Parce que personne n'apprend jamais rien [Parker ♥]


Partagez | .
 

 Parce que personne n'apprend jamais rien [Parker ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 34

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Parce que personne n'apprend jamais rien [Parker ♥]   Jeu 19 Juil - 19:00

Le fait de savoir que d’autres justiciers font la même chose que moi dans New York et ses alentours n’a absolument pas changé ma motivation ou bien ma façon de travailler. Plus nous sommes nombreux, mieux c’est. Du moins, tant que personne ne vient me faire la morale ou bien me demander d’arrêter. Ou me gêner, ce qui pourrait arriver aussi, soyons honnêtes. Mais pour l’instant, Hit-Girl est la seule que j’ai rencontrée. Après, j’essaie d’être présente le plus souvent possible, mais je ne peux pas me trouver partout à la fois non plus. J’ai mes tactiques bien précises, ma façon personnelle de travailler.

C’est pourquoi j’ai ma tenue d’enfilée, un ensemble noir qui, en soit, pourrait passer crème dehors sans immédiatement crier « youhouuu je suis une justicière ». C’est aussi un peu devenu la tenue que je mets pour sortir de toute façon, comme une seconde peau. Et une fois n’est pas coutume, je prends un verre ce soir, mon masque rouge de loup caché dans un petit sac à bandoulière. Assise en terrasse à profiter de ma bière et songeant sérieusement à commander quelque chose de plus fort, malgré mes médicaments et autres substances que je pourrais prendre pour soulager la douleur de mes amputations, je n’ai rien demandé à personne. Et je pourrais ignorer l’homme qui est en train de suivre cette femme depuis que je les ai aperçus au coin de l’avenue.  Je pourrais faire comme le reste du monde, ignorer ce qui est sur le point de se passer alors qu’il l’attrape violemment et la traîne dans une allée, détourner le regard pour me donner la conscience que je n’ai rien vu, donc qu’il ne s’est rien passé.

Laissant un billet sur la table et finissant ma bière d’un cul sec, je me glisse dans l’une des allées annexes. Heureusement que je connais New York comme ma poche et que je peux donc retrouver les deux disparus sans trop de soucis. L’obscurité joue en ma faveur alors que j’enfile mon masque rouge de loup, m’approchant de la paire, l’une des personnes contre le mur en train de repousser l’autre, ou d’essayer du moins.

Je ne lui demande même pas de la lâcher, donnant simplement un grand coup de pied dans la poubelle la plus proche, le bruit de ma prothèse cybernétique contre du métal résonnant dans l’allée et attirant l’attention du type. Forcément, celui-ci me dit d’aller me faire foutre et continue son affaire. Du moins, jusqu’à ce que je l’attrape par le col de sa veste de ma main gauche gantée de noir et le lance contre un mur, le craquement des os résonnant presque aussi fort que mon coup de pied. La demoiselle s’écroule en pleurant contre le mur, mais l’instant d’après, je remarque plusieurs silhouettes armées de couteaux qui se rapprochent. De nouveaux profiteurs. Et merde…

code by sixty


_________________

I won't just survive Oh you will see me thrive Can write my story I'm beyond the archetype I won't just conform No matter how you shake my core 'Cause my roots they run deep Oh you have so little faith Don't doubt it Don't doubt it Victory is in my veins I know it I know it And I will not negotiate I'll fight it I'll fight it I will transform
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 802

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Parce que personne n'apprend jamais rien [Parker ♥]   Jeu 20 Sep - 16:37

Parce que personne n'apprend jamais rien.
Depuis que Peter était chez les Avengers, mine de rien, il avait moins de temps pour faire des patrouilles tout seul. Alors que c’était quand même plaisant, de se promener dans les rues de New-York un peu tout seul et de faire… eh bien, le bien tout simplement. Bon, Peter n’avait pas beaucoup de temps pour ça depuis qu’il travaillait pour le SHIELD et sans doute qu’il devrait se concentrer sur les révisions de ses examens, ou même en profiter pour passer du temps avec Gwen (et faire les deux, passer du temps avec sa petite amie, tout en révisant en sa compagnie). Mais là, non, il avait juste besoin de se laisser voguer au bout de ses toiles, d’immeuble en immeuble, comme le roi de New-York. Il n’y était pour rien, il aimait trop se promener de la sorte, surplomber la ville, avoir une vision bien différente de la grande Pomme.

Et puis, le crime ne s’arrêtait pas. Même s’il n’était pas en train de combattre un méchant vilain pas beau, ça ne voulait pas dire qu’il ne pouvait pas se rendre un peu utile. Après tout, des petites frappes, il y en avait partout dans les rues de New-York. Il n’avait pas besoin de combattre un vilain avec de supers gros pouvoirs pour être réellement utile, aider une femme se faisant agresser c’était bien aussi. Ou même juste aider un petit chat à descendre d’un arbre, ça marchait bien.

Il était donc en train de se promener, quand un bruit attira son attention. Sans plus attendre, il se dirigea, toujours en hauteur, vers une allée, où il vit d’en haut une jeune femme envoyer balader un type avec une sacrée force. Et visiblement, vu la tenue de la dites femmes, Peter pariait que c’était une « justicière ». Et la femme en pleure devait être la victime qu’elle venait de sauver. Bien. Il y avait besoin de lui ? Son spider-sens se mit en marche et Spider-Man vit arriver plusieurs silhouettes armées de couteau. Peut-être que la justicière pouvait se débrouiller seule. Mais dans le doute… et puis, mince, il avait trop envie d’intervenir. Alors Peter se laissa tomber au sol, au milieu de cette petite bande.

« Des petits couteaux ! »
Lança-t-il vivement d’une voix volontaire plus aiguë que d’habitude. « Vous n’avez pas honte, c’est tellement dangereux ! Ça fait trop peur ! »

Et sur ces mots, sans ajouter quoi que ce soit de plus (alors qu’il pouvait très bien continuer à parler), il lança ses toiles pour attraper les couteaux se trouvant dans les mains de ces messieurs. Une bonne chose de faite.
Code by Gwenn

_________________
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 34

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Parce que personne n'apprend jamais rien [Parker ♥]   Dim 7 Oct - 0:01

Je perçois une autre présence durant l’infime seconde qui précède sa remarque. Il est doué pour avoir réussi à arriver aussi près de moi sans que je ne m’en rende compte, l’armée m’ayant rendue particulièrement parano et donc susceptible au moindre bruit, à la moindre odeur, au moindre son. Car si j’avais été aussi susceptible, aux sons du moins, j’aurai peut-être pu sauver mon équipe. Ce n’est pas sain de penser de la sorte, de se demander ce qui aurait pu se passer si l’on avait agit différemment, de ressasser le passé en permanence et d’en faire des cauchemars, mais c’est ainsi. Les vieilles habitudes sont difficiles à changer et mon traumatisme me le rappelle bien chaque jour.

Mais le jeune homme masqué –du moins, il semble être un il plutôt qu’un elle, aujourd’hui ce n’est pas évident parfois de savoir– doit être un autre de ces justiciers, comme Hit-Girl. Spiderman, son nom me revient après quelques secondes lorsque je me concentre suffisamment longtemps sur les couleurs et le design de son costume. J’ai entendu parler de lui, non pas que j’ai vraiment écouté quand on m’en a parlé. Mais ce genre de détail, un gars se balançant de toile en toile entre les gratte-ciels de New York et sauvant la veuve et l’orphelin, ça marque.

Je ne dis rien lorsqu’il mentionne les couteaux, me préparant mentalement au combat, les poings serrés et une position de défense déjà engagée, mes pieds se trouvant où il faut avant même que mon esprit ne leur transmette l’information. Mon corps instinctivement placé entre les nouveaux arrivants et la victime toujours à terre en train de pleurer, je lève un sourcil interrogateur lorsque Spiderman s’empare des couteaux, même si on ne peut pas le voir sous mon masque de loup rouge.

Ils sont quatre au total, un chiffre paire et pratique, le genre de chiffre qui régissait ma vie avant. Lorsque j’avais mon équipe, nous étions par groupes de quatre ou multiples de deux, donc quatre paires de bottes près de la porte de peu importe où on créchait, quatre tour de garde, quatre gourdes, quatre gamelles. C’est un bon chiffre stratégique, pratique pour le combat par paires, avec un nombre suffisamment large d’individus pour commencer d’utiliser des stratégies plus complexes, des bottes astucieuses, des prises à revers, mais aussi suffisamment faible pour attirer le moins d’attention possible, parfait pour les déplacements et en général, à quatre, tu peux être toujours sûr qu’il y’en restera un debout pour conduire ou bien sortir les autres de la merde dans laquelle on s’est collectivement fourré.

J’essaie de chasser ces pensées militaires de mon esprit, de me concentrer sur le gars le plus proche qui a décidé de s’en prendre à moi plutôt qu’au gamin-araignée. Choix logique, je suis plus proche, je ne peux pas tirer des toiles bizarres de mes mains, je n’ai toujours pas prononcé un mot et, même si je porte un masque, on voit bien que je suis une femme. Il regrette immédiatement son choix lorsque mon poing l’envoie voler sur plusieurs mètres, percutant l’un de ses partenaires alors que les autres s’écartent de justesse. Mais je ne leur laisse pas le temps de réagir, leur sautant dessus, pieds et poings entrant dans la danse, ignorant complètement si le gamin-araignée compte intervenir encore. Mais dans ma précipitation, ou bien peut-être que mon adversaire est plus rapide et plus futée que je ne le pensais, il parvient à s’accrocher à mes vêtements lors de sa chute. Son poids m’entraîne avec lui et je roule sur le côté dès que nous touchons le sol. Je ne suis pas blessée malgré la violence et soudaineté de l’impact, mais il a réussit à s’accrocher à mon gant dans la chute et la pagaille, volontairement ou non, je ne saurais le dire. Toujours est-il que mon poing gauche est dorénavant à l’air libre, le métal bien visible.

code by sixty


_________________

I won't just survive Oh you will see me thrive Can write my story I'm beyond the archetype I won't just conform No matter how you shake my core 'Cause my roots they run deep Oh you have so little faith Don't doubt it Don't doubt it Victory is in my veins I know it I know it And I will not negotiate I'll fight it I'll fight it I will transform
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Parce que personne n'apprend jamais rien [Parker ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que personne n'apprend jamais rien [Parker ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pourquoi les hommes n'écoutent jamais rien
» Parce qu'il n'est jamais trop tard
» [Cars 2] parce que Pixar ne fait jamais rien par hasard
» Des héros et un fort
» Quelque chose que personne ne lira jamais :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Manhattan :: Manhattan's Streets-