Southern Nights [Peter ♥]


Partagez | .
 

 Southern Nights [Peter ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Southern Nights [Peter ♥]   Ven 12 Mai - 22:00

Promenons nous dans les bois, en espérant que Groot y soit… Je jure que si Peter se met à chanter cette comptine pour jeunes terraniens je l’encastre dans le mur le plus proche. Nous ne sommes pas là pour déconner, nous avons une mission d’ordre capital en plus. Groot a disparu. Pendant que les autres gardent le Milano, Peter et moi devons partir en reconnaissance à la rechercher de notre ami gigantesque. Il ne m’a pas fallut longtemps pour me préparer, j’ai d’ailleurs passé plus de temps à nettoyer mes armes. Je jette un coup d’œil par la baie vitrée du Milano, depuis la cabine principale on a une bonne vue. Mais toujours aucune trace de notre ami. Et je commence sérieusement à m’inquiéter, Groot n’a jamais été absent plusieurs jours de suite sans donner de ses nouvelles. Toute tentative de contact a échoué et je redoute le pire. Bien entendu je ne le dis pas à voix haute, mais c’est tout aussi visible dans la façon dont mes épaules s’affaissent à chaque faux espoir, dans la crispation de mes mâchoires, dans mon regard fatigué. Inquiète, je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit. Il faut qu’on le retrouve.

Me tirant de mes pensées, je me penche sur l’un des sièges actuellement vide pour observer l’écran affiché, mais toujours rien concernant Groot. Soupirant, je me dirige vers l’arrière du Milano, là où je suis censée retrouver Peter. Je sais qu’il est inquiet aussi, même s’il ne le montre pas non plus. Nous sommes tous inquiets. Groot est certes capable de se défendre tout seul, mais… il y a toujours la possibilité de l’inévitable, même pour un arbre capable de se régénérer. Je vérifie que mon épée coulisse bien dans son fourreau avant de rejoindre Peter. À mon agréable surprise, il est déjà là et prêt à partir en plus. Je souris faiblement avant de lancer un petit « Allons-y. » La forêt de Finger lakes est un bon endroit pour commencer nos recherches, même si ce ne sera pas une partie de plaisir. Surtout si Peter décide de se la jouer lourd comme il le fait parfois. Et je n’ai pas vraiment la tête à être exaspérée par ses conneries et j’ai encore moins l’envie de le frapper à cause de ça.

Je saute lestement depuis la rambarde du Milano, observant les alentours, mes implants cybernétiques oculaires s’adaptant à la lumière. J’indique vaguement la forêt nous entourant de la main « Nous séparer ira plus vite, mais de toute façon, nous avons trop de cliques à couvrir. C’est impossible de tout faire aujourd’hui. » Puis, j’ajoute sur un ton plus bas, hésitant. « Et puis nous ne savons pas ce qui lui est arrivé, où il est… Ça pourrait être dangereux, alors il vaut mieux qu’on reste ensemble. » Car peu importe à quel point Peter m’exaspère parfois, je ne supporte pas l’idée de le perdre lui aussi. Prendre les devants me permet de sortir de mes pensées lugubres, mais Peter reste notre leader : c’est à lui que revient le dernier mot sur la meilleure façon de procéder aujourd’hui. Je lève donc les yeux vers lui, attendant sa réponse en étudiant les traits de son visage, essayant de déchiffrer ses émotions.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Sam 13 Mai - 8:58


Southern Nights
L

es premiers temps, c'était plus simple de se raisonner et de prendre la situation à la légère. Groot était un grand garçon (enfin... il était grand, quoi), il pouvait bien décider d'aller se promener seul quand bon lui chantait. Les gardiens de la Galaxie avaient beau former un groupe uni (les trois-quarts du temps, l'autre quart était tout de même consacré à leurs habituelles chamailleries... en fait, c'était sans doute plus du quart), ils n'étaient pas obligés de rester constamment collés les uns aux autres, surtout maintenant qu'ils avaient la possibilité de vaquer hors du Milano, où ils vivaient en promiscuité constante, ce qui n'arrangeait sans doute pas certaines tensions. Oui, Groot pouvait bien faire ce qu'il voulait, mais Peter commençait à songer que son absence, le fait qu'il ne donne toujours pas le moindre signe de vie, outre le fait que ça ne lui ressemblait pas, n'avait pas été le fruit de sa propre volonté. Bon, difficile de savoir quel danger il aurait pu encourir, la Terre n'était pas la contrée la plus hospitalière au monde, mais pour y avoir passé toute son enfance, et le reste du temps sur des planètes cent fois plus menaçantes, il voyait difficilement quel ennemi Groot aurait pu affronter sans s'en sortir indemne. Il n'empêche... toujours aucune trace de lui. Et si Peter donnait le change et ne prétendait pas être moins détendu que d'habitude, le fait est qu'il s'inquiétait, sincèrement, d'autant qu'il n'avait pas le moindre commencement d'idée quant à l'endroit où il serait judicieux de chercher le colosse végétal.

Gamora et lui avaient convenu de partir en reconnaissance dans la forêt la plus proche, celle de Finger Lakes, surtout parce qu'il fallait commencer quelque part. Une forêt, ce n'était pas le plus improbable endroit où rechercher leur ami si tant est qu'il soit en mesure encore de vaquer où que ce soit. Bon, chercher un arbre, même parlant, au milieu des arbres, ce serait un peu l'aiguille dans la botte de foin, mais Peter ne se résignait pas (pas encore en tout cas) à l'idée de ne pas le retrouver du tout, même s'il appréhendait beaucoup. Ils étaient loin d'avoir écumé toutes leurs options encore, après tout.

Son pistolet et son walkman à sa ceinture (il ne s'agirait pas de négliger ses priorités malgré tout), il attendit donc que Gamora soit prête (il était en avance sur elle, pour une fois, un signe certainement de l'urgence qu'il trouvait lui aussi à cette situation), ce qui ne tarda pas. Il était temps de se mettre en route. Comme Gamora le suggérait si bien, pour couvrir le plus d'espace possible, mieux valait sans doute qu'ils partent chacun de leur côté, mais elle exclut finalement rapidement cette option. Tant mieux, Peter n'aurait pas à la contredire ainsi. Certes, ils couvriraient plus de terrain en se séparant, mais le fait est que cette option n'emballait pas franchement Peter. Si quelqu'un ou quelque chose était venu à bout de Groot, ils ne seraient pas trop de deux pour l'affronter. Peter s'autorisa un léger sourire en coin, pas forcément de circonstance. Au-delà de ces considérations, est-ce qu'elle ne se soucierait pas un petit peu de lui par hasard ?

-Tu sais, si tu veux passer du temps avec moi, tu n'as pas besoin de te chercher des excuses,
répondit-il alors.

Ce n'était clairement ni le temps, ni le moment de flirter, et il savait d'avance que Gamora ne goûterait sans doute pas à sa réplique. Mais au fond, c'était aussi sa manière à lui de détendre l'atmosphère, pour ne pas trop songer à ce qui pourrait être arrivé à Groot de plus terrible, à l'état dans lequel ils le retrouveraient peut-être. Il n'ajouta rien de plus et se contenta de se mettre en marche. Ils n'avaient pas de temps à perdre.


code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Lun 15 Mai - 23:07

En d’autres circonstances, j’aurai été parfaitement frustrée par son commentaire et je lui aurai même lancé mon regard le plus meurtrier. Bien sûr, je n’avouerai pas que parfois, et je dis bien parfois, ses tentatives de flirt me plaisent. Mais là tout de suite, je n’ai pas la force de le relever, mon inquiétude pour Groot prenant toute la place dans ma tête et dans mon cœur. Alors au lieu de répliquer de manière sarcastique et probablement froide ou bien au lieu de le frapper, je soupire tristement. « Ce… ce n’est pas le moment, Peter. » Ça aussi c’est quelque chose qui a changé, le fait que je l’appelle par son prénom dorénavant au lieu de son nom de famille. Le passage s’est fait après que nous ayons sauvé Xandar. Et c’est le fait que Peter ne me réponde pas qui me prouve une fois de plus qu’il est aussi inquiet que moi pour notre flora colossus favori. Je lui emboîte le pas sans piper mot et me place rapidement à sa droite, marchant à son rythme malgré notre différence de taille et donc la taille de nos enjambées.

Petit à petit, la silhouette du Milano se réduit derrière nous et je lance un dernier regard à l’endroit que je considère comme mon foyer. Puis nous nous enfonçons entre les arbres, l’ombre de la forêt nous happant comme les mâchoires d’un loup affamé. Le silence continue de se prolonger entre nous tandis que nous évitons rochers et racines, marchant à travers les bois comme une machine huilée, sans un mot, en faisant le moins de bruit possible. Pourtant, ce silence commence à me peser rapidement et je me surprends à jeter des coups d’œil à Peter. Comme si j’avais besoin d’avoir la confirmation toutes les trente secondes que lui aussi ne va pas se mettre à disparaître soudainement.

« Je sais que tu n’es pas resté indéfiniment sur Terra, mais… » je brise alors le silence qui m’est devenu insupportable. Mine de rien, les constants bavardages souvent inutiles de Peter me manquent et son silence m’effraie. Parce que ce n’est pas normal, Peter qui n’attire pas l’attention ou qui n’essaie pas de faire la conversation, ce n’est pas Peter. « Est-ce que tu as une idée de ce qui aurait pu arriver à Groot ? Si quelque chose l’a attaqué… Penses-tu qu’il existe un tel animal sur Terra ? » J’essaie simplement de deviner à quoi nous pourrions nous attendre. L’éventualité d’un combat est bien trop dangereusement présente et contrairement à beaucoup de planètes dans la galaxie, je ne connais que très peu de choses sur Terra. D’ailleurs, entendre Peter me parler de sa planète natale est une chose que j’adore secrètement, car il a toujours ces étoiles qui brillent dans les yeux comme si son regard était soudain devenu le catalyseur de toutes les étoiles de la galaxie. Je lui laisse le temps de répondre ou non, s’il souhaite s’ouvrir à moi, je serai là pour écouter. Aussi étrange que ça puisse paraître, c’est dans ces moments de détresse et d’inquiétude que je me tourne sans réfléchir vers Peter. Comme s’il y avait des choses à s’avouer entre nous alors qu’il n’y a rien à ma connaissance… Enfin, je crois. « Je… je suis inquiète pour Groot tu sais. » Il l’a probablement deviné, mais j’éprouve le besoin de le dire, comme si le fait de le mentionner à voix haute allait faire revenir notre ami. Malheureusement, nous ne sommes pas dans l’un de ces contes de fée Terranniens que Peter a mentionné une fois.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Mar 16 Mai - 19:53


Southern Nights
P

eter s'attendait à ce que Gamora l'envoie sur les roses, ce qui aurait été amplement compréhensible et qu'il ne lui aurait pas reproché un seul instant, pour tout dire, mais elle ne fit rien. Et le fait qu'elle n'en fasse rien en disait long sur l'urgence et la difficulté de la situation. Ce n'était pas le moment, avait-elle rétorqué. Et effectivement, elle avait parfaitement raison, ce n'était pas le moment, et Peter le savait aussi bien qu'elle. La réflexion de la jeune femme fit pour de bon disparaître de son visage le sourire qui s'y était risqué. Il avait essayé de dédramatiser, de détendre l'atmosphère. C'était tout lui, c'était comme ça qu'il procédait, mais la situation était certainement trop dramatique pour être dédramatisée. Groot avait disparu, ils n'avaient pas l'ombre d'une piste à ce sujet, plus le temps passait, plus leurs espoirs de le retrouver s'amenuisaient. Bref, la situation était l'inverse d'idéale. Admettant lui-même que le moment n'était effectivement pas adéquat, il n'insista pas comme il aurait pu le faire en d'autres circonstances et garda le silence alors qu'ils s'enfonçaient de plus en plus profondément au coeur de la forêt.

Ce fut finalement (contre toute attente) Gamora qui rompit le silence (d'ordinaire, on s'attendait plutôt à l'inverse). Est-ce qu'il avait une idée de ce qui avait pu lui arriver, de s'il y avait un animal qui aurait pu ou non s'en prendre à lui ? Pas spécialement. Pour tout dire, il avait le sentiment que la Terre qu'il avait quittée des années auparavant n'avait plus grand rapport avec celle qu'il foulait aujourd'hui. C'était sans doute normal, le regard d'un enfant n'est pas le même que celui d'un adulte (sisi, Peter était bel et bien un adulte), mais tout de même... Il était bien incapable de déterminer ce qui était arrivé à son ami alors qu'il devrait être le mieux placé pour cela. Les animaux terriens n'avaient pas grand rapport avec ceux que l'on pouvait rencontrer dans l'espace, en tout cas, il ne voyait aucune de ces bestiole faire concurrence au colosse végétal. Il allait répliquer quelque chose, quelque chose qui ne les avancerait à rien, mais alors, Gamora confessa l'ampleur de son inquiétude pour Groot. Il tourna son regard vers elle. Il n'était pas habitué à la voir ainsi, démunie face à une situation qui la dépassait. Quand Peter fanfaronnait souvent pour donner le change en prétendant avoir confiance dans chaque situation, Gamora, elle, avait réellement confiance, c'est ce qui faisait la différence entre eux. Il n'avait rien contre une inversion des rôles, l'ennui, c'est qu'il n'était pas moins inquiet qu'elle.

-Je sais,
répondit-il alors. Parce que oui, forcément, il savait qu'elle était inquiète, il n'aurait pas pu en douter. Il s'agissait de Groot, après tout. Moi aussi. Il avait hésité à répliquer que Groot devait très bien s'en sortir où qu'il se trouve, prétendre qu'il n'était pas inquiet pour sa part, mais elle était sincère, alors lui aussi. Il n'était pas sûr d'être très convaincant en faisant semblant de toute manière. L'animal le plus dangereux de cette planète a toujours eu tendance à être l'homme, c'est ça qui m'inquiète le plus.


code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Mer 17 Mai - 16:45

Lorsque Peter me confirme verbalement ce que son corps m’indique depuis longtemps, je ne peux que sourire intérieurement même si ce n’est pas du tout le moment. Mais je ne peux m’empêcher de faire la comparaison entre notre paire et un couple avec des enfants. Il est vrai que nous sommes un peu le papa et la maman de la bande, avec Groot l’enfant malgré sa taille, Drax et Rocket étant certainement les oncles un peu déjantés sur les bords. Et je rougis à cette pensée, détournant le regard et ayant un soudain intérêt pour l’arbre le plus proche. Une fois que je me suis calmée pourtant, je me tourne de nouveau vers Peter. Son commentaire me fait froid dans le dos. Il n’y avait rien auparavant qui me faisait peur, ou du moins, très peu de choses. Je n’avais aucun scrupule, aucune émotion qui valait la peine. J’étais vide, une simple machine à tuer comme Thanos l’avait voulu. Mais depuis que je voyage avec les Gardiens, c’est comme si je devenais une nouvelle personne tout en gardant les meilleures choses de la première… et voilà, Peter déteint sur moi puisque je commence à avoir des pensées débiles.

Lorsque je réalise à quel point il est lui aussi inquiet, je le devance et m’arrête devant lui, le forçant à s’arrêter aussi. Notre différence de taille me force à lever les yeux pour plonger mon regard dans le sien. Je savais qu’il était inquiet, je pouvais le lire dans chacun de ses mouvements, mais le fait qu’il l’avoue lui aussi rend toute cette situation désespérément plus sérieuse. « Hey » je commence doucement. Mes doigts viennent effleurer sa joue d’une brève caresse. « Nous serons inquiets ensemble dans ce cas. Je suis là, Peter. » Et voilà que je prends ses mains dans les miennes, mon regard ne quittant jamais le sien et mon esprit à peine au courant de ce que mon corps est en train de faire. « Je ne vais pas disparaître et je serai toujours à tes côtés, Peter. Toujours. » Sincère comme je suis dans ce moment, je ne réalise pas notre proximité, le fait que mon visage est beaucoup trop près du sien et que mes mots ressemblent beaucoup trop à une confession amoureuse. Ce n’est pas que je ne ressens pas ce genre de chose pour Peter, c’est juste que… c’est une émotion étrange que je n’ai jamais appris à reconnaître, Thanos s’en est assuré. Alors c’est tout nouveau et qui dit inconnu, dit méfiance. Mais j’apprends progressivement et je veux continuer à apprendre. À faire confiance, à relaxer, à me faire aller aux commentaires parfois déplacés de Peter, à répondre à ses tentatives de flirt, à danser même et surtout à m’autoriser à être heureuse. La situation dans laquelle nous sommes n’a rien avoir avec ce moment où il m’a montré son Walkman pour la première fois et où j’ai fini par placer un couteau sur sa gorge à cause d’une histoire de magie pelvienne.

Mon corps fini pourtant par se réveiller et mon cerveau réalise la dangerosité de cette situation. Du coup, je lâche ses mains, reculant d’un pas avant de croiser anxieusement mes bras sur ma poitrine. « Hum » je tousse pour faire passer ma gêne en rougissant légèrement. « On... on devrait se remettre en route. » Mais j’espère que je l’ai rassuré ainsi, non pas qu’il en ai besoin, c’est un grand garçon qui comprend la situation aussi bien que moi, mais plutôt parce que je voulais lui dire ces choses. Un nouveau pas dans ce territoire inconnu des choses à s’avouer qui nous sépare.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Mer 17 Mai - 20:58


Southern Nights
P

eter aurait bien pu jouer les durs, les confiants, les optimistes voire les naïfs, prétendre qu'il pensait qu'ils mèneraient leur mission à bien, que rien n'était arrivé à Groot, qu'ils allaient le retrouver rapidement, et il l'aurait sans doute fait d'ailleurs si Gamora ne lui avait pas confié si honnêtement son inquiétude. Même si ajouter ses propres craintes aux siennes n'était pas forcément ce qui allait les faire progresser, il avait été bien incapable de jouer la carte de l'indifférence. Gamora, même si elle semblait, pour ainsi dire, s'"humaniser" quelque peu avec le temps, n'était tout de même pas de nature à se confier si facilement, et quand elle en prenait la peine, Peter n'avait pas envie de prétendre y être indifférent, et certainement pas en des circonstances aussi graves. Alors oui, sans rien arranger à l'affaire, il avait partagé sa propre inquiétude... sans s'attendre davantage au comportement de Gamora qui le devança de quelques pas pour pouvoir se poster devant lui et planter son regard dans le sien.

Ce regard, justement, et cette brève caresse sur sa joue n'avaient rien pour le laisser indifférent. Peter en plaisantait beaucoup, il en faisait un jeu, mais à la vérité, cela faisait un moment qu'il avait parfaitement conscience de la nature de ses sentiments pour Gamora. Il avait flirté avec elle par habitude, tout d'abord, parce que c'était ce qu'il faisait avec tout individu de sexe féminin, quelle que puisse être sa planète d'origine au demeurant, mais ce n'était plus du tout pareil aujourd'hui. Au terme de tout ce qu'ils avaient vécu ensemble, ce ne pouvait évidemment pas être pareil. Mais Gamora soufflait le chaud et le froid, avec lui. Parfois, il y avait un sourire, un geste, un pas de danse (ce qu'il préférait) qui lui laissaient imaginer qu'il ne lui était pas si indifférent que ça, puis à d'autres moments... Sauf que là, ce n'était pas juste un signe qu'il pouvait potentiellement ne pas déchiffrer, qu'elle lui adressait, c'était comme un signal lumineux et clignotant par-dessus le marché. Elle avait serré ses mains dans les siennes, elle lui jurait de rester toujours à ses côtés. Ce pouvait n'avoir l'air de rien, mais c'était le genre de mots que Peter avait besoin d'entendre, et encore plus maintenant. Une fraction de seconde, incapable de lâcher ses yeux du regard, il en avait presque oublié ce qu'il faisait ici. Mais le rappel à la réalité se fit en même temps que ses mains se détachèrent des siennes avant qu'elle ne suggère de se remettre en route. Oui, bien sûr qu'il fallait qu'ils poursuivent leur chemin... Mais elle n'allait quand même pas juste reprendre la route comme si de rien n'était après... ça. Si ?

-Attends, la retint-il alors. Ce n'était pas spécialement le moment, mais en même temps, ce ne serait peut-être jamais le moment, à ce stade. Rassure-moi, tu ne comptes quand même pas faire comme s'il ne venait rien de se passer, là ?

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Mer 17 Mai - 23:58

L’urgence dans la voix de Peter me fait m’arrêter autant que son geste qui me retient, appuyant une légère pression sur mon bras, mais sans être trop insistant pourtant. Il y a deux ans, je l’aurai déjà encastré dans l’arbre le plus proche pour si peu, mais maintenant… Et je ne peux m’empêcher de rougir à sa remarque. Bien sûr qu’il s’est passé quelque chose là, entre nous, et non, je ne peux pas l’ignorer. Je soupire, refusant de le regarder dans les yeux cette fois-ci. Parce que je n’ai pas envie de me dérober, je ne bouge pas, restant dans cette position à moitié tournée vers lui, à moitié en train de fuir. Pourtant, mon corps ne bouge pas, à la place, ce sont mes lèvres qui s’animent. « Je ne peux pas ignorer… ça. » Je fais un geste vague de la main entre nous, brassant l’air d’une façon totalement ridicule. « Peu importe ce qu’il y a. Cela ne me laisse pas indifférente, mais j’ai besoin de temps pour découvrir ce que c’est. Parce que je n’en sais rien… sous Thanos, je n’avais jamais ressenti ça. Je n’arrive même pas à mettre un nom dessus. Et ce truc m’effraie, puisque justement, c’est nouveau. »

Je baisse d’un ton, plus pour moi-même que pour Peter, ne cherchant pas non plus à ce qu’il entende, mais nous sommes à quelques centimètres à peine l’un de l’autre. « Mais puisque c’est avec toi et que je te fais confiance, je n’ai pas peur comme je pourrais avoir peur de Thanos. Ou de mes cauchemars. Ou de ce qui est potentiellement arrivé à Groot. » Ce n’est que maintenant que je me décide à lever les yeux vers lui. « Je ferai des efforts Peter, parce que j’ai envie de découvrir ce qu’on a ou ce qu’on a pas, peu importe. » Après tout, je suis curieuse de cette nouvelle chose que je ne maîtrise pas. Et pourtant c’est tellement ambigu, comme s’il n’y avait rien entre nous au final, que du vent. Car je ne sais vraiment, mais alors vraiment pas de quoi je parle là. L’éducation de Thanos était plus que stricte, plus que draconienne. « Je suis perdue. Souvent. Parce que ce genre d’émotions, je n’ai pas appris à les reconnaître. » C’est là que je baisse de nouveau la tête. Rebonjour la programmation. Je sais que cela fait très sérieux et robotique de le dire ainsi, mais mon éducation se résume plus ou moins à ça. J’ai passé des années à observer les comportements des autres pour mieux les faire tomber et les détruire, j’ai passé des centaines d’heures à refouler mes sentiments, car c’était ce que Thanos voulait, c’était ce qu’il fallait pour faire de moi une machine de guerre, un véritable monstre sans sentiments ni empathie. Un cœur de glace sans aucune place pour l’amour.

J’esquisse ensuite un sourire faible vers Peter. « Tu es bien silencieux dis-donc. Le grand Star-Lord aurait-il perdu sa langue ? » Je comprends qu’il soit choqué par ce débit inhabituel de paroles, mais pour une fois que je suis sincère… Si j’ai envie de me détacher de l’assassin froide, j’ai le droit non ? « Je crois que c’est la conversation la plus longue que nous n’ayons jamais eue. » Je le frappe doucement, gentiment presque, à l’épaule. « Tu déteins sur moi, Star-Lord. »

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Jeu 18 Mai - 22:44


Southern Nights
B

on, au moins, Gamora ne se dérobait pas une fois encore, et ne semblait pas décidée plus que lui à prétendre que rien ne venait de se passer. Il savait bien qu'il la forçait quelque peu à parler de choses qu'elle ne voulait pas spécialement aborder, parce qu'elle ne savait pas forcément les analyser non plus, mais Peter savait de moins en moins se contenter de la sentir si proche puis d'un coup si lointaine. Ce pouvait passer encore avant, mais plus maintenant, pas après ses mots, ses gestes, qu'il avait bien du mal à trouver équivoques. Non, elle ne se dérobait pas, au contraire, elle se livrait une fois encore complètement à lui, et Peter prenait la pleine mesure de ses confidences, il n'en ignorait pas la valeur, il savait que rien ne devait être moins simple pour Gamora que de s'exprimer au sujet de ses sentiments... pour cause, et comme elle le disait si bien elle-même, elle n'avait jamais connu ça avant. Son passé, son éducation, les préceptes qu'on lui avait inculqués dès l'enfance n'avaient pas grand-chose à voir avec ce qu'elle apprenait à son contact, ce qu'il aimait qu'elle apprenne à son contact. Au fond, pour Peter aussi, c'était nouveau. Il n'avait jamais aimé sincèrement qui que ce soit, ou du moins pas de cette façon-là. Gamora n'était pas comme toutes les autres, mais la situation restait moins déstabilisante pour lui. Parce qu'on l'avait élevé comme un humain. Enfin, pour commencer. Après, on avait menacé de le manger. On va dire que c'était une autre forme d'éducation. Il l'écouta sans mot dire, et lui-même dut bien constater que les rôles semblaient définitivement inversés. D'ordinaire, il était le moulin à paroles, mais là, il n'avait rien dit, il n'avait pas voulu l'interrompre. En même temps, il était quelque peu désarçonné par le caractère inhabituel de la situation.

-Je savais que je finirais par avoir une bonne influence sur toi,
se permit-il de répliquer avec légèreté, même si, en réalité, il se demandait si la situation avait jamais été aussi sérieuse entre eux avant ce moment. Sans doute pas. Tu sais, finit-il par ajouter. Quand je vivais encore ici, ma mère me faisait regarder ce film. Oui, on ne se refait pas. Il y avait ce type, Patrick Swayze, le genre ténébreux et séduisant, tu vois. Un danseur... Il tombait amoureux d'une fille. Ils n'avaient pas l'air d'avoir grand-chose en commun, pour commencer, mais il l'apprivoisait, il lui apprenait à danser... Il ne savait pas exactement où il allait avec son discours, si ce n'est qu'il se prenait présentement pour un Patrick Swayze de l'espace. Quand on ne maîtrise en terme de métaphores que des classiques cinématographiques des années 80... Si tu me laisses faire, je t'aiderais à interpréter les émotions que tu ne comprends pas. Il esquissa un sourire. Je t'apprendrais à danser, si tu veux.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Ven 19 Mai - 12:26

Je ne peux m’empêcher de laisser échapper un petit rire discret lorsque Peter déclare avoir une bonne influence sur moi. « Va savoir si elle est bonne cette influence… » Il faut bien que je démente un peu ses propos maintenant, le quart d’heure romantique est terminé. J’ai beau m’être réchauffée à sa présence, à tout ce qui se passe ou non entre nous, à ce que nous avons et à ce que nous pourrions avoir, il faut que j’y aille doucement. Et j’ai déjà beaucoup trop joué la carte de la confession intime pour aujourd’hui. Mais je suis satisfaite, contente même d’avoir eut le courage de lui avouer ces choses et de ne pas être partie en courant comme je l’aurai probablement fait il y a quelques mois. Puis, à la mention du film, je lève les yeux au ciel avec exagération, même si un léger sourire reste sur mes lèvres alors qu’en vrai, j’adore quand Peter me raconte ses histoires. Surtout celle avec Denel Bezelhoff et son bateau magique. On dirait bien que la danse possède une part omniprésente dans toutes les cultures terraniennes, surtout celle concernant les célébrités et ces… acteurs.

Puis ses mots finals me percutent avec la force d’une avalanche et quelque chose dans mon ventre se met à papillonner. Je ne sais pas ce qui se passe, serais-je malade ? Serait-ce de nouveaux ces émotions que je ne comprends pas et que Peter propose si gentiment de m’enseigner ? Je n’en sais rien, mais je vérifierais notre stock de provisions dès que nous serons de retour sur le Milano. Car c’est déjà arrivé que quelque chose soit innocent pour l’un des Gardiens, mais toxique pour un autre. Nous ne sommes pas de la même race, nos organismes diffèrent malgré nos apparences et comportements humanoïdes. Et ce qui est bon pour un demi-terranien, ne l’est pas forcément pour une Zen-Whoberienne, surtout que je n’ai aucun exemple pour m’avancer, sachant que je suis la dernière représentante de ma race dans l’intégralité de l’univers. Et puis Peter a l’air d’aller parfaitement bien, santé parlant, alors que nos repas étaient identiques aujourd’hui. « Ce serait avec plaisir » je laisse échapper d’une voix timide. Si ma peau n’était pas verte, mon visage serait certainement tout rouge à l’heure actuelle. « J’aimerais bien que tu m’apprennes à danser. » Et nous savons tous les deux que ce que je viens de dire signifie beaucoup plus de choses, tellement profondes et importantes, que la simple activité terrienne de se trémousser sur le rythme des mélodies si plaisantes de Peter.

« D’ailleurs, quel est le nom de ce... film que ta… » Mais mes paroles sont soudain interrompus alors qu’un craquement se fait entendre dans les fourrés à une centaine de mettre de notre position. Instinctivement, je glisse mon index sur la bouche de Peter pour le faire taire tandis que ma main gauche est déjà en train d’activer mon épée, Godslayer. J’essaie de deviner quelle est la chose qui a fait ce bruit avec mes sens surdéveloppés grâce à mes implants cybernétiques, mais le bruit est trop confus et je ne parviens pas à entendre le bruit de sa respiration à cette distance. Après tout, ma vue est bien meilleure que mon ouïe. Peut-être que cette chose, peu importe ce que c’est, est la raison de la disparition de Groot ou peut-être pas. Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir. Lâchant Peter, je me mets à marcher en direction du bruit, veillant à poser mes pieds sur des endroits dénudés de brindilles et toute autre chose qui risque de trahir ma présence et mes intentions. Godslayer fermement en main et mon corps déjà dans une position de combat, je jette juste un coup d’œil derrière moi pour voir si Peter me suit.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Ven 19 Mai - 17:00


Southern Nights
Q

uand Gamora répliqua, un tantinet sarcastique, que le fait que son influence soit réellement bonne n'avait rien de certain, Peter se contenta d'afficher un léger sourire en coin. À dire vrai, il appréciait de se faire envoyer sur les roses. Bon, pas par tout le monde, il avait sa fierté (trop, même), mais avec Gamora, ce n'était pas pareil (qu'est-ce qui était pareil avec elle, en même temps), et puis, après l'avoir vu baisser les armes quelques instants plus tôt, il appréciait de la voir les récupérer un minimum, parce que ça faisait partie de son caractère, et il n'apprécierait pas qu'elle y change quoi que ce soit. Raison pour laquelle il ne fut pas plus dérangé de la voir lever les yeux au ciel quand il lui asséna une énième référence cinématographique. Un jour, songea-t-il, il faudrait qu'il l'emmène au cinéma, juste pour qu'elle comprenne ce que ça faisait. D'ailleurs, ça ne lui déplairait pas d'y retourner non plus... même si les projections terriennes et les films à la mode aujourd'hui n'avaient plus grand rapport avec ceux de l'époque (exceptée la flopée de reboots où il aurait des chances de se retrouver) - déjà que la dernière fois qu'il s'était rendu chez un disquaire, il avait failli faire une syncope tant les choses avaient changé.

Bref, le sujet n'était de toute manière pas tant le film que ça... d'ailleurs, Peter n'aimait même pas particulièrement Dirty Dancing. Quand il était petit, ce film l'avait sincèrement ennuyé, et s'il pouvait y repenser avec une certaine nostalgie, c'était surtout parce que ce souvenir se rattachait immédiatement à celui de sa mère. Gamora avait compris ce qu'il y avait vraiment à entendre dans ce qu'il venait de dire. Il lui apprendrait à danser si elle le voulait, et il n'était pas question ici de lui enseigner seulement les rudiments de la carioca. Il se contenta d'un nouveau sourire, franc au possible, en guise de réponse quand elle confirma qu'elle aimerait bien qu'il lui apprenne à danser. C'était tout ce qu'il avait souhaité entendre. Ça demanderait du temps, sans doute, mais ça n'inquiétait pas Peter outre mesure. La patience n'était pas son fort, mais il pourrait bien faire une exception dans ce cas particulier. Elle en valait la peine. Elle lui demanda le nom du film qu'il venait d'évoquer, et Peter se serait fait un plaisir de lui répondre, mais elle ne finit pas sa phrase et son attention avait aussi été happée par autre chose. Ce bruit, il l'avait entendu également.

Après avoir tiré son arme de sa ceinture, Peter la suivit avec autant de précaution, partagé entre l'espoir, la défiance, et le scepticisme. Avec un peu de chance, ils étaient sur le point de trouver la trace de Groot, mais il n'y croyait pas réellement... et s'il s'agissait d'autre chose... Dans un décor si terrien, leurs armes de pointes aux allures de gadgets semblaient totalement hors contexte, mais on ne sait jamais, ils avaient peut-être été suivis. Ça ne coûtait rien de s'y intéresser. Le bruit se faisait de plus en plus important, quelque chose s'agitait dans les fourrées, non loin. Peut-être juste un animal (mais un gros, dans ce cas), mais peut-être pas.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Dim 21 Mai - 0:28

Des souvenirs de chasse avec Korath et Nébula me reviennent en mémoire alors que nous progressons dans la forêt sur la pointe des pieds. Je suis satisfaite de constater que Peter me suit et qu’il est le plus discret possible. Il a beaucoup évolué durant les derniers mois, en fait depuis que nous formons les Gardiens de la Galaxie. Cela se voit qu’il prend son rôle de leader très à cœur et non pas à cause de son excentrisme ou son immense égo. Il est fait pour diriger et surtout unir. Il est celui qui nous maintient tous ensemble dans le groupe, celui qui sait faire de nous une équipe cohérente, malgré tout ce que les autres peuvent dire. Et malgré ma froideur ou bien mon comportement distant parfois, je sais reconnaître un bon chef d’équipe quand j’en vois un.

Mais là n’est pas la question. Pas à pas, nous approchons tous les deux, moi devant non pas à cause d’une quelconque envie de faire preuve de prouesses, mais plutôt parce que mon épée est une arme de combat rapproché, une arme de mêlée. Alors que Peter avec son blaster peut et devrait tirer à distance. Un combo mortel s’il est bien exécuté et en bataille, je suis fière d’admettre que nous nous débrouillons très bien en duo. Les fourrés devant nous bougent de nouveau, secoués par quelque chose qui produit des bruits étranges. Je n’ai jamais entendu une personne ou un animal faire ce genre de bruits… presque répugnants. Me tournant vers Peter, je croise son regard avant de hocher la tête. Puis, je pousse quelques branches révélant un véritable monstre. La bestiole qui se tient devant nous m’arrive presque à la taille et est recouverte du même genre de fourrure brune que Rocket. Pourtant deux défenses sortent de sa gueule. Ses quatre pattes ornées de sabots sont relativement courts et ses oreilles épaisses et sombres. La bête se tourne immédiatement vers nous et charge en grognant. Je parviens à esquiver sur le côté, pourtant, la rapidité de l’animal pour un corps si robuste m’étonne grandement. Et ses défenses n’ont rien d’innocent, même si elles ne sont pas très longues. Je n’ai jamais peur d’affronter un ennemi, pourtant je ne connais pas celui-ci et je préfère être prudente. Alors que je lève mon épée pour l’abattre, un autre grognement retentit à ma gauche, puis un autre non loin. Génial, il fallait qu’ils soient plusieurs ! Sautant sur le côté, je n’ai pas l’occasion d’abattre un seul coup, les monstres poilus nous fonçant dessus continuellement. Je parviens pourtant à bloquer la tête de l’un d’entre eux, sa force importante me surprend, mais je ne recule pas, possédant plus de force que cet ennemi fabuleux. « Peter ! Sais-tu ce que sont ces bêtes ? » Parce que je ne sais absolument pas que nous sommes actuellement en train de nous faire attaquer par trois sangliers, ce qui est tout à fait normal dans une forêt terranienne.


code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Dim 28 Mai - 23:14


Southern Nights
P

eter avait toujours rêvé de voir son nom (ou plutôt celui de Star-Lord) briller en lettres d’or sur un quelconque ouvrage d’anthologie, pas spécialement parce qu’il aimait les bouquins mais parce qu’il aimait l’idée d’entrer dans la légende (en toute humilité). Auprès des gardiens de la galaxie, ce ne semblait pas si mal parti, et il est certain qu’il apprécierait que l’univers retienne son charmant pseudonyme pour cette fois mémorable où il avait tenu une pierre d’infinité à mains nues et y avait survécu… beaucoup moins pour être l’homme qui aurait pourfendu trois sangliers… Cette situation particulière remettait pas mal de choses en perspective. Pour quiconque n’avait jamais entendu parler de ces bestioles peu engageantes, un sanglier pouvait passer pour une créature véritablement terrifiante, mais pour un Terrien, ce n’était jamais qu’un animal certes agressif (à certaines conditions exceptionnelles toutefois), mais qui était loin de décimer la planète tout entière. Peter ne put s’empêcher de songer à toutes les créatures qu’il avait affrontées au fil de ses élucubrations sur différentes planètes, que ce soit auprès des ravageurs ou en tant que gardien de la galaxie. Peut-être qu’en certaines circonstances, les combats qu’il pensait épiques contre des créatures exceptionnellement dangereuses ne faisaient pas grande différence avec une simple confrontation avec des sangliers. Enfin, ceci dit, Peter n’en menait pas large non plus. Si rares étaient les humains (ou simili-humains dans leurs cas) qu’on retrouvait embrochés par des sangliers, ce n’était pas pour autant qu’il avait l’intention de faire gonfler les statistiques. Sans compter qu’il serait globalement humiliant, après tout ce qu’ils avaient affronté, d’être mis à mal par de « simples » sangliers. Peter se sentait à la fois tendu et déçu. Ce n’était certainement pas ces animaux, en tout cas, qui auraient pu s’en prendre à Groot. Non pas qu’il souhaite franchement qu’on s’en soit pris à lui, mais avoir ne serait-ce qu’un début de piste aurait été rassurant. À la place, ils affrontaient une poignée de suidés dans une forêt où le colosse végétal n’avait peut-être même jamais mis les branches.

-C’est la première fois que j’en vois en vrai, mais je connais, oui,
répondit Peter qui, pour le moment, ne bougeait pas. Tirer sur ces créatures serait un jeu d’enfants, et ils pourraient très vite en avoir fini, selon lui, mais il n’arrivait pas à se résigner à simplement leur tirer dessus. Parce que c’étaient des sangliers. Alors quelque part, ça lui paraissait quand même sacrément ridicule. Je crois pas qu’ils soient spécialement dangereux, sauf si on est sur leur chemin, dans ce cas-là ils… Merci au sanglier de droite qui avait visiblement peur que son discours ne soit pas assez éloquent et fonça dans sa direction, défenses les premières. Peter eut tout juste le temps de l’éviter, mais sentit tout de même sa masse le frôler de très près, si bien qu’il manqua de perdre l’équilibre. … chargent. On ferait bien de filer d’ici, suggéra-t-il alors.

Va savoir ce qui était le moins épique, un combat acharné contre ces créatures à défenses ou la fuite face à ces mêmes bestioles. Mais sur sa planète natale, il faut croire que Peter gardait certains réflexes purement terriens.


code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Lun 29 Mai - 14:31

Rassurée d’apprendre que Peter connait ses créatures, ne serait-ce que de nom, je me crois déjà tirée d’affaire. S’il sait ce qu’elles sont, même s’il ne les a jamais vues, alors il devrait aussi connaître leur point faible et à nous deux, nous devrions réussir à nous en débarrasser en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Je s’appelle Groot ». Pourtant, lorsque Peter suggère la suite au lieu de l’affrontement, je ne bouge pas. Je ne suis pas comme Drax à devoir absolument affronter tout ce qui se dresse sur mon chemin, je ne suis pas un gladiateur dont l’honneur ne doit jamais être bafoué et doit être défendu à tout prix à chaque instant de la journée, même face à des créatures aussi répugnantes que ces… trucs. Je combats plutôt de manière discrète, certes dans la violence, mais aussi dans la discrétion dès que je le peux. J’utilise ma tête pour combattre et non pas uniquement mes muscles comme Drax. Si je dois utiliser des ruses pour vaincre, quitte à ce que ce ne soit pas fairplay, je le ferais. Mais Peter a bien l’air décidé à fuir. Cela me semble excessif pour ce genre de créatures, mais je préfère lui faire confiance sur ce coup-là, c’est sa planète natale. Même s’il n’y est pas retourné depuis des années, il y a vécu, contrairement à moi et possède le plus de connaissances sur Terra de toute l’équipe. « En es-tu sûr ? » Je préfère être certaine avant d’abandonner ce combat que nous pourrions gagner facilement, mais il est vrai que nous devrions avance au lieu de perdre notre temps avec ces moins que rien.

Voyant le visage déterminé de Peter, je soupire. « Ok. » Le sanglier me chargeant dessus est toujours aussi en colère, visiblement, car il ne recule pas, essayant toujours de m’encastrer dans l’arbre derrière moi avec sa force brute seule. Je le laisse me pousser pas après pas, ma lame bloquant toujours ses défenses, jusqu’à ce que mon talon vienne buter contre les premières racines. À ce moment-là, je saute lestement et prend appui contre le tronc pour me propulser droit devant, passant par-dessus la bête qui fonce dans l’arbre, momentanément assommée sous la violence du choc. Je ne prends pourtant pas de temps à admirer mon travail ou bien à attendre les deux autres. Je range ma lame dans son fourreau et disparaît dans les buissons à la suite de Peter. Je ne sais pas combien de temps nous courrons, coupant à travers sentiers et arbustes, chassant des dizaines d’insectes sur notre passage et effrayant tout autant d’autres petits animaux (notamment tout un groupe récurrent de bestioles blanches à longues oreilles), mais nous finissons par nous arrêter quand les étranges bruits nous suivant ne se font plus entendre. « Il y en a des bestiaux étranges sur Terra… et je pense qu’on peut rayer ces créatures de la liste de ce qui aurait pu attaquer Groot… » je lance, à bout de souffle et m’appuyant sur mes genoux, pliée en deux pour reprendre ma respiration. « Une faune diversifiée et… intéressante. Surtout les petits animaux à quatre pattes avec de longues oreilles et un pompon sur le derrière. » Non, la femme la plus dangereuse de la galaxie ne vient pas tout juste d’avouer qu’elle trouve un lapin mignon.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Mar 30 Mai - 21:01


Southern Nights
P

eter se contenta de hocher la tête, affichant un regard déterminé quand Gamora lui demanda de confirmer qu'il voulait bel et bien qu'ils prennent la fuite. Oui, c'était bien son intention. Ils n'auraient pas du mal à se débarrasser de ces animaux, s'ils décidaient de le faire, mais il fallait croire que Peter avait une sorte de conscience écologique, une réminiscence de l'enfance, va savoir, en soi, il avait toujours aimé les animaux, même s'il n'avait pas manqué de s'en prendre à d'autres quand ils n'appartenaient pas à sa planète. Preuve en était que l'animosité venait bien souvent de l'incompréhension de l'autre... Quoi qu'il trouvait quand même difficilement des circonstances atténuantes aux animaux quand ils avaient trois têtes, des dizaines de tentacules et la volonté farouche de le réduire en bouillie. Quoi qu'il en soit, il resta campé sur sa position et prit donc, "courageusement", la fuite. Gamora fut aux prises avec l'un des sangliers, mais elle le stoppa tout de même rapidement, et Star-Lord put l'entendre courir juste derrière lui. Quelques mètres plus tard, le cri des animaux n'était plus audible, ils avaient visiblement réchappé à cette menace qui n'avait rien de bien grande. Clairement, s'il fallait craindre que l'on s'en soit pris à Groot, ce n'était pas de la faune terrienne qu'il fallait s'inquiéter, et Peter le savait très bien, Groot était plus impressionnant que n'importe quel animal foulant cette terre.

Alors que Peter reprenait son souffle, Gamora commentait la faune terrienne, évoquant entre autre ces petits animaux poilus aux longues oreilles et au pompom dans le dos. Il n'avait pas vu qu'ils avaient croisé des lapins sur leur chemin, il avait bien davantage regardé face à lui, et, quand bien même il avait abandonné ces décors depuis bien longtemps, ils étaient encore un rien familiers pour lui, si bien qu'il ne se focalisait pas sur des détails qui, par contre, attiraient l'attention de Gamora. En tout cas, en l'entendant parler de lapins, il ne sut s'empêcher d'esquisser un sourire en coin. Intéressants, hein ? C'était une manière de présenter les choses. Mais il pensait deviner ce que cela sous-entendait.

-Intéressants, hein ?
répéta-t-il simplement afin de faire comprendre à Gamora qu'il pensait avoir parfaitement compris ce qu'elle pensait de ces petites boules de poile sans vraiment l'avouer. J'en avais un quand j'étais petit, Scruffy... Mais c'était une vraie teigne. Il marqua une pause, accompagné d'un léger soupir, redevenant un rien plus sérieux, renonçant à son léger sourire. Groot peut faire le poids face à n'importe lequel des animaux de cette forêt, même face à tous en même temps... Je sais même pas pourquoi on fait ça...

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Jeu 1 Juin - 12:25

Je ne peux que sourire lorsque Peter décide de partager encore un autre de ses souvenirs de son enfance sur Terra. Bien que je ne l’avoue jamais, j’aime vraiment quand il fait cela, toutes ces histoires me font rêver, même si paradoxalement, j’en ai vu des mondes avec tous mes voyages quand j’étais sous le joug de Thanos. Peter en a probablement vu un bon nombre aussi avec Yondu et les Ravageurs, mais je sais que, peu importe ce qu’il dira, Terra est spéciale pour lui. C’est normal après tout, si moi aussi je devais retourner sur ma planète d’origine, aujourd’hui complètement déserte et quasi inhabitable, cela ne me laisserai pas indifférente. Encore plus, car, comme Peter, j’ai perdu mes parents sur ma planète d’origine.

« Toi ? Avoir un animal de compagnie ? Et tu as réussi à en prendre soin et ne pas le tuer en une semaine ? » Mon sourire indique pourtant que malgré la gravité de mes propos, ce n’est qu’une boutade habituelle. Je suis entrée dans un nouveau rythme avec Peter, échangeant des joutes verbales de temps à autres. Bien entendu, ça a commencé par presque rien du tout, une phrase simple et légèrement sarcastique (puisque je suis l’une des trois personnes à bord pouvant comprendre et manipuler le sarcasme). Puis, progressivement, je me suis laissée aller au jeu jusqu’à lui répondre. Nos boutades ne sont pourtant pas très profondes et méchantes, un habitué de ce genre de pratique nous insulterait de petits joueurs, et pourtant, c’est suffisant pour que ma complicité avec Peter s’améliore. Non pas qu’il y ait des choses sous-entendues entre nous !

Mais la situation redevient sérieuse avec les prochaines paroles de Peter et je soupire à l’unisson avec lui. « Tu as raison. Il n’y a rien dans cette forêt qui aurait pu s’en prendre à Groot et gagner. » Je préfère ne pas mentionner la deuxième possibilité, que quelque chose ne venant pas de cette forêt aurait pu s’en prendre à lui, car cette pensée m’effraie au point de me faire trembler d’inquiétude pour notre cher colosse végétal. Voyant l’air dépité de Peter, je peux presque sentir son envie d’abandonner quitter son corps en longues vagues dépressives. Je m’approche donc de lui et place fermement mes mains sur chacune de ses épaules, serrant légèrement pour attirer son attention sur mon visage. « Hey. On va le retrouver. Si ce n’est pas aujourd’hui ni ici, ce sera demain et ailleurs. Il n’est pas inoffensif, je suis certaine qu’il est encore en vie. Ne perds pas espoir, Peter. On va le retrouver. » Je tiens vraiment à garder en tête des pensées positives, de ne pas oublier que Groot n’est pas un enfant, qu’il ne se fera pas tuer aussi facilement. « Si rien dans cette forêt ne peut lui faire de mal, alors c’est tant mieux. » Après un dernier regard, je souris. « De plus, Groot aurait sans doute déjà fait ami-ami avec toutes les bestioles, le connaissant. » Rit, oui rire c’est bien. C’est relax, même si ce n’est pas vraiment le moment. Voilà que je me mets à appliquer les techniques de mon cher Starlord pour détendre l’atmosphère. Il déteint vraiment sur moi. « Du coup, je pense que ça ne sert à rien de plus perdre notre temps ici. Soit on peut continuer de chercher dans un autre endroit de cette forêt, qui me semble immense. Ou bien dans la ville pas loin, il s’y est peut-être aventuré, même si ça m’étonnerais… ou sinon on peut retourner au Milano, essayer de trafiquer nos scanners et voir s’il n’apparaît pas sur l’un de nos écrans… » Cette dernière solution n’est pas idéale, surtout qu’habituellement c’est Rocket qui s’occupe du bricolage de gadgets, mais je n’ai rien d’autre à proposer pour l’instant. Parce que gueuler son nom ne ferait que nous rendre sourds tous les deux.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Jeu 1 Juin - 22:08


Southern Nights
P

eter songea à s'offusquer - juste pour la forme - d'entendre Gamora se montrer incrédule à l'idée qu'il ait pu avoir un animal de compagnie qui ait survécu un temps suffisamment long pour qu'il s'en souvienne, et il l'aurait probablement fait si elle n'était pas si proche de la réalité. Mais le fait est que sans les bons soins de sa mère, qui prenait garde à nourrir et abreuver la petite bête ainsi qu'à nettoyer régulièrement sa cage (quand bien même, le jour de sa rencontre avec Scruffy, à l'animalerie, Peter avait promis - croix de bois, croix de fer - qu'il s'en occuperait lui-même), le pauvre animal n'aurait pas mis une semaine à dépérir. C'était néanmoins un détail qu'il allait garder pour lui. De toute façon, et même si ça avait au moins le mérite de leur changer les idées, il y avait plus urgent à faire et à penser. Ils pouvaient bien digresser de temps à autre, il n'empêche qu'ils savaient tous les deux quelle était la priorité, et la priorité était de retrouver Groot. Le fait que rien dans cette forêt ne puisse être venu à bout du colosse végétal était, en soi, une perspective rassurante, même si Peter s'inquiétait surtout de ce qui aurait pu potentiellement nuire à Groot sur une planète où c'était surtout de ses semblables, qu'il fallait s'alarmer.

Dans des moments de pareille impuissance, parce qu'il ne savait tout simplement pas par quel bout prendre la situation, il se sentirait presque capable d'abandonner. Mais non. Gamora savait lui remettre les idées en place. Il n'était pas sûr que ce soit le cas pour tout le monde, mais le fait est qu'un seul regard de sa part suffisait bien souvent à lui rendre toute sa détermination. En fait, beaucoup de choses pouvaient se révéler en lui pour peu qu'elle le regarde dans les yeux comme à l'instant, alors que ses mains étaient fermement calées sur ses épaules, l'invitant non seulement à la regarder, mais également à bien entendre ce qu'elle avait à lui dire.

À entendre Gamora lui assurer qu'ils allaient bel et bien retrouver leur ami, il parvenait finalement à y croire. Même s'il préfèrerait que ce soit aujourd'hui ici que demain ailleurs. Peter esquissa un sourire quand Gamora assura que si Groot était dans ces bois, il avait dû copiner avec toute la faune locale à l'heure qu'il était. Elle n'avait pas tort. Trois solutions s'imposaient effectivement à eux, mais Peter raya rapidement les deux premières, parcourir la forêt à l'aveuglette ne les mènerait nulle part. Quant à la ville... C'est sûr que s'il avait fait un détour par là-bas, ils le sauraient assez rapidement, impossible qu'il passe inaperçu. Mais des recherches en ville, il en avait déjà faites, et pour l'heure, elles s'étaient révélées infructueuses. Restait donc l'option d'agir directement depuis le Milano, option qui demeurait assez hasardeuse, car outre le fait que Peter appréciait moyennement que l'on bidouille son vaisseau (mais bon, à situations désespérées, mesures désespérées), rien ne garantissait qu'ils arrivent à quoi que ce soit. Mais ça se tentait, quoi qu'il en soit.

-Bon, OK,
dit-il finalement, on retourne au Milano, on voit ce qu'on peut faire, et on avise sur place.

code by Mandy



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Ven 2 Juin - 12:41

En entendant que Peter préfère aussi la troisième solution, je hoche la tête et nous nous remettons en route. Le soleil décline progressivement à l’horizon alors que nous marchons entre les arbres, sans être en position de combat, mais tout de même sur nos gardes. Je ne retournerai pas leur rendre leur compte, mais je me méfie toujours de ces bêtes imposantes et féroces que nous avons croisées tout à l’heure. Et je ne peux absolument pas leur pardonner cet affront de m’avoir fait fuir. Même si je sais bien que dans d’autres circonstances, je n’aurai eut aucun problème à m’en débarrasser, je ne vais pas non plus massacrer des dizaines d’animaux innocents. Le temps où je massacrais sans me poser de questions est révolu. Ce qui ne m’empêche pas de restée frustrée contre ces simples bêtes, aussi ridicule et pitoyable que ça puisse être. Du coup, pour me changer les idées de mes pensées vengeresses, j’observe la nature autour de nous. Et je peux le faire avec plus d’aisance maintenant que nous ne courrons plus tête baissée avec des sangliers à nos trousses. Je remarque quelques animaux s’enfuyant sur notre passage, certains plus curieux restent le temps de trois secondes avant de déguerpir, déchirés entre l’envie de savoir qui sont ces deux énergumènes venus d’une autre planète et leur instinct de survie. Je retrouve ces animaux mignons avec un pompon et de longues oreilles, souriant doucement comme je souris parfois à Groot devant ses mimiques attentionnées et ses gestes doux témoignant de son grand cœur. Et je m’imagine Peter, enfant, tenant l’une de ces bestioles dans les bras, un sourire béat plaqué sur le visage et des étoiles plein les yeux.

Mais le silence ambiant va finir par nous tuer. Dans notre fuite, nous nous sommes aventurés plus profondément dans la forêt, c’est pourquoi le chemin du retour est plus long, mais je n’aime pas voir Peter aussi inquiet. Je sais bien que ce sont des émotions tout à fait normales, je les ressens moi aussi, mais je voudrais lui remonter le moral. N’importe comment, mais je veux le voir sourire de nouveau. Un sourire vrai et honnête et pas un sourire qui essaie de cacher son inquiétude et qui sert uniquement à détendre l’atmosphère. « Tu te souviens de cette chanson sur ta nouvelle cassette ? Celle qui parlait de nuits dans le sud… qu’est-ce que ça donne déjà ? Free as a breeze not to mention the trees… » Ma voix se tait ensuite, d’une parce que je ne me souviens pas de la suite des paroles et de deux, parce que je n’ai pas une belle voix pour chanter. Mais j’espère que cela relancera la conversation entre Peter et moi. Et je sais aussi qu’il connaît les paroles, il les connaît toutes par cœur, même les nouvelles. À force de les faire passer sur le Milano, nous les connaissons aussi, même s’il m’arrive souvent de me tromper sur certains mots et de ne pas du tout comprendre les références issus de Terra. « D’ailleurs, tu ne m’as jamais expliqué ce que c’est que Pina Colada. C’est une chose ? Une personne ? » Là je n’essaie pas de faire dans la conversation pour meubler le silence. D’habitude, je n’ai rien contre le silence. Mais depuis que je connais Peter, depuis que j’ai l’habitude que sa voix brise ce silence, ce qui est insupportable une fois sur deux, je ne peux plus le supporter quand Quill se trouve dans les parages. Comme si j’avais besoin de l’entendre parler pour être certaine qu’il ne va pas disparaître lui aussi. Ses interruptions fréquentes font maintenant partie de ma routine et j’ai appris à les apprécier. Alors qu’on me les retire comme ça, je dis non. Mais ma question sur la Pina Colada est aussi légitime, puisque je suis vraiment curieuse de savoir ce qu’est cette… chose ? Personne ? D’après le sourire sur les lèvres de Peter quand il chante Escape, ça m’a l’air d’être une chose positive. Donc autant en apprendre plus sur elle.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Ven 2 Juin - 21:02


Southern Nights
P

eter détestait le silence, et il le comblait bien souvent dans le seul et unique but de ne pas avoir à le supporter. Mais il l'avait laissé pour cette fois s'appesantir, preuve que cette situation était bien différente de celles qu'ils rencontraient habituellement. Et une fois encore, les rôles s'inversaient. Et c'était Gamora qui, finalement, décidait de rompre le silence. Peter esquissa un léger sourire en l'entendant évoquer Southern Nights. Bien sûr, qu'il se souvenait de cette chanson, en même temps, difficile de ne pas se souvenir d'une chanson qu'il avait dû écouter la dernière fois le matin même. Dernièrement, c'était toujours la deuxième cassette, qu'il écoutait, et dont il faisait profiter tout l'équipage du Milano, et comme pour la première, elle était devenue un fond sonore quotidien dont ils devaient bien finir par connaître la moindre parole. Des paroles qui, en l'occurrence, n'étaient pas déplaisantes à entendre et à sortir de leur contexte. Gamora n'aurait pas pu trouver meilleur sujet de conversation. En tout cas il était loin de déplaire à Peter, qui pouvait bien être intarissable quand il était question de ces chansons qui étaient ni plus ni moins que le bruit de fond de leurs multiples aventures en plus d'être chacune d'une certaine manière les souvenirs d'une enfance que la planète qu'il foulait en ce moment lui rappelait à chaque instant, même si tout était différent, mort de l'enfance oblige (même si, par de nombreux aspects, Peter était ni plus ni moins qu'un grand enfant). Le sourire de Peter s'agrandit quand elle entendit Gamora demander innocemment ce qu'était une Pina Colada. Logique qu'elle ne connaisse pas. C'était une question qu'il avait en tout cas dû lui-même poser à sa mère à l'époque, puisqu'il connaissait la réponse.

-En fait, c'est une boisson,
lui répondit-il. Il était bien tenté d'inventer une autre réponse, pas pour mener Gamora en bateau, mais par simple fantaisie, mais il ne le fit pas. Et pour tout dire, je n'en ai jamais bu. Et pour cause, il n'avait clairement pas eu l'âge à l'époque de boire ce genre de choses, pas même d'y tremper les lèvres, il ne savait même pas quel goût ça pouvait bien avoir exactement. Il était loin d'avoir tout expérimenté sur Terre, et par certains aspects, il n'en était pas mécontent. Au fond, il se disait qu'il valait sûrement mieux avoir passé sa vie d'adulte à aller de planètes en planètes plutôt que d'avoir été un adulte dans ce monde d'adultes qui par de nombreux aspects lui avaient toujours semblé ennuyeux à mourir. Si tu veux, je pourrais t'inviter à en boire un quelque part. Mais rien que le fait d'inviter Gamora à boire un verre semblait si... conventionnel qu'il se demandait si c'était une proposition avisée. Enfin, aucune proposition heureuse n'était vraiment de mise en la circonstance de toute façon. Quand on fêtera le retour de Groot, par exemple.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Sam 3 Juin - 23:31

Ainsi, Pina Colada est une boisson… Ils en ont des noms étranges sur Terra pour leurs cocktails. M’enfin, je ne connais pas suffisamment leur culture pour pouvoir deviner de quelle langue c’est tiré, car de ce que j’ai cru comprendre, il existe des dizaines de contrées différente sur Terra avec leur propres langages et dialectes. De quoi rendre quelqu’un fou ! Comment les Terraniens peuvent-ils communiquer entre eux s’ils parlent tous une langue différente ? Puis le fait que Peter n’en a jamais goûté auparavant m’étonne un instant. Il est d’une nature curieuse, à essayer ce qu’il ne connait pas quand c’est non dangereux (certains des cocktails de Drax peuvent s’avérer particulièrement… menaçants), donc je suis étonnée qu’il n’en ait jamais goûté. Ce qui me fait me demander si cette boisson ne serait pas alcoolisée. Puisqu’il a été kidnappé par Yondu étant un enfant, ce serait tout à fait normal que sa mère ne lui ai jamais fait goûter ce genre de choses, car du peu que Peter a révélé sur elle, elle me semblait être une femme formidable que j’aurai bien aimé rencontrer. « Ce sera avec plaisir. C’est une bonne idée de fêter le retour de Groot. » Après tout, il nous a tellement inquiété que nous risquons de faire la fête pendant plusieurs jours à son retour et je sais dorénavant que les Gardiens de la Galaxie savent faire la fête. Dans le genre longtemps et très bruyamment. Je n’en avais pas l’habitude, car il n’y avait rien à fêter avec Thanos, chaque victoire n’était que de la survie et c’était tous les jours pareils. Alors fêter le sauvetage de Xandar après avoir battu Ronan, c’était une première pour moi. D’une part, car je ne dansais pas avant, d’autre part, car je suis toujours discrète. Mais entre Drax qui fête chaque victoire comme les dieux Asgardiens avec leurs banquets mémorables (je le sais bien pour avoir eut l’occasion d’y assister une fois), Rocket qui est capable de boire au moins trois fois son poids en alcool et qui n’est jamais timide pour dire ce qu’il pense, Groot qui est la joie de vivre incarnée et qui illumine de bonheur le monde autour de lui… Et enfin, il y a Peter dont la joie de vivre est contagieuse et qui est capable de me faire sourire quand je ne m’y attends pas. Il est juste si à l’aise avec les gens, n’abandonnant personne, même pas durant une fête. Il veut que tout le monde s’amuse et fera tout pour cela.

Quand nous arrivons dans la clairière où se trouve le Milano, le soleil est presque entièrement couché à l’horizon, nous aveuglant durant quelques instants de sa lumière rougeâtre. Les cimes des arbres s’assombrissent alors que le manteau de la nuit se répand et nous regagnons notre vaisseau. Tout est calme à bord, rien ne semble avoir bougé depuis notre départ, malgré le temps que nous étions absents. Sans attendre, vu qu’aucun de nous n’est blessé et ne nécessite pas de soins, je me dirige vers le cockpit, m’asseyant dans le siège de co-pilot. Ce n’est pas ma place habituelle, mais c’est la meilleure pour surveiller l’état du vaisseau et de vérifier nos écrans. Et puis ce n’est pas comme si nos noms étaient gravés dans le cuir des sièges… Je commence ensuite immédiatement mes recherches, essayant de calibrer les sondes pour repérer la présence du colosse végétal. Je ne sais pas combien de temps s’est écoulé depuis que j’ai posé mes fesses dans le siège, mais les lumières du Milano sont allumées depuis longtemps et dehors c’est la nuit noire. Tellement concentrée sur ma tâche, je ne remarque pas du tout la présence de Peter, ne sachant même pas s’il se trouve lui aussi dans le cockpit ou ailleurs dans le vaisseau. Car la tâche est plus ardue que prévue, je ne sais même pas si Rocket y arriverait, et que je finis par me frustrer au bout de plusieurs échecs de calibration. Fatiguée d’avoir mes yeux rivés sur l’écran depuis je ne sais combien de temps, j’écrase mon poing sur l’accoudoir en lâchant un grognement de frustration extrême. Me frottant le visage pour chasser la fatigue, je songe sérieusement à aller me faire du café, cette douce boisson que Peter nous a fait découvrir il y a quelques mois et dont Rocket abuse souvent pour enchaîner les nuits blanches à bricoler sur ses inventions qui vont presque toujours boom.

code by sixty



HRP:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Dim 4 Juin - 10:31


Southern Nights
F

êter le retour de Groot serait non seulement une bonne idée, mais aussi et surtout quelque chose d'indispensable, avec la frayeur qu'était en train de leur faire le colosse végétal, il est absolument évident que son retour n'allait laisser personne insensible, et effectivement, les Gardiens de la Galaxie avaient le sens de la fête. Quoique en l'occurrence, quand Peter parlait de boire un verre en compagnie de Gamora... eh bien, c'était juste avec elle, qu'il envisageait cela, mais il ne l'expliciterait pas davantage. Il avait le sentiment que leur petite expédition dans la forêt, faute d'être couronnée de succès, avait eu au moins le mérite de les rapprocher un peu, de crever certains abcès, du moins en avait-il le sentiment. Pour le nombre de pas que Gamora avait faits vers lui en l'espace de quelques minutes, il préférait ne pas en rajouter encore de crainte de la braquer... Il s'abstint donc de clarifier quoi que ce soit, tout comme il s'abstint aussi de prononcer la réplique qui lui brûlait les lèvres, à savoir que si les choses se passaient mal, ils pourraient toujours le boire, ce cocktail, mais non pas pour célébrer le retour de leur ami, plutôt pour noyer dans l'alcool leurs désillusions et faire le deuil d'un ami perdu. Mais non, une fois encore, ils ne devaient pas penser ainsi. Ils approchaient du Milano, il fallait qu'ils concentrent leurs espoirs sur les pistes qu'ils n'avaient pas encore explorées, et elles étaient au final relativement nombreuses, si l'on voulait être optimiste. Futiles pour la plupart, certes, mais nombreuses tout de même. On se raccrochait aux branches que l'on pouvait (sans mauvais jeu de mot, hein, Groot !).

Une fois arrivés au vaisseau, Gamora se dirigea vers le cockpit. Considérant que bidouiller à deux les commandes et écrans de contrôle serait certainement contreproductif (et acceptant plus facilement de la part de Gamora qu'elle fasse ce genre de bidouillage que Rocket, par exemple, qui bien que largement plus doué qu'eux-deux réunis, ne lui garantissait pas le moins du monde de retrouver son vaisseau dans son état initial, et son vaisseau, Peter y tenait comme à la prunelle de ses yeux), Peter décida de faire le tour du Milano, en quête du moindre indice qui leur aurait potentiellement échappé la première fois. Il n'y croyait pas trop, mais on ne sait jamais. Il constata, en parcourant le vaisseau, que ce dernier était vide. Rocket et Drax avaient sans doute choisi de partir à la recherche de Groot de leur côté. Peter n'appréciait pas que le Milano reste sans surveillance, mais il ne pouvait pas reprocher aux deux gardiens d'avoir voulu faire leurs propres recherches de leur côté, surtout que si l'absence de Groot concernait tout le monde, Rocket devait être le plus affecté de l'affaire. Peter, au terme de son tour des lieux (et après avoir déterminé que rien n'allait franchement l'aider), retrouva Gamora qui, de son côté, soufflait d'exaspération. Manifestement, son travail sur les calibrages ne portait pas les fruits escomptés. Debout derrière le siège où elle était assise, il déposa ses mains sur ses épaules.

-Je vais prendre le relai. Essaie de te reposer.


Plus facile à dire qu'à faire. Lui-même savait bien qu'il en serait incapable de son côté si on lui recommandait la même chose.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Dim 4 Juin - 20:20

Je sursaute lorsque je sens les mains de Peter sur mes épaules. Concentrée que j’étais sur ma tâche, je ne l’ai pas entendu entrer dans la pièce. Ce qui est rare. Non, ça ne se produit jamais. Grâce à mes implants cybernétiques et mes instincts de tueur, je sais toujours quand quelqu’un me rejoints dans la pièce et là, ce ne fut pas le cas. J’étais trop distraite. Mais ma surprise passe vite alors que je me laisse aller sous son toucher, ne découvrant qu’à ce moment-là la tension affreuse qui assaille mes épaules. Peter comme moi n’a pas eut une nuit décente de sommeil depuis des jours. Et nous savons tous les deux que ce n’est pas aujourd’hui que ça changera, que tant que Groot sera absent, nous ne parviendrons pas à fermer l’œil volontairement et que ce ne sera qu’un cercle vicieux de sommeil léger uniquement destiné à nous maintenir en vie. Mais j’apprécie ses efforts et sa douceur. « Si seulement c’était possible… » Je ne bouge pourtant pas de ma position même si j’ai hoché la tête après ses paroles, acceptant sa proposition d’échanger nos places. Mon état de fatigue croissante depuis des jours finira sans doute par prendre le dessus et m’envoyer dans le monde des songes avant que je ne m’en rende compte, mais au moins, nous ne sommes pas vraiment en territoire ennemi. Nous sommes en sécurité à bord du Milano et c’est tout ce dont j’ai besoin pour laisser légèrement tomber ma garde.

Avec les mains de Peter, sentiment étrangement plaisant je dois l’avouer, j’essaie de calibrer nos systèmes de recherche une nouvelle fois. Comme si le demi-Terranien allait me porter bonheur et que ça allait marcher cette fois-ci. Mais de nouveau, c’est un écran rouge qui m’accueille avec le bip négatif de l’échec qui résonne une nouvelle fois dans le cockpit. « Argh ! » je grogne de nouveau en reculant dans mon siège, appuyant ma tête contre le porte-tête et fermant momentanément les yeux, signe de défaite face à la machine. Puis je pense légèrement la tête vers la gauche, ma tempe entrant en contact avec le bras de Peter et avant que je ne me rende compte vraiment de ce que je suis en train de faire, je frotte doucement ma joue contre sa peau, presque... sensuellement. C’est un tout nouveau territoire et, même si en temps normal sa présence aussi prête pourrait me déranger, je l’accepte volontiers ce soir, comme si certains de mes murs étaient tombés depuis nos recherches dans la forêt. La revoilà cette chose non-dite entre nous. Et pourtant, je ne la pensais pas pouvoir être aussi plaisante que le contact de ses mains sur mes épaules. Qu’est-ce que je donnerais pour un massage…

Mais je ne suis pas prête à aller plus loin. Pas à pas et en temps et ne heure, doucement. Peter a, après tout, accepté de m’aider à découvrir ces… sentiments nouveaux. Alors allons-y doucement. Je me lève donc, brisant le contact et lui lance un petit sourire alors que ma propre main vient serrer son épaule. « Les commandes sont toutes à toi, Starlord. » Cette fois-ci, je ne prononce pas son nom pour le taquiner comme je le faisais auparavant, mais plutôt avec douceur et habitude. Il est vrai que ce surnom lui va bien et possède une consonance agréable à l’oreille. Pendant ce temps, je me dirige vers la petite cuisine du Milano afin de faire du café. Car Peter ne me semble pas non plus sur le point d’aller se coucher. Voilà une nouvelle nuit blanche qui s’annonce. Et il faut qu’au moins un de nous deux veille sur le vaisseau, quitte à ce qu’on prenne des tours de garde. Fort heureusement, le bruit de la bouilloire m’empêche de m’endormir et dès que je commence à sentir l’odeur du café frais, mes sens se réveillent. J’en fais deux tasses, n’ajoutant rien dans la mienne, mais faisant celle de Peter comme je sais qu’il l’aime bien. À force de le voir faire, j’ai mémorisé la procédure et surtout ses préférences. Je reviens donc dans le cockpit et lui tends sa tasse avant de m’assoir dans le siège jusqu’à côté, un genou remonté sous mon coude pour avoir une position plus confortable. Au pire, s’il n’en veut pas de son café, je le boirai à sa place. Surtout que ça risque de ne pas être notre unique tasse cette nuit. Pas avec Groot absent et Rocket et Drax partis, sans doute faire leurs recherches de leur côté.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Mer 7 Juin - 18:20


Southern Nights
P

eter savait pertinemment que Gamora, pas plus que lui-même, ne serait capable de fermer l'oeil. Ils avaient clairement besoin de repos, l'un comme l'autre, mais il ne fallait pas se leurrer, il ne serait pas au rendez-vous tant que la situation ne se serait pas dénouée... et qui sait quand cela arriverait. Oui, il savait qu'elle ne partirait pas se reposer, même si elle en aurait grand besoin, et au fond, il préférait ça. C'était sans doute assez égoïste (en même temps, il pouvait régulièrement arriver à Peter de l'être, même s'il s'améliorait de ce côté-là depuis qu'il avait appris à appartenir à un groupe, et même à mener ce groupe), mais il préférait qu'elle soit à ses côtés, qu'elle lui tienne compagnie, même si ce devait être pour ne rien se dire du tout en fin de compte, juste parce qu'il n'avait pas envie d'être seul, et aussi parce que sa présence, juste ça, sa présence, lui faisait du bien. Les mots que Gamora prononça ne surprirent donc pas Peter, non, se reposer n'était pas possible, pas dans ces conditions, c'était inenvisageable. Ils auraient tout le temps de rattraper leur temps de sommeil perdu quand Groot serait retrouvé. Elle tenta tout de même une dernière fois de recalibrer le système de recherche du vaisseau, manifestement sans succès.

Peter, pendant ce temps-là, ne bougeait pas. Il sentit un léger frisson lui traverser l'échine quand elle pencha la tête de côté, quand sa joue caressa doucement son bras. Il lutta contre toutes ses envies en cet instant et laissa simplement faire. De toute évidence, quelque chose avait changé, tout à l'heure, dans la forêt. Le temps serait leur meilleur allié, c'est certain, mais Peter appréciait de voir Gamora baisser peu à peu les armes. Là, il savait qu'il y avait bel et bien quelque chose, qu'il ne l'inventait pas, et que ce n'était pas juste lui. Gamora se redressa finalement, posa une main sur son épaule et le laissa s'installer à la place qu'elle occupait plus tôt. Une fois assis, il prit une grande inspiration tout en fixant le panneau de contrôle. Il doutait fort de tenter quoi que ce soit auquel Gamora n'aurait pas songé au préalable (même s'il osait penser qu'il connaissait les rouages du Milano mieux que quiconque). Accaparé par ce qui ne pouvait être qualifié que comme une succession de manoeuvres infructueuses, il ne vit pas vraiment Gamora s'éclipser, et ne constata qu'elle s'était absentée que lorsqu'elle lui tendit une tasse de café que Peter porta à ses lèvres avec contentement. Le breuvage était plus que bienvenu en la circonstance, même s'il n'aurait pas en fait craché sur quelque chose de plus fort encore. Ça ne l'aurait pas encouragé à être plus productif, c'est sûr, mais ça aurait au moins calmé un peu ses inquiétudes. Ou pas, ça n'avait rien de certain non plus.
Les minutes s'écoulèrent, peut-être se changèrent-elles en heures, Peter n'aurait su le dire. Ce qui est certain, c'est que rien n'y faisait. Ses tentatives se soldaient toutes par d'exaspérants échecs.

-J'espère que Drax et Rocket sont plus chanceux que nous,
finit-il par soupirer au bout d'un moment.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Jeu 8 Juin - 21:59

Le premier quart d’heure, je regarde Peter faire. Je le regarde essayer des combines que je n’ai pas faites, des choses auxquelles je n’ai pas pensées, tout cela en gardant cette lueur d’espoir dans les yeux que, je ne sais comment, lui y arriverait. Qu’une force étrange dans ce cosmos lui permettrait de retrouver Groot. Ou un indice, rien qu’un tout petit indice, je ne demande pas plus. Mais Peter est aussi malchanceux que moi, pourtant il continue comme j’avais continué durant des heures. Je soupire quand il prend la parole. « Moi aussi, Peter, moi aussi. » Je ne disparais ensuite que le temps d’un autre quart d’heure, essayant de me vider l’esprit en m’entraînant, enchainant les exercices les plus difficiles que je connaisse. Mais je n’arrive pas à me concentrer sur mon entraînement, le visage innocent et si gentil de Groot me revenant sans cesse en tête malgré le nombre de fois que je tranche l’air avec Godslayer, malgré le nombre de pompes, malgré tous les exercices de cardio. À un moment, je frappe la table de frustration, suffisamment fort pour sentir la douleur grâce à ma force améliorée, mais pas au point de creuser un trou dans le meuble. Il ne manquerait plus que j’abime le Milano, notre foyer à tous. Une douche rapide et tout aussi inutile pour me sortir de la tempête qui hante mes pensées, je me refais un café et remplit la tasse de Peter sans même m’en rendre compte, passant en mode autopilote sans prêter attention. C’est le seul moyen pour ne pas devenir folle. Et même si je voulais dormir, je n’y arriverais pas, pas dans ces conditions.

Je me rassois donc dans le siège à côté de Peter, l’observant un instant, car c’est rare de le voir si concentré sur une tâche qu’il ne prête pas attention à ce qui se passe autour de lui. Il connaît le Milano mieux que quiconque, il pourrait trouver une solution, un moyen d’obtenir un indice sur notre ami. Je sors donc ma lame et commence à la nettoyer et à la polir, chose que je fais après chaque combat. Ce n’est que l’entretien d’une arme qui permet de l’utiliser longtemps. Et il faut que je m’occupe pour ne pas exploser de frustration devant tant d’impuissance. De minutes passent, puis des heures sans que ni Peter ni moi ne bougions. Nous en sommes déjà à plusieurs cafés chacun, j’ai arrêté de compter. Mais faire du café, en plus de nous maintenir éveillés, car je sais bien que nous atteignons tous deux nos limites et que nous finirons par tomber de fatigue, littéralement, me donne une autre activité, de quoi m’occuper les mains, mais malheureusement pas l’esprit. Alors que j’appuie sur les boutons de la machine pour la je ne sais combientième de fois cette nuit, je n’ose d’ailleurs pas regarder l’heure, mon regard s’arrête sur le petit placard au-dessus de ma tête. Soulevant la porte de métal du compartiment, je fouille un instant, plus à la recherche de nourriture, car comme les deux abrutis inquiets que nous sommes, nous n’avons rien mangé depuis… depuis je ne sais même plus quand. Avant la forêt, c’est certain. Mais ma main tombe sur une bouteille, mes doigts s’enroulant un instant autour du goulot. Je me souviens que Peter avait entamé cette bouteille il y a quelques mois, lors de l’anniversaire de… quelque chose. Il disait que c’était un alcool terrannien très fort, ça s’appelle du « scotch » je crois, comme la bande adhésive magique qui obsède Rocket et le rend dingue avec ses propriétés, je cite « attachantes et pas de ce monde ». Haussant les épaules, j’en verre un bouchon dans chaque café, grimaçant en goûtant le mien, mais au point où on en est, rien ne pourra être pire. Cet alcool pourrait même nous aider à dormir, au final. Et c’est certain qu’il nous détendrait un peu. Et même si ce n’est peut-être pas une si bonne chose que ça, je m’en fiche. J’en ai marre de tourner en rond dans cette routine des dernières heures. C’est pourquoi je reviens dans le cockpit, tend à Peter la nouvelle tasse en disant simplement « la surprise du chef ». Puis je me rassois à ma place, finissant avidement mon propre breuvage, mon palais s’étant rapidement habitué au goût amer.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 742

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Ven 9 Juin - 16:53


Southern Nights
À

force de se concentrer sur le tableau de bord, à force de s'essayer à toutes les combinaisons possibles dans l'espoir d'un résultat qui n'advenait pas, Peter avait les yeux qui se croisaient, et tout en dehors de ce sur quoi il focalisait son attention finissait par s'estomper, tout semblait flou, autour, y compris la silhouette de Gamora à ses côtés, quand bien même Peter était d'ordinaire de nature à lui adresser un oeil plus attentif qu'à n'importe qui d'autre. Il la vit à peine s'absenter et revenir à plusieurs reprises, les minutes défilaient, puis les heures, et Peter ne savait pas par quel miracle il tenait encore debout. La quantité astronomique de caféine qu'il ingurgitait depuis qu'il s'était installé à sa place n'y était sans doute pas pour rien, au demeurant. Et à ce propos, d'ailleurs, quand Gamora lui tendit une nouvelle tasse, il ne prit pas vraiment garde à ce qu'elle venait de dire, il l'avait attrapée par l'anse quasiment mécaniquement, et l'avait portée à ses lèvres sans y réfléchir davantage. Il en but une gorgée certainement trop importante, car il reposa assez brutalement sa tasse et toussa, la gorge légèrement enflammée. Bon, il devait avoir l'air assez ridicule, là, mais ce n'était que maintenant qu'il comprenait ce qu'était la "surprise du chef". Pas un mauvaise surprise, non, mais une surprise, ça c'est sûr. Lui qui songeait de plus en plus qu'un verre ne lui ferait clairement pas de mal, il était servi. Quand il reprit sa tasse, il la but en connaissance de cause et savoura le goût singulier du breuvage. Soit il lui redonnerait du courage, soit il l'assommerait pour de bon. Ceci dit, ce ne serait peut-être pas un mal. Il doutait fort que la fatigue (ou même l'alcool) sache les rendre plus productifs. Ce restait à voir, dans tous les cas, Peter était loin de désapprouver l'initiative de Gamora.

-Je crois qu'il va me falloir plus d'une seule tasse, dit-il alors simplement. Et c'était le cas, même si se mettre une mine n'allait pas forcément arranger leurs affaires... encore qu'elles étaient dans tous les cas mal en point. À moins, bien sûr, que Drax et Rocket ne leur reviennent en présence du colosse végétal porté disparu... mais Peter n'avait pas grand espoir. Oui, l'espoir était une chose très importante, à ne pas négliger, et elle leur avait déjà bien servi par le passé, mais il y avait une frontière entre l'espérance et la naïveté, un fossé à ne pas franchir. Il demeura encore plusieurs minutes, à siroter sa "surprise du chef" tout en cherchant les options qu'il n'avait pas explorées. Puis finalement il prit une grande inspiration et se redressa, quitta un instant son poste. Quand il retourna à sa place, les premières notes de Ain't No Mountain High Enough résonnaient dans l'habitacle. Pause, décréta-t-il ensuite comme s'il s'agissait d'une affirmation absolue et incontestable.

code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 527

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   Sam 10 Juin - 0:38

Je ne parviens pas à cacher mon amusement face à la réaction de Peter lorsque son corps réagit à l’alcool contenu dans le café. Bon, j’avoue, j’ai en parti versé du scotch pour voir sa réaction. Mais nous avons tous les deux grand besoin de nous détendre et la seule chose qui pourrait nous aider ce soir c’est la bouteille dans le compartiment supérieur de la cuisine. D’ailleurs, quand Peter annonce la pause, je retourne chercher la bouteille, ramenant aussi deux verres vides. En soit, nous pourrions boire dans nos tasses, mais nous avons des verres, autant les mettre à profit. C’est donc juste avant que les premières notes de la nouvelle chanson de Peter que je me retrouve de nouveau dans mon siège comme si j’y avais élu domicile pour la nuit. « Heureusement, il y’en a pour plusieurs tasses là-dedans ! » je lance en soulevant la bouteille, pour répondre à son commentaire précédent. Et pour faire bonne mesure, je remplis les deux verres. À la mention de pause, je hoche la tête, cette dernière bougeant légèrement au rythme de la musique. Je me souviens de l’émotion sur le visage de Peter et surtout dans ses yeux quand il a découvert cette chanson après que nous ayons sauvé Xandar. J’ai presque envie de dire que nous avons mérité cette pause après toutes les heures que nous venons de passer à chercher Groot, autant dans la forêt que sur les écrans du Milano, pourtant cela ne ressemble pas à une victoire, il n’y a pas de mérite dans ce que nous avons fait. Et cette découverte me reste en travers de la gorge, nous en sommes au même point de départ que ce matin. Donc je commence à boire.

Mon verre se vide doucement, mon regard quant à lui perdu dans les méandres ambrés de ma boisson. Pensive et surtout légèrement abattue par notre manque d’indices, je ne dis rien pendant un long moment, enfermée dans cette atmosphère lugubre dans laquelle viennent de me plonger mes pensées pessimistes. Cela ne fait pourtant que quelques instants que mon esprit a vagabondé puisque Peter vient à peine de prendre son verre alors que j’ai déjà à moitié fini le mien. Malgré mon excellente résistance à l’alcool, qui n’a rien avoir avec mes implants cybernétiques, je sens le doux brouillard envahir progressivement mes pensées. Bien entendu, nous n’avons presque rien mangé aujourd’hui et nous sommes morts de fatigue, c’est normal que l’alcool nous monte plus vite à la tête. Mes pensées sombres sont chassées avec une nouvelle gorgée, cette euphorie bourrée les remplaçant, même si je suis encore loin d’être ne serait-ce que pompette. Et dans cet état, je serai même prête à accepter une danse si Peter me demande. Mais il est hors de question que je le lance sur ce sujet. J’en ai déjà assez révélé sur cette chose non-dite entre nous pour aujourd’hui. À moins que ce ne soit hier. Probablement hier. Je ne sais plus. Mais ce n’est pas important, car ce qui compte vraiment là tout de suite, c’est à quel point les yeux de Peter sont bleus. Je n’avais jamais remarqué avant, mais sous la lumière artificielle du vaisseau, je le vois à présent. Et quelque chose en moins se met à papillonner tellement fort et tellement vite, si soudainement, que je détourne le regard en baissant la tête. Sans dire un mot, forcément, sinon je ne serais pas Gamora. Et qu’il n’a pas besoin de savoir que je viens de passer presque une minute entière à admirer ses yeux si enchantants et magnifiques, si… honnêtes.

code by sixty


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Southern Nights [Peter ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Southern Nights [Peter ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Anya {The Darkest Nights} - Shinohara Udoh
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» [Utton, Peter] La main de la sorcière
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Reste du monde :: Autres lieux des USA-