Plus vite que la lumière (Beth)


Partagez | .
 

 Plus vite que la lumière (Beth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 696

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Plus vite que la lumière (Beth)   Mer 20 Mai - 23:16

Beth & Pietro
Puisque nous serons toujours que la moitié d'un tout...
Pietro attendait le plus souvent la nuit tombée pour agir, afin de minimiser les risques de se faire prendre. Il était sur le point de commettre quelque chose d’illégal, il n’allait évidemment pas tenter le diable. S’il avait le choix, le jeune homme s’arrangerait pour ne pas avoir besoin de faire ce genre de chose, mais il ne pouvait pas. Parce qu’il se trouvait dans une situation compliquée et qu’il ne pouvait pas faire autrement. Il fallait bien qu’il survive et pour survivre, il avait besoin de manger quelque chose. Hors, puisqu’il était impossible qu’il s’achète de la nourriture, il était obligé de la voler. Heureusement qu’il avait des capacités qui l’aidaient grandement dans la manœuvre, il s’en sortait quand même bien mieux que les autres sans domicile fixe, du moins mieux que certain. Il suffisait qu’il ne se fasse pas prendre, tout simplement. Ce qu’il ne permettrait pas d’arriver évidemment. En dehors du fait qu’il n’avait aucune envie de finir en prison, il était hors de question pour lui que quelqu’un découvre ces pouvoirs. Il savait très bien ce que les gens faisaient aux personnes comme lui, les expériences qu’ils avaient tendance à effectuer. Pietro ne pouvait pas laisser une telle chose se produire, pas simplement pour lui. Il ne supporterait pas de finir en rat de laboratoire, mais surtout il ne supporterait pas d’abandonner Wanda. Parce que ce n’était pas parce qu’ils étaient dans deux « groupes » différents, qu’ils ne continuaient pas de veiller l’un sur l’autre. Pietro avait bien l’intention de s’arranger pour que rien n’arrive à sa sœur et pour ça, il devait rester en vie.

Puisqu’il faisait suffisamment nuit, Pietro s’était donc approché d’une grande surface. Puisqu’il se disait que ceux qui était les patrons de ces sociétés gagnaient plus de chose que ceux tenant des superettes, le mutant avait décidé de la prendre pour cible. C’était simple, il entrait, il volait et il sortait. Il y avait des alarmes, des caméras, de la sécurité donc. C’était pour cette raison que le jeune homme avait décidé de porter une cagoule, afin que personne ne puisse repérer son identité. Le plus important, c’était de faire vite et pour cela, Pietro était plus que doué. Quand il eut mis cette cagoule sur sa tête, il agit donc comme convenue. Cela ne dura que quelque seconde pour qu’il remplisse son sac et prenne la fuite, le plus loin possible.

Il se trouvait déjà à plusieurs mètres du super marché et par conséquence, le jeune homme se montrait moins prudent. Ce n’était pas parce qu’il était rapide qu’il n’avait jamais d’accident, au contraire. Et ce fut à la dernière minute qu’il vit une personne sur son trajet, alors qu’il pensait qu’il n’y avait personne. Pietro percuta alors la personne de plein fouet, ce qui ne devait pas vraiment être agréable pour cette personne. Mais ce n’était pas agréable pour lui non plus. Il tomba au sol, il supportait mal les arrêts si brutaux.

« Merde… »

Dit-il péniblement, se massant la tête sans même regarder qui il avait percuté.


_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Lun 8 Juin - 0:12



Plus vite que la lumière

Beth était un oiseau de nuit, ce n'était pas une grande nouvelle. Elle qui n'était pas fichée dans les dossiers des États-Unis – elle s'était tout du moins arrangé pour l'être le moins possible depuis qu'elle avait fait le choix de traverser l'Atlantique – il lui était bien plus confortable de se balader et de faire tout son trafic une fois que le soleil avait disparu à l'horizon. Ce n'était d'ailleurs pas pour rien qu'elle ne se rendait pas tellement souvent en cours à la faculté, s'arrangeant avec ses quelques camarades pour récupérer les papiers importants et autres, afin de passer les années sans trop de difficultés. Elle était de toute façon douée dans ce qu'elle faisait et n'avait donc pas besoin de travailler avec acharnement pour obtenir des résultats satisfaisants. Ce qui était d'autant plus pratique puisqu'elle devait, en dehors des cours, faire en sorte de subvenir à ses besoins et s'arranger pour ne pas se retrouver à la rue. Plus important encore, elle devait maintenir toutes forces de l'ordre éloignée de son périmètre, ce qui n'était définitivement pas chose aisée dans cette société où le monde du crime prenait de plus en plus de place, augmentant donc parallèlement et logiquement le système de surveillance.

Au fil des années, Beth était presque devenue une pro de l'invisibilité – un pouvoir qu'elle aurait d'ailleurs bien troqué avec celui dont elle avait été dotée sans qu'on ne lui ait rien demandé – mais on n'était jamais à l'abri d'un faux pas ou d'une embuscade inattendue. C'était donc aux aguets, comme habituellement, qu'elle était sorti ce soir là dans le but de renflouer un peu son porte-monnaie en menant quelques missions anodines au black. Elle préférait éviter le plus possible les plans foireux, éloignant au maximum la drogue et les armes de son champs d'action – quand bien même elle avait déjà dû passer par ce chemin à quelques reprises – et ce n'était donc que quelques petites choses anodines qu'elle venait de terminer, pour une ridicule liasse de billets qu'elle recomptait tranquillement dans la pénombre d'une ruelle. Tranquille, elle ne le fut cependant pas longtemps et le compte de l'argent gagné ce soir lui sorti complètement de l'esprit lorsqu'elle fut soudainement littéralement victime d'une carambolage humain.

- Putain, lança t-elle vulgairement sous le choc, son dos complètement endolorie contre le mur qu'elle venait de percuter de plein fouet.

Elle tenta une première fois de se relever, sans grand succès. Elle aurait bien fait appel à l'un de ses clones pour lui filer un petit coup de pouce mais ç'aurait été contre sa « politique » du diable à ne pas tenter. Elle ignorait tout de la personne – puisqu'il s'agissait bien d'un homme, comme elle pouvait le constater à présent que sa vue reprenait toute sa clarté –  qui venait de l'envoyer valser. La vitesse à laquelle il venait d'accomplir cet exploit n'était cependant très clairement pas normale et quelque chose lui disait qu'il y avait une mutation – ou autre chose encore ? – derrière tout ça. Il n'y avait qu'un seul moyen d'en avoir le cœur net, mais mieux valait y aller en douceur.

- Tu cours bien vite pour un aveugle, lança t-elle d'un ton légèrement assassin à l'adresse de son « agresseur » tout en parvenant à se relever cette fois, fourrant les billets sur lesquels son poing s'était refermé dans l'une des poches de sa veste en cuir.  En douceur on avait dit ?


_________________
When did I become Us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 696

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Mar 30 Juin - 0:30

Beth & Pietro
Plus vite que la lumière
Pietro supportait vraiment difficilement les arrêts brutales comme il venait de vivre, quand son corps lancé à pleine vitesse. Il était légèrement retourné et il avait besoin de quelques secondes pour s’en remettre. Ses muscles étaient particulièrement tendus, il détestait vraiment ça. Ce n’était pas pour rien que normalement il faisait attention à ne pas se faire arrêter de cette manière, malheureusement les accidents ça arrivait de temps en temps. Surtout quand le mutant se montrait distrait parce qu’il pensait s’être sorti d’affaire. Cela lui apprendra à ne pas regard devant lui aussi. S’il avait fait un peu plus attention, il n’aurait pas percuté cette fille. Puisque c’était bien une femme que Pietro venait d’envoyer valser, involontairement, contre le mur. Il l’entendit jurer à son tour dans son coin, cela ne devait pas être agréable pour elle non plus. Mais, il n’en avait pas grand-chose à faire. Surtout au vu de la manière dont elle lui lança des paroles sur un ton assassin, avant de se relever. Pietro lui lança un regard noir, avant de se lever à son tour. Il passa une nouvelle fois sa main sur sa nuque, il se sentait tout courbaturé. Il savait qu’il n’allait pas pouvoir « courir » de suite, il avait besoin de quelques minutes avant de reprendre ses forces. Son corps subissait de gros ravages quand il était arrêté de la sorte.

« Toutes mes excuses ! »
Dit-il après quelques secondes, faisant une révérence à la jeune femme. C’était parfaitement hypocrite, mais ça lui ressemblait bien. « J’espère que je ne t’ai pas trop décoiffé, je m’en voudrais. »

Ce n’était pas forcément amusant, mais ça le faisait rire lui. En même temps, il avait tellement l’habitude de prendre les choses à la légère, de se montrer « amusant ». Il n’avait pas vraiment apprécié les paroles de la jeune femme, alors il répondait de cette manière. En temps normal, il aurait peut-être demandé d’une autre manière comment la jeune femme se sentait après ce choc. Ou peut-être pas en fait, on ne devait présumer de rien quand il s’agissait de Pietro Maximoff. Ce n’était pas vraiment souvent qu’il se montrait sérieux, il n’aimait pas ça. Sa vie était bien trop remplit de sévérité après tout, alors autant contrebalancer.

« C’est une sacrée liasse d’argent que t’as là. »

Il avait remarqué les billets que l’inconnue avait fourrés dans sa veste en cuir. Cet argent qui lui manquait tellement pour vivre. Pietro n’avait pas encore trouvé un moyen de gagner sa vie convenablement, assez pour se payer un toit au-dessus de sa tête et s’empêcher de voler pour manger. Cet argent, il ne pouvait donc que le remarquer, même de loin. C’était le genre de liasse qu’il aimerait bien pouvoir ranger dans sa poche également. Mais ce n’était pas aussi facile.

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Sam 15 Aoû - 20:55



Plus vite que la lumière

Lorsque l'esprit est concentré sur une tâche importante, la surprise donne rarement de bonnes réactions. Très clairement, Beth ne s'était pas attendu à être percutée ainsi de plein fouet et être si violemment sortie de le tâche qu'elle s'était fixée – à savoir rentrer au plus vite chez elle et se faire de nouveau aussi petite qu'elle le pouvait – n'avait absolument rien d'agréable. Alors, oui, cette surprise là, doublée du stress, n'avait pas fait bon ménage dans son cerveau et sa réaction n'eut alors rien d'amicale ou de poli. En même temps, celui qui l'avait bousculer sans ménagement n'avait pas émis la moindre excuse et ne s'était encore moins bouger les fesses pour l'aider à se relever. Courir, ça il savait, très clairement, mais pour le reste en revanche... Beth, d'ordinaire, et lorsqu'elle ne prenait pas l'apparence de l'un de ses clones en particulier, n'était pas du genre sanguine, mais elle n'aimait pas pour autant se faire marcher sur les pieds et son ton acerbe devenait sa première défense. Elle aurait tout aussi bien pu lui demander tout simplement de faire attention et reprendre son chemin sans faire d'histoire, un deuxième point qu'elle aurait probablement mis en marche après sa petite remarque si elle n'avait pas l'impression de voir derrière cet homme l'un de ses semblables.

Enfin, semblable était un bien grand mot puisqu'elle avait toujours été livrée à elle même et personne n'était jamais apparu pour la soutenir ou lui donner le sentiment qu'elle n'était pas toute seule. Tout ce qu'elle savait sur les mutants, c'était d'elle même qu'elle l'avait découvert. Ce coureur fou était donc peut-être bien de son espèce – et c'était ce dont elle souhaitait avoir la confirmation – mais elle n'était plus en mesure de ressentir une quelconque appartenance. Ce n'était pourtant pas faute de l'avoir ardemment souhaité lors de ses premiers temps aux États-Unis. A présent – et dans ce moment très spécifiquement – elle n'allait très clairement plus dans ce sens (bien que secrètement elle en possédait encore le désir). Si elle avait sincèrement voulu intégrer les rangs des x-men, elle se serait sans doute adressé de manière différente à son interlocuteur, bien qu'elle n'était encore sure de rien quant à son identité. Vu la manière dont il lui répondit, elle n'eut pas l'ombre d'un regret. Beth voyait bien qu'il se foutait royalement d'elle et ce n'était pas pour arranger son humeur légèrement bousculée par les événements. Elle eut bien envie de lui faire sa plus belle grimace en retour mais se retint, pour le bien de sa petite fierté. Seulement, en plus de sa moquerie, monsieur se montrer curieux quand à l'argent qu'elle venait durement de gagner, et ça, il était hors de question qu'il s'en approche.

- Je préférerai que tu t'occupes de tes cheveux à toi plutôt que de ce qui se trouve dans mes poches, répondit-elle en croisant les bras, resserrant ainsi sa veste ainsi que son contenu contre elle. Dis moi, tu t'entraînes pour un triathlon ou tu te boostes à l'héro ? Puisqu'il faisait son curieux, elle allait en faire de même, et sans ménagement. C'était bien pour ça qu'elle était encore là après tout.


_________________
When did I become Us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 696

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Mar 15 Sep - 15:34

Beth & Pietro
Plus vite que la lumière
Visiblement, la jeune femme que Pietro avait renversée en courant, n’avait pas le sens de l’humour. Cela ne déstabilisait pas le jeune homme, il avait l’habitude que les personnes à qui il parlait ne soit pas à la hauteur de son humour. En même temps, le mutant avait quand même conscience que parfois, il était un peu lourd par moment. Mais tant pis, c’était les autres que ça dérangeaient et pas lui. En tout cas, l’inconnue n’apprécia pas apparemment qu’il s’occupe de ses affaires. En même temps, ce n’était pas de sa faute si tous ces billets (bien juteux pour une personne qui vivait dans la rue avec aucun revenu) trainaient sous son nez. Pietro était donc curieux, même s’il ne connaissait en aucun cas la jeune femme et qu’il y avait peu de chance qu’il connaisse plus. D’ailleurs, Pietro se demandait même si la conversation n’allait pas s’arrêter là. Tout dépendant de ce que la jeune femme allait répondre, si elle répondait quelque chose. Elle n’avait aucune obligation de le faire, bien au contraire. Elle pouvait très bien décider de l’envoyer bouler et de s’en aller, il ne lui en tiendrait pas rigueur. En même temps, il n’allait pas en vouloir à quelqu’un qu’il ne connaissait pas du tout. Quoi que si elle s’en prenait à ses cheveux.

« Mes cheveux sont parfait ! »

Lança-t-il d’un air faussement vexé, puisqu’il ne l’était pas du tout, en passant une main dans sa chevelure grise. Il avait régulièrement des remarques sur sa coupe, mais franchement le jeune homme n’en avait que faire. Il l’aimait telle qu’elle était et il n’avait pas l’intention de changer, c’était ce qui faisait son charme en plus. Et visiblement, l’inconnue n’avait pas spécialement envie de partir et se montrait curieuse de son côté également. Ça ne le dérangeait pas plus que cela au final, il n’allait pas lui en vouloir d’être curieuse alors qu’il l’avait été précédemment. Même si la jeune femme n’avait en aucun cas répondu à sa remarque. Il n’avait pas l’intention de s’étendre sur son sujet non plus.

« Si je participais à une course, je gagnerais à coup sûr, c’est trop déloyale. »

Un sourire amusé s’était affiché sur son visage. Il se vantait un peu trop sans doute, mais en même temps il disait vraiment la vérité. Au vu de ses capacités, ce n’était pas juste pour les autres candidats d’une course, même si ce n’était pas le genre de Pietro de se montrer au grand jour comme ça. Il était un mutant, il savait ce que les humains étaient capable de lui faire, alors forcément il ne jouait pas trop avec le feu non plus. Même si par moment, comme à l’instant, il était un peu trop à découvert. Mais il priait intérieurement pour que l’inconnue ne fasse pas trop attention à sa vitesse et surtout qu’elle ne s’amuse pas à le dire à tout le monde (quoi qu’il ne voyait pas où elle aurait un intérêt). Evidemment, Pietro était loin de se douter qu’il se trouvait devant une mutante également.

« Tu t’appelles comment ? » Tant qu’à faire, il avait bien envie de savoir.

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Sam 24 Oct - 15:15



Plus vite que la lumière

Beth avait trop rarement croisé le chemin d'autres mutants tout en sachant à qui elle avait réellement affaire et, elle ne pouvait pas le nier, c'était un manque qu'elle avait parfois du mal à gérer. Elle était différence, c'était un fait, mais elle n'était pas la seule à l'être. Pour autant, elle n'avait jamais été rassurée par le sentiment d'appartenance à son espèce puisqu'elle n'avait jamais fait face à d'autres mutants en tant que tels. Elle savait pertinemment que certains d'entre eux se trouvaient depuis toujours dans un périmètre plus ou moins large autour d'elle, elle sentait même parfois leur présence suivant la puissance de leurs mutations, mais elle n'avait bien évidemment jamais osé faire une recherche plus approfondie à leur sujet. Quelle catastrophe ç'aurait été si la personne qu'elle croyait être mutante s'avérait n'être qu'un humain de base... Pour autant, là, tout de suite, pour ce qui s'agissait de celui qui se trouvait sous son nez, elle avait de moins en moins de doute au fur et à mesure des secondes.

Personne, au grand personne, n'était capable de courir jusqu'à l'invisibilité. Car oui, en y réfléchissant bien, elle aurait totalement dû le voir venir le coco avant qu'il ne la percute comme un vulgaire morceau de viande.  Et ce n'était en plus pas comme s'il ne venait pas de lui confirmer à demi mot que quoiqu'il arrive il courrait plus vite que n'importe qui. Tout, que ce soit au niveau des paroles ou des gestes – et peut-être même au niveau de la couleur de ses cheveux, mais ce que la folie en elle avait sur le crâne, elle ne pouvait pas vraiment porter de jugement à ce niveau là –, portait à croire qu'elle avait enfin face à elle un de ses « frères » mutants et, cette fois, elle comptait bien ne pas laisser filer l'opportunité d'une telle rencontre. Même si, il fallait bien l'avouer, l'ambiance était assez électrique pour l'heure. En même temps, vu la façon dont leurs chemins s'était croisés... Pour autant, la curiosité semblait être partagé puisqu'il lui demanda son nom. Tiens donc ! Beth se contenta de pencher légèrement la tête sur le coté tout en relevant ses sourcils, lui montrant ainsi un étonnement ironique.

- Il faudrait savoir. Est-ce que tu fonces dans les gens dans l'espoir de voler leur bien ou est-ce que c'est la meilleure technique que tu ais trouvé pour draguer ? Elle marqua une pause, restant l'observer un instant. Tout dépend auquel de mes moi tu poses la question. Nouvelle pause. S'il n'était finalement pas ce qu'elle croyait, il pourrait alors se contenter de la prendre pour une folle. Elle n'avait bien évidemment pas l'intention de faire apparaître ses clones ce soir. Tout du moins pas avant d'avoir la certitude que le terrain d'approche était totalement « safe ». Beth, lâcha t-elle finalement. N'était-ce pas, de toute manière, la meilleure façon de continuer la conversation que de lui donner ce qu'il demandait ? Et toi ? demanda t-elle à son tour. Elle se retint de lui trouver un nom hypothétique en rapport à sa grande vitesse de déplacement, la blague avait sans aucun doute assez duré.


_________________
When did I become Us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 696

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Jeu 12 Nov - 22:01

Beth & Pietro
Plus vite que la lumière
Apparemment, la jeune femme que Pietro avait de la répartie. Le jeune homme devait bien avouer qu’il appréciait ça, il semblait que la conversation allait être amusante et il aimait ça. Aux premiers abords, le mutant n’avait pas eu une très haute estime de l’inconnue, mais il avait quand même été curieux à son sujet. Il n’y pouvait rien, c’était dans sa nature. Même s’il était évident que le jeune homme devait se montrer plus que prudent ces derniers temps, avec l’épée de Damoclès qui se trouvait au-dessus de sa tête depuis qu’il avait décidé de quitter la confrérie des mauvais mutants. Pietro ne retint pas un large sourire de s’afficher sur son visage, à la remarque de la jeune femme.

« Si j’avais l’intention de te déposséder de tes biens, tu les aurais déjà perdu. » Dit-il dans un premier temps, répondant à l’une de ses remarques. Il savait qu’il y avait de l’argent dans la veste de la jeune femme, s’il voulait il pouvait aisément le prendre. Et cela, sans qu’elle ne parvienne vraiment à s’en rendre compte. Il était bien trop rapide pour ça en tout cas et il savait y faire. Evidemment, le jeune homme devait bien avouer que c’était tentant de prendre tout cet argent qu’il avait aperçu, mais il ne le ferait pas. Même s’il avait souvent faim quand même. « Et je ne drague pas comme ça. »

Tant qu’à faire, le jeune homme précisait ça quand même. De toute façon, il n’était pas un grand dragueur. Non pas qu’il n’aimait pas taquiner un peu les personnes qu’il croisait et que parfois il jouait un peu de son « charme » naturel, mais il avait bien trop de préoccupation en ce moment de toute façon. La jeune femme finit par se présenter, elle s’appelait donc Beth. Pietro ne comprit pas vraiment la remarque de la jeune femme quand elle lui affirma que cela dépendait de la personne à qui il adressait la question. Evidemment, Pietro ne pouvait pas deviner que la jeune femme qu’il avait sous les yeux était une mutante. Il y avait bien trop de personne dans ce monde pour qu’il puisse imaginer qu’il avait une personne comme lui devant lui.

« Je m’appelle Pietro. » Répondit-il quand elle lui retourna la question, c’était quand même la moindre des choses de se présenter à son tour. Même si ce n’était pas une attitude sûre quand on était sans sa situation. Il valait mieux qu’il se fasse oublier. Sauf qu’il ne pouvait pas non plus mentir et donner un autre nom, ça ne servait à rien. Et puis, il avait envie de croire qu’il ne risquait rien avec Beth. « Tu entends quoi par, lequel de tes toi ? »

Oui, il n’y pouvait rien, il était curieux et il avait bien envie de savoir ce qu’elle avait sous-entendu par ces paroles. Et cela même s’ils ne se connaissaient pas du tout.

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Dim 17 Jan - 23:45



Plus vite que la lumière

Au fur et à mesure de la conversation, Beth oubliait petit à petit que son interlocuteur l'avait violemment projeté dans les airs quelques minutes plus tôt. A présent qu'elle lui avait fait savoir qu'elle n'avait pas le moins du monde apprécié l'expérience, elle se concentrait sur la vitesse qui avait rendu l'impact si violent. Elle soupçonnait très clairement qu'une mutation se cachait la dessous, ou tout du moins quelque chose de non naturellement humain. Ce n'était malheureusement pas le genre de chose que l'on pouvait affirmer ou questionner comme ça, de but en blanc. Aussi avait-elle entreprit de mener la discussion dans cette direction, de façon à savoir si ses suspicions s'avéraient véridiques ou non. Elle n'était pas encore sur et certaine de découvrir quoi que ce soit mais elle avait tout de même noté quelques formulations de phrases chez son interlocuteur qui laissaient présager qu'elle était sur une bonne piste. Avec un peu de patience, et si elle ne faisait pas fausse route, elle pensait pouvoir en apprendre plus au sujet du coureur fou.

Beth n'était pas très à l'aise à l'idée de rester ainsi dans cette ruelle sombre, non loin de l'endroit où elle avait amasser au black l'argent qui se trouvait dans sa poche. Elle n'avait pas tellement des tendances parano mais elle préférait le moins possible côtoyer le monde des vivants la nuit, et encore moins traîner dans les ruelles susceptibles de voir arriver une voiture de police en patrouille à n'importe quel moment. Ce n'était pas pour rien qu'elle restait inconnu des fichiers américains, elle n'avait pas l'intention de tout gâcher pour une simple liasse de billets. Pour autant, au delà de cette liasse de billets, il y avait Pietro – puisque c'était ainsi qu'il venait de se présenter à elle – et sa curiosité envers lui outrepassait son envie de retourner illico presto dans sa tanière. C'est que s'il s'avérait être effectivement comme elle, il serait le premier qu'elle rencontrerait réellement et, elle devait bien l'avouer, elle aurait alors envie de le garder dans son carnet d'adresse. Si ce n'était plus. Elle avait l'envie, non, le besoin de s'entourer de gens comme elle. Pour se sentir moins seule. Et comprendre enfin le sens de son existence. Quand bien même elle prenait donc son mal en patience, elle prit la décision de faire avancer un peu plus les choses suite à la question de son interlocuteur.

- Disons que je possède une schizophrénie très élevée et que, parfois, je ne m'y retrouve pas vraiment.

Sur ces mots, la folie apparut à ses côtés avec sa longue tignasse blonde et son regard assassin. Cette apparition ne dura qu'un très court temps cependant puisque Beth l'aspira de nouveau en elle, prenant elle même cette deuxième apparence le temps d'un ou deux clignements d’œil, pour enfin retourner à la normal. Tout cela n'avait pas  durer plus de cinq secondes. C'était une précaution nécessaire pour que son interlocuteur puisse encore croire à un manque de sommeil flagrant ou elle ne savait quoi d'autre susceptibles de donner des hallucinations. Et puis, dans le pire des cas, il pouvait apparemment fuir bien assez vite pour ne plus être dans son champ de vision en une demi seconde.


_________________
When did I become Us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 696

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Mar 16 Fév - 11:02

Beth & Pietro
Plus vite que la lumière
Pietro n’avait techniquement pas de raison de se montrer plus curieux avec Beth, mais ça faisait longtemps que le jeune homme ne se retenait plus quand il voulait savoir quelque chose. Au pire, il ne voyait pas trop ce qu’il risquait – en dehors de se retrouver devant une mutante travaillant pour Magnéto – alors il avait envie de savoir. Peut-être que la jeune femme avait parlé de plusieurs « elle », juste comme ça, sans raison particulière. Peut-être qu’il y avait une signification. Dans tous les cas, il avait envie de savoir, quitte à se montrer un peu trop curieux mais tant pis. Il n’en avait que faire de ce que les autres pouvaient bien penser de lui, en dehors de sa sœur mais son cas était particulier, Beth pouvait penser ce qu’elle voulait de lui, ça lui était bien égale. Mais visiblement, elle était disposée à lui répondre. Sur le moment, Pietro ne comprit pas tout à fait les propos de la jeune femme. Elle parla de schizophrénie très élevée et le mutant se dit qu’elle était sans doute complètement folle en effet. Mais ce fut sa démonstration qui commença à le convaincre que cette histoire n’était pas juste des propos en l’air.

Pietro ne savait pas combien de temps les choses durèrent – mais il avait l’habitude de la rapidité, il fallait bien l’avouer – quand il vit une sorte de sosie de Beth. Une sorte oui, la copie parfait de celle qu’il avait sous les yeux, mais avec des cheveux bien différents (et un regard qui lui donnait vraiment froid dans le dos). Mais si tôt cette apparition arriva, qu’elle disparut dans la foulée même si Beth, pendant une ou deux secondes prit cette apparence. D’accord… ce n’était vraiment pas normal.

« Ouah c’était quoi ça ? » Il ne put s’empêcher de s’exclamer de la sorte, même s’il se doutait qu’il avait en face de lui une mutante. Comment les choses pourraient être ainsi autrement ? Il n’y avait pas que les mutants qui avaient des pouvoirs de ce genre, mais Pietro ne voyait pas trop d’explication pour l’instant. Elle était donc comme lui, mais ce n’était pas pour autant que le jeune homme prenait cette découverte pour un bon signe. Il était bien placé pour savoir que tous les mutants n’avaient pas de bonnes intentions. « Si c’est lui qui t’envoi, tu ne parviendras pas à ton but ! »

Par « lui », Pietro pensait évidemment à Magnéto. Le jeune homme était sans doute un peu trop paranoïaque pour le coup, mais il préférait largement être prudent. Il avait l’habitude de prendre les choses à la légère, mais il était sur les nerfs ces derniers temps à cause de la confrérie, alors c’était un peu plus difficile de le faire en cet instant. Même s’il n’avait aucune raison de se méfier de Beth. Il ne connaissait rien d’elle, mais puisque c’était lui qui l’avait percuté, il pourrait se rendre compte qu’elle n’avait rien à voir avec son ancien patron (et accessoirement son père, même s’il ne le savait pas).

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Dim 20 Mar - 17:12



Plus vite que la lumière

La démonstration que Beth offirt à son interlocuteur fit son effet. Au premier abord et face à un si haut niveau de surprise, la jeune mutante cru qu'elle s'était complètement plantée en pensant que la vitesse de course de son interlocuteur était due au fait qu'il appartenait à la même espèce qu'elle. Peut-être cherchait-elle trop à rencontrer ses semblables, à tel point qu'elle en inventait à chaque coin de rue. Il fallait bien l'avouer, elle avait eu une période comme ça où chaque personne qu'elle croisait dans la rue était plus que susceptible d'être un mutant à ses yeux. C'est ce qu'on appelait clairement faire des transferts et jusqu'alors rien n'avait pu prouver quoique ce soit sur les éventuelles identités mutantes de ces pauvres gens. L'absence de soutien et d'accompagnement qu'elle avait ressenti depuis qu'elle s'était rendue compte de sa condition avait été – et était sans doute encore – suffisamment présente pour qu'elle cherche inconsciemment à s'inventer de la compagnie « familiale ». Elle se demandait constamment si elle était la seule à être ainsi livrée à elle même face à sa mutation. Que se serait-il passé si elle avait fait les mauvais choix – peut-être les avait-elle fait d'ailleurs – dans la découverte de cette nouvelle identité – multiple qui plus est ? Elle ne savait pas vraiment si elle pouvait s'apparenter aux autres. Elle savait ne pas être seule à être mutante, bien entendu, mais elle avait fini par se demander si cette identité particulière faisait de tous ceux possédant une mutation un seul et même groupe social. Après tout, elle ne connaissait quasiment rien de ses « semblables ».

Pour autant, aujourd'hui, elle avait senti quelque chose de plus, comme une infime conviction que, pour une fois, elle avait bel et bien raison de croire faire face à l'un des « siens ». La déception n'en était donc que plus grande. Elle s’apprêtait à répliquer à Pietro que la vitesse lui donnait des hallucinations, avant de filer à l'anglaise – en aurait-elle eut le loisir face à une telle flèche de toute façon – , lorsqu'il prononça quelques autres mots qui l’interpellèrent. Il ne semblait pas si surpris que cela finalement. Certainement surpris de la forme que prenait sa mutation, mais pas, de ce qu'elle pouvait voir à présent, de la mutation en elle-même. Elle avait vu juste finalement. Elle ne parvint cependant pas à se réjouir pleinement de se trouver face à un autre mutant que son propre reflet, tant le ton qu'il prit alors était assassin. Si encore elle comprenait où il voulait en venir.

- Lui ? demanda t-elle d'un ton à la fois curieux et offusqué. De qui tu parles ? Elle marqua un court temps de silence. Le seul but que j'avais quand tu m'as percutée de plein fouet c'était de rentrer chez moi.

Beth avait beau ne pas être toute rose dans certains de ses actes, elle n'aimait pas tellement se voir accuser de  choses qu'elle n'avait pas commises, quand bien même elle ne comprenait même pas de quoi il s'agissait.  


_________________
When did I become Us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 696

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Jeu 5 Mai - 18:12

Beth & Pietro
Plus vite que la lumière
Il était évident que Pietro se montrait bien trop paranoïaque, mais il fallait le comprendre. Il se trouvait dans une situation compliqué, ne sachant pas encore qui allait être assigné par Magnéto pour le tuer. Il ne savait pas s’il allait envoyer plusieurs personnes contre lui et il ne connaissait pas toutes les têtes des mutants de la confrérie des mauvais mutants. L’homme pouvait très bien avoir recruté une nouvelle personne et lui avoir demandé de l’assassiner pour prouver sa valeur. C’était parfaitement ridicule de sa part de croire que Beth puisse être l’une d’entre eux, qu’elle puisse faire partie de son ancien groupe de terroriste, puisque c’était lui qui l’avait percuté. La jeune femme n’avait rien demandé à personne quand il était entré en contact avec elle, à une vitesse folle. Elle n’avait pas provoqué cette rencontre, ce qui était un bon point pour croire qu’elle n’avait rien à voir avec Magnéto. Sauf qu’il ne raisonnait pas vraiment de cette manière. Pietro se montrait bien trop prudent, mais c’était ainsi qu’il espérait se sortir d’une situation compliquée. Son ton s’était fait plus assassin, plus dur, mais il n’en avait pas vraiment eu le contrôle. Il s’était simplement confronté à ses angoisses en découvrant que la jeune femme sous ses yeux était une mutante. Et les mutants se rangeaient souvent en catégorie. Les toutous de Magnéto, ceux de Professeur X et les indépendants comme lui maintenant. Il n’avait ni envie de tomber sur un sbire de Magnéto que sur un de ces X-men qui bossait pour le mutant chauve en fauteuil et qui le harcelé pour entrer dans son institut.

Beth s’offusqua de ses propos, le questionnant sur le « lui » qu’il avait dit. Elle lui demanda de qui il parlait. Le jeune homme ne répondit pas de suite, observant le visage de la jeune femme, se demandant si elle n’était pas tout simplement en train de jouer la comédie. Des comédiens, il y en avait tout un tas dans la confrérie des mauvais mutants. Elle pouvait très bien tenter de le manipuler, de lui faire croire qu’elle ne voyait absolument pas où il voulait en venir, alors que si… Mais il était vraiment trop paranoïaque. Quand elle affirma ensuite qu’elle avait juste eu envie de rentrer chez elle quand il l’avait percuté, il se calma un peu. Parce qu’effectivement, c’était lui qui l’avait percuté.

« Tu bosses pas pour Magnéto ? »
Lui demanda-t-il alors directement. Peut-être qu’elle n’était pas destiné à le tuer, qu’elle n’avait pas reçu d’ordre de l’homme, mais cela n’empêchait pas qu’elle pouvait très bien faire partie de son groupe. Dans le doute, le jeune homme préférait demander. Et si elle n’était pas en charge de le tuer, peut-être qu’elle ne saurait pas qu’il était un traitre et n’aurait pas de mal à lui réponse. Si elle répondait qu’elle bossait pour lui… Pietro ne savait pas vraiment ce qu’il ferait. Peut-être qu’il se contenterait de prendre la poudre d’escampette, il avait envie d’avoir le moins de contact possible avec les confréristes.

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 389

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Mer 15 Juin - 23:12



Plus vite que la lumière

C'était à n'y rien comprendre. Beth avait les yeux grand ouverts, un air d'incompréhension totale installée sur le visage. Et sans doute un peu de colère aussi. Pour qui il se prenait celui là à la menacer avec ses grands airs, comme si sa mutation était à elle-seule un affront à sa petite personne. Encore quelques secondes auparavant, les rapports entre eux deux étaient tout à fait cordiaux – si on oubliait bien entendu le fait que le choc de leur rencontre ne les avait pas particulièrement mis de bonne humeur – et voilà que son interlocuteur changeait soudainement de comportement. Quelle idée elle avait eu de lui montrer ce dont elle était capable aussi... Elle s'était laissée emportée, il n'y avait pas de doute là dessus, mais elle n'avait pas trouvé d'autre moyen pour que ses soupçons quant à la nature de Pietro soient vérifiés. Pourtant, quand bien même l'effet de l'apparition de son clone n'était pas particulièrement celui escompté – elle s'était attendu à tout sauf à de la colère – elle avait bien l'impression qu'elle lui avait donné ce qu'elle voulait. Fuir, crier, se tétaniser sur place, avoir des réflexes idiots de défense inutile... Voilà ce qu'un  civil tout à fait ordinaire aurait fait face à son petit tour de passe-passe. Rester planter là sans aucune crainte, avec juste cette interrogation pleine de colère, si ce n'était de haine... Soit Pietro était un habitué des mutants, soit il en était un lui même, et elle était bien incapable de considérer la première option.

- Non, répondit-elle simplement, légèrement agacée, à la question de son interlocuteur. Je ne suis même pas certaine de savoir exactement qui est ce bonhomme d'ailleurs. Elle sous-entendait en partie par ces derniers mots qu'elle aimerait bien qu'il lui en dise un peu plus sur ce Magneto dont elle avait jusqu'alors uniquement vaguement entendu parler. Elle marqua un court temps de silence, fourrant ses mains dans les poches de sa veste, enserrant de nouveau sa liasse de billets entre ses doigts. Tu es le premier mutant que je rencontre en tant que tel.

Voilà, c'était dit. Elle ne rajouta rien de plus. Elle aurait tout à fait pu rajouter qu'il était hors de question qu'il nie être un mutant alors qu'il lui avait donné par le nom de Magneto la preuve qu'elle attendait depuis qu'il l'avait percuté à pleine vitesse quelques minutes plus tôt. Elle voulait qu'il assume sa nature face à elle, non seulement parce qu'il pouvait lui donner des réponses, mais aussi parce qu'elle se sentirait indéniablement et soudainement moins seule. C'était sans doute stupide et peut-être même puérile, mais Beth avait trop longtemps porté seule le fardeau de sa mutation à présent, elle avait bien besoin de reposer un peu de ce poids sur quelqu'un d'autre. A supposer bien entendu que ce premier mutant rencontré en tant que tel soit enclin à ne pas l'abandonner de nouveau au milieu de ses incertitudes et de cette pesante solitude dont elle avait fait son quotidien depuis qu'elle était arrivée sur les terres américaines.


_________________
When did I become Us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 696

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   Mar 19 Juil - 19:21

Beth & Pietro
Plus vite que la lumière
Est-ce qu’il pouvait vraiment la croire quand Beth lui affirmait qu’elle ne travaillait pas pour Magneto ? Sans doute pas non, parce qu’après tout si elle le faisait, elle ne l’aurait pas dit non plus. Quoi qu’en même temps, certaines soient bien amusées à lui apprendre la vérité, comme Raven ne manquait pas de lui dire qu’elle avait obtenu le rôle de le tuer. Autant dire qu’il ne pouvait pas vraiment croire Beth sur parole, mais quelque chose en elle lui laissait croire qu’elle ne mentait pas. Au pire, s’il se rendait compte qu’elle mentait à un moment donné, il n’aurait qu’à se mettre à courir. Enfin, pour l’heure, il osait croire qu’il pouvait la croire. Elle semblait vraiment surprise quand il avait prononcé le prénom de Magneto, elle ne semblait vraiment pas le connaître. Et en plus, Beth affirma ensuite qu’il était le premier mutant qu’elle rencontrait. C’était la première fois que le mot venait directement dans leur conversation, même s’ils se doutaient tous les deux qu’ils étaient des mutants. En même temps, la jeune femme avait eu l’occasion de le voir courir rapidement et de même se le prendre de plein fouet. Et lui, il avait eu l’occasion de la voir aussi à l’œuvre. Autant dire qu’ils savaient tous les deux qu’ils étaient des mutants, même s’ils n’avaient pas vraiment pris le temps de mettre le mot sur ça. Ce qui était fait maintenant et Pietro n’avait pas l’intention de la contredire. De toute façon, ça ne servait vraiment à rien.

« D’accord, désolé. »
Il se rendait compte qu’il avait été quand même un peu brusque, mais en même temps cela faisait un moment maintenant qu’il avait Magnéto sur le dos et qu’il risquait gros s’il se faisait attraper. Il n’avait pas envie que Beth le prenne mal, même s’il n’était pas forcément excusable. « J’ai quelque soucis avec ce Magnéto en question, il me recherche. J’ai cru que tu travaillais pour lui. »

Elle avait peut-être envie d’en savoir plus, mais lui n’avait pas forcément envie d’en dire plus. Non pas que la confrérie des mauvais mutants soit vraiment un secret, mais ce n’était pas tellement un sujet qu’il trouvait agréable ces derniers temps. En grande partie parce qu’il préférait rester loin d’eux afin d’éviter les ennuis. Enfin, si Beth décidait d’en savoir plus, il répondrait sans doute. Sans non plus entrer trop dans les détails, il avait quand même fait des choses répréhensibles quand il se trouvait aux services de Magnéto. Il n’avait pas vraiment envie que la loi lui tombe dessus (surtout que celle qui cherchait à le tuer en faisait partie en plus).

« Tu n’as jamais rencontré d’autre mutant encore ? »

Puisqu’elle en avait parlé, il préférait relancer ce sujet. Il était sincèrement surpris de cette nouvelle. Non pas qu’ils courent les rues, mais en même temps il y en avait un paquet en ce monde. Pietro était un cas à part puisqu’il était né avec une autre mutante. Sans compter Wanda donc, Pietro avait eu l’occasion de rencontrer d’autres mutants et la rencontre la plus incroyable fut celle qu’il eut avec Magnéto. Forcément…

_________________
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Plus vite que la lumière (Beth)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus vite que la lumière (Beth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plus vite que la lumière (Beth)
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO
» [AIDE] Batterie qui se decharge super vite, comment faire ?
» Lumière continue ou flash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Queens :: Queens' Streets-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.