C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]


Partagez | .
 

 C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Sam 12 Mar - 15:40


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen n'était pas d'un naturel pessimiste, et encore moins fataliste. En dépit de tous les indices qui lui avaient été communiqués au sujet d'un destin contre lequel on ne peut rien (la mort de son père lui en avait laissé un goût amer, mais justement, elle était convaincue qu'elle aurait pu faire quelque chose), elle voulait croire qu'elle pouvait tout de même avoir le contrôle sur sa vie, que rien, absolument rien n'était écrit d'avance. Mais comment réussir à s'en convaincre complètement quand les événements s'accumulaient si vite et si mal ? D'abord il y avait eu la mort de son père, sa rupture avec Peter, puis l'épisode du musée... Comme si la vie avait décidé de lui prouver que des instances supérieures étaient à l'œuvre, et que tous les efforts dont elle pourrait faire preuve ne suffirait pas à les arrêter.... Visiblement, c'était ce que Peter pensait aussi, puisque plus les jours passaient, plus elle devait se rendre à l'évidence que leur rupture était définitive. La jeune femme l'avait senti, bien sûr, sinon elle ne se serait pas senti si mal, le nœud du problème était trop important pour que l'on puisse prétendre passer outre. Mais elle avait tout de même eu le (maigre) espoir que Peter la recontacterait, qu'elle lui manquerait autant qu'il lui manquait, au point qu'il accepte les risques qu'elle s'offrait de prendre afin qu'ils puissent rester ensemble. Mais non, aucun message, aucun appel. Au lycée, ils s'évitaient soigneusement. Enfin, il l'évitait, surtout, et elle laissait faire. Étant donné les motifs de leur rupture, elle n'osait pas même espérer qu'ils redeviennent amis, ce serait toujours être trop proche de lui pour qu'il ne craigne pas pour sa vie.

Gwen se sentait un peu perdue. Bon, complètement perdue, en fait. Alors que de nouvelles épreuves lui tombaient dessus, elle aurait eu plus que jamais besoin de soutien. Elle avait voulu en parler à Harry, lors de leur "visite" au musée. Si il était au courant de sa séparation avec Peter, il n'en connaissait pas les motifs, et elle ne s'était pas vue lui expliquer quoi que ce soit ni vider son sac (quoi qu'elle ne pourrait pas tout dire malgré tout, car Gwen se devait de garder le secret de Peter, quoi qu'il en soit) après l'intervention de Kitty (qu'elle aimait beaucoup, mais dont elle était beaucoup moins proche que de Harry, par la force des choses), et surtout, après les événements... Elle n'était pas égoïste au point d'avoir cru que ses problèmes étaient la priorité. Cependant, ses problèmes lui pesaient encore sur le cœur, et elle avait besoin d'en parler. Elle savait qu'elle faisait prendre des risques à Harry vis-à-vis de son paternel en lui demandant de venir chez elle, mais son meilleur ami avait affirmé qu'il répondrait présent au rendez-vous, c'était tout ce qui comptait pour elle. D'ailleurs, quand il arriva enfin et passa le pas de sa porte, son premier réflexe fut de le serrer dans ses bras.




code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Sam 16 Avr - 14:19

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry savait, par la force des choses, que Gwen et  Peter n’étaient plus ensemble. Le jeune homme ne pouvait pas prétendre que cela ne lui faisait pas du bien, même s’il n’en montrait rien. Depuis que sa meilleure amie (et accessoirement la fille qu’il aimait) sortait avec Peter, le jeune homme ne s’était vraiment pas sentit bien. Parce qu’il ne supportait pas l’idée que Gwen puisse être avec quelqu’un d’autre, même s’il était évident qu’il ne faisait rien pour qu’elle soit avec elle. C’était simple pourtant, il suffisait qu’il lui avoue ses sentiments et Gwen serait enfin au courant de ce qu’il avait sur le cœur. Sauf que c’était bien plus facile à dire qu’à faire. Cela faisait des années maintenant que le jeune Osborn avait des sentiments pour Gwen et il n’avait jamais réussi à passer le pas. L’histoire avec Peter prouvait bien qu’il pouvait la perdre à tout moment et donc qu’il ne devait pas se contenter d’attendre que tout lui vienne dans les mains, mais encore une fois ce n’était pas facile. Parce qu’il n’y avait pas qu’eux dans l’histoire. Harry avait accepté de venir chez sa meilleure amie et donc de mentir à son père (quoi que pour le moment, il n’avait rien eu à faire parce qu’il n’avait pas croisé la route de son cher géniteur), puisque l’homme n’acceptait toujours pas qu’ils se voient. Qu’est-ce qu’il ferait si jamais sa relation prenait un autre tournant concernant son père ? Il ne pourrait évidemment pas lui dire qu’il sortait avec Gwen. Et puis, il n’y avait toujours pas que cela.

Harry voyait bien que Gwen n’était pas au meilleur de sa forme. En même temps, la jeune femme accumulait un peu là. Elle avait perdu son père, elle s’était séparée de son petit-ami, elle avait été présente au musée lors d’un attentat et en plus, elle avait connaissance de sa mort. Mort qu’Harry était au courant et il connaissait aussi son implication dans l’histoire. Comment pouvait-il arriver à trouver le courage de lui avouer ses sentiments avec tout ça ? Ce n’était pas le moment et le jeune homme ne savait même pas s’il allait y avoir un moment pour ça. Il trouverait, de toute façon, toujours une excuse pour reporter l’instant de prendre son courage à deux mains et avouer à Gwen tout ce qu’il avait sur le cœur. En attendant, il se contentait simplement d’être là le plus possible pour elle, comme elle était là pour lui. Il n’avait pas eu besoin de mentir encore à son géniteur concernant sa visite, il devrait peut-être le faire en rentrant. Mais Harry trouverait bien quelque chose. Il avait envie de croire en ce moment qu’il était capable de plus que ce qu’il pensait jusqu’à présent. Quand Harry arriva chez la jeune femme, qu’il passa le pas de sa porte, elle le prit vivement dans ses bras. Harry resserra cette étreinte, la serrant plus fortement contre lui encore. Elle devait en avoir besoin et dans tous les cas, il en avait infiniment besoin de son côté aussi.

« Comment tu te sens ? »

Depuis tout ça, ils n’avaient pas vraiment eu l’occasion de se parler. Ce n’était pas évident au lycée, mais maintenant ils allaient être tranquilles pour discuter.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Sam 16 Avr - 15:40


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen profita au maximum de l'étreinte que lui accordait son meilleur ami. En cet instant, si elle ne pouvait espérer trouver la paix de l'esprit en un claquement de doigts, elle arrivait au moins à trouver un minimum de réconfort dans les bras de Harry, qui serra plus fermement ces derniers autour d'elle. À l'heure où elle ne savait plus vraiment où elle en était, où ses repères étaient totalement brouillées et où elle ne savait plus trop à quoi se raccrocher, savoir pouvoir compter inconditionnellement sur son meilleur ami, malgré les interdits de son père, lui faisait le plus grand bien. Elle abusait certainement de leur amitié, elle s'en voulait un peu de se servir de sa présence pour se sentir mieux sans pouvoir lui apporter grand chose en retour. Elle tentait de garder la tête froide et les pieds sur terre, mais l'accumulation d'événements malencontreux dont elle avait été la victime dernièrement n'aidaient pas vraiment à ne pas céder au désespoir. Bien sûr, elle ne comptait pas se laisser abattre, mais pour y parvenir au mieux, elle avait besoin d'être entourée. Puisqu'elle ne pouvait plus être avec Peter, qui était l'homme de sa vie, à ses yeux - même si elle était sans aucun doute trop jeune pour se montrer à ce point catégorique -, elle avait le sentiment qu'il ne lui restait de confiance, de confiance totale, que Harry. Pour preuve, il était venu la voir à plusieurs reprises (l'épisode du musée ne s'était seulement pas déroulé comme ils l'auraient voulu, d'un autre côté, ils seraient de toute façon mieux pour discuter chez elle), alors même que cela le mettait dans une position des plus délicates vis-à-vis de son géniteur, s'il devait apprendre la vérité.

-Pas très bien.
avoua-t-elle dans une esquisse de sourire un peu triste, quand Harry lui demanda comment elle allait.

Elle aurait aimé passer pour plus forte qu'elle n'était afin de ne pas inquiéter son meilleur ami, mais si elle avait voulu lui parler, c'était aussi pour qu'ils puissent discuter en toute honnêteté, tous les deux, ce n'était pas pour prétendre, pour se montrer plus détachée qu'elle ne l'était en réalité. Même si elle ne voulait pas l'inquiéter, elle voulait ne rien lui cacher, ni de la situation, ni de son ressenti vis à vis de cette dernière. D'un geste, elle l'invita à entrer afin qu'ils ne restent pas trop longtemps dans l'entrée.

-Et toi, comment tu vas ?


Malgré son état, elle n'en oubliait pas Harry, qui n'avait pas manqué de lui provoquer quelques inquiétudes il n'y a pas longtemps, malade qu'il était, et d'un mal qui lui était encore inconnu (et encore heureux), alors forcément, elle ne manquait pas de lui retourner la question. D'autant que si elle avait besoin de parler, de s'exprimer sur ce qu'elle ressentait, elle ne voulait pas non plus accaparer toute la conversation, c'était même hors de question.




code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Mar 17 Mai - 16:11

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Comme il était agréable et douloureux de tenir Gwen dans ses bras. Harry aimerait vraiment qu’elle ne se contente pas de le serrer dans ses bras parce qu’elle n’allait pas bien, parce qu’elle avait besoin de réconfort, mais parce qu’ils pourraient être plus que des amis. Le jeune homme ne pouvait pas nier que dans ces moment-là, il se sentait un peu submergé par ses sentiments. Cela faisait un moment maintenant que le jeune homme avait compris que les sentiments qu’il avait pour sa meilleure amie – qu’il ne pouvait pas vraiment qualifier comme ça dans son sens – étaient bien plus fort que de l’amitié. Il l’aimait comme un dingue et il n’aimait vraiment pas la ressentir aussi mal que cela. Si sur le moment, Harry s’était réjoui de l’idée que Peter et elle se soient séparés, il voyait bien maintenant que ça n’allait pas fort pour elle. Il aurait préféré qu’elle prenne sa séparation différemment, qu’elle soit heureuse de ne plus être avec Peter. Mais Harry voyait bien que Gwen aimait encore leur ami commun et il ne comprenait vraiment pas ce qui s’était passé. Peter était un con pour se passer de cette merveilleuse fille, si Harry avait eu la moindre chance qu’elle le voit autrement qu’un ami… il ne l’abandonnerait pas comme ça. Evidemment, il ne connaissait encore rien des détails de l’affaire.

Harry sentit son cœur se serrer en entendant sa meilleure amie affirmer qu’elle n’allait pas très bien. Il le voyait bien et ça l’agaçait qu’elle se mette dans un état pareil à cause de cet idiot de Peter. Le jeune homme aimerait vraiment pouvoir lui venir en aide, mais il ne savait pas vraiment comment il pouvait la soulager. C’était assez délicat, surtout qu’il ne connaissait pas les détails. Harry suivit la jeune femme pour entrer plus encore dans l’appartement des Stacy, au moment où elle lui demanda s’il allait bien. Pas vraiment non, parce qu’elle n’allait pas bien. Comment pouvait-il se sentir bien si Gwen était malheureuse comme ça ? Déjà qu’il n’avait pas besoin de grand-chose pour l’être de son côté, c’était pire quand sa meilleure amie ne l’était pas.

« Ça va. » Se contenta-t-il de répondre cependant, dans un léger sourire. Que pouvait-il dire de toute façon ? Non, il n’allait pas bien parce qu’elle n’était pas bien. Il n’allait pas bien parce qu’elle ne savait rien de ce qu’il ressentait vraiment. Il n’allait pas bien parce que quand il perdait le contrôle de son esprit, il devenait un monstre assoiffé de sang comme son père et que ce monstre était destiné à la tuer… « Tu peux m’expliquer ce qui s’est passé ? J’ai vraiment du mal à comprendre. »

Ils n’avaient pas pu parler de tout cela ensemble depuis que c’était arrivé. Parce qu’au lycée ce n’était vraiment pas le bon lieu et qu’au musée, ça avait un peu dégénéré. Sauf qu’Harry ne pouvait pas s’empêcher de se poser des questions. Qu’est-ce qui avait provoqué la rupture de Gwen avec Peter, c’était si inattendu.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Mar 17 Mai - 22:43


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen avait appris à entendre un « ça va » prononcé par Harry comme une confirmation toute relative de l’état où il se trouvait. Harry n’allait jamais vraiment bien, il était, la plupart du temps, d’une humeur plutôt sombre et peu amène, et la jeune femme le savait pertinemment, elle n’attendait pas de lui qu’il saute au plafond, qu’il croque la vie à pleines dents ou se sente euphorique, elle attendait de lui qu’il n’aille pas trop mal, et elle voulait espérer que, effectivement, ça n’allait pas trop mal. Elle ne se rendait pas compte qu’il n’en était rien, et qu’elle était responsable de cela. Peut-être qu’en y regardant plus attentivement, elle aurait été en mesure de le déceler, mais il faut dire ce qui est, Gwen était malheureuse, et le malheur la rendait, de toute évidence, un peu égoïste, concentrée sur ses propres problèmes, elle ne réalisait pas vraiment que son meilleur ami avait les siens, et qu’elle n’y était pas étrangère. Elle ne se sentit pas d’humeur à insister, à lui demander s’il était sûr que ça allait (ce à quoi il aurait sûrement répondu « oui oui »), elle avait besoin de se confier, de s’épancher, aussi se sentit-elle soulagée que Harry aborde de lui-même le sujet et lui demande d’expliquer ce qui s’était passé. Elle avait besoin de confier ce qu’elle avait sur le cœur, c’est une certitude, même s’il serait bien compliqué d’expliquer la situation à Harry. La jeune femme, tandis qu’elle réfléchissait à la meilleure manière de lui apprendre la situation, regrettait les secrets qu’elle pouvait avoir pour le jeune homme. Elle aurait voulu ne rien lui cacher, elle aurait voulu être transparente avec lui, mais c’était impossible, elle ne pouvait trahir le secret de Peter… Comme Harry ne pouvait trahir le sien. Ils étaient tous deux prisonniers de secrets intimement liés l’un à l’autre sans qu’ils soient en mesure de s’en rendre compte.

-J’aimerais pouvoir tout t’expliquer mais… j’ai promis.
Et sans avoir promis, jamais elle ne révèlerait à quiconque la véritable identité de Spider-Man, pas même à son meilleur ami, quand bien même elle avait toute confiance en lui (et en l’occurrence, elle faisait sans doute bien). Certains secrets sont lourds à porter, celui de Peter… Elle poussa un soupir. J’ai cru qu’il nous avait rapproché, mais ça a creusé un fossé, entre nous. Elle savait que Harry ne pourrait pas y comprendre grand-chose. Elle n’avait pas voulu se montrer à ce point énigmatique, malheureusement, elle ne voyait pas vraiment d’autre manière d’expliquer les choses. Et le pire, c’est que je l’aime encore, et je suis sûre qu’il m’aime toujours… Elle tourna son regard vers Harry, esquissa un sourire un peu triste. Enfin, ça devait finir comme ça, je suppose.

C’était en tous cas la pensée à laquelle elle se raccrochait pour ne pas sombrer. Se convaincre que leur histoire était bel et bien impossible, c’était la seule façon qu’elle avait trouvé de garder la tête haute, sans quoi, elle ne saurait faire autrement que d’espérer après le retour de Peter. Mais sa sentence était sans appel. C’était fini, c’est tout.



code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Jeu 23 Juin - 21:42

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry voulait comprendre, parce qu’il avait le sentiment d’avoir raté un wagon en apprenant que Peter et Gwen n’étaient plus ensemble. Oui, il préférait qu’ils ne soient plus ensemble, mais en même temps, le jeune homme était triste de voir sa meilleure amie dans cet état. Si elle avait été heureuse, si elle avait été soulagée, si c’était elle qui avait pris la décision de quitter Parker et qu’elle n’en souffrait pas autant, il s’en serait complètement réjouit. Il ne pouvait pas nier le fait qu’il se sentait plus léger maintenant qu’il n’imaginait plus Gwen et Peter ensemble (parce que forcément, cette image tournait en boucle dans sa tête depuis qu’il avait découvert qu’ils étaient ensemble), mais en même temps il sentait son cœur se serrer à chaque fois qu’il voyait la jeune femme. Parce qu’elle allait mal. Elle allait mal depuis que son père était mort et franchement, c’était normal, mais elle semblait plus mal en point maintenant qu’elle n’était plus avec Peter. Et c’était horrible pour Harry de se dire qu’elle avait besoin de lui, peut-être même plus besoin de Peter que de lui. Harry savait ce que cela faisait d’être mal, de ne pas se sentir bien, il ne s’était à proprement pas sentit bien depuis des longues semaines. Déjà de base, on ne pouvait pas dire que le jeune homme respirait la joie de vivre, mais c’était pire maintenant qu’il était celui que son père avait décidé de le faire devenir. Sauf que Gwen, c’était son contraire. Elle était normalement le souffle de joie entre les deux, elle était celle qui était heureuse, celle qui souriait, celle qui apportait de la lumière à son obscurité. Ce qui n’était plus vraiment le cas dernièrement et c’était difficilement pour Harry d’accepter de se dire que c’était simplement parce qu’elle souffrait de sa séparation avec Peter.

Sauf qu’il n’allait visiblement pas en savoir beaucoup plus. Peter avait des secrets et apparemment, ils étaient lourds à porter. Harry ne put s’empêcher de se sentir un peu vexé qu’elle ne lui fasse pas confiance et qu’elle affirme, de cette manière, que Peter avait un lourd secret à porter. Et lui alors ? Ce n’était pas le cas peut-être ? Evidemment que si, sauf que Gwen était bien loin de le savoir et il n’était pas question qu’elle l’apprenne un jour. Pas après ce qu’elle lui avait révélé sur la prédiction concernant sa mort. Mais s’il n’y avait que ça…. Gwen affirma alors qu’elle était encore amoureuse de Peter et que ce dernier l’aimait encore, sauf que leur histoire devait prendre fin sans doute. Harry serra des dents avant de prendre la parole.

« Vous êtes idiots ! »
Bon, il s’emportait un peu sans doute, mais c’était un peu sa nature dernièrement. « Si tu l’aimes et qu’il t’aime aussi, je vois pas pourquoi vous gâchez tout. Vous avez de la chance d’avoir des sentiments réciproques et vous ne vous en rendez même pas compte... » Parce que si jamais Gwen avait eu le moindre sentiment amoureux envers lui, il ne l’aurait jamais abandonné comme Peter l’avait fait. Il se sentirait sans doute le plus chanceux des jeunes hommes. Mais elle aimait Peter et cet imbécile ne faisait rien pour la garder… « Enfin, je peux pas vraiment comprendre, vu que tu ne me fais pas assez confiance. »

Oui, bon, elle avait promis. Ça lui faisait une belle jambe, elle ne lui faisait surtout pas confiance. Et en réalité, elle avait parfaitement raison.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Dim 26 Juin - 13:25


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
L

a réponse de Harry était dure et sévère, vraiment pas ce à quoi la jeune femme s'était attendue en lui confessant ses problèmes (même si - le problème venait certainement de là - elle n'avait pu rester qu'en surface des choses sans donner à son meilleur ami le détail de ce qui s'était réellement passé). Harry n'avait pas sa langue dans sa poche, et quand quelque chose ou quelqu'un l'ennuyait (ce qui était souvent le cas au passage), il savait le faire comprendre. Mais avec elle, il ne s'était jamais montré aussi direct, et Gwen, si elle avait peut-être besoin de ce coup de fouet pour se remettre en question, ne put que se sentir blessée par sa remarque. Elle était malheureuse comme les pierres, Harry était son seul soutien, et voilà qu'il la traitait d'idiote. Ou plutôt, il les traitait d'idiots, elle et Peter. Mais au fond, elle comprenait son point de vue (même si elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'il sous-entendait exactement), c'est vrai que ça a de quoi être qualifié d'idiot, deux personnes qui s'aiment et pourtant sont incapables de vivre leur relation. Et Harry ne pouvait que le penser, puisqu'il lui manquait une information de taille pour comprendre au nom de quoi leur rupture s'était produite. Peter tentait de la sauver d'une mort prochaine dont il se pensait responsable, il avait peur de la mettre en danger. Il ne pouvait pas abandonner son rôle de justicier alors il l'abandonnait elle... Mais comment expliquer cela à Harry pour qu'il comprenne ? Elle aimerait pouvoir lui dire la vérité, ça la soulagerait d'un poids, d'autant qu'elle comprenait bien (les derniers propos du jeune homme étaient sans équivoque) qu'il était vexé qu'elle ne lui en dise pas plus.

-Je t'interdis de dire ça,
répondit-elle d'un ton un peu plus sec, car s'il avait été vexé par ses propos, elle ne l'avait pas moins été par les siens. C'est le secret de Peter, pas le mien, j'ai pas le droit de te le dire, c'est tout. Tu peux bien comprendre ça, non ?

Elle n'avait vraiment pas envie qu'elle lui en veuille pour cela. Elle avait perdu son père, Peter avait rompu avec lui, si maintenant son meilleur ami devait se détourner d'elle, et serait véritablement seule, et elle ne le supporterait pas. Peut-être était-ce égoïste, mais elle avait besoin de son soutien, de savoir qu'il était là pour elle et qu'il ne lui reprocherait pas ce sur quoi elle se taisait. Lui révéler le secret de Peter l'aurait libéré d'un fardeau, c'est certain, mais elle n'avait pas le droit de faire ça à son ex petit ami... Et sans le savoir, elle avait bien raison.

-Ne m'en veux pas, s'il te plaît.




code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Lun 25 Juil - 21:57

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry n’était pas du genre à jouer les aimables quand il n’appréciait pas quelqu’un, quoi qu’il sache quand même faire quelques efforts par moments. Quand il était vexé et qu’il n’aimait pas quelque chose, il avait l’habitude de le montrer et le dire. Sauf qu’avec Gwen, il n’avait jamais eu à le faire. Parce que d’ordinaire, le jeune homme ne se sentait pas vexé par les propos de sa meilleure amie. Même si la jeune femme avait décidé de tomber amoureuse d’un garçon qui n’était même pas capable de la garder, il ne pouvait pas entièrement lui en vouloir. Parce qu’il se faisait une raison, cela faisait longtemps qu’il s’en faisait une. Il savait parfaitement que sa meilleure amie n’avait pas de sentiment pour lui et qu’elle n’en aurait sans doute jamais. Mais par contre, il ne comprenait pas qu’elle ne lui fasse pas confiance. Bon, encore une fois, ce n’était sans doute pas vraiment ça, mais quand même. Harry ne pouvait pas s’empêcher de sentir vexé de savoir que sa meilleure amie ne voulait pas lui parler du secret de Peter et qui semblait si importante au point de ne pas pouvoir leur permettre d’être ensemble. C’était quand même suffisamment important pour ne pas leur permettre de continuer ensemble, mais elle ne voulait rien lui dire. Bon, bien sûre, ce n’était pas ce que Gwen lui avait dit, mais il le prenait comme ça. Il se faisait un peu des idées, ce qui ne manquait pas de vexer à son tour la jeune femme.

Harry fronça des sourcils quand Gwen l’interdit de dire une telle chose. Elle n’avait pas tort quand elle affirmait qu’elle n’avait pas le droit de partager le secret de Peter. Ce qui était le cas en effet, Harry n’apprécierait évidemment pas que Gwen partage des secrets qu’il lui avait confié à d’autre personne. Gwen ne pouvait donc pas lui dire ce qui se passait, parce qu’elle ne pouvait pas partageait le secret de son ex-petit-ami. Le jeune homme pouvait vraiment le comprendre, s’il ne faisait pas preuve d’autant de mauvaise foi. Sauf qu’il était bien incapable de ne pas faire preuve de mauvaise foi en compagnie de sa meilleure amie. Il était sincèrement vexé qu’elle ne lui parle pas plus, qu’elle ne lui parle pas de tout. Même s’il ne pouvait pas non plus entièrement lui en vouloir.

« C’est bon, je t’en veux pas. » Dit-il alors, quand Gwen le supplia de ne pas lui en vouloir, dans un long soupir. Il n’était pas vraiment sincère en fait, mais il faisait un effort. Et en même temps, il était bien incapable de lui en vouloir complètement. C’était parce que c’était elle justement, il n’avait pas envie de se disputer avec elle. Même s’il n’aimait toujours pas l’idée qu’elle ne lui fasse pas confiance et qu’il ne comprenait pas pourquoi ils se prenaient à ce point la tête. Ils ne se rendaient vraiment pas compte de la chance qu’ils avaient… « De toute façon, je peux pas te forcer à me dire quelque chose, si tu ne veux pas. »
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Jeu 28 Juil - 14:16


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
H

arry avait beau dire qu'il n'en voulait pas à Gwen, cette dernière avait bien du mal à en être convaincue en réalité, car elle était malheureusement convaincue de lire dans le regard et dans la voix de son interlocuteur une réelle déception quant au fait qu'elle refuse de lui apprendre la nature du secret de Peter, et donc de ce qu'elle avait sur le cœur. Et elle s'en voulait. Elle n'avait pas envie qu'il croie qu'elle ne lui faisait pas confiance. C'était tout l'inverse, elle avait entièrement confiance en Harry. Il était son meilleur ami, et c'était un fait qu'elle avait envie de tout lui dire. Là, maintenant, tout de suite, ça lui ferait du bien que de pouvoir se livrer sur ce qui la troublait et lui faisait du mal. Mais elle savait bien que ce n'était pas si simple. Malgré la douleur, elle n'avait pas la moindre envie de trahir Peter, et même si elle était certaine que Harry n'irait pas disperser son secret aux quatre vents, ce n'était malgré tout pas à elle de décider si elle était en droit de le divulguer ou non. Cela revenait entièrement à Peter et à lui seul. Et effectivement, il ne pouvait pas la forcer à lui en dire plus, ceci dit, elle se sentait vraiment accablée de le voir prendre ainsi les choses. La dernière chose qu'elle ait bien pu vouloir, c'était le blesser, vraiment, et encore moins maintenant. Elle avait le sentiment de ne savoir s'y prendre avec personne, de ne savoir faire que du mal aux gens à qui elle tenait le plus, à l'heure où elle avait besoin d'être consolée plus que jugée, c'était difficile à admettre. Difficile d'admettre, oui, qu'elle ferait peut-être bien de se remettre en question que c'était son attitude à elle qui pêchait à chaque fois et celle de personne d'autre.

-C'est pas que je veux pas, Harry, au contraire
, tenta-t-elle une fois de plus de le convaincre avec le sentiment que cette entreprise serait vaine malgré tout. C'est juste que je peux pas. Crois-moi, j'adorerais pouvoir t'en parler. Ce secret est en train de me bouffer complètement, c'est insupportable... Vraiment, ça me soulagerait vraiment de t'en parler. Mais tu n'as même pas idée de l'ampleur que ça a...

Voilà, elle disait sans doute beaucoup trop en ne disant pour autant rien du tout, elle devrait peut-être tout simplement se taire, passer à autre chose ou cracher le morceau, mais c'était difficile. Elle pouvait difficilement faire abstraction de ce qu'elle ressentait, du mal qu'elle éprouvait... et forcément, comme elle se trouvait avec son principal confident, elle avait envie de déverser ses peines auprès de lui. Il était un soutien moral indispensable, elle ne savait pas ce qu'elle ferait sans lui... Et elle ne savait vraiment pas ce qu'elle ferait sans lui. Elle en abusait sans doute trop, de fait.



code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Sam 3 Sep - 16:14

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry n’avait vraiment aucune envie de se prendre la tête avec sa meilleure amie, c’était la dernière chose qu’il souhaitait. Mais en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir vexé. Ce n’était pas contre elle directement, mais il avait le sentiment d’être exclus de quelque chose. La jeune femme en avait énormément sur le cœur, mais elle ne pouvait ou ne voulait rien lui dire. Harry ne pouvait que se poser des questions, en plus de la frustration qu’il ressentait avec toute cette histoire. Qu’est-ce qui faisait que Gwen ne pouvait pas être avec Peter ? En soit, l’idée lui plaisait bien, le jeune homme n’aimait pas le fait que sa meilleure amie sorte avec leur ami. Pour la simple et bonne raison qu’il était jaloux, même s’il était forcé de reconnaitre qu’il était temps qu’il se fasse une raison. S’il ne pouvait pas avouer à Gwen ses sentiments – ce qu’il ne pouvait donc pas faire – il était évident qu’il n’allait pas pouvoir la garder pour lui. Et… apparemment, elle aimait vraiment Peter. Sinon, elle ne serait pas en train de souffrir à cause de sa rupture. Peter l’aimait aussi, selon ses dires, ce qui était du coup la raison de la frustration de l’héritier Osborn. S’ils s’aimaient, pourquoi est-ce qu’ils devaient souffrir comme ça. Ne se rendaient-ils pas compte de la chance qu’ils avaient de pouvoir être aimé en retour, que leurs sentiments soient partagés. Visiblement pas et ils se prenaient la tête pour rien. Vraiment, Harry ne comprenait pas…

Ce qui ne lui permettait donc pas vraiment de mettre de côté son ressentiment. Il n’avait pas envie d’en vouloir à Gwen, mais il avait vraiment le sentiment qu’elle ne souhaitait pas se confier à lui. S’il perdait son rôle de confident – si Peter lui volait ça aussi – il allait être quoi lui au final ? Juste le type qu’on appelait de temps en temps quand on avait besoin de compagnie. Evidemment, Harry se rendait bien compte qu’il exagérait, mais c’était dans sa nature. Il avait toujours tendance à exagéré, il avait si peu confiance en lui, qu’il craignait à tout moment que Gwen ne souhaite même plus être son amie. Alors, qu’il ne pouvait que se contenter de ça, c’était la seule chose qu’on lui accordait. Gwen se justifia de nouveau, expliquant que ce n’était pas qu’elle ne voulait pas, au contraire. Et visiblement, ça lui pesait vraiment sur le cœur. Harry sentit son propre cœur se serrer, il n’aimait pas la voir dans cet état.

« Gwen… » Dit-il dans un souffle, venant prendre sa meilleure amie dans ses bras. Il n’aimait vraiment pas la voir dans un tel état, il n’aimait pas se sentir à ce point inutile en sa compagnie. « Je n’aime pas te voir comme ça… » Ça lui brisait vraiment le cœur. « Dis-moi ce qui se passe, je t’en prie. »

Et il était loin de se douter que ce n’était vraiment pas une bonne chose qu’il soit au courant.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Sam 3 Sep - 16:42


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
Q

uand Harry la serra dans ses bras, Gwen resserra cette étreinte et se blottit plus encore contre son meilleur ami, qui lui paraissait être, à ce stade, le seul pilier solide de son existence. Elle en éprouva une chaleur agréable, le sentiment d'être soutenue, que l'on tenait encore à elle, qu'elle n'était pas toute seule... Depuis sa rupture avec Peter, elle n'avait plus vraiment eu l'occasion de ressentir cela, et ça lui faisait du bien. Il n'aimait pas la voir comme ça, elle n'aimait pas qu'il la voie comme ça non plus. Elle n'avait à aucun moment voulu donner d'elle un spectacle à ce point pitoyable, mais elle était tout simplement dépassée par tout ce qui lui arrivait. Elle avait le sentiment de perdre pied, mais grâce à Harry, elle venait de trouver un point d'ancrage. Elle savait qu'il déplorait qu'elle ne se confie pas à lui, parce qu'il ne pouvait pas comprendre l'ampleur de la situation, et elle s'en voulait, parce que quand il affirmait qu'il n'aimait pas la voir dans cet état, elle était convaincue qu'il était sincère. Et elle avait l'impression de tourner le dos à la seule personne qu'il lui restait encore. Elle savait qu'elle ne pouvait pas continuer comme ça, qu'elle aille de l'avant, mais pour cela, il était sans doute nécessaire qu'elle exorcise ses démons une bonne fois pour toutes. Elle leva les yeux vers Harry quand il lui demanda une nouvelle fois de lui dire ce qui lui arrivait. Elle n'avait toujours pas le droit de trahir le secret de Peter, mais elle avait tant besoin d'en parler. Harry, lui, après tout, n'avait eu jamais aucun secret pour elle (ou pas) ni n'avait jamais trahi aucun des siens. Si elle devait aller de l'avant, il fallait qu'elle en parle. En gardant tout pour elle, elle n'arriverait à rien. Alors, se détachant de Harry pour pouvoir planter son regard dans le sien, elle prit une grande inspiration.

-Tu dois me promettre de ne jamais le dire à personne, d'accord ?
Elle n'attendit pas son approbation, elle le connaissait, elle avait une confiance absolue en lui, elle savait par conséquent qu'elle était déjà acquise. Ce qui ne rendait pas ses aveux plus simples. Elle avait vraiment le sentiment de trahir Peter, en cet instant. Et en même temps, elle avait vraiment besoin de se décharger de ce poids devenu trop lourd pour elle. Qui d'autre que Harry pourrait être ainsi digne de ses confidences ? Après une nouvelle inspiration, elle se lança donc. Peter... Peter est Spider-Man.

Voilà, c'était dit et Gwen ne pouvait plus revenir en arrière. Elle se sentait un peu plus légère, et un peu coupable en même temps. Elle savait qu'elle ne pouvait trouver meilleur confident que Harry (hum), mais quand même, elle en éprouvait... un sentiment difficile à décrire.



code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Lun 31 Oct - 18:12

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry n’en pouvait plus de tous ces secrets, il ne comprenait vraiment pas pourquoi sa meilleure amie ne lui disait pas clairement ce qu’il y avait. D’accord, il comprenait qu’elle ne puisse pas lui parler d’un secret qui n’était pas le sien, mais quand même. Le jeune homme se sentait vraiment mal de la voir dans tel état, sans parvenir à faire quoi que ce soit pour l’aider. Il se sentait tellement impuissant, il avait vraiment le sentiment de ne servir à rien. Ce qui avait trop tendance à arriver ces derniers temps. Plus le temps passait, plus le jeune homme avait le sentiment d’être de moins en moins utile à Gwen. Elle avait eu Peter pendant un temps, maintenant qu’elle ne l’avait plus, il ne savait même pas pourquoi. Quel pouvait bien être ce secret qui semblait si grave et qui mettait la jeune femme dans un tel état ? Harry tenta une dernière fois d’en savoir plus, il ne parvenait vraiment pas à faire comme si de rien n’était. Il ne se voyait pas se contenter de se dire que ce n’était rien et discuter d’autre chose en compagnie de sa meilleure amie, alors qu’elle la voyait souffrir à cause de Peter.

Quand Gwen arrêta leur étreinte, pour lui dire qu’il devait lui promettre de ne rien dire à personne, Harry fit un signe de la tête pour lui signifier qu’elle pouvait lui faire confiance. Le jeune homme n’avait pas l’intention de trahir sa parole, de trahir le secret de sa meilleure amie. Il n’y avait aucune raison qu’elle ne puisse pas lui faire confiance (du moins, c’était ce qu’il pensait). Il n’avait pas trahir sa parole quand elle lui avait parlé de cette prédiction sur sa mort, du moins il ne l’avait presque pas fait. Mais que Mindy soit au courant, ce n’était pas grand-chose, vu qu’elle connaissait son propre secret. Et en cet instant, Harry ne se doutait pas que les révélations de sa meilleure amie avaient justement un rapport avec cette ancienne révélation. Et quand elle reprit la parole ce fut le choc.

« Quoi ? »
Demanda-t-il, choqué d’apprendre ce qu’il venait d’apprendre. Ce n’était pas possible… non… Harry avait vraiment du mal à réaliser ce qu’il venait d’entendre. Celui que Gwen aimait, celui qui avait la chance d’avoir l’amour de celle qu’il aimait depuis toujours n’était autre que Spider-Man. En plus de lui voler celle qu’il aimait, cet enfoiré était l’homme-araignée. Harry tenta de garder un minimum de contenance, malgré la présence du Hobgoblin qui se réveillait en lui. Il ne savait pas trop s’il riait, s’il criait, mais en tout cas il réagissait. Parce qu’il venait d’apprendre qui se cachait derrière le masque de son meilleur ennemi. Le jeune homme laissa couler quelques secondes avant de reprendre la parole donc, d’une voix qu’il tentait de garder normale. « C’est à cause de ce que tu m’as montré après la mort de ton père alors ? » Demanda-t-il, pour revenir au sujet principal qu’était la rupture entre Gwen et Peter. « Parce qu’il est impliqué ? »
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Mar 1 Nov - 10:57


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen guetta avec appréhension la réponse de son interlocuteur, consciente que c'était une sacrée information, qu'elle lui demandait là de digérer, il semblait décontenancé, pour ne pas dire choqué, et elle ne pouvait que le comprendre. Découvrir que Peter Parker était Spider-Man, ça avait de quoi perturber n'importe qui le connaissant de près ou de loin. Gwen n'imaginait pas un seul instant que le jeune homme avait une autre raison d'être sensible à cette information, elle ne se rendait pas compte qu'elle venait de livrer à l'un des pires ennemis de Spider-Man, au super-vilain qui l'avait privée de son père. Elle ne se rendait absolument pas compte de son erreur. En fait, elle se sentait surtout soulagée. Elle avait peut-être eu tort de trahir ainsi le secret de son ex petit ami, mais elle se sentait rassurée de pouvoir se décharger un peu du fardeau qu'elle portait. Voilà trop longtemps qu'elle brûlait d'en parler et qu'elle se taisait. Là, elle se sentait moins seule, elle avait trouvé quelqu'un avec qui partager ses tourments, quelqu'un à même de la comprendre, de la comprendre vraiment... Elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle déclenchait, elle ne pouvait pas imaginer un seul instant qu'elle mettait peut-être Peter en danger en se réconfortant égoïstement auprès d'un ami précieux auquel elle pensait pouvoir tout dire. Gwen hocha doucement la tête quand Harry déduisit, à juste titre, que sa rupture avec Peter était donc liée à la vision qui annonçait sa mort.

-Il est supposé être présent, en tout cas.
Elle marqua une légère pause, hésitante... Apparemment, c'est en essayant de me sauver qu'il... Elle fut incapable d'achever sa phrase. Elle n'avait pas envie d'accorder plus de crédit encore à cette vision maudite. Elle s'en fichait bien, de qui serait responsable de sa mort, directement ou indirectement. Elle n'avait pas l'intention de mourir dans tous les cas, et elle n'avait pas davantage envie de perdre Peter. Il pense qu'en me gardant à distance, il va me sauver la vie...

Mais elle, elle craignait vraiment de mourir malgré tout, de devoir non seulement supporter les conséquences de cette vision, mais avoir en plus été malheureuse en attendant... Quoiqu'elle se sentait quand même un peu mieux, maintenant qu'elle parlait très honnêtement à Harry. Où Peter refusait de l'entendre, refusait de comprendre, ne souhaitait apparemment pas revenir en arrière, son meilleur ami prenait la peine de l'écouter, de la soutenir sans la juger. Sa présence, en l'occurrence, lui était proprement indispensable. Elle avait besoin d'affection et de soutien, maintenant plus que jamais. Et seul Harry savait lui en apporter pour l'heure. Elle n'aurait jamais pensé que tout simplement en parler serait déjà capable de l'apaiser autant, mais c'était le cas. Surtout parce qu'elle pensait avoir trouvé le bon interlocuteur. En parlant à Harry, elle avait vraiment le sentiment qu'il la comprenait, qu'il la comprenait vraiment.



code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Ven 30 Déc - 17:17

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry n’en revenait vraiment pas de ce qu’il était en train d’apprendre, de ce que Gwen venait de lui dire. Alors qu’elle parlait de ce secret de Peter, il ne s’était vraiment pas attendu à apprendre que le jeune homme n’était autre que son adversaire, celui que le Hobgoblin avait pris l’habitude d’affronter sur le terrain et de chercher même d’ailleurs à affronter. Spider-Man était l’adversaire du Bouffon Vert, il était donc devenu rapidement le sien après la mort de la jeune femme sous les yeux d’Harry. Peter était l’homme-araignée… le jeune homme n’arrivait vraiment pas à le croire. Maintenant qu’il connaissait la vérité, il devait bien se rendre à l’évidence qu’au fond, il l’avait peut-être toujours su. Au fond de lui, le jeune homme avait compris qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec Peter Parker, maintenant il savait exactement ce que c’était. Sans pour autant savoir exactement comment il devait réagir. Il ne devait pas montrer à Gwen à quel point cette information le perturbait, le mettait mal à l’aise. Qu’il soit surpris d’accord… mais il sentait en plus au fond de lui gronder la colère de son double, de ce super-vilain qui vivait en lui. Le Hobgoblin avait envie de profiter de cette information pour avoir le dessus sur son ennemi, sauf que de son côté, Harry ne pouvait quand même pas oublier que Peter était son ami. D’accord, il était sorti avec Gwen et ça l’avait rendu plus que jaloux, presque haineux en fait, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait envie de le faire tomber entièrement, de le tuer. Non ce n’était pas ce qu’il voulait… du moins il ne pensait pas le vouloir.

Harry se concentra le plus possible sur le fait que la séparation de Gwen et Peter avait un rapport avec la prédiction que la jeune femme lui avait montré après la mort de son père. Peter craignait de la perdre apparemment, il pensait qu’en restant à distance il allait parvenir à la protéger. C’était peut-être vrai, mais en réalité Harry ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’en réalité, c’était surement lui qui devait rester distant parce qu’entre le Hobgoblin et Spider-Man, le vilain était vite trouvé. C’était lui qui faisait du mal à celle qu’il aimait, il le savait depuis le jour où il avait vu la prédiction. Mais il n’avait pas eu le courage de le faire, il ne se voyait pas s’éloigner de la seule personne qui comptait pour lui, alors que c’était sans doute le mieux à faire. Il était si égoïste… il le savait… mais il ne faisait rien contre ça.

« Je peux comprendre… » Dit-il alors, en réponse aux paroles de sa meilleure amie. Il pouvait comprendre la réaction de Peter oui, et en soit il trouvait que ce n’était pas un si grand mal qu’il s’éloigne de Gwen. Au fond de lui, il ne pouvait pas s’empêcher d’être partagé, il l’était constamment depuis que son père l’avait façonné à son image. « Je suis désolé qu’il ait pris cette décision à cause de ça… » Est-ce qu’il l’était vraiment ? Il ne le savait même pas lui-même.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Ven 30 Déc - 18:06


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen appréciait la réaction de Harry. À vrai dire, cette dernière la rassurait. Elle savait que la révélation qu'elle venait de faire à son meilleur ami était d'importance. Pour le jeune homme aussi, cela pouvait changer bien des choses (elle n'imaginait pas à quel point) et le mettre en difficulté, ils étaient amis, après tout... Mais elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance, elle le pensait en tout cas, et ça la rassurait infiniment, elle s'était débarrassée d'un fardeau bien trop lourd pour elle. Harry l'aidait à y voir plus clair, à se sentir mieux et à se remettre sur pied. Elle appréciait qu'il sache prendre la pleine mesure de sa situation et comprendre ce qu'elle traversait. Elle se sentait déjà bien mieux, juste parce qu'il était présent pour elle. Vraiment, ça faisait le plus gros bien. Harry affirma qu'il pouvait comprendre l'attitude de Peter. Elle ne le lui reprochait pas. Parce qu'elle aussi comprenait, en réalité, elle comprenait cette décision, mais elle en souffrait, elle en souffrait vraiment beaucoup... mais sa peine se voyait atténuée par la présence de son meilleur ami. Il ne prétendait pas la soutenir, il le faisait vraiment, et il disait les choses comme il les pensait. Pour elle, c'était vraiment un cadeau. Et quand il lui disait être désolé de ce qui lui arrivait, elle était convaincue - peut-être à tort - qu'il était des plus sincère. Et c'était ce qu'elle avait voulu entendre. Harry savait trouver les mots pour la rassurer et l'encourager. Elle parvint à esquisser un fin sourire avant de lui répondre. Quelques mots ne suffiraient pas à guérir tous ses maux, mais ils l'apaisaient mieux que quoi que ce soit d'autre, vraiment.

-Moi aussi,
répondit-elle d'un ton doux-amer.

Oui, elle était la première à regretter la décision de Peter. Mais ce qui était fait était fait, et elle ne pouvait rien y faire, elle devait aller de l'avant, c'était la seule option possible, même si c'était difficile pour elle de tirer un trait sur quelque chose d'aussi important pour elle. Sa relation avec Peter avait été courte, mais aussi particulièrement forte, intense, il lui faudrait du temps pour se remettre, mais elle commençait à se sentir capable. Elle regrettait, oui, mais elle voulait sortir plus forte de cette histoire, qui laisserait ses marques.

-Mais c'est comme ça, je ne peux rien y changer. Il n'y a rien à y changer.
Souvent, pour faire le mieux, il fallait oublier ses considérations égoïstes et accepter certaines choses déplaisantes. Oui, ce qui était était, maintenant, il fallait continuer. Il faut que j'aille de l'avant, maintenant. Elle adressa un sourire à Harry. Merci d'être là, de m'écouter... je sais pas ce que je ferais sans toi.

Et c'était sincère. Elle appréciait sa présence plus que jamais. Elle lui faisait un bien fou. Plus que jamais, sa présence lui était indispensable.



code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Jeu 16 Fév - 15:45

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Au fond, Peter avait sans doute où le courage qu’Harry n’avait jamais eu. En quittant Gwen parce qu’il se trouvait dans la prédiction de sa mort, il était évident qu’il avait eu du courage. Ce qui n’était pas le cas de l’héritier Osborn, qui n’avait jamais été capable de le prendre. Oh, plusieurs fois Harry s’était plaint – le plus souvent à lui-même d’ailleurs – d’être à l’origine de la mort de celle qu’il aimait (puisqu’il voyait mal Spider-Man s’en prendre à la jeune femme), mais il n’avait rien faire pour l’en empêcher. Pourtant, c’était simple, il suffisait simplement qu’il joue le rôle de Peter. Qu’il s’éloigne de sa meilleure amie et qu’il la laisse vivre longtemps et heureuse. Cela ne serait techniquement pas bien difficile en plus. Il n’aurait qu’à tout quitter et partir, loin d’ici, loin de Gwen, loin de son père. Il pourrait le faire… mais il ne le faisait pas parce qu’il ne se sentait pas capable de vivre sans sa meilleure amie. Si cela était facile techniquement, c’était tout bonnement impossible sentimentalement. Il ne s’en sentait pas capable, parce qu’il avait trop besoin d’elle. Et si Peter s’éloignait d’elle… c’était peut-être suffisamment ? Sa mort n’aurait pas lieu. Bon, il ne pouvait pas vraiment le prédire, mais il avait envie de le croire. Juste parce que penser cela lui permettait de ne pas culpabiliser à l’idée de rester auprès de sa meilleure amie.

Gwen était de toute façon trop mal pour qu’il l’abandonne – toutes les raisons étaient bonnes à prendre – il devait être là pour elle, pour qu’il la soutienne. Elle était résignée en tout cas. Harry voyait bien que la situation était douloureuse pour elle, ça lui faisait du mal même si au fond il ne pouvait pas s’empêcher de trouver que c’était une bonne chose. Comme d’habitude, il était constamment partagé entre ses sentiments. Il ne voulait pourtant pas que Gwen souffre, mais une part de lui était égoïste.

« Tu sais bien que tu pourras toujours compter sur moi. »
Harry avait envie de rassurer le plus possible sa meilleure amie, qu’elle comprenne qu’elle pourrait toujours compter sur lui. Même s’il lui mentait et qu’il culpabilisait un peu par rapport à ça (surtout qu’elle connaissait le secret de Peter, comme quoi ils étaient vraiment proches), mais il ne pouvait rien dire de toute façon. En attendant, le jeune homme était vraiment là pour elle, quoi qu’il puisse arriver. « Je vais t’aider à passer tout ça. A aller de l’avant. »

Et autant dire qu’il n’avait aucune envie de voir Gwen se remettre avec Peter. Non pas qu’il puisse penser que ça soit possible, au vu de la situation, mais elle méritait mieux de toute façon. Enfin, elle méritait autre chose. Enfin… En tout cas, Gwen devait aller de l’avant et oublier Peter, oublier ce qu’ils avaient vécu, alors le jeune homme allait tout faire pour la soutenir et l’aider sur ce chemin. Ce chemin qu’il avait forcément envie qu’elle prenne, pour s’éloigner le plus possible de Peter.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Jeu 16 Fév - 18:51


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen ne savait toujours pas si elle avait bien fait de confier son secret, qui était aussi (et surtout) le secret de Peter à Harry, mais elle ne parvenait pas à le regretter. Depuis que c'était fait, elle se sentait un peu plus légère. Oh, elle avait toujours mal, elle avait le sentiment qu'en perdant son petit ami, elle avait perdu une partie de son cœur, mais ça lui faisait du bien, en contrepartie, de découvrir en Harry l'ami indéfectible qu'elle l'avait toujours su être, mais qui excellait présentement dans son rôle. Non, elle avait bien fait de tout avouer à Harry. Elle aurait regretté d'avoir le moindre secret pour lui, surtout à l'heure où il lui était si essentiel de se confier, de trouver une épaule sur laquelle se reposer. Si elle n'avait gardé ce secret que pour elle, elle aurait été incapable de ne serait-ce que songer à avancer. Ça lui était plus simple à présent et elle comptait bien être digne de l'amitié du jeune homme et de la patience dont il savait faire preuve à son adresse. Elle avait la faiblesse de penser que, quoi qu'il en soit, le jeune homme ne trahirait pas le lourd secret qu'elle lui avait confié, elle pensait simplement que cela allait leur permettre de ne rien perdre de leur complicité. Les secrets pouvaient bouffer n'importe quelle relation... Gwen ne réalisait pas, d'ailleurs, que le jeune homme à qui elle accordait présentement toute sa confiance supportait lui aussi son lot de secrets, et se gardait bien de les partager avec elle. Il faisait sans doute bien. Elle esquissa un sourire quand le jeune homme lui promit de l'aider à aller de l'avant. Ça lui faisait vraiment du bien d'entendre ces mots. À présent qu'ils étaient prononcés, elle se sentait bien plus confiante. Elle ne parlait pas d'aller de l'avant uniquement pour se donner une contenance. Elle savait qu'il fallait qu'elle le fasse. Elle n'en aurait peut-être pas été capable avant leur conversation, maintenant, elle se sentait envahie d'une détermination nouvelle. Elle sentait bien que les intentions de Harry étaient sincères, qu'il voulait vraiment l'aider à aller de l'avant. Ce qu'elle devinait moins, c'étaient les intentions qu'il pouvait y avoir derrière.

-Merci,
souffla-t-elle en plantant son regard dans le sien, une gratitude sincère dans la voix comme dans le regard. Et comment ne pas le remercier ? En une conversation, il avait vraiment su faire beaucoup pour elle. Même si elle était loin de se sentir bien encore, elle arrivait déjà à se sentir mieux, et étant donné la douleur qu'avait engendré chez elle le fait d'avoir rompu avec Peter, on pouvait déjà dire que c'était un petit miracle en soi. J'aimerais bien... qu'on se voie plus souvent. J'ai pas trop envie de rester seule, en ce moment. Parce que seule, elle broierait du noir. Mais je ne veux pas que ça te pose problème... avec ton père...



code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Ven 14 Avr - 11:54

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry ne pouvait pas faire autrement, bien sûr qu’il serait là pour sa meilleure amie, pour l’aider à passer ce cap. Ce n’était pas évident pour elle (quand bien même il trouvait quand même que c’était une bonne chose qu’elle ne soit plus avec Peter, mais il gardait bien cette information pour lui), elle avait de nombreuses choses à dépasser. Elle avait perdu son père, maintenant elle n’était plus avec Peter, le jeune homme ne pouvait qu’avoir envie de la soutenir encore et encore dans ses épreuves. Parce qu’il ne se voyait pas quoi faire d’autre au vu de la situation, parce qu’elle était celle qu’il aimait, parce qu’elle était la seule qu’il soit capable d’aimer. Gwen n’avait donc pas besoin de le remercier. Surtout qu’en réalité, la jeune femme n’avait surtout aucune raison de le remercier. Parce qu’au final, il était quand même responsable de la mort de son père, c’était de sa faute si Monsieur Stacy était décédé. Mais ça, bien sûr, le jeune homme préférait largement qu’elle ne le sache pas. Elle ne devait jamais savoir qu’il était responsable de la mort de son père, qu’il était le Hobgoblin, qu’il était donc l’ennemi de Peter et qu’elle aurait mieux fait de ne rien lui dire au sujet du secret de ce dernier. Mais bien sûr, entre ce qu’Harry voulait et ce qu’Harry avait, il y avait toujours un monde.

Le jeune homme se contenta donc d’afficher un léger sourire à sa meilleure amie, comme pour lui dire qu’elle n’avait pas besoin de le remercier. C’était bien la seule personne qui était capable de le faire sourire autant. En même temps, il avait un peu le sentiment qu’elle était la seule qui soit capable de le rendre heureux. Même si elle ne manquerait pas aussi de le faire tomber bien bas, autant qu’il la ferait tomber bas. Mais ils n’y étaient pas encore. Le sourire du jeune homme se fit plus grand quand elle exprima le souhait de le voir plus souvent, même si elle ne voulait pas lui causer d’ennuis avec son père. Son père… toute une histoire.

« Ne t’en fais pas pour ça. » Il avait envie de rassurer Gwen oui, qu’elle ne s’occupe pas de ce genre de chose, qu’elle ne s’inquiète surtout pas. « On pourra se voir autant de fois qu’on le voudra. » Et encore, le jeune homme ne savait pas encore qu’il allait réussir à avoir un arrangement avec son paternel. Il n’avait même pas encore l’idée de lui dire le secret de Peter, celui que sa meilleure amie venait de lui confier. « Mon père n’est jamais là en ce moment. » Bon, d’accord, il ne l’était jamais tout le temps en réalité. « Tant que je rentre avant qu’il ne rentre, il ne remarquera même pas qu’on s’est vu. »

Autant dire qu’il n’y avait vraiment rien de compliqué là-dedans. Même si ça n’allait pas aussi bien marché, mais tant mieux au final. Pour un temps seulement, un temps trop court.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Ven 14 Avr - 20:55


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen savait que sa demande était ce qu'il y a de plus égoïste. Réclamer de Harry qu'ils passent plus de temps ensemble parce qu'elle se sentait mal et seule et parce qu'elle avait besoin de sa compagnie quand on savait que son meilleur ami n'était même plus supposé avoir le moindre contact avec elle, ce n'était pas une démarche très altruiste, et ce pouvait même apparaître cruel au sens où la jeune femme pourrait bien abuser des sentiments que Harry avait pour elle juste dans le but de se rassurer et de se sentir mieux (sauf qu'elle ignorait encore que le jeune homme était amoureux d'elle)... C'était ce qui allait se passer d'ailleurs, dans une certaine mesure, mais sans que Gwen ne prenne réellement conscience de sa cruauté. Pour l'heure, elle avait simplement envie de passer du temps avec Harry parce qu'elle se sentait mieux en sa présence, et parce que, aussi incroyable cela pouvait-il bien paraître, il lui permettait de se sentir plus optimiste quand bien même il était certainement la personne la plus pessimiste qu'elle connaissait.

La jeune femme sourit sincèrement bien que très légèrement (car sourire n'était pas une tâche aisée pour elle dernièrement) quand son interlocuteur affirma que ça ne le dérangeait pas de braver les interdits fixés par son géniteur (ce qu'il ne se privait pas de faire dans une certaine mesure depuis un moment déjà, quoi qu'il en soit). Il lui assurait que son père n'était jamais là ces derniers temps quoi qu'il en soit (et Gwen s'abstenait d'observer que ça ne devait pas changer grand-chose de d'habitude, il était inutile de le dire, il le savait l'un comme l'autre et Harry encore mieux qu'elle), et que tant qu'il ne rentrerait pas trop tard, il ne lui causerait pas de souci. Tant mieux. Ce n'était pas grand chose, mais le fait que Harry accepte potentiellement d'affronter le courroux de son père pour passer du temps avec elle était une marque d'amitié (d'amitié seulement ?) qui la touchait beaucoup, elle ne pouvait le nier. Elle ne savait vraiment pas comment elle ferait sans lui en ce moment, elle avait l'impression d'être au bord du vide, c'était lui qui l'empêchait d'y sauter les pieds devant (mais ce serait lui qui finalement l'y jetterait sans ménagement, au sens propre, à l'heure où elle perdrait toute illusion à son sujet).

-On surveillera l'heure, dans ce cas,
affirma-t-elle alors. Une boutade, mais sincère quand même, parce qu'elle ne voulait vraiment pas causer le moindre ennui à Harry quand lui-même faisait tant de choses pour elle... qu'elle se pensait incapable de lui rendre par ailleurs. D'ailleurs, tu as encore du temps devant toi ou pas ?



code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 853

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Jeu 1 Juin - 22:05

Gwen & Harry
C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis.
Harry n’avait vraiment pas le sentiment de prendre sur lui quand il affirmait à Gwen que cela ne le dérangeait pas de voir plus sa meilleure amie malgré l’interdiction de son père. En même temps, si le jeune homme devait constamment écouter Norman Osborn, il ne s’en sortirait pas vraiment. Et pour Gwen, il avait envie de prendre tous les risques possibles. Même si pour cela, il devait affronter son père. Ce n’était pas un souci vraiment, il n’avait pas peur. Même si, bien sûr, à choisir le jeune homme préfèrerait quand même que son géniteur ne soit jamais au courant qu’il continuait de voir Gwen en cachette. En grande partie parce qu’il n’avait aucune envie qu’il lui cause des soucis, qu’il fasse quelque chose pour l’empêcher de la voir. Au vu de ce qu’il était capable de faire, Harry n’avait quand même pas envie e le voir encore agir à son insu. Mais bon, comme il venait de le dire, Norman Osborn n’avait pas vraiment besoin de savoir qu’il continuait de voir Gwen (même s’il pouvait quand même s’en douter, parce qu’il savait qu’il aimait vraiment la jeune femme). S’il rentrait assez tôt, le jeune homme pensait que son père ne verrait même pas la différence. En même temps, les deux Osborn ne se croisaient pas souvent au final. La plupart du temps, le jeune homme rentrait chez lui avant que son père ne soit rentré de son travail et il allait même la plupart du temps s’enfermer dans sa chambre sans voir ce dernier de la soirée. Et il était déjà parti quand il se levait. Au final, ils ne se voyaient donc pas et Harry ne pensait pas qu’il y avait de risque. Pas plus que maintenant en tout cas.

Harry afficha un sourire – de ceux que seul Gwen arrivait à lui tirer en fait, parce qu’elle était la seule en ce bas monde à le rendre un minimum heureux (bon, ce n’était peut-être pas vrai, mais c’était ainsi qu’Harry voyait les choses) – quand sa meilleure amie lui confirma qu’ils allaient surveiller l’heure. C’était ce qu’ils feraient évidemment. Et d’ailleurs, en cet instant précis ils devaient surveiller cette heure. Le jeune homme tourna son regard vers sa montre, poussant malheureusement un soupir.

« Non pas vraiment. »
Dit-il à contre cœur. Évidemment, si cela ne tenait qu’à lui, il resterait là, tout le temps même. Mais bon, il ne pouvait pas non plus faire n’importe quoi. Pas maintenant en tout cas, cela serait vraiment dommageable que son père le grille maintenant et l’empêche de voir Gwen plus tard. « Ça te dit que demain on se voit assez tôt ? » Son père partait de toute façon toujours tôt, à croire qu’il n’avait que son travail – et le Bouffon Vert – dans la vie. « Et qu’on passe la journée ensemble ? »

Histoire de pouvoir rattraper un peu les choses. En tout cas, Harry avait envie de passer le plus de temps possible en compagnie de sa meilleure amie.
Code by Gwenn

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1224

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   Jeu 1 Juin - 22:26


C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis
G

wen savait qu'en demandant à Harry s'il avait encore du temps devant lui, elle les ramenait à la réalité et s'exposait à la possibilité que ce soit bel et bien le cas et qu'il doive s'en aller. Mais quand bien même cette perspective ne la réjouissait pas franchement, elle préférait tout de même se montrer prudente. Elle ne voudrait pas que son meilleur ami s'attire des ennuis à cause d'elle. S'ils tenaient vraiment à se voir plus régulièrement comme ils venaient tout juste de se le promettre, alors il fallait qu'ils acceptent aussi de faire les choses convenablement. En se montrant prudents. Donc. Gwen ne fut pas vraiment surprise qu'un regard en direction de l'heure apprenne au jeune homme qu'il était effectivement l'heure qu'il y aille. Cela faisait un moment qu'ils bavardaient tous les deux, rien de surprenant, donc, à ce qu'il soit tant pour lui de retourner dans la demeure des Osborn avant que son géniteur ne se doute de quoi que ce soit. Gwen devait bien reconnaître que si cela ne tenait qu'à elle, elle l'aurait retenu plus longtemps. Lui parler lui avait fait énormément de bien. Elle avait un peu le sentiment de ne plus avoir que Harry au monde, et à ce titre, elle n'aimait pas devoir se soustraire à sa compagnie. Mais comme on dit : même les meilleures choses ont une fin. Il allait donc falloir qu'ils se résignent à se laisser pour le moment. Et puis, cela ne signifiait pas qu'ils ne pouvaient pas se revoir très vite. Harry semblait le penser autant qu'elle en tout cas, au vu des mots qu'il prononça ensuite.

Il lui proposa qu'ils se revoient le lendemain, et qu'ils passent la journée ensemble. Voilà qui devrait clairement compenser le départ de Harry. Cette perspective fit naître un sourire sincère sur son visage. Elle savait peu en afficher, maintenant, mais Harry avait ce don-là, manifestement. Elle se disait que passer la journée du lendemain avec lui serait effectivement la meilleure manière pour elle d'arrêter de ressasser ses sombres pensées et ses idées noires pour tout simplement s'aérer l'esprit et penser à tout autre chose. Bien sûr, elle ne pourrait pas complètement oublier son père, ou cette fichue prédiction, tout comme elle ne pourrait pas davantage oublier Peter, mais son meilleur ami lui offrait l'opportunité de se sentir ne serait-ce qu'un peu mieux, bien sûr qu'elle n'allait pas refuser. Qu'importe ce que serait leur programme, d'ailleurs. S'ils devaient juste se contenter de se poser chez elle et de bavarder comme ils l'avaient fait jusqu'ici, ça lui conviendrait déjà très bien.

-Avec grand plaisir,
assura-t-elle sans avoir à feindre l'enthousiasme. Et puisqu'il devait en être ainsi, elle n'allait pas retenir Harry plus longtemps. À demain, alors.




code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est dans les moments difficiles que l'ont reconnaît les vrais amis [pv Harry <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» décès de mon père
» Samedi 11 Fevrier
» Le Destin. [Huddy] &#9829;
» François Pérusse
» a quel film appartient cette image ( version harry potter)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Résidences :: Résidences :: Appartement des Stacy - Manhattan-