❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}


Partagez | .
 

 ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Lun 17 Nov - 22:31



Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...

Félicia Hardy & Peter Parker




Tadaaa ! Après avoir fait des recherches approfondie sur un gars, j’avais décidé de le suivre pendant une journée incognito, histoire de connaître un peu sa ligne de vie au quotidien. Bien entendu, il me faudrait plus qu’une journée pour avoir des précisions, mais déjà rien que le fait d’avoir fouillé son appart’, je m’étais déjà faite une belle image de ce type. Le lieu de vie est une mine d’informations trop souvent négligée ! Aujourd’hui, c’était une journée ‘pistage’ comme j’aime à les appeler. J’adore mon job ! Espionner les gens, fouiller, chercher, suivre, questionner leur entourage,… Cette affaire était d’autant plus un réel défi car j’avais le nom de Stark à protéger. J’avoue que Pepper Potts, son assistante trop dévouée m’a déjà bien mâché le boulot en me fournissant le dossier qu’elle s’était faite, sur lui.

J’avoue que pour le moment, je ne suis pas en forme… Si seulement les derniers évènements ne s’étaient pas produits, je serai nettement plus efficace. Je dois admettre faire preuve de beaucoup de distraction aujourd’hui… Cela fait plusieurs fois que je perds ma cible des yeux… Evidemment, Time Square n’est pas l’endroit idéal pour suivre quelqu’un, d’accord. Mais de toute façon, vu l’avance que j’avais sur ce dossier, je pouvais me permettre de gâcher - en quelque sorte - cette journée.
J’avais repensé à Bryan, son anniversaire et surtout, au fait que sa famille allait devoir prendre la décision de le débrancher. Je repensai aussi à ma discutions avec Logan, qui m’avait trouvée en larme et à qui j’ai du avouer un passage de ma vie que je cachais à tout le monde jusqu’à présent. Je dois dire qu’il s’est passé beaucoup de choses pas très positives ces derniers jours et il était plus que temps que je me ressaisisse !

Sur ce, il commençait à être tard. Il devait être 19 heures quand je laissai ma victime s’effondrer dans l’amas de personnes parcourant les rues. Je pris mon appareil photo et entrai donc dans un commerce du coin, pour les faire développer rapidement, histoire de les glisser vite fait dans le dossier.
Dossier que je n’avais pas sur moi, bien évidemment ! Mais je n’ai pas non plus de chambre noire du coup, quand on à un appareil numérique, on prend soin de faire imprimer ses photos pour qu’elles ne figurent pas en tant que fichier sur un quelconque support multi-média au cas-où je me le fait voler. Il faut penser à tout ! Je n’ai pas que des clients en ce bas monde… J’ai aussi des gens qui me recherchent et qui veulent ma peau !

J’entrai donc dans ce commerce et m’approchai du comptoir. Le magasin était étrangement vide, comparé à la foule de personne à l’extérieure ! Bref… Mais du coup, le gérant arriva quelques minutes après. J’avais presque eus le temps de prendre racine dis donc !
Je lui déposai mon appareil sur son comptoir et lui demandai de développer les photos qui étaient sur la carte. Toutes, sans exception à taille normale. Bien entendu, développement numérique ! Ca va un rien plus vite… En attendant, je fis le tour du magasin en regardant un peu à l’extérieur puis un peu vers la caisse. Dans cet endroit il y avait deux caméras. Une fixée au-dessus de l’entrée pour filmer la caisse et le comptoir et l’autre derrière le comptoir pour filmer l’entrée et la vitrine. Je souris, pensant à ce fichu défaut professionnel.
Après quelques minutes, j’entendis que l’imprimante avait terminé et je vis le gars se pointer avec mes photos et mon appareil. Je le payai et sorti de ce petit endroit.

J’étais habillé classique mais pas vraiment chaudement… Pantalon noir botte noire, chemisier gris foncé avec une veste en cuir noir, j’avoue qu’une veste plus épaisse ou une écharpe en plus n’aurait pas été de trop à cette heure-ci. De fait, je repérai rapidement le Hard Rock Café plus loin et y entrai. Il n’y avait pas encore trop de monde, ça allait. Je commandai un chocolat chaud avec crème et caramel histoire de me faire bien plaisir. Je m’installai à une table haute sans trop de monde autour, juste assez isolée pour regarder mes photos de plus près et je commençai à les analyser… J’avais déposé mon appareil photo sur la table, puisqu’il était mon seul ‘bagage à main’. Je n’avais rien d’autre. Et évidemment, c’était là qu’il fallait que j’éternue pour renverser du café sur mon pantalon ! Non mais quelle plaie ! Les emmerdes continuent ! J’attrapai ma serviette d’un geste rapide et épongeai comme je pouvais la tache. Une chose est sur, c’est que le chocolat était parfaitement chaud. Je voulu prendre rapidement la direction des toilettes, mais je ne pouvais pas laisser mes affaires là, sans surveillance. J'accostai donc un garçon, un étudiant visiblement et lui demandai gentiment s'il pouvait garder mes affaires le temps que j'aille mettre de l'eau sur de ma cuisse.

« Excuse-moi, tu veux pas garder mon appareil le temps que je file au toilette ? Je viens de me brûler alors… »

Dis-je en indiquant ma cuisse et en me justifiant.
Naturellement, je ne demanderai pas à n'importe qui de faire ça. Je sais à qui je peux faire confiance ! Depuis le temps que j'espionne et que j'analyse les gens, j'ai établi une sorte de règle visuelle ou une 'habitude' ou encore un 'gabarit' de la personne type à qui on pouvait faire confiance. D'ailleurs, ce garçon là, il était plutôt mignon dans son genre... Restait à savoir si mes intuitions sont justes. Mais pour l'heure, il fallait que je me soigne...




© KSS




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 798

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Jeu 27 Nov - 14:50

Félicia & Peter
❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞
Peter avait décidé de ne pas rentrer directement chez lui après les cours. Il avait appelé sa tante afin de la prévenir, elle devait travailler le soir même. Peter irait la chercher quand il aurait terminé ce qu’il était en train de faire, l’évitant ainsi de rentrer seule de son bus. Il avait donc fait une croix sur sa sortie en Spider-Man, mais ce n’était pas un souci. De toute façon, le jeune homme se sentait très fatigué, il devait peut-être se montrer un peu raisonnable et se coucher tôt. Enfin, pour l’heure, le jeune homme avait décidé de trainer en ville. Il avait rendez-vous avec Flash normalement pour réviser les cours, son ami aillant quelques difficultés. Sauf que l’homme araignée devait bien se rendre à l’évidence que son ami n’avait pas l’intention de venir. Il regarda plusieurs fois son portable, alors qu’il était assis dans un café à l’attendre. Flash avait finalement dû avoir autre chose à faire, de bien mieux. Tant pis, Peter avait eu la bonne idée d’emmener son ordinateur. Le jeune homme prit la carte mémoire de son appareil photo et l’installa dans son ordinateur. Il avait, la veille, pris plusieurs photos de lui en Spider-Man. Il devait faire le tri à présent, afin de les envoyer au journal. Rapidement, il en supprima plusieurs. Il ne gardait aucune photo qu’il n’envoyait pas, pas précaution. Même s’il ne se cachait pas pour autant, son nom était crédité sur les photos. Mais celles qu’il ne sélectionnait pas, il n’avait aucune raison de les garder. Après un temps, il se décida enfin sur deux photos qu’il aimait bien (parce que cela le mettait bien en valeur évidemment) et les envoya par mail au Daily Bugle. Peter savait que les photos allaient finir dans l’une des prochaines parutions, c’était souvent le cas. A croire que ce rédacteur en chef adorait mettre Spider-Man en première page de son journal, même si c’était pour le discréditer à chaque fois. Peter aimerait bien que de temps en temps, les choses se tournent vers un autre sens, mais en même temps il ne pouvait rien contre cet homme. Ce n’était pas non plus dramatique en un sens. Au moins, on parlait un peu de lui, c’était appréciable.

Alors que le jeune homme venait de cliquer sur le bouton d’envoi, une femme s’approcha de lui. Peter ne comprit pas de suite ce qui était en train de se passer, avant que la femme ne prenne la parole en lui demandant de garder son appareille. Il baissa son regard vers la cuisine de l’inconnue quand cette dernière la désigna, comprenant ce qui se passait. Elle venait sans doute de recevoir sa boisson sur la cuisse et avait besoin de se rendre aux toilettes. Oui, il était un peu long à la détendre.

« Oui bien sûr, pas de souci. »

Répondit-il finalement. Il comprenait bien que la femme avait besoin que quelqu’un garde ses affaires, elle pouvait lui faire confiance. Ce n’était pas le genre de jeune homme à fouiller dans les appareilles des autres, même si cela pouvait être tentant, il n’aimerait pas qu’on lui fasse la même chose.

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.


Dernière édition par Peter Parker le Ven 12 Déc - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Sam 29 Nov - 12:35



Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...

Félicia Hardy & Peter Parker




J’avoue que le jeune homme avait plutôt l’air un peu occupé. En même temps, c’était une des seules personnes ici, qui avait l’air digne de confiance. De ce fait, je culpabilisai légèrement de devoir lui imposer cette obligation. D’autant plus qu’il avait l’air assez fatigué… Mais il avait accepté et je lui montrai ma reconnaissance par un large sourire, assez rapide car je m’éclipsai rapidement à la toilette. Arrivée là, je m’enfermai dans une cabine et enlevai mon pantalon, heureuse de constater qu’il y avait des mini éviers, propre à chaque toilette ! Je pris du papier et le saturai d’eau glacée que je pressai contre ma cuisse. Un léger soupire s’échappai de ma bouche. J’étais en train de m’engueuler mentalement ! J’étais certaine d’avoir attendu trop longtemps avant de mettre de la flotte dessus… Heureusement que ce n’était pas un chocolat chaud trop bouillant ! Autrement, je pense que cela aurait laissé de plus vilaines marques… Mais soit.

Après une petite dizaine de minutes, je me décidai enfin à briser mon absence dans le coffee shop et à sortir des toilette avec un pantalon, heureusement pas trop tâché ! En sortant des toilettes, je tournai mon regard vers le garçon, chargé de surveiller mon appareil. Ce dernier n’avait pas bougé d’un poil. Il n’avait même pas eut la curiosité de regarder ce qu’il y avait à l’intérieur ! C’est une qualité plutôt admirable ! Je souriais de satisfaction et me décollai enfin de l’encadrement de la porte pour venir le rejoindre.

Une fois à côté de lui, souriante je le remerciai :

« Merci beaucoup ! »

Puis, le regardant un peu plus attentivement, il me vint une idée assez séduisante en guise de remerciement et pour entamer une espèce de début de conversation :

« Je peux t’offrir quelque chose en dédommagement ? » dis-je avec un large sourire et en considérant sa petite table vide des yeux.

Je n’avais pas encore conscience de l’identité de la personne que j’avais face à moi. Que ce soit en super héros ou en simple civil d’ailleurs !
Je tournai rapidement la tête vers le comptoir et je levai mon gobelet pratiquement vide, puisqu’il s’était parfaitement répandu sur ma jambe et la serveuse compris aussitôt que je commandai la même chose. Toujours debout, j’attrapai un tabouret pour m’assoir à sa table, lui imposant ainsi ma présence. Évidemment, je savais que cela ne plaisais pas en général, surtout quand j’ai le regard qui ne quitte pas la personne que je fusille des yeux. Sans doute attendait-il quelqu’un, mais je sais parfaitement quelle attitude adopter dans ce genre de cas… Mais pour faire preuve de ma bonne foi, je pris un air un peu innocent en faisant croire que j’étais assez mal adroite et dis après m’être assise :

« Ha ! … Tu attendais peut-être quelqu’un ? … »




© KSS




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 798

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Ven 12 Déc - 23:47

Félicia & Peter
❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞
Peter n’aurait pas pu refuser ce service à cette jeune femme, il était normal qu’il lui vienne en aide. Elle venait de renverser son chocolat sur sa cuisse, il était normal qu’elle aille faire un tour aux toilettes. Alors, s’il pouvait se rendre utile en gardant ses affaires, il le faisait. Cela ne lui demandait aucun effort en plus, il se contentait de rester à sa place avec les affaires de l’inconnu en plus des siennes. Il avait posé les affaires à côté de lui et n’avait même pas songé une seule seconde à se montrer curieux. En même temps, le jeune homme n’apprécierait pas qu’on fouille dans ses affaires, alors il ne le faisait pas avec les autres. Cela ne fut pas bien long avant que la femme ne revienne, sortant des toilettes, après avoir soulagée sa brulure. Elle revint rapidement vers lui, le remerciant. Peter afficha un grand sourire, avant de répondre.

« Il y a pas de quoi. » C’était tout à fait normal ce qu’il venait de faire après tout. Et quand l’inconnue lui demanda si elle pouvait lui offrir quelque chose, le jeune homme ne se voyait pas refuser cette proposition. Outre le fait qu’il appréciait de se faire payer à boire, cela ne le dérangeait pas non plus de passer un peu de temps en compagnie de cette jeune femme. Flash avait décidé de définitivement lui poser un lapin, il avait donc passé du temps ici pour rien. Autant ne pas perdre entièrement ce temps. « Avec plaisir. »

La femme ne tarda pas à demander autre chose à boire et à s’installer en face de lui. Au fond, Peter gagnait clairement au change. Il était persuadé que l’inconnue allait être d’une meilleure compagnie que son ami. Il ne pouvait pas non plus trop traîner, tante May allait l’attendre, mais il avait encore un peu de temps devant lui. Elle sembla se rendre compte qu’il attendait sans doute quelqu’un, elle ne manqua pas de lui poser la question.

« Oh non, enfin si… mais il ne viendra pas je pense. » Dit-il légèrement gêné de ce bafouillage qu’il venait d’avoir. C’était que les conversations avec des inconnues, ce n’était pas réellement son fort. Quand il portait son costume d’homme araignée, le jeune homme se montrait plus sûr et moins timide. Mais il ne portait pas son costume là, il était juste Peter. D’ailleurs, cela pourrait être bien qu’il se présente. « En fait, je m’appelle Peter. »

Une bonne chose de faire, au moins il se montrait un peu convenable en sociabilité. C’était que la jeune femme l’impressionnait quand même pas mal. Il suffisait de poser les yeux sur elle pour être impressionné après tout, elle était quand même très séduisante. Elle était loin de ressembler aux filles que Peter avait l’habitude de croiser au lycée, même s’il y en avait de très belle également, elle avait juste ce côté un peu plus femme. Et Peter était un jeune homme bourré d’hormone tout simplement.

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Ven 19 Déc - 13:34



Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...

Félicia Hardy & Peter Parker




Quand je lui proposai de lui offrir à boire, il accepta avec plaisir. Ce qui me fit plaisir également. C’était plutôt normal que je suis offre une consommation. Après tout, je lui devais au moins ça ! J’avais levé mon gobelet presque vide pour alerter la serveuse qui se chargeait de m’en refaire un.
Quand j’eus ce sursaut de conscience envers la probabilité d’une autre personne attendue, il bafouilla et me confia que cette personne était en train de probablement lui poser un lapin. Inconsciemment, j’avais pensé à une fille. Mais d’après le pronom qu’il avait employé, il s’avérait que c’était un garçon qu’il attendait, donc, surement un ami. Son petit bafouillage me fit sourire et le voir un peu gêné, augmenta son charme. C’était un garçon un peu timide on dirait et ce n’est pas pour me déplaire ! Je me permis de rire légèrement. Ce n’était pas méchamment, mais je trouvai ça tellement adorable… Cela me faisait penser à un petit flirt maladroit d’adolescents qui se trouvent un peu désarçonné face à une fille. Néanmoins, comme je n’avais pas tellement connu ce genre de phénomène, je trouvai plaisant et attrayant voir même flatteur.
Puis, il prit la belle initiative de se présenter : Peter ? Joli prénom. Très facile à retenir en plus. Je répliquai donc, en me présentant à mon tour :

« Moi, c’est Félicia. » Dis-je, toujours avec ce sourire légèrement moqueur. Sa petite phrase de présentation était toute mignonne elle aussi… dire : « en fait, je m’appel… » était une invitation un peu enfantine, à le connaître. C’était charmant et attachant. Je regardai son visage et ses yeux. Il avait l’air d’être un gentil garçon. Il me plaisait bien…

La serveuse arriva avec un nouveau chocolat chaud et me sortit de mes pensées et de ma contemplation en déposant le nouveau gobelet sur la table et en reprenant l’autre. Je la remerciai et lui demandai de prendre la commande de Peter et j’ajoutai que j’arrivais de suite pour payer les deux consommations.
La serveuse demanda donc à Peter ce qu’il voulait.

Ensuite, n’ayant pas d’autres bagages à main que mon appareil photo, je glissai la main à l’intérieur de mon haut en me levant et en sortit une fine liasse de billet soigneusement pliés en quatre. Je sais que c’est un endroit un peu bizarre pour cacher de l’argent, mais là au moins, je ne risque pas de me le faire voler sans le sentir ! Et encore faut-il savoir qu’ils sont là. Une fois debout à côté de la table, j’offris un large sourire à Peter en le regardant enfin et lui dit un délicieux :

« J’arrive… » accompagné d'un clin doeil, puis je m’éloignai de la table vers la caisse pour aller chercher ce qu’il avait commandé. Je payai les deux commandes puis attrapai le gobelet de Peter et revint vers lui pour le lui déposer sur la table, devant lui, toujours avec mon sourire et mes yeux bleus qui ne le quittaient pas.

Je me rassis en face de lui, contente, et lui demandai amicalement :

« Alors Peter ? Tu fais quoi dans la vie ? »




© KSS




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 798

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Lun 5 Jan - 23:29

Félicia & Peter
❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞
Peter avait un peu le sentiment d’être un adolescent idiot devant une jolie fille, bon en fait c’était ce qu’il était. C’était rare qu’il se retrouve assis à une table dans un café et où une jeune femme lui offrait à boire, il n’avait pas l’habitude. Cela le perturbait un peu d’ailleurs, il ne pensait pas qu’elle allait lui offrir à boire. Pour le coup, Peter appréciait le fait que Flash ne soit pas venu à leur rendez-vous. Le jeune homme n’avait pas vraiment l’occasion de pouvoir discuter avec des inconnus quand il se trouvait sans son costume de Spider-Man, Peter Parker était assez invisible après tout. Les seules personnes qu’il côtoyait étaient ses camarades de classe. Il n’y avait finalement que quand il portait son costume d’homme-araignée qu’il faisait des connaissances intéressantes, du moins c’était ce qu’il pensait. Le jeune homme se présenta, suivit de l’inconnue. Il avait un peu le sentiment de passer pour un débile, mais il ne savait pas vraiment comment s’y prendre. La serveuse s’approcha des deux jeunes gens, avec la commande de Félicia. Ce fut au tour de Peter de commander, il demanda un chocolat chaud à son tour. Le jeune homme l’observa sortir de l’argent de son haut, se disant à lui-même que c’était un endroit étrange pour cacher son argent. Sans que Peter ne dise quoi que ce soit, Félicia se leva pour aller payer les commandes. Et finalement, elle revint. Peter ne savait même pas s’il devait concrètement croire qu’il était bel et bien en train de partager une boisson avec une fille comme cela. Elle était loin de ressembler aux jeunes femmes qu’il avait l’habitude de croiser et de fréquenter (c’était un grand mot), c’était une vraie femme en fait.

Quand elle revint, Peter attrapa le gobelet qu’elle avait ramené et en bu une longue gorgée. Son regard ne quittait pas le visage de Félicia et il se demandait de plus en plus pourquoi elle lui payait à boire et pourquoi elle entamait la conversation à présent. Il s’était contenté de garder ses affaires après tout, ce qui était tout à fait normal en réalité. Il n’aurait pas pu la laisser sans un coup de main. Mais en même temps, on ne pouvait pas dire que tous les habitants de cette ville étaient aussi agréables et prêt à aider. Peter ne pensait donc pas qu’il valait le coup d’être remercié à ce point, mais en même temps il appréciait la compagnie de Félicia.

« Je suis encore lycéen. » Peter avait un peu la honte de dire une chose pareille, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus intéressant. Il était juste un élève du lycée, ou presque. « Mais je tente de travailler en tant que photographe. » En gros, il ne faisait rien de bien intéressant. Bon en même temps, il n’avait que dix-sept ans aussi. En dehors de Spider-Man, sa vie était plus que banale et ennuyeuse. Sauf qu’il ne pouvait évidemment pas parler de sa double vie de justicier. « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? »

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Sam 17 Jan - 15:33



Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...

Félicia Hardy & Peter Parker




Quand il me prit le gobelet des mains, il en bu une longue gorgée, ce qui me fit sourire. Je l’imaginais un peu mal à l’aise et voilà que je venais de lui apporter un petit exutoire pour qu’il puisse se sentir un peu plus à l’aise pour continuer notre discussion. Je suis consciente d’avoir un physique avantageux pour mon âge. J’ai quitté l’école avant les autres pour me lancer dans la vie active avant tout le monde… Ce qui eut pour effet de me donner cette maturité physique que j’entretiens depuis quelques années déjà, dès que j’ai débuté mes entrainements… Je dois dire que mon apparence me sert également d’arme redoutable ! Néanmoins, j’étais loin de me douter que cela mettrait mal à l’aise lorsque j’essayais de me faire une vie un peu plus sociale… Dans ce cas-ci, oui je l’avoue, le garçon que j’avais en face de moi me plaisais beaucoup et le fait de le voir un peu  incommodé par ma présence, me laissai un peu perplexe, bien que je trouvai ça mignon. C’était une réaction à laquelle je n’aurais jamais pensé…

Il ne me quitta pas des yeux et moi non plus. Il me répondit qu’il était encore lycéen et soudain, je me posai la question de son âge… J’acquiesçai légèrement de la tête pour illustrer que j’avais bien pris conscience de sa réponse. La suite de sa réplique me rassura quelque peu en me disant qu’il tente de travailler en tant que photographe, surement pour avoir un peu d’argent de poche. C’était une information plutôt intéressante, je relevai mes sourcils, toujours en souriant, montrant que j’avais une idée derrière la tête…
Mais je pris soin de répondre d’abord à sa question, après avoir bu ma première gorgée de mon chocolat :

« Je suis détective privé… » Dis-je en ayant un sourire en coin, face au paradoxe de cette différence entre nous. Il était encore étudiant et il se retrouvait face à quelqu’un qui bossait déjà et pas dans n’importe quel domaine… J’étais en train de me dire que je devais l’impressionner et du coup, je renchéris en lui demandant d’une façon intéressée :

« Mais hum… Si tu cherche un p’tit job de photographe, j’ai peut-être quelque chose à te proposer… ? » Je déposai mon gobelet sur la table un peu plus loin et j’appuyai mes coudes sur la table en croisant les bras pour me permettre de me rapprocher quelque peu de Peter et j’ajoutai directement, le regardant dans les yeux, légèrement en contre plongée pour marquer la confidence :

« Si t’es doué, je pourrais peut-être avoir besoin de toi ? Ca te tenterait ? » lui demandais-je en sous-entendant un peu mon manque d’expérience côté photographie… Maintenant, c’est surement un domaine tout autre que dans lequel il bossait avant… Etre photographe pour un détective privé c’est parfois prendre des risques mais il était hors de question que je fasse risquer la peau à de pauvres innocents… Bien entendu, j’étais loin de savoir à qui je m’adressais en réalité…
Ceci étant dit, c’était surtout l’occasion pour moi de le revoir et qui sait, me rapprocher de lui !





© KSS




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 798

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Ven 6 Fév - 8:39

Félicia & Peter
❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞
La vie sociale n'était pas une notion qui était familière pour Peter Parker. Il avait quelques amis bien sûr, mais il était loin d'avoir une vie sociale débordante. En dehors de ses quelques amis et de sa Tante, il ne parlait pas à grande monde. Il suffisait de voir son téléphone ou les réseaux sociaux pour s'en rendre compte, Peter n'était pas le genre d'adolescent très populaire. Au contraire de Spider-Man qui pourrait rafler toute la mise. Discuter avec une inconnue n'était donc pas dans ses habitudes, surtout quand l'inconnue en question était une aussi jolie jeune femme. Le jeune homme se sentait un peu mal à l'aise, mais il tentait le plus possible de ne pas le montrer (se servant de la possibilité de boire un peu de sa boisson comme contenance). D'ordinaire, quand il se trouvait dans un café, il était le geek qu'on laissait dans son coin travailler sur son ordinateur. Peter parla donc un peu de lui, fait rare également, mentionnant ses études et son essai d'être photographe, avant de demander à Félicia ce qu'elle faisait dans la vie. Il ne la quitta pas du regard quand elle prit la parole, lui parlant de son travail. Le jeune homme eut du mal à cacher sa surprise quand elle lui annonça qu'elle était détective privée, il comprenait donc mieux le fait qu'elle possède un appareil photo. Peter était impressionné de se retrouver en face d'une femme qui faisait se métier, il ne s'y attendait vraiment pas. Ce n'était quand même pas rien, ce n'était pas banal. Il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit, en même temps il ne voyait pas ce qu'il pouvait réellement ajouter à cette nouvelle, que Félicia se penchait un peu pour lui soumettre une idée. Autant, apprendre le métier de Félicia le surpris, autant l'entendre lui proposer un job fut encore plus surprenant.

« Sérieux ? »

Demanda-t-il un peu gauche, quand elle lui annonça qu'elle avait peut-être besoin de lui s'il était doué. Il ne s'y attendait vraiment et clairement, il ne savait que répondre. Cela dû même se voir sur son visage qu'il hésitait. Non pas qu'il avait peur parce que photographier des gens pour un détective ne devait pas être très sécurisant (mais c'était ce qui devait ressortir cependant), mais il avait dû mal à se décider tout simplement. Le danger n'était pas un souci pour lui, après tout il était Spider-Man. Sauf que Félicia ne le savait pas et devait sans doute continuer de croire qu'il hésitait parce qu'il avait un peu peur, Peter Parker aurait eu peur avant en même temps.

« Ça doit être... super enrichissant comme job ! » Son enthousiasme était cependant palpable. Photographier pour Félicia, c'était quand même autre chose que de prendre des clichés de Spider-Man pour les envoyer au journal. « Tu veux peut-être voir mon travail ? »

C'était une chose de vouloir l'engager, mais elle ne savait pas du tout ce qu'il était capable de faire. C'était sans doute l'occasion pour elle de se faire une idée s'il lui montrait quelques clichés, même si la majorité de ces derniers étaient des photos de Spider-Man. Peter attrapa son ordinateur, ouvrant le dossier comprenant toutes les photos qu'il avait pu prendre ces dernières semaines. Il y avait donc de l'homme-araignées, mais également des photos du lycée qu'il avait pris comme cela pour le journal de l'école. Rien de bien passionnant, mais les sujets n'étaient pas le plus importants après tout. Le coeur du jeune homme battait légèrement plus fort que normalement, il n'avait pas l'habitude de montrer son travail (même si ce dernier était souvent apparu dans le journal).

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Lun 23 Fév - 16:39



Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...

Félicia Hardy & Peter Parker




Quand j’annonçai que j’étais détective, je n’eu aucun mal à voir la surprise et l’étonnement de mon si mignon interlocuteur, face à moi. Ça me fit sourire d’ailleurs… Ma proposition eut néanmoins, plus d’effet ! Il me répondit d’un spontané : « Sérieux ?! » ce qui me fit sourire d’avantage. J’avais vraiment envie de rigoler de voir un ‘’jeune’’ garçon. Il n’est pas beaucoup plus vieux que moi, mais il est vrai que j’ai un peu zappé mon adolescence pour entrer directement dans le monde professionnel, du coup, ce genre de réaction me fait toujours rire car je n’y suis absolument pas habitué et paradoxalement parlant, je trouve ça craquant … Mais soit !

Il répliqua ensuite sur le ton d’une probabilité… « ça doit être… » en effet ! Mais pour le savoir, il faut se lancer ! C’est vrai que ce genre de job peut sans doute rebuter au début… le côté ‘’dangereux’’ y est pour quelque chose, mais que ce soit claire ; la loi nous protège. Nous travaillons pour l’état (et pour nous-mêmes), c’est notre métier, et en tant que tel, nous sommes protégé par la loi. S’il nous arrive quelque chose sur le terrain, il est clair que les policiers ne sont pas toujours heureux de nous voir débarquer dans leurs locaux, car ils savent très bien qu’on est là pour réclamer justice contre un client… Et que de toute façon, quelque soit la circonstance, on sortira gagnant… On n’attaque pas les yeux et les oreilles secrètes de l’état … !
J’eu un peu peur quand il dit ça… Je pensais qu’il était prêt à refuser mon offre…
Puis, pour que je puisse jauger son travaille et voir si ma proposition tiendrait toujours, il me proposa de voir son travail. Mon visage s’illumina instantanément ! Évidemment que je voulais !!!

Sans doute à la vue de ma réaction, il s’empressa de prendre son ordinateur portable et l’ouvrit pour chercher ses photos. Pendant ce temps là, je me permis de venir m’installer à ses côtés pour pouvoir inspecter son écran et ses beaux clichés. Je vis quelques photos de son lycée et reconnu une élève que je connaissais bien : Gwen Stacy… Hmmm… Sans doute se connaissaient-ils ?!
Puis, mon attention fut totalement détournée quand je reconnu des clichés de l’homme-araignée. Des photos qui étaient apparues dans le journal !!! J’ouvris de grands yeux, tournai lentement mon visage vers Peter pour le regarder surprise et lui dis sur un ton lent : « Tu es le photographe officiel de Spider-man … ? » Lui demandais-je plutôt impressionnée !!




© KSS




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 798

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Dim 22 Mar - 20:32

Félicia & Peter
❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞
Peter ne pensait pas, quand Félicia vint le trouver, qu’elle était une détective. Mais finalement, cela semblait assez logique. Et le mieux dans tout cela, c’était qu’elle lui proposait un travail. Elle voulait qu’il travaille pour elle, puisqu’il était photographe. Le jeune homme devait bien avouer qu’il était plus que tenté par cette proposition. Concernant sa passion de la photo, Peter n’avait quand même pas grand-chose à se mettre sous la dent. Il envoyait des photos au journal et donc il gagnait un peu d’argent, mais ce n’était pas vraiment suffisant à ses yeux. Le jeune homme avait envie de faire autre chose avec son appareil que de se contenter de se photographier quand il portait le costume de Spider-Man pour se faire discrédité par les journaux. Il décida donc de montrer à Félicia son travail en tant que photographe, même si ce n’était pas grand-chose. Il y avait des photos de son lycée, puisqu’il travaillait en partie pour le journal de l’école, et puis ses photos de lui-même en costume d’homme-araignée. Mais Félicia ne pouvait pas savoir qu’il était Spider-Man, personne ne pouvait le deviner. Comme Peter avait son ordinateur avec lui, autant qu’il montre de suite ce qu’il était capable de faire à la détective. Parce que s’il pouvait se lancer dans l’aventure en sa compagnie, ça l’amusait bien.

Mais quand il montrait les photos, Peter ne se doutait pas que Félicia allait tiquer sur les clichés de l’homme-araignée. Elle s’exclama soudainement, lui demandant s’il était le photographe officiel de Spider-Man. Elle semblait impressionnée, c’était ce que sa façon de poser la question disait à Peter. Le jeune homme ne trouvait pas cela si impressionnant que ça, mais ça lui plaisait qu’elle soit impressionnée. Il devait bien avouer qu’il avait une petite fierté quand même, l’intérêt que Félicia lui changeait de celui qu’il recevait au lycée.

« Heu, oui c’est plus ou moins ça. » Il n’avait pas été désigné comme tel après tout, il se contentait simplement de prendre des bonnes photos de lui-même. Il fallait dire qu’il avait surtout la chance de prendre de bons clichés parce qu’il savait où positionner son appareil quand il se baladait en ville. « J’arrive à gagner un peu d’argent en envoyant mes photos au journal. »

Un peu seulement oui, parce qu’on ne pouvait pas dire que le rédacteur en chef du Daily Bugle soit très généreux en terme de salaire. Mais bon, c’était toujours un peu d’argent de gagné et ça aidait sa tante. Si par contre, il pouvait gagner encore plus d’argent, cela l’intéressait bien plus.

« Tu me trouves assez doué ? »

C’était la raison pour laquelle il lui montrait ses photos après tout, parce qu’elle lui avait affirmé avoir besoin de lui si jamais il était doué.

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Ven 3 Avr - 15:09



suis-moi, je te fuis ;
fuis-moi, je te suis...

félicia hardy & peter parker

à ma question il me répondit seulement que c’était plus ou moins ça. Sans doute qu’il n’était pas le seul photographe sur le coup, mais ceci dit, ce sont les siennes que j’ai vu sur les unes du journal ! En répondant de cette façon, j’avais l’impression que la situation était plus complexe et plus compliquée que ce qu’il n’y paraissait… ça ne devait pas être facile d’être étudiant et d’essayer de gagner un petit peu d’argent sur le côté… Surtout que la vente de ses photos était bien son seul revenu ! Hmmm… J’étais en train de penser que mon offre lui serait plus qu’utile en fait ! Il avait réellement besoin de ça.
Du coup, mon regard impressionné se transforma en regard un peu plus compatissant. Par la suite, il me demanda si je le trouvais assez doué.  Un sourire un coin illumina mon visage et sur un ton plutôt riche d’assurance je lui affirmai : « évidemment ! » Me redressant un peu sur ma chaise, j’ajoutai avec un peu d’exagération : « Qui ne voudrait pas que le photographe de Spider-man bosse pour lui sérieusement ?! »

J’entrouvris ma veste et y glissai ma main pour aller y chercher une petite carte de visite. Mes gestes étaient plutôt lents et séduisants. N’oublions pas que j’aime soigner mon apparence et qu’être une femme sexy faisait partie de mes atouts, de mes avantages et de mes armes surtout !
Entre mon index et mon majeur, je sortis donc une de mes cartes de visite. Bien entendu, c’était le genre de carte très discrète. Un détective privé ne fait sa pub que par le bouche à oreille, sinon, vous imaginez bien la galère que ce serait ?! Bonjour l’enchaînement des problèmes…

Avec le reste de mes doigts libres de ma main, je les déposai alors sur l’avant bras de Peter et lui murmura alors des paroles plutôt mielleuses : « Voici mon adresse. » Alors, une petite subtilité sur la façon de me contacter. Je n’ai mis qu’une adresse mail sur ma carte. Ainsi, je suis certaine que personne n’essaye de me tracer via le réseau téléphonique. En sachant parfaitement qu’une adresse e-mail peut s’ouvrir de n’importe quel endroit, le piratage ne sert donc à rien. C’est une assurance que je préfère prendre.
J’attendis, dans cette position, qu’il prenne ma carte.
Puis, avant de me lever gracieusement, j’ajoutai ces quelques mots à vingt centimètres de l’oreille de mon potentiel futur employé : « C’est moi qui t’appellerai d’accord ? » M’écartant, le sourire aux lèvres et ne quittant pas Peter du regard, je me trouvai alors debout et me mise presqu’en face de lui. Il me plaisait bien ce garçon… J’avais envie d’en savoir plus sur lui et de passer un meilleur tête à tête avec lui. Oui en effet, passer un bon moment surtout ! Mais j’avais des obligations de mon côté et je ne savais pas si lui aussi.

© KSS



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 798

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Jeu 30 Avr - 0:20

Félicia & Peter
❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞
Peter n'était pas du genre à se venter concernant les photos qu'il faisait, sur Spider-Man. Non pas qu'il n'y avait aucune raison de se venter, après tous les photos étaient effectivement très bien, mais juste qu'il ne pensait pas mériter. S'il était capable de prendre des clichés intéressants de l'homme araignée, c'était simplement parce qu'il savait où placer son appareil photo et qu'il avait la chance de pouvoir le positionner dans des angles intéressants. Peter trichait donc légèrement, mais c'était pour la bonne cause. Depuis la mort d'Oncle Ben, les finances étaient plus difficiles pour les Parker. Ils avaient besoin du peu d'argent que Peter parvenait à gagner grâce aux quelques photos qu'il vendait. Et cela arrangeait bien le journal d'avoir des clichés de Spider-Man, même si c'était le plus souvent pour le descendre. Le jeune homme se sentait donc un peu gêné des compliments que lui donnait Félicia, même si cela arrangeait une nouvelle fois ses affaires. S'il pouvait travailler un peu pour la détective, cela allait lui permettre de gagner encore plus d'argent. Et ça allait lui permettre aussi de changer un peu ses cibles, de ne pas se contenter de constamment se prendre lui-même en photo. Clairement, Peter espérait que Félicia allait réellement l'engager, qu'elle allait faire appel à ses services. Elle semblait partante en tout cas, puisqu'elle ne manqua de préciser que n'importe qui voudrait avoir le photographe de Spider-Man à son service. Peter sourit à cette remarque, ne sachant pas vraiment quoi dire tellement il se sentait gêné.

Ses yeux ne quittaient pas les gestes de la jeune femme, alors qu'elle plongeait sa main dans sa veste. Elle avait une façon d'être très sensuel, qu'aucun jeune homme ne pouvait ignorer quand même. Et Peter était bel et bien un jeune homme et Félicia était une très jolie jeune femme. Elle tira une carte de sa veste et la tendit au photographe, tout en posant une main sur son avant-bras. Clairement, Peter se sentait plus que gêné, mais ce n'était pas vraiment désagréable non plus. Il sourit, sans doute d'une manière un peu niaise, alors qu'elle s'approchait de lui pour lui dire qu'elle allait l'appeler.

« D'accord. »

Se contenta-t-il de balbutier, après qu'elle se soit levée. Il était content qu'elle désire travailler avec lui, il espérait qu'elle allait chercher à le contacter rapidement. Peter devait bien avouer qu'il avait hâte de voir ce que sa collaboration avec la détective pouvait bien donner. Il allait pouvoir voir autre chose, il allait pouvoir découvrir autre chose. Cela allait être bien plus existant que de se contenter de photographier les groupes du lycée. Même si niveau émotion, Peter avait quand même tous ce qu'il fallait avec sa double vie de justicier masqué. Mais ce que la détective lui proposait n'avait rien à voir avec ce qu'il faisait avec son costume d'homme-araignée. Il allait donc attendre avec impatience qu'elle le contacte, maintenant qu'ils venaient de se séparer.

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   Ven 1 Mai - 18:23



suis-moi, je te fuis ;
fuis-moi, je te suis...

félicia hardy & peter parker

Debout face à lui, il me répondit un brouillon ‘’d’accord’’. Il était tellement mignon ce jeune garçon. J’avais envie de le câliner. Je me penchai alors vers lui, le regardant dans les yeux et lui dis tout-bas un dernier mot : « à bientôt Peter ! » dis-je avec une voix plutôt mielleuse et pleine de promesse. Lui prouvant que je me souvenais bien de son nom. Je m’étais penchée vers lui pour récupérer mon appareil photo qui était sur la table et je me redressai avec lenteur et grâce. Je lui envoyai un dernier clin d’œil avant de prendre la direction de la porte de sortie, un sourire charmeur aux lèvres. Il était certain que j’allais le recontacter.

D’un pas sur et d’une allure qui illustrait toute mon autorité, je quittai le café pour m’enfoncer dans cette foule des rues de Manhattan. Quelques mètres plus loin, je remarquai seulement que mes mains étaient devenues un petit peu moites. Ce qui me fis changer de sourire en un plus chaleureux et étonné. Serais-tu tombée sous le charme Félicia Hardy ? Hmmm… Oui peut-être bien… !

Je pris un taxi rapidement, et arrivai chez moi quelques heures plus tard. Je poussai la porte et mes nombreux chats vinrent se frotter dans mes jambes jusqu’à ce que je leur donner à manger, puis je déposai mon appareil photo et ma veste sur la table et je ne pris même pas la carte. Je me mis directement dans mon sofa avec un petit ordinateur portable sur les genoux et fis je commençai alors DIRECTEMENT mes recherches sur Peter encore lycéen. Je n’eu pas trop de mal à trouver son nom et sa photo sur une liste d’élèves ce qui me permis de trouver toutes les informations dont j’avais besoin. Son adresse, son numéro de téléphone, sa situation familiale et les cours qu’il suit. Je me fis rapidement une image de ce garçon et j’enregistrai bien toutes ces données dans mon ordinateur avec un sourire coquin mais satisfait…

Maintenant que c’était fait, je pouvais me mettre à travailler pour Potts ! Ha bien oui. C’était un peu pour ça que j’étais sortie à la base… Je remarquai très vite que mes photos n’étaient pas très réussies, mais elles étaient suffisantes… Le travail pouvait continuer !

©️ KSS





HRPG : Pour moi, perso, je n'ai plus rien à poster Very Happy Mais si tu veux encore mettre un poste, dis-le moi ^^ sinon, je vais aller publier le lien dans les sujets terminés ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ❝Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis...❞ [F.] {Félicia & Peter}
» Je suis quelqu'un qui renait de ses cendres 8D!
» Arnaud Cathrine
» Un accident de voiture mais beaucoup de questions...
» FUIS MOI, JE TE SUIS de Charlene Kobel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Manhattan :: Times Square-