Quand un fan rencontre son idole ça part toujours en vrille [Wanda Maximoff]


Partagez | .
 

 Quand un fan rencontre son idole ça part toujours en vrille [Wanda Maximoff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Quand un fan rencontre son idole ça part toujours en vrille [Wanda Maximoff]   Dim 14 Aoû - 20:46

Wade & Wanda

Le pire dans tout ça ce n'est pas le fait que des voitures passent derrière moi avec des chauffeurs me regardant comme si j'étais une bête de cirque non, mais bien le fait qu'on vienne me déranger pendant que je lis une foutue BD aux bords d'un pont. Bordel, je peux pas respirer cinq minutes ? J'ai eu une dure journée à devoir défoncer la gueule des méchants, des vilains pas très beau qui feraient mieux d'aller porter plainte contre les parents parce que là...mon dieu l'horreur. Et je vous vois déjà arrivé en disant que j'ai une gueule ressemblant à des couilles en dents de scies ou à un mec ayant mit sa tronche sur un barbecue en pensant que c'était un steak. NON !!! BORDEL NON !!! Tu me crois assez con pour ça ? Je vais te foutre une brochette dans le cul tu comprendras ta souffrance petit emmerdeur.

"Pour la petite info, je n'aime pas les barbecues et cette gueule je la dois à des Canadiens. Oui, les gars avec un accent à chier qui quand il te parle tu ne comprends rien."

Enfin bref, j'ai des fans et je me dois de les satisfaire alors vous comprendre que vous passez seulement en second plan, hein ? Oui, enfin même si vous ne comprenez pas je m'en fous, c'est pas mon problème. Pour en revenir à ma situation, c'est pas toujours évident de se balader avec un costume rouge en lycra qui te compresse les fesses et les parties intimes, il faut que ça respire et je dois admettre que je songe à me faire une ouverture pour laisser sortir ce qui me reste. Juste d'y penser ça me fait mal au cœur, pourquoi avoir prit d'assaut ma virilité ? Moi, l'homme à femme, le Don Juan, le playboy. Je m'en fous, je ferai ce dont j'ai envie et si ça choque quelqu'un ben....elle aura qu'à se retourner et continuer son chemin avant que je ne finisse par lui enfoncer mon sexe dans la bouche.

"Désolé les enfants, j'ai oublié de vous dire que ça risque de vous choquer. Si vous vous mettez à faire des cauchemars je n'y peux rien par contre donc fermez les yeux et bouchez vos oreilles."

Je voudrai pas bénéficier d'une censure parce que je reste naturel. Il manquerait plus que ça pour me faire péter un câble et envoyer tout le monde à l'eau avec une pancarte "IL FAUT SAUVER FLIPPER LE DAUPHIN OU JE VOUS PLOMBE LA GUEULE". En faite ça serait un peu comme à la fête foraine, tu laisses des personnes flotter dans l'eau, t'essayes de les repêcher et si tu n'y arrives pas tu les exploses à coups de cartouches. Non c'est malsain, je dois m'enlever ça de la tête ou je risque de...

"Euh...monsieur ? C'est dangereux vous ne devriez pas..."

Dangereux ? Lui est dangereux vu sa tendance suicidaire à venir ruiner mon putain de silence par des paroles se voulant presque angélique. Prenant mon arme de poing je le braqua aussitôt sur l'inconnu sans pour autant lui adresser un regard, préférant rester focaliser sur la BD que j'ai entre les mains.

"Écoute moi bien l’apôtre, ta bonté tu peux te la carrer où je pense. Tu veux faire ta bonne action de la journée ? Alors va à l'église et tapes-toi une bonne sœur après avoir allumé un cierge."

Et je sais de quoi je parle. Bon allez, autant que je lui lance un petit regard pour pas le mettre trop mal à l'aise.

"Elles ont vraiment le feu entre les cuisses. Psst....tu pourras me filer le numéro ensuite ?"

C'est la moindre des choses vu que je ne vais pas lui plomber le crane. Levant mon pouce en guise d'accord, je rangea mon arme comme si de rien n'était avant de lui faire signe de dégager, ce qu'il fit sans rechigner et avec intelligence visiblement. Toujours des abrutis pour venir te ruiner ta journée. Enfin, maintenant je pouvais espérer un peu plus de calme et me focaliser sur ma BD: Avengers, la séparation.


Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 1387

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Quand un fan rencontre son idole ça part toujours en vrille [Wanda Maximoff]   Lun 15 Aoû - 13:11


Quand un fan rencontre son idole ça part toujours en vrille
C'

était devenu insupportable. Certes, la vie de Pietro était sauve, et il n'aurait désormais plus Magnéto ou un autre de ses sbire-psychopathes à ses trousses (merci papa), et la situation, quelque part, avait connu quelques améliorations par rapport à ces derniers mois, mais Wanda ne savait pas complètement s'en réjouir. Tout simplement parce que, pour sa part, elle était coincée. Quoi qu'elle puisse penser encore de la confrérie (qu'elle avait tout de même intégré avec conviction et sans qu'on l'y force, elle ne pouvait pas que blâmer les autres à ce sujet), elle était de toute façon coincée, elle n'avait pas d'autre choix que de jouer la carte de l'obéissance et de fermer les yeux sur tout ce qu'elle avait accepté autrefois dans le plus total des aveuglement. C'était plus simple de rester dans le noir quand on y avait toujours été... ça se compliquait nettement quand on en était sorti. Voir le bout du tunnel pour rebrousser chemin, c'est ce qu'on pourrait appeler une entreprise contre-productive. Mais elle n'avait pas le choix. C'était tout l'inverse, même, maintenant que Magnéto avait connaissance de l'ampleur qu'étaient en train de prendre ses pouvoirs (en même temps qu'elle-même, au passage, et ce n'était pas forcément pour la réjouir au demeurant), il ne la lâchait pas d'une semelle, et il était quasiment miraculeux qu'elle ait pu trouver le temps de se trouver juste où il fallait quand il le fallait à l'instant qu'il fallait, pour rencontrer Deadpool (quoique Wanda ne qualifierait sans doute pas ça de miracle). Les joies du rp.

La jeune femme eut donc tout juste le loisir de voir un homme moulé dans son costume rouge braquer son arme sur un civil avant de le laisser prendre la poudre d'escampette. Dans un New-York bondé de super-héros et de mutants, on finit par accepter à peu près n'importe quoi, mais quand même, le spectacle restait quel que peu singulier. N'importe qui d'un rien censé, après avoir assisté à la scène, aurait prit le parti on ne peut plus judicieux de s'en aller aussi loin que possible. Mais soit Wanda n'était pas n'importe qui, soit elle faisait une exception à la règle pour l'heure. En tous les cas, elle se rapprocha de l'homme en rouge avec toute la prudence que sollicitait l'éventualité d'aller adresser la parole à un psychopathe notoire. Oui, elle avait des ressources et elle savait se défendre, mais on ne sait jamais, tout de même.

-Vous l'avez terrorisé...
constata-t-elle en se rapprochant (prudemment, répétons-le) de lui. Ce n'était sans doute pas la remarque la plus éloquente qu'elle pouvait lui adresser, mais c'était néanmoins la première qui lui venait à l'esprit. C'était une manière comme une autre de l'aborder sans directement se faire renvoyer dans ses retranchements. Peut-être. Ou pas.

code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand un fan rencontre son idole ça part toujours en vrille [Wanda Maximoff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Louer son logement quand on part à l'étranger
» On sait quand on part mais jamais quand on revient
» Quand est-ce qu'on part ?
» Batterie qui part vite !!!
» [Breaking Dawn - Part1] Quand sortira le dvd?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Manhattan :: Manhattan's Streets-