Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)


Partagez | .
 

 Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 805

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Lun 13 Mar - 23:28

Peter & Gwen & Harry
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
Ça partait vraiment de rien du tout, un rien. Une simple remarque de son père, qui avait suffi à faire ressortir le Hobgoblin qui dormait bien sagement. Bon, Harry ne pouvait pas non plus dire que son double maléfique était vraiment au repos ces derniers temps, pour la simple et bonne raison que plus le temps passait, moins il y avait de différence entre eux. Le jeune homme n’aimait pas vraiment ce constat, mais il n’avait pas vraiment d’autre choix que de s’en rendre compte. Plus ça allait, moins il ne parvenait à faire la différence. Plus, par moment, il avait le sentiment d’être les deux en même temps. C’était simple, il entendait de moins en moins la voix de son double maléfique dans sa tête. Même quand il était en compagnie de Gwen, qui était celle qui le rendait plus humain que jamais normalement. Gwen, avec qui il avait normalement rendez-vous en cet instant précis, mais il était sur son planeur à parcourir la ville. Il n’avait même pas eu le temps de prévenir Mindy… en même temps, depuis sa conversation avec son père concernant le fait que Hit Girl et Kick-Ass s’étaient retrouvés dans le bureau de ce dernier à Oscorp, le jeune homme devait bien avouer qu’il évitait un peu son amie. Encore une fois, ça devenait quand même une habitude chez lui. Mais il n’assumait pas le fait de ne pas s’être inquiété plus que ça du sort de son amie, parce qu’il était été trop préoccupé par ce que son père pensait de lui. Ce qui était de toute façon en rapport avec le fait qu’il faisait de plus en plus un avec son double.

En cet instant précis, le Hobgoblin pensait à Gwen évidemment et au fait qu’il avait rendez-vous avec elle, normalement, et qu’il était déjà en retard. Sauf que ce n’était pas suffisant pour qu’il reprenne vraiment le contrôle de son corps… à moins qu’il ne l’ait. Harry était complètement perdu en fait. Il avait beau penser à Gwen, qui était surement celle qui ramené le plus d’humanité en lui, ça ne lui permettait pas d’être juste humain non plus. Il fallait qu’il se rende à l’évidence, il était perdu. Mais il ne savait pas encore à quel point. En tout cas, en volant sur son planeur, il s’approcha de l’endroit où il devait retrouver Gwen. Elle était là, Harry sourit en la voyant. Mais son sourire disparu bien rapidement quand il vit qu’elle n’était pas seule. Il y avait Peter avec elle. Spider-Man était avec elle. Qu’est-ce qu’elle faisait avec lui ? Parce qu’il était en retard, elle avait décidé de passer son temps avec son ex ? Avec l’araignée ?

Sans vraiment réfléchir – parce qu’il était bien incapable de le faire en cet instant précis – le Hobgoblin s’approcha vivement de Gwen et de Peter. Le plus rapidement possible, pour que son ennemi n’ait pas le temps de faire quoi que ce soit, alors qu’il arrivait au niveau de la jeune femme et qu’il l’empoignait pour l’emmener avec elle. Il ne savait pas où, mais il y allait. Il la tenait sur son planeur et avait juste envie de s’éloigner.
Code by Gwenn


_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Mar 14 Mar - 19:29


 
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
 
C'

 
était encore assez étrange, pour Gwen, que de se faire à l'idée que, maintenant, elle sortait avec Harry. Tout était allé si vite entre eux, difficile pour la jeune femme de vraiment faire la part des choses, d'être au clair avec cette nouvelle relation (encore moins depuis qu'elle avait revu Peter, ce qui n'avait pu que lui rappeler qu'elle était malheureusement loin d'être guérie de ce dernier, au point de terriblement culpabiliser quand celui-ci avait découvert qu'elle était à nouveau en couple, et avec celui qui avait été son meilleur ami, qui plus est). Ce qu'elle savait néanmoins, c'était que cette situation avait beau être singulière, elle lui faisait tout de même beaucoup de bien. Elle aimait passer du temps avec son meilleur ami. Elle se sentait plus heureuse, plus légère, quand il était près d'elle, et elle avait bien conscience que sans lui, elle serait restée au fond du gouffre où la mort de son père et sa rupture avec Peter l'avaient laissée. Alors oui, c'était encore un peu inédit, mais c'était agréable. Elle retrouvait une vie normale, et elle aimait la complicité qu'Harry et elle avaient gagné dans le processus, elle s'impatientait toujours de le voir à chacun de leurs rendez-vous, et cette fois ne faisait pas exception, alors que tous deux s'étaient donné au rendez-vous au cinéma. Au cinéma. Ce qui devait normalement exiger d'eux qu'ils soient ponctuels. Force était de constater qu'il n'en était rien, le temps passait, et Harry n'arrivait pas. Et alors que le jeune homme tardait à pointer le bout de son nez, un autre faisait son apparition.

Peter était là. Gwen aurait pu le rejeter ou lui faire aimablement comprendre qu'il valait mieux qu'ils s'ignorent en la circonstance. Elle était convaincue que Harry lui ferait une crise de jalousie sans précédent s'il la voyait bavarder avec son ex petit ami (et sa jalousie serait justifiée, en réalité, car comme à chaque fois qu'elle parlait avec Peter, la jeune femme était bien contrainte d'admettre qu'il se passait quelque chose, quelque chose qui n'avait rien d'innocent). Mais pour autant, elle échangea tout de même quelques mots avec le jeune homme. Oh, pas grand-chose, ceci dit ! Et pour cause, ce n'était pas comme s'il n'y avait pas un certain froid entre eux, depuis qu'ils s'étaient séparés, et qu'avait forcément accentué la nouvelle relation de Gwen. Mais c'était sans doute assez.

Gwen ne vit rien venir du tout, et fut complètement prise au dépourvu quand le Hobgoblin se précipita dans leur direction, debout sur son planeur, avant de la saisir au vol. Elle n'eut pas le temps de se débattre qu'il s'envolait déjà en la maintenant fermement. Angoissée, Gwen sentit resurgir le souvenir d'une situation identique, son père était mort, cette fois-là. Et maintenant... Maintenant, tout laissait croire que ça allait être son tour.

-Peter !


Ce fut tout ce qu'elle trouva à dire, à articuler. Sans savoir s'il pouvait l'entendre. Mais dans tous les cas, elle savait qu'il allait la suivre. C'était rassurant et effrayant à la fois. La prédiction se confirmait.

   
code by Mandy

   
 

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 628

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Sam 18 Mar - 21:49

Peter & Gwen & Harry
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
Bon, Peter savait bien qu’il ne devait pas le faire, qu’il ne devait pas être jaloux, qu’il n’avait aucune raison de reprocher quoi que ce soit à Gwen. Mais quand même, elle sortait avec Harry. Et lui, de son côté, il ne pouvait pas s’empêcher de la suivre… encore. Ça faisait un peu de lui un taré sans doute, mais il n’y pouvait rien. Elle lui manquait tellement. Peter avait un peu le sentiment de devenir dingue sans elle et le pire, c’était qu’il l’avait perdu à cause d’une décision qu’il avait prise. Bon, c’était pour la protéger et le jeune homme n’avait pas l’intention de revenir sur sa décision. Il devait protéger sa vie, pour cela à ses yeux, il devait rester loin d’elle (ce qu’il ne faisait pas en réalité, comble de l’idiotie). Sauf qu’avec cette décision, il la perdait complètement. D’abord, elle lui avait dit qu’elle voulait partir faire ses études en Europe, mettre donc un océan entier entre eux. Il le comprenait, il savait que c’était une bonne chose pour ses études, mais en même temps ça lui faisait du mal de savoir qu’elle partait si loin et qu’il n’allait peut-être pas pouvoir la revoir. Mais… la savoir avec Harry, ça avait été pire que tout. Pourtant, il aurait dû s’en douter. Ce n’était pas comme s’il avait vraiment eu de raison de ne pas remarquer le fait qu’ils étaient proches…

Enfin, Peter se prenait trop la tête et il suivait trop Gwen. Comme en cet instant, où il l’avait vu attendre devant le cinéma, et qu’il l’avait rejoint. D’accord, il devait arrêter de le faire, il devait vraiment arrêter de la voir, de lui parler, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Alors que normalement, il devait justement prendre ses distances, pour la protéger. Ce qu’il ne faisait pas du tout, ne se rendant pas compte que ça allait justement à l’encontre de sa protection. Parce qu’alors que son spider-sens se mit en marche, Peter n’eut pas du tout le temps de réagir d’une quelconque manière, que Gwen était emmené par le Hobgoblin. Le jeune homme sentit son cœur s’emballer… le Hobgoblin… est-ce que c’était… non ça ne pouvait pas être ça, il était hors de question que ça soit ça. Peter avait quitté Gwen dans le but d’éviter que cette prédiction ait lieu… ça ne pouvait pas avoir lieu.

« Gwen ! »

Sans plus réfléchir en tout cas, Peter se lança à la poursuite du deuxième Bouffon Vert. Il portait, heureusement, son costume sous ses vêtements, qu’il retira le plus vite possible (ne se montrant cependant peut-être pas très prudent, mais la prudence était vraiment le cadet de ses soucis en cet instant précis). Il fonça donc derrière le Hobgoblin, qui avançait sur son planeur, jetant sa toile d’immeuble en immeuble. Il tenta à plusieurs reprises de lancer sa toile contre le planeur du super-vilain, sans trop de succès. Mais ce dernier finit par s’arrêter, au-dessus du vide, Peter se trouvait sur le toit le plus proche.

« Laisses la ! » L’ordonna-t-il, se doutant que ça n’allait pas forcément faire son effet. Mais quand le Hobgoblin prit la parole, il ne s’attendait pas du tout à ce qu’il lui lança. « Et pourquoi je ferais ça Peter ? Elle est à moi ! »
Code by Gwenn


_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Sam 18 Mar - 22:13


 
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
 
G

 
wen était terrorisée, et incapable de savoir de quelle manière réagir ? Comment faire, en même temps ? Elle voudrait se débattre, mais elle savait ne pas pouvoir faire le poids face à la force du Hobgoblin. S'en prendre à lui, c'était risquer qu'il l'envoie valser à plusieurs mètres au-dessus du sol... Elle savait comment elle était supposée mourir, elle ne pouvait pas prendre de risques inutiles. Oui, elle était tout bonnement en train de se complaire dans son rôle de demoiselle en détresse, tout simplement parce qu'elle ne voyait pas de quelle manière agir, et parce qu'elle n'avait jamais éprouvé à ce point l'angoisse de mourir. Elle obscurcissait la moindre de ses pensées. Elle était incapable de réfléchir à une solution. Elle voyait seulement l'issue tragique se profiler, et il n'y avait qu'une seule personne, alors, qu'elle voulait voir. Peter. Pas parce qu'en tant que Spider-Man, il avait peut-être une chance de la secourir, mais parce qu'elle avait besoin de le voir, tout simplement. Si ça devait être son dernier soir alors... Elle devait le voir. Elle fut exaucée, elle s'y attendait : Peter l'avait suivi, dissimulé sous son costume de Spider-Man. Il s'arrêta finalement au sommet d'un toit, en même temps que le planneur s'arrêtait en position stationnaire. Gwen avait le souffle coupé. Elle le sentait, tout allait se jouer à une seconde. Une seconde d'inattention, une seconde de rapidité, et il parviendrait peut-être à la rattraper... Mais les choses ne se passèrent pas ainsi. Gwen sentit son coeur manquer un battement quand elle entendit cette voix, si proche d'elle. Cette voix... ces mots... Et le Hobgoblin qui appelait Peter par son prénom.

-Harry... ?


Il y avait de l'interrogation dans sa voix, mais ce n'était pas parce qu'elle doutait de l'avoir reconnu, c'est parce qu'elle ne comprenait pas, qu'elle ne voulait pas, qu'elle ne pouvait pas comprendre. Harry Osborn était le Hobgoblin... Et tout prenait tout à coup un sens différent. Harry avait tué son père, elle avait sans le vouloir appris au Hobgoblin l'identité secrète de Spider-Man. Harry avait su, il connaissait la nature de la prédiction, mais il était resté, il avait risqué sa vie pour sortir avec elle. Elle était terrorisée par ce qu'elle apprenait, et tout ce que ça impliquait. Elle fit de son mieux pour garder son calme malgré tout, en dépit de la rancoeur, de la honte, de la douleur que lui inspiraient cette révélation inattendue. C'était sa vie qui était en jeu. Elle ne devait pas perdre le peu de contrôle qui lui restait. Harry et le Hobgoblin ne faisaient qu'un. C'était peut-être sa chance.

-Harry, s'il te plaît... Repose-moi. Tu n'es pas toi-même...


Est-ce que ces derniers mots étaient vrais ? Elle n'en était pas sûre, mais elle voulait tout de même y croire. Même si au fond, ça ne pardonnait rien.


   
code by Mandy

   
 

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 805

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 19 Mar - 15:02

Peter & Gwen & Harry
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
Quand il l’avait pris, quand il l’avait attrapé, ce fut le nom de Peter qu’elle cria. C’était parfaitement logique bien sûr, Gwen était avec lui, elle savait qu’il était Spider-Man, qui pouvait-elle appeler d’autre ? Elle n’allait certainement pas appeler Harry Osborn alors qu’il n’était pas là et qu’il ne pouvait rien faire contre le Hobgoblin, du moins officiellement. C’était parfaitement logique, mais quand Harry l’entendit crier le nom de Peter, il sentit son cœur se briser encore un peu plus. Parce qu’elle l’appelait lui, parce qu’elle avait besoin de lui… de Peter, seulement de Peter. Le Hobgoblin ne fut que plus enragé encore à ce cri donc, accélérant son vol pour tenter de semer l’araignée qui avait pris sa course. Finalement, incapable de vraiment le semer, le super-vilain décida de s’arrêter et de lui faire face. Spider-Man était devant lui, lui demandant de la lâcher. Forcément, le jeune homme fut incapable de se retenir de l’appeler par son prénom, parce qu’il pensait avoir un avantage en connaissant l’identité de l’homme qui se trouvait sous le masque. Mais il n’envisagea pas que le fait de parler, allait mettre Gwen sur la voix de la compréhension.

Quand il l’entendit prononcer le prénom d’Harry, le Hobgoblin tourna son regard vers elle. Pendant une fraction de seconde, ce fut un peu comme si le super-vilain avait disparu. Elle lui demanda de la reposer, elle le supplia même, affirmant qu’il n’était pas lui-même. Non, il n’était pas lui-même, c’était vrai. Encore une fois, il perdait complètement le contrôle de celui qu’il était, parce que son père avait tout gâché. Et en cet instant précis, pendant ces quelques secondes, Harry se rendit compte de ce qu’il était en train de faire. Il se rendit compte qu’il était là, avec Gwen, qu’il était en train de la mettre en danger… de réaliser la prédiction et son cœur s’emballa, vivement. Jusqu’à un moment précis.

« Harry ? » La voix de Spider-Man fut comme une nouvelle décharge en lui, son cœur s’arrêta presque de battre, alors qu’il tournait son regard vers Peter. « Harry… laisse la partir, tu ne veux pas lui faire de mal. »

Il voyait clair dans leur jeu. Gwen avait simplement envie qu’il la lâche parce qu’elle voulait pouvoir retrouver son Peter. Maintenant qu’elle connaissait la vérité, il était évident qu’elle ne pourrait jamais lui pardonner. Harry avait tué son père, il lui avait mentit, il l’avait écouté quand elle lui avait parlé du secret de Peter, il était resté avec elle alors qu’il savait qu’il était dangereux. Elle ne lui pardonnerait jamais… il l’avait perdu. Et puisqu’il l’avait perdu, il était hors de question qu’elle appartienne à quelqu’un d’autre. Il ne prononça aucun mot, se contentant de serrer plus fortement encore sa poigne sur Gwen, avant de remettre en route son planeur pour s’approcher vivement de Spider-Man, lançant une slave de bombe explosive vers lui. Peter devait mourir, parce qu’il était hors de question qu’il vive. Il allait le tuer, se débarrasser de Spider-Man, pour ne plus l’avoir dans les pattes, pour rendre son père fier de lui, pour que Gwen ne puisse pas être avec lui.
Code by Gwenn


_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 19 Mar - 15:40


 
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
 
Q

 
uand le Hobgoblin se tourna vers elle, la regarda dans les yeux, Gwen le reconnut sans l'ombre d'un doute : c'était bien Harry. Quelque chose dans son attitude, dans son regard, en plus de sa voix, ne pouvait plus la tromper, et dans les quelques instants qui succédèrent à son propos, elle le reconnut lui, pas le fou furieux qui l'avait forcée à monter sur son planeur, pas l'assassin cruel qui avait assassiné son père, pas le pire ennemi de Spider-Man mais bel et bien Harry, le jeune homme qui avait séché ses larmes quand elle s'était sentie proche de sombrer, celui qui avait réussi à la séduire, celui qui lui avait avoué l'aimer depuis toujours. Elle avait le sentiment que ses propos avaient su trouver une certaine résonance en lui, elle ne pouvait qu'espérer ne pas se tromper, à présent. Elle n'avait peut-être pas eu tort. Il n'était pas lui-même. Oui, ça ne changeait rien au fait qu'elle ne se pensait pas capable de lui pardonner, pas avec tout ce qu'impliquait ce qu'elle avait découvert. Mais dans tous les cas, il fallait qu'elle s'en sorte, il fallait qu'elle survive. Elle crut lire un éclair de lucidité dans son regard.Est-ce qu'il comprenait les risques ? Est-ce qu'il était en mesure de se rappeler la prédiction ? Un court instant, elle pensa vraiment qu'il allait la reposer au sol, que l'humain allait prendre le dessus sur... quoi qu'il soit devenu. Mais il n'en fut rien.

La voix de Peter avait alors retenti, et dès lors, Harry fut incapable de contrôler sa colère. Peter était inquiet, il avait voulu l'aider, elle le savait, mais sans le savoir, il avait décuplé la rage du Hobgoblin. Gwen le comprit quand il serra plus fermement sa poigne. Ça lui fit mal, mais moins que le fait de le voir ainsi attaquer Peter. Ce spectacle était insoutenable. Gwen ne pouvait y assister sans rien faire. Si Harry ne pouvait plus être raisonné, si la rage avait pris indéniablement possession de lui, il ne suffirait pas de discuter pour arriver à quelque chose. Elle provoquerait peut-être son destin en faisant ça, mais sur le moment, et bien qu'elle en ait conscience, ça lui était tout à coup égal. Elle préférait de très loin sacrifier sa vie pour protéger Peter que de le laisser se faire agresser sans rien faire. Se débattant du mieux qu'elle le pouvait, elle asséna au hasard autant de coups de genoux qu'elle le put au Hobgoblin, mais ce ne sembla avoir qu'un maigre effet sur lui.

-Harry, arrête ça, s'il te plaît,
le supplia-t-elle, à court d'arguments. Elle savait que des mots cajoleurs ne suffiraient plus, mais elle était prête à tout pour sauver Peter. Comment allait-il ? Tout se passait si vite qu'elle ne voyait pas si les bombes atteignaient leur cible ou pas. S'il devait arriver quelque chose à Peter, quoi qu'il en soit, elle ne le supporterait pas.


   
code by Mandy

   
 

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 805

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 19 Mar - 21:43

Peter & Gwen & Harry
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
Il était vraiment temps que Spider-Man disparaisse, qu’il s’en aille du décor. Harry en avait assez de voir le voir s’interposer devant lui, sur son chemin, entre lui et Gwen. En cet instant précis, il ne pensait qu’à une seule chose, le fait qu’il avait envie de tuer Peter Parker, qu’il avait envie de s’en débarrasser pour de bon. Son père serait forcément fier de lui s’il le faisait, il le lui avait dit. Mais Norman Osborn n’était évidemment pas le principal intérêt pour Harry de se débarrasser de l’homme-araignée. En réalité, évidemment, le Hobgoblin avait surtout – en cet instant précis – envie de s’en débarrasser à cause de Gwen. Et quand il lui envoyait ses bombes, c’était dans le but de l’éliminer complètement, qu’il s’en aille pour toujours de son existence. Le jeune homme se doutait qu’il avait perdu Gwen dans tous les cas, il ne pouvait pas vraiment se leurrer sur le contraire. Parce qu’il se doutait que la jeune femme ne supporterait pas le fait qu’il ait tué son père. Ce n’était pas parce qu’il se débarrassait de Peter – ce qu’il allait faire, il n’y avait aucune autre solution possible – que les choses allaient bien se passer avec la jeune femme. Harry en avait conscience, ce qui ne manquait pas d’augmenter encore plus la colère qui grondait en lui. Parce qu’au final, il était en train de perdre complètement son humanité. Gwen était celle qui tirait le meilleur de lui-même, depuis des mois, depuis que son père avait mis ce venin dans ses veines. Mais maintenant, il était en train de la perdre, parce qu’elle connaissait la vérité, parce qu’elle savait ce qu’il avait fait. Autant dire qu’en la perdant elle, il était justement en train de perdre ce qui restait du peu d’humanité qu’il avait.

Gwen tentait de se débattre, mais cela ne faisait pas grand-chose au Hobgoblin qui était concentré sur son ennemi qu’il continuait de canarder de bombe explosive. Les bombes faisaient trop de ravages pour qu’Harry arrive à voir ce qu’il en était vraiment de Spider-Man. Peut-être qu’il était tombé, mais peut-être pas. Il n’en savait rien, pour cette raison il continuait d’envoyer le plus de bombe afin d’être sûr de l’avoir. Parce qu’il ne l’avait pas en visuel. Et pendant ce temps, Gwen perdait son temps à lui donner des coups. Cependant, quand elle prit la parole, ce fut bien différent. Elle l’appela encore par son prénom, lui demandant d’arrêter en le suppliant. Harry s’arrêta, tournant son regard vers Gwen, mais ça n’avait rien à voir avec la fois précédente.

« Et pourquoi j’arrêterais ? »
Lui demanda-t-il d’une voix dure, comme jamais il ne s’était adressé à elle un jour. En cet instant précis, il ne ressentait que de la colère contre la jeune femme. C’était la première fois qu’il se retrouvait dans une telle situation, preuve qu’il n’était vraiment plus lui-même. « Donnes moi une seule raison d’arrêter ! »

Une raison qu’il puisse considérer comme valable évidemment, ce qui ne serait jamais le cas au vu de la situation.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 19 Mar - 22:09


 
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
 
Q

 
uand Harry tourna de nouveau son regard vers elle, Gwen comprit tout de suite qu'il n'était décidément plus lui-même. Le peu d'humanité qu'elle avait encore su déceler en lui avait disparu, sans doute au moment où il avait compris qu'il l'avait perdue. Et elle ne pouvait pas prétendre le contraire, c'était en effet le cas. Peut-être que le jeune homme ne contrôlait plus ses faits et gestes, mais est-ce que ça suffisait à justifier ses crimes ? Elle ne le pensait pas... Elle ne saurait de toute manière pas lui pardonner ses mensonges, c'était trop tard, le point de non retour était atteint. Il devait le savoir, et c'était pour cette raison qu'elle ne distingua que de la rage quand son regard croisa le sien. Et ça lui faisait peur. Jamais ce n'était arrivé, jamais elle ne l'avait regardée comme ça, elle eut le sentiment, en cet instant, qu'il la méprisait, qu'il la haïssait. Lui donner une seule raison d'arrêter, elle ne savait pas trop quoi répondre à cela... Elle avait mille raisons de vouloir voir le Hobgoblin cesser sur-le-champ, mais elle avait le sentiment que la moindre de ses raisons le mettrait d'autant plus en colère. Elle ne pouvait pas lui dire qu'elle voulait sauver la vie de Peter à Harry, parce qu'elle ne supporterait pas de le perdre, elle se voyait mal lui dire qu'il allait se perdre pour de bon, parce qu'elle avait le sentiment qu'il était trop tard, beaucoup trop tard. Elle le regarda un moment, déstabilisée, avec le sentiment qu'en quelques mots, elle pouvait signer le destin de l'homme qu'elle aimait. Car bien sûr, cette épreuve ne faisait que lui confirmer ce qu'elle savait déjà : elle aimait Peter... et s'il mourait, elle savait que ce serait à cause d'elle... ce qu'elle n'aurait peut-être pas le temps de regretter... parce qu'elle serait morte elle aussi. Elle réfléchit un instant, puis elle tenta le tout pour le tout. Elle regarda successivement Harry, puis le vide en-dessous d'elle, et se risqua au plus dangereux coup de bluff possible.

-Si tu n'arrêtes pas... je saute.

Elle avait parlé d'un ton déterminé, mais sans être pour autant sûre de son coup. Elle espérait en appelait au dernier fond d'humanité qui pouvait encore demeurer en lui. C'était risqué, mais elle voulait croire qu'une menace si directe le ferait réagir, d'autant qu'il ne pourrait sans doute que s'interroger sur sa parole. Après tout, il connaissait la prédiction, il savait que ce moment était supposé être celui de sa mort (tout le laissait croire). Et s'il ne cédait pas à son chantage ? Eh bien... Peut-être que son saut de l'ange serait une diversion suffisante. Quitte à mourir ce soir, autant décider de comment, non ?

-


   
code by Mandy

   
 

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 628

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 26 Mar - 14:48

Peter & Gwen & Harry
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
Harry ? C'était Harry ? Quand Peter avait entendit le prénom de son ami sortir de la bouche de Gwen, alors qu'elle se trouvait sur le planeur du Hobgoblin, il n'en avait vraiment pas cru ses oreilles. Ce n'était pas possible... ça ne pouvait pas... et pourtant, ça semblait vraiment l'être. Spider-Man n'avait pas pu s'empêcher de prendre la parole, de dire à Harry qu'il n'avait aucune envie de faire du mal à Gwen, parce qu'il le pensait. Franchement, c'était impossible qu'il ait envie de lui faire du mal. Pas Harry. Peter et lui ne se connaissaient sans doute pas autant qu'il le faudrait, mais il y avait une chose que le jeune homme savait, c'était que l'héritier Osborn tenait vraiment à Gwen (plus même encore qu'il ne l'aurait cru, mais il se doutait que s'il sortait avec elle, ce n'était pas juste comme ça...). Il ne pouvait donc pas avoir envie de lui faire du mal. Mais apparemment, quand il avait pris la parole, ça n'avait vraiment pas été une bonne idée. Parce que rapidement, son spider-sens se mit en marche, juste avant que le Hobgoblin – Harry donc, il allait vraiment avoir du mal à s'y faire – lui envoie des bombes explosives.

Rapidement, Peter se recula pour éviter le plus possibles les projectiles de son ennemi, mais il y en avait tellement. Au point qu'il fut incapable de les éviter tous et que l'un d'entre eux explosa juste à côté de lui. Heureusement, il avait la tête dur et malgré ses blessures (et le fait qu'il fut un peu sonné), il n'avait pas l'intention de baisser les bras. Gwen était sur le planeur du Hobgoblin en même temps, il n'était pas question qu'il abandonne, il n'était pas question qu'il laisse quoi que ce soit lui arriver. Même si le jeune homme ne pouvait pas savoir si ce qu'il faisait, n'était pas justement en train d'entraîner sa chute. Peter aurait aimé savoir exactement comment les choses se passaient dans la prédiction pour pouvoir les contrer, pour savoir ce qu'il devait faire ou non, ce qu'il devait se retenir de faire. Pour l'heure, Peter n'avait pas d'autre choix que de se montrer prudent. Il profita cependant d'une accalmie, comme si Harry avait arrêté de lui envoyer des bombes, pour sortir de la fumée et se rapprocher du planeur en se propulsant au préalable. Il n'avait aucune idée de comment il devait s'y prendre, mais il devait arriver à faire descendre Gwen de ce planeur, coûte que coûte.

« De toute façon je t'ai perdu. »
Parvins à distinguer Peter des propos de Harry, maintenant que les bombes n'explosaient plus. Et quand il put voir la scène, ce fut un Hobgoblin en train de tenir Gwen au dessus du vide qu'il vit. Son cœur manqua un battement, plusieurs même, alors qu'il voyait cette vision d'horreur et qu'il était encore trop loin pour agir. « Je crois que je te préfères morte ! » Entendit Peter au moment où il parvint à accrocher une toile au planeur du Hobgoblin, ce qui eut le don de rendre tout cela instable au point qu'Harry en perdit même l'équilibre.
Code by Gwenn

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 26 Mar - 15:09


 
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
 
G

 
wen n'avait pas envie de mourir. Elle n'était pas croyante, elle n'avait foi que dans la science, elle croyait en la décomposition des corps quand ils n'étaient pas incinérés, elle ne croyait pas à la vie après la mort, à la survivance de la conscience sur la fin du corps. Alors elle le savait, si elle mourait, là, maintenant, alors ce serait fini, il n'y aurait plus rien, le vide total. Au fond, ce n'était sans doute pas si grave, elle n'aurait pas conscience de ne plus être, puisque sa conscience aurait disparu, après tout. Mais cette perspective avait tôt fait d'engendrer une profonde angoisse. Ou plutôt, ça avait commencé à le faire après la mort de son père. Avant cela, n'ayant jamais été confrontée à la mort de près, elle n'y avait jamais vraiment songé, ou seulement superficiellement. Mais alors qu'elle perdait son père pour toujours, alors qu'elle appréhendait que la prédiction concernant sa mort se réalise à son tour, elle ne pouvait plus faire abstraction de ce genre de pensées. Et à présent qu'elle évoluait, funambule, sur ce fil ténue qui sépare la vie de la mort, elle craignait de se laisser basculer dans le vide, au sens propre comme au figuré. Non, elle n'avait pas envie de mourir. Mais elle commençait à croire que c'était inéluctable. Et dans ce cas, sa satisfaction serait sans doute d'avoir sauvé la vie de Peter en renonçant à la sienne. Même si une fois morte, elle ne serait de toute façon plus satisfaite de rien... Oh non, elle ne voulait pas mourir.

Mais un autre la voulait morte. Son maladroit chantage n'eut manifestement aucun effet sur le Hobgoblin, et Gwen ne put s'empêcher d'en éprouver une certaine rancoeur. Il préférait la savoir morte et à personne que de la savoir en vie et plus à lui. Elle savait que ce n'était pas exactement Harry qui s'exprimait en ses termes, mais difficile de ne pas penser qu'une part de lui était quand même là, bien présente. Comment justifier le fait, sinon, que le super-vilain tienne tant à la posséder ? C'était donc ça, le coeur de sa relation ? Gwen avait ouvert son coeur à Harry, elle avait pensé qu'il l'aimait sincèrement. Mais ça, là, ce n'était pas de l'amour, c'était de l'obsession. Harry venait de décider de la condamner à mort. Ça faisait aussi mal que la peur de mourir. Oh, comme elle n'avait pas envie de mourir...

Elle ne put ni ne sut rien faire quand il la souleva au-dessus du vide. Terrifiée, elle se contentait de lui adresser un regard suppliant, espérant éveiller en lui un reste d'humanité. Mais avait-il déjà été humain ? Puis le planeur bascula légèrement, et la prise que le Hobgoblin avait sur elle lâcha. Gwen, impuissante, se sentit tomber à la renverse, basculer dans le vide, à plusieurs mètres de hauteur.

Elle n'avait pas envie de mourir...

   
code by Mandy

   
 

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 805

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: La fin n'est qu'un nouveau commencement... (Norman)   Dim 26 Mar - 16:49

Norman & Harry
La fin n'est qu'un nouveau commencement...
Harry avait bien sûr entendu les menaces de Gwen et il n'avait pas pu complètement nier le fait que ça l'avait touché. Mais alors qu'il pensait au fait qu'elle pouvait se donner la mort pour sauver Peter Parker, son sang n'avait fait qu'un tour. Il l'avait perdu, dans tous les cas, il l'avait perdu. Même s'il décidait de la laisser tranquille, de la laisser partir, la jeune femme n'allait jamais lui pardonner. Parce qu'elle ne pouvait pas accepter qu'il ait tué son père, qu'il ait gardé le secret pendant tout ce temps. Il lui avait caché être le Hobgoblin, alors qu'elle savait que Peter était Spider-Man et qu'elle lui en avait même parlé. En lui disant la vérité sur l'identité de Peter, elle l'avait mis en danger. Harry n'avait pas eu le temps de faire quoi que ce soit contre son rival naturel, mais il en avait eu l'intention de toute façon, preuve en était du fait que son père était mis dans le secret. Alors, elle ne lui pardonnerait donc jamais... il l'avait complètement perdu. Ce n'était pas vraiment Harry qui affirma qu'il la préférait morte, qui la souleva au dessus du vide... ou peut-être que si. Au final, en cet instant précis, il n'y avait vraiment plus aucune différence entre Harry et le Hobgoblin. Le super-vilain se laissait emporter par les sentiments de son hôte, par le fait qu'il souffrait de la proximité de Gwen avec Spider-Man (qu'il détestait dans tous les cas), du fait qu'elle ait envie de mourir pour le protéger, qu'elle soit prête à se sacrifier pour lui. Il prenait donc la décision de la tuer lui même, parce qu'à choisir, il préférait en finir avec elle lui même. Quitte à ce qu'elle meurt, autant qu'elle le fasse et ainsi, elle n'aurait plus aucune raison de lui en vouloir. Elle non, lui sans doute, mais au final, ça ne ferait que le rendre plus fort. Plus aucune part d'humanité, c'était une bonne solution. Il allait la lâcher donc, il allait vraiment le faire et personne ne pouvait l'arrêter dans son mouvement, pas même Harry qui n'en avait même pas l'intention.

Mais le planeur bascula, le Hobgoblin trop concentré sur Gwen n'avait pas prêté attention à Spider-Man qui venait encore et toujours s'occuper de ses affaires. Il perdit l'équilibre, il lâcha Gwen, avant que son planeur ne devienne fou et fonce vers un immeuble proche.

-----

Ce n'était pas ce qu'il voulait, ce n'était pas ce qu'il avait cherché à faire, mais quand Peter avait vu le planeur basculer, il avait sentit son cœur s'arrêter de battre, parce qu'il savait. Gwen tomba, bascula dans le vide. Sans réfléchir plus longtemps, Peter se laissa tomber à son tour, dans le but de la rattraper. Ça  ne pouvait pas arriver, ça n'avait pas le droit d'arriver, pas après tout ce qu'il avait fait pour la préserver, pour qu'elle soit en vie. Il avait sacrifié leur histoire pour la protéger et pourtant, ils se trouvaient quand même à ce moment. Peter fonça le plus possible vers le vide, dans le but de se rapprocher de Gwen, avant de lancer une toile. Il n'avait aucune idée de ce qu'il devait faire, il faisait tout cela à l'instinct, avec la seule idée en tête, de la rattraper avant qu'elle n'arrive au sol.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.


Dernière édition par Harry Osborn le Dim 9 Avr - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 26 Mar - 17:20


 
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
 
L'

 
on dit que l'on voit toute sa vie défiler devant ses yeux lorsque l'on s'apprête à mourir, dans le cas de Gwen, ce ne fut pas tout à fait vrai, mais il est vrai, par contre, qu'il se passa quelque chose d'étrange. Alors qu'elle chutait, encore et encore, toujours plus près du sol, le temps semblait s'être distordu. Elle était incapable de dire si elle avait été projetée du planeur il y a quelques secondes seulement, ou si cela faisait plusieurs minutes, c'était devenu du pareil au même, elle savait qu'elle criait, elle le sentait, mais elle avait le sentiment que ce cri ne lui appartenait pas, comme si tout ce que son corps osait faire encore n'était plus du tout dépendant d'elle-même, comme s'il avait dors et déjà cessé de lui appartenir. Ce n'était sans doute pas plus mal, ainsi, elle ne sentait pas les battements de son coeur, qui s'étaient pourtant accéléré à une vitesse affolante, elle ne sentait pas la sensation de vertige continu qui devrait immanquablement accompagner sa chute. C'était... elle n'était pas en état de le décrire ou de le comprendre. Elle était juste... comme extérieur à elle, elle n'était que conscience, tout à coup, et si elle avait pu analyser ce qui lui arrivait - ce qui n'était pas le cas -, elle aurait pu admettre que ce qui lui arrivait ne pouvait s'expliquer scientifiquement. Elle se serait peut-être mise à croire. Ça lui aurait peut-être fait du bien. Mais non. Et quelque part, elle n'allait pas mal non plus, elle n'avait pas vraiment d'émotions.

Faute de voir sa courte vie défiler, elle n'avait qu'une seule pensée, qui allait à Peter. Elle n'y pensait pas par peur, parce qu'elle ne le reverrait plus, parce qu'elle ne savait pas s'il s'en sortirait face au hobgoblin, ni par remord, parce qu'elle aurait voulu que leur histoire prenne une autre tournure, ou... même, animée de quelque émotion que ce soit. Elle pensait seulement à lui parce que sa conscience avait décidé que c'était vers lui que devait converger une pensée qu'il devait assumer être la dernière. Et si elle avait été en pleine disposition de ses moyens, elle aurait sans doute approuvé. Mais elle ne disposait plus de rien, n'avait plus conscience de rien, n'était pas à même de comprendre ce qui lui arrivait, et elle ne le comprit pas davantage quand une toile lancée par Spider-Man la retint dans les airs, alors qu'elle s'apprêter à atteindre le sol, ralentissant sa chute. Le reste, elle ne saurait plus le décrire. La toile l'avait retenue à temps, mais distendue, elle cogna le sol un instant, et elle perdit connaissance. L'image de Peter avait disparu. Il faisait noir, à présent. Complètement noir.

   
code by Mandy

   
 

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 628

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 9 Avr - 14:27

Peter & Gwen & Harry
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
C’était un peu comme si le temps s’était ralenti, ou il ne savait pas trop quoi, mais Peter eut le sentiment que la chute de Gwen durait une éternité. Il la voyait tomber, il la voyait foncer si rapidement vers le sol, sans parvenir à vraiment l’arrêter. Il n’avait aucune idée de comment il devait agir, de la manière dont il devait s’y prendre pour la sauver. Mais il n’y avait qu’une seule chose dans l’esprit de Peter en cet instant précis, le fait de sauver la femme qu’il aimait par tous les moyens. Son cœur battait si rapidement qu’il était presque sur le point de sauter de sa poitrine. Il avait tant fait pour protéger sa petite amie, décidant de la quitter afin d’éviter qu’elle se retrouve dans une telle situation. Et en cet instant précis, Peter se rendait compte qu’il avait merdé, qu’il n’avait pas du tout agit comme il l’avait fait. Les pensées s’enchaînaient dans son esprit, il se demandait même si au final tout ce qu’il avait fait en découvrant la prédiction n’était pas ce qui avait provoquait la chute de Gwen. Est-ce qu’il n’avait pas justement ce que le destin attendait de lui, afin de prendre la vie de la jeune femme ? Il ne savait pas, il ne pouvait pas savoir, mais il savait cependant qu’il était en train de la perdre.

Il avait beau tomber rapidement, à son tour, il n’avait pas le sentiment de parvenir assez vite à la jeune femme. Pour autant, la toile qu’il avait lancée l’attrapa. Est-ce que c’était suffisant ? Est-ce que c’était ce qu’il devait faire pour la retenir ? Est-ce que ça allait la sauver ? Toutes ces questions tournaient en boucles, jusqu’à ce qu’elle atteigne le sol. Parce qu’ensuite, ce fut d’autres questions qui remplirent son esprit. Est-ce qu’il l’avait retenu ? Est-ce qu’elle s’était cogné ? De son point de vu, il ne savait pas, il ne pouvait pas le voir. Mais quand il tomba enfin près de Gwen, elle était inconsciente et le cœur du jeune homme s’arrêta net. Il ne réfléchit pas une seule seconde au fait qu’il y avait peut-être des personnes autour de lui, quand il décida d’enlever son masque. En cet instant précis, il n’y avait pas de Spider-Man, juste Peter.

« Gwen ! » Cria-t-il presque, la voix tremblante comme jamais. Il la prit dans ses bras, posant une main dans sa joue. Le jeune homme avait le sentiment de vivre son pire cauchemar, que tous les efforts qu’il avait fournis pour la sauver n’avaient servi à rien. Mais elle ne pouvait pas mourir… non, elle ne pouvait pas, il ne l’accepterait pas. « Je t’en prie, répond moi… Gwen… »

Sa voix se brisa de plus en plus au fur et à mesure qu’il était envahi par les sanglots. Il priait pour qu’elle ouvre les yeux, pour qu’elle ne soit pas morte, pour qu’il ait quand même réussi à la sauver. Elle ne pouvait pas mourir…
Code by Gwenn

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   Dim 9 Avr - 15:15


 
Le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
 
P

 
endant un moment, Gwen n'eut plus conscience de quoi que ce soit, elle avait perdu connaissance et, ce faisant, elle semblait aussi avoir perdu tous ses sens. Son corps ne répondait plus à l'appel de son environnement, comme s'il lâchait tout simplement prise, comme s'il l'abandonnait déjà. Elle n'entendait plus, elle ne voyait plus, elle ne sentait plus, elle ne ressentait plus, et pis encore, elle était parfaitement incapable de s'en rendre compte. Elle n'était plus rien, le vide qui s'était occasionné autour d'elle et en elle n'était pas de ceux qu'elle pouvait être capable de percevoir. Elle n'était plus, mais ne pouvait pas s'en désoler, car elle ne savait pas, qu'elle n'était plus. Tout s'arrêtait là. Tout devait sans doute s'arrêter là, comme dans la prédiction. Son coeur avait dû cesser de battre un instant, il n'avait pas la moindre raison de se remettre en marche. Et pourtant... Un sursaut de vie, de conscience, la voix de Peter la rappela au monde d'un coup. Et les sensations la submergèrent d'un coup. Une douleur indicible. Elle entendait la voix chevrotante de Peter, elle l'entendait l'appeler, une parole qui lui semblait si lointaine, et pourtant, elle savait qu'il était tout à côté de lui. Elle le sentait, quand il la prenait dans ses bras, elle pouvait humer son odeur, ressentir la force de son étreinte, et dans sa voix, l'espoir qu'elle se réveille, qu'elle lui réponde. Et elle le voulait, elle le voulait vraiment. Mais elle s'en révélait proprement incapable, une situation pour elle aussi insupportable qu'angoissante.

Elle avait envie d'ouvrir les yeux, de se redresser, de reprendre la parole, de dire à Peter qu'elle était là, bien vivante, qu'elle était toujours envie, et qu'il n'avait pas à s'inquiéter... mais c'était impossible. Elle ne se l'expliquait pas, c'était ainsi. Elle luttait ne serait-ce que pour ouvrir les paupières, et ça ne marchait pas, son cerveau ne semblait plus au commande. Son esprit, bien éveillait, recueillait toutes ces sensations, toutes ces émotions que son corps n'était plus capable d'exprimer, et c'était aussi horrible que frustrant. Elle ne pouvait rien y faire, son corps ne lui répondait plus, et elle était figée, molle comme une poupée de chiffon. Cette lutte intérieur semblait même l'épuiser un peu plus, et pourtant, la jeune femme ne demandait qu'à retrouver Peter, à le prendre dans ses bras, à le rassurer. Elle éprouver sa peur, son angoisse à l'idée de la perdre, et elle ressentait la même. Mais elle ne pouvait répondre à aucune de ses tentatives pour la ramener à lui. Elle ne savait même pas si elle serait capable, à un moment ou à un autre, de lui revenir. Elle ne commandait plus rien, peut-être qu'en vérité, seul son esprit était encore là, bien vivant...

   
code by Mandy

   
 

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le grand destin de l'homme est de refuser son destin. (Gwen <33333)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grand Seiko hi-beat
» Bouton fabriqué en Suède
» Roch CARRIER (Canada/Québec)
» [Müller, Herta] L'homme est un grand faisan sur terre
» Présentation d'un grand homme... Moi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Entrez en scène :: New York City :: Brooklyn :: Brooklyn's Streets-