L'amitié, c'est se sentir un mais rester deux [pv Harry] - Page 2


Partagez | .
 

 L'amitié, c'est se sentir un mais rester deux [pv Harry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Messages : 880

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'amitié, c'est se sentir un mais rester deux [pv Harry]   Mer 8 Oct - 12:24

Gwen & Harry
L'amitié, c'est sentir un mais rester deux.
Harry peinait encore à croire ce qu’ils venaient de faire et pourtant, ils se trouvaient bien dans la voiture en direction du cinéma le plus proche, pour qu’ils puissent enfin profiter de ce film qu’ils avaient décidé d’aller voir ensemble. Norman Osborn n’allait évidemment pas apprécier ce qu’ils venaient de faire, mais Harry n’avait pas envie d’y penser pour le moment. Il se sentait tellement mieux loin de son père, dans cette voiture en compagnie de Gwen, seulement Gwen. Evidemment, cela allait lui attirer des ennuis, mais tant pis. Il était prêt à prendre le risque après tout. La situation n’avait pas été agréable quand ils se trouvaient dans ce salon en compagnie du patriarche Osborn. Norman avait réellement le don de mettre les gens mal à l’aise. Pas seulement Harry, mais également les autres. Le jeune homme ne pouvait donc que se sentir plus à l’aise une fois qu’il n’était pas en présence de son père. Et il allait être bien pendant la semaine à venir, cette semaine que Gwen lui offrait loin de la demeure qu’il devait partager avec son géniteur. Même s’il ne se doutait pas encore des conséquences que cela allait avoir, de la réaction de son père.

« T’en fais pas pour ça. »

Dit-il sincèrement à Gwen. Il n’avait pas envie que la jeune femme se prenne la tête avec cette histoire. C’était son souci au pire, s’il devait payer les conséquences de cette fuite, il le ferait. Pour l’instant, il se sentait simplement bien. Il aurait le temps de voir ensuite les choses arriver. Il se doutait bien qu’il ne pourrait pas éviter Norman, même si les deux hommes ne se croisaient pas bien souvent. Mais il aurait tout le temps d’y réfléchir ensuite, il avait bien mieux à faire pour le moment. La voiture avait roulé et était arrivée devant le cinéma le plus proche. Ils allaient pouvoir enfin voir ce film qu’ils avaient l’intention de voir depuis qu’ils avaient décidé de passer la semaine ensemble. Harry n’avait aucune idée évidemment de ce qui était en train de passer comme film, il ne s’était pas réellement intéressé aux sorties de films ces derniers temps. Alors, ils n’avaient plus qu’à choisir quelque chose un peu au hasard finalement, en espérant que le film allait être agréable à regarder. De toute façon, Harry n’aurait aucun souci à voir un mauvais film. C’était simplement un moyen pour eux de passer du temps ensemble et le jeune homme ne pouvait qu’apprécier la compagnie de Gwen.

Ils choisirent donc un film, avant d’aller se plonger dans la salle obscure du cinéma. Cela faisait tellement longtemps qu’Harry n’avait pas été voir un film, on ne pouvait pas dire qu’il prenait du temps réellement pour les loisirs. Il avait de la graine d’Osborn dans les veines après tout, il était sérieux et travaillait énormément. Et il commençait à comprendre qu’il devrait sans doute se relâcher un peu, même si cette décision n’allait évidemment pas plaire à son cher père. Il n’avait pas l’intention de dégringoler dans ses études pour autant, simplement prendre plus de temps pour lui.

_________________
But that's why he needs you. Right? To help him make his choices clear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1275

MessageSujet: Re: L'amitié, c'est se sentir un mais rester deux [pv Harry]   Ven 10 Oct - 23:40


L'amitié, c'est se sentir un mais rester deux
H

arry avait beau dire à Gwen qu'il ne fallait pas qu'elle s'en fasse, la jeune femme aurait bien du mal à ne pas se faire du mouron au retour du jeune homme, à son retour au domicile familial. Intérieurement, elle se promettait dors et déjà de l'appeler ou lui écrire tous les jours pour être certaine que tout se passait bien (oui, quelque part, elle avait un sérieux côté mère poule, elle devait bien le reconnaître)... Enfin, à quoi bon y penser, pour le moment ? Ce qui était fait était fait, et Gwen devait bien reconnaître qu'elle n'aurait pas supporté, ou très mal, de passer une seconde de plus en présence de Norman Osborn le terrifiant. Qui sait, en une semaine, et vu le peu d'égards qu'il accordait à son fils, il se pouvait parfaitement qu'il ait complètement oublié cette histoire. Ou alors, tout aussi probable, il aura été tellement accaparé par son coup de fil qu'il aura oublié jusqu'à leur présence. Mieux valait imaginer les choses de cette manière et tout simplement profiter du temps qu'ils pouvaient passer tous les deux ensemble. Elle fit de son mieux pour se vider la tête. Elle n'y parvint finalement qu'après le premier tiers du film qu'ils avaient choisi de voir tous les deux. Au moins, et même si le tout s'était fait complètement au petit bonheur de la chance, ils avaient très bien choisi leur film. La demoiselle, en tous cas, ne regrettait pas, et quelques rasades de pop corn accompagnées pour accompagner le tout avait tôt fait de ne plus lui faire garder à l'esprit la semaine qu'ils allaient passer ensemble, et c'était beaucoup mieux comme ça.

À la sortie du cinéma, Gwen ne reparla pas une seule fois du père de Harry, parce que d'une part elle-même n'avait pas forcément envie de trop y repenser, et d'autre part, parce qu'elle se doutait que son meilleur ami, puisqu'il avait l'occasion d'échapper à l'influence de Norman Osborn n'avait pas forcément l'envie qu'on lui rebatte les oreilles avec ça encore et encore, même si c'était pour râler. Elle se contenta de commenter le film, puis de faire quelques propositions aux jeune homme quant à la façon dont ils pourraient occuper leur fin de journée, et même les plusieurs jours qu'ils allaient passer ensemble. Ce qui était certain, c'est que leur planning ne tarderait pas à être chargé. Puisque la demoiselle était tout à fait incapable de demeurer inactive, et qu'elle tenait à ce que cette semaine soit absolument parfaite pour son meilleur ami. Gwen ne rechignait jamais à faire des efforts quand il s'agissait, en plus de faire plaisir à quelqu'un à qui elle tenait. Oui, cette semaine ne faisait que commencer, après tout, et Gwen s'engageait à ce qu'elle soit l'une des meilleures de leurs vies à tous les deux. Programme ambitieux ? Oui. Mais « ambition », pour qui ne le saurait pas, avait toujours fait et ferait toujours partie du vocabulaire de la jeune femme.
Elle lui ferait oublier tous ses problèmes, pensait-elle, sans avoir conscience qu'elle en représentait peut-être un de plus.






code by Mandy


_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'amitié, c'est se sentir un mais rester deux [pv Harry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [AIDE] retour en rom d'origine mais rester en ROOT
» Déclaration d'amitié (texte en prose) dédié à mes deux amies
» MES 14 ANS DE POEMES de Océane Monfret
» [WH40K] [Ecrit-defi] Parce tout seul c'est bien à deux c'est mieux
» Ajouter une personne dans la chambre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Résidences :: Résidences :: Appartement des Stacy - Manhattan-