La Raison et la Folie [pv Charles :3]


Partagez | .
 

 La Raison et la Folie [pv Charles :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Ven 5 Aoû - 18:22


La Raison et la Folie
B

ouleversement du calme de la salle de sport. Sérieusement ? Le calme ? Vraiment ? Dans une salle de sport. Mais quelle bande de crétins. D'accord, elle avait peut-être mis un peu trop d'enthousiasme à son entraînement, mais après tout, ils étaient là pour se battre, non, pas pour faire de la couture en écoutant de la musique classique. Quoi qu'il en soit, la jeune femme n'avait pas pu rester dans la salle plus de vingt minutes avant qu'on ne la vire à grands renforts de coups de pieds dans le derrière. Bien sûr, elle avait cherché à se défendre, mais rien n'y avait fait, elle avait quand même affaire à de sérieuses armoires à glace, et elle-même ne faisait pas franchement le poids en comparaison. Certes, elle s'était vengée (un peu) en fracassant l'un de leurs fenêtres pour la peine, mais ça n'avait soulagé son agacement qu'un certain temps. Elle allait devoir s'entraîner ailleurs... Au pire, elle pourrait bien racheter toute une salle rien qu'à elle si elle le décidait, mais elle avait mis un point d'honneur à ne pas dépenser son argent. Et pour cause, elle ne considérait pas qu'il lui appartenait encore. Certes, il était bel et bien à son nom et arrondissait son compte en banque d'un nombre plus que considérable de zéros, mais il n'empêche malgré tout qu'elle considérait qu'il appartenait à David, et qu'il revenait à David de faire ce qu'il voulait avec. Elle, il fallait avant tout qu'elle lui plaise, par tous les moyens possibles, c'était absolument tout ce qui lui importait. C'était pour ça qu'elle faisait tout ça... Enfin, puisqu'ils ne voulaient pas d'elle, elle trouverait toujours moyen de se défouler ailleurs, ce n'était pas vraiment un problème. Elle avait récupéré un flingue au QG, elle trouverait bien une cible, quelle qu'elle soit, pour s'essayer au tir, domaine dans lequel elle n'excellait pas encore non plus.

Cassandre retira sa chaussure restante (celle qui n'avait pas traversé la vitre de la salle de sport), et l'envoya balader. Elle ferait le reste du trajet pieds nus, pour ce qu'elle en avait à faire, de toute façon... Si elle prenait ne serait-ce que la peine de mettre un pied dehors, c'était uniquement parce que David l'était aussi et qu'elle n'avait donc aucun réel intérêt à se retrouver dans le quartier général des Death Demons. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que sa chaussure atterrisse dans le cou d'un homme qui marchait à quelques mètres devant elle.

-Oups
, se contenta-t-elle de répliquer d'un ton qui n'avait rien de contrit ou de réellement désolé.

Et pour cause, elle n'était pas désolée du tout, pourquoi le serait-elle. Que ce type se soit retrouver au mauvais endroit pile au mauvais moment, c'était son affaire à lui, pas la sienne.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Jeu 22 Sep - 0:42

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles devait vraiment s’habituer à sa nouvelle condition et il devait bien avouer qu’il avait plus de mal à le faire qu’il ne l’aurait cru. En soit, ce n’était vraiment pas mal qu’il ait retrouvé l’usage de ses jambes (enfin ses jambes, si on voulait, puisque le corps qu’il utilisait maintenant n’était pas le sien, mais puisque le premier propriétaire n’en avait plus l’utilité, il s’en servait). Mais le vieil homme dans le corps d’un jeune homme à présent avait eu l’habitude de se contenter de rouler pendant toutes ces années. C’était vraiment étrange de juste… marcher dans la rue. Il marchait, il regardait les personnes autour de lui, il n’avait plus le droit aux habituels regards qu’on lançait à une personne infirme. Il ressentait tout son corps, du bout de ses orteils au sommet de son crane (même si ces derniers n’étaient évidemment pas réellement à lui, mais maintenant c’était bien son corps non ?). Il n’y avait plus aucune zone de son anatomie qu’il ne sentait plus et c’était vraiment agréable. Même si concrètement, Charles ne savait pas encore ce qu’il allait faire. Il avait besoin de temps pour réfléchir, se doutant que ce n’était pas une bonne chose qu’il fonce annoncer à ses proches qu’il n’était pas mort. L’homme qui l’avait tué prendrait peut-être la peine de le tuer de nouveau et cette fois-ci, il n’aurait plus de porte de sortie. Il devait donc se montrer prudent et analyser la situation, ce qui lui demanderait du temps évidemment. Et puis, franchement, ça lui plaisait aussi de pouvoir juste flâner sans avoir trop de chose à faire. Cela faisait des années qu’il n’avait pas pu être seul avec lui-même. Charles savait que ça n’allait pas durer éternellement et il n’avait aucune envie que ça soit le cas, mais il profitait quand même un peu de l’instant présent.

Au point qu’il fut bien incapable de réaliser qu’un objet volant non identifié (bon… juste une chaussure) arrivait sur lui. Il ne le comprit que quand l’objet heurta son cou. Le jeune homme porta sa main à ce dernier et tourna son regard vers la chaussure. Une chaussure ? Il se retourna et vit alors une jeune femme, pieds nus, à qui la chaussure devait donc appartenir. Charles se baissa pour la ramasser avant de s’approcher de la jeune femme, lui tendant la chaussure.

« Je crois que ceci vous appartient. » Lui dit-il alors, un sourire mi amusé sur le visage. Amusé oui, parce qu’il trouvait la situation un peu cocasse quand même. Cette jeune femme se trouvait au milieu de la rue sans rien sur ses pieds et apparemment, elle s’amuser à lancer ses chaussures. « Je peux savoir ce que j’ai bien pu vous faire pour que vous m’attaquiez de la sorte ? »

Demanda-t-il alors d’un ton léger. Il se sentait vraiment plus léger depuis qu’il avait rajeunit, depuis qu’il n’était plus dans son corps. Depuis qu’il était mort en somme. Au point qu’il n’eut même pas le réflexe habituel de sonder l’esprit de son interlocutrice.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Jeu 22 Sep - 19:52


La Raison et la Folie
S

a chaussure avait atterri dans le cou d'un jeune homme d'apparence pour le moins charmante (oh, seul le charme de David savait entièrement la subjuguer, et elle lui était complètement dévouée, mais elle pourrait reconnaître la beauté chez d'autres tout de même, la beauté, à ses yeux, était un critère purement objectif à ses yeux. Charmant, donc, et bien plus aimable qu'elle ne le méritait au vu de son attitude, quand bien même elle n'avait pas volontairement envoyé valser son mocassin dans sa direction (sur le principe, elle était quelqu'un de difficilement fréquentable et de dangereux, donc dans tous les cas, elle ne méritait pas le moindre égard). Elle le détailla longuement du regard, un grand sourire aux lèvres, tout en attrapant sa chaussure dans sa main. Elle n'en avait toujours pas usage, d'autant qu'il lui manquait toujours sa jumelle, mais ça ne l'empêcha pas d'afficher une pointe de gratitude sur son visage, bien plus importante que ne le méritaient les circonstances et cette vieille fripe, dont elle était bien décidée à se débarrasser dans tous les cas.

-Merci beaucoup,
dit-elle d'un ton badin tout en envoyer balader la chaussure malgré tout, qui cette fois atterrit dans la poubelle la plus proche. Cassandre n'était pas si agile à l'époque, mais là, elle eut à peine à viser pour que l'objet atteigne sa cible, avec une force qui manqua presque de faire basculer la corbeille. Elle le remerciait pour le geste, certainement pas pour l'escarpin. Et vous ne m'avez rien fait, je vous rassure, dit-elle sans cesser de fixer le jeune homme, si bien que ce regard soutenu pouvait peut-être sembler perturbant. D'un autre côté, elle se moquait bien de manière dont son interlocuteur pouvait potentiellement la percevoir. Tout comme elle se moquait du regard de quiconque s'il n'était celui de David. En tout cas pas encore. Son ton était charmeur et badin sans pour autant qu'elle cherche forcément à charmer, pour le simple plaisir de badiner. Cassandre, se présenta-t-elle en tendant une main dans la direction de son interlocuteur, l'invitant par la même à se présenter à elle à son tour, curieuse de découvrir à qui elle avait à faire.

Elle ne savait pas réellement si cette conversation devait les mener où que ce soit, mais en même temps, elle chérissait aujourd'hui, bien plus qu'avant, les discussions qui tendaient à ne mener absolument nulle part. Elle ne courait pas après les nouvelles rencontres, mais après les sursauts de l'existence, ceux qui la rendaient plus intéressante, plus... inattendue. Et puis, après ses déconvenues à la salle de sport, elle avait vraiment besoin non plus de se défouler, ça s'était fait, mais de s'apaiser les nerfs et de penser à autre chose, pas spécialement envie d'envisager d'écumer une nouvelle fois les salles de sport de New York pour en trouver une autre qui l'accepte.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 19 Nov - 22:32

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles adressa un sourire à la jeune femme à qui il tendait la chaussure qu’elle lui avait envoyé dans la nuque juste avant, quand elle le remercia. Il fut surpris cependant quand elle lança le mocassin, qui atterrit avec une très grande adresse dans la corbeille. Le mutant observa une seconde la corbeille en question, il trouvait le geste de la jeune femme vraiment adroit, et fort aussi apparemment puisque la corbeille manqua presque de basculer. Charles était impressionné, vraiment, et il devait bien avouer qu’il était même curieux. Pour autant, alors que son regard se posa de nouveau sur la jeune femme, il ne tenta une nouvelle fois pas d’entrer dans son esprit. Il était encore un peu perturbé par le changement de corps sans doute. Et il valait mieux qu’il ne cherche pas à entrer dans l’esprit de la jeune femme – un peu étrange quand même – qui se trouvait devant lui, au vu de ce qu’il risquerait de découvrir. La jeune femme affirma donc qu’il ne lui avait rien fait (pour le moment). Au moins, Charles était rassuré sur ce point, quand bien même il n’avait pas cru avoir vraiment attiré le ressentiment de l’inconnue. Il avait simplement été sur la trajectoire de cette chaussure qu’elle avait lancé et qui ne devait pas être la seule non plus. Parce que quand il baissa son regard vers ses pieds, il constata qu’elle n’avait plus aucune chaussure. Charles ne savait pas où se trouvait la deuxième, mais elle n’avait sans doute pas connu un meilleur sort que celle qui avait atterrit sur lui.

« Charles. » Répondit-il en attrapant la main de la jeune femme, puisqu’elle la lui tendit, pour se présenter à son tour. Il n’avait de toute évidence aucune raison de ne pas se présenter, même si en même temps il n’avait pas forcément de raison de poursuivre cette conversation. Mais même si Charles avait changé de corps et qu’il avait le sentiment d’avoir retrouvé sa jeunesse (il avait simplement volé celle d’un autre), il n’avait pas perdu sa curiosité légendaire. Et même s’il ne prenait pas la peine de fouiller dans l’esprit de Cassandre (puisque c’était comme cela que cette jeune femme s’appelait), il n’allait pas se retenir de la questionner. « C’était un joli lancé. » Remarqua-t-il alors, en faisant un signe de la tête vers la corbeille qui contenait sa chaussure. « Vous êtes douée. »

Ce n’était finalement qu’une réflexion comme une autre, mais il le pensait vraiment. Elle avait à peine regardé la corbeille avant de lancer la chaussure, avec force en plus. Evidemment, le mutant ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il n’y avait un peu de mutation dans l’histoire, mais il avait surtout tendance à en voir un peu trop partout. Sans le Cérébro, il pouvait difficilement le savoir et on ne pouvait pas vraiment dire qu’il pouvait l’utiliser pour le moment. Il suffirait qu’il entre dans l’esprit de la jeune femme pour le savoir… mais non il n’en avait définitivement aucune envie.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Dim 20 Nov - 18:11


La Raison et la Folie
C

assandre afficha un sourire à la fois fier et ravi quand son interlocuteur la complimenta pour l'impeccable lancer de mocassin qu'elle venait d'effectuer, elle devrait sans doute, par souci de discrétion, ne pas trop se vanter et prétexter un certain coup de chance, mais la discrétion était une vertu que possédait l'ancienne Cassandre et que la nouvelle, celle qui voulait qu'on l'appelle l'Héritière, n'appréciait pas spécialement. Alors oui, la jeune femme n'avait pas l'intention de minimiser son geste mais plutôt de l'assumer totalement et même de flagorner avec. Même si en soi, ce n'était pas grand-chose, pas grand-chose du tout. On pouvait juste considérer qu'elle avait un peu vigoureusement balancé une chaussure dans une poubelle et que celle-ci, en équilibre instable, avait manqué de tomber... Mais c'était tout de même beaucoup moins drôle, il faut bien le reconnaître. Certes, Cassandre n'irait pas jusqu'à évoquer le sérum ou Norman Osborn (par loyauté - enfin, par amour inconditionnel et psychotique, mais passons - envers David, cela va sans dire, car causer des problèmes au PDG d'Oscorp ne lui poserait par contre aucun souci) en présence de ce jeune homme qui s'était présenté à elle sous le nom de Charles. Très joli nom, au demeurant... et qui avait plus de valeur que ce qu'elle était capable d'imaginer. Car bien sûr, à aucun moment Cassandre ne se doutait du fait que la personne qu'elle avait face à elle était en fait un homme illustre, dont elle avait dors et déjà entendu parler... mais après tout, comment le reconnaître alors qu'il avait tous ses cheveux et marchait sur ses deux jambes ? Elle ne pouvait pas le deviner, oui, en effet.

-C'est vrai,
affirma-t-elle sans la moindre modestie, car après tout, la modestie était à ses yeux une vertu totalement inutile. Et encore, ça, c'est rien du tout, ajouta-t-elle en désignant la poubelle derrière elle sans lui adresser le moindre regard... à quoi bon ? Son escarpin était très bien où il se trouvait, et même s'il ne faisait pas spécialement chaud, elle était très bien pour l'instant les pieds nus. À croire qu'avec le sérum, elle avait également développé des cellules anti-gel. Vous voulez que je vous montre ? demanda-t-elle alors.

Une lueur de malice fit pétiller ses grands yeux globuleux. Elle ne devrait clairement pas faire la démonstration de ses pouvoirs en présence d'un inconnu, mais c'était définitivement plus fort qu'elle. C'était véritablement trop tentant, et elle ne voyait pas vraiment de problème à faire une petite démonstration de la situation. Elle n'aurait pas besoin de s'en justifier après tout. Elle pourrait bien lui montrer ce dont elle était capable (et elle était capable de beaucoup) en s'épargnant la moindre explication. Juste pour s'amuser. Oui, elle avait envie de s'amuser. Faute d'avoir pu se défouler comme elle l'avait désiré.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Ven 20 Jan - 8:00

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Cassandre semblait être une femme vraiment particulière. Charles devait bien avouer qu’il n’avait pas rencontré souvent des personnes comme elle, des personnes capables de si peu de modestie. Ce n’était pas quelque chose qui le dérangeait en soit, il ne faisait pas l’apologie de la modestie quand bien même il ne pouvait pas s’empêcher d’être modeste (tout en sachant tout de même l’étendue de ses capacités). Mais il y avait quelque chose chez cette jeune femme de particulièrement intriguant. Quelque chose qui ne manquait pas de faire naître en lui une grande curiosité, même si en soit il ne fallait pas grand-chose pour attiser la curiosité de Charles Xavier. Cependant, alors que d’ordinaire il avait l’habitude de se reposer sur ses pouvoirs pour taire cette curiosité et obtenir les réponses aux questions qu’il se posait, il ne le fit pas en cet instant précis. Pourquoi ? Franchement, il n’en avait pas la moindre idée. En même temps, depuis qu’il était revenu d’entre les morts (parce que c’était quand même ce qu’il avait fait, son corps physique était bel et bien mort), il se sentait un peu différent. Sans doute parce qu’il se trouvait dans un corps tout autre, parce qu’il pouvait marcher, parler à tout le monde sans se poser plus de question. Oui, sa vie était différente et forcément, ça jouait un peu sur sa façon d’être. Mais au fond de lui, il restait tout de même Charles Xavier et il allait l’être jusqu’à la fin des temps.

Cassandre l’intriguait donc et encore plus quand elle affirma que ce qu’elle venait de faire n’était pas grand-chose ? Sérieusement ? Le jeune homme – puisque c’était ça qu’il était maintenant – devait bien avouer qu’il était quand même surpris par les propos de la jeune femme, après avoir été surpris par ses incroyables forces et dextérités. Cette inconnue l’intriguait de plus en plus et alors qu’elle lui demandait s’il voulait qu’elle lui montre, Charles n’hésita pas une seconde avant de prendre la parole.

« Je veux bien. »

Répondit-il simplement aux propos de la jeune femme. Il avait bel et bien envie de voir une démonstration, de voir un peu de quoi elle était capable puisqu’apparemment son lancer n’était rien du tout. Et au fond, Charles ne pouvait quand même pas s’empêcher de se demander qui était cette jeune femme, ce qu’elle était. Evidemment, le mutant ne put s’empêcher de croire qu’elle était peut-être comme lui, quand bien même il savait qu’il y avait toute sorte de mutation dans le monde. Entre les super-héros et les super-vilains, il avait quand même de nombreux exemples de personnes aux capacités hors normes et qui n’avaient rien à voir avec le gêne X. Mais parce qu’il n’avait vécu que pour les mutants depuis de nombreuses années, l’ancien professeur de l’institut à son nom ne pouvait pas s’empêcher de penser directement à cela. Et il se trompait, parce que la personne qu’il avait sous les yeux était un exemple parfait du fait qu’on pouvait avoir des capacités incroyables sans être un mutant.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Ven 20 Jan - 18:03


La Raison et la Folie
C

assandre avait longtemps était une jeune femme effacée, douce et timide, qui ne demandait qu'à se fondre dans le paysage, dans la masse, et de ne pas attirer l'attention. Mais tout avait changé. Sa rencontre avec David avait tout changé. Et franchement, elle en était plus qu'heureuse. Elle ne savait vraiment pas comment elle avait fait pour supporter qui elle était à l'époque, elle trouvait vraiment qu'elle avait été une pauvre chose bien inutile, comme un papillon coincé dans sa chrysalide, qui devait attendre de s'épanouir. Enfin bon... c'était loin derrière elle, à présent. Elle avait l'impression que ce comportement, cette attitude, appartenaient à une autre vie, une tout autre vie. Elle était quelqu'un de radicalement différent, à présent, et la Cassandre d'aujourd'hui aimait réellement au centre de l'attention. Bien sûr, quand elle était en présence de David, elle voulait bien s'effacer à son profit, pour la simple et bonne raison qu'il méritait bien plus qu'elle d'être sous les feux de la rampe, lui qui incarnait à ses yeux la perfection, mais autrement, elle aimait l'idée de pouvoir faire entendre sa voix, de laisser entendre à tout un chacun qu'elle n'était pas juste une pauvre chose insignifiante et qu'elle pouvait briller, elle aussi, à sa manière. Ressentir, donc, qu'elle intriguait son interlocuteur, qu'il voulait en découvrir plus à son sujet, était vraiment un sentiment plaisant pour Cassandre, et elle n'avait pas la moindre intention de le décevoir, bien au contraire.

Elle comptait bien prouver à son interlocuteur qu'elle était digne de son intérêt, et exacerber ce dernier si cela pouvait être possible. Il lui demandait de lui faire la démonstration de ses talents, preuve donc qu'il était réellement intrigué par ce qu'elle pouvait être susceptible d'accomplir, et elle comptait bien lui en donner pour son argent. Elle ne se perdrait pas en explications sur l'origine de ses talents, certes, ce n'était pas pour autant une raison de ne pas en démontrer l'envergure. Elle balaya l'espace autour d'elle du regard, cherchant alentour ce qu'elle pourrait faire pour montrer à son interlocuteur de quelle force, de quelle dextérité et de quelle rapidité elle était capable. Prouver le tout en même temps ne serait peut-être pas possible, mais elle pouvait au moins tenter de faire la démonstration de l'un des trois. Elle se rapprocha donc finalement du banc le plus proche et le souleva finalement. Oh, elle ressentait le poids de ce meuble, mais elle parvenait malgré tout à le soulever sans trop de problème, ce qu'elle n'aurait absolument pas pu faire autrement. Elle le garda entre ses mains un bon moment, puis reposa finalement le banc par terre avant de reposer l'objet au sol. Ce n'était peut-être pas assez pour lui prouver tout ce dont elle était capable, peut-être, par exemple, devrait-elle se couper le bras, lui montrer combien celui-ci pouvait bien cicatriser ? Elle n'en savait rien. Elle aviserait en temps voulu. Si elle devait se vendre, elle n'y voyait pas d'inconvénient.

-Alors ? Qu'est-ce que tu dis de ça ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 11 Mar - 21:26

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles était curieux, en même temps il l'était constamment. Alors que Cassandre lui laissait comprendre qu'elle avait des capacités particulières, le « jeune » homme avait envie de les voir. C'était sans doute idiot, surtout qu'il n'était plus vraiment celui qu'il était autrefois. Mais il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir voir de quoi la jeune femme était capable, parce qu'il en avait bien trop l'habitude. Et forcément, il se posait des questions sur la manière dont elle avait obtenu ces capacités. Mais avant tout, Charles devait déjà voir ce dont celle qu'il venait de croiser était vraiment capable de faire. Le mutant l'observa donc, alors qu'elle regardait autour d'eux sans doute dans le but de trouver un moyen de lui prouver ce qu'elle pouvait faire. Le « jeune » homme ne dit rien du tout donc, se contentant d'attendre. Finalement, la jeune femme s'approcha d'un banc et le soulevant avec une facilité déconcertante. Oh, Charles avait déjà eu l'occasion de voir ce genre de capacité, en même temps il en avait vu un certain nombre au court de sa longue vie (même si celle ci ne se lisait pas sur son visage maintenant), mais comme d'habitude il était quand même émerveillé. C'était comme ça, il ne pouvait pas s'en empêcher. Il observa donc Cassandre porter avec une telle facilité le banc, comme si ce n'était rien du tout. Avant de le reposer, encore une fois comme si ce n'était pas grand chose. C'était évident, la jeune femme avait une sacrée force.

« C'est pas mal du tout je reconnais. » Affirma-t-il alors, ne pouvant pas non plus s'empêcher d'être quelque peu sur la réserve. Il voulait bien reconnaître que l'inconnue était très forte, plus forte qu'une humaine normal, mais en même temps il en avait vu d'autre. Ce n'était pas comme si le mutant était si impressionnée que ça en voyant une personne soulever quelque chose de lourd sans effort. Bon, il l'était, bien sûr, mais c'était un peu son quotidien. Et au final, ce n'était pas tant les capacités de la jeune femme que l'origine de ces dernières. « Comment ça se fait que tu peux faire ça ? »

Demanda-t-il d'ailleurs, se disant que la jeune femme n'aurait peut-être pas envie de lui répondre. En soit, ce n'était pas tellement un problème. Charles pourrait très bien entrer dans l'esprit de son interlocutrice afin d'obtenir la réponse à sa question. Et en même temps, le « jeune » homme n'avait pas vraiment envie de le faire. Sans raison particulière, il avait simplement envie que la jeune femme lui réponde. Il savait qu'il y avait moult manière d'obtenir ce genre de capacité, que cela n'avait pas toujours un rapport avec le gêne X qui faisait des mutants, les mutants. Mais évidemment, au vu de sa situation, il pensait à cela tout de suite. Est-ce qu'il était donc tombé sur une mutante qu'il ne connaissait pas ? Parce qu'il en connaissait quand même un certain nombre. Il ne savait pas vraiment ce qu'il avait envie que ça soit, s'il le voulait ou non donc.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 11 Mar - 21:44


La Raison et la Folie
C

assandre afficha une moue un peu vexée quand son interlocuteur ne trouva pas d'autre compliment à lui faire qu'un simple "pas mal du tout" alors qu'elle venait de lui prouver sa force, peut-être pas dans toute son étendue, et elle avait encore plus d'une capacité en stock, mais elle avait quand même imaginé que ça aurait de quoi impressionner le passant lambda. Pendant longtemps, Cassandre ne s'était pas tenue en grande estime, mais la donne avait changé, aujourd'hui, et elle avait envie qu'on l'admire, elle avait envie qu'on observe son potentiel et qu'on le consacre, elle avait ce besoin constant de prouver qu'elle exister, même si pour cela, elle existait à travers David (sans qui elle ne voulait pas exister du tout). Alors certes, son interlocuteur l'avait complimentée, mais à ses yeux, ce n'était pas assez. Mais il semblait malgré tout qu'elle allait devoir se contenter de ça, alors elle allait faire avec. Elle aurait peut-être répliqué quelque chose, ceci dit, si elle en avait eu l'occasion, mais son interlocuteur avait repris trop rapidement la parole pour qu'elle en ait réellement l'occasion. Il lui demanda comment elle avait acquis de telles capacités, si du moins elle les avait acquises. Cassandre était bien tentée de tout lui dire avec la plus entière sincérité, et sans le moindre filtre, mais elle savait bien que ce ne serait pas une bonne chose, ce serait trahir David et ses secrets, et elle ne pouvait donc pas faire preuve d'un tel égoïsme. Pour David, elle acceptait de se taire. Pour David, elle acceptait de jouer les candides, de tourner autour du pot, et de ne pas se montrer complètement honnête.

-C'est pas très important, si ?
demanda-t-elle alors dans un sourire amusé. Plutôt que de lui mentir directement, elle aimait bien conserver une part de mystère et laisser à son interlocuteur le soin d'en venir à la conclusion qui l'arrangerait, pour peu qu'une conclusion l'arrange réellement. L'important, c'est que je peux le faire.

Et elle n'en était pas peu fière. Elle considérait déjà que sa vie avait pris le meilleur des tournants après qu'elle ait rencontré David. Mais elle devait bien avouer que le sérum et les pouvoirs qu'elle avait acquis grâce à lui avaient rajouté un luxe supplémentaire à ce qu'elle considérait déjà comme un privilège. Elle était très fière de ses pouvoirs, et elle ne comptait pas jouer les timides à leur sujet.

-T'es du genre curieux, toi, j'me trompe ?
observa-t-elle ensuite dans un sourire à l'adresse de son interlocuteur.

Car elle l'avait quand même constaté, il lui en posait beaucoup, des questions. Au point qu'elle commençait à se demander si sa curiosité ne dissimulait pas autre chose. Peut-être, peut-être pas... Il n'empêche qu'à force, c'était lui qui commençait à la rendre curieuse.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 6 Mai - 18:27

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles vit la moue un peu vexé de Cassandre, alors qu'il répondait à ses capacités. Effectivement, le « jeune » homme se rendait compte qu'il n'avait pas montré beaucoup d'intérêt pour ce qu'elle avait fait. Mais en même temps, ce n'était pas contre elle. Charles avait vu tant et tant de mutant dans sa longue vie (qui ne se voyait pas dans son nouveau physique) qu'il n'était plus si facilement impressionnable. Mais il reconnaissait quand même que les capacités de la jeune femme étaient vraiment intéressantes. D'ailleurs, au final, ce n'était pas tant le fait qu'elle soit capable de faire ça, que la manière dont elle pouvait le faire qui l'intéressait. Qu'elle ait une grande force c'était une chose, mais comment l'avait-elle eue ? Charles ne pouvait pas mettre de côté l'hypothèse d'une grande force, même si la plupart des personnes fortes qu'il connaissait avait un physique un peu plus en rapport avec leurs pouvoirs. Mais Cassandre en cachait peut-être d'autre. En tout cas, Charles était curieux et il avait envie de savoir, juste pour savoir. Si elle était mutante, il ne pourrait pas s'empêcher de se montrer encore plus intéressé, encore plus curieux la concernant. Il ne pourrait pas s'empêcher d'avoir envie de la conduire avec lui... même si tous les mutants pensaient encore qu'il était mort. Mais on ne changeait pas comme ça du jour au lendemain, même quand on mourrait. Du moins, c'était ce qu'il pensait... Cassandre sous ses yeux était un exemple qu'on pouvait le faire, mais il n'en savait rien.

La jeune femme lui répondit seulement que ce n'était pas important, que l'important c'était qu'elle pouvait le faire. Charles lui adressa un sourire amusé, il devait bien reconnaître que sa réponse l'amusait. Même si au final, elle ne répondait pas du tout à sa question. Bon, en soit, Charles pouvait très bien entrer dans son esprit pour chercher lui même la réponse, mais il ne le faisait pas. Sans savoir pourquoi, il n'avait aucune envie de le faire. Il avait envie de la découvrir autrement.

« C'est vrai, je le reconnais. » Répondit-il quand la jeune femme fit remarquer qu'il était du genre curieux. Charles ne pouvait vraiment pas dire le contraire. Il ne pouvait pas s'en empêcher. « J'ai toujours été très curieux. » En même temps, ses pouvoirs ne l'avaient pas vraiment empêché de l'être. C'était dans son caractère et il pensait que cela avait un rapport direct avec ses propres capacités, avec ses gênes. « C'est parce que j'ai mes propres... capacités. »

Il se contenta simplement de dire ça, sans donner le moindre exemple de ce qu'il voulait dire par là. Parce que vu qu'elle n'avait pas répondu à sa question, il avait envie de la pousser à être curieuse à son tour. Peut-être qu'elle finirait par lui répondre, ou pas. En soit, ça n'avait pas beaucoup d'importance. Charles se contentait juste de profiter de l'instant présent. Ce qu'il n'avait pas vraiment fait depuis très longtemps. Parce qu'il pouvait marcher, se promener donc seul. Parce qu'on le prenait moins au sérieux aussi.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 6 Mai - 18:43


La Raison et la Folie
C

assandre n'avait pas vraiment besoin d'entendre la réponse de son interlocuteur pour savoir ce qu'il en était exactement, pour deviner que le trait de caractère qu'elle venait de mettre en évidence chez lui était de ceux qu'il ne pouvait réfuter. Les questions qu'ils lui avaient posées ne laissaient pas présumer autre chose, et après tout, il n'y avait pas de mal, à être curieux. Cassandre l'était aussi, d'ailleurs, à sa manière bien à elle certes, mais il pouvait lui arriver tout autant de l'être pour sa part. D'ailleurs, son interlocuteur éveillait quelque peu sa curiosité, sans quoi elle ne poserait pas tant de questions ni ne chercherait forcément à l'impressionner. Ce n'était peut-être qu'une impression parmi tant d'autres, mais il lui donnait le sentiment de ne pas être tout à fait comme les autres, et puisqu'elle-même ne se considérait plus comme tout le monde depuis un moment (pour son plus grand plaisir), forcément, c'était une chose qu'elle appréciait très sincèrement. La jeune femme ne fut donc pas étonné d'entendre la réponse de son interlocuteur, mais apprécia tout de même sa sincérité, même si elle-même n'était pas totalement honnête pour sa part de son côté. Mais il faut dire que sa situation ne concernait pas qu'elle-même, elle concernait également David, et jamais Cassandre n'agirait de sorte à mettre l'homme qu'elle considérait aussi bien comme son créateur que comme son tout dans un embarras quelconque, en tout cas pas volontairement. Son interlocuteur ajouta que lui aussi n'était pas comme les autres, qu'il avait ses propres capacités. Cassandre ne s'était pas attendue à cela, elle devait bien le reconnaître. Elle adressa au jeune homme (qui ne l'était pas tant en réalité) un regard interloqué. Maintenant qu'il avait dit cela, sa curiosité s'en voyait dédoublée, et elle ressentait le besoin d'en savoir plus. Il y avait deux poids deux mesures, c'est évident, puisque de son côté, Cassandre était restée muette sur l'origine de ses pouvoirs et n'avait pas vraiment joué le jeu, mais peu importe, maintenant que Charles avait craché un tel morceau, elle voulait des preuves concrètes, et au plus vite, si possible.

-Ah oui, vraiment ?
dit-elle alors, comme si elle était un peu sceptique, même si elle ne doutait pas vraiment du propos de son interlocuteur, en réalité, elle était surtout intriguée et avait hâte de savoir quelles étaient ses capacités. Et j'ai le droit d'avoir une démonstration, moi aussi ? demanda-t-elle alors, enthousiaste.

Histoire de voir si ses capacités à lui méritaient plus de pavoiser que ses capacités à elle. Certes, il y avait de fortes probabilités pour qu'elles le soient, mais Cassandre pourrait bien être capable d'assez de mauvaise foi pour ne pas le reconnaître, juste parce qu'elle avait été vexée précédemment. Dans tous les cas, elle attendait de voir.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Mer 28 Juin - 22:38

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles n’aurait sans doute pas dû parler de ses propres capacités, mais il avait eu envie de pousser le vice de la curiosité chez Cassandre. Il avait envie qu’ils échangent leurs rôles que ça soit elle qui se questionne, qui cherche à comprendre plus de chose le concernant. Parce qu’en un sens, Charles avait quand même envie d’obtenir des réponses à ses questions. Il ne savait pas comment cela faisait que Cassandre avait de telles capacités et même s’il savait qu’il n’y avait pas que des mutants dans le monde, il ne pouvait pas s’empêcher de se demander si Cassandre n’en était pas une. Déformation professionnelle, sans nul doute, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de chercher des mutants. Alors qu’il n’avait même pas encore remis les pieds à l’école pour mutant, que personne n’était au courant qu’il était en vie et qu’il ne savait pas quand il allait le faire. Pour le moment, il n’était pas encore décidé concernant son retour, donc il n’avait techniquement plus rien à voir avec son institut. Mais on ne changeait pas sa nature, même quand on changeait de corps. Charles n’était plus dans le même corps, mais il restait le même quand même.

Le « jeune » homme afficha un léger sourire quand Cassandre lui demanda, visiblement sceptique, s’il avait vraiment ses propres capacités. Charles osait croire qu’elle ne mettait pas en doute ses propos, qu’elle était simplement curieuse de savoir ce qu’il était capable de faire. Et sans grande surprise, elle lui demanda même une démonstration. Charles n’était pas surpris non, même si au fond il ne savait pas vraiment si c’était une bonne idée. Enfin, de toute façon, il ne pouvait plus reculer maintenant. Il l’avait cherché, il pouvait difficilement reprocher à Cassandre d’être curieuse.

« Bien sûr. »
Dit-il alors, sans bouger ses lèvres. Parce qu’il venait de parler directement dans la tête de la jeune femme, afin de lui faire comprendre qu’il était capable de faire de la télépathie. Mais ce n’était qu’une petite partie de ses capacités, alors Charles ne se contenta pas de ça.

En affichant un sourire, le mutant créa donc une ambiance dans la tête de son interlocutrice. Il l’envoya sur une plage. Ça lui venait comme ça, d’un coup, sans doute parce que le temps était frais et qu’un peu de chaleur allait faire du bien. Une plage de sable fin, près d’une mer transparente. Avec pour seul bruit, les oiseaux. Des oiseaux qui n’existaient pas évidemment, comme tout le reste du décor, mais qui ne pouvait que sembler vrai pour la jeune femme. C’était le but en même temps, avec la manipulation mentale. Charles pouvait sans doute faire plus encore, mais il se contenta de ça. En un sens, cela démontrait vraiment de ce qu’il était capable de faire. Cassandre n’avait pas vraiment besoin de plus de démonstration. Il se contenta donc d’attendre sa réaction, sans la lâcher du regard. Se demandant comment elle allait réagir à ce qu’il était en train de faire.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Mer 28 Juin - 23:08


La Raison et la Folie
C

assandre ne savait pas à quoi elle devait s'attendre concernant les capacités de son interlocuteur. Elle acceptait sans mal de croire qu'il ait des pouvoirs spéciaux, car après tout, c'était devenu monnaie courante, dans ce monde de fou. Mais ça voulait tout et rien dire, en fin de compte, il pouvait lui réserver à peu près n'importe quoi, et Cassandre, joueuse, était toute disposée à se laisser surprendre. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle ne s'était pas attendue à ce qui advint finalement. Quand il lui répondit, sa voix trouva écho au creux de son crâne. Il ne bougeait pas les lèvres. Clairement, il communiquait avec elle par la pensée. C'était... étrange, comme sensation. Ce n'était pas forcément agréable de sentir que l'on s'insinuait au creux de son crâne, et d'un autre côté, c'était impressionnant... Et ce n'était rien, ça, encore. C'est sûr, les pouvoirs dont elle avait écopé grâce au sérum de Norman Osborn faisait bien pâle figure, en comparaison. Oui, ce n'était qu'un début, car le plus impressionnant, sans conteste, fut ce qui se produisit ensuite.

Car, tout à coup, elle se trouva sur une plage de sable fin. Pas littéralement, non, même si elle se demanda tout d'abord si son interlocuteur ne l'avait pas téléportée au bord de la mer. Mais elle finit par admettre que tout se passait dans sa tête. Et pourtant, ça paraissait diablement réel. C'était étrange, comme sensation. Elle sentait le soleil d'été brûler sa peau diaphane alors même qu'elle avait conscience d'être en fait sous un ciel d'hiver new-yorkais... Elle sentait les grains de sable dorés sous la plante de ses pieds qui ne touchaient plus un sol de béton dru. Elle voyait l'océan calme répandre des salves d'écumes sur la plage. Et elle entendait le chant des mouettes comme si elles voletaient bel et bien au-dessus de sa tête. Elle resta un moment sans voix, abandonnée à ces sensations. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il l'avait bluffée.

-Wouaw...,
finit-il par dire, dans un souffle. Tu pourrais contrôler le monde avec un pouvoir pareil ! observa-t-elle, décidément impressionnée.

Oui, elle le pensait réellement. Comment se pouvait-il qu'elle n'ait jamais entendu parler d'un homme aux telles capacités. Instinctivement, elle songeait aux Death Demons, à ce qu'ils pourraient accomplir s'ils avaient un homme tel que lui de leur côté. Mais comment influençait-on un homme tel que lui... qui si ça se trouve, pouvait lire dans vous pensées et plus encore les influencer. C'était un risque et une opportunité, tout à la fois... Pour le moment, elle ne trouvait que dire d'autre, elle était tout bonnement... époustouflée par cette expérience, et de plus en plus intrigué par cet homme qui devenait de moins en moins à ses yeux une simple rencontre anodine.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Mar 15 Aoû - 22:36

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles se permettait de rentrer dans l’esprit de Cassandre afin de lui faire voir ses capacités, mais il n’y entrait pas au point de lire ce qu’elle avait dans son esprit. Parce que ce n’était pas dans son intention, il ne cherchait pas spécialement à lire ses pensées et à savoir ce qui pouvait bien passer dans sa tête. Il pourrait très bien le faire, sauf qu’en même temps ce n’était pas ce qu’il cherchait. S’il passait son temps dans l’esprit des autres personnes, il n’en aurait pas terminé. Pour le moment, le « jeune » homme se contentait simplement de faire une démonstration de ses capacités, de ce qu’il pouvait faire comme Cassandre lui avait montré ce qu’elle savait précédemment. Ce n’était pas la seule chose que Charles savait faire, mais il n’avait pas besoin d’en montrer trop. Et visiblement, ce qu’il venait de faire l’impressionnait quand même déjà. Elle ne réagit pas tout de suite quand ils se retrouvèrent donc sur cette plage de sable fin, sous un soleil de plomb. Charles l’observa regarder autour d’elle, découvrir où ils se trouvaient, un léger sourire aux lèvres. Il ne pouvait pas nier qu’il aimait bien son petit effet quand même. Bon, il ne devrait pas se sentir si fier que ça normalement, mais il aimait bien quand même l’effet qu’il savait faire naître dans ce genre de condition. En tout cas, Cassandre semble vraiment impressionnée et la manière dont elle réagit, ne pouvait que le lui faire comprendre.

Le sourire de Charles s’agrandit quand la jeune femme affirma qu’il pourrait contrôler le monde avec ses pouvoirs. Le jeune homme qu’il était à présent ne pouvait pas nier que ses pouvoirs étaient quand même puissants et que oui, effectivement, il pourrait s’en servir pour ce genre de chose (et avec le Cérébro c’était d’ailleurs encore plus le cas). Mais c’était loin d’être le genre de chose qu’il souhaitait.

« Je pourrais peut-être en effet. » Dit-il alors, tout en arrêtant l’effet de ses pouvoirs pour qu’ils reviennent pleinement dans la rue de New-York. Cela ne servait à rien qu’ils restent sur cette belle plage, même si c’était quand même agréable. Au final, ce n’était qu’une illusion. « Mais ce n’est pas ce que je ferais. »

Non, effectivement, ce n’était pas ce qu’il allait faire. Parce qu’il n’aspirait pas à ce genre de chose. Dans sa jeunesse – la vrai – peut-être qu’il avait pu être tenté pendant un temps. Mais ce n’était plus ce qui l’importait maintenant.

« C’est le genre de chose que tu voudrais faire toi ? »
Demanda-t-il alors, ne manquant pas de se montrer encore une fois curieux. Parce que c’était dans sa nature et qu’il ne pouvait pas s’empêcher de poser des questions. Il était intrigué par la jeune femme sous ses yeux. Cela serait simple pour lui de tout connaître d’elle en continuant d’explorer son esprit, mais une vraie discussion était quand même particulièrement agréable. « Tu aimerais conquérir le monde ? »
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Mer 16 Aoû - 18:11


La Raison et la Folie
C

assandre en était convaincue, avec des pouvoirs aussi incroyables que ceux que possédait son interlocuteur, il pourrait clairement conquérir le monde, et au-delà encore, s'il le désirait. Il pouvait créer à loisir des illusions incroyables. Pas difficile, par conséquent, de mettre n'importe qui sous sa coupe, de la sorte. Mais ce n'étaient pas son intention, visiblement. Au fond, tant mieux, parce que si quelqu'un devait gouverner le monde, elle voulait que ce soit David, et elle préférait ne pas avoir la moindre concurrence... Par contre, elle aimerait bien voir dans son interlocuteur un allié. Mais en ce cas, il fallait que le jeune homme (qui en vérité n'était pas si jeune) oublie ses vélléités pacifistes. Et de toute évidence, ce n'était pas gagné. Elle avait du mal à comprendre que de telles compétences puissent aller à quelqu'un de peu d'ambitions, mais la réalité, c'était surtout qu'elles n'avaient pas les mêmes ambitions, tous les deux. Elle voyait le pouvoir comme un vecteur de conquête. Alors que le pouvoir pouvait être un vecteur d'unité. Elle l'aurait sans doute cru à l'époque, quand elle était une tout autre Cassandre, mais celle qu'elle était aujourd'hui, celle que David l'avait fait devenir, ne pensait plus de la même manière. Pour elle, les choses ne pouvaient être comprises que d'une seule et unique manière : il fallait obtenir plus, toujours plus, il ne fallait jamais se contenter de ce qu'on avait et toujours rechercher plus, quoi qu'il advienne. David l'avait rendue plus forte et l'avait rendue également plus ambitieuse, et elle comprenait de moins en moins bien ceux qui, à ses yeux, ne l'étaient pas, ou du moins pas assez. Mais à chacun son tempérament, après tout. On ne pouvait pas demander à chacun de fonctionner de la même manière, ce n'était pas possible ainsi.

-Bien sûr,
répondit-elle avec un sourire et sans s'en cacher le moins du monde quand son interlocuteur lui demanda si elle aimerait bien conquérirt le monde pour sa part. A ses yeux, n'importe qui de sensé répondrait la même chose à cette question pour peu qu'il ne soit pas hypocrite. Mais en même temps, Cassandre Bathory n'était pas quelqu'un de sensé, il y avait bien longtemps que la raison l'avait abandonnée, définitivement abandonnée. Je pense que ça attirerait n'importe qui, avoir le plein pouvoir sur tout le monde, ajouta-t-elle alors, toujours aussi franchement. Elle n'avait pas l'intention de se faire passer pour autre que ce qu'elle était réellement en la circonstance. Conquérir le monde, si l'on considérait qu'il ne s'agissait que d'un rêve, n'avait pas de quoi inquiéter qui que ce soit. Ce n'était qu'un rêve, après tout. Sauf que dans le cas de Cassandre, il s'agissait surtout d'un objectif. Ça ne t'a jamais traversé l'esprit, à toi ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 30 Sep - 15:43

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
En un sens, Charles ne fut pas réellement surpris d’entendre Cassandre affirmer qu’elle aimerait conquérir le monde avec de tels pouvoirs. Si elle lui avait parlé de ce détail, de cette possibilité, c’était que c’était le genre de chose qui traversait son esprit. Il comprenait, par conséquence, que lui et la jeune femme n’avaient vraiment pas la même vision du monde. Si elle était une mutante – il continuait de se poser la question, se demandant si elle en était une – ses intentions se rapprocheraient plus de Magnéto donc. Quand bien même, le mutant était bien placé pour savoir que son vieil ami avait surtout un besoin de penser une plaie bien béante de son passé, une vengeance envers les humains qui ne pourrait que le conduire à sa perte (même si techniquement, c’était Charles et non Erik qui était mort). Charles regrettait donc un peu d’entendre les propos de Cassandre, qui ajouta qu’en plus ça ne pourrait qu’attirer n’importe qui. Charles était loin d’être complètement naïf – même si certain ne manquerait pas de lui dire qu’il était trop utopiste quand même – il savait bien que le cœur des hommes et femmes de cette planète pouvait vraiment être sombre. Mais il n’aimait pas entendre ce genre de propos de la part de Cassandre, comprenait que leurs visions du monde étaient bien différentes. Sauf que Charles avait pour habitude d’ouvrir les esprits des autres et qu’une part de lui se disait qu’il pouvait faire changer d’avis à la jeune femme.

« Non. » Répondit-il sur de lui quand Cassandre lui demanda si l’envie de conquérir le monde ne lui avait jamais traversé l’esprit. « Peut-être il y a très longtemps, quand j’étais très jeune. » En apparence il n’était pas si vieux que cela, mais en même temps il avait encore un peu de mal à se faire à l’idée que son apparence était complètement différente. Sa jeunesse était loin à ses yeux. « Je considère que ce genre de don sert plutôt à unir le monde. » Utopiste. « Je ne veux pas utiliser mes capacités pour prendre le pouvoir, je veux m’en servir afin de faire le bien autour de moi. Afin de pouvoir aider les autres. »

Et c’était ce qu’il faisait techniquement, quand il n’était pas mort donc. Ce qu’il allait continuer de faire une fois qu’il aurait décidé de reprendre sa place à l’institut qui portait son nom. Même s’il ne savait pas encore comment il allait s’y prendre, comme ses proches allaient prendre la nouvelle. Même s’il espérait que ça soit une bonne nouvelle pour eux quand même. Apprendre qu’une personne qu’on pensait morte ne l’était pas vraiment... c’était une bonne nouvelle. Enfin, de toute façon il verrait bien. Cela ne changeait de toute façon rien à la manière dont il voulait se servir de ses pouvoirs, à ce qu’il voulait dans ce monde. Et même si c’était trop utopiste sans doute, Charles était persuadé qu’ils pouvaient y arriver. Il n’y avait aucune raison que les mutants et les humains ne puissent pas vivre en harmonie. Eux et toutes les personnes dans cet espace.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Lun 2 Oct - 21:45


La Raison et la Folie
C

assandre aurait bien envie de remettre en cause la parole de son interlocuteur (en partie parce qu'il lui donnait tort, et elle n'appréciait pas spécialement qu'on lui donne tort, il faut bien le dire), mais elle n'était pas en mesure de le faire, parce qu'elle sentait bien qu'il était sincère. Elle n'aurait su exactement dire pourquoi, mais il se dégageait de lui quelque chose qui ne pouvait pas laisser douter du bien-fondé de ses intentions... En même temps, il avait un pouvoir inouï, en effet, s'il avait voulu conquérir le monde, il l'aurait déjà fait, ça ne faisait aucun doute. Donc c'est qu'il devait vraiment avoir de bonnes intentions. Elle fut assez étonnée de l'entendre parler du fait que l'idée l'avait peut-être effleuré quand il était "plus jeune". Oui, sauf que jeune, il semblait l'être encore, ou alors il était très bien bien conservé... Il devait avoir la trentaine à tout casser, non ? Et pourtant, il parlait comme quelqu'un qui avait l'expérience du monde, comme quelqu'un qui avait tout vu, qui connaissait tout. Ou alors il était éclairé. Ou illuminé. Elle ne savait pas trop. Il avait l'air intelligent, certes. Mais Cassandre trouvait bête d'avoir de tels pouvoirs et de vouloir les employer pour la paix dans le monde. C'était impossible. L'être humain n'était pas fait pour cela, les êtres humains étaient faits pour se déchirer, c'était dans leur nature profonde, réellement.

-C'est marrant, tu parles comme un vieux sage,
répondit-elle dans un sourire amusé, ne se sentant pas soumise au jugement de son interlocuteur, n'ayant pas l'intention de prendre ombrage des décisions de son interlocuteur. Elle continuait de le considérer comme ni plus ni moins qu'un utopiste, mais il lui était malgré tout sympathique. Elle aimait bien parler avec lui, et ses pouvoirs l'impressionnaient très sincèrement. Même si elle continuait de considérer qu'il y aurait un bien meilleur usage à en faire. Et qu'est-ce que tu comptes faire, alors, pour ramener la paix dans le monde ?

Autant elle n'avait aucun mal à se figurer la manière dont ses pouvoirs pouvaient mener à la destruction et au chaos, semant le touble dans l'esprit des humains, voire les rendant fou, et comment ils pouvaient lui permettre de dominer les autres, par des promesses illusoires ou par l'intimidation, autant elle trouvait cela plus flou dans le cas qui intéressait son interlocuteur... mais c'était certainement une pure question de philosophie de vie, parce qu'elle avait une vision du monde très différente. L'ancienne Cassandre aurait sans doute été plus disposée à entendre et apprécier les propos de Charles, voire à les encourager, mais la Cassandre d'aujourd'hui était bien différente, et quand elle pensait que son horizon s'était élargi, il s'était en fait restreint.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 25 Nov - 15:01

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Quand Cassandre reprit la parole en affirmant que c’était marrant, parce qu’il parlait comme un vieux sage, Charles se rendit compte qu’il devrait faire un peu plus attention à ce qu’il disait. Il avait bien trop l’habitude de parler comme un vieil homme, oubliant par moment qu’il était bien plus jeune que cela. Ou du moins, que son corps était bien plus jeune que ça. Charles devait donc faire attention, même si en soit, cela n’avait pas spécialement d’importance sans doute. Quand bien même il appréciait la conversation qu’il avait avec Cassandre (et qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se demander si elle n’était pas une mutante), rien ne lui disait que la jeune femme recroiserait un jour sa route. Charles ne répondit rien à la jeune femme, il se contenta simplement de lui adresser un sourire. Il n’allait pas répondre, en même temps il n’avait rien à répondre. Il pourrait affirmer que oui, en effet, il parlait comme un vieux sage.

De toute façon, la jeune femme ne manqua pas de le questionner un peu plus sur ses projets, sur la manière dont il pensait pouvoir apporter la paix. Sans grande surprise donc, Cassandre ne semblait pas convaincue par ses propos. Soit, en même temps, il ne pouvait pas lui en vouloir. Visiblement, les deux « jeunes » gens n’avaient pas du tout la même vision du monde tous les deux, ils ne voyaient pas les choses de la même manière. Cassandre n’avait pas manqué de dire qu’elle se servirait de ces pouvoirs pour prendre le pouvoir justement, ce que Charles ne faisait pas de son côté. Quand bien même, tout cela avait quand même pu traverser son esprit quand il était plus jeune, comme il l’avait dit à la jeune femme.

« Utiliser tout cela pour la bonne cause. »
Dit-il alors, simplement. Parce que c’était simple en effet, quand bien même ce n’était pas forcément si évident que ça non plus en un sens. Charles savait qu’il ne pouvait pas changer le monde entier, même s’il avait quand même envie d’essayer de changer les mentalités et que c’était bel et bien ce qu’l tentait de faire depuis de nombreuses années. « Je pense que rien qu’en se contentant de tenter de rendre le monde meilleur autour de nous, on peut changer les choses. » Bon, c’était sans doute un peu trop utopiste, mais cela lui était bien égale. Après tout, Charles avait bien conscience qu’il avait l’air un peu trop naïf par moment, mais cela ne l’empêchait pas de considérer les choses de cette manière pour autant. « Je veux venir en aide à ceux qui ont besoin, tout simplement. Et puisque j’en ai les pouvoirs, pourquoi ne pas le faire ? »

Il pensait sincèrement ce qu’il disait. À quoi bon avoir des pouvoir si ce n’était pas pour s’en servir pour faire le bien. Bon, évidemment, le jeune homme savait bien que certain pensait tout autrement, mais ce n’était pas de cette manière qu’il voyait les choses du coup.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Dim 26 Nov - 10:18


La Raison et la Folie
L

a bonne cause... C'était définitif, Charles était un utopiste. Et Cassandre, de son côté, bien incapable de penser de la même manière... Elle pensait avoir une vision tout simplement plus lucide du monde, mais peut-être était-elle juste plus négative (même si le terme ne convenait peut-être pas, car Cassandre n'était pas particulièrement malheureuse de voir l'humanité courir à sa perte. Bien au contraire, elle trouvait cela terriblement amusant). Dans tous les cas, elle ne pensait pas qu'il existe en ce bas monde une bonne cause universelle. Le concept même de "bonne cause" lui semblait absurde. Oui, il y avait des causes, de toutes sortes. Mais qui diable pouvait décider de si elles étaient de bonnes ou pas ? Les causes qui paraitraient bonnes à certains seraient nocives à d'autres. On ne satisferait jamais tout le monde, c'était aussi simple que cela. Elle se doutait que Charles s'exprimait au nom de la bonne morale, celle que tout le monde était supposé adopter pour être plus heureux. Mais pour avoir voulu envisager les choses de cette manière une majeure partie de sa vie avant de retourner sa veste, Cassandre ne pourrait pas être moins d'accord avec ce concept aujourd'hui... Les pouvoirs exceptionnels de cet homme étaient utilisé à escient inutile... pourquoi sauver l'humanité ? Si elle voulait s'en sortir dignement, cette dernière n'avait qu'à ne pas prendre tant de soin à s'autodétruire. Mais elle n'était visiblement bonne qu'à ça, alors qu'attendre dès lors. Tout était faussé d'office, et les efforts déployés pour changer les choses ne rendraient personne heureux.

Elle aurait aimé des réponses concrètes de la part de Charles, mais il parla plutôt généralement, et c'était logique, cela demandait une intervention à grande échelle, et donc un grand nombre d'interventions, pour parvenir à ces fins utopistes, et lui-même lui donnait le sentiment de ne pas totalement y croire de son côté. Il avait utilisé le verbe "tenter". Tenter de changer les choses, c'était quand même une nuance non négligeable, non ? A ses yeux, c'était plus qu'évident.

-Parce que ces personnes ne te le rendraient sans doute pas s'ils avaient les mêmes pouvoirs que toi ? suggéra Cassandre avec malice.

Non pas qu'elle veuille tuer dans l'oeuf les beaux projets de son interlocuteur (de toute manière, c'était impossible, l'oeuf avait éclos depuis longtemps... mais c'était là une chose qu'il ne pouvait tout simplement pas savoir), il pouvait bien faire ce qu'il voulait de sa vie et de ses pouvoirs (c'était plutôt une bonne chose pour elle d'ailleurs qu'il ne s'en serve pas pour dominer le monde), mais elle exposait simplement sa vision des choses. Et elle disait ce qu'elle pensait. A quoi bon s'échiner pour des gens qui ne sauraient jamais manifester une reconnaissance à la hauteur de vos actions et n'hésiteraient pas à vous trahir en d'autres circonstances.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 13 Jan - 18:31

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles savait bien que cela ne servait à rien, par moment, de tenter de convaincre telle ou telle personne des biens faits de la manière dont il utilisait ses pouvoirs. Pour autant, le « jeune » homme ne se voyait pas ne pas prendre le temps d’expliquer sa vision du monde à la jeune Cassandre, même s’il semblait évident qu’ils n’étaient pas du tout sur la même longueur d’onde. Pour autant, ce n’était pas une raison pour Charles de clore le débat, bien au contraire. Il appréciait de pouvoir parler, débattre, avec les personnes qui ne pensaient pas vraiment de la même manière que lui. Bon, dans l’idéal, le « jeune » homme ne pouvait pas nier le fait qu’il aimait bien aussi convaincre les autres que sa vision du monde était la bonne (parce qu’il avait quand même la prétention de croire que c’était le cas), mais il ne se faisait pas d’illusion non plus. Il savait bien que ce n’était pas facile de convaincre tout le monde.

En tout cas, Cassandre avait de la réparti et elle ne manqua pas d’affirmer à Charles que le simple fait que les personnes ne lui rendrait pas la pareil si jamais ils avaient les mêmes pouvoirs que lui justifiait le fait de ne pas venir en aide aux autres. Charles savait bien qu’il y avait un fond de vérité dans les propos de Cassandre et en un sens, il ne pouvait que reconnaître que c’était aussi à cause de cette façon de voir le monde que Erik avait pris un tel chemin de vie, mais encore une fois il n’était pas d’accord.

« Si on attend quelque chose en retour, il est évident qu’on ne fera jamais rien. »

Charles n’allait pas mentir en affirmant qu’il n’attendait jamais rien de la part des autres, bien évidemment. Cela lui arrivait d’espérer obtenir quelque chose en retour, quand il prenait la peine d’aider les autres. Les jeunes mutants qui intégré son école entraient pour la plupart dans le groupe des X-Men, c’était un compromis comme un autre. Mais ce n’était pas pour autant ainsi que voyait les choses le « jeune » homme.

« Si personne ne fait le premier pas, si personne ne va vers les autres, le monde va se contenter d’être égoïste. Même si les personnes que j’aide ne me rendrait pas la même chose, ça ne me dérange pas. »

Bon, en même temps, Charles venait tout de même de mourir et s’il n’avait pas prévu le coup, au cas où, il ne serait plus là aujourd’hui pour dire tout ça. Mais quand même, il était sincère.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Sam 13 Jan - 19:01


La Raison et la Folie
C

assandre avait beau apprécier sa conversation avec son interlocuteur, elle devait bien reconnaître que leurs avis divergeaient sur de très nombreux points. D'un autre côté, c'était sans doute parce qu'il y avait entre eux tant de divergences d'opinion qu'elle aimait parler avec lui. Ce n'était pas seulement que Charles se révélait être un homme au pouvoir puissant, c'était qu'avec lui, une conversation pouvait être matière à débat. Et même si Cassandre ne changerait clairement jamais sa vision de la vie et des choses (très récente, il est vrai), ce qu'aurait pu faire la Cassandre d'avant sa séquestration, elle aimait bien entrendre les arguments de son interlocuteur, d'autant que ces derniers étaient cohérents et ne manquaient pas de bon sens. C'était sûrement ça qui clochait, d'ailleurs, au fond, elle était face à un homme pétri de sagesse, intelligent, et généreux, altruiste et désintéressé. Il était en somme sa parfaite antithèse. Elle devrait peut-être le détester pour la peine, ce n'était pas le cas, pas du tout, même, elle serait à vrai dire ravie d'avoir d'autres conversations du genre avec Charles même si les mêmes et sempiternels conflits d'opinion devaient toujours les opposer. Quand il affirmait qu'on ne faisait rien si l'on attendait quelque chose de la part des autes, elle approuvait et désapprouvait en même temps. Elle approuvait parce que l'homme est égoïste par nature et avare en reconnaissance, elle désapprouvait parce qu'elle considérait que si l'on voulait obtenir quelque chose en retour de ses actes, on pouvait toujours y parvenir. Il suffisait pour cela de passer outre le consentement et la volonté de la personne à qui on rendait "service".

-C'est étonnant de sembler si désireux de sauver un monde dont vous semblez avoir pertinemment conscience qu'il est égoïste,
observa-t-elle, un fin sourire au coin des lèvres.

Parce qu'elle ne pensait pas que faire un premier pas engagerait les autres à en faire un second, il seraient juste contents que l'on se soucie d'eux, et cela ne ferait que renforcer leur égo d'ores et déjà plus que prononcé... Et est-ce que son interlocuteur faisait exception, d'ailleurs. Il avait beau prétendre ne rien attendre d'autrui, elle n'y mettrait pas du tout sa main à couper. Il ne s'en rendait peut-être pas compte lui-même, ça ce n'était pas à exclure, mais il ne le faisait peut-être pas pour rien non plus. Ses actes, ses intentions et son propos révélaient peut-être un besoin d'attention, de reconnaissance... Elle apprécierait de découvrir qu'elle se trouvait face à la seule personne altruiste, sans une once d'égoïsme, qui existe au monde... Elle était curieuse de le découvrir - ou pas. Mais elle en doutait encore un peu, ce qui justifiait le fait qu'elle n'hésitait pas à l'interroger comme elle le faisait.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Lun 12 Mar - 22:00

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles ne pouvait pas nier qu’il appréciait grandement la conversation qu’il avait avec Cassandre. Oh, ils étaient loin d’être d’accord, mais c’était sans doute ce qui rendait cette conversation vraiment intéressante. Le jeune homme – qu’il était à présent – ne pouvait pas nier qu’il appréciait quand son opinion pouvait diverger avec quelqu’un d’autre, quand ils pouvaient débattre. Même si, bien sûr, la jeune femme devant ses yeux ne pensait pas du tout de la même manière, et en un sens, Charles se disait qu’il aimerait bien la convaincre. Parce que c’était ça, après tout, qu’il appréciait le plus dans les débats, c’était le fait de pouvoir convaincre les personnes en face de lui qu’il pensait de la bonne manière.

Charles ne put s’empêcher d’afficher un sourire quand son interlocutrice affirma que c’était étonnant de le voir à ce point désirer de sauver un monde d’où il savait que les gens étaient égoïstes. Il ne pouvait pas vraiment lui donner tort. En un sens, le jeune homme voyait du bon dans le monde après tout, sinon il ne chercherait pas à aider les autres. Il savait que toute personne en ce bas monde avait des qualités. Il savait qu’il y avait du bon en chaque personne, dont Erik. Alors, oui, même s’il savait que le monde était égoïste et que tout le monde n’allait sans doute pas lui rendre la pareille de ses actes envers, ça n’allait pas l’empêcher de les aider quand même.

« J’ai conscience qu’il l’est oui. »
Il ne pouvait donc pas lui donner tort, et il n’était pas du genre à le faire quand il savait parfaitement que la personne sous ses yeux avait raison. « Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne peut pas changer. » Il était clair que les deux jeunes gens n’avaient pas du tout la même vision du monde, sans doute parce qu’ils n’avaient pas vécu la même chose tous les deux. Charles avait quelques années en plus – pour ne pas dire beaucoup, même si ça se voyait beaucoup moins à présent – et donc un peu plus d’expérience. Ils n’avaient aucune raison de ressentir la même chose donc, ils n’avaient aucune raison de penser la même chose, quand bien même Charles ne se doutait pas une seule seconde de ce que la jeune femme sous ses yeux avait vécu et ressentait à présent. « Il faut essayer, faire le premier pas. »

Ils en revenaient donc toujours à la même chose, Charles tournait peut-être en rond mais il pensait vraiment tous ses propos. Quand bien même le jeune homme qu’il était maintenant était clairement utopiste, mais ça n’enlevait rien à ce qu’il pensait. En un sens, Charles ne pouvait pas nier le fait qu’il n’était peut-être pas entièrement altruiste par moment, mais son désir était réellement d’aider les personnes qui avaient besoin d’aide. Les jeunes mutants, principalement, même si à côté de cela il se retrouvait dans l’obligation de former les x-men, de se « servir » des mutants pour faire le bien.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Mar 13 Mar - 17:37


La Raison et la Folie
C

assandre tenait la plupart des utopistes pour des illuminés. Oh, ça n'avait pas toujours été le cas, et elle l'avait été elle aussi, à sa manière, à une époque (et elle l'était peut-être encore, mais clairement pas dans le bon sens du terme), mais son expérience personnelle avait eu quelque peu tendance à la rendre plus... cynique. Le regard qu'elle posait maintenant sur le monde était bien différent, dénué de naïveté. Elle jetait sur l'humanité un regard soit indifférent, soit amusé, soit méprisant, mais l'empathie avait depuis longtemps déserté le champ des possibles. Elle n'estimait pas le genre humain. Elle n'y voyait que quantité d'individus autocentrés qui couraient irrémédiablement à leur perte... et elle ne prétendait même pas faire exception, d'ailleurs. La seule différence en ce qui la concernait, c'était qu'elle était lucide concernant sa situation. Et il fallait au moins cela. Charles appartenait à l'autre camp, et s'il avait ét d'un tempérament différent, il se serait sans doute attiré les moqueries de Cassandre... mais non, parce que le jeune homme (pas si jeune que ça) était quelqu'un d'intelligent et qui n'oubliait pas complètement d'être lucide. Un utopiste lucide, qui l'eut cru ! Et pourtant, c'est bien ce qu'elle avait sous les yeux. Cassandre l'écoutait et ne se moquait pas. Elle trouvait son entreprise totalement vaine, son opinion là-dessus ne changerait pas, mais elle pouvait potentiellement entendre son point de vue. Il n'était pas complètement dénué de sens en tout cas.

-Eh bien, c'est une immense entreprise qui vous attend alors,
répondit-elle simplement, sourire aux lèvres.

Est-ce qu'elle allait l'encourager pour autant ? Non, bien sûr. Pour tout le mal qu'elle savait dire du monde dans lequel elle évoluait, elle n'y changerait rien, il lui plaisait tel qu'il était. Elle aimait sincèrement cet espèce de fichu bordel ambiant qu'incarnait l'humanité. Elle avait eu peine à y trouver sa place autrefois, mais ce n'était plus le cas aujourd'hui, et aujourd'hui, elle appréciait honnêtement la vie qu'elle menait, même si elle serait communément reconnue pour être une "mauvaise vie". Elle pouvait comprendre les intentions de Charles et ne comptait pas saper son bon esprit. Mais elle ne croyait pas le moins du monde à la victoire de ses idéaux. La nature humaine était par plus d'un aspect bien trop corrompue déjà, il n'y avait rien à faire à ce sujet, c'était trop tard, beaucoup trop tard. C'est vrai qu'il avait des pouvoir hallucinants, qui pouvaient sans doute lui permettre d'être plus confiant et sûr de lui que la plupart, mais malgré tout, elle ne pensait pas que qui que ce soit puisse quoi que ce soit à ce stade. Ceci dit, admirer ses tentatives à distance ne serait pas forcément déplaisant.

-Je suis impatiente de vous voir à l'oeuvre.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 614

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Jeu 10 Mai - 13:19

Cassandre & Charles
La Raison et la Folie.
Charles avait conscience que ses projets étaient sans doute trop utopiste, mais ce n’était pas maintenant qu’il allait changer les choses. Ce n’était pas maintenant qu’il allait arrêter de suivre le chemin qu’il suivait depuis toutes ces années. Oh, sa mort et sa jeunesse revenue pourraient être des prétexte pour lui de repartir sur un autre chemin en réalité, mais ce n’était pas du tout le genre de Charles. Il avait vu le pire et le meilleur chez les humains, comme chez les mutants. Il savait qu’ils pouvaient parfaitement vivre tous ensemble, si chacun y mettait du sien. Charles ne pouvait pas tout mettre sur le dos des humains, quand il se passait quelque chose contre les mutants (même si par moment c’était tentant). Parce qu’il savait bien que les mutants – comme Erik par exemple – avaient aussi leur part de responsabilité. Malheureusement, il y avait toujours des extrêmes de chaque côté, mais Charles était persuadé qu’il était quand même possible de vivre tous ensemble. Même si ses méthodes n’étaient peut-être pas forcément les bonnes. Forcément, il forçait un peu ses élèves à se cacher, en prétextant qu’ils se rendaient dans une école pour sur doué alors qu’ils étaient dans une école pour mutant. Mais tout cela n’était au final qu’un moyen de les protéger et c’était ce qui comptait le plus pour lui, protéger le plus de jeune possible afin de leur prouver que le monde était beau. Une manière comme une autre d’apposer une pierre à l’édifice d’un monde meilleur. Si le plus de personne avait conscience que tout pouvait être bien plus beau, qu’on pouvait aller vers les autres, qu’il ne fallait pas se battre... alors, le monde allait être meilleur.

Cassandre ne manqua pas de lui affirmer qu’il y avait une immense entreprise qui l’attendait. Charles ne pouvait clairement pas lui donner tort, c’était le cas en effet. Et il en avait d’autant plus conscience que cela faisait des années et des années qu’il était sur ce chemin, mais pour le coup le jeune homme qu’il était à présent ne pouvait pas l’exprimer de la sorte.

« Seulement impatiente de me voir à l’œuvre ? » Demanda-t-il alors, dans un fin sourire. Il savait bien qu’il n’avait clairement pas le même tempérament que la jeune Cassandre et en un sens, il ne pouvait pas nier que celui de la jeune femme lui plaisait vraiment. Mais en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de voir jusqu’où elle pourrait peut-être aller. Encore et toujours la même rengaine, chercher les autres à se positionner sur son chemin et à le suivre (ce qui ne marchait évidemment pas à chaque fois, il y avait de nombreux exemples pour ça). « Vous pourriez peut-être m’aider non ? Après tout, vous ne perdrez rien à le faire. Au mieux j’aurais raison, au pire vous auriez raison. »

Il ne savait toujours pas d’où venait les pouvoirs de la jeune femme, mais Charles ne pouvait pas ignorer la possibilité qu’elle soit une mutante. Et si elle l’était, elle avait donc forcément sa place de son côté.
Code by Gwenn

_________________
Pour le bien de tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 431

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   Jeu 10 Mai - 13:42


La Raison et la Folie
C

assandre ne mentait même pas quand elle affirmait être impatiente de voir son interlocuteur à l'oeuvre. C'était bel et bien le cas. Non pas parce qu'elle avait envie forcément de le voir réussir, mais parce qu'elle avait envie de le voir essayer. Elle était curieuse, et elle se disait que ça pourrait être, disons, divertissant... elle avait hâte de raconter tout ça à David.... elle était certaine qu'il serait très intrigué et intéressé par cette rencontre. Au passage, son interlocuteur ne s'arrêta pas là. Visiblement, sa parole avait fait son petit effet sur lui puisqu'il se hasarda à suggérer qu'elle puisse lui venir en aide et participer à son entreprise. Voilà qu'il proposait qu'elle l'aide. Comme quoi, ses pouvoirs avaient surement dû avoir fait un minimum d'impression sur lui. Mais il se trompait à son sujet, elle n'avait pas l'intention de jouer les acolytes sur son petit projet, vraiment.

-C'est assez tentant, je dois dire,
reconnut-elle tout de même. Parce que oui, c'était effectivement tentant au sens où elle se disait qu'elle pourrait vraiment bénéficier des pouvoirs de son interlocuteur. Mais je vais devoir décliner.

En d'autres circonstances, peut-être qu'elle aurait accepté. En d'autres circonstances, s'il n'y avait pas David (mais s'il n'y avait pas David, elle n'aurait pas le même état d'esprit pas plus qu'elle n'aurait ses pouvoirs - elle lui devait définitivement tout), peut-être qu'elle aurait accepté, pour le défi, pour le challenge. Mais s'il fallait qu'elle suive quelqu'un, qu'elle le suive jusqu'au bout du monde, ce serait clairement David, alors Charles n'avait qu'à se débrouiller tout seul. Elle regarda un petit moment autour d'elle.

-J'aime bien le monde tel qu'il est, j'ai pas spécialement envie d'en changer, tu vois.

Elle, elle se complaisait dans le chaos. Sauver le monde et l'humanité, ce n'était pas son truc... Ce n'était même pas son truc du tout. Elle faisait bien plus partie de ces personnes qui contribuaient au chaos, elle ne résolvait rien, et elle trouvait tout de même amusant qu'il puisse en toute honnêteté croire le contraire. Elle avait hésité à lui servir un autre discours, parce que pouvoir mettre à profit ses pouvoirs pourrait être d'une immense utilité aux Death Demons. Mais en même temps, elle pensait avoir cerné son personnage, et il n'était pas du genre corruptible. s'ils devaient se servir de ses pouvoirs, ils devraient user de la force, et c'était là une décision que Cassandre ne prendrait pas sans David de toute manière. Elle se contentait donc de se sentir flattée tout en restant cantonnée à ses convictions quoi qu'il puisse arriver, et ravie dans tous les cas de cette rencontre, qui promettait de la marquer pour longtemps.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La Raison et la Folie [pv Charles :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Raison et la Folie [pv Charles :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Charles VI - Françoise Autrand.
» Charles Péguy
» douce folie
» [Auteur] Royer Louis-Charles
» Charles VII ou VIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Brooklyn :: Salle de boxe-