L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]


Partagez | .
 

 L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Mar 20 Nov - 19:22


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
L

iv avait toujours aimé le calme, le silence. Mais même quand elle s'exposait au plus de calme et de silence possible, ce n'était jamais suffisait. Son ouïe trop puissante captait des bribes de conversations dans une rue voisine de son immeuble pourtant bien insonorisé, elle était heurtée par les fracas des canalisations, la vie de ses voisins, tout. A tout voir, à tout entendre, à éviter de s'effleurer soi-même pour ne pas succomber au chaos... Elle était peut-être devenue encore plus folle qu'elle ne l'était déjà. Ne plus être assaillie pour ce vacarme constant lui faisait remettre de nombreuses choses en question, à commencer par... eh bien, elle-même. Qui aurait-elle été, si ses pouvoirs n'avaient pas consolidé sa fragilité mentale ? Il était trop tard pour le savoir, et même si Pietro y parvenait un peu (Pietro qui, à l'heure actuelle, était bien incapable de comprendre ce qu'elle traversait précisément), Liv savait qu'elle ne changerait pas davantage. Mais pour une fois, pour une fois, il n'y avait rien, juste le vide, l'absence de bruit, le chaos réduit à néant... Et ça faisait du bien. Il fallait qu'elle s'en inquiète, bien sûr, ce nouveau symptome, conjugué au précédent, ces plaques bleues qui lui divisaient le corps, étaient comme l'annonce d'un glas funeste, mais en attendant... eh bien, elle avait peine à éprouver véritablement de regrets. Ses pouvoirs ne lui manquaient tout simplement pas, pas une seule seconde.

Il y avait sans doute quelque chose d'hypocrite dans le fait de se rendre au QG de la confrérie dans l'état où elle se trouvait, avec cet état d'esprit, surtout. Comment prétendre vouloir appartenir à ce groupe qui escomptait donner aux mutants leur juste place alors que la jeune femme, pour sa part, saluait l'absence de ses pouvoirs, de tout ce faisait d'elle une mutante, en somme ? Pourtant, elle ne demandait qu'à rester loyale envers Magnéto. Elle savait pourquoi elle avait rejoint la Confrérie en premier lieu, et son regard sur la situation n'avait pas changé. Il restait le canal adéquat, idéal, pour laisser s'exprimer le monstre, pour lui donner un but, pour respecter son code. Et mentir, après tout, était dans ses habitudes. Et la Confrérie, actuellement dans une position complexe et délicate, devaient pouvoir compter sur tous ses membres en ces heures complexes. Par souci de transparence, Liv avait l'intention d'apprendre la vérité à Magnéto, juste... pars toute la vérité.

-Si vous avez du temps à m'accorder, j'aimerais vous parler,
dit-elle quand elle retrouva le chef des confréristes.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 33

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Ven 7 Déc - 23:44

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses n’allaient pas comme Erik le voulait. C’était une évidence, et cela le frustrait énormément. Aucun homme n’aimait que les choses n’aillent pas comme il l’avait voulu, ou prédit. C’était comme ça, mais Magneto, encore plus que les autres, était du genre à ne pas supporter que tout n’aille pas dans son sens. Ce qui était plutôt contraignant lorsqu’on se lançait dans des projets comme les siens. Bien sûr, cela pouvait sembler un brin capricieux. Un homme qui faisait tout un monde dès que quelque chose ne lui plaisait pas, mais Erik s’en moquait un peu. Avec tout ce qu’il avait connu et vécu, il estimait avoir le droit d’être exigeant, et de mal réagir quand tout n’allait pas comme il l’avait décidé. Même si cela n’excusait pas tout, bien entendu. Quoiqu’il en soit, il trouvait qu’en ce moment, le sort s’acharnait un peu sur lui. Un peu beaucoup d’ailleurs, et il avait donc le droit, et le besoin d’exprimer son ras le bol. Parce que là, ce n’était très clairement plus possible. Il fallait se rendre à l’évidence, que de tous les points de vue, tous les angles possibles, la Confrérie était en mauvaise posture, et Erik ne savait pas comment il était censé réagir, ni comment il devait arranger les choses. Malgré tout, dans son esprit, Magneto devait absolument trouver comment arranger les choses. Il ne pouvait décemment pas laisser tout le monde lui faire porter le chapeau pour tout et n’importe quoi. Il y avait quelques limites tout de même à ne pas dépasser. Et tout ça commençait à bouillir en lui, et quand cela concernait Erik, ce n’était jamais bon signe. Jamais.

Si on rajoutait à cela le virus qui attaquait les mutants, il n’y avait vraiment aucun point positif. Rien de bon à retenir. Il fallait changer la donne donc, retourner les choses, en sa faveur si possible, mais les choses lui semblaient compliquées comme ça. Mais bon… il ne fallait pas se laisser décourager non plus. Et en voyant Liv approcher et vue la mine qu’elle affichait, il avait le sentiment que cela n’allait pas s’arranger. Malheureusement pour lui, il ne serait pas contre une bonne nouvelle ces derniers temps, mais personne ne semblait disposer à lui en fournir. Et il commençait à être lassé. Il n’avait jamais été déçu par la jeune femme, aussi loin qu’il s’en souvienne, il serait dommage que cela comme ce jour.

-Si vous avez du temps à m'accorder, j'aimerais vous parler

Bien sûr… il n’avait que ça, du temps…vu celui qu’il passait à réfléchir à des situations efficaces. Mais il n’était pas dans de très bonnes dispositions, alors, c’était à ses risques et périls, en fonction de ce qu’elle comptait lui annoncer. Ils verraient bien dans tous les cas.

« Si tu y tiens vraiment, je t’écoute. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 884

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Sam 8 Déc - 8:31


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
Y

tenait-elle vraiment ? A vrai dire, pas réellement... Elle n'était pas sereine à l'idée de parler à Magnéto (même si l'angoisse, comme beaucoup d'autres émotions, lui était la très grande majorité du temps plutôt étrangère), mais au nom de la loyauté qu'elle lui portait, elle avait estimé ne pas pouvoir se taire... ou au moins devoir se taire le moins possiblze. Malgré tout, elle commençait déjà à regretter son choix. Il faut dire que la dernière chose dont puisse avoir besoin Magnéto dernièrement, c'était de mauvaises nouvelles. Mais en même temps, si la Confrérie des mauvais mutants voulaient s'en sortir et quitter cette mauvaise passe, il fallait que son leader ait à sa disposition la grande majorité des variables de l'affaire...

il serait préférable, même, qu'il en ait l'intégralité, mais Liv n'était pas vraiment certaine de pouvoir aller au bout de ses confessions;.. et pour cause, elle avait bien conscience de ce qu'elle deviendrait aux yeux de son interlocuteur s'il devait découvrir qu'elle avait perdu l'entièreté de ses pouvoirs. Pourquoi s'encombrerait-il d'elle ? Elle-même ne s'encombrerait d'elle-même si elle devait se retrouver à la place de Magnéto... Encore moins s'il devait apprendre que la reconquête de ses pouvoirs n'était pas réellement une chose après laquelle elle courait.

-Mes pouvoirs...
Elle hésita quant à la manière de le présenter. Sa chance, et c'était bien le seul, résidait dans le fait que ses pouvoirs étaient de l'ordre du sensitif, aussi n'était-il pas simple de deviner qu'ils avaient complètement disparu, que le chaos dans sa tête, comme un bourdonnement constant et incontrôlable, avait enfin cessé... se sont beaucoup affaibli ces derniers jours, acheva-t-elle de son habituel ton monocorde, duquel ne transparaissait pas grande émotion (habituel chez elle quand elle n'essayait pas d'en feindre).

Impossible pour elle, en définitive, de lui apprendre la vérité crue. Même ainsi, elle ne présumait pas de ce que serait son sort au sein de la Confrérie, et elle avait trop besoin d'en faire partie, il n'y avait que de cette manière qu'elle pourrait être capable de respecter ses propres préceptes, les règles qu'elle s'était imposée il y a des années de cela à présent, et qui lui donnaient un minimum de contrôle sur le monstre.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'homme qui voulait vivre sa vie
» Un homme tout nu !!!
» Nu d''un jeune homme...
» L'homme sans jambes, sans bras...
» Et m’aime si {A Toi Séduisant Jeune Homme}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Reste du monde :: Autres lieux des USA :: QG de la Confrérie-