Au dela de la terre (Peter :3)


Partagez | .
 

 Au dela de la terre (Peter :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Au dela de la terre (Peter :3)   Mer 19 Nov - 17:51

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex commençait à avoir du mal à cacher son impatience, alors qu'elle trouvait que le temps allait bien trop lentement. Elle savait que quelque chose se préparait dans l'ombre. Mais il n'était pas encore tout à fait l'heure de mettre ce plan en action, malgré le fait que la mutante avait plus que hâte que cela arrive. Elle appréciait de travailler pour l'Hydra et plus le temps passait, plus elle prenait les intérêts du groupe pour le sien. Cependant, elle n'avait d'yeux que pour Magnéto tout de même. L'homme était son maître, celui qu'elle devait suivre les yeux fermés sans se poser la moindre question. Il disait, elle suivait, tout simplement. Mais pour l'instant, elle devait se contenter d'attendre, donc elle le faisait, prenant son mal en patiente.

Quand elle ne passait pas son temps à rencontrer des personnes ou à tuer d'autre pour le compte de l'Hydra, on ne pouvait pas dire que la vie d'Alex était réellement passionnante. Elle ne faisait pas grand-chose, se contentant d'attendre le moment où elle aurait de nouveau quelque chose à se mettre sous la dent. Mais il y avait des moments où il était bien plus difficile d'attendre, comme en ce moment. Elle s'ennuyait énormément, cela ne l'amusait pas du tout. Depuis le jour où elle avait pu quitter cet hôpital psychiatrique, Alex n'arrivait pas à rester en place très longtemps. Elle se sentait rapidement de nouveau enfermée, bridée. Ce qu'elle détestait évidemment. Cela faisait plusieurs jours qu'elle tournait dans le petit appartement qu'elle louait dans une petite ville. Elle s'était installée ici afin de se mettre un peu à  l'écart, on ne pouvait pas dire qu'elle appréciait New-York non plus. Malheureusement, il n'y avait rien d'intéressant à faire ici, mise à part attendre. Cela faisait au moins une heure que la femme fixé la même page du livre qu'elle avait trouvé, sans avancer dans sa lecture. Elle ne savait réellement pas s'occuper dans ce genre de moment, elle n'en avait pas pris l'habitude dans sa jeunesse. Quand elle était à l'hôpital, on ne lui laissait pas le temps de s'ennuyer de toute manière avant de la shooter. La femme tourna finalement sa tête vers la fenêtre qui donné sur la cours, il faisait sombre dehors. Elle ne savait pas vraiment quelle heure il était, mais il était tard. Peut-être qu'elle devrait dormir, mais elle n'avait pas sommeil. Elle n'aimait pas rester inactive, elle avait l'impression de redevenir la petite fille qu'elle n'avait jamais réellement été.

Soudain, elle aperçut une lumière étrange à travers la fenêtre. Elle se leva pour s'approcher et observer dehors, mais il n'y avait plus rien. Cependant, elle était certaine d'avoir vu quelque chose, alors elle décida de sortir pour en avoir le coeur net. Il ne faisait pas frais dehors, l'été n'était pas encore entièrement partie, la chaleur était donc douce. Elle ne vit rien une fois dehors encore, elle n'entendit rien non plus. Son esprit par habitude tenta de sonder une éventuelle présence mutante, mais il n'y avait rien. Pourtant, elle avait bien vu quelque chose.

« Qui est là ? »

Se tenta-t-elle de dire, dans l'espoir que quelqu'un lui réponde. C'était qu'elle avait des antécédents, elle n'avait pas spécialement envie de découvrir qu'elle avait de nouveau des hallucinations.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Jeu 20 Nov - 17:33


Au-delà de la Terre
C'

était sûrement l'atterrissage le plus foireux de toute l'histoire de l'aérospatiale, et ne parlons même pas de la manière dont le vaisseau avait décollé de nouveau, Drax, Rocket et Groot l'abandonnant à la Terre ferme quand eux repartaient sillonner l'espace. Si cette lumière surnaturelle, qui certes avait disparu maintenant mais avait été éblouissante sur le moment, n'avait pas alerté le voisinage, c'était qu'ils dormaient d'un sommeil de plomb où avaient des volets à toute épreuve. Enfin bon, ça, c'était fait, et franchement, ce n'est pas comme si la finesse et la discrétion étouffaient Peter de toute manière et allaient lui poser un cas de conscience quelconque. Il observa le vaisseau ne plus devenir qu'un point dans l'horizon avant de se concentrer plus longuement sur ce qui se trouvait autour de lui. OK, ils l'avaient largué sur Terre comme convenu (avec un peu trop d'empressement, si vous voulez son humble avis), et visiblement, ils avaient au moins eu la décence de le déposer quelque part aux Etats-Unis... mais en attendant, il n'avait pas la moindre endroit d'où il se trouvait plus précisément. Et... s'il avait eu la moindre connaissance en géo (et bien sûr, ce n'était pas le cas), il s'était un peu rouillé, depuis le temps. Pas grave, Star-Lord, pensez-vous, possédait un sens de la débrouille à toutes épreuves, ce n'était pas ça, quand même, qui allait lui poser problème et l'inquiétait.

Il balaya les lieux du regard, tentant d'identifier la situation. Les lieux, donc, ne lui étaient pas connus. Et pour le moment, il n'y avait pas âme qui vive à l'extérieur. Bon, d'accord, son projet comportait quelque faille. Il aurait peut-être dû choisir un lieu de débarquement un peu moins aléatoire, et choisir d'arriver en journée (bon, pour la discrétion, on repassera d'autant plus, mais une fois de plus, il s'en fichait pas mal)... Mais il était parti sur un coup de tête, pour dire la vérité. Peut-être parce qu'il s'ennuyait un peu, peut-être parce qu'il finissait par vaguement reconnaître que c'était marrant de voir Gamora se balader toute seule sur sa mère planète, à être regardée de travers pour une raison... manifeste, mais qu'il était peut-être temps d'arrêter se poiler du haut de son soleil, et d'aller lui prêter main forte. C'est qu'il pouvait être bon chevalier, quand il le décidait. Une qualité de plus à ajouter à une liste interminable, bien sûr. Alors que, donc, il partait en quête d'une âme qui vive et qui puisse lui en apprendre un peu plus sur l'endroit où il se trouvait, ce fut l'âme qui vive qui finalement, se présenta à lui et l'interpella. Sous les traits d'une ravissante jeune femme qui accrochèrent de façon quasi immédiate un sourire charmeur sur son visage.

-Pas d'inquiétude, ce n'est que moi.
Sauf que lui, évidemment, elle n'avait aucune raison de savoir qui elle était (quelle idée) mais ça ne saurait tarder. Je m'appelle Peter Quill. Se présenter sous le pseudonyme de Star-Lord avait été extrêmement tentant, mais pas forcément le plus approprié à la situation. À qui ai-je l'honneur ?







code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 30 Nov - 1:03

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex ne savait pas réellement ce qu’elle allait trouver en sortant ainsi, mais elle n’avait pas pu s’empêcher de le faire. Elle avait vu une grande lumière, disparaitre rapidement en plus. Quelque chose disait à la femme qu’il y avait une chose étrange qui venait de se dérouler. Elle marcha donc, demandant à haute voix qui se trouvait là. Elle ne savait même pas si quelqu’un allait lui répondre ou non. Et finalement, on lui répondit. Plus encore, un homme s’approcha vivement d’elle, un sourire idiot sur le visage. Celui de la femme ne montra aucune expression alors qu’il commença son petit numéro. Ce n’était que lui, soit c’était une information très intéressante. Evidemment, Alex n’avait aucune idée de qui était cette personne. Finalement, elle regrettait presque d’avoir décidé de sortir pour découvrir d’où venait cette lumière. En même temps, elle ne pouvait pas retenir sa curiosité naturelle. Finalement, l’homme se présenta en bonne et due forme. Ça n’informa pas plus Alex sur l’identité de ce dernier cependant, elle ne connaissait aucun Peter Quill. Mais au moins, il venait de lui donner son nom, à moins qu’il soit faux. Sans trop d’étonnement, il demanda qui elle était. Alex ne savait pas vraiment si elle pouvait prendre le risque de se dévoiler à cet inconnu, qui venait d’arriver de nulle part clairement. Elle était de nature méfiante, ce qui se comprenait quand on connaissait un peu son histoire. Elle mit quelque seconde avant de répondre donc.

« Alex. » Dit-elle, sincèrement, sans trop d’expression sur le visage. Il semblait clair qu’ils n’avaient pas la même façon d’être, elle n’avait pas spécialement envie de se montrer aussi expressive que lui. Cependant, elle venait quand même de prendre le risque de lui donner son prénom (il ne fallait pas lui en demander trop et s’attendre à ce qu’elle ajoute son nom). « C’était quoi cette lumière ? »

Si elle n’était pas folle, ce qu’elle espérait ne pas être redevenue, elle avait bien vu cette lumière. Et si ce Peter se trouvait dehors, il l’avait forcément vu également. Il pourrait peut-être l’aiguiller un peu sur cette histoire. Puisqu’il se trouvait dehors, il avait sans doute mieux vu la scène et savait d’où venait cette lumière intense, disparue aussi rapidement qu’apparue. Alex n’avait pas eu la chance de la voir autrement que rapidement de la fenêtre de cet endroit qu’elle louait pour un temps. La femme laissa son regard trainer un peu plus sur l’homme, elle le trouvait bizarre. Elle était bien incapable de dire pourquoi, mais il y avait quelque chose qui le gênait sur lui. Comme s’il n’avait pas réellement sa place. Elle savait qu’il n’était pas un mutant, c’était déjà une information importante. Parce que malheureusement, c’était un mauvais point pour lui qu’il ne fasse pas partie de sa race. Elle ne prit pas la peine cependant de poser plus de question, se contentant d’attendre la réponse concernant cette lumière étrange. Il l’intriguait certes, mais elle n’était pas du genre trop bavard.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 30 Nov - 13:46


Au-delà de la Terre
L

a séduisante jeune femme se présenta, ne daignant pas lui donner son nom de famille. Il n'était pas forcément nécessaire en soi, de toute façon. Peter lui-même aurait très bien pu se présenter sous son seul prénom. C'était tout à fait déplorable, mais son nom complet n'inspirait pas forcément grand chose au commun des mortels terriens, tout comme le nom complet d'Alex n'aurait rien inspiré à Peter... Déjà que pour lui, Alex, c'était plus un nom de mec... D'ailleurs, il aurait tout à fait pu lui en faire la réflexion si leur conversation ne reprenait pas déjà de plus belle, empêchant le gardien de la galaxie de lui décocher ne serait-ce qu'un "enchanté"... Bah ! Comme ça, ça lui permettrait de savoir si il était vraiment enchanté ou non, parce que certes, Alex était plus que charmante physiquement, mais il ne savait pas s'il en était de même pour sa compagnie. Elle ne semblait pas très loquace, déjà. Mais à la limite, ce n'était pas bien grave. Peter était très bien capable de tenir une conversation pour deux. Tenez, il pouvait passer plusieurs heures avec Groot et toujours trouver un truc à dire malgré tout. Elle lui demanda d'où venait l'étrange lumière qu'elle avait aperçu. Visiblement, ce qu'il avait pressenti s'avérait juste : le vaisseau des gardiens de la galaxie n'était pas arrivé et reparti très discrètement, et si Peter s'était étonné qu'aucun voisin n'avait été réveillé par tout ce ramdam, il découvrait à présent qu'il y en avait au moins une, et qui lui demandait à présent de rendre des comptes. Il hésita quant à la réponse à formuler, puis haussa les épaules.

-Ah ça, c'était rien, c'était mon vaisseau spatial.


à quoi bon faire mine du contraire ou mentir effrontément, après tout ? Au pire, elle se contenterait de ne pas le croire et en viendrait à la conclusion qu'il possédait un humour vraiment crétin (ce qui, en même temps, était effectivement le cas), au mieux, elle le croirait, et il verrait bien de quels détails il accepterait de causer ou non, voilà tout. Ce n'était pas vraiment un secret, de toute façon... Il aurait paru largement plus suspect de jouer à celui qui n'a rien remarqué alors qu'il se trouvait dehors et que c'était particulièrement flagrant, ou à inventer une excuse idiote qui ne tiendrait pas la route.

-On t'a pas réveillé, au moins ?


Oui, ils venaient à peine de faire connaissance, et Peter la tutoyait déjà, mais le vouvoiement n'était pas dans ses habitudes. En fait, il détestait ça. Ça mettait inutilement de la distance avec les autres, et au fil du temps, on le conservait uniquement pour les personnes qu'on appréciait pas. Et dans ce cas, pourquoi continuer à côtoyer cette personne.







code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Sam 13 Déc - 1:27

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex n’avait pas pris la peine de préciser son nom de famille à cet illustre inconnu. Elle n’avait aucune envie de confier son identité à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Si elle se trouvait dehors, c’était simplement pour savoir d’où venait cette étrange lumière qu’elle avait vu. Le reste, ça ne l’intéressait pas tellement. Du moins, à la base. Son regard ne quittait pas ce Peter Quill, qu’elle trouvait très intriguant. Elle ne savait pas pourquoi, mais il l’intriguait. Et elle ne savait pas encore à quel point il allait se montrer encore plus intriguant en prononçant une seule phrase. Alex désirait savoir d’où venait cette lumière étrange qu’elle avait aperçue, mais elle ne se doutait pas obtenir une telle réponse. La mutante eut du mal à cacher sa surprise quand Peter mentionna son vaisseau spatial si naturellement, comme s’il n’y avait rien d’étrange là-dedans. Elle ne savait pas si elle pouvait le croire ou s’il se contentait simplement d’avoir un humour idiot. Logiquement, elle n’aurait pas dû prêter attention à ces croyances d’extra-terrestre idiotes, sauf qu’elle avait entendu les rumeurs concernant une vie en dehors de la terre. Elle avait vu suffisamment de choses étranges dans son monde pour imaginer qu’il y en avait d’autre dans l’espace, même si ses parents avaient désiré encrer dans son esprit les croyances religieuses. S’il n’y avait pas eu toutes ces années à l’hôpital, nul doute qu’elle y croirait encore. Et quand Peter parlait, il semblait tellement naturel.

« Non… »
Dit-elle dans un souffle quand l’homme lui demanda s’ils ne l’avaient pas réveillé. Ils ? Ils étaient plusieurs ? La jeune femme tourna son regard autour d’elle, afin de voir s’il n’y avait pas quelqu’un d’autre dans le coin, mais il semblait bien que non. Elle fronça des sourcils, reportant son regard vers l’inconnu. Elle aurait très bien pu le laisser là où il était, se contenter de retourner dans cette chambre qu’elle louait et oublier cette rencontre. Sauf qu’elle ne le fit pas. « T’es sérieux ? » Elle avait naturellement arrêté le vouvoiement également sans même y penser. « Quand tu parles de ton vaisseau ? »

Alex ne savait pas réellement si elle avait envie qu’il dise la vérité ou non. La femme ne connaissait rien du monde en dehors de la Terre, elle se contentait déjà d’apprendre ce qui se passait sur sa planète. Alors qu’elle attendait la réponse de l’homme, la mutante se rendait compte qu’elle serait finalement déçue en découvrant que ce Peter lui avait mentit, qu’il s’était contenté de lui faire une mauvaise blague. Parfois, la femme devait bien se rendre compte qu’il lui arrivait d’être naïf, ce qu’elle détestait bien sûr plus que tout. On ne lui avait jamais permis de rêver dans son enfance, ainsi elle se faisait parfois avoir comme une bleue. Mais elle arrivait toujours à faire payer les personnes qui osaient se jouer d’elle, il fallait donc espérer que ce n’était pas le cas de Peter Quill.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Sam 13 Déc - 12:48


Au-delà de la Terre
L'

avantage, quand on était Peter Quill, et que, par conséquent, on se trimballe cette attitude insolente et tête à claque doublée d'une façon de s'exprimer qui laissait croire que rien ne devait jamais être pris au sérieux, c'est qu'on pouvait se permettre de dire à peu près n'importe quoi. Pour ne pas dire absolument n'importe quoi, les gens auraient toujours l'ombre d'un doute. On ne savait plus si les mensonges devaient être pris au sérieux ou si la vérité pouvait s'apparenter à une vaste fumisterie. Et Star-Lord, bien sûr, aimait se jouer de cette frontière entre mensonge et réalité, surtout parce que semer le doute dans certains esprits, pouvait être amusant. Attitude manipulatrice ? Que nenni, Peter était loin de voir aussi loin, ou même d'en avoir l'envie, par ailleurs, c'était seulement que, une fois n'est pas coutume, il ne faisait pas grand cas de la discrétion ou de la subtilité et se gargarisait de son propre humour, humour qui, au passage, ne faisait pas rire grand monde à part lui-même. Bref, il n'avait pas l'intention de donner de réponse plus claire à son interlocutrice, préférant de très loin la laisser mariner dans son jus, il était bien plus amusant de laisser planer le doute. Donc non, sa réponse ne fut pas outre mesure éclairante quand il répondit à son interlocutrice. Attendre de lui qu'il commence soit mentir le plus sérieusement du monde, soit dire la vérité tout aussi sérieusement, c'était sûrement trop lui demander. Beaucoup trop, même.

-Peut-être, qui sait.
se contenta-t-il de répondre dans un léger haussement d'épaules.

Il ne comptait pas s'attarder plus sur le sujet. Était-ce grave, qu'elle sache exactement d'où il venait ? Pas vraiment, non, de toute façon, le vaisseau était loin, maintenant, aucune preuve concrète n'était à observer... Et s'il entrait dans plus de détails, il était évident que la dénommée Alex se contenterait de le prendre pour un fou et / ou un drogué et ne réclamerait pas plus d'explications. Après tout, qui irait prendre au sérieux un type qui prétendait tout juste débarquer de son vaisseau spatial dans lequel il cohabitait avec une armoire à glace surtatoué, un raton laveur qui parle, un arbre doté de conscience humaine et une femme verte ? Avouez, vous aussi vous vous diriez que cette personne aurait sérieusement abusé des champignons hallucinogènes que ça ne vous surprendrait pas.

-Où est-ce que je suis, exactement ?


Parce qu'avec tout ça, il ne savait toujours pas exactement dans quel lieu des Etats-Unis il pouvait se trouver. Enfin... il supposait qu'il s'agissait des Etats-Unis... manquerait plus que l'inverse. Au moins, son interlocutrice s'exprimait dans la même langue que lui, il voulait croire que c'était un signe. Puisqu'il tenait cette humaine sous la main, et puisqu'elle était au demeurant charmante (ce qui ne gâchait bien sûr rien), autant tenter d'en apprendre plus sur sa localisation actuelle. Quoi qu'il en soit, si on l'avait débarqué trop loin de New-York, certaines personnes allaient l'entendre.







code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Lun 29 Déc - 22:25

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex ne savait pas vraiment si elle pouvait commencer à croire que l’homme qu’elle avait en face de lui vienne de l’espace. Elle devrait sans doute se contenter de le prendre pour un fou, mais ce n’était pas le cas. Elle était bien placée pour savoir que dans le monde, il y avait des choses étranges et donc qu’on ne pouvait pas mettre complètement de côté l’idée des extra-terrestre. Elle n’avait aucune connaissance des histoires qu’il y avait eu par rapport à la visite de quelques Asgardien, elle ne savait donc pas qu’il y avait effectivement de la vie en dehors de sa planète. Elle ne pouvait donc que se fier aux paroles de l’inconnu qui se trouvait sous ses yeux. Il avait mentionné un vaisseau spatial, cela avait donc forcément une raison. A moins qu’il ne se contente de se moquer d’elle. Malheureusement, la mutante peinait quand même parfois avec les relations « humaines », elle n’était pas réellement habituée à l’humour. Elle espérait donc que ce Peter n’était pas en train de lui monter un bateau, autant dire qu’elle eut beaucoup de mal avec sa réponse. « Peut-être, qui sait », ce n’était pas une réponse à ses yeux. L’homme ne répondait pas du tout à sa question, il se contentait de la laisser seule avec ses pensées. Cela l’ennuyait, elle n’aimait pas ça. Elle aimait quand elle avait des réponses claires et simples à ses questions. Alex aurait bien prit la peine de montrer son agacement, mais Peter reprit la parole avant. Il lui demanda où ils se trouvaient exactement, changeant donc rapidement de sujet. La mutante mit quelques secondes avant de répondre, parce qu’elle réfléchissait à ce qu’elle pouvait bien dire. Evidemment, elle savait où ils se trouvaient, mais elle trouvait étrange que ce Peter ne sache pas. A moins qu’il soit effectivement arrivé d’un vaisseau spatial, ce qui expliquait donc qu’il puisse ignorer où il se trouvait.

« On se trouve à Pittsburg. » Dit-elle en croisant les bras. Elle n’avait pas spécialement envie de rentrer dans les détails, s’il ne connaissait pas la ville c’était tant pis pour lui. Elle ne perdait pas de son esprit que l’homme avait quand même mentionné l’espace et la possible existence d’extra-terrestre. Elle n’avait donc pas l’intention de le laisser s’en sortir aussi facilement, il allait répondre à ses questions, qu’il le veuille ou non. « Comment ça se fait que tu ne saches pas où on se trouve ? »

Au fond, la femme espérait bien entendre l’homme lui dire que c’était parce qu’il venait simplement d’atterrir, même si cela ne pouvait pas lui garantir qu’il ne mentait pas. Alex avait envie d’avoir un moyen de connaitre la vérité sans avoir besoin de faire confiance aux autres.

« D’où tu viens ? »

Au fond, cela ne devrait normalement pas l’intéresser, elle n’était pas vraiment du genre à s’intéresser aux autres. Bien au contraire même, elle était assez asociale dans son genre.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Sam 3 Jan - 0:34


Au-delà de la Terre
P

ittsburgh... Pittsburgh... Ouais, ça lui rappelait vaguement quelque chose... C'était pas une ville de Pennsylvanie ? Transylvanie ? Enfin, un truc en Sylvanie, quoi ? Il avait de vieux souvenirs de ses cours de géographie, mais quand même, c'était lointain, on ne pouvait pas dire que Peter avait passé beaucoup de temps sur les bancs de l'école. À partir du momnt où ce vaisseau spatial l'avait enlevé, on s'était montré plus prompt à lui enseigner le larcin que toute autre chose. Bon, dans tous les cas, il n'était pas spécialement plus avancé, parce qu'il ne savait pas particulièrement situer la Pennsylvanie... ou la Transylvanie, sur la carte. Il allait devoir se foutre un plan des Etats-Unis sous le nez (ou aller sur Google, mais malheureusement pour lui, cette merveilleuse invention n'existait pas encore quand il avait quitté la terre la dernière fois – ce qui remontait, il faut bien le dire). Au moins, il n'avait pas été jarté en Europe ou il ne savait où, c'était mieux que rien, les Etats-Unis, ça a beau être grand, on s'y retrouvait toujours. Et l'arbre et le raton auraient toujours pu l'abandonner en bien plus mauvaise compagnie, au final. Pas de quoi s'inquiéter non plus, donc... D'autant qu'il ne savait pas exactement où Gamora pouvait être, maintenant. Aux dernières nouvelles, elle était à New-York, mais elle avait très bien pu bouger entretemps, la bougresse. Il regarda autour de lui comme si cela lui permettrait d'avoir une autre indication de sa localisation... Ouais, sauf qu'il ne faisait pas partie de ces gens qui reconnaissent un lieu aux arbres qui y poussent. Sauf si l'arbre s'appellait Groot (et pour s'appeler Groot, il s'appelait Groot, c'est le moins que l'on puisse dire). Finalement, son regard retrouva celui de son interlocutrice, alors qu'elle lui demandait pourquoi il ne savait pas où il se trouvait. Bonne question, hein.

-Le copilote du type qui m'a conduit ici est un raton laveur, voilà pourquoi.
Dit-il de ce ton qui ne laissait toujours pas trop savoir s'il était sérieux ou pas. À force, c'est clair, elle allait définitivement le prendre pour un illuminé, mais à vrai dire, il trouvait cette perspective assez amusante. Elle embraya avec une nouvelle question... il attendit quelques secondes avant de répondre. Je viens du Colorado. Techniquement ce n'était pas complètement faux, même s'il ne répondait pas précisément à la question de la prénommée Alex, qu'il était pour de bon en train de faire tourner en bourrique. Il n'y pouvait rien, c'était tout simplement plus fort que lui... En même temps, elle ne serait pas plus avancée s'il lui disait venir de l'espace, si ? Comment on va à New-York, depuis ici ?

Vu comme l'endroit où ils avaient atterri était paumé, Peter doutait fort qu'il soit aisé d'avoir accès au moindre moyen de transport, encore moins pour le moment. De toute évidence, il était très tard le soir, ou très tôt le matin. Ça n'allait pas arranger ses affaires. Enfin, il dormirait chez l'occupant, si besoin. L'occupante à laquelle il songeait pouvait lui apporter un compagnie agréable, après tout.








code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Mar 13 Jan - 23:17

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex ne savait pas quoi penser de cet homme qui se trouvait dans elle, qu’elle trouvait plus qu’étrange. Elle ne comprenait pas ce qu’il voulait faire en parlant de l’espace, elle n’arrivait pas à savoir s’il était sérieux ou non. D’ailleurs, ce Peter semblait s’en amuser. La mutante n’aimait pas cela, elle ne supportait pas de se retrouver dans ce genre de situation, quand il y avait quelque chose qui lui échappé. Quand elle lui demanda comment cela se faisait qu’il était perdu, il mentionna une histoire de copilote et de raton-laveur. Et clairement, Alex avait simplement le sentiment que cet homme était en train de se moquer d’elle. Elle n’aimait vraiment pas ça et elle commençait à en avoir assez de son petit jeu. Il finit par lui répondre qu’il venait du Colorado, elle n’en avait que faire. Elle était en train de perdre patience. Elle se demandait même si elle n’allait pas tout simplement planter cet homme, là où il était et rentrer dans son appartement. Cela lui apprendrait à se moquer d’elle. Elle n’avait plus aucune intention de croire à cette histoire de vaisseau spatial, le coup du raton laveur était de trop. Evidemment, la femme ne pouvait pas se douter une seule seconde qu’il était en train de raconter la vérité. La vie en dehors de la tête, elle n’y connaissait vraiment rien. Elle avait entendu des rumeurs comme tout le monde bien sûr, concernant une présence extra-terrestre au Texas, mais elle ne savait rien de plus. Si l’histoire de Peter avait tenu un peu plus la route, elle aurait accepté d’y croire, mais là clairement que non.

« Tu vas en ville et tu prends un transport quelconque ! »
Répondit-elle d’un ton bien plus sec que ce qu’elle avait pu utiliser avant. « Ou alors tu prends une des voitures là et tu fais la route. » Le vol de voiture ? Oui c’était plus ou moins ce qu’elle suggérait, une chose qu’elle serait bien capable de faire. Elle n’était pas une sainte, quand elle avait besoin de quelque chose, elle le prenait. « Avec un peu de chance, tu dois en avoir pour six heures. »

Et ainsi, il allait juste disparaitre de son champ de vision. Clairement, elle ne prenait même pas la peine de parler gentiment. De toute façon, elle ne le connaissait pas et n’avait que faire de ce qu’il pouvait bien penser. Cependant, la femme ne put s’empêcher de tiquer quand même quand il avait parlé de New-York, parce qu’elle devait s’y rendre de nouveau également. La ville était grande bien sûr, il devait être difficile de tomber sur quelqu’un par hasard dans cette fourmilière, mais elle trouvait la coïncidence étrange. Ce Peter qui « atterrissait » de nulle part proche de chez elle et qui cherchait à se rendre à New-York. Enfin de toute façon, cela n’allait rien changer. La seule chose qu’elle espérait pour l’heure c’était qu’il s’en aille et qu’elle arrête de passer pour une gourde.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Jeu 15 Jan - 15:28


Au-delà de la Terre
P

eter était une véritable tête à claque, ce n'était plus à prouver. Il avait un sens de l'humour bien à lui, et qui pouvait très rapidement user les nerfs de n'importe qui d'autant que, à force de le voir tout prendre à la légère et faire une plaisanterie de tout, il était infiniment difficile de savoir s'il était sérieux ou pas, s'il se payait sa tronche ou non. Souvent, c'était un subtil (ou pas, la subtilité n'était pas son for) mélange des deux, dans tous les cas, il n'était pas étonnant que tout un chacun finisse par perdre patience, et il semblait à Peter lire dans le regard de son interlocutrice (mais il pouvait se tromper, il était loin d'être un excellent juge de la nature humaine) cette pointe d'agacement qu'il reconnaissait souvent chez ses interlocuteurs. Savoir exaspérer ses comparses sitôt qu'il avait cessé de les amuser, c'était dans sa nature, et c'était même un jeu, quelque part, pour lui. Cela étant, il savait quand même reconnaître les moments où il dépassait les bornes, ça ne voulait pas dire qu'il ne poursuivait pas sur cette voie pour autant, mais il comprenait bien qu'il aurait dû cesser. En l'occurrence, avec ses histoires de vaisseaux spatiaux et de ratons laveurs, il avait fait fort avec cette pauvre inconnue qui n'avait rien demandé à personne. En même temps, il ne la baratinait qu'à peine, mais cette pauvre humaine, qui n'avait peut-être même pas admis encore l'existence des extra-terrestres, ça devait être déjà trop. Difficile de la blâmer, quand même, il ne savait pas du tout comment il aurait réagi lui-même, si les situations avaient été inversées. Dans tous les cas, même s'il aurait trouvé amusant d'en rajouter encore une couche, il choisit de calmer un peu le jeu. Il n'y avait pas âme réveillée à part eux deux dans les environs, il fallait qu'il saisisse l'occasion tant qu'il avait face à lui quelqu'un avec qui parler.

-Six heures... Ouch !
remarqua-t-il, d'avance blasé à l'idée de faire toute cette route ce soir. Non, sans façon. L'ennui, c'est que je sais pas conduire, ajouta-t-il en se grattant nonchalamment l'arrière de la tête, alors que l'idée se faisait de plus en plus claire dans son esprit, même s'il y avait peu de chances qu'elle soit du goût de la belle Alex. Mais quoi ? Est-ce que c'était de sa faute si Drax l'avait débarqué au beau milieu de nulle part ? Est-ce qu'il y pouvait quelque chose, si son copilote était effectivement un raton laveur ? Est-ce qu'il y pouvait quelque chose s'il n'avait jamais appris à conduire ces voitures terriennes ? Quand on l'avait enlevé, il n'avait de loin pas l'âge de tenir un volant entre ses mains d'enfant. Et en plus, outre le fait qu'il avait pas envie de s'emmerder ferme au beau milieu d'un autobus, il n'avait pas le moindre début de monnaie en devise terrienne. Hum... je pense que je vais plutôt partir demain matin... ou aprem... qui donc se levait avant quatorze heures, après tout ? Il marqua une légère pause, non sans dévisager la jeune femme en face de lui. Au moins, elle avait le mérite d'être particulièrement belle. Tu m'hébergerais pour la nuit ?

Oui, tant qu'à faire, autant y aller au culot.








code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 1 Fév - 15:52

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex était plus qu’agaçait par l’attitude de ce Peter, elle en avait assez qu’il se paie sa tête. Elle prenait encore le temps de lui répondre, mais elle ne cherchait pas à se montrer gentille dans ses propos. Elle n’avait aucun intérêt à le faire en plus. Ils ne se connaissaient pas et n’auraient sans doute jamais l’occasion de se revoir encore dans le futur. Du moins, la mutante ce disait que cet illuminé allait tout simplement s’éloigner de son chemin et ne pas se rapprocher de sitôt. D’ailleurs, quand elle lui annonça comment rejoindre New-York, la femme s’attendait à le voir partir. Mais il sembla surpris du temps qu’il fallait pour s’y rendre, il ne savait donc clairement pas où il se trouvait, même pas à peut-près. Et le pire dans tout cela, c’était qu’il ne savait pas conduire. Eh bien, Alex se demandait bien d’où il pouvait bien sortir. Même elle, alors qu’elle avait passé une majeure partie de sa vie dans un hôpital psychiatrique, savait conduire. Elle avait pris le temps d’apprendre, afin de pouvoir être autonome. Les Etats-Unis étaient grands, il était important d’être capable de prendre un véhicule et de conduire. Alex avait donc la désagréable impression de ne pas voir ce Peter quitter les lieux rapidement. Elle ne dit rien jusqu’à ce qu’il affirme partir seulement le lendemain, c’était son problème après tout. L’homme pouvait bien faire ce qu’il voulait, cela ne la regardait pas en fait, elle n’en avait que faire. Mais elle manqua de s’étouffer quand il lui demanda de l’héberger.

« Pardon ? Et pourquoi je ferais ça ? » Demanda-t-elle clairement surprise. Il avait du culot, c’était clair. L’homme n’avait pas froid aux yeux et ne manquait pas de tact. Mais vraiment, Alex n’avait aucune envie de rendre service à quelqu’un qui se foutait ouvertement de sa tête. « Tu as qu’à appeler ton ami le pilote raton-laveur pour qu’il te conduise à New-York ! »

Si cet animal avait pu l’emmener ici, il pouvait bien le conduire ailleurs non ? D’une manière générale, Alex n’était pas la femme la plus altruiste du monde. Elle était assez égoïste dans le fond, quand cela ne concernait pas sa cause et Magnéto. Elle n’était donc pas le genre de personne à recueillir un chien errant, surtout quand ce chien en question avait tendance à taper sur les nerfs. Peut-être que s’il ne s’était pas moqué d’elle, elle aurait pu accepter de l’accueillir chez elle (quoi qu’elle était encore capable de changer d’avis maintenant). Elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir frustré, parce qu’elle avait vraiment cru que l’homme venait de l’espace. Elle ne connaissait rien à l’espace, elle avait juste entendu des rumeurs, elle avait cru découvrir donc ce qu’il y avait dans cette grande étendue pleine d’étoile. Ce n’était pas pour rien qu’Alex peinait à supporter l’attitude de Peter, elle était vexée. Elle ne s’imaginait pas une seule seconde qu’il s’était contenté de lui dire la vérité, qu’il avait bien un raton-laveur comme ami.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Mar 3 Fév - 0:00


Au-delà de la Terre
C'

est sûr, Peter ne manquait pas de culot. Mais en même temps, puisque l'expérience lui avait appris qu'on pouvait obtenir bien des choses en s'épargnant tout tact, toute gêne, ou tout savoir-vivre, en fonçant dans le tas sans se soucier des circonstances. Alors oui, il savait bien qu'il avait neuf chances sur dix de se prendre un gigantesque râteau et de se faire rembarrer sévèrement par son interlocutrice, mais il avait tenté le coup malgré tout. De toutes les manières, c'était un fait, il était paumé au milieu de nulle part, et ce n'était pas cette nuit qu'il arriverait à New-York, histoire de prêter main forte à Gamora (ou de s'accrocher à ses pieds comme un boulet), alors il fallait qu'il trouve un endroit où se pieuter. Au moins. Puisqu'il n'y avait qu'elle comme âme qui vive alentours, et puisqu'elle était au passage très séduisante bien que beaucoup trop froide à son goût, il avait d'autant plus voulu tenter sa chance. Et ce n'était pas, par ailleurs, parce qu'il venait d'essuyer son refus qu'il comptait abandonner pour autant. Il avait plus d'une carte dans sa manche, et il ne pensait pas, par ailleurs, réussir si facilement à la convaincre. Il n'était pas rare qu'il s'invite chez de totales inconnues pour la nuit (enfin, ce n'était pas rare avant qu'il ne devienne un gardien de la galaxie et que, par conséquent, les occasions se faisaient de plus en plus rares - sans oublier son extra-terrestre verte préférée), mais elles n'étaient généralement pas très futée. De vraies bombes astronomiques, mais des crânes complètement vides. Elle, elle en avait dans la caboche, et à force de la mener en bateau (même quand il avait été sincère avec elle, au final), il avait visiblement usé sa patience. Il allait falloir rattraper le coup, par conséquent. À sa manière, tout du moins.

-Tu parles, il est bien content de s'être débarrassé de moi, même si j'avais un moyen de lui demander de rameuter en vitesse, il ferait mine de rien entendre.
Ok, poursuivre sur ce qu'Alex devait considérer comme étant un véritable délire n'était pas forcément le meilleur moyen de la mettre en confiance et de la faire céder, mais en même temps, quel mal y avait-il à se montrer honnête. Tu ne me crois pas, pas vrai ? demanda-t-il, un fin sourire sur le visage, tout en plantant son regard dans le sien. Je te promets que je ne te mens pas. C'est vraiment un vaisseau spatial qui m'a conduit ici... et ce vaisseau spatial était vraiment conduit par un raton-laveur. Arrangeait-il son cas ? Pas sûr, non. Loin de là, même. Son ton avait beau être sérieux, il devait quand même passer pour l'illuminé de service. Mais ça faisait partie du jeu. Qu'est-ce que je peux faire pour te convaincre que je suis honnête ?

C'est qu'il y tenait quand même un tantinet, de ne pas passer sa nuit à la belle étoile. Les étoiles, ça va, il connaissait. Et avoir un toit au-dessus de la tête, c'était pas mal non plus.







code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 22 Fév - 21:11

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex avait vraiment l’impression d’être tombée sur un taré de première. Elle commençait même à se demander s’il ne sortait pas tout simplement d’un hôpital psychiatrique. Quand elle se trouvait à l’hôpital, elle avait eu l’occasion de rencontrer beaucoup de cas et ce Peter ne semblait pas bien différent. Alors non, elle ne le croyait pas et elle le prenait clairement pour un dingue. Même si elle s’était toujours dit de ne pas juger les « fou » aussi rapidement que cela, pour éviter de faire la même erreur que d’autre avait fait avec elle. Sauf que là, son histoire était plus que dingue. Surtout qu’il en rajoutait une couche en plus. Il affirmait que son raton laveur n’allait pas vouloir le chercher pour l’emmener à New-York. Si la femme n’avait pas eu un souci certain avec les institutions psychologique, elle aurait sans doute déjà appelé un asile pour l’emmener. Alex ne prit la peine de répondre à sa première remarque, se contentant de croiser les bras. Et puis, il commença à lui parler du fait qu’il ne la croyait pas. Il lui promettait qu’il disait la vérité, mais elle continuait sincèrement d’en douter. Soit il croyait vraiment à ce qu’il disait et il était vraiment fou, soit il lui mentait et la prenait pour une débile. Dans les deux cas, la mutante n’aimait pas trop ça. Et en même temps, il était aussi possible qu’il raconte la vérité. Après tout, il semblait que les extra-terrestres existaient et elle avait bien vu cette lumière. Et quand il lui affirmait qu’il ne mentait, elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il avait l’air sincère. Elle était complètement perdue, elle ne savait vraiment plus quoi penser. Et les subtilités de la nature humaine n’étaient pas son fort.

« C’est un peu compliqué. » Il y avait quand même peu de chance que l’homme arrive à convaincre Alex qu’il n’était pas un baratineur de première, ou un dingue. « Tu as une preuve de ce que tu avances ? Une photo de ton raton laveur pilote ou quelque chose de l’espace ? »

Et pas un gadget, quelque chose qui lui prouvait bien qu’il venait de l’espace. Avec un peu de chance, cela suffirait pour la convaincre qu’il n’était pas un fou à lier et qu’elle pouvait, éventuellement, reconsidérer l’idée de l’héberger. Elle ne pouvait pas garantir qu’elle allait le faire, parce qu’elle était loin d’être convaincu. Et il fallait bien avouer que ce Peter avait des attitudes particulières. Il était plus que culotté. Mais s’il venait bien de l’espace, cela signifiait qu’il ne l’avait pas prise pour une idiote depuis le début de cette conversation. Alex commençait à espérer qu’il vienne réellement de l’espace, qu’il était l’un de ces habitants d’une autre planète. Comme une petite fille qui se retrouvait à rêver, on lui avait pendant longtemps empêché de rêver. Mais en même temps, elle se sentait complètement idiote d’espérer. Il y avait peu de chance qu’il ait raconté la vérité.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Lun 23 Fév - 19:30


Au-delà de la Terre
I

l était plutôt clair qu'il avait abusé du temps et de la patience d'Alex, à la mener en bourrique comme il avait eu l'air de le faire (et ce même quand il s'était contenté de dire la stricte vérité - mais il faut dire que sa vérité semblait ce qu'il y a de plus improbable), ceci dit, il avait l'air de s'être un peu rattrapé, suffisamment pour que son interlocutrice lui laisse en tous cas une chance de lui prouver qu'il n'avait pas essayé de l'endormir avec des bobards plus gros que lui-même. Un preuve concrète, donc... Hum... Ah oui, ça c'était moins évident à fournir que ce qu'il voudrait. Non, il n'avait effectivement pas de photographies de la joyeuse compagnie des gardiens de la galaxie (ils s'étaient certes beaucoup ennuyés dans leur vaisseau, mais pas au point de s'amuser à faire des selfies... Comme quoi ils auraient pu s'ennuyer plus encore en définitive)... Alors que lui donner, comme preuves ? Il n'avait pas prit grand chose sur lui, l'air de rien, pour ne pas s'embarrasser de trop d'affaires sur Terre, il s'était clairement contenté du minimum syndical, et même si son accoutrement n'était pas forcément des plus discrets et pouvait un rien le faire passer pour un original, ce n'était pas pour autant que ça faisait de lui un extra-terrestre (qu'il n'était techniquement pas, d'ailleurs) ou qu'il pouvait se targuer l'air de rien de venir de l'espace. Il ne répondait pas de suite, le temps de trouver quelque chose qui puisse être vraiment convaincant.

C'est pas que, mais il comptait quand même pas mal après l'hospitalité d'Alex pour l'heure. hum... une preuve, une preuve.... Il fouilla dans ses poches... Ah mais oui... Il retira de la poche intérieur de son blouson en cuir cet objet qui ne payait pas de mine, et qui colla à son oreille. Ce pouvait semblait n'être qu'une simple oreillette, mais quand il appuya dessus, son masque, son fameux masque qui lui était bien utile au cours de ses expéditions spatiales, apparut sur son visage. Ce genre de technologie, de ce qu'il en savait (et même s'il avait quand même quelques décennies de retard sur l'humain moyen - oui oui, il écoutait toujours sa musique sur un lecteur cassette), était trop avancée pour être connue de la terre... Et aussi, qui s'embarrasserait d'un masque de cet acabit sans raisons ? Il l'ôta pour pouvoir mieux s'adresser à son interlocutrice.

-Ça te va comme preuve, ou pas ?
demanda-t-il d'un ton assuré, voir un tantinet arrogant, puisqu'il ne voulait pas qu'Alex puisse remettre en cause le seul élément de preuve qu'il était en capacité de lui fournir.

Il avait vraiment joué toutes ces cartes. Bon, ça ne rendait pas forcément le délire du raton laveur, de l'arbre qui parle et de la masse de muscle plus crédible, mais bon, si elle pouvait au moins admettre qu'il n'était pas d'ici, et qu'il avait effectivement atterri à cet endroit particulier après y avoir été déposé par un vaisseau spatial.








code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 22 Mar - 17:52

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex ne savait vraiment pas pourquoi elle laissait le bénéfice du doute à Peter, pourquoi elle lui permettait de lui prouver son histoire. C’était quand même suffisamment dingue pour qu’elle considère qu’il était simplement en train de lui raconter des baratins. Cependant, elle ne pouvait pas s’empêcher de douter et forcément, elle lui laissa une chance de se justifier. Honnêtement, la mutante ne s’imaginait pas vraiment le voir sortir une preuve capable de lui prouver qu’il venait de l’espace. Ce n’était pas non plus impossible, après tout elle était bien placée pour savoir qu’il y avait des choses étranges parfois. Elle était loin de ressembler à une humaine normale, elle avait des pouvoirs étranges. C’était pour cela qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il y avait une possibilité pour que des êtres vivent dans l’espace et que ce Peter en soin l’un d’entre eux. Même s’il la prenait quand même sacrément pour une idiote avec son histoire de pilote raton laveur. La mutante attendait donc d’avoir une preuve de la part de l’homme sur ce qu’il racontait, pour éventuellement lui accorder son aide. C’était ça l’enjeu, Peter cherchait un endroit où loger pour la nuit avant de partir à New-York. Il pourrait peut-être trouver ailleurs sans doute, si elle refusait. Enfin, elle n’avait pas encore refusé de toute façon, puisqu’elle laissait une chance à l’homme de prouver son histoire. Les bras croisés, elle attendait une action de la part de Peter. Ce dernier semblait chercher quelque chose, sans trouver de suite. Et finalement, il sortit quelque chose de sa poche. A première vue, Alex aurait dit que c’était une simple oreillette. Mais quand finalement il la mit en route, faisant apparaitre un masque autour de sa tête. Alex décroisa les bras, observant bouche bée ce qu’elle venait de voir. Elle ne répondit rien avant qu’il ne range son masque et qu’il lui demande finalement si c’était suffisant. Bon, il semblait bien qu’il ne racontait pas que des bobards.

« D’accord… je veux bien t’accorder ça. » La femme n’avait jamais vu cela autrefois, ça n’existait pas ce genre de chose chez les humains. Ou alors ceux qui avaient accès à des technologies extra-terrestre et qui s’en servait pour fabriquer des choses comme l’Hydra. La mutante décroisa ses bras avant de pousser un soupir, devant bien admettre qu’elle s’était trompée. « Bon, t’as qu’à rentrer si tu veux. »

Dit-elle avant de se diriger vers chez elle, pour lui permettre de s’installer pour la nuit. Elle voulait bien accepter de l’héberger, puisqu’il avait besoin de passer la nuit quelque part. Ce n’était pas dit qu’elle le supporte très longtemps, mais il partirait sans doute rapidement le lendemain. Et puis, elle devait bien avouer qu’elle était assez curieuse. S’il restait chez elle, elle pourrait sans doute le questionner un peu. C’était un extra-terrestre après tout. Elle lui permit donc d’entrer chez elle, avant de refermer la porte derrière lui.

« Tu veux boire quelque chose ? »

Elle avait les bases de la politesse et elle sentait qu’elle avait elle-même besoin d’un verre. Elle s’approcha d’ailleurs de l’endroit où ses bouteilles étaient rangés.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Mar 24 Mar - 14:59


Au-delà de la Terre
V

isiblement, sa démonstration avait fait son petit effet, et Peter n'en était pas peu fier, en témoignait le large sourire qu'il afficha quand Alex daigna admettre qu'il devait, au moins sur certains aspects, dire la vérité. Et pour cause, le trésor de technologie qu'il venait de lui montrer (oui, Star-Lord était très fier de son casque, tout à fait) dépassait ce qui avait pour le moment été fait en terme de technologie terrienne, du moins à sa connaissance. Bon, peut-être qu'elle n'était pas encore convaincue, pour ce qui concernait l'arbre et le raton laveur, mais il avait réussi à capter pour de bon son attention et à lui faire reconnaître que s'il s'avérait qu'il mentait, il ne le faisait qu'à moitié, et que la majeure partie de son propos était vrai. Comme quoi cela pouvait servir, par moments de dire la vérité. Elle l'avait même invité à entrer chez elle, et ça, c'était une vraie victoire (à son échelle). Plus besoin de se poser de questions concernant l'endroit où il allait passer la nuit, et dès le lendemain, il serait toujours temps de faire chemin jusqu'à New-York pour retrouver Gamora. Pour l'heure, il avait au final une première nuit intéressante en perspective, pour célébrer comme il se doit son retour sur sa terre natale. Les raisons de sa venue, qui même à lui avaient quelque chose d'un rien obscur, pourraient bien attendre qu'il s'y attarde le lendemain. Il suivit donc la belle jeune femme jusque chez elle, sitôt qu'il eût mis un pied à l'intérieur, il examina l'appartement de fond en comble, par curiosité, bien sûr, et parce que son instinct de cambrioleur ne pouvait s'empêcher de le rattraper. Cela étant, il n'y avait pas grand chose qui ait à ses yeux la valeur adéquate, alors il allait se contenter de l'hébergement qui lui était offert, c'était déjà bien assez. Alex lui proposa de boire quelque chose, visiblement, elle avait besoin d'un rafraichissement. Toutes ces révélations d'un coup, c'est sûr, il fallait réussir à les encaisser, et ce n'était pas forcément simple. Pour sa part, il n'était pas contre boire quelque chose non plus.

-Tu as du coca ?


Oui, quand elle lui proposait à boire, il se doutait qu'elle pensait à quelque chose de bien plus alcoolisé, mais il venait à peine de retrouver la terre, alors quitte à invoquer un peu de nostalgie, et de boire un verre bien terrien, il avait bien envie de se remémorer quelques souvenirs d'époque. Il se souvenait qu'il adorait ce truc, quand il était petit. Mais il serait bien incapable de se rappeler à présent le goût que ça pouvait bien avoir. Sans vraiment de politesse ou de gêne, Peter vint s'affaler sur un canapé, les bras croisés derrière la tête. Ah, ça c'était du confort ! Bon, leur vaisseau avait tout ce qu'il fallait là où il allait, mais passer la nuit dans un appartement qui méritait ce nom, c'était tout de même bien mieux.

-C'est sympa, chez toi.







code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Sam 25 Avr - 14:13

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Il semblait bien qu’Alex venait de faire entrer chez elle, quelqu’un qui venait de l’espace. La jeune femme ne savait pas trop quoi en penser, elle était quand même bien septique concernant les histoires qu’il avait pu lui raconter. Elle ne pouvait pas sincèrement croire qu’un raton laveur avait déposé Peter sur Terre, mais elle voulait bien concevoir l’idée qu’il venait bien et bien d’un endroit loin de la planète Terre. Cependant, c’était une révélation qui fallait quand même encaisser. La mutante avait entendu des rumeurs concernant des personnes venues de l’espace, mais elle n’avait jamais eu l’occasion d’en rencontrer, de réellement se montrer confronter à cette situation. Elle avait besoin d’un verre donc et elle proposa à son hôte quelque chose à boire. Elle avait quand même un sens de l’hospitalité. Quand il lui demanda un coca, la mutante ne s’attendait pas à ça. Honnêtement, elle avait vraiment cru qu’il allait lui demander quelque chose d’alcoolisé, ce qu’elle avait l’intention de prendre de son côté.

« Je dois avoir ça oui. »

Ce n’était pas le genre de consommation qu’elle avait, du moins elle ne prenait que rarement des sodas. Mais elle devait en avoir quelque part au fond de ce qui lui servait de réfrigérateur. Elle se rendit d’ailleurs dans la cuisine et sortit une canette de coca, avant de se servir de son côté un verre alcoolisé. Ce n’était pas parce que le jeune homme qu’elle allait devoir héberger pour une nuit (et une nuit seulement, il ne fallait pas exagérer dans sa générosité) se montrait sage, qu’elle allait devoir le faire aussi. Quand elle revint dans le salon, elle constata que Peter ne s’était pas gêné pour s’installer sur son canapé.

« Tiens attrape ! »

Dit-elle avant de lancer la canette en direction de Peter, avant de s’assoir dans un de ses fauteuils. Elle ne tarda pas à prendre une grande gorgée de son verre, sans lâcher du regard l’homme qui se trouvait assit sur son canapé. Il l’intriguait, elle ne savait vraiment pas quoi penser de ce type. Il venait de l’espace en plus, on ne tombait pas souvent sur quelqu’un qui se trouvait être un extra-terrestre. Quoi que Peter n’avait pas vraiment l’air d’un Alien, physiquement il ressemblait vraiment à un humain normal. En même temps, la jeune femme ne pouvait pas deviner que la personne qu’elle avait sous les yeux n’était autre qu’un humain enlevé par des extra-terrestres.

« Et donc… tu fais quoi ici ? »

Ici, sous-entendu la planète entière. S’il était venu sur Terre, c’était bien qu’il avait une raison. Du moins, Alex ne pouvait que croire qu’il avait une bonne raison pour se poser. A moins qu’il ne soit là qu’en touriste. Dans tous les cas, Alex était plus que curieuse. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de connaitre plus de chose sur cet inconnu, même si ce n’était pas forcément une bonne chose. Parce qu’évidemment, elle n’avait aucune envie de parler d’elle.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 26 Avr - 17:44


Au-delà de la Terre
C'

est drôle, ce n'était vraiment pas là le goût qu'il avait gardé de cette boisson dans ses souvenirs, mais ma foi, ce n'était pas désagréable. La Terre était peut-être à la ramasse dans bien des domaines, qu'il s'agisse de sciences, de technologie ou d'armureries, n'empêche que ses habitants s'y entendaient à merveille pour dépenser temps et énergie à offrir à tout un chacun un échantillon absolument hallucinant de boissons gazeuses différentes. Bon, n'empêche que quand même, le coca, c'était super bon (il faudrait peut-être qu'il songe à s'en faire une réserve pour ces longs moments de flottement dans l'espace à bord du vaisseau spatial des gardiens de la galaxie), et tant pis si logiquement, il devrait lui préférait un bon verre de scotch il-ne-savait-combien-d'années d'âge, rien à battre, il était venu ici pour avoir un toit sur la tête, et pour pouvoir parler plus longuement avec la séduisante jeune femme devenue son hôtesse par la force des choses, pas pour se mettre une mine. Il savourait donc son millésime bien particulier, quand Alex reprit la parole. À présent convaincue qu'il ne lui mentait pas, elle voulait en savoir plus, et c'était au fond bien normal, Peter imaginait bien quelle curiosité pouvait accompagner cette révélation qu'il lui avait faite avec un je m'en foutisme totalement absolu. Et il aimait ça. Certaines personnes n'appréciaient pas qu'on leur pose des questions sur eux, n'aimaient pas être au centre du dialogue, ce n'était pas le cas de Star-Lord, qui adorait fanfaronner et toutes circonstances. C'est avec un sourire énigmatique au coin des lèvres, puisqu'il ne comptait ni ne pouvait trop en dire, en vérité, qu'il s'appliqua à fournir à son interlocutrice une réponse qui ne lui donnerait sans doute pas entière satisfaction.

-Je dois rejoindre l'une de mes acolytes, qui a dû atterrir quelques part dans le coin...
Dans le coin restant quelque chose de très vagues, puisque même en se concentrant sur les seuls État-Unis, retrouver Gamora était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Vous l'aurez vu passer, peut-être ? Une beauté fatale complètement verte.

À nouveau, il employait ce ton plaisantin qui rendait plus que complexe la perspective même de le prendre au sérieux. Et pourtant, il était bel et bien honnête. Bon, il se doutait bien que les chances pour que les deux se soient croisées à un moment ou à un autre étaient infinitésimales, mais ceci dit, il était peut-être moins improbable qu'elle en ait entendu parler. Comme dit, Gamora était verte. Ça ne passait pas forcément inaperçu, même s'il imaginait bien qu'elle avait dû se montrer extrêmement prudente. Bien plus qu'il ne l'aurait été lui-même (preuve en était faite de son attitude à ce moment précis). Il ne pensait pas franchement qu'Alex aurait eu vent de la présence de Gamora sur Terre, ou le moindre indice qui facilite la tâche de Star-Lord afin de retrouver plus rapidement celle qu'il était venu chercher. Il risquait fort de mettre plus de temps à retrouver sa trace qu'à l'aider à la mission qu'elle avait déjà peut-être achevé d'accomplir à l'heure qu'il est.








code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 17 Mai - 1:42

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex voulait en savoir plus et elle trouvait normal de questionner Peter. Elle avait accepté que l’homme dorme chez elle pour la nuit, afin qu’il ne prenne pas la route de suite pour New-York. Il était donc tout à fait normal qu’elle se permette d’en apprendre plus sur l’homme qui allait dormir chez elle, même si elle continuait surtout d’avoir du mal à le croire. Elle ne pouvait pas nier le fait qu’il venait de l’espace, elle avait bien vu son genre de casque. Concernant le raton laveur, elle continuait sérieusement à avoir des doutes. En tout cas, elle avait envie de savoir ce qui pouvait amener un type comme lui, à venir ici. Précisément chez elle, ce n’était pas vraiment la question, mais sur Terre. Même si en posant la question et en attendant la réponse, Alex parvenait quand même à douter. Elle avait du mal à croire qu’un homme venu de l’espace se trouvait assit sur le canapé. Alex attendit donc la réponse de Peter, qui ne tarda pas à arriver. Il devait donc rejoindre une acolyte et il ne manqua pas de la décrire. Encore une fois, la mutante ne pouvait pas s’empêcher de douter de la sincérité de l’homme, surtout au vu de la manière où il parlait. C’était comme s’il plaisantait constamment, c’était impossible de le prendre vraiment au sérieux. Alex soupira avant de répondre.

« Je suppose que si j’avais vu une femme verte, je n’aurais pas douté du raton laveur pilote de vaisseau. »

Elle ironisait, elle se demandait encore si elle n’était pas tombée sur un fou furieux. Peut-être que ce casque n’était qu’une illusion, ou même quelque chose fabriqué par un terrien. Elle pouvait difficilement pencher pour cette solution, mais elle avait vraiment du mal à croire Peter sur parole. Mais elle pouvait quand même lui laisser le bénéfice du doute. Concernant la verdure de sa camarade, certain mutant ressemblait vraiment à des choses étranges. Alors, elle voulait bien considérer que l’amie de Peter puisse être une beauté fatale verte, même si elle aimerait pouvoir en juger par elle-même. Vraiment, l’homme avait le don d’attiser sa curiosité.

« Un raton laveur, une femme verte et je ne sais quoi encore… T’as l’air vachement normal toi. »

Quand elle le regardait, Alex avait l’impression de voir un humain tout simplement. Même pas un mutant, il semblait plus normal qu’eux. Et pourtant, il disait venir de l’espace. Comme quoi, il ne fallait vraiment pas se fier aux apparences. Si la femme avait croisé Peter dans la rue, comme ça, elle n’aurait jamais pensé qu’il venait d’ailleurs (quoi qu’elle ait eu du mal à le concevoir maintenant). Mais de ce que la mutante avait entendu parler avec l’Hydra et même les journaux, les extra-terrestres n’étaient vraiment pas de petit être avec une grosse tête comme dans les films. Quoi que, peut-être que ce qu’elle voyait de Peter n’était qu’un simple camouflage. Au point où elle en était, Alex pouvait se mettre à imaginer n’importe quoi.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Jeu 21 Mai - 15:49


Au-delà de la Terre
D

e toute évidence, et même si Alex avait accepté qu'il passe la nuit sous son toit, ce non sans réticence, tout de même, elle doutait encore de la sincérité de ses propos. Il lui avait fourni une preuve, c'est vrai, mais une photo de toute son équipe de bras cassés aurait sûrement été plus concluante... Sauf que même s'ils se tournaient beaucoup les pouces, dans leur vaisseau spatial, ils n'avaient pas immortalisé leur glande intergalactique grâce à un appareil photo spatial. Ils n'avaient pas d'appareil photo spatial... Il faut dire que Peter en rajoutait beaucoup. Il rentrait immédiatement dans les détails absurdes, comme s'il cherchait à embrouiller l'esprit de son interlocutrice... peut-être parce que c'était ce qu'il cherchait à faire, effectivement. Et il s'en amusait d'ailleurs. Bon, à trop tirer sur la corde, il risquait fort de se retrouver à la porte, il allait falloir qu'il calme un peu le jeu, mais ce n'était pas de sa faute, tout de même, si la vérité, de part son caractère absurde, avait des allures de mensonges. Au fond, il ne disait rien qui ne soit pas sincère. Il était bien à la recherche de Gamora, et, aux dernières nouvelles, elle était complètement verte (au sens propre, hein... quoi que souvent aussi, au figuré). D'ailleurs, mieux valait qu'elle le soit encore, car c'était son meilleur critère de recherche pour la retrouver rapidement. En faisant l'inventaire des membres de son équipages, de cette assemblée de branques qui se laissait appeler en toute humilité les gardiens de la galaxie (et encore, elle n'avait pas mentionné l'arbre qui parle et l'armoire à glace surtatouée), elle en vint à la conclusion qu'il avait l'air bizarrement normal... Par "normal", il fallait sans doute entendre humain. Ce qui était tout relatif... Par bien des aspects, les habitants de la Terre semblaient bien plus anormaux à Peter que d'autres individus.

-Tu sais, les Terriens sont pas les seuls de la galaxie à nous ressembler.
Quoi qu'ils rassemblaient un bon quota de sex appeal à eux-deux (toujours en toute humilité, bien sûr). Il but une nouvelle gorgée de son coca, ah, les terriens et leurs moeurs ! Mais je suis né dans le Colorado, je suppose que ça doit aider. ajouta-t-il du même ton léger.

Étrangement, il éprouvait plus de réticences à parler de ses origines qu'à évoquer l'existence d'un raton laveur doté de conscience humaine. Mais il sentait bien que son interlocutrice risquait fort de l'interroger sur son enfance et le peu de temps qu'il avait pu passer dans sa planète natale. Il trouvait cela autrement moins amusant... et autrement plus désagréable. S'il bassinait tout son vaisseau avec ses bons vieux tubes terriens des années 80, il ne rattachait quand même pas forcément la Terre à des souvenirs très heureux. Il avait passé plus de temps à errer de planètes en planètes, au service des ravageurs qu'à fouler cette terre dont il gardé surtout le souvenir de sa mère, de ses soucis de santé, de cette lumière éblouissante qui l'avait substitué à une vie qui aurait sans doute été bien moins palpitante.







code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Sam 13 Juin - 21:10

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex laissait le bénéfice du doute à Peter, mais elle devait quand même bien avouer qu’elle trouvait son histoire plus qu’étrange. Il parlait d’un raton laveur qui pilotait un vaisseau spatial, avant de mentionner une femme verte. Mais si l’homme venait vraiment de l’espace, il y avait de forte chance pour que cela soit vrai. En même temps, même sans quitter la Terre, on pouvait croiser des personnes étranges. Il y avait les mutants sur la Terre et Alex savait bien que certains mutants avaient un physique particulier. Ils n’avaient pas tous les chances de passer inaperçu comme elle. Mais même en sachant cela, elle n’avait pas pu faire autrement que de douter des paroles de l’homme qu’elle avait sous les yeux. Parce qu’il avait une manière bien à lui de parler de ces choses-là. Il ne se rendait pas compte qu’on pouvait aisément le prendre pour un dingue s’il racontait ce genre de chose. Alex l’imaginait bien finir dans un hôpital psychiatrique pour les histoires qu’il racontait, ou alors dans un laboratoire pour des expériences si quelqu’un le croyait. Malheureusement, dans ce monde, il valait mieux garder ses différences pour soit. Même si pour le coup, Peter n’était pas si différent finalement.

« Alors comme ça t’es Terrien ? »

Oui, clairement, la mutante se montrait curieuse. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie d’en savoir plus sur ce qu’était Peter. Au fond, cela n’allait sans doute pas changer grand-chose qu’elle le sache ou non, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Et puisqu’elle avait accepté de l’héberger pour la nuit, elle considérait qu’il lui devait bien ça. Peut-être qu’elle parviendrait à le cerner un peu plus, parce que clairement elle peinait à le faire maintenant.

« Si tu es né dans le Colorado, comment tu t’es retrouvé là-haut ? »

Et en plus, elle ne prenait même pas la peine de mettre des formes dans ses questions. En même temps, Alex n’aimait pas prendre trop de forme quand elle n’en voyait pas l’intérêt. On ne pouvait pas vraiment dire que Peter en avait pris avec elle, c’était de bonne guerre. Même s’il y avait de forte chance pour que la mutante dérange « l’extra-terrestre » avec ses questions, mais elle prenait le risque. Au pire, si elle le mettait en colère, ça n’allait pas changer grand-chose. Ils allaient passer une nuit dans le même appartement, parce qu’elle avait accepté de l’héberger, mais sans doute pas plus. Il y avait de forte chance pour qu’une fois que Peter aurait repris sa route vers New-York, ils ne se recroisent plus jamais. Même si Alex avait l’occasion de souvent s’y rendre dans la grande ville, il y avait bien trop de monde dans cet endroit pour y croiser une connaissance quand on ne l’a cherchait pas. Alex n’en avait donc que faire de ce que Peter pouvait bien penser d’elle. Quoi que d’une manière générale, elle n’en avait que faire de ce que les autres pouvaient bien penser d’elle, en dehors de celui pour qui elle travaillait bien sûr.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 14 Juin - 22:15


Au-delà de la Terre
I

l se doutait qu'avec son discours confus, fragmenté, où il lui disait certes la vérité, mais de façon totalement diffuse, en isolant en plus les éléments les plus absurdes, pou être bien convaincu de ne savoir persuader personne, allait embrouiller son interlocutrice plus qu'autre chose. Mais, bien évidemment, il le faisait entièrement exprès. Il aimait agacer autrui, c'était même l'un de ses passe-temps favoris, surtout auprès de ceux qui ne le connaissaient pas très bien. Alex devait payer le prix de son immaturité patente, et Peter était bien obligé de lui reconnaître une patience d'ange, en tant qu'hébergeuse, pour ainsi tolérer son attitude, bien qu'il se soit un peu assagi pour ne pas avoir à dormir à la belle étoile. S'il savait ! La jeune femme qu'il avait en face de lui était tout sauf un ange, et son passif l'aurait certainement poussé à se trouver une autre "âme charitable"... Enfin, à présent, il était là, et il ne savait rien, alors il se contentait de répondre docilement à toutes les questions de son interlocutrice, à elle de rassembler les morceaux du puzzle et d'y trouver un semblant de cohérence... Ou pas, d'ailleurs. C'était ainsi qu'était son histoire, et voilà qui avait sans l'ombre d'un doute forgé son caractère, son caractère de chieur, oui, mais cela restait un caractère malgré tout, et qu'il cultivait avec grand soin... Surtout depuis qu'il avait été "enlevé" par les ravageurs alors qu'il n'avait que onze ans. C'était là un épisode de sa vie qu'il évoquait rarement, car c'était le plus sensible de tous, puisqu'il était question de sa mère. Pour autant, il ne comptait pas éluder le sujet, et répondit bel et bien à la question de son interlocutrice, qui se montrait de plus en plus curieuse, pour son grand plaisir.

-Pourquoi ? Il faudrait le demander aux types qui m'ont enlevé. J'avais rien demandé, moi.


Et en effet, la raison qui avait poussé les ravageurs à venir l'enlever cette nuit-là restait obscure à ses yeux, aucun d'eux ne lui avait jamais expliqué les raisons qui l'avaient poussé à le choisir lui, mais il ne trouvait pas de raisons de s'en plaindre. Il n'avait certes rien demandé, mais il l'avait peut-être voulu, au fond. Parce qu'après le décès de sa mère, il n'y avait rien pour le retenir sur Terre, et au vu de tout ce qu'il avait découvert une fois avoir déserté la planète bleue, il ne pouvait vraiment pas regretter la situation comme elle était. S'il pouvait revenir en arrière, il ne changerait sans doute rien. Même le "pourquoi" ne le taraudait pas tant que cela, finalement... Quoi qu'il aurait sûrement trouvé plus s'il savait que le tout concernait son père. Un père qui, contrairement à ce qu'il pouvait rien penser, n'avait rien d'humain. Il n'avait jamais été très tatillon sur la recherche de ses origines. Il ne s'était jamais demandé qui pouvait bien être son père, et à moins qu'on lui pointe les faits sous le nez, il ne se le demanderait jamais.

-J'avais onze ans quand ils m'ont emmené dans leur vaisseau spatial, j'ai jamais su pourquoi.








code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Dim 5 Juil - 11:18

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex se demandait comment elle pouvait faire à ce point preuve de patience avec Peter. Il l’agaçait clairement, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’être curieuse à son sujet. Il l’intriguait énormément, même si elle se demandait ce qui pouvait bien être vrai dans son histoire. Elle avait bien envie de croire en ce raton laveur pilote de vaisseau, en cette femme verte qui se trouvait sur Terre, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de trouver cela gros. Cependant, ça ne l’empêchait pas de poser encore des questions et de vouloir en savoir plus. Comme une enfant qui découvrait la folle histoire d’un grand-père un peu trop porté sur l’imagination. Une fois sur deux elle avait envie de le gifler, mais elle n’avait pas pour autant envie de l’empêcher de parler. Et elle continuait dans ses interrogations, lui posant même des questions plus personnes. Comme la manière dont il avait quitté la planète où il était né, celle-là même qu’ils côtoyaient. Il lui répondit et elle pouvait difficilement mettre sa parole en doute pour le coup (plus en doute, si elle partait du principe qu’il venait bien de l’espace en fait). Il avait été enlevé par des types qui l’avaient pris dans leur vaisseau spatial et voilà. Pour le coup, ce n’était pas aussi grandiose que la femme aurait pu imaginer. Quoi que le vaisseau spatial et l’espace étaient grandioses à eux tout seul.

La mutante n’arrivait pas à croire qu’elle avalait clairement les paroles de l’homme se trouvant dans son salon, qu’elle se mettait vraiment à croire qu’il venait de l’espace. Si jamais elle découvrait qu’il se contentait de raconter des mensonges depuis le début de leur conversation, elle allait plus qu’être déçue c’était évident. Le fait qu’elle ne soit pas une humaine normale devait l’aider à croire cette histoire sans doute. Elle savait parfaitement qu’il y avait des choses étranges dans le monde (dans l’univers). Un humain normal ne connaissait rien des spécificités du monde penserait sans doute à un mensonge s’il se retrouvait devant un mutant. Alors oui, elle se mettait clairement à le croire et elle buvait ses paroles. Au point de ne pas avoir envie de s’arrêter là.

« C’est comment là-haut ? Il y a beaucoup de planète ? » Elle s’apprêtait à demander s’il y avait des personnes étranges dans l’espace, mais elle repensa à ce raton laveur et cette femme verte, elle avait sa réponse. « Pourquoi on en voit pas plus ici ? »

Tant de question, et pour le coup la femme se sentait un peu bête de les poser. Elle ne parvenait pas à taire cette curiosité qu’elle ressentait pour l’histoire de Peter. Elle devait vraiment sembler idiote, mais elle peinait à supporter l’ignorance. Toutes ces années en hôpital l’avait poussé à vouloir découvrir le monde ensuite, pour rattraper son retard mais visiblement, elle en avait bien plus que ce qu’elle pensait. L’espace, c’était en train de complètement la fasciner. Peut-être qu’en dehors de cette Terre, elle semblerait plus normale.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Leader des Gardiens
Messages : 646

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Jeu 9 Juil - 15:58


Au-delà de la Terre
U

n sourire flatté, fier... et un rien vantard (parce qu'il adorait flagorner, et il ne cachait pas son plaisir quand il savait être au centre de toutes les attentions) ornait son visage alors qu'il découvrait son interlocutrice, qui avait tout d'abord été des plus réticentes, faire tout à coup preuve d'une curiosité qui en disait long. Manifestement, elle avait finalement décidé de le croire, et sans la moindre réserve. Alors, bien évidemment, elle s'interrogeait comme pouvait s'interroger n'importe qui qui se trouverait face à un individu affirmant avoir été enlevé par des extra-terrestres et avoir passé la majeure partie de sa vie dans l'espace. Oh, comme il aimait susciter l'intérêt de la sorte ! Nul doute qu'il comptait très largement profiter de sa position. Son regard ne lâchait pas sa belle hébergeuse, et le ton de sa voix s'était teinté d'un rien de séduction. Comment parler de l'immensité de l'univers, de la beauté de l'espace, les planètes, les étoiles, les constellations... sans jouer un peu les crooners ? D'autres, qui étaient peut-être un peu idiots, n'en profiteraient peut-être pas, mais ça, tant pis pour eux, ce n'était pas son problème, après tout.

-Les planètes ? Elles sont indénombrables. Là-haut, vous avez l'infini à portée de main, une multitude de mondes qui ne demandent qu'à être explorés.
Il laissa doucement cette phrase en suspens, laissant à Alex le soin d'imaginer quelle sensation cela pouvait bien prodiguer que de se trouver à bord de son vaisseau spatial et que de naviguer au milieu d'une marée de nébuleuses. Je t'y conduirais, un jour, si tu veux. Une méthode de drague complètement désuète ? Bah ! C'était efficace. Et non, il n'avait aucun scrupule à faire ce genre de choses. Certes, aucune demoiselle, même aussi charmante que son interlocutrice, ne savait valoir Gamora, quelque part... mais d'un autre côté, s'il devait attendre que la belle verte baisse un peu sa garde, il n'en aurait pas fini. Il n'y avait pas de mal à s'intéresser à d'autres belles plantes. Même si elles n'étaient pas vertes. Ahem. Puis, finalement, il répondit à la question un peu moins romanesque de son interlocutrice. La Terre n'est jamais qu'un fragment de poussière dans l'univers, les aliens n'ont pas vraiment de raisons de s'y rendre... à moins d'y chercher quelque chose en particulier. ajouta-t-il dans un léger haussement d'épaules.

Le fait est que la Terre était une planète dont la plupart se désintéressait complètement. Elle avait son intérêt et ses spécificités, mais n'en restait pas moins moins avancée technologiquement, et aussi... de manière générale, Peter ne voyait pas quel intérêt l'on pouvait trouver à se rendre quelque part si l'on avait pas une idée bien précise à l'esprit. L'éducation qu'avaient contribué à lui faire les ravageurs avait certainement influé sur ce mode de pensée. Il était plaisant de vaquer d'une planète à l'autre, encore fallait-il qu'il y ait un intérêt bien spécifique à le faire. Et la Terre n'avait pas grand chose pour elle. À part sa floppée de super-héros, ses mutants, et The five Stairstep.







code by Mandy


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent double
Messages : 488

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   Ven 31 Juil - 21:37

Peter & Alex
Au delà de la terre.
Alex s’en voulait de se montrer à ce point curieuse et donc faible, mais elle n’y pouvait rien. Elle pouvait difficilement penser que Peter lui mentait de A à Z, après tout il avait su lui prouver qu’il venait bien d’une autre planète. Avec un peu de chance, il ne mentait pas sur les détails que la mutante trouvait étrange. Elle était quand même la moins placé pour le juger. Même si elle trouvait cette histoire de raton laveur, pilote de vaisseau, étrange, il y avait des choses bien plus bizarres. Après tout, Alex connaissait une personne qui avait un physique de crapaud, alors pourquoi pas un raton laveur ou encore une femme verte. Elle était quand même, normalement, bien placée pour être ouverte d’esprit. Mais l’attitude de Peter était vraiment difficile à cerner. En tout cas, Alex ne put s’empêcher de se montre curieuse. Et quand Peter reprenait la parole, elle buvait complètement ses paroles. Alex se demandait vraiment à quoi l’espace pouvait bien ressembler. Elle ne connaissait que la terre, elle découvrait à peine que d’autres mondes existaient dans l’espace. Alors forcément, elle ne pouvait que rêver de ce qu’il y avait en dehors de ce monde. Peut-être que dans l’espace, ce qu’elle était serait bien plus accepté. Même si Alex tentait de se montrer forte et sûr d’elle, elle était quand même remplit de blessure intérieur. Le fait que ses parents ne l’avaient jamais accepté, qu’elle se soit retrouvée enfermée à cause de ses pouvoirs. Tout cela ne serait peut-être pas arrivé si elle vivait en dehors de cette planète. Et donc elle se mettait à rêver, jusqu’à ce que Peter ne lui parle de l’emmener avec lui.

Alex ne sut vraiment pas comment prendre cette remarque, s’il était sérieux ou non. Elle n’était pas du genre à accorder sa confiance à n’importe qui et n’importe comment, elle préférait donc largement rester sur ses gardes. Peter ne la connaissait pas, elle se contentait de l’héberger pour la nuit, il n’avait donc aucune raison de l’emmener avec lui. Alors forcément, elle se montrait suspicieuse. Surtout qu’elle entendait bien le petit côté séducteur qu’il y avait dans sa voix. Certes, Peter était loin d’être une personne désagréable à regarder (bien au contraire), mais elle n’avait pas envie qu’il s’imagine qu’elle était une vie facile. Même si elle ne se prenait que peu souvent la tête concernant ce sujet.

« Que me vaut l’honneur de cette proposition ? » Lui demanda-t-elle, ne ratant pas l’occasion de rentrer dans ce petit jeu à son tour. Pourquoi pas après tout, elle n’avait rien à perdre. « C’est sans doute mieux pour ces aliens qu’ils restent loin d’ici. »

Vu comment les humains avaient tendance à traiter les leurs doté de pouvoir étrange, ce n’était pas bon pour un extra-terrestre de se promener dans les parages. A moins d’être comme Peter et passe partout. Quoi que cela se voyait assez rapidement qu’il était perdu. De là, à imaginer qu’il venait d’une autre planète (ou plutôt qu’il avait eu la chance de quitter la Terre), il y avait un monde.

_________________
Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au dela de la terre (Peter :3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au dela de la terre (Peter :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [2010-2012] Les Piliers de la Terre / Un Monde Sans Terre
» L'ile, les naufragés de la terre perdue
» Diorama Peter Cushing : frankenstein créa la femme .
» bloque temple de la terre
» terre a décor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Reste du monde :: Autres lieux des USA-