La mort est inévitable (Gwen et Liv)


Partagez | .
 

 La mort est inévitable (Gwen et Liv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Ven 2 Jan - 23:33

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
Comme tous les jours, Marcus se leva très tôt afin de se rendre à son travail. Depuis le départ de Mindy, l’homme n’avait clairement plus que son travail dans sa vie. Comme à son habitude, l’homme portait un costume foncé pour se rendre au commissariat. Quand il arriva, il se prit une grande tasse de café et ne tarda pas à se mettre au travail. Les super-héros étaient légions ces derniers temps en ville, mais cela n’empêchait pas les policiers d’être complètement débordaient. Bien au contraire d’ailleurs, ils avaient deux fois plus de travail parce qu’ils devaient enquêter également sur ces vengeurs masqués. Marcus se donnait à fond dans son travail pour cela, parce qu’il pensait sincèrement que les super-héros ne devaient pas agir à leur manière. Il n’était pas d’accord quand Damon et Mindy le faisaient, il n’allait pas l’être maintenant non plus. C’était dangereux en plus, il suffisait de voir le nombre de victimes collatérales. L’homme pensait notamment au père de l’ami de Mindy, ce Dave Lizewski, qui était mort parce que la police avait cru qu’il était Kick-Ass. Ce n’était bon pour personne que les gens décident de faire justice eux-mêmes, ils devaient laisser la police faire leur travail. Marcus travaillait justement sur un des dossiers concernant les « super-héros » quand l’un de ses supérieurs vint le trouver. Il devait faire une enquête sur Spider-Man, ce qui n’était pas son fort. Marcus préférait largement travailler sur ces humains qui se prenaient pour des héros et qui se mettaient inutilement en danger. Mais il n’avait pas le choix, c’était un ordre. Heureusement, il allait travailler de pair avec une de ses collègues qu’il appréciait, Liv Jakobsson. Cette femme était une criminologue plus que douée. Marcus ne comprenait pas tous de ce travail qu’ils devaient effectuer, mais une chose était certaine, il devait se rendre chez le capitaine Stacy pour obtenir son avis.

Ce fut donc en compagnie de Liv qu’il prit la voiture pour se rendre dans les rues de Manhattan pour se rendre chez le capitaine Stacy. Il était le plus renseigné sur Spider-Man, il allait donc forcément pouvoir les aider. Cela ne fut pas bien long pour eux d’arriver sur place et de monter les marches vers l’appartement de l’homme. Marcus espérait qu’il était chez lui, normalement il était de repos (mais un policier n’était jamais de repos normalement). Ils auraient pu se contenter d’appeler l’homme, mais Marcus suivaient les ordres qu’on lui donnait tout simplement. Le policier frappa à la porte, attendant que quelqu’un lui ouvre en espérant tomber directement sur la personne qu’il cherchait, mais ce n’était pas le cas.


« Bonjour Gwen. » C’était Gwen Stacy, la fille du capitaine. Marcus la connaissait un peu de vue, parce qu’il avait déjà eu l’occasion de la croiser un jour. « Nous sommes venus voir ton père, il est là ? »

Avec un peu de chance, ce dernier allait être présent. Ils ne devraient pas rester trop longtemps normalement, ils avaient surtout besoin de voir quelques détails avec capitaine Stacy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1227

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Sam 3 Jan - 11:31


La mort est inévitable
G

wen venait juste de quitter les cours, qui avaient fini plus tôt que d'habitude (une prof absente), et s'était rendu immédiatement chez elle. Ce changement de programme tombait bien. La rentrée à peine entamée, les devoirs pleuvaient déjà, leurs professeurs étaient visiblement soucieux de les préparer du mieux possible à leurs examens de fins d'année, afin de s'assurer que chacun d'entre eux obtiendrait leur diplôme de fin d'étude. Ce n'était pas outre mesure pour déranger Gwen, qui faisait sans doute partie de ces rares personnes à ne pas véritablement voir d'inconvénients à travailler en dehors des cours. Seulement, comme elle était très consciencieuse, et que quelques shootings allaient par ailleurs l'empêcher de travailler convenablement durant le week-end, c'était plutôt un bonne chose pour elle de pouvoir s'y mettre dès maintenant. Une fois rentrée chez elle, elle constata que l'appartement était vide, son père était sans doute au travail, sa mère faisait sans doute ses courses (comme tous les jeudi)... Bon... profitant d'être seule, Gwen se prépara une théière pleine, et investit la table du salon afin de se mettre à ses problèmes de physique. Elle était au maximum de sa concentration quand elle entendit frapper à la porte. Délaissant un instant ses devoirs, elle ouvrit la porte, et fut surprise de croiser les regards de Marcus Williams et Liv Jakobsson, deux collègues de son père qu'elle avait croisé de temps à autres, aussitôt, elle éprouva une légère inquiétude. Pensant son père au travail, elle craignait que quelque chose lui soit arrivé... C'était une inquiétude assez constante pour elle, avec un métier tel que celui de son père, difficile de faire autrement. Elle savait museler cette inquiétude au quotidien, mais cette situation était tout de même inédite. Elle se sentit légèrement rassurée en apprenant qu'ils cherchaient à voir son père. Au moins, ils n'avaient pas de mauvaises nouvelles à annoncer.

-Oh, bonjour... mon père n'est pas là pour le moment. Il ne va pas tarder, je suppose. Vous voulez rester l'attendre à l'intérieur ?

Tout en prononçant ces mots, elle avait successivement serré la main de Marcus, puis celle de Liv. Quand sa main entra en contact avec celle de cette femme, il lui sembla que quelque chose d'étrange s'était produit. Ce n'était sans doute rien, mais cela avait fait naître un frisson au creux de son échine. Liv avait fermé les yeux une fraction de seconde, et quand avait rouvert les paupières, elle lui avait adressé l'un de ces regards... et avait écarté sa main de la sienne brusquement. Gwen ne savait pas exactement ce qui s'était produit, mais ça l'avait mis profondément mal à l'aise.

-Si ça ne vous dérange pas, oui.
répondit la criminologue d'un ton qui parut extrêmement froid à la lycéenne.

Gwen les fit donc entrer, les invita à s'asseoir sur le canapé du salon, leur proposa une tasse de thé (après tout, elle en avait proposé).

-Il s'est passé quelque chose ?

Elle se doutait que, si leur visite concernait une affaire en cours, ils refuseraient de lui en apprendre plus, mais elle n'y pouvait rien, elle était curieuse. Son regard se tournait principalement vers Marcus, elle ne se sentait pas particulièrement à l'aise avec Liv... Elle gardait ce regard qui lui avait glacé le sang en tête.







code by Mandy

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Jeu 15 Jan - 0:44

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
Quand Marcus posait son regard sur Gwen Stacy, la fille de son collègue, il ne pouvait pas s’empêcher de penser à Mindy. Le genre de fille qu’elle aurait pu être si elle avait eu une réelle enfance, si Damon n’avait pas tout gâché en l’entraînant dans ses désirs de vengeance. L’homme savait que Mindy était intelligente, elle aurait sans doute brillé en classe. Elle aurait brillait tout court, la jeune fille était très jolie (quand elle voulait faire l’effort de l’être). Marcus s’amusait parfois à s’imaginer devoir l’empêcher de sortir avec un garçon, comme le père qu’il n’avait jamais été pour elle, mais qu’il aurait aimé devenir. Cela faisait plus d’un an qu’il n’avait plus de nouvelle de la jeune fille, il se demandait ce qu’elle devenait, si elle allait bien. Il se doutait qu’elle était encore en vie quelque part (ne se doutant pas une seule seconde qu’elle puisse être de retour à New-York), sinon il aurait appris la nouvelle. Mindy était recherché, si quelqu’un avait retrouvé son cadavre, la police serait au courant. Enfin, ce n’était pas le moment de penser à ce genre de chose. Marcus devait se concentrer sur son travail, même si pour le coup il ne pouvait pas réellement avancer. Gwen annonça aux deux policiers que son père n’était pas présent, mais qu’ils pouvaient l’attendre. L’homme serra la main de la jeune fille un instant, avant que Liv ne le fasse aussi et accepte de rester. Marcus ne savait pas s’il aurait accepté lui, mais puisqu’elle venait de le faire. Bizarrement, l’homme avait l’impression qu’une certaine tension s’était installée, mais il ne pouvait pas dire d’où cela venait. Liv avait un ton froid, mais c’était habituel chez elle.

L’homme entra donc dans l’appartement des Stacy, ne pouvait pas s’empêcher de regarder un peu autour de lui. Il s’installa sur le canapé et accepta dans un sourire une tasse de thé. Puisqu’ils étaient là, autant boire du thé vu qu’elle en proposait. C’était mal poli de ne pas accepter après tout. Et ce n’était que du thé, pas d’alcool en service de toute façon. Rapidement, la jeune fille vint demander ce qui s’était passé. Du peu que Marcus connaissait Gwen, il savait qu’elle était d’une nature curieuse. Sauf qu’évidemment, il ne pouvait rien dire sur une affaire en cours. Et même s’il pouvait avoir envie d’éclairer un peu la curiosité de Gwen, il tenait trop à ses principes pour y déroger.

« Nous avons juste besoin de son aide pour une enquête. »
Se contenta-t-il de répondre, ne désirant donc pas en dire plus. « Tout se passe bien pour toi ? Le lycée ? »

Non, Marcus n’avait pas tendance à se montrer « papa poule » même avec les filles de ses collègues. Il ne pouvait pas s’empêcher de demander cela tout simplement, et c’était un moyen de converser. Gwen portait son attention sur lui en plus, alors il enchaînait. Il était cependant sans doute mieux pour la jeune Gwen que son père arrive assez vite, si elle ne voulait pas commencer à entendre des discours moralisateur de Marcus (il n’avait plus personne pour les entendre après tout).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 722

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Ven 16 Jan - 19:49


La mort est inévitable
D

es visions, Liv en avait eu plus d'une au cours de son existence, en fait, dès lors que son "don" de prémonition morbide était apparu chez elle, et même si elle évitait au possible tout contact physique avec autrui (par habitude, manque de sociabilité, et au final par précaution), elle avait tout de même le droit à sa prémonition par jour. Encore plus depuis qu'elle avait intégré le monde du travail. Ça avait pu être déstabilisant au début, mais elle avait appris à faire avec. Ces images qui lui parcouraient rapidement la tête sitôt que sa main entrait en contact avec une autre personnes étaient diverses, variées, elle avait appris à ne pas y prêter attention, comme s'il ne s'agissait là que de pensées diffuses, indépendantes d'elle, des songes éveillés auquel, la plupart du temps, elle refusait catégoriquement de se mêler. Si elle savait quel destin funeste vous attendait, elle avait pour habitude de ne pas vous le révéler, quand bien même le faire pourrait vous sauver la vie. Elle restait en dehors du destin d'autrui. Certains étaient beaux, émouvants, d'autres naturels, d'autres terribles et funestes, qu'importe, elle ne s'en souciait, pas, elle choisissait d'ignorer la réalité de ces vies destinées à être ou trop longues ou trop brèves, mais cette fois, quand sa main avait serré celle de la jeune Gwen Stacy, elle avait été tout bonnement incapable d'ignorer ce qu'elle avait aperçu. C'était à la fois... dramatique et insolite. Elle ne semblait pas beaucoup plus jeune que ce qu'elle était actuellement. Physiquement, en tous cas, elle semblait pareille à celle qui se tenait en face d'elle, et à qui elle ne put s'empêcher d'adresser un regard des plus étrange. Si elle s'était attendue à une telle vision ! Elle ne savait tout simplement pas l'écarter de ses pensées, et elle avait bien du mal à écouter la conversation de Marcus avec la demoiselle, préoccupée par ce qu'elle avait vu. Le garder pour elle, cette fois, lui semblait impossible. Gwen demanda évidemment pour quelle raison ils voulaient voir le capitaine Stacy. Marcus, évidemment, ne lui répondit pas, et lui posa une question quelconque sur la vie d'étudiante de la demoiselle. Évidemment, cela ne l'intéressait pas le moins du monde, la criminologue fit à peine mine d'écouter, d'ailleurs, quand la demoiselle répondit à la question qui lui était posée.

-Très bien, même. Je vous remercie.


Le remercier de quoi. Quelle importance que ses résultats scolaires, après tout. Gwen avait tout l'air de la première de la classe qui se payait en plus le luxe d'être populaire, elle aurait désintéressé Liv au plus haut point si elle avaient eu le même âge, avait été dans la même classe. La criminologue se contentait donc de ne pas la lâcher des yeux. Comment cette demoiselle d'apparence sans histoire pouvait-elle connaître un tel destin ? À moins d'être mêlée de près à ces affaires de super-héros, puisqu'apparemment, l'homme araignée était mêlé à l'affaire, mais pas que. Il n'y avait pas que lui...

-En fait.
dit-elle, prenant la parole, se moquant bien d'aborder un sujet qui n'avait pas eu de prémices. L'affaire dont nous voulons traiter avec ton père concerne plusieurs... super-héros. Liv détestait cette appellation.

Oui, Marcus n'allait rien comprendre à son attitude, mais peu importe, elle voulait découvrir l'attitude de Gwen à cette simple phrase. Il fallait qu'elle comprenne. Cette fois, elle ne pouvait rester extérieure et indifférente.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Mar 3 Fév - 11:59

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
Marcus n’avait rien vu du fait que sa collègue n’était pas vraiment à l’aise depuis qu’elle avait serré la main de la jeune Stacy. Il était bien loin d’imaginer ce qui se tramait dans l’esprit de la femme qui venait de voir la mort de leur interlocutrice. C’était le genre de chose que Marcus n’imaginait pas autour de lui en réalité, même s’il connaissait comme tout le monde l’existence des héros et des mutants. Il n’y était pas confronté directement. Le seul héros qu’il avait eu l’occasion de côtoyer était Mindy et on ne pouvait pas dire qu’elle avait des pouvoirs. Elle avait énormément de chose, elle était plus que douée (même si l’homme n’était pas en adéquation avec les activités de celle qu’il considérait comme sa fille, il ne pouvait pas le nier), elle n’avait pas de supers pouvoirs. Macus entama donc une conversation plus que banale avec la jeune Gwen, ne souhaitant pas mentionner la raison de leur venir dans cet endroit. C’était une affaire de la police, ils ne pouvaient pas en parler même avec la fille du capitaine. Ainsi donc, il changeait radicalement de sujet et apprécia d’entendre que les études se passaient bien pour Gwen. En même temps, de ce qu’il avait pu entendre à son sujet, ce n’était pas spécialement étonnant.

Marcus espérait cependant que le Capitaine Stacy allait bientôt arriver, il ne souhaitait pas faire perdre trop de temps à sa fille et surtout il ne voyait pas ce qu’ils pouvaient se dire en attendant. Le malaise allait sans aucun doute rapidement s’installer, mais l’homme ne se doutait pas que cela allait arriver si tôt. Quand Liv prit la parole, elle aborda le sujet de leur enquête. L’homme fronça des sourcils, comme il le faisait souvent avec Mindy, n’appréciant pas que sa collègue parle aussi légèrement de leur venir dans cet appartement. Gwen n’avait pas à connaitre la raison de leur venue, elle n’avait pas à connaitre les enquêtes que la police pouvait mener. Même si par chance, la femme ne disait pas grand-chose. Cela n’allait pas apprendre trop à Gwen de savoir qu’ils enquêtaient sur les super-héros, c’était courant quand même. Il y en avait tellement à New-York que c’était logique qu’ils travaillent sur ces affaires, la police ne pouvait pas accepter les super-héros après tout. Sauf que Marcus n’appréciait pas de devoir parler de ce sujet avec une « civil ».


« C’est ça en effet. »

Confirma-t-il en n’aillant pas l’intention d’en dire plus. Gwen en savait déjà beaucoup trop après tout. Il était donc grand temps que son père arrive, pour qu’ils puissent discuter de tout cela en sa compagnie et non pas avec sa fille. Sauf que bien sûr, Marcus était loin d’imaginer ce qui était en train de se tramer dans son dos (ou juste à côté de lui en fait). Il n’imaginait pas que Liv avait une intention précise en mentionnant les super-héros avec la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1227

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Mer 4 Fév - 15:01


La mort est inévitable
C

e n'est pas que Gwenn n'appréciait pas Marcus... ou Liv (bon, concrètement, elle avait plus de facilités à parler avec le premier, la deuxième avait tendance à la mettre mal à l'aise sans avoir à fournir beaucoup d'efforts pour cela), mais elle ne savait jamais trop quoi dire en de telles circonstances. Elle avait beau être particulièrement curieuse, elle savait pertinemment qu'elle n'obtiendrait pas si facilement d'information sur l'enquête en cours de la part de ses interlocuteurs. Pour le nombre de fois où son père rentrait le soir sans décrocher le moindre mot à son adresse, du moins pour lui parler d'à quoi avait été consacrée sa journée, elle ne se faisait pas d'illusions. Il y avait bien longtemps qu'elle avait renoncé au fait de harceler son père de question. Elle comprenait et respectait le secret professionnel. Bref, elle se doutait que la conversation entre elle et les collègues de son père ne pourrait pas être bien palpitante et ne dépasserait pas le seuil de quelques banalités sans intérêts. Que pouvait-elle dire, sinon que tout se passait bien dans ses études, et dans sa vie en générale. Elle n'était qu'une lycéenne sans histoire, après tout... Elle aurait bien pu embrayer avec une autre question... Mais trouver un sujet de conversation n'était pas si simple. Il y a deux ans environ, elle aurait sans doute fait mine de s'intéresser à Mindy, la fille adoptive de Marcus qui depuis s'était évaporée dans la nature, mais là, le sujet ne semblait clairement pas approprié... Alors bon, il fallait espérer que son père rentrerait vite, voilà tout... Ou bien espérer que, sans qu'elle s'y attende, les deux policiers décident tout de même de lui parler de ce sur quoi ils enquêtaient. Les super-héros, vraiment ? La curiosité de la jeune femme grimpait en flèche.

C'était un sujet qu'elle avait déjà abordé avec son père... hors affaires en cours, bien sûr. À chaque fois, ça se transformait en débat dont la conclusion finirait toujours par l'intention de l'un ou de l'autre de passer à autre chose... En fait, c'était un sujet qui ne pouvait visiblement qu'être houleux, et qui ne pouvait que diviser... Elle ne se rappelait encore que trop bien la discussion un peu délicate qu'elle avait eu avec son meilleur ami sur le même sujet. Enfin, elle allait s'abstenir d'exprimer son opinion pour cette fois, de toute façon, elle ne pouvait blâmer ni Marcus, ni Liv pour faire leur travail, il ne faisaient jamais que ce à quoi ils s'étaient engagés, respecter l'ordre, donc...

-Je suppose que je n'ai pas le droit de savoir desquels il s'agit.
demanda-t-elle sur le ton de la plaisanterie. Même si, au fond, elle aurait bien voulu que quelques noms lui soient donnés en contrepartie. Sûr qu'elle n'en ferait rien, mais juste pour savoir... Liv s'était mis à nouveau à la fixer intensément, de quoi la perturber de nouveau... Qu'est-ce qu'elle avait, exactement, à la regarder comme ça ? Tout ça pour lui répondre.
-En effet, nous ne sommes pas habilités à vous communiquer ce genre d'informations.
Elle marqua une pause calculée. À moins, bien sûr, que vous ayez vous-même des informations.
Et toujours son regard qui ne la lâchait pas, et qui la déstabilisait.

Gwen se contenta de faire non de la tête dans un léger sourire. Liv la lâcha enfin des yeux et fouilla dans son sac dont elle tira un carnet où elle commença à gribouiller quelque chose. Vraiment étrange, cette femme.




code by Mandy

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Mer 25 Fév - 16:14

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
Marcus s’attendait à ce que la conversation entre eux et la jeune Gwen ne soit pas des plus élaborés. L’homme espérait que son père n’allait pas trop tarder à arriver, ils auraient sans doute dû se renseigner avant de venir. Avec un peu de chance, il était sur le point de passer le pas de la porte. Cela ne dérangeait pas l’officier de police de discuter avec la jeune femme, mais il n’aimait pas que la conversation tourne autour de leur travail. Il était plus que sérieux dans son travail, au point de se mettre à dos Mindy. Marcus avait tourné la conversation vers quelque chose de bien différent, mais Liv avait renchéri en mentionnant les super-héros. L’homme ne comprenait pas pourquoi elle en disait autant à Gwen, elle n’avait pas à connaitre ce genre de détail. Même si elle était la fille du Capitaine Stacy, elle n’avait aucune raison d’être mise au courant de leur enquête. Marcus pouvait difficilement contredire les paroles de sa collègue, il confirma donc, mais sans aucune intention de préciser plus. Ce que Gwen avait compris bien sûr, puisqu’elle mentionna le fait qu’elle ne devait pas en savoir plus, qu’elle n’avait pas le droit de savoir de quel super-héros il s’agissait. Elle avait parfaitement raison et Marcus espérait que le père de la jeune fille allait bientôt arriver. L’homme se sentait un peu mal à l’aise, il avait le sentiment qu’il y avait une légère tension. Liv confirma le fait qu’ils ne pouvaient rien communiquer sur l’affaire, l’homme se retint de pousser un soupir de soulagement. Oui, il avait cru un instant qu’elle serait capable de parler, puisqu’elle avait déjà dit trop.

Sauf qu’il était soulagé bien trop rapidement. Liv demanda alors à Gwen si elle avait des informations. Marcus fut étonné de cette question, comme si elle pouvait sincèrement savoir quelque chose. Gwen répondit à la question simplement avec un geste de la tête, avant que Liv ne prenne son carnet pour noter quelque chose. Il ne put cacher sa surprise, tournant son regard vers sa collègue, puis vers l’étudiante. Finalement, il prit la parole.


« Cela semble logique que Gwen ne connaisse rien des super-héros, il n’y a aucune raison pour ça. » Dit-il plein de conviction, croyant vraiment ce qu’il disait. Marcus n’était pas idiot au point de croire qu’une jeune fille de son âge soit incapable de connaitre quelque chose sur les super-héros, après tout Mindy avait son âge, mais il considérait qu’elle n’avait tout simplement rien à faire dans ce « monde ». « A moins que l’un d’entre eux soit lycéen, mais ça serait très étonnant. »

Et l’homme ne se doutait pas une seule seconde qu’il avait tort en disant cela. Mais il peinait à imaginer qu’une personne, autre que Mindy qui avait eu une vie étrange quand même, aussi jeune puisse être dans ce monde de danger. C’était comme cela que Macus voyait l’activité de « super-héros », raison pour laquelle il avait toujours espéré que sa fille de cœur s’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 722

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Ven 27 Fév - 13:36


La mort est inévitable
L

iv savait pertinemment que ses questions pouvaient sembler singulières, et surtout, ne seraient pas comprises, ni par son collègue, ni par la jeune fille, mais ça lui était égal. Ce qu'elle venait de voir (et qui n'avait finalement qu'un rapport très éloigné avec leur enquête, mais peu importe) dépassait, et de très loin, l'entendement. Elle était habituée à voir la mort d'autrui, et généralement, elle ne s'en mêlait pas, elle parvenait même à traiter cette information avec un dédain total, comme si ça n'avait pas la moindre importance pour elle. Et en effet, ça n'en avait pas. Mais la fin de Gwen Stacy était ce qu'il y a de plus... tragique et grandiose à la fois, et aussi, au vu de l'apparence qu'elle avait dans sa vision, il se pourrait bien qu'elle soit très proche. Alors oui, elle ne pouvait s'empêcher de s'en mêler, et surtout, de vouloir en apprendre plus. Seulement, la demoiselle ne se montrait pas coopérative le moins du monde. Soit elle ne savait effectivement rien, et sa vie allait prendre un tour des plus étranges en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. La criminologue n'arrivait pas à en avoir le coeur net. Elle savait généralement très bien analyser les gens. Mais là, en lisant dans le regard de la blonde, elle ne voyait rien. Une profonde sincérité semblait animer le ton de sa voix et son regard, mais pourtant, elle n'avait pas inventé ce qu'elle avait vu... Ce n'était pas dans sa nature d'intervenir, encore moins de prévenir. Mais cette fois, elle n'imaginait pas pouvoir faire autrement.

Alors que Marcus lui faisait remarquer que Gwen ne pouvait être au courant de rien, Liv se concentrait sur son carnet, dans lequel elle avait griffonné quelques mots clairs, concis, évitant soigneusement que son collègue puisse lire par-dessus son épaule. En détails, ce mot expliquait les circonstances de la mort (très) prochaine du capitaine Stacy (puis précisait la manière dont elle était supposée le suivre assez prochainement aussi). Elle n'y comprendrait rien, elle s'offusquerait sans doute, mais peu importe. Liv se sentait l'obligation de la prévenir, et l'obligation d'être crue. Elle ignorait pourquoi, cela lui semblait important. La violence du décès, peut-être... la jeunesse de la demoiselle, pas sûr... le fait que Spider-Man, rien que ça, soit manifestement impliqué, très certainement.

-Oui, il y a peu de chance, en effet.
commenta Liv complètement l'air de rien, avant d'arracher la page de son carnet et de le tendre à l'étudiante, sans fournir la moindre explication à Marcus.
La demoiselle fronça les sourcils, attrapa le morceau de papier, et le lut. Son teint pâlit légèrement, elle semblait partagée entre incompréhension et dégoût.
-Vous savez... dit-elle d'une voix blanche. Je ne sais vraiment pas quand mon père va rentrer, et j'ai du travail... Je pourrais lui dire que vous êtes passés à son retour et lui demander de vous contacter.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Jeu 26 Mar - 19:59

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
Marcus ne comprenait vraiment rien, il ne savait même pas s'il avait vraiment envie de comprendre. Il savait que sa collègue pouvait être un peu spécial, voir même beaucoup en fait, mais il ne s'était vraiment pas attendu à ce genre de conversation. Il ne pensait pas que Liv allait ainsi trahir le secret de leur enquête. Ce n'était pas grand-chose au final, Gwen Stacy devait se douter qu'ils enquêtaient sur les humains avec des supers pouvoirs, comme n'importe qui, sauf que cela avait quand même de l'importance pour Marcus. L'homme aimait quand les choses étaient réglos, quand il n'y avait pas de travers. Les règles étaient les règles et il fallait les respecter. Le policier se sentait donc agacé mais il essayait le plus possible de le cacher. Parce qu'il n'avait aucun réel reproche à faire à sa collègue qui se trouvait au même niveau hiérarchique que lui, mais aussi afin de ne pas le montrer à Gwen. Marcus tenta cependant d'arranger légèrement la situation, en expliquant que la jeune femme n'avait sans doute rien à voir avec les super-héros. Il ne disait pas cela simplement à cause de son âge, malgré que ça joue, parce qu'elle devait avoir le même que Mindy et que Mindy était justement très porté sur ce genre de sujet. Non, il ne pensait juste vraiment pas que la blonde puisse avoir un rapport quelconque soit avec l'un de ces humains aux supers pouvoirs. Evidemment, il ne se doutait pas une seule seconde que Spider-Man était encore un lycéen et qu'un proche de la jeune fille allait plus que déraper. Liv prit la parole, allant dans le sens de l'homme. Ce dernier se montrait plus que sceptique, surtout que la femme venait de passer plusieurs secondes à écrire quelque chose dans son carnet. D'ailleurs, cette dernière l'empêchait clairement de lire les mots qu'elle écrivait au vu de la position qu'elle avait prise. Soit, il n'avait plus qu'à ronger son frein.

Liv arracha alors soudainement une feuille de son carnet et la tendit à Gwen. Marcus fronça des sourcils, ne comprenant pas plus le jeu de sa collègue, sans lâcher la jeune fille des yeux. Son teint devint soudainement pale et l'homme ne pouvait qu'être curieux de savoir ce qu'il y avait marqué sur ce papier. Elle reprit alors la parole, invitant les deux policiers à s'en aller. Marcus pouvait comprendre que cela la gêné de devoir rester en compagnie des deux adultes jusqu'à ce que son père arrive, mais il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir savoir ce que Liv avait écrit à la jeune femme. Et alors que normalement, il aurait dû se lever et sans doute prendre le chemin de la porte, il fit tout autre chose. Il se leva certes, mais ne bougea pas plus.

« Qu'est-ce qu'il y a marqué sur cette feuille ? »

Demanda-t-il d'une voie dure, montrant bien qu'il n'avait aucune envie de laisser passer cette information. Il voulait une réponse à sa question et il n'avait pas envie qu'elles l'entourloupent. Il avait l'intention de ne partir que quand il saurait enfin ce qui se tramait et ce qui traversait l'esprit de sa collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1227

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Ven 27 Mar - 18:49


La mort est inévitable
E

lle ne devrait pas prendre tout cela au sérieux. Ce n'était pas sérieux, ça ne pouvait pas l'être... C'était fantasque et absurde... et terrifiant en même temps. Elle ne pouvait pas envisager qu'il s'agisse là d'un mauvais présage, elle était bien trop pragmatique pour cela. Deux prédictions alambiquées sur sa mort et celle de son père (toutes deux supposées être proches) et elle devrait tout à coup perdre tous ses moyens ? Non, bien sûr que non. Elle avait beau savoir que les mutations génétiques pouvaient engendrer des pouvoirs surnaturels chez certains individus, elle ne croyait pas dans les diseuses de bonne aventure, elle n'y avait jamais cru, et elle n'avait pas l'intention de commencer maintenant. L'avenir est quelque chose de trop incertain pour qu'on puisse le décrire avec tant de détails, après tout. Et là, les détails (morbides, par ailleurs, Gwen ne savait pas trop si elle devait trouver sa prétendue mort comique ou particulièrement ignoble), il y en avait en masse. Elle aurait pu se rire de ce billet laisser à son attention, mais c'était sans compter sur la personne qui en était l'auteur. Liv Jakobsson était une femme que Gwen avait toujours tenue pour très intelligente, étrange et sombre, certes, mais pas de nature à faire des blagues de si mauvais goût. Elle ne comprenait pas ce que ça pouvait signifier. L'idéal, pour crever l'abcès, aurait peut-être été de parler directement, d'apprendre à Marcus ce qu'il y avait sur ce fameux papier, mais quelque chose l'en empêchait, comme une sorte de superstition, elle qui n'était pourtant pas un seul instant superstitieuse. Elle n'avait qu'une envie, pour le moment : qu'ils s'en aillent au plus vite, et la laissent seuls. Raison pour laquelle elle avait tenté de les inviter le plus poliment possible à s'en aller... Mais apparemment, Marcus n'avait pas l'intention de s'en aller avant d'avoir eu le fin mot de l'histoire. Elle pouvait le comprendre. Pour sa part, elle pouvait souvent se montrer d'une curiosité maladive. À sa place, elle aurait certainement eu une réaction similaire. Mais elle se sentait incapable de dire quoi que ce soit. Elle n'arrivait pas à se départir de cette sensation qui la saisissait bien malgré elle, celle que ces mots griffonnés à la va-vite avaient un sens. Lequel, allez savoir. Elle ne croyait pas dans le sens littéral de la chose, mais elle avait peur, oui, elle avait peur, et suffisamment pour ne pas oser révéler ce que Liv lui avait écrit, même si ce n'était qu'une sinistre blague.
Elle ne pouvait s'empêcher de se poser cette question terrible et pourtant qui n'avait rien de franchement rationnelle : et si tout cela avait une véritable importance ?

-C'est rien d'important.
répliqua-t-elle d'une voix si blanche qu'elle ne faisait pas franchement illusion quant à ce qu'elle avait lui était parvenu à la remuer. Mais j'aimerais vraiment que vous me laissiez, maintenant. ajouta-t-elle d'un ton bien plus ferme et autoritaire, elle avait rarement éprouvé une telle envie de rester seule. Tant pis si elle se montrait un peu rude et impolie pour la peine.




code by Mandy

_________________


No matter how buried it gets, or how lost you feel,
you must promise me that you will hold on to hope.
Keep it alive. We have to be greater than what we suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Ven 17 Avr - 16:36

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
S’il y avait bien une chose que Marcus avait du mal à apprécier, c’était quand il était tenu à l’écart de quelque chose. Il se tramait quelque chose entre Liv et Gwen, le policier avait envie de voir ce qu’il y avait marqué sur le billet. L’homme avait trouvé étrange les questions que sa collègue avait posées à la fille de capitaine Stacy et il trouvait maintenant cet échange de papier. Surtout au vu de la réaction de la jeune fille ensuite, puisqu’elle leur demandait soudainement de partir. Macus n’avait pas envie de partir non, même s’il n’était pas du genre à forcer la main des autres. Il n’avait pas l’intention de partir sans une réponse claire de la part des deux femmes, ce qui malheureusement serait difficile à obtenir. Liv n’était pas le genre de personne avec qui Marcus avait beaucoup d’affinité. Il l’appréciait et la respectait en tant que collègue, mais il n’avait aucune envie de s’en faire une amie par exemple. Il voyait bien qu’il y avait quelque chose qui clochait avec ce papier, il avait envie d’avoir le fin mot de cette histoire. Mais alors qu’il posait directement la question, dans l’espoir qu’on lui réponde, Gwen se contenta de préciser que ce n’était pas important avant de leur demander une nouvelle fois de partir. Macus voyait bien qu’elle tenait à ce qu’ils partent, même s’ils étaient censés attendre son père. L’homme aurait bien aimé pouvoir insister encore un peu, mais cela risquait simplement de la refermer encore plus. Ils n’avaient pas vraiment le choix pour le coup, le policier se doutait bien qu’il n’allait rien obtenir de la jeune fille. Soit, s’ils n’avaient pas le choix donc.

« Très bien. » Dit-il donc en se levant. « A une prochaine fois alors. »

Marcus ne se doutait pas encore que la prochaine fois qu’il allait avoir l’occasion de voir la jeune femme, ça serait à l’enterrement de son père. Sa mort, révélée sur le petit papier, était proche, très proche. Non, en disant cela Marcus pensait pouvoir croiser Gwen à un moment bien plus joyeux. Malheureusement, on pouvait difficilement faire quelque chose contre le destin. L’homme prit donc ses affaires pour quitter l’appartement des Stacy, sans adresser de regard à sa collègue. Il lui en voulait pour son petit numéro, il n’avait rien compris à son jeu. Elle mentionnait d’abord leur enquête à la jeune fille, elle l’a questionne ensuite sur les super-héros avant de lui donner ce papier étrange.

« C’était quoi ce petit jeu ? »

Demanda-t-il à la femme une fois qu’ils furent sortit de l’immeuble, d’un ton un peu plus sec qu’il ne l’aurait voulu. Mais il n’y pouvait rien, Marcus se sentait particulièrement frustré et énervé. Il espérait bien que Liv allait lui répondre, qu’elle ait le courage de dire ce qu’il y avait sur ce papier qu’elle avait donné à la jeune femme. Et cela malgré le fait qu’elle soit une personne plus qu’étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 722

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Sam 18 Avr - 23:16


La mort est inévitable
E

lle aurait sûrement dû, oui, mais Liv, en définitive, n'éprouvait aucun regret quant à ce qu'elle avait fait, quant aux révélations qu'elle avait faites à la demoiselle, susceptibles de traumatiser n'importe qui. Elle se trouvait, en définitive, bien généreuse que d'avoir partagé avec la demoiselle une information qu'elle connaissait pour la plupart des gens qu'elle fréquentait, mais qu'elle gardait généralement pour elle-même... Mais il faut dire que cette mort intrigante et la jeunesse de la demoiselle avaient eu raison de sa distance habituelle... Elle savait également que son collègue n'avait pas apprécié son attitude, et encore moins d'être maintenu à l'écart de ce qui était en train de se passer, mais peu importe, Liv n'avait pas l'intention de dire quoi que ce soit à Marcus, et Gwen était une demoiselle suffisamment intelligente pour ne pas répéter ce qu'elle avait inscrit sur ce papier. Suffisamment intelligente (ou folle, va savoir) aussi pour s'inquiéter, ou en tous cas être troublée par ses information, assez pour leur demander, certes poliment, mais assez froidement, tout de même, à ce qu'ils s'en aillent. Qu'importe la manière dont Marcus chercherait à en apprendre auprès d'elle, c'était peine perdue, et il ne leur restait plus qu'à prendre congé de la fille de leur collègue, qui, que sa vie soit courte ou longue, promettait en tous cas d'avoir un destin tout à fait hors du commun. Une mort pareille, Liv voulait bien parier qu'il n'y en aurait aucune autre pour y ressembler. Ça en rendrait presque regrettable le fait qu'elle ne se produise peut-être pas finalement.

Liv fit au revoir à la jeune Stacy d'un signe de la tête, et ne prononça pas le moindre mot avant d'avoir quitté l'appartement et avoir fait quelque pas à l'extérieur. Elle n'aurait rien dit du tout, à aucun moment, d'ailleurs, si Marcus, comme c'était à prévoir, ne venait pas lui demander de plus amples informations au sujet de ce qui venait tout juste se passer. Elle ne le pouvait pas. Outre le fait que les informations qu'elle avait données à l'étudiante ne concernaient qu'elle, elle ne pouvait (et ne voulait, surtout) pas parler à tort et à travers de ses pouvoirs.

-Je ne joue jamais.
répliqua Liv dans un haussement d'épaules. Gwen Stacy en sait bien plus sur les super-héros qu'elle ne veut bien le dire, elle en fréquente même un de très près.

Ça ne répondait pas à sa question mais peu importe, elle ne pouvait absolument pas répondre, dans tous les cas, c'était impossible. Alors il devrait se contenter de ce qu'elle lui donnait... Et le connaissant il ne s'en contenterait sans doute pas... Mais il avait tout intérêt à ne pas trop la pousser. Elle n'avait pas forcément envie de lui apprendre les circonstances de son décès par inadvertance... Elle avait ses secrets, de nombreux secrets, et si elle en avait révélé consciemment et indirectement à la jeune femme de chez qui ils partaient à présent, ce n'était pas pour autant qu'elle allait se mettre à tout révéler à tort et à travers.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Jeu 14 Mai - 0:58

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
Marcus n’était pas le genre d’homme à lâcher l’affaire, il suffisait de questionner les personnes proches de lui pour le savoir. Il était du genre têtu et pour le coup, il n’avait aucune envie de lâcher l’affaire non. Il n’avait pas compris le petit jeu qui s’était installé entre sa collègue et la fille d’un collègue. Liv avait écrit ce papier à Gwen et ils avaient été « gentiment » mis dehors. Marcus avait donc bien sûr envie d’en savoir plus et il espérait avoir des informations de la part de Liv, puisque la jeune Stacy n’avait rien dit. Sauf qu’il connaissait assez sa collègue pour savoir qu’elle n’était pas très bavarde. Marcus n’avait rien contre elle, mais il n’avait pas non plus vraiment d’affection pour elle. Ils n’étaient que deux collègues de travail qui n’allaient jamais prendre un verre ensemble. Ils étaient loin d’être proche et ne le serait jamais. Cependant, l’homme n’avait pas l’intention de la laisser tranquille tant qu’elle ne lui aurait pas répondu.

La femme annonça d’abord qu’elle ne jouait jamais. Marcus croisa les bras, comme il le faisait souvent en présence de Mindy quand elle vivait encore chez lui, regardant sévèrement sa collègue. Il n’avait aucune envie de plaisanter ou de perdre son temps. Et son côté autoritaire avait tendance à sortir sans qu’il ne le désire vraiment. Liv, sans qu’il n’ait dit quelque chose, ajouta que Gwen Stacy avait des informations sur les super-héros, qu’elle en côtoyait même d’ailleurs.

« Et vous savez ça comment ? »
Marcus ne voyait vraiment pas comment sa collègue pouvait affirmer ça, comme ça. Il n’y avait aucun indice qui poussait à croire que la fille du capitaine Stacy ait des contacts avec des Super-héros. Qu’est-ce qu’une gamine comme elle ferait en compagnie de personne comme eux. De la part de Mindy, ça ne l’aurait pas étonné, mais pas la jeune Stacy. « Et c’était quoi sur ce papier ? »

Il n’en démordait pas non, il avait envie de savoir ce que Liv avait bien pu marquer sur ce papier. Il voulait connaitre la raison du trouble de la jeune femme et la raison qui l’avait poussé à les renvoyer. Cela ne semblait quand même pas anodin, il n’avait pas l’intention de lâcher l’affaire. Même si pour cela, il devait bousculer un peu sa collègue. Cela ne lui faisait pas peur, il n’aimait vraiment pas ne pas comprendre quelque chose. Que cela plaise à Liv ou non. Il n’en avait que faire de ce qu’elle pouvait bien penser de lui, même si elle le trouvait trop casse pied et qu’elle s’énervait. Cela n’allait pas changer grand-chose, ils étaient loin d’être ami. Et Marcus allait pouvoir avoir les informations qu’il essayait d’avoir depuis quelques minutes déjà. Enfin ça, c’était dans l’optique que Liv accepte de lui parler, ce qui n’était évidemment pas certain. Mais Marcus préférait voir les choses d’une manière optimiste (pour changer) et croire qu’elle allait parler librement, maintenant qu’ils étaient dehors et plus en compagnie de la jeune Stacy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 722

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Lun 18 Mai - 17:37


La mort est inévitable
E

lle ne pouvait tout bonnement pas donner à Marcus d'explications concrètes quant à la manière dont elle avait découvert le rapport entre la fille Stacy et un justicier masqué en particulier, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait pas la moindre intention de voir son collègue découvrir qu'elle était mutante, comprendre qu'elle avait des pouvoirs, même si ces pouvoirs, elle les avait déjà utilisé indirectement sur lui (elle savait en effet de quelle manière l'homme était supposé mourir, mais elle se garderait bien de le lui apprendre)... Ça, c'était son jardin secret, elle n'avait nulle intention que l'on commence à jaser au poste de police concernant ses pouvoirs, et surtout, elle voulait s'imaginer que ces derniers n'appartenaient pas tant à Liv Jakobsson, la criminologue consciencieuse et sans histoire qu'à Raven, qui, pour le coup, utilisait plus que de raison la moindre de ses capacités mutantes, alors non, Marcus aurait beau insister, il ne découvrirait pas le fin mot de cette histoire, elle n'avait pas même l'intention de le lui laisser entrevoir, de toutes les manières, ce qui s'était déroulé quelques instants auparavant ne concernait jamais que l'étudiante et, dans une certaine mesure, son père. C'est tout. Personne d'autre ne l'était, personne d'autre ne devait l'être... Sauf les instigateurs de ces deux morts, qui sait.

-Je cerne plutôt bien les gens...
se contenta-t-elle de dire de sa voix neutre. Ce n'était pas faux en soi, il est vrai que c'était là une qualité qu'il fallait bien reconnaître à la jeune femme. C'était qu'elle était très observatrice, et elle arrivait assez bien à sonder l'esprit des gens, peut-être parce qu'elle avait la sérieuse tendance à les considérer davantage comme des proies éventuelles que comme des êtres humains, ce qu'elle-même ne se pensait pas être par ailleurs. Et aussi parce que sa mémoire absolue contribuait à ce qu'elle n'omette aucun détail. J'ai voulu la confronter à ses contradictions, alors j'ai écrit sur un bout de papier ce qu'il me semblait avoir découvert d'elle. Elle restait d'une impassibilité telle qu'elle aurait tout aussi bien pu parler du temps qu'il faisait. Pas la moindre once d'émotion dans le ton de sa voix. Pour cause, elle n'en ressentait pas. Manifestement j'ai vu juste.

Sa réaction n'était effectivement pas la réaction d'une jeune fille innocente, même si, en l'occurrence, la virulence de la demoiselle se justifiait davantage par la brutalité des révélations faites sur le papier qui lui avait été transmis. Personne ne devrait connaître les circonstances de sa propre mort ou de celle de ses proches. Mais en même temps, il y avait des circonstances où même Liv ne se sentait pas de tout garder pour elle-même. Ce n'était pas du pur altruisme pour autant, mais elle en avait éprouvé comme l'obligation. Ce n'était pas là une chose dont elle avait l'envie et l'intention de parler à son interlocuteur. De toutes les manières, il ne serait pas en mesure de comprendre. Un jour, qui sait, il serait confronté à ses pouvoirs. Un jour, même, qui sait, il découvrirait son vrai visage, mais ce jour était loin d'être arrivé encore, et en attendant, la criminologue agissait seulement selon le peu de conscience qu'elle daignait posséder.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Inspecteur
Messages : 414

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   Lun 8 Juin - 13:12

Marcus & Gwen & Liv
La mort est inévitable
Elle cernait bien les gens. Marcus trouvait cette réponse un peu trop facile, même s'il ne pouvait pas affirmer le contraire. S'il y avait bien une qualité que l'homme devait reconnaitre à sa collègue, c'était celle-là. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait gravi les échelons au sein de la police, elle avait des capacités de déduction incroyable. Marcus n'avait pas vraiment pu voir complètement en oeuvre le travail de la jeune femme, mais il avait entendu énormément de bien sur elle. Comme du moins bien, il semblait que les autres avaient justement du mal à la cerner. Liv était étrange oui, mais ce n'était pas un défaut en soi. Du moins, le policier ne se voyait pas lui reprocher une chose pareille. Elle affirmait donc qu'elle avait simplement cerné Gwen Stacy. Marcus ne savait pas ce qu'elle avait pu pour qu'elle croie ainsi connaitre la jeune femme, mais elle n'avait pas tort sur la réaction de cette dernière. L'homme ne pouvait pas vraiment imaginer que sa collègue lui mentait sur le contenu de ce mot qu'elle avait écrit à la jeune fille, alors il ne pouvait que trouver la réaction de cette dernière un peu étrange. Est-ce que Stacy avait vraiment un rapport avec les super-héros ? Marcus ne voyait vraiment pas comment. L'homme imaginait peu l'étudiante fréquenter le genre de personne capable de porter un masque la nuit pour faire justice (comme Mindy). Cependant, il était assez bien placé pour savoir que les apparences étaient souvent trompeuses. Marcus leva son regard sur la façade de l'immeuble des Stacy, il réfléchissait.

« Sa réaction était étrange en effet. »

Normal pour une personne qui lisait la prédiction de sa propre mort sur un papier, ainsi que celle de son père. Mais Marcus n'avait pas connaissance de ce détail. Il pensait que cela ne tournait qu'autour des super-héros, mais ce n'était pas le cas. De toute façon, il était clair que l'homme n'aurait pas plus de détail dans les explications. Il se doutait que Liv n'en avait pas à donner, ou ne voulait pas les donner. Il n'allait pas insister sur ce sujet pendant trois ans non plus, ils avaient d'autres pains sur la planche. Cependant, l'inspecteur de police ne pouvait pas s'empêcher d'être frustré de ne pas avoir lu le mot.

« Je ne comprends toujours pas l'intérêt du mot, mais soit. » Marcus tourna son regard vers Liv. « Rentrons, on a du travail. »

Finalement, avec cette histoire, ils s'étaient contentés de perdre leur temps. Ils étaient venus ici dans l'optique de parler au capitaine Stacy, mais ils ne l'avaient pas trouvé. Ils avaient eu une discussion sans grand intérêt avec sa fille, se terminant sur une note frustrante. Marcus avait plus qu'envie de rentrer au département de police pour se pencher sur un travail bien plus utile. C'était qu'ils avaient énormément d'affaire en cours après tout, ils n'avaient pas de quoi s'ennuyer. Si seulement, il n'y avait eu que les super-héros, mais ce n'était pas le cas. La criminalité était au beau fixe à New-York.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La mort est inévitable (Gwen et Liv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort est inévitable (Gwen et Liv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Puisque la mort est inévitable, oublions-la - feat Pepper
» Undertaker serait mort !!!!
» CouCou je m'appelle Misscrapbooking! de chez Gwen-Dia Scrapbooking
» Dieu de la mort : 03/2008
» ou est la faux de La mort DOS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Manhattan :: Manhattan's Streets-