Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]


Partagez | .
 

 Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 2582

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]   Mer 18 Juil - 17:57


Autant ne pas se marcher sur les pieds
E

lle avait mis du temps à remonter jusqu'à ce connard, et plus de temps encore à retrouver sa trace, mais c'était enfin chose faite, et Mindy allait se faire un plaisir de lui faire regretter ad vitam (si elle le laissait en vie, ce qui franchement n'était pas garanti tant ce porc dégueulasse la débectait) ses habitudes et petits trafics pervers. Enfin, Mindy allait pouvoir agir. Sans Dave, pour cette fois. Kick-Ass avait été mandaté par le SHIELD pour une raison X ou Y, soit. Elle pouvait bien gérer ça toute seule de toute manière. C'était un des trucs qui, disons le tout net, l'emmerdait avec le fait de faire partie des Avengers. Elle n'aimait pas l'idée de dépendre de quelqu'un d'autre que d'elle-même (même si Big Daddy avait plus ou moins été son SHIELD à elle, à l'époque), elle n'aimait pas qu'on lui donne des directives, et encore moins cohabiter avec certains égos super-heroïques. Alors oui, c'était valorisant d'appartenir à une telle communauté, et elle savait que c'était ce que Dave avait toujours voulu. S'il fallait combattre un mal plus puissant que n'importe quel autre, elle voulait en être... mais elle ne se voyait pas pour autant renoncer à ses anciennes expéditions punitives. Bien sûr, les gros connards mégalomanes qui voulaient dominer le monde, si ce n'est l'univers, se devaient d'être une priorité, mais ce n'était pas pour autant que des connards absolus comme Dylan Cassedy devaient s'en sortir pour autant.

Dylan Cassedy, sa cible du moment, un connard dont elle avait galéré à trouver la planque. Ce connard fini s'était créé un petit site spécialisé sur le deep web, le genre à faire baver tous les plus grand pédophiles de la galaxie, et il avait créé un sacré réseau, le salaud. Les hommes lui commandaient des gamines, décidaient du poids, de l'âge, de la taille, de la nationalité, de l'apparence physiques, et Cassedy et sa petite équipe se chargeaient de kidnapper et refourguer la marchandise, moyennant des sommes astronomiques. A vomir. Mais finalement, Mindy avait mis la main sur le QG de ce pur salaud, et elle comptait bien lui faire regretter d'avoir ne serait-ce qu'osé exister.

Sa planque, un hangar paumé au milieu du Bronx : rien de nouveau sous le soleil, au fond. Mindy n'avait pas prévu de plan particulier, si ce n'est de foncer dans le tas et de faire le plus de dégâts possibles, et pour commencer, petite entrée dramatique. Après avoir explosé le crâne des deux pitbulls à l'entrée, elle avait défoncé la porte, prête à en découdre.

-OK, bande de...


On eut pu ici ajouter n'importe quelle insulte de préférence vulgaire. Mais elle fut prise de court. Apparemment, la fête avait commencé sans elle.



code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 24

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]   Jeu 19 Juil - 18:36

J’aurai pu prendre ma retraite, accepter le fric que l’on m’a filé avec ma médaille et aller m’installer quelque part dans les Caraïbes, à passer le restant de mes (peut-être pas si longs que ça) jours à me dorer la couenne en sirotant des cocktails. Mais il a suffit d’un regard, un simple regard pour que je décide de foutre ce plan immédiatement à la poubelle. Parce que ce monde est dégeulasse et que certains en profitent beaucoup trop. Il a suffit qu’il pose sa main sur elle, sourire en coin malgré sa démarche chancelante. L’instant d’après, j’avais déjà ma main gauche autour de son cou, broyant la trachée sans même m’en rendre compte, sans que cela me fasse quelque chose. J’avais de la chance, je portais une capuche et à part mes cheveux roux, la fille n’a rien vu. Pas de rapport à la police le lendemain, juste un nom de plus dans la colonne nécrologie du Times. Je ne les connaissais même pas.

C’est comme ça que ça a commencé. Une situation après l’autre. Avec toujours ma capuche sur la tête et de plus en plus souvent des lunettes de soleil. Le reste de mon corps était couvert de toute façon à cause de mes prothèses. Mais intervenir lorsque je voyais une femme se faire agresser, ce n’était pas assez. Le Times me le rappelle chaque jour. Des morts ou des agressions que j’aurai pu empêcher, c’est du moins ce que je me dis. Car même si je parviens à aider une personne ce soir-là, neuf autres se sont retrouvées dans la merde sans personne pour les aider. Il fallait que je prenne les devants et ça n’a pas vraiment été compliqué d’inventer le reste, de commencer à planifier, de m’organiser.

Le costume est venu rapidement, entièrement noir : bottes noires, veste de cuir noire, gants noirs couvrants mes mains. Et, bien évidemment, les cheveux roux que je laisse détachés la plupart du temps. Le masque de loup rouge, c’est un petit clin d’œil à mes années dans l’armée. Raph, la vieille louve solitaire. Si seulement ils savaient…

Je n’ai pas sauvé que des femmes, oh que non, mais c’est en priorité elles que j’essaie d’aider. Pour Julie. Parce que c’est tellement facile et attendu pour un homme de s’en prendre à une femme. Et c’est en empêchant l’enlèvement d’une jeune fille (et en questionnant l’un de ses agresseurs) que j’en suis venue à apprendre l’existence de Cassedy. Je n’ai pas spécialement cherché plus loin lorsque j’ai su ce qu’il faisait, j’ai relâché son homme et je l’ai espionné durant toute la semaine avant de le suivre jusqu’à un hangar dans le Bronx.

C’est dans ces moments-là que je remercie ma formation militaire. Car sans tactique, sans expérience de terrain, je me serais fait canarder dans la seconde où le bout de mon masque est entré dans leurs viseurs. Et j’étais bien partie pour casser des crânes, mon bras cybernétiques (avec toujours mon gant, je ne l’ai pas encore perdu ce soir) enserrant le cou de l’un des salauds de cette piaule, quand des bruits me sont parvenus de l’extérieur et que les portes ont presque littéralement explosées.  Je ne jette un coup d’œil à la nouvelle venue vêtue de violet (une autre justicière ? Depuis quand ?) que le temps d’une demi-seconde, avant de me servir de l’homme que je tiens comme d’un bouclier humain. Puis, je le repousse devant moi et lui place un solide coup de pied dans les côtes, sauf qu’avec ma jambe cybernétique, le gars vole sur une bonne dizaine de mètres.

code by sixty


_________________

I won't just survive Oh you will see me thrive Can write my story I'm beyond the archetype I won't just conform No matter how you shake my core 'Cause my roots they run deep Oh you have so little faith Don't doubt it Don't doubt it Victory is in my veins I know it I know it And I will not negotiate I'll fight it I'll fight it I will transform
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2582

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]   Ven 20 Juil - 18:40


Autant ne pas se marcher sur les pieds
C'

était quelque part assez frustrant. Mindy avait espéré s'illustrer par l'une de ces entrées fracassantes qui aurait attiré à elle les regards de toutes ses cibles futures avant qu'elle ne les dégomme l'une après l'autre... mais on ne l'avait pas attendue, manifestement, et les connards qui tenaient encore debout étaient trop occupés à sauver leur peau où à riposter contre la justicière qui se chargeait de régler leur compte. Disons le tout net, Mindy n'aimait pas qu'on marche sur ses plates-bandes, mais en même temps, il n'était pas tant de faire une crise d'ego. Cette justicière, que Hit-Girl ne reconnaissait pas, faisait manifestement du bon boulot et lui avait déjà prémâché le boulot, alors soit. Le nombre de leurs ennemis était finalement plus impressionnant que ce qu'elle s'était imaginée, alors pour la peine, ce n'était sans doute pas plus mal qu'elles soient à deux sur le dossier... quoique Mindy risquerait presque de se sentir de trop, et cette pensée n'était pas spécialement plaisante.

Enfin, elle se déciderait sur ce qu'il convenait de penser de cette situation quand le moment serait approprié. Là, pour le moment, la priorité, c'était d'exploser la gueule du moindre de ces connards, et à ce sujet, elle semblait au moins se trouver en présence d'une justicière qui n'avait pas une manière différente de procéder d'elle, ça la changerait de ses prises de bec à avec Spider-boy parce que monsieur estimait que castrer un violeur avec son couteau papillon était une méthode barbare. Pour ces salauds-là, il n'y avait qu'un châtiment possible, et puisqu'elle n'agissait pas pour les Avengers à l'heure actuelle et n'avait donc aucun compte à rendre à personne (enfin si, logiquement, on en a toujours, mais bon...), elle comptait bien faire les choses à sa sauce, et se lança donc dans le combat sans plus attendre, dégainant son pistolet en tirant dans la foulée entre les deux yeux de l'abruti qui s'était précipité d'instinct sur elle et dont la cervelle arrosait maintenant joyeusement le plancher, d'autres suivirent, et les coups s'enchaînèrent de plus belle. Mindy laissait à sa "partenaire" improvisée le soin de gérer ses adversaires et s'occupait des siens, il y en avait bien assez pour deux. Jusqu'à ce que le silence se fasse. Le combat était-il fini ? Il ne fallait jamais crier victoire trop vite.



code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 24

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]   Jeu 16 Aoû - 19:53

L’arrivée de cette nouvelle joueuse change la donne de la partie. Certes, je ne suis pas contre un coup de main et pour l’instant, je suis trop occupée à étrangler un abruti avec mon bras cybernétique pour songer à la nouvelle venue, mais c’est une question à laquelle je vais devoir obtenir une réponse. Parce que je n’étais pas au courant que d’autres justiciers se trouvent en ville. Bon, je n’ai pas non plus cherché à l’apprendre, j’ai fais mon truc solo de mon côté. Mais visiblement, Cassedy a attiré les foudres de plus d’une personne ce soir.

Laissant la nouvelle venue, qui est clairement une femme, mais plus petite que moi en taille, peut-être même en âge, gérer les choses de son côté (littéralement, la laissant s’occuper d’un côté de l’entrepôt alors que je me charge de l’autre), je ne lui prête pas plus attention une fois que je la vois exploser certains de nos adversaires. Bon, pour le moment elle semble être de mon côté. Ou plutôt, contre les autres. Ce qui m’arrange.

Le combat ne s’éternise pourtant pas et le nombre d’adversaires diminue tandis que celui des cadavres augmente. En d’autres circonstances, j’en aurais probablement maintenu un, histoire de le questionner, mais pas ce soir. Je n’ai aucun besoin d’information, c’est juste du nettoyage ce soir. Et aucun de ces gars n’est Cassedy, il doit donc se trouver ailleurs dans l’entrepôt. Parce que nous sommes loin d’avoir fini et que j’en ai vu deux ou trois s’enfuir avant que je ne puisse les rattraper. Nous allons donc avoir de la compagnie, mais pas pour tout de suite.

Je ne sais même pas quels hommes j’ai tué et quels assommés, avec ma nouvelle force, il m’est parfois difficile de jauger. Je m’approche de la demoiselle et lui tend la main droite, celle en chaire et en os. « Merci pour le coup de main. » Je ris intérieurement à ma propre blague. Et qui a dit que les amputés n’ont pas d’humour ? « Je suis Redwolf. »

Je jette un coup d’œil à la porte de sortie, mais personne ne vient nous déranger, pas encore. En attendant, j’observe la nouvelle venue, son costume et ses armes. Mais je me retiens d’approcher. Cela fait bien trois ans que je n’ai pas touché une arme à feu ou un couteau de combat et je ne veux pas recommencer. Pas après tous ces efforts et les longues séances de réhabilitation, sans oublier le psy et la fin des cauchemars. Même si ces derniers ne partiront jamais vraiment.

code by sixty


_________________

I won't just survive Oh you will see me thrive Can write my story I'm beyond the archetype I won't just conform No matter how you shake my core 'Cause my roots they run deep Oh you have so little faith Don't doubt it Don't doubt it Victory is in my veins I know it I know it And I will not negotiate I'll fight it I'll fight it I will transform
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 2582

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]   Ven 17 Aoû - 12:00


Autant ne pas se marcher sur les pieds
E

lles n'étaient sans doute pas trop de deux pour gérer le nombre d'adversaires en présence, et qui avaient un peu dépassé les pronostics de la jeune justicière. Il n'empêche que Mindy ne s'ôterait pas de la tête l'idée qu'elle aurait pu s'en sortir seule, et qu'il était un peu frustrant d'avoir été devancée. Ok, la fin importait plus que les moyens, et l'essentiel était que Cassedy et ses sbires payent pour les atrocités commises... mais il y avait toujours un peu d'ego aussi dans ce genre d'affaire. Surtout quand on se nommait Mindy Macready en réalité. Bon, qu'importe, c'était comme ça, maintenant, et chacune de leur côté, elles faisaient le ménage à leur façon bien à elle, jusqu'à ce que plus aucun son ne se laisse entendre, si ce n'est quelques vagues gémissements de douleur que Mindy entendait comme un bruit de fond à peine incommodant. La jeune femme jaugea un instant le nombre de victimes de sa partenaire improvisée. Pas pour en comparer le nombre (loin d'elle cette idée, voyons...) mais pour vérifier que Cassedy n'en faisait pas partie. De toute évidence non, et tant mieux quelque part, parce que ce dernier méritait une punition de choix. Sans compter que ce combat, qui n'avait pas été mené comme elle l'avait envisagé, lui laissait un petit goût d'inachevé. Non, elle avait encore du pain sur la planche, ou plus exactement, elles avaient du pain sur la planche, mais pour le moment, l'heure était aux introductions.

Indépendamment du jeu de mot, Mindy dut bien admettre que les termes "coup de main" lui déplurent un peu, comme si la justicière vedette avait eu l'insigne générosité de lui conférer une infime part du gâteau. Mais une fois de plus, tout ça était une question d'orgueil mal placé. En attendant, elle pouvait bien admettre qu'elles avaient su former une bonne équipe, surtout en n'ayant eu aucune occasion de se consulter préalablement. Elle se présenta sous son pseudonyme, Redwolf. Jamais entendu parler. En même temps, Redwolf n'avait visiblement pas entendu parler d'elle (non non, elle n'allait pas se vexer).

-Hit-Girl,
se présenta-t-elle succinctement après avoir serré sa main de chair et de sang. Tu sais où se planque Cassedy ? demanda-t-elle pour en revenir au vif du sujet.



code by Mandy


_________________
- "She was like John Rambo meets Polly Pocket" -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Autant ne pas se marcher sur les pieds [pv Raphaelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Pieds Nickelés de Trap et Oiry
» Choix entre 2 trépieds : Benro ou Slik?
» Vous aider dans le comptage des pieds
» Miss Va-Nu-Pieds de Sylvie Fontaine
» Bonjour, j'arrive sur la pointe des pieds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Queens :: Queens' Streets-