouvait pas réellement se montrer conciliant avec lui, bien au contraire. Il avait quand même tué le père de Gwen, il s’était rapproché d’elle ensuite (enfin plus qu’ils ne l’étaient avant, mais disons qu’il l’avait mis en danger en continuant de la fréquenter malgré ce qu’il avait fait), il l’avait agressé ensuite… non vraiment, Peter n’avait aucune envie de se montrer clément avec lui. Bon, il n’était pas non plus sûr de pouvoir juste le tuer, mais force lui était de constater que son sort ne l’intéressait pas réellement. Qu’il ne tenait pas plus que cela à le mettre en prison, juste l’arrêter pour qu’il ne fasse plus de victime. Qu’il ne s’en prenne plus à Gwen par exemple. Alors à choisir, ça lui convenait assez que Hit Girl décide de s’en prendre à lui. Sauf que ce n’était pas le cas…

Elle avait envie de le sauver, visiblement. Elle lui avait promis de le tuer si jamais elle n’arrivait pas à le guérir, parce qu’elle le connaissait – quoi ? – et qu’elle savait qu’il n’était pas responsable – pardon ? – et que tout ça c’était la faute de son psychopathe de père. Peter ne comprenait absolument rien à ce que Hit Girl était en train de lui raconter. D’où est-ce qu’elle connaissait Harry déjà ? Ou son père ? Comment ça c’était Monsieur Osborn le responsable ? D’accord, il n’avait pas l’air d’un gars super avec son fils mais quand même. Peter ne se rendait pas encore compte qu’il aurait dû faire une déduction simple, que le Bouffon Vert n’était autre que le père du Hobgoblin. Mais bref, ce qu’il comprenait, c’était que son interlocutrice avait l’intention de sauver Harry. En d’autre terme, le jeune homme aurait pu être sur la même longueur d’onde de la jeune femme, mais ce n’était pas le cas. Pas aujourd’hui.

« Pas question. » Dit-il en croisant les bras, d’un ton qui ne laissait rien à la négociation. Peter se doutait qu’il se montrait trop dur, mais il n’y pouvait rien du tout. « Je n’ai aucune envie de le sauver. Pas après tout ce qu’il a fait. » Et il était catégorique. « Comment ça se fait que tu connais Harry d’ailleurs ? » Il ne prit pas la peine de cacher le fait qu’il en savait plus que ce qu’elle imaginait sur le Hobgoblin. « Qu’est-ce que tu sais de lui et de ce qu’il est ? »

Comment elle pouvait croire qu’il était possible de le sauver de toute façon ?
Code by Gwenn

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2404

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   Mer 20 Sep - 21:16


Pas de pitié, vraiment ?
A

h, bah là, pour le coup, c'est clair, Mindy ne s'attendait pas une seule seconde à cela. C'était le monde à l'envers ! D'habitude, c'était lui qui devait la dissuader de se montrer trop catégorique vis-à-vis des criminels qu'elle arrêtait, et maintenant qu'elle acceptait de se montrer clémente envers l'un d'entre eux, c'était lui qui choisissait de se montrer radical, c'était à n'y rien comprendre. Bon, quelque part, elle comprenait le point de vue de son interlocuteur -sans se douter que son opinion était très personnelle et altérée par des événements très récents -, le Hobgoblin avait fait de nombreuses victimes. Si Harry n'était pas derrière tout ça, si elle ne connaissait pas toute l'histoire le concernant, il est clair qu'elle ne lui accorderait aucun traitement de faveur. Tous les deux étaient de toute évidence influencés par leurs sentiments personnels. Et c'était ça qui inversait les rôles. Bien plus que leur sens moral ou toute autre chose. Et elle devait commencer à le comprendre en apprenant que Spider-Man connaissait la véritable identité du Hobgoblin, ce qui voulait dire que si elle ne parvenait pas à le ranger de son côté, Harry était plus en danger encore que tout ce qu'elle aurait bien pu supposer. Elle ne voulait pas devoir finir par se battre contre l'homme-araignée, mais s'il ne laissait pas une seconde chance à Harry, quel autre choix lui resterait-il.

-C'est un ami,
répliqua-t-elle, avec le plus de distance possible dans la voix, histoire d'éluder le sujet, quand le super-héros lui demanda comment elle connaissait Harry. En dire plus, ce serait sans doute compromettre son anonymat (même si elle était de ces super-héros dont il était plus simple que pour d'autres de connaître le nom civil... parce qu'il était connu de la police), et elle ne pensait pas que ça puisse les mener où que ce soit, ne se doutant pas une seule seconde que si elle avait fréquenté Harry au lycée, elle avait forcément fréquenté son interlocuteur aussi. Elle hésita à en dire plus. S'il n'acceptait pas de l'aider, elle lui donnerait du grain à moudre pour l'arrêter plus vite... et en même temps, si elle ne disait rien, il aurait sans doute du mal à comprendre son point de vue et à l'approuver. Norman Osborn est le bouffon vert, il tient ses pouvoirs d'un putain de sérum qui le rend totalement marteau, et il a injecté cette merde à son fils à son insu.

Voilà, elle lui avait tout dit, et elle espérait qu'elle ne le regretterait pas. Elle pensait connaître un peu Spider-Man, maintenant, elle se disait qu'il ne pouvait pas être insensible à ce genre de récit, mais c'était ignorer à son tour une information qui changeait forcément la donne.

-C'est quoi ton problème avec lui ? Je croyais que c'était ton truc, les secondes chances et ce genre de conneries.



code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas de pitié, vraiment ? [pv Peter :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peter Pettigrew vraiment mauvais?
» Le sharingan est-il vraiment un deriver du reningan?
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» [Utton, Peter] La main de la sorcière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Queens :: Queens' Streets-